MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Samedi 28 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Samedi 28 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Samedi 28 Shaouèl 1441.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Plusieurs palestiniens blessés suite à la marche protestataire de Kafr Qaddum.
Dix jeunes palestiniens ont été blessés par les balles alors que des dizaines d’autres ont été asphyxiés ce vendredi soir, par les bombes lacrymogènes des forces d’occupation israéliennes lors de la marche protestataire hebdomadaire de Kafr Qaddum.

L’occupation annonce la démolition d’une pièce d’habitation dans la vallée du Jourdain.
Ce vendredi matin, les forces d’occupation israéliennes ont informé une citoyenne palestinienne vivant à Khirbet Humsa, Basaliya, dans le nord de la vallée du Jourdain, de démolir un appartement qui lui appartenait.

39 nouveaux cas de coronavirus en Cisjordanie.
Aujourd’hui, vendredi, la ministre de la Santé May Alkila a annoncé 39 nouveaux cas de coronavirus en Cisjordanie occupée.

Un enfant blessé par des colons, au sud de Bethléem.
Wadih Fadi Salah (15 ans), du village d’Al-Khader, au sud de Bethléem, a subi des contusions et des blessures à la suite des passages à tabac des colons.

La grande campagne de l’aube reprend en Cisjordanie et à Jérusalem.
Vendredi, des milliers de Palestiniens ont assisté aux prières de l’aube dans un certain nombre de mosquées de Cisjordanie et de Jérusalem dans le cadre de la nouvelle campagne du Grand Fajr.

Les forces d’occupation perquisitionnent les maisons et arrêtent 8 Palestiniens en Cisjordanie.
Vendredi matin, les forces d’occupation israéliennes ont lancé des raids à grande échelle en Cisjordanie, arrêtant au moins 8 citoyens.

Le Front Populaire dénonce un prix international offert à la « criminelle » Livni.
Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a dénoncé le prestigieux prix international « ponts 2020 » offert par l’Allemagne à l’ex ministre des affaires étrangères israélienne Tzipi Livni, accusée de mener des crimes de guerre contre le peule palestinien.

Les forces d’occupation envahissent Beyta et renforcent leurs mesures sécuritaires.
Une force d’occupation israélienne a envahi ce jeudi soir le village de Beyta au sud de Naplouse, en Cisjordanie occupée.

Le Hamas rend visite à l’ambassadeur de la Turquie au Liban.
Une délégation du mouvement du Hamas a rendu visite ce jeudi à l’ambassadeur turc au Liban, Gakan Cakil.

769 cas de Coronavirus en Palestine.
Le ministre de la Santé Mai Kila a annoncé jeudi après-midi que 10 nouveaux cas de coronavirus avaient été signalés dans les provinces de Hébron et naplouse en Cisjordanie.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
.

Ferhat Ait Ali évoque l’avenir des usines de montage automobile.

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham a évoqué, jeudi à Alger, l’avenir des usines de montage automobile en Algérie.

Figurant parmi les principales préoccupations des députés, le ministre a indiqué au sujet de ces usines de montage de véhicules que l’Etat accorde un intérêt majeur à ce dossier, notamment l’avenir des travailleurs.

« Ces projets ne sont que de simples structures ne disposant nullement des moindres conditions de fabrication », a-t-il précisé devant les membres de la Commission des Finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre du débat du projet de la loi du règlement budgétaire 2017.

Le ministre, cité par l’agence officielle, a ajouté que si les propriétaires de ces projets veulent reprendre leurs activités, ils n’ont qu’à remplir les conditions qui seront fixées dans les nouveaux cahiers des charges, notamment en ce qui concerne le taux d’intégration (40 %).

Le nouveau cadre comprendra également des mesures réelles pour l’accompagnement et le soutien des opérateurs et des investisseurs privés, particulièrement ceux qui utilisent les matières premières locales dans les différentes étapes de leur production.

