MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mercredi 25 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 25 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mercredi 25 Shaouèl 1441.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Cinq nouvelles contaminations par le coronavirus à Ramallah et Hébron.
Le ministère de la santé palestinien à Ramallah a déclaré avoir détecté cinq nouvelles contaminations par le coronavirus : quatre à Hébron et une à Ramallah.

Détention d’un nombre de bergers à al-Aghwar.
Les forces d’occupation israéliennes ont détenu ce mardi un nombre de bergers palestiniens après les avoir poursuivis à Um al-Qoba dans la région d’al-Aghwar nordique.

L’Arabie Saoudite libère un palestinien et l’expulse pour la Jordanie.
Selon le compte des « détenus d’opinion » sur Tweeter, les autorités saoudites ont libéré le jeune Bakr al-Housari après une arrestation d’environ une année.

Affrontements lors d’une campagne massive d’arrestations en Cisjordanie.
Les forces d’occupation israéliennes ont lancé mardi à l’aube des raids dans un certain nombre de zones de Cisjordanie, au cours desquels elles ont arrêté de nombreux citoyens palestiniens, au milieu d’affrontements qui ont éclaté dans plusieurs zones.

Des dizaines de colons juifs profanent la mosquée al-Aqsa.
Des dizaines de colons juifs escortés par les forces de police mardi matin sont entrés dans la mosquée Aqsa et ont profané ses cours.

L’occupation réhabilite des caméras de surveillance à proximité de la mosquée Ibrahimi.
Les forces d’occupation israéliennes ont remis en état des caméras de surveillance à l’intérieur et autour de la mosquée Ibrahimi dans la ville d’Hébron.

Un nouveau cas de Coronavirus à Tulkarem porte le bilan à 690.
Mardi matin, le ministère de la Santé de Ramallah a annoncé une nouvelle infection par le coronavirus d’un citoyen de la ville de Tulkarem (en Cisjordanie occupée).

L’occupation prend d’assaut Sebastia et ferme la zone archéologique.
Mardi (16-6), les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la ville de Sebastia, au nord de Naplouse.

Les services de l’AP poursuivent leurs arrestations en Cisjordanie et reportent le procès de Suha Jabara.
Les forces de sécurité de l’Autorité poursuivent leurs arrestations politiques en Cisjordanie, malgré les plans et menaces en Cisjordanie de mettre en Å“uvre le projet d’annexion.

Les forces d’occupation bombardent des régions dans la bande de Gaza.
L’artillerie et les avions de l’armée israélienne ont mené cette nuit plusieurs raids sur un nombre de régions de la bande de Gaza.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
..
Déconfinement : les taxis autorisés à transporter deux personnes à la fois.

Le Gouvernement a annoncé ce mardi des mesures complémentaires dans le cadre de la deuxième phase de déconfinement progressif mise en œuvre par les autorités après trois mois de confibement sanitaire imposé par la pandémie du coronavirus (covid-19).

Selon une instruction du premier ministre, Abdelaziz Djerad publiée par l’agence officielle et adressée aux membres du Gouvernement et les autorités concernées, les taxis individuels sont autorisés à transporter deux personnes à la fois contre une personne initialement.

Ainsi, les mesures portant sur la reprise, à travers l’ensemble des wilayas du pays du transport urbain par taxis individuel, sous réserve du respect des règles de prévention suivantes:

– l’obligation du port de masque de protection pour le chauffeur et pour le client,

– prévoir l’ouverture des fenêtres durant le trajet,

– prévoir un produit désinfectant à bord,

– limitation du nombre de clients à deux au maximum,

– les clients doivent se placer sur la banquette arrière du taxi,

– soumettre le taxi à une opération régulière de nettoyage et de désinfection,

– le nettoyage systématique des accoudoirs, des poignées de porte et des reposes.

Déconfinement : le gouvernement annonce des mesures complémentaires.

Un certain nombre de mesures complémentaires a été engagé par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, au titre de la deuxième phase de la feuille de route de sortie progressive et flexible du confinement et de reprise de certaines activités commerciales, économiques et sociales, mesures contenues dans une instruction adressée aux membres du gouvernement et aux autorités concernées.

