MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 1er Chawwal 1442, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 1er Chawwal 1442, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Jeudi 1er cha’oual 1442.

.
.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.

Les missiles d’al-Qassam ferment le champ gazier Tamar.
« Sous recommandations du ministère de l’énergie » israélien, la compagnie pétrolière Chevron a décidé la fermeture du champ gazier Tamar dans la mer de la Palestine occupée.

Al-Qassam annonce la mort du commandant Bassem Issa et un nombre de ses camarades.
Les Brigades al-Qassam, bras armés du Hamas, ont annoncé la mort de leur chef militaire pour la ville de Gaza Bassem Issa (alias Abou Imed) avec un nombre de ses camarades suite à un raid de l’occupant israélien ayant visé un nombre de sites et des cachettes de la résistance dans la bande de Gaza.

Le Hamas appelle à intensifier la présence à Al-Aqsa pendant la prière de l’Aïd.
Le Mouvement de la résistance islamique, le Hamas, a béni les habitants de Jérusalem, de l’intérieur occupé et de la Cisjordanie pour leurs efforts et le jihad, les saluant pour cette image brillante de confrontation à l’occupation dans toutes les villes de Palestine, soulignant qu’ils contribuent à leur tour à la bataille de l’épée de Jérusalem.

Malgré une nuit difficile vécue par des millions d’Israéliens, les médias hébreux annoncent la victoire à Gaza.
Le journal hébreu « Israel Hayom » a révélé que des millions d’Israéliens ont vécu la nuit dernière, l’une des nuits de sécurité les plus difficiles qu’ils n’avaient pas vues depuis de nombreuses années, après avoir été bombardés avec des roquettes de la résistance palestinienne.

Al-Qassam attaque Ashdod et Dimona avec 65 roquettes.
Les Brigades Martyr Ezz Al-Din Al-Qassam, la branche militaire du mouvement « Hamas », ont lancé mercredi après-midi une frappe de missiles avec 15 roquettes sur Dimona et 50 roquettes sur Ashdod occupée.

L’occupation détruit deux tours civiles dans la bande de Gaza.
Les avions de combat de l’occupation israélienne ont détruit, mardi soir, et à l’aube aujourd’hui, mercredi, deux tours résidentielles dans la ville de Gaza.

Affrontements intenses à l’intérieur des territoires palestiniens et l’occupation envoie des renforts.
Plusieurs villes palestiniennes à l’intérieur occupé en 1948, y compris Lod (au centre) et Acre (au nord), assistent à une vague d’affrontements entre les citoyens et l’armée d’occupation et ses colons, dans le contexte des violations de l’occupation à Jérusalem.

État d’urgence à Lod et escalade de l’incitation à la haine contre les Palestiniens.
Les autorités « israéliennes » ont imposé un état d’urgence spécial à la ville de Lod dans les terres de 48, y compris une fermeture complète et un couvre-feu.

Des dizaines de raids israéliens sur Gaza détruisent le quartier général de la sécurité.
Les forces d’occupation sionistes ont lancé près de 100 raids militaires mercredi matin (12-5) sur plusieurs zones de la bande de Gaza, détruisant tous les bâtiments du quartier général de la police (passeports).

Gaza : Le ciblage des tours résidentielles est un crime de guerre.
Le Bureau d’information du gouvernement de la bande de Gaza a condamné les crimes en cours de l’occupation israélienne contre des civils non armés et le bombardement de tours résidentielles.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
.
Covid-19 en Algérie : 199 nouveaux cas, 7 décès et 154 guérisons.

L’Algérie a enregistré 199 nouveaux cas de contamination au coronavirus Covid-19 durant ces dernières 24 heures, rapporte ce mercredi 12 mai 2021, le ministère de la Santé dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’Algérie a également enregistré 7 nouveaux décès et 154 guérisons durant la même, selon le même communiqué. 27 personnes se trouvent aux soins intensifs.

Le nombre total de personnes infectées par le coronavirus Covid-19 en Algérie s’est établi à 134.682, alors que celui des décès est de 3.350 et le total des guérisons est de 86.857 personnes guéries.

Covid-19 : Les recommandations du ministère de la Santé pour l’Aïd-el-fitr.

Le ministère de la Santé a émis ce mercredi, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, huit recommandations, pour que la fête de l’aïd-el-fitr puisse se dérouler sans « mettre en danger » la vie des citoyens.

« La situation épidémiologique mondiale du Covid 19, l’augmentation significative des cas et l’émergence de nouveaux variants dans notre pays obligent tous les citoyens à respecter les recommandations liées aux mesures de prévention afin d’éviter tout danger pour leur santé et celle de leur famille et de la société en général », a indiqué le commerce.

Pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19 en Algérie, à l’occasion de la fête de l’Aïd , le ministère de la Santé a appelé tous les citoyens à soutenir les efforts déployés pour limiter la propagation de cette pandémie dans notre pays, dans le respect des mesures préventives.
Les huit recommandations du ministère de la Santé

Le ministère recommande aux citoyens de limiter leurs déplacements en dehors de leurs wilayas, de limiter les visites familiales, notamment pour les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques et de se laver les mains plusieurs fois par jour.

Il recommande d’utiliser une solution hydro-alcoolique, de porter un masque partout et en toutes circonstances et de respecter la distance physique.

Le ministère appelle également à éviter les embrassades et de privilégier les salutations à distance, en recommandant aux fidèles effectuant la prière de l’Aïd de respecter les mesures préventives, à savoir la friction des mains avec une solution hydro-alcoolique, un tapis de prière individuel, la distanciation physique et le port du masque obligatoire.

« Le respect de ces mesures peut vous sauver la vie et celle de votre famille », a souligné le ministère de la Santé .

Eau : Le deuxième plus grand barrage d’Algérie « à sec » !.

La situation hydrique de plusieurs régions du pays risque de se compliquer dans les prochains mois voire dans les prochaines semaines, surtout à l’approche de la saison des grandes chaleurs. En raison d’une pluviométrie très faible cette année, les barrages dont dispose l’Algérie ne sont pas tous remplis et certains sont presque à sec.

A l’instar des trois barrages situés dans la wilaya de Bouira, seul le barrage de « Tilesdit », dans la région de Bechloul à l’est de la wilaya, montre un taux de remplissage satisfaisant de 69,75% contre 74% au mois de février dernier. Sa capacité est de 186 millions de mètres cubes. Quant au barrage Lakhal, à Aïn Bessam, dans l’ouest de la wilaya, dont la capacité de stockage est de 30 millions m3, son niveau de remplissage a atteint les 23,3%, rapporte le journal El Watan dans son éditions de mardi 11 mai 2021..

Selon le quotidien national, le deuxième plus grand barrage d’Algérie est « à sec »! « Le plus inquiétant est celui de Koudiet Asserdoune au sud-ouest de Bouira, et qui est le deuxième plus grand barrage en Algérie avec une capacité de stockage de 640 millions m3. L’infrastructure est à sec », indique la même source, qui précise que « le volume d’eau restant n’est que de 5,82%, alors qu’il s’est établi à 9% en février. »

« Le manque de pluviométrie durant la saison hivernale en est la cause principale », explique le journal qui signale que « le barrage de Koudiet alimente des dizaines de milliers de foyers de 6 wilayas en eau potable. »

« Malheureusement, le gaspillage des eaux de ce barrage est devenu monnaie courante. Ajoutant à cela les grosses fuites dans le réseau de distribution et même à travers les conduites principales et qui n’ont pas été réparées », pointe le journal qui prévient : « Sans les mesures strictes, le taux de remplissage de Tilesdit risquerait une chute brutale durant les mois à venir ».
Mihoubi rassure mais n’écarte pas des restrictions.

La semaine dernière, le ministre des Ressources en Eau, Mustapha Kamel Mihoubi, a rassuré quant à la suffisance jusqu’à « l’automne prochain » des réserves d’eau du pays, mais, il n’a pas écarté le recours à des restrictions si le niveau des barrages baisse drastiquement.

« Pour le moment, nous avons des réserves d’eau qui nous permettent d’assurer une alimentation régulière en eau potable jusqu’à l’automne prochain, mais il faut qu’il y ait une économie d’eau et mieux gérer ces réserves de façon à éviter de graves perturbations », a déclaré M. Mihoubi,en marge de sa visite au barrage de Beni-Slimane, dans la wilaya de Médéa.

Interrogé sur la probabilité de recourir à des restrictions, au cas où les réserves des barrages viendraient à baisser, Mustapha Kamel Mihoubi, n’a pas écarté le recours à des « restrictions », précisant que « quand il y a un manque d’eau, les restrictions s’imposent, le temps que de nouveaux projets entrent en service ».

Dans l’optique d’une rationalisation des réserves d’eau du pays, le ministre a évoqué les alternatives qui s’offrent au secteur en matière d’approvisionnement, que ce soit garce aux eaux souterraines, conventionnelles ou superficielles, susceptibles de « réduire les effets du manque de pluviométrie », a-t-il affirmé.

