MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 6 Joumada al Awwal 1442, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 6 Joumada al Awwal 1442, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Lundi 6 Joumada èl A’oill 1442.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
140 prisonniers palestiniens infectés par Coronavirus.
Le conseiller médiatique de la Commission des prisonniers et des détenus libérés, Hassan Abd Rabbo, a déclaré que le nombre total de prisonniers infectés par le Coronavirus avait atteint 140, dont le dernier était le captif Ahmed Abu Sariya de Jénine, indiquant que l’administration pénitentiaire avait fermé la section 18 de la prison du Néguev, soupçonnée que l’un des prisonniers avait été infecté par Covid-19. « .

Deux jeunes hommes arrêtés à Tulkarem et un autre blessé à Jénine.
Aujourd’hui, dimanche, les forces armées d’occupation israéliennes ont arrêté deux jeunes hommes le village d’Anabta, à l’est de Tulkarem, et ont blessé un autre avec une cartouche de gaz lacrymogène au visage à Jénine.

L’occupation lance une campagne de vaccination contre le Coronavirus.
Aujourd’hui, dimanche, le soi-disant «ministère israélien de la Santé» a lancé une campagne de vaccination contre l’épidémie du Coronavirus

Un Palestinien blessé lors d’une attaque de colons au sud de Naplouse.
Aujourd’hui, samedi soir, un citoyen a été blessé, avec diverses ecchymoses, lors d’une attaque de colons contre lui à Hawara, au sud de Naplouse.

Grande-Bretagne : Le Forum palestinien conclut une soirée intitulée « La Palestine est ma cause ».
Le Forum palestinien en Grande-Bretagne a conclu, samedi soir, les activités de la soirée « La Palestine est ma cause » avec la participation de l’artiste marocain Rachid Gholam, l’artiste palestinien Omar Bedir, le secrétaire général de la Ligue émiratie pour résister à la normalisation, Ahmed Al Shaiba Al Nuaimi, sous la présentation du journaliste Adnan Hamidan.

Un sit-in à Jérusalem pour soutenir les familles de Cheikh jarrah.
Des dizaines d’activistes et de dignitaires palestiniens de Jérusalem et de l’intérieur occupé ont organisé un sit-in, samedi soir. En soutien aux propriétaires menacés d’expulsion et de démolition de leurs maisons dans le quartier de Cheikh Jarrah, à Jérusalem occupée.

Un palestinien blessé par une balle des forces d’occupation à Jénine.
Un jeune palestinien est blessé ce samedi soir par une balle tirée par les forces d’occupation israéliennes à proximité du siège sécuritaire installé sur la terre palestinienne du village d’al-Arqa, au sud de Jénine.

Kafr Qaddum : Affrontements contre les forces d’occupation et plusieurs citoyens asphyxiés.
De violents affrontements ont opposé ce samedi soir des jeunes palestiniens du village de Kafr Qaddum, à l’est de Qalqilya, aux forces d’occupation israéliennes.

Naplouse : Les forces d’occupation empêchent les palestiniens de planter des oliviers.
Les forces d’occupation israéliennes ont empêché, samedi matin, des palestiniens de planter des oliviers dans le village de Jaloud au sud de Naplouse.

Coronavirus : 25 morts et 1750 nouvelles contaminations en Palestine.
Le ministère de la santé à Ramallah a déclaré ce samedi que 25 citoyens sont morts et 1750 autres sont nouvellement contaminés du coronavirus alors que 2019 malades se sont rétablis lors de ces dernières 24 heures en Palestine.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
.

Covid-19 : l’Algérie enregistre 422 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures.

L’Algérie a enregistré 422 nouveaux cas de contamination au coronavirus Covid-19 durant ces dernières 24 heures, soit un taux d’incidence estimé à 0,9 cas pour 100 000 habitants, rapporte ce dimanche 20 décembre 2020, le ministère de la Santé, de la Population et et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’Algérie a également enregistré 391 cas de guérison, 7 cas de décès durant la même période et 50 patients sont en soins intensifs. A noter que 33 wilayas ont enregistré moins de 09 cas. 22 wilayas n’en ont enregistré aucun et 15 wilayas ont enregistré plus de 10 cas.

Rapatriement : 25 000 algériens veulent rentrer au pays.

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud s’est exprimé, ce samedi 19 décembre 2020, sur le rapatriement des algériens bloqués à l’étranger et les personnes souhaitant rentrer au pays pour des raisons exceptionnelles.

