MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mardi 2 Rabi At-thani 1442, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mardi 2 Rabi At-thani 1442, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mardi 2 Rabi At’sèni 1442.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Les commissions de l’UE protestent contre l’extension de la colonie de Givat HaMatos.
Les présidents des délégations de l’Union Européenne (UE) ainsi que les ambassadeurs et les consuls européens ont effectué une visite à la colonie de Givat HaMatos, au sud de la ville d’al-Quds, pour protester contre la décision de construire 1257 nouvelles unités coloniales.

Les autorités d’occupation arrêtent deux palestiniens à l’entrée de Beit Amer.
Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté ce lundi soir deux jeunes palestiniens à l’entrée du village de Beit Amer, au nord d’Hébron.

Raed Salah dans l’isolement pour le troisième mois.
Cheikh Raed Salah, président du mouvement islamique dans les territoires palestiniens occupés en 1948, entame son troisième mois dans l’isolement de la prison d’Ashkelon israélienne.

Les forces d’occupation démolissent une maison et rasent un terrain au sud de Naplouse.
Les autorités d’occupation israéliennes ont démoli une maison et ont nivelé un terrain dans la région de Khellat al-Nahla dans le village d’Artas au sud de Bethlehem.

Le prisonnier Moayad Al-Khatib infecté par Coronavirus dans la prison d’Ofer.
L’administration pénitentiaire d’occupation israélienne a informé les prisonniers de la prison d’Ofer que le prisonnier, Muayad Al-Khatib, âgé de 20 ans, originaire de Bethléem, était infecté par le Coronavirus.

Une réunion américano-israélo-bahreïnite à Jérusalem mercredi.
Aujourd’hui, lundi, le site d’information « Walla » a annoncé que deux ministres bahreïnis se rendraient, cette semaine, dans le pays occupant, pour participer à des pourparlers tripartites à Jérusalem occupée avec des responsables israéliens et américains, mercredi prochain.

Confiscation du véhicule d’un militant dans le nord de la vallée du Jourdain.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont saisi, hier soir, dimanche, un véhicule spécial pour un militant palestinien, dans la zone « Umm al-Jamal », dans le nord de la vallée du Jourdain.

Des affrontements contre les forces d’occupation à Azzoun.
Des affrontements se sont éclatés hier soir entre les forces d’occupation israéliennes et les jeunes palestiniens dans le village d’Azzoun, au nord de Qalqilya.

Étau militaire resserré le long du mur d’apartheid en Cisjordanie.
Aujourd’hui, lundi, l’armée d’occupation israélienne a annoncé un plan répressif pour empêcher les Palestiniens de Cisjordanie qui ne détiennent pas de permis d’entrer dans l’intérieur occupé par les ouvertures du mur de l’apartheid, qui sépare les territoires occupés en 1948 de la Cisjordanie.

Les forces israéliennes tirent le feu sur deux personnes sur les frontières avec le Liban.
L’armée d’occupation israélienne a ouvert hier soir le feu sur deux personnes qui se sont approchées du siège sécuritaire avec le Liban.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
.

Fouzia Benguergoura : «L’Institut Pasteur manque de moyens pour confirmer l’efficacité du vaccin anti-covid ».

La cheffe du département de contrôle des produits biologiques à l’Institut Pasteur, Fouzia Benguergoura, a signalé aujourd’hui qu’après la réception du vaccin anti Covid-19, se posera alors la question du contrôle de son efficacité thérapeutique.

Intervenant à la radio chaine 3, elle indique que la première opération va consister, documents techniques à l’appui, à déterminer sa « haute qualité » et pour cela, ajoute-t-elle, savoir si l’institut dispose des équipements techniques pour ce faire et dans le cas contraire, faire en sorte de les acquérir.

Si, déclare la doctoresse Fouzia Bengourgoura, l’institut possède les compétences humaines pour assurer le contrôle de qualité des vaccins, il ne dispose cependant pas de certains matériels indispensables, notamment de réactifs, « importés en totalité », dont elle souligne au passage la nécessaire pérennité en matière d’approvisionnement.

Elle révèle, en outre, que son organisme ne dispose pas de l’ensemble des moyens pour assurer une bonne qualité de contrôle destinée à confirmer la conformité des produits de soins importés.

Revenant au vaccin anti Covid 19, l’intervenante signale que pour en assurer le meilleur contrôle, il faudrait que le laboratoire de l’Institut Pasteur puisse être considéré comme un laboratoire de référence, donc, disposer d’un cahier des charges auquel, observe-t-elle, « il ne répond actuellement pas à toutes les clauses ».

Pour cela, insiste-t-elle, « il faudrait nous donner les moyens de le faire », en s’attachant à valiser les structures, les équipements et les méthodes de contrôle et à qualifier les procédures et les personnels, « un travail de longue haleine pour lequel, insiste-t-elle, nous devons être aidés ».

