MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mercredi 22 Safar 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 22 Safar 1443, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mercredi 22 Safar 1443.
.
.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.

Blessures et dégats matériels suite à des agressions israéliennes à Hébron.

Les agressions des soldats israéliens et des colons extrémistes ont fait des dizaines de blessés parmi les palestiniens dans plusieurs régions d’Hébron..

Al-Awda salue la décision du parti britannique de considérer Israël comme un État d’apartheid.

Le Centre palestinien de retour (Al-Awda), à Londres, a salué aujourd’hui, mardi, le vote des membres de la conférence générale annuelle du Parti travailliste britannique, sur une résolution qui considère l’Occupation « Israël » comme un Etat d’apartheid, et appelle à la reconnaissance immédiate de l’Etat de Palestine. ..

Coronavirus : 17 morts et 1703 nouvelles contaminations en Palestine.

La ministre de la santé à Ramallah, May Kila, a déclaré ce mardi que 17 citoyens sont morts et 1703 autres sont nouvellement contaminés du coronavirus alors que 2112 malades se sont rétablis au cours de ces dernières 24 heures en Palestine..

La Jordanie condamne les violations de l’occupation à Al-Aqsa.

​Aujourd’hui, mardi, le ministère jordanien des Affaires étrangères a envoyé une lettre officielle de protestation, appelant Israël à « mettre fin à ses violations et provocations » à la mosquée Al-Aqsa, et à « respecter le statu quo historique et juridique, respecter le caractère sacré de la mosquée , et l’Autorité de la direction des Waqfs islamiques à Jerusalem reliée à la Jordanie..

Hamas : Les Comités de résistance sont un ajout important pour faire face à l’occupation.

Le Mouvement de résistance islamique (Hamas) a déclaré aujourd’hui, mardi, que les « Comités de résistance populaire » constituaient un ajout « important et significatif », pour faire face à l’occupation sioniste..

10 ouvriers palestiniens blessés dans un effondrement de mur dans les territoires occupés.

Aujourd’hui, mardi, 10 ouvriers palestiniens de l’intérieur occupé ont été blessés, entre moyens et graves, lorsqu’un mur s’est effondré sur un chantier de construction dans le village de « Kafr Kanna » (nord de la Palestine occupée en 1948)..

Hamas : la Cisjordanie se dirige vers une confrontation globale avec l’occupation.

Un membre du bureau politique du Hamas, Husam Badran, a déclaré que l’escalade de la résistance en Cisjordanie, prédit qu’elle se dirige vers une confrontation globale avec l’occupation..

Un berger blessé lors d’une attaque de colons à Masafer Yatta.

Aujourd’hui, mardi, un berger a été blessé lors d’une attaque de colons, à Masafer Yatta, au sud d’Hébron..

Invitations à se rendre à la mosquée Al-Aqsa.

Des militants de la ville de Jérusalem et des territoires occupés en 1948 ont lancé des appels à une présence intense à la mosquée Al-Aqsa et au ribat, en réponse aux incursions des colons et aux graves violations qu’ils subissent aujourd’hui..

L’occupation empêche les fidèles d’entrer dans la mosquée Al-Aqsa.

Les forces d’occupation israéliennes ont empêché, à l’aube ce mardi, des observateurs et des fidèles des territoires palestiniens occupés de se rendre à la mosquée bénie d’Al-Aqsa dans la ville occupée de Jérusalem, sous prétexte d’« incitation et de manque de calme ».
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
.
Coronavirus en Algérie : 168 nouveaux cas, 116 guérisons et 11 décès.

Cent-soixante-huit (168) nouveaux cas confirmés de coronavirus (covid-19), 116 guérisons et 11 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Algérie, a annoncé mardi le ministère de la Santé dans un communiqué, repris par l’agence APS.

Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 203.045, celui des décès à 5.797 cas, alors que le nombre de patients guéris est passé à 139 077 cas.

Par ailleurs,14 patients sont actuellement en soins intensifs, ajoute la même source.

En outre, 21 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières 24 heures, 21 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, tandis que 6 wilayas ont enregistré 10 cas et plus.