Répondant aux questions des membres de la Commission des finances et budget de l’Assemblée nationale populaire (APN) lors du débat du projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2018, Kamel Beldjoud a fait savoir que le nombre de ressortissants algériens voulant rentrer actuellement au pays s’élève à 25 000 personnes.

Relevant que ce chiffre augmente chaque jour, il a précisé qu’il concerne les algériens bloqués à l’étranger et les personnes souhaitant rentrer au pays pour des raisons exceptionnelles.

Kamel Beldjoud a ajouté que « la compagnie aérienne nationale Air Algérie fait de grands efforts pour accomplir l’opération (de rapatriement, ndlr), et ce malgré les difficultés auxquelles elle fait face, particulièrement, la fermeture de l’espace aérien de plusieurs pays, ce qui nécessite l’obtention d’une autorisation exceptionnelle ».

Pour rappel, Air Algérie a repris les vols de rapatriement des algériens bloqués à l’étranger et personnes voulant rentrer au pays, le 4 décembre et l’opération est arrivée à son terme ce samedi. A cet effet, 24 vols d’Air Algérie ont été programmés depuis 7 pays.

La compagnie aérienne nationale a en outre fixé 5 conditions à remplir pour accéder à ses vols de rapatriement depuis l’étranger.

Après la fermeture des frontières et la suspension du trafic aérien depuis la mi-mars dernier, Air Algérie a rapatrié plus de 30 000 algériens bloqués à l’étranger à cause de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Le point sur la pandémie : plus de 1,67 million de morts dans le monde.

Voici les nouveaux faits marquants sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus de 1,67 million de morts : La pandémie a fait plus de 1.675.362 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi.

Les États-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts (313.660) que de cas recensés (17.465.147), suivis par le Brésil (185.650), l’Inde (145.136), le Mexique (117.249), et l’Italie (67.894).

Londres reconfinée : Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi le reconfinement de Londres et du sud-est de l’Angleterre dès dimanche pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du nouveau coronavirus. Déjà soumis à de contraignantes restrictions, les habitants de la capitale et de la zone sud-est vont être placés sous un nouveau niveau d’alerte, le quatrième et plus élevé. Ils auront pour consigne de rester chez eux et les commerces non essentiels baisseront le rideau, mettant un terme aux achats de Noël de dernière minute.

L’Italie « rouge » pour les fêtes : Le Premier ministre italien a annoncé un plan de confinement gradué du 21 décembre au 6 janvier, afin de réduire les déplacements et les rassemblements durant les fêtes de fin d’année.

Tout l’Italie sera classée « rouge », soit le niveau de confinement le plus strict, pour les fêtes de Noël et de Nouvel an, mais les Italiens auront le droit de sortir de chez eux pour participer à un repas de famille à couverts limités, a tranché un décret publié samedi. Les Italiens pourront se déplacer une fois par jour dans leur région pour rendre visite à des parents ou des amis, en dehors du couvre-feu qui existait déjà (22H00-5H00).

Confinement local en Thaïlande : La Thaïlande a imposé samedi un confinement autour du plus grand marché de produits de la mer du pays, près de Bangkok, où a été détecté une reprise locale de l’épidémie. Les autorités ont annoncé 548 nouveaux cas de contamination liés au marché de crustacés de Mahachai, à moins d’une heure de route du centre de la capitale.

La Suisse autorise le vaccin Pfizer/BioNTech : La Suisse est devenue samedi le premier Etat d’Europe continentale à autoriser un vaccin contre le Covid-19, le Pfizer/BioNTech. La décision de la Suisse intervient après les autorisations pour le même vaccin de plus de 15 pays, dont les Etats-Unis, le Canada, l’Arabie Saoudite, le Bahrein, le Royaume-Uni, la Jordanie, Singapour ou le Mexique.

Vaccin Moderna acheminé aux Etats-Unis : Les premières doses du vaccin du laboratoire Moderna ont commencé à être acheminées samedi vers divers points des Etats-Unis, rejoignant celui de l’alliance Pfizer/BioNTech dans l’immense campagne de vaccination qui a débuté lundi. Une semaine après Pfizer et BioNTech, Moderna a obtenu vendredi une autorisation d’urgence de l’Agence américaine des médicaments (FDA).

« Etat de santé stable » de Macron : L’état de santé d’Emmanuel macron est « stable » et les résultats de ses examens cliniques et paracliniques « se sont révélés rassurants », a annoncé samedi le médecin chef de la présidence de la République française dans un communiqué. Macron, testé positif au Covid-19, s’est entretenu samedi au téléphone avec son homologue algérien Abelmadjid Tebboune, 75 ans, toujours en convalescence en Allemagne après avoir contracté le virus en octobre.

