MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 16 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 16 Shawwal 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Lundi 16 Shaouèl 1441.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Décès de l’ex-secrétaire général du mouvement d’al-Jihad islamique Ramadhan Challah.
L’ex secrétaire général d’al-Jihad islamique, Ramadhan Abdallah Challah, a rendu l’âme ce samedi soir après un long combat contre la maladie.

Les citoyens d’Assira contrent une attaque des colons israéliens.
Les citoyens du village d’Assira au sud de Naplouse ont contré ce samedi soir une attaque menée par des colons extrémistes protégés par les forces d’occupation israéliennes.

Qalqilya : 5 blessés par balles israéliennes et des dizaines d’asphyxiés lors d’une marche pacifique.
Cinq citoyens palestiniens sont blessés et des dizaines sont asphyxiés ce samedi suite à la répression d’une marche pacifique organisée à Kafr Qaddum pour protester contre la colonisation et les mesures d’annexion des terres palestiniennes.

Coronavirus : Décès de deux palestiniens en Egypte.
L’ambassade de la Palestine en Egypte a annoncé ce samedi soir la mort aujourd’hui de deux palestiniens par le coronavirus, élevant le nombre de décès parmi la communauté palestinienne en Egypte à quatre.

83 cas actifs de coronavirus en Palestine.
Le ministre de la Santé de Ramallah, May Al-Kila, a annoncé que le nombre de cas actifs du coronavirus a diminué à 83 après que 23 nouveaux cas de guérison ont été enregistrés à Gaza.

L’occupation fait arrêter la construction d’une école dans le village de Kisan.
Les autorités d’occupation israéliennes ont informé samedi les autorités d’occupation israéliennes de la suspension des travaux d’une école dans le village de Kisan, à l’est de Bethléem, et ont saisi un bulldozer travaillant sur le site.

4 morts et des centaines de blessés et détenus en mai.
En mai dernier, les forces d’occupation israéliennes ont tué 4 jeunes palestiniens, blessé 104 autres citoyens et doublé le nombre de détenus à 327.

Les services sécuritaires de l’AP détiennent l’étudiant Moujahed Achour depuis 6 jours.
Les services de la sécurité préventive de l’Autorité Palestinienne détiennent l’étudiant de l’université d’Ennajah et l’ex-détenu, Moujahed Achour, pour le sixième jour consécutif.

L’occupation continue d’interdire les visites au prisonnier malade Kamal Abu Waer.
Le chef de la commission des affaires des prisonniers, le général Qadri Abu Bakr, a déclaré que les autorités d’occupation israéliennes continuent d’empêcher les avocats de rendre visite au patient atteint de cancer Kamal Abu Waer.

L’occupation expulse deux jérusalemites dont une journaliste de la mosquée al-Aqsa.
Les autorités d’occupation ont émis samedi matin deux décisions d’expulsion d’un journaliste et d’une femme jérusalemite de la Sainte Mosquée Al aqsa.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
.

Déconfinement progressif : La première phase entamée.

Après trois mois de confinement sanitaire, total pour la wilaya de Blida et partiel pour le reste des wilayas, imposé par la propagation de la pandémie du coronavirus (covid-19), l’Algérie a entamé, dimanche, la première phase du plan de déconfinement progressif dévoilé jeudi dernier par le gouvernement.
« La reprise des activités économiques, commerciales et de services sera conditionnée par le strict respect sur les lieux de travail et/ou de regroupement, des mesures strictes de prévention sanitaire », a précisé un communiqué des services du premier ministère, ajoutant que « les protocoles sanitaires de prévention dédiés à chaque activité, devront être scrupuleusement respectés et appliqués par l’ensemble des opérateurs, commerçants, clients et usagers ».

Ainsi, le plan de reprise progressive des activités économiques, commerciales et de services sera dans un premier temps déployé en deux phases dont la première a débuté aujourd’hui (dimanche 7 juin 2020), tandis que la seconde prendra effet à partir du 14 juin 2020, selon la même source.