« Après consultation de Monsieur le Président de la République, j’ai décidé d’engager un certain nombre de mesures complémentaires, au titre de la deuxième phase de la feuille de route de sortie progressive et flexible du confinement, et ce, à travers le communiqué de presse du samedi 13 juin 2020 », a indiqué M. Djerad dans l’instruction n 02 du 13 juin 2020.

« Ces mesures ont été retenues en se basant sur les évolutions et propositions de levée du confinement du comité scientifique et de l’autorité sanitaire ainsi que les évaluations émanant des commissions de wilaya chargées de coordonner l’action sectorielle de prévention et de lutte contre la pandémie du Covid-19 et en tenant compte également des dispositions prévues par la réglementation en vigueur, notamment le décret exécutif n 20-69 du 21 mars 2020 relatif aux mesures de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19) et l’ensemble des textes subséquents », précise l’instruction.
« Elles seront mises en vigueur à compter du 14 juin 2020, pour une période de 15 jours, durant laquelle la situation épidémiologique à l’échelle nationale et de chaque wilaya sera suivie et évaluée, parallèlement à l’observation du respect des règles sanitaires et à l’intensification des efforts de prévention et de lutte contre la propagation de l’épidémie », note la même source.

Ainsi, concernant la mesure du confinement partiel à domicile, il a été décidé la levée totale du confinement à domicile pour les dix-neuf (19) wilayas suivantes: Tamanrasset, Tindouf, Illizi, Saida, Ghardaïa, Naâma, El Bayadh, Tiaret, Guelma, Skikda, Jijel, Mostaganem, Tébessa, Tlemcen, Ain Temouchent, El Tarf, Tizi-Ouzou, Ain Defla, et Mila.
Il a été également décidé l’adaptation des horaires de confinement à domicile de 20h00 au lendemain 05h00 du matin pour vingt neuf (29) wilayas. Il s’agit des wilayas de Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat, et El Oued.

Pour ce qui est du congé exceptionnel rémunéré dans le secteur économique, il a été décidé « la levée de la mesure de mise en congé exceptionnel rémunéré des 50% des effectifs du secteur économique public et privé, pour les entreprises qui peuvent assurer le transport de leur personnel et satisfaire les conditions de protection sanitaire propres à leur activité, tout en maintenant cette mesure au profit des femmes enceintes et celles ayant des enfants à charge âgés de moins de 14 ans ».

Quant au congé exceptionnel rémunéré dans les institutions et administrations publiques, il a été décidé « la levée de la mesure de mise en congé exceptionnel rémunéré des 50 % des effectifs des institutions et administrations publiques, tout en maintenant cette mesure au profit des femmes enceintes et celles ayant des enfants à charge âgés de moins de 14 ans ».

Les administrations doivent également veiller à « l’apurement des reliquats de congé de leurs effectifs et à l’ouverture de la période des départs en congé au titre de l’année en cours ».

Il a été décidé, en outre, la reprise, à travers l’ensemble des wilayas du pays, des activités de transport urbain et interurbain de voyageurs par bus et par Tramway, sous réserve du respect des règles de prévention suivantes:

– interdire strictement l’accès des voyageurs sans le port du masque de protection,
– la désinfection régulière des sièges,
– prévoir l’ouverture des fenêtres et autres dispositifs d’aération naturelle,
– limiter le nombre de voyageurs à 50% des capacités du moyen de transport,
– prévoir un produit désinfectant à bord,
– soumettre quotidiennement le moyen de transport à une opération de nettoyage et de désinfection,
– organiser les impératifs de la distanciation physique au niveau des gares et stations,
– prévoir l’accès et la descente au moyen de transport par des portes différentes. Pour ceux n’ayant qu’une seule porte, gérer le flux de manière à éviter le croisement des clients.