Il a rappelé, à ce propos, les dispositions contenues dans la loi de finances complémentaires 2020 (PLFC), outre la révision des droits et taxes douaniers visant la réduction des importations, l’augmentation du taux national d’intégration nationale et la promotion de la sous-traitance industrielle.

Pour rappel, lors de la réunion du Conseil des ministre présidé le 10 mai dernier par le chef de l’Etat, il a été procédé a l’annulation du système préférentiel d’importation de kits SKD / CKD pour le montage automobile, en contrepartie, les concessionnaires automobiles sont autorisés à importer des véhicules neufs.

Stratégie industrielle : Les nouveaux textes juridiques en cours de finalisation (Ait Ali).

Le ministre de l’Industrie et des mines, Ferhat Aït Ali a affirmé jeudi soir que la stratégie de son secteur visait la relance d’une base industrielle nationale, annonçant que les nouveaux textes juridiques y afférents étaient en cours de finalisation.

Intervenant devant les membres de la Commission des Finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre du débat du projet de la loi du règlement budgétaire 2017, M. Ait Ali a indiqué que la nouvelle stratégie du secteur et les nouveaux textes juridiques, en phase d’élaboration, « visent à asseoir une véritable base industrielle, capter de véritables investisseurs et mettre un terme aux pseudo-investisseurs ».

Fin des avantages et de l’octroi du foncier industriel au prix symbolique.

Parmi les axes phares de cette stratégie, le ministre a cité le foncier industriel qui aura une loi d’orientation permettant l’accès au foncier tout en lui conférant la valeur qu’il mérite en tant qu’incitation de l’investissement. « L’Etat entend mettre fin aux avantages et à l’octroi du foncier au prix symbolique », a-t-il précisé.

A ce propos, il a souligné que les décisions précédentes relatives le foncier manquaient de clarté et qu’ils avaient été exploités pour bénéficier de gros crédits bancaires sans concrétisation aucune des projets sur le terrain.

La nouvelle loi vise, en outre, l’orientation des projets d’investissement en fonction des spécificités de chaque région comme l’encouragement des industries agroalimentaires dans les zones de production, a-t-il encore indiqué.

Le nouveau texte consacrera ainsi le principe gagnant-gagnant.

L’autre axe de cette stratégie a trait à la loi d’investissement qui connaîtra des amendements substantiels et profonds, a ajouté M. Ait Ali précisant que le taux d’avancement de ce dossier est à 60%.

Evoquant les le dossier du financement, le ministre a fait savoir que la nouvelle loi permettra de recourir à des capitaux étrangers sans conditions préalables comme le recours obligatoire des investisseurs au financement exclusif des banques nationales. Le nouveau texte consacrera ainsi le principe gagnant-gagnant.

Selon le premier responsable du secteur, 90% des textes juridiques élaborés dans le cadre de la nouvelle stratégie industrielle sont des textes législatifs qui seront soumis au Parlement pour enrichissement et adoption.

Gestion du budget du secteur de l’industrie et des mines de 2017

Concernant la gestion du budget du secteur de 2017, M. Aït Ali Braham a souligné que le budget de fonctionnement consacré au secteur s’élevait à 4,6 milliards de DA, une baisse de 16 % par rapport à 2016.

Pour ce qui est du budget d’équipement, le secteur de l’industrie n’a fait état d’aucune opération d’équipement hormis l’étude et la réalisation de « la Maison de la qualité », moyennant une autorisation de programme de 1,78 milliards de DA.

L’ensemble des observations contenues dans le rapport de la Cour des comptes ont fait l’objet d’un suivi et d’un examen par son département ministériel, qui œuvrera à remédier aux lacunes, a indiqué le ministre.

Il a souligné, par ailleurs, que les programmes consacrés au développement de l’industrie et de l’investissement tant par l’Etat que par les entreprises privées, n’ont pas produit les effets escomptés sur l’efficacité de l’économie en général.

Le rendement enregistré, en particulier dans les secteurs de l’industrie et des mines, n’a pas atteint le niveau souhaité pour les besoins et les défis nationaux.