Cette première phase concerne la reprise des activités de plusieurs secteurs, dont le BTPH y compris les activités de sous-traitance et les bureaux d’études (architecture, urbanisme, génie civil), avec l’organisation des transports du personnel, à la charge des entreprises, qui sera autorisé à circuler sur l’ensemble du territoire national de 05h00 du matin jusqu’à 19h00 dans le respect des consignes sanitaires et de sécurité édictées en la matière.

Quant à la reprise de l’activité commerciale et de services, elle concerne une première catégorie, à savoir : les artisans céramistes, les plombiers, les menuisiers, les peintres, les agences de voyage, les agences immobilières, la vente de produits d’artisanat, les activités de cordonnier et de tailleur, ainsi que l’activité de maintenance et de réparation.
Elle concerne également le commerce d’articles ménagers et de décoration, le commerce d’articles de sport, le commerce de jeux et de jouets, les pâtisseries et confiseries, la vente à emporter de glaces et de boissons, les fast-foods (uniquement la vente à emporter), le commerce de literies et tissus d’ameublement, le commerce des appareils électroménagers, la vente des produits cosmétiques et d’hygiène, le commerce de fleurs, les pépiniéristes et les herboristes, les studios photographiques, ainsi que les activités de tirages de plans et de photocopie.

Sont aussi concernés : les douches à l’exception des hammams, la maintenance, le dépannage et le lavage de véhicules, les galeries d’art, le commerce des instruments de musique, les antiquaires et brocantes, les librairies et papeteries, les salons de coiffures pour hommes, ainsi que les marchés à bestiaux.

A cet effet, un dispositif préventif d’accompagnement particulier aux activités autorisées, devra être mis en place par les différents opérateurs et commerçants concernés, comprenant notamment l’obligation du port du masque, l’affichage des mesures barrières et de prévention sur les lieux, l’organisation des accès et des files d’attentes à l’extérieur et à l’intérieur des locaux de façon à respecter l’espacement et la distance physique, tout en limitant nombre de personnes présentes en un même lieu. Le document a également précisé que « tous les clients doivent se doter d’un masque de protection et que les responsables et gérants des établissements seront tenus responsables du non respect de cette obligation ».

Toutefois, souligne le texte, la particularité de l’activité des salons de coiffures hommes nécessite d’organiser cette activité par voie de rendez-vous, de respecter strictement l’obligation du port du masque par le coiffeur et le client, la limitation de l’accès au local à deux clients au maximum, ainsi que le nettoyage et la désinfection fréquents du local et des instruments et effets utilisés.

Concernant les marchés à bestiaux hebdomadaires, les marchés de fruits et légumes, ainsi que les souks et grands espaces de vente de proximité, ils feront l’objet d’une attention particulière, où toutes les mesures sanitaires édictées doivent être appliquées rigoureusement par les responsables du marché, notamment le port du masque obligatoire, la distanciation physique, la désinfection des lieux et la mise à disposition des gels hydro alcoolique.
Le contrôle de l’application de ces mesures par les commerçants sera assuré par les autorités habilitées, a-t-on précisé. Le non respect de ces mesures donnera lieu « à la fermeture immédiate du commerce ou de l’activité concernée et à l’application rigoureuse des sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur ».
Le dernier bilan relatif à la pandémie du coronavirus en Algérie fait état de plus de 10 050 contaminations recensées dont 698 décès et 6631 guérisons.

Coronavirus : 104 nouvelles contaminations et 9 décès en Algérie.

La barre des 100 contaminations par jour au coronavirus se poursuit encore, avec l’enregistrement de 104 nouveaux cas confirmés et le décès de 9 autres durant les dernières 24 heures en Algérie.

De ce fait, le nombre total des cas confirmés à travers les 48 wilayas s’élève à 10154 lors que le nombre des décès a grimpé à 707 morts a indiqué ce dimanche le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar.

Le nombre des cas guéris poursuit sa progression pour atteindre 6717 dont 86 durant les dernières 24 heures.