Rappelant que l’Institut Pasteur ne conçoit plus, comme il le faisait par le passé, certains vaccins, à l’exemple du BCG, un vaccin de prévention contre la tuberculose, le docteur Fouzia Benguergoura met, encore une fois en avant, le déficit de moyens, mais également, celle du suivi des normes de productions pharmaceutiques, « lesquelles évoluent continuellement ».

Coronavirus en Algérie : La barre des 900 cas par jour dépassée.

Les records des contaminations au Coronavirus ne cessent d’être battus ces dernières jours en Algérie.

Ce lundi, le ministère de la santé a enregistré 14 décès et la contaminations de 910 nouveaux cas et en seulement 24 heures.

Avec ce nouveau record, le nombre total des cas confirmés dans le pays passe ainsi à 68589 et celui des décès a augmenté à 2168 morts depuis le début de la pandémie a indiqué ce lundi à Alger le porte-parole du comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie, le Dr Djamel Fourar.

S’exprimant lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie, Dr Fourar a précisé que le nombre de personnes guéries a atteint 45148 patients, dont 455 au cours des dernières 24 heures.

Sétif : De nouvelles mesures pour limiter la propagation de la Covid-19.

Le wali de Sétif a pris une série de décisions dans le cadre de mesures préventives pour limiter la propagation de la Covid 19, a annoncé la wilaya dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

En effet, le wali a décidé de suspendre la circulation de tous les moyens de transport urbain pour les personnes publics et privés pendant les week-ends dans les villes, y compris le tramway, à titre préventif.

Il a également pris la décision de fermer le parc d’attractions situé au niveau de la municipalité de Sétif à titre préventif, ainsi que l’interdiction de l’installation de tables et de chaises dans tous les cafés et salons de thé situés au niveau de la wilaya.

Diabétiques : les cas sévères ou de décès au Covid-19 observés chez les 65 ans et plus.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Abderrahmane Benbouzid, a affirmé dimanche à Alger que « les cas sévères ou de décès auprès des diabétiques atteints du coronavirus sont observés en grande partie chez les personnes âgées de 65 ans et plus ».

S’exprimant lors d’une rencontre scientifique à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du diabète, (14 novembre) en présence du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Pr. Smail Mesbah, le ministre a précisé que le diabète « n’aggrave pas le risque de contamination au Covid-19 mais peut toutefois être à l’origine de symptômes aigus et de complications en cas de contamination ».

Le ministre a insisté sur « la sensibilisation aux mesures préventives permettant d’éviter à cette catégorie de malades une contamination au virus », appelant à « l’importance du contrôle strict du diabète et au renforcement du contrôle de la glycémie et de l’acétone, tout en consultant le médecin le plus tôt possible pour commencer les mesures correctives en cas de soupçon d’atteinte au Covid-19 ».

Pr. Benbouzid a estimé que « la maitrise anticipée de la glycémie peut aider à mieux contrôler la contamination au Covid-19 », soulignant que la période exceptionnelle de propagation du coronavirus nécessite « la consolidation et la poursuite des mesures prises à travers l’association continue du mouvement associatif ».

Le ministre de la Santé s’est félicité, par ailleurs, du rôle des caravanes médicales pluridisciplinaires qui ont « ciblé les populations des zones d’ombre de certaines wilayas où une rupture de la prise en charge sanitaire a été enregistrée en raison de l’épidémie ».

De même qu’il a cité l’apport de la clinique mobile et la contribution de l’Association du réseau algérien des jeunes et des directions de la santé qui ont mené des campagnes à l’effet de sensibiliser et de dépister le diabète, d’une part, et assurer des soins au niveau de ces zones, d’autre part.

De son côté, Pr. Samia Zekri, spécialiste en médecine interne à la clinique Arezki Kahal relevant de l’EPH Bir Traria, a présenté un exposé sur le diabète et sa relation avec la covid-19, qualifiant les deux maladies de « duo dangereux » sur la santé des malades diabétiques, notamment les personnes âgées.

Pour protéger les diabétiques de la menace du covid-19, la spécialiste a appelé à « l’impératif de garder un œil attentif à la stabilité de la glycémie notamment auprès des catégories présentant des comorbidités, à l’instar de l’obésité, des maladies cardiaques et l’hypertension ».

« Une fois que les malades diabétiques, qui ignorent leur maladie, sont touchés par le coronavirus, ils seront victimes d’instabilité glycémique », a-t-elle expliqué, relevant, dans ce sens, l’apparition de « plusieurs symptômes » chez cette catégorie, notamment la chute de cheveux et le besoin pressant de l’insuline.

Compte tenu de la conjoncture sanitaire difficile due à la propagation du coronavirus, la spécialiste a appelé cette catégorie de malades à « l’impératif de préserver le stock d’insuline et le glucomètre afin de garantir la protection à l’aide de ces matériels nécessaires ».

Elle a regretté, en outre, la réticence de certains malades à se rendre aux hôpitaux afin de recevoir les soins nécessaires par peur du covid-19, leur causant ainsi des complications sanitaires, en raison de la sédentarité, des mauvaises habitudes alimentaires, la fatigue et la dépression.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Laisser un commentaire