Djerad : « Nous devons sortir de la logique rentière et optimiser notre potentiel agricole ».

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a insisté, dimanche à Médéa, sur « l’importance » de soutenir le secteur agroalimentaire, en vue d’ouvrir « de nouvelles perspectives aux agriculteurs »

« Il faut impérativement ériger une industrie agroalimentaire et ouvrir ainsi de nouvelles perspectives aux agriculteurs », a déclaré M. Djerad lors d’une visite effectuée au niveau d’exploitations agricoles à Ain-El-Melh, dans la commune d’Oued Brahim, à l’est de Médéa, spécialisées dans les cultures arboricoles.

« Nous devons sortir de la logique rentière et optimiser notre potentiel agricole », a-t-il souligné.

Ces exploitations agricoles ont été réalisées dans le cadre d’un investissement entre un privé et les gestionnaires d’exploitation agricole collective (EAC), destiné à la valorisation des biens de l’Etat et l’encouragement de l’investissement dans le secteur agricole.

Pas moins de 71 projets d’investissement ont été concrétisés, dans la wilaya de Médéa, à la faveur du partenariat privés et exploitations agricoles collectives ou individuelles (EAC-EAI), regroupant plus de 110 exploitants, pour un investissement estimé à 1,3 milliard de Da.

La production attendue de ces investissements avoisinerait, selon les estimations de la direction des services agricoles (DSA), les 20.000 tonnes de fruits (pommes, cerises et prunes).

Reprise des activités sportives en plein air dès mardi.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a annoncé, ce dimanche 20 décembre 2020, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la reprise des activités sportives en plein air, à partir de mardi, et ce, après l’adoption du protocole sanitaire par le Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie.

Le ministère a précisé, dans le même communiqué que les activités sportives concernées, dans le strict respect dudit protocole sanitaire, sont : athlétisme, cyclisme, tennis, aviron, canoë-kayak, voile, sports mécaniques, badminton, ski et sports de montagne, sports équestres et traditionnels.

Professions soumises au registre du commerce : De nouvelles conditions imposées.

Dorénavant, le postulant à l’exercice d’une activité ou d’une profession réglementée n’est pas tenu de joindre au dossier d’inscription au registre du commerce, une copie de l’autorisation ou de l’agrément requis.

Toutefois, l’exercice effectif d’une activité ou profession réglementée est subordonné à l’obtention de l’agrément ou de l’autorisation délivré(e) par l’administration ou l’institution habilitée.

C’est ce qui ressort du décret exécutif correspondant au 30 novembre 2020 modifiant et complétant le décret exécutif correspondant au 29 août 2015 fixant les conditions et modalités d’exercice des activités et des professions réglementées soumises à inscription au registre du commerce, qui vient de sortir dans le dernier numéro du journal officiel.

Les activités ou professions encadrées par des dispositions législatives, stipulant expressément que l’agrément ou l’autorisation délivré(e) par l’administration ou l’institution habilitée, interviennent préalablement à l’inscription au registre du commerce, le postulant est, dans ce cas, tenu de joindre au dossier d’inscription au registre du commerce, une copie de l’agrément ou de l’autorisation requis(e).

Par ailleurs, le texte réglementant l’activité ou la profession, doit comporter les éléments permettant, notamment : d’identifier la nature et l’objet de l’activité ou de la profession à réglementer par référence, notamment à la nomenclature des activités économiques soumises à inscription au registre du commerce ; de fixer les conditions particulières requises pour l’exercice de l’activité ou de la profession réglementée ; de préciser les capacités professionnelles exigées des postulants à l’exercice de l’activité ou de la profession réglementée ; de définir les conditions liées aux locaux professionnels, aux équipements techniques à utiliser et aux moyens techniques d’intervention nécessaires ; d’identifier l’administration ou l’institution habilitée, chargée d’examiner la demande d’exercice de l’activité ou de la profession réglementée et de délivrer l’autorisation ou l’agrément et de préciser, pour chaque type d’autorisation ou d’agrément, les documents constitutifs du dossier à fournir par le postulant.

Brahim Merad : « 15 044 zones d’ombre sont isolées et démunies de toute infrastructure et commodités .