Complexe d’El Hadjar : Remise en service de l’unité PMA après un acte de sabotage.

L’unité de préparation des matières et aggloméré (PMA) du complexe d’El Hadjar, a été remise en service après 15 jours d’arrêt suite à un acte de sabotage, a indiqué dimanche un communiqué de Imetal, société mère du complexe.

« Malgré les conditions de confinement et les difficultés de la tâche, les travaux de remplacement du câble volé au niveau de l’unité PMA ont été entamés le 21 mai dernier pour une durée prévisionnelle du chantier, estimée initialement à 20 jours. Ce chantier n’a duré finalement que 15 jours », précise le Groupe des industries métallurgiques et sidérurgiques-Algérie (Imetal).

Il s’agit d’un « temps record » vues l’ampleur et les conditions de déroulement des travaux qui ont été achevés le 4 juin en cours avec des essais concluants de la mise en service des installations, selon le communiqué qui a salué « la mobilisation et l’engagement exemplaire de l’ensemble des compétences internes de l’entreprise (cadres, maîtrise, et exécution) ».

En outre, les travaux de la remise en service ont été réalisés avec un « minimum de dépenses », avec l’utilisation d’un câble récupéré d’une ancienne installation, note encore la même source.

Lors de sa première visite dans le cadre d’un audit mené au niveau du complexe, le PDG du groupe Imetal, Tarik Bouslama, avait mis l’accent sur l’importance de renforcer la sécurité de la zone, ce qui a été rapidement prise en charge.

Selon le communiqué, le vol du câble est un acte de sabotage qui visait à « paralyser le complexe d’El Hadjar, juste avant l’installation de la nouvelle équipe dirigeante ». Une plainte a été déposée à la gendarmerie et l’affaire est actuellement au niveau de la justice, ajoute la même source.

Fin avril dernier, l’Assemblée générale extraordinaire (AGO) du complexe d’El Hadjar avait nommé Reda Belhadj nouveau directeur, en remplacement à Chemseddine Maâtallah.

Le communiqué rappelle, par ailleurs, que l’unité PMA est « prête pour acheminer le coke et l’aggloméré vers le haut fourneau », et ce depuis le 05 du mois en cours.

Pr Walid Lagoun : « La nouvelle Constitution met fin aux tentatives d’exercice de pouvoirs absolus ».

La question relative à la clarification des pouvoirs dévolus au Président de la République dans la nouvelle Constitution a été l’un des thèmes majeurs développés, aujourd’hui, par le professeur Walid Lagoun, rapporteur du Comité d’experts chargés d’élaborer les propositions de ce texte de loi. Intervenant sur les ondes de la radio chaine 3, le professeur estime qu’il ne s’agit en rien de renforcer ou de réduire les pouvoirs du chef de l’État, lesquels, indique-t-il, sont fixés dans la Constitution.

Le professeur Walid Lagoun rappelle que c’est cette dernière qui fixe et délimite ces pouvoirs « selon le schéma général adopté pour l’ordonnancement constitutionnel ». Il explique que dans le régime semi-présidentiel adopté par l’Algérie, le président est élu au suffrage universel et, qu’à ce titre, il ne s’agit, ni d’étendre, ni de réduire ses pouvoirs « dans l’absolu ».

Par le passé, explique-t-il, des présidents se sont octroyés des pouvoirs absolus, relève de « pratiques » et non pas de règles constitutionnelles.

L’intervenant signale, par ailleurs, que l’organisation des pouvoirs, telle qu’elle a été définie dans les énoncés des différentes constitutions ont toujours été rédigés sous les intitulés de « pouvoirs » exécutif, législatif et judiciaire, le statut du chef de l’État ayant, note-t-il, été inclus dans le pouvoir exécutif.