Le RCD critique sévèrement le bilan du pouvoir.

Le RCD a estimé que le pouvoir a échoué dans sa tentative d’une recomposition du système en profitant la crise sanitaire provoquée par la pandémie du coronavirus (covid-19) qui a imposé un confinement en Algérie, notamment la suspension des manifestations du mouvement populaire « Hirak ».

« L’échec du pouvoir de fait, dans sa stratégie de maquiller une hypothétique tentative de recomposition du système, est patent. Isolé, il a fait, encore une fois, le mauvais choix de vouloir mettre à profit la suspension des manifestations publiques pour cause de pandémie afin d’accentuer la traque des militants politiques et des activistes du Hirak. Le résultat est sans ambages : il a perdu sur tous les tableaux (…) », lit-on dans un communiqué du secrétariat national du RCD rendu public le vendredi 19 juin 2020.

Au sujet de la situation sociale et économique, le RCD alerte « sur l’explosion du chômage et la baisse dramatique du pouvoir d’achat de larges couches de la population ». « Dans ce registre, les incantations hors temps, les auto-glorifications mal venues, l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire ou encore l’emploi de la politique de diviser pour régner ne peuvent assurément pas sauver un régime honni par l’écrasante majorité du peuple algérien mais pire sont un danger pour la pérennité de l’État », prévient le RCD.

« Dans le contexte de la révolution ouverte par février 2019, l’explosion sociale à laquelle les apprentis sorciers du pouvoir de fait semblent travailler ne peut être circonscrite à un cahier de revendications économiques et sociales à régler. Elle ne peut qu’alimenter et accélérer la nécessité du départ du système dans la conscience du plus grand nombre de citoyens », écrit encore le parti.

« A moins d’un choix suicidaire de la répression sanglante, la solution à la crise de légitimité passe par l’exercice de la souveraineté populaire par le biais d’un processus constituant souverain conduit par des instances de transition crédibles », estime le RCD.

Le RCD dénonce via son communiqué « l’assassinat du jeune Ayoub Agh Adji lors de la manifestation pacifique de Tin Zaouatine, organisée pour dénoncer les conditions de vie exécrables des populations de la localité et de nombreuses localités du Grand Sud. ».

Benbouzid : Tous les moyens préventifs et médicaux disponibles dans les hôpitaux.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé, jeudi à Alger, que tous les moyens préventifs et médicaux avaient été garantis pour la prise en charge « adéquate » des patients impactés par la Covid-19 dans les différents hôpitaux du pays.

En réponse aux questions orales des membres du Conseil de la Nation, en plénière, sur les mesures prises pour endiguer l’expansion de la Covid-19 et les raisons inhérentes au retard accusé dans la réalisation de certains projets de santé dans plusieurs wilayas, M. Benbouzid a fait état de 51 centres affectés, au niveau de 15 wilayas, à la mise en quarantaine des citoyens rapatriés de l’étranger et de la mise en place d’un comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de l’épidémie.

Ce comité a efficacement contribué au développement des traitements, au soutien de la stratégie nationale de lutte contre la pandémie et à l’augmentation du stock des moyens préventifs et médicaux, à l’instar des tests de dépistage, des médicaments ou encore des masques.

Au sujet de la disponibilité des masques, le ministre a révélé que le stock national était de l’ordre de 16 millions d’unités, soulignant que de nombreux secteurs continuent actuellement à produire plus de 2 millions de masques/jour, des masques conformes aux normes sanitaires à mettre à la disposition des citoyens à un prix raisonnable, a-t-il assuré.

Rappelant que 6000 lits de réanimation avaient été mobilisés au début de l’épidémie, M. Benbouzid a fait savoir que seuls 17% ont été utilisées. Il a cité, également, l’ouverture de 26 centres de dépistage sur l’ensemble du territoire national.

Dans ce sens, il a invité les citoyens au respect impératif des gestes barrières, à l’exemple de la distanciation sociale, l’hygiène et le port du masque, se félicitant des bons résultats des soins et du traitement prescrit, qui ont permis une baisse du nombre de décès de 30 à moins de 10 par jour.