Les mesures portent, aussi, sur la reprise, à travers l’ensemble des wilayas du pays du transport urbain par taxis individuel, sous réserve du respect des règles de prévention suivantes:

– l’obligation du port de masque de protection pour le chauffeur et pour le client,
– prévoir l’ouverture des fenêtres durant le trajet,
– prévoir un produit désinfectant à bord,
– limitation du nombre de clients à deux au maximum,
– les clients doivent se placer sur la banquette arrière du taxi,
– soumettre le taxi à une opération régulière de nettoyage et de désinfection,
– le nettoyage systématique des accoudoirs, des poignées de porte et des reposes tête avec un produit désinfectant.

Il a été décidé, d’autre part, la reprise, à travers l’ensemble des wilayas du pays, des activités de commerce et de service suivantes:

– les salons de coiffure femme,
– la vente d’effets vestimentaires et de chaussures,
– les auto-écoles,
– la location de véhicules.
La particularité de l’activité des salons de coiffures nécessite « d’organiser cette activité par voie de rendez-vous, de respecter strictement l’obligation du port du masque y compris par le client, la limitation de l’accès au local à deux clients au maximum ainsi que le nettoyage et la désinfection fréquents du local et des instruments et effets utilisés ».
Concernant les espaces de vente de chaussures et d’effets vestimentaires, l’instruction du Premier ministre stipule que « toutes les mesures sanitaires doivent être observées, notamment: la mise à disposition des gels hydro alcoolique, l’interdiction de l’essayage pour les effets vestimentaires et l’utilisation de sacs en plastiques à usage unique pour l’essayage de chaussures ».

Par ailleurs, il a été décidé la reprise, à travers les dix neuf (19) wilayas concernées par la levée totale du confinement à domicile, des activités suivantes:

– les débits de boisson en terrasse et/ou à emporter,
– les restaurants et pizzeria en terrasse et/ou à emporter.

La reprise des activités commerciales et de service demeure soumise au dispositif préventif d’accompagnement, devant être mis en place par les différents opérateurs et commerçants concernés, comprenant notamment:

– l’obligation du port du masque,
– l’affichage des mesures barrières et de prévention sur les lieux,
– l’organisation des accès et des files d’attente à l’extérieur et à l’intérieur des locaux de façon à respecter l’espacement et la distanciation physique, tout en limitant le nombre de personnes présentes en un même lieu,
– la mise en place à l’intérieur des locaux, d’un sens unique de circulation, de marquage lisible au sol et de barrières, pour éviter les croisements des clients,
– l’installation de paillasses de désinfection aux entrées,
– la mise à la disposition des usagers et des clients de solution hydro-alcoolique,
– le nettoyage et la désinfection quotidienne des locaux,
– la désinfection des pièces de monnaie et des billets de banques,
– prévoir des bacs dédiés à recueillir les masques, gants, mouchoirs ou autres effets usagés.

« Il importe de rappeler que tous les clients doivent se doter d’un masque de protection et que les responsables et gérants des établissements seront tenus responsables du non respect de cette obligation. La reprise de ces activités demeure tributaire de la capacité des commerçants, des opérateurs et des usagers et de leur détermination à respecter et faire respecter toutes les consignes sanitaires », souligne l’instruction du Premier ministre.
Les membres du gouvernement ainsi que les walis sont instruits à l’effet de « s’impliquer fortement dans la mise en œuvre de ces mesures auxquelles ils doivent réunir toutes les conditions pour garantir la réussite de cette feuille de route de sortie progressive du confinement ».

Outre les mesures de prévention sus-indiquées, « les walis sont chargés après concertation avec les secteurs concernés, d’établir des régimes spécifiques afin d’encadrer la reprise de certaines activités de commerce et de service jugées à haut risque sanitaire et de veiller au strict respect de ces règles ».

« A ce titre, je tiens à vous rappeler que le pays traverse une étape cruciale de la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus (Covid-19) et entame le passage à cette seconde phase de sortie du confinement avec des mesures progressives, qui nécessitent la mobilisation de l’ensemble des efforts afin d’atteindre l’objectif général de la stratégie mise en place, à savoir freiner la progression du Covid-19 et éviter ainsi le dépassement de la capacité de notre système de santé », relève encore l’instruction.