Le ministère rappelle, par la même occasion, que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en insistant sur le respect du confinement et du port du masque.

Covid-19 en Algérie : la mesure de confinement partiel reconduite dans 23 wilayas.

La mesure de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus (Covid-19), a été reconduite dans 23 wilayas, ont annoncé, ce mardi 28 septembre 2021, les services du Premier ministre, dans un communiqué publié sur Facebook.

Le confinement partiel à domicile a été réaménagé de 23 h et à 5 h de matin, pour une durée de 21 jours, selon le même communiqué qui précise que cette mesure entre en vigueur dès demain mercredi.

Les wilayas concernées par cette nouvelle mesure sont, notamment, Tizi-Ouzou, Béjaia, Batna, Bechar, Ain Témouchent, Bouira,Tébessa, Jijel, Sétif, Skikda, Sidi Bel Abbés, Guelma, Constantine, Mostaganem, M’sila, Ouargla, Oran, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Naama et Oum Bouaghi.

Le premier ministre a toutefois décidé de prolonger l’interdiction de tous types de rassemblements de personnes et de réunions de famille.

Le gouvernement rappelle l’importance de vacciner les citoyens comme le meilleur moyen de prévention et un facteur essentiel qui contribue à la reprise des activités économiques et sociales.

DNSR : Vers une révision à la hausse des amendes imposées aux auteurs d’accidents graves de la circulation.

Les amendes imposées aux auteurs des accidents graves de la circulation, à l’instar des motocyclistes, impliqués dans 30% des accidents de la circulation enregistrés durant les sept premiers mois de 2021, seront revues à la hausse.

Dans une déclaration à l’APS, la porte-parole de la Délégation nationale à la sécurité routière (DNSR), Mme Fatma Khellaf a révélé la révision en cours du Code de la route, notamment son volet relatif aux amendes imposées aux auteurs des accidents graves de la circulation, à l’instar des conducteurs de motocyclettes, des véhicules impliqués dans 30 % des accidents de la circulation enregistrés durant les sept premiers mois de 2021.

En effet, les deux-roues sont impliqués ces dernières années dans un grand nombre d’accidents, alors qu’ils ne représentent que 1,83% du parc national des véhicules.

Pour Mme Khellaf, ce phénomène est principalement dû au non-respect des règles de conduite par les motocyclistes, pour la plupart des adolescents en quête d’aventure et de sensations fortes.

Ces jeunes, pour qui la motocyclette est une véritable source d’épanouissement, conduisent à grande vitesse et vont même jusqu’à faire des exhibitions, en faisant fi des règles de sécurité.

Ce type de véhicules est à l’origine du plus grand nombre d’accidents de la circulation, car ne disposant pas de système de protection à l’instar des véhicules, qui eux sont dotés d’une ceinture de sécurité et d’airbags.

Parmi les principales infractions relevées quotidiennement sur les autoroutes, figure le non-port du casque, ce qui cause -en cas d’accident- des blessures graves, particulièrement au niveau du crâne et de la colonne vertébrale, engendrant ainsi la mort ou un handicap à vie.

Le non port du casque figure parmi les infractions de troisième degré pour lesquelles l’auteur écope d’une amende pouvant aller de 2.000 à 4.000 DA.

Mme Khellaf impute aux parents d’élèves une grande responsabilité dans ce type d’accidents, d’autant que « les auteurs sont souvent des adolescents novices au volant, inconscients des dangers sur la route ».

A noter que la conduite des motocycles de 50 cl 3, dont les scooters, requiert un permis de conduire voire même une autorisation parentale pour les personnes âgées entre 16 et 18 ans.
Formation et contrôle parental, des conditions sine qua non sur la route

L’auteur de l’initiative « Stop agressivité routière », Samir Khemici estime que la seule solution pour éviter ces accidents est « la formation stricte » des futurs motards, déplorant par la même la non-application de la loi dans ce sens.