Par ailleurs, M. Benbouzid a mis en avant l’importance de suivre les orientations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’amélioration des méthodes et du niveau des soins et de s’informer sur les plus importantes données relatives à la pandémie en vue d’endiguer sa propagation pour en finir avec ce virus et lever totalement le confinement dans les différentes wilayas du pays.

Il a rappelé, dans ce sens, les efforts et les démarches de l’ensemble des secteurs dans l’élaboration de protocoles sanitaires pour une reprise des différentes activités économiques, sociales et culturelles.

A une autre question sur les projets de santé en cours de réalisation dans les wilayas de Djelfa et de Laghouat, le ministre a annoncé la pose prochaine de la première pierre pour la réalisation d’un Centre anti cancer (CAC) à Djelfa, ainsi que l’inauguration prochaine d’un nouvel hôpital dans la région de Birine dans la même wilaya.

Pour ce qui est de la wilaya de Laghouat, cinq projets y sont en cours de réalisation, dont essentiellement, un Etablissement hospitalo-universitaire (EPH) d’une capacité de 240 lits, un CAC de 160 lits, un Etablissement hospitalier spécialisé Mère-Enfant, ainsi qu’un hôpital psychiatrique de 120 lits, pour couvrir les besoins sanitaires dans la wilaya et les régions environnantes, a encore fait savoir le ministre.

Des projets, dont la majeure partie enregistre un taux d’avancement de 60 à 90%, et dont l’inauguration devrait intervenir entre fin 2020 et début 2021, après leur dotation en équipements médicaux indispensables, a-t-il ajouté.

S’agissant de la promotion de l’Ecole Nationale de Formation Paramédicale de Laghouat en institut supérieur, le ministre a fait état d’un décret exécutif dans ce sens au niveau du Secrétariat Général du Gouvernement pour examen.

Coroanvirus en Algérie: 119 nouveaux cas et 14 décès recensés en 24h.

Le bilan du Covid-19 a atteint ce vendredi 119 nouveaux cas confirmés et 14 nouveaux décès enregistrés en Algérie lors des dernières 24 heures.

Le nombre total de cas confirmés passe à de ce fait, à 11504 repartis sur les 48 wilayas et celui des décès à 825 morts, a indiqué à Alger le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, le Pr Djamel Fourar.

S’exprimant lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie, Dr Fourar a précisé que le nombre de personnes guéries a atteint 8196, dont 118 au cours des dernières 24 heures.

Les nouveaux cas de décès ont été recensés dans les wilayas suivantes : Tamanrasset (3), Blida (2), Sétif (2), Biskra (2), Tébessa (1), Annaba (1), Mila (1), Oum El Bouaghi (1), Adrar (1), par ailleurs, selon la même source, 53 patients sont actuellement en soins intensifs.

Reprise des vols : Les explications du ministre Farouk Chiali.

Aucune date ni décision n’a été prise pour le moment concernant la reprise du trafic aérien vers l’international, suspendu depuis la mi-mars 2020 en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus (covid-19).

C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le ministre des travaux publics et des transports, Farouk Chiali. « Il n’y a pas décision pour la reprise des vols », a-t-il rappelé jeudi 18 juin dans une déclaration au site Visas Voyages Algérie.

Selon les dires du ministre, la réouverture des frontières aériennes dépend de l’évolution de la situation liée à la covid-19 en Algérie et dans le monde. « La reprise des vols est conditionnée par l’évolution de la situation sanitaire chez nous et ailleurs », a-t-il dit.

Dès qu’une amélioration de la situation sanitaire est constatée, le Comité scientifique en charge de l’évolution du coronavirus en Algérie se penchera sur la question de la reprise du trafic aérien. « Le comité scientifique va alors proposer des variantes et c’est au président de la République de prendre la décision finale », a fait savoir M. Chiali.