« Il s’agit des nouveaux défis à relever, afin d’éviter un rebond qui mettrait de nouveau en péril la santé des citoyens qui demeure la première préoccupation des pouvoirs publics, car la situation sanitaire dans certaines wilayas commande prudence, vigilance et suivi quotidien des indicateurs d’évaluation de la situation sanitaire et reste largement dépendante du degré de respect des consignes sanitaires qui accompagnent l’application des mesures de dé-confinement », a-t-il précisé.

« C’est pourquoi et en accompagnement à toutes les mesures de prévention mises en œuvre, notre système de veille et de surveillance sanitaire a été renforcé par la mise en place de la cellule opérationnelle chargée d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques pour laquelle j’ai demandé le renforcement en moyens humains et logistiques nécessaires », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a réitéré, enfin, ses « appels à l’esprit de responsabilité individuelle et collective de tous pour le maintien d’une vigilance accrue et la mobilisation nationale pour garantir la réussite de ce plan de sortie du confinement et dépasser cette crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales », affirmant attacher « la plus haute importance à l’application rigoureuse de la présente instruction ».

Coût de maintenance et d’assurance : Les Transporteurs de voyageurs réclament des aides.

Plusieurs organisations syndicales des transporteurs de voyageurs ont appelé mardi à Alger la tutelle à leur accorder des aides pour la couverture partielle des coûts de maintenance et d’assurance des véhicules qui constituent désormais un lourd fardeau qui pèse sur leur marge bénéficiaire, en sus des grosses pertes induites par la suspension de leurs activités à cause de la covid-19.

Contactés par l’APS, ces syndicats ont expliqué que les coûts de maintenance et d’assurance des véhicules impactent leur marge bénéficiaire notamment après l’augmentation des prix du carburant dans le cadre de la Loi des Finances complémentaire (LFC 2020).

A ce propos, ces syndicats ont sollicité la tutelle pour examiner les voies devant résorber une partie de ces charges de manière à permettre aux transporteurs de poursuivre leurs activités sans toucher au pouvoir d’achat du citoyen.

De son côté, le président de l’Organisation nationale des transporteurs algériens (ONTA), Hocine Bouraya, a souligné l’impératif de mettre en place une stratégie à long terme pour remédier aux dysfonctionnements relevés dans le secteur des transports à travers l’examen de toutes les charges supportées par les transporteurs afin de parvenir à des solutions durables.

80 000 transporteurs par bus à travers le territoire national.

Selon M. Bouraya, les transporteurs inter-wilayas sont les seuls à avoir bénéficier des augmentations appliquées de 10% du tarif de transport, ajoutant que les aides revendiquées par les transporteurs permettront de compenser les coûts de maintenance et des pièces de rechange, sachant qu’ils sont contraints à effectuer ce genre d’opérations deux fois par mois.

Le même responsable a plaidé pour une aide aux transporteurs en vue de renouveler leur parc d’autobus, en leur permettant d’acquérir de nouveaux soit par facilité ou via des crédits bancaires, sachant que 40% du parc national des bus fonctionnent depuis 25 ans.

Il a également fait état de 80.000 transporteurs par bus à travers tout le territoire national (privé et public) transportant 12 millions citoyens au quotidien.

Pour sa part, le Secrétaire général du Syndicat national des chauffeurs de taxi et des transporteurs (SNTT), Aidrous Bouadjmi, a indiqué qu’une étude est en cours concernant les impacts des dernières augmentations des prix du carburant pour la soumettre, la semaine prochaine, à la tutelle, ajoutant que l’activité des transporteurs est à l’arrêt depuis mars dernier en raison de la suspension du transport urbain, suburbain et inter-wilaya, une situation qui a causé de grandes pertes.

160 000 taxieurs au niveau national.