Pour les motos dotées d’un moteur de 125 cl 3, par exemple, les textes de loi soumettent le candidat à trois examens, sauf que « les auto-écoles se contentent uniquement d’un seul test », a-t-il expliqué, reprochant aux parents le fait de céder aux caprices des enfants d’acheter des motos, puis l’abandon de leur mission de contrôle.

Par ailleurs, le même responsable a invité les agents de l’ordre public et les éléments de la Gendarmerie nationale à l’application rigoureuse de la loi à l’encontre des motards qui ne portent pas de casques.

Il faudra également, selon M. Khemici, revisiter les amendes à l’encontre des défaillants, en ce sens que « la coercition demeure le meilleur moyen de pallier cette situation », souhaitant voir dans l’avenir des couloirs réservés aux deux roues.

Le président Tebboune : « Nous devrions être le pays producteur et exportateur ».

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a déclaré, en marge de l’installation des membres du Conseil national économique, social et environnemental, que la confrontation d’idées était acceptable pour le progrès, « mais nous rejetons la lutte institutionnelle », rapportent ce mardi 28 septembre 2021 plusieurs médias.

Le président Tebboune a indiqué que l’Algérie possède des génies et des compétences scientifiques algériens capables de diagnostiquer et de résoudre les problèmes. Il a ajouté : « Nous n’avons pas besoin d’idées importées car la solution ne réside pas dans l’importateur ».
10.000 milliards de dinars circulent dans le marché parallèle

Le président Tebboune a expliqué qu’« il est juste que le secteur privé contribue au financement et au développement de l’économie nationale, et nous allons essayer de la construire car nous avons une quasi-économie », notant qu’une économie basée sur la rente, les hydrocarbures et le prix du baril « n’est pas une économie ».

Le président Tebboune a révélé que 10.000 milliards de dinars circulent dans le marché parallèle, ajoutant qu’il y a de grosses sommes d’argent cachées et qu’il est temps de les libérer pour développer et financer l’économie.

La France durcit l’octroi des visas pour les Algériens .

La France durcit les conditions d’octroi des visas à l’égard de l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. C’est ce qu’a annoncé, ce mardi 28 septembre 2021 sur la radio Europe 1, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

Ce dernier a confirmé la baisse du nombre de visas accordés aux ressortissants maghrébins. Une façon, selon lui, de mettre la pression sur l’Algérie, le Maroc et la Tunisie au sujet des laisser-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés.

« C’est une décision drastique, c’est une décision inédite, mais c’est une décision rendue nécessaire par le fait que ces pays n’acceptent pas de reprendre des ressortissants que nous ne souhaitons pas et ne pouvons pas garder en France », a-t-il justifié, selon Bfmtv.

Selon lui, l’attitude de ces pays (Algérie, Maroc, Tunisie, ndlr) « freine l’efficacité des reconduites effectives » à la frontière une fois les obligations de quitter le territoire français (OQTF) délivrées. « Il y a eu un dialogue, ensuite il y a eu des menaces. Aujourd’hui on met cette menace à exécution », a-t-il déclaré.

D’après des informations d’Europe 1, dans le cas de l’Algérie, entre janvier et juillet 2021, la justice française a en effet ordonné 7731 obligations de quitter le territoire français. 22 ont été appliquées soit à peine plus de 0,2%.

Le porte-parole a rappelé que le premier ministre français Jean Castex et le ministre français de l’intérieur Gérald Darmanin, se sont rendus en Algérie, au Maroc et en Tunisie ces derniers mois pour faire avancer le sujet.

Selon Gabriel Attal, cette baisse drastique des visas, a été « décidée il y a quelques semaines et va être mise en exécution pour pousser les pays concernés à changer de politique et accepter de délivrer ces laissez-passer consulaires », a-t-il dit concernant la durée d’application de cette mesure, temporaire ou pérenne, ajoutant qu’ »à un moment quand les choses ne bougent pas, nous faisons appliquer les règles ».

« On souhaiterait que la réaction soit davantage de coopération avec la France pour qu’on puisse faire appliquer nos règles migratoires », a encore déclaré Gabriel Attal sur Europe 1.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

Laisser un commentaire