Le conseiller auprès du Président de la République, chargé des Zones d’ombre, Brahim Merad a révélé aujourd’hui qu’il y a 15 044 zones d’ombre isolées des centres de vie et démunies de toute infrastructure et commodités, comme l’eau, l’électricité, des centres de santé et des écoles. M. Merad signale qu’elles regroupent, dans leur ensemble, quelque 8 millions d’habitants, dont les « manques », dit-il, doivent être rattrapés le plus vite possible.

Intervenant à la radio chaine 3, il rappelle que parmi les priorités fixées figure en bonne place, l’idée d’y rétablir un équilibre, en y entamant une lutte « contre les disparités ».

L’intervenant signale que des tentatives destinées à sortir ces zones des difficiles situations auxquelles elles ont été toujours confrontées, n’ont pas porté leurs fruits, parce que les programmes qui leur étaient destinés à l’origine, avaient été détournés vers d’autres régions toutes autant déshéritées des hauts plateaux, de l’extrême Sud ou bien situées à proximité de massifs forestiers dans le Nord de l’Algérie.

En s’intéressant à ces zones déshéritées et aux multiples difficultés qui sont les leurs depuis des décennies, l’idée, précise M. Mérad, tend à y fixer les populations qui y sont installées et qui, à la longue, ont fini par accepter leurs dures conditions d’existence. Le programme projeté à l’intention de ces dernières vise, entre autres, à aménager des voies routières, à y installer le gaz et l’électricité, des centres de santé, mais également, à créer à l’intention des enfants, des centres de scolarité dotés de cantines.

Le problème, relève ce dernier, reste le financement des actions à entreprendre au bénéfice de ces zones, l’ensemble des programmes de développement inscrits dans la loi de Finances complémentaire de 2020 ayant déjà été pourvus.

L’invité déclare attendre des walis où ces zones ont été localisées, qu’ils soient « assez ingénieux » pour couvrir « les premiers besoins », en dégageant les moyens financiers indispensables pour y inaugurer les premiers chantiers.

Pour cela, il fait part de la possibilité de tirer profit des financements pouvant être prélevés sur les programmes de restructuration communaux de développement et de la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales, des opérations, précise-t-il, qui dans une première phase ont déjà permis de financer 12 831 projets au profit de ces zones d’ombre.

Brahim Merad : « 15 044 zones d’ombre sont isolées et démunies de toute infrastructure et commodités ».

Le conseiller auprès du Président de la République, chargé des Zones d’ombre, Brahim Merad a révélé aujourd’hui qu’il y a 15 044 zones d’ombre isolées des centres de vie et démunies de toute infrastructure et commodités, comme l’eau, l’électricité, des centres de santé et des écoles. M. Merad signale qu’elles regroupent, dans leur ensemble, quelque 8 millions d’habitants, dont les « manques », dit-il, doivent être rattrapés le plus vite possible.

Intervenant à la radio chaine 3, il rappelle que parmi les priorités fixées figure en bonne place, l’idée d’y rétablir un équilibre, en y entamant une lutte « contre les disparités ».

L’intervenant signale que des tentatives destinées à sortir ces zones des difficiles situations auxquelles elles ont été toujours confrontées, n’ont pas porté leurs fruits, parce que les programmes qui leur étaient destinés à l’origine, avaient été détournés vers d’autres régions toutes autant déshéritées des hauts plateaux, de l’extrême Sud ou bien situées à proximité de massifs forestiers dans le Nord de l’Algérie.

En s’intéressant à ces zones déshéritées et aux multiples difficultés qui sont les leurs depuis des décennies, l’idée, précise M. Mérad, tend à y fixer les populations qui y sont installées et qui, à la longue, ont fini par accepter leurs dures conditions d’existence. Le programme projeté à l’intention de ces dernières vise, entre autres, à aménager des voies routières, à y installer le gaz et l’électricité, des centres de santé, mais également, à créer à l’intention des enfants, des centres de scolarité dotés de cantines.

Le problème, relève ce dernier, reste le financement des actions à entreprendre au bénéfice de ces zones, l’ensemble des programmes de développement inscrits dans la loi de Finances complémentaire de 2020 ayant déjà été pourvus.

L’invité déclare attendre des walis où ces zones ont été localisées, qu’ils soient « assez ingénieux » pour couvrir « les premiers besoins », en dégageant les moyens financiers indispensables pour y inaugurer les premiers chantiers.

Pour cela, il fait part de la possibilité de tirer profit des financements pouvant être prélevés sur les programmes de restructuration communaux de développement et de la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales, des opérations, précise-t-il, qui dans une première phase ont déjà permis de financer 12 831 projets au profit de ces zones d’ombre.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb
Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill

Laisser un commentaire