Les avis des taxieurs, suite à la reprise de leurs activités à partir du 14 juin, sont divergents, vu qu’il y a plus de 160.000 taxieurs au niveau national, ce qui nécessite l’élargissement du champs de concertations avec les autorités concernées pour trouver un terrain d’entente entre les deux parties.

L’intervenant a proposé d’aider les chauffeurs de taxi par des mécanismes indirects leur permettant d’absorber une partie des augmentations et de poursuivre l’activité.

La reprise de l’activité des taxieurs était « timide » voire complètement inexistante dans certaines wilayas, car, selon les déclarations de plusieurs d’entre eux, les dernières mesures préventives qu’ils doivent respecter ne font que creuser davantage leurs pertes.

« L’obligation de transporter un seul client sur une distance (…), en sus des coûts des produits de désinfection et d’hygiène, creuseront davantage nos pertes », a déclaré B.Samir, un taxieur à Alger.

Ce genre de mesures contraindra la majorité des taxieurs à travailler dans la clandestinité, a estimé un autre taxieur de Boumerdes.

Réunion avec la tutelle la semaine prochaine.

Quant au Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs de transport (FNTT) affiliée à l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Berrama Seddik, il a affirmé que la réunion à laquelle a appelé le ministre des Travaux publics et des Transports, prévue la semaine prochaine, constituera un terrain propice au dialogue et au débat des différentes propositions des transporteurs.

Pour M. Berrama, il sera procédé, durant cette réunion, à l’examen des répercussions de la hausse des prix de carburant et les modalités de leur traitement notamment en ce qui concerne les charges supportées par les transporteurs, à savoir la maintenance, les pièces de rechange, les assurances et autres.

Il sera question également des mesures préventives après la levée du confinement.

Coronavirus en Algérie: 116 nouveaux cas et 11 décès enregistrés en 24h.

116 nouveaux cas confirmés de Coronavirus et 11 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, a indiqué ce mardi le porte-parole du Comité scientifique chargé de suivre l’évolution de la pandémie du Coronavirus, le Pr Djamel Fourar.

De ce fait, le nouveau bilan, le total des cas confirmés s’élève ainsi à 11147 personnes, réparties sur les 48 wilayas et celui des décès a augmenté vers 778 morts.

Le nombre des patients guéris passe quant à lui à 7842, dont 107 durant les dernières 24 heures a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de la Covid-19.

E-paiement : 273.000 transactions par mois ont été réalisées durant le confinement.

Le nombre de transactions réalisées par paiement électronique via la plateforme monétique d’Algérie Poste, depuis le début du confinement, en mars dernier, a atteint 273.000 transactions par mois, alors que ce nombre était estimé à 52.000 transactions par mois au cours de l’année 2019, soit une augmentation de plus de cinq fois, a indiqué le ministère de la Poste et des Télécommunication, dans un communiqué publié ce mardi 16 juin 2020, sur sa page Facebook.

Le nombre total d’opérations de paiement électronique au cours des quatre premiers mois de l’année 2020 est de 728 394 transactions effectuées dans tous différents secteurs.

Les opérations réalisées uniquement dans le secteur des télécommunications (Télécom Algérie, Mobilis, Djezzy et Ooredoo) représentent 93,34%, équivalent à 679.914 opérations, en utilisant les services de facturation (paiement des factures de téléphone et des abonnements Internet ), et de consultation du solde, précise le même communiqué.

Il est à noter que le réseau d’Algérie Post e a traité 619 134 transactions, représentant 85% du total des transactions enregistrées.

Le montant total des transactions financières réalisées au cours des quatre premiers mois de l’année 2020 a dépassé 959 millions de dinars, le mois d’avril représentant à lui seul 33,78% des transactions, pour un montant estimé à 324 millions de dinars, alors que le montant total des transactions financières de l’année 2019 était de 504 millions de dinars, selon le ministère.

Les applications développées par Algérie Poste et mises à la disposition de ses clients ont grandement contribué à encourager l’utilisation du paiement électronique, par exemple, l’application BaridiMob a connu au cours des cinq premiers mois de l’année 2020 un saut qualitatif, avec plus de 234.000 transactions, enregistrant un montant record de 3,2 milliards de dinars, dépassant les transferts de l’année 2019, qui se sont élevés à 2 milliards de dinars.