« Nous avons trois alternatives et nous devons les mettre en pratique à chaque fois que la possibilité nous est offerte pour transcender le problème du manque de ressources hydriques », a indiqué à l’APS, M. Mihoubi, assurant que la première alternative consiste en la construction de retenues et d’ouvrages hydrauliques pour capter les eaux pluviales et celles des embouchures pour les transférer par la suite vers les barrages.
Le barrage Taksebt alimenté depuis l’Oued Sébaou .

Le ministre a cité une expériences récente au niveau de l’Oued Sibaou (Tizi Ouzou), expliquant qu’au lieu que les eaux pluviales soient perdues en mer, ce type de transfert a permis d’apporter un volume d’eau de 60.000 m3 d’eau/jour au barrage de Taksebt, alimenté à partir de ce cours d’eau, ajoutant que « c’est cette solution que son département est entrain de suivre afin de s’adapter au changement climatique et à la rareté des pluies ».

La deuxième alternative est que le secteur des Ressources en eau « explore » également, les transferts inter-barrages, quand les réserves le permettent et ne mettent pas en cause toute la stratégie nationale de distribution d’eau, a noté M. Mihoubi qui a évoqué une troisième alternative, celle du recours au dessalement d’eau de mer.

Cette dernière option « pourra être généralisée au profit de régions, situées dans un large couloir de 150 km, loin de la bande côtière, qui pourraient être confronter à un grave problème d’alimentation en eau potable, a signalé le ministre, qui a fait observer que la conjugaison de ces trois alternatives est en mesure d’assurer un volume additif de plus d’un milliard de m3 d’eau.
Le taux national de remplissage des barrages à 44,63 % (mi-mars).

Le dernier chiffre communiqué sur le taux de remplissage des barrages en exploitation à travers le territoire national a été communiqué la mi-mars dernier. Selon le ministère de tutelle, le taux de remplissage s’est maintenu à 44,63%, jugeant que c’est un taux jugé stable, par rapport à fin janvier, grâce aux précipitations enregistrées depuis fin novembre.

Le conseiller à la communication auprès du ministère des Ressources en Eau, Mustapha Chaouchi, avait expliqué que si les volumes d’eau emmagasinés, à travers les 80 barrages du pays, sont stables, c’est grâce aux épisodes pluviométriques enregistrés dans plusieurs wilayas du pays durant les derniers mois.

« Le volume global mobilisé dans les barrages a atteint 3,4 milliards de m3 », avait précisé ce responsable. Selon lui, la région Est du pays, a connu un taux de remplissage de 68,4%, avec trois (03) barrages qui ont enregistré un déversement, notamment le barrage de Beni Haroun dans la wilaya de Mila ainsi que les barrages de Beni Zid et de Zit Emba dans la wilaya de Skikda.

Extradition : L’Algérie ratifie la convention avec la France.

Le décret présidentiel portant ratification de la convention d’extradition entre le Gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et le Gouvernement de la République française, signée à Alger, le 27 janvier 2019, a été publié au journal officiel n°34.

« Est ratifiée et sera publiée au Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, la convention d’extradition entre le Gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et le Gouvernement de la République française, signée à Alger, le 27 janvier 2019 », lit-on dans le texte du décret présidentiel signé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

De son côté, le président français, Emmanuel Macron avait promulgué, le 22 mars dernier, la loi approuvant la convention d’extradition entre l’Algérie et la France. La loi adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat français, a été signée par le président Macron, le Premier ministre Jean Castex ainsi que le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

« Est autorisée l’approbation de la convention d’extradition entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire, signée à Alger le 27 janvier 2019, et dont le texte est annexé à la présente loi (2) », lit-on dans le seul article de cette loi contenu dans un document officiel publié sur Légifrance, le site internet officiel du gouvernement français pour la diffusion des textes législatifs et réglementaires.

« La présente loi sera exécutée comme loi de l’Etat », avait-on précisé. Le texte de cette loi qui porte le N° 2021-302 du 22 mars 2021, sera publié ultérieurement au Journal officiel de la République française, avait-t-on souligné.

La convention, signée le 27 janvier 2019 à Alger par l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, et l’ex-ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, remplace un précédent texte datant de 1964 et complète celle sur l’entraide judiciaire en matière pénale, signée en octobre 2016 à Paris.

Ladite convention comporte notamment de nouvelles dispositions ou des dispositions modernisées concernant la protection au cours de l’enquête des données à caractère personnel, les demandes d’arrestation provisoires et le transit de personnes extradées vers l’un des deux pays via le territoire de l’autre, avait-on expliqué.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.
.
.
.
.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb
Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual

Laisser un commentaire