Tout en affirmant que « notre objectif est de préserver la santé des citoyens », Farouk Chiali a insisté sur le fait que pour le moment il « n’y a rien » concernant la levée de la suspension des liaisons aériennes.

Vendredi dernier, lors d’une rencontre avec les médias nationaux, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a écarté un déconfinement total en Algérie notamment la réouverture des frontières qui implique la reprise du trafic aérien.

Le chef de l’Etat a expliqué que « le déconfinement total signifie la réouverture des frontières, la reprises des liaisons aériennes » et « si on dois ouvrir les liaisons aériennes, les avions iront dans des pays qui comptent 400.000-500.000 cas positifs et de nombreux décès. Donc, soyons prudents ».

« Tant qu’il y a des morts chez nous et tant que l’épidémie continue de se propager même de manière maîtrisée, on ne peut pas tout ouvrir », a-t-il expliqué.

Le port du masque n’est plus obligatoire dans les véhicules particuliers.

Le port du masque dans les véhicules des particuliers n’est plus obligatoire et pour les chauffeurs et pour leus occupants. C’est ce qui est contenu dans l’instruction du 16 juin 2020 adressée par le premier ministre, Abdelaziz Djerad au ministre de l’intérieur à transmettre aux walis. Les services de sécurité seront également mobilisés pour imposer le respect des mesures préventives dans les transports, selon le même document.

L’instruction porte sur le respect des mesures de prévention et de lutte contre la covid-19 et le suivi de la situation épidémiologique au niveau des wilayas. « Les pouvoirs publics ont engagé le processus de levée progressive du confinement sanitaire, dans sa deuxième phase, et qui débouchera, une fois la situation sanitaire sera améliorée, sur une levée totale des mesures de confinement et la reprise de toutes les activités économiques et sociales affectées par les mesures de préventions et de lutte contre la covid-19, prises par les pouvoirs publics pour préserver la santé des citoyens », lit-on dans l’instruction du premier ministre.

« Toutefois, ce processus de levée progressive du confinement, ne pourra pas réussir, si les conditions comme le port obligatoire du masque, la distanciation sociale et les mesures d’hygiène ne sont pas respectées par tous les citoyens », a souligné Djerad dans son instruction.

Le premier ministre a relevé dans son instruction la nécessité d’un contrôle continu de la part des services concernés et l’application stricte de la loi. Il a dans ce sens chargé les walis de renforcer les dispositifs de contrôle déjà mis en place, à travers la mobilisation des services de sécurité et les services déconcentrés de l’Etat. Ceux-ci, selon la même source, devront intervenir avec rigueur lorsqu’il est constaté le non-respect des règles de prévention et de lutte contre le coronavirus, stipulées par la loi en vigueur.
Les services de sécurité pour imposer le respect des mesures préventives dans les transports

Pour une reprise du transport urbain de personnes, Djerad a instruit de mobiliser les services de sécurité pour imposer le respect des mesures décidées à ce propos, notamment, celles de limiter le nombre de voyageurs à 50% des capacités du moyen de transport et l’obligation du port pour les chauffeurs et les passagers. Selon l’instruction, ces deux conditions sont considérées comme fondamentales pour briser la propagation de la covid-19.

Sur un autre plan, Djerad a instruit les walis sur la nécessité d’un suivi stricte de l’évolution de la situation épidémiologique au niveau des wilayas, à travers les commissions de wilayas de suivi du coronavirus.

Concernant les 19 wilayas qui ont bénéficié d’une levée totale du confinement sanitaire, Djerad a instruit les walis des wilayas concernées d’effectuer une évaluation quotidienne de la situation sanitaire et de présenter un rapport sur la situation épidémiologique à la cellule nationale de crise.

Enfin, le premier ministre compte sur l’engagement des autorités concernées pour l’accompagnement des mesures des pouvoirs publics afin de garantir la réussite du plan de levée du confinement sanitaire.
.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

 

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com
.

 


https://www.algerie-eco.com
LES TAGS
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran,algerie
Autorité Palestinienne

Laisser un commentaire