Dans ce contexte, il convient de rappeler l’entrée en vigueur, depuis le 5 janvier dernier, de l’accord d’interopérabilité signé entre Algérie Poste et la SATIM, qui permet aux porteurs de la carte monétique interbancaire dite « CIB » d’effectuer des prestations de retrait sur les GAB connectés au système monétique d’Algérie Poste.

Cette convention offre aussi la possibilité d’effectuer des prestations de paiement à travers des terminaux de paiement électronique (TPE) déployés par Algérie poste aussi bien que par les banques affiliées au GIE monétique.

OMS : Les propos de Dr Moeti sur le Covid-19 en Algérie ont été « mal interprétés ».

La direction régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique a affirmé mardi que les propos de sa première responsable, Dr Matshidiso Moeti, sur la situation de la pandémie du Coronavirus en Algérie, tenus jeudi dernier lors d’un point de presse virtuel, ont été « mal interprétés par certains médias ».

« Lors d’un point de presse virtuel avec des journalistes internationaux le 11 juin 2020, Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de I’OMS pour l’Afrique, a été interrogée sur les perspectives actuelles de la pandémie régionale de COVID-19. (…) Les remarques de la Directrice régionale ont été mal interprétées par certains médias, qui les ont assimilées à une identification de l’Algérie comme étant une zone à incidence élevée dans la région », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Selon la même source, « dans sa réponse, Dr Moeti a indiqué que la région connaît une augmentation constante des cas de COVID-19 et qu’un certain nombre de pays, dont I’Algérie, gèrent les zones à incidence élevée en prenant des mesures de santé publique fortes ».

Plus précisément, a-t-elle poursuivi, « Dr Moeti a mentionné +… quelques zones à incidence élevée devant être gérées dans un certain nombre de pays, comme c’est le cas actuellement en Afrique du Sud, en Algérie, au Cameroun par exemple ».

La direction régionale de l’OMS pour l’Afrique a expliqué, à ce titre, que le « Dr Moeti a fait référence à I’Algérie comme étant un exemple à suivre de pays qui gère des zones à incidence élevée, comme le font un certain nombre d’autres pays », relevant, à ce propos, que « l’analyse épidémiologique révèle une diminution du nombre de nouveaux cas confirmés de COVlD-19 depuis Ie 25 mai 2020 ».

L’OMS Afrique a estimé, en outre, que « les récentes mesures prises en Algérie, qui comprennent la création d’une Cellule opérationnelle chargée d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques, peuvent renforcer la réponse et I’endiguement des zones à incidence élevée ».

Elle a rappelé, dans ce contexte, que depuis le 25 février 2020, date à laquelle I’Algérie a signalé son premier cas de COVID-19 dans la région africaine de I’OMS, I’organisation « soutient les efforts de réponse déployés par les autorités sanitaires ».

« L’OMS apprécie les efforts que tous les Etats membres, y compris I’Algérie, ont consentis pour maîtriser la pandémie, tout en atténuant son impact économique », a-t-elle ajouté, rappelant son engagement à « continuer de fournir un appui technique et stratégique en matière de santé publique ».

« L’OMS continuera à soutenir l’Algérie et tous les Etats membres dans leurs efforts de réponse à la pandémie de COVID- I9, et à traiter d’autres questions sanitaires prioritaires », a-t-elle affirmé.

Les déclarations de la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique avaient suscité une vive réaction des membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, qui ont accusé celle-ci de « manipuler les données quotidiennes » de leur comité concernant les cas de contamination en Algérie.

Dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, le Comité scientifique a « démenti en bloc les conclusions de la directrice régionale », qualifiant sa position de « dépassement de ses prérogatives, qui pourrait être mû par des considérations sélectives, rejetées dans le fond et en la forme ».
.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

 

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com
.

 


https://www.algerie-eco.com
LES TAGS
 

Autorité Palestinienne

Laisser un commentaire