Le professeur Lagoun indique, à cet effet, que dans l’article 143 de la nouvelle Constitution, il est reproduit in extenso que « le pouvoir réglementaire est exercé par le président de la République, en dehors des domaines réservés au Parlement », l’alinéa 2 énonçant, poursuit-il, que « l’exécution des lois est du ressort du Premier ministre ». Pour lui, le véritable pouvoir exécutif est exercé par le Premier ministre et le gouvernement, le président de la République restant au-dessus du pouvoir exécutif, quand il exerce un certain nombre de pouvoirs, il le fait en tant que chef de l’État élu au suffrage universel.

Pour ce professeur de droit public à l’université d’Alger, la nouvelle Constitution met définitivement fin aux tentatives d’exercice de « pouvoirs absolus », des pratiques, « liées à des présidents qui les sont octroyés ».

Concernant les rapports liant le président et l’exécutif, l’intervenant assure que ceux-ci ont été clairement définis dans la nouvelle mouture de constitution « si elle venait à être adoptée ». Dans le cas de figure, relève-t-il, où la majorité présidentielle est égale à la majorité parlementaire, ce serait donc le programme du président qui est appliqué dans le gouvernement. Mais dans le cas où par suite d’élections législatives une autre majorité se dégage au titre de l’article 108, « qui n’a pas été suffisamment mis en valeur », le président charge, alors, le nouveau chef du gouvernement à appliquer son programme d’action.

Air France annonce 35 vols par semaine vers l’Algérie fin juillet.

Alors que l’Algérie a entamé ce dimanche 7 juin 2020 la première phase de la levée du confinement, et que la réouverture des frontières extérieures de l’espace Schengen pourrait intervenir dès le 1er juillet, Air France se montre optimiste quant à la reprise de ses vols à destination de l’Algérie pour cet été.

« Nous attendons les décisions des autorités pour reprendre. Mais nous sommes obligés d’anticiper. Il y aura 35 vols par semaine pour l’Algérie fin juillet et plusieurs dizaines vers le Maroc, la Tunisie et l’Afrique de l’ouest », a indiqué la directrice générale d’Air France, Anne Rigail, dans un entretien publié hier samedi, dans les colonnes du journal français Le Parisien.

Autrement dit, Air France compte assurer un vol quotidien vers l’Algérie, sans préciser si sa filiale low-cost, Transavia est concernée par ces vols.

Mme. Rigail a indiqué que « sur les villes d’Amérique ou d’Asie, ce sera encore plus progressif. Au final, en juillet, 35% de notre programme de vol habituel sera effectué et 40% en août pour 137 destinations rouvertes. Le principal est de retrouver nos clients, nous en sommes très heureux », selon le même média.

Interrogée sur le nombre de destinations qui seront proposées par la compagnie aérienne française cet été, Mme. Rigail, a indiqué qu’ « en juin, la reprise sera très progressive. Nous étions à 3% de trafic en avril et à 5% fin mai. Nous ciblons une offre de 15% en moyenne fin juin vers plus de 100 destinations ».

Elle a précisé, dans le même entretien, que « la priorité sera donnée au réseau domestique là où il est aujourd’hui possible de voyager. En plus Marseille, de Nice, Toulouse, nous rouvrons, par exemple, Biarritz, Brest, Montpellier ou encore des lignes au départ de Lyon ».

« Il y a aussi la Corse puisqu’il n’y a plus de restriction de voyage sur l’île. Les fréquences à destination de l’outre-mer vont aussi augmenter. Sur l’Europe, on se prépare à une réouverture des frontières pour le 15 juin. Et notamment vers l’Europe du Sud, Grèce, Espagne, Portugal », a-t-elle souligné.

Questionné sur les mesures barrières, Mme. Rigail a indiqué que « le port du masque est obligatoire dans les avions. Pas en tissu, uniquement des masques chirurgicaux. La température corporelle est prise avant d’embarquer. En cas de température supérieure à 38°C, le passager ne peut pas embarquer », ajoutant que « son voyage peut être reporté sans frais. Enfin, il n’y a plus de restauration sur les vols de moins de 2h30. Mais il n’y a pas de restriction sur les bagages cabines ».
.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

 

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com
.

 


https://www.algerie-eco.com
LES TAGS
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran,algerie

Autorité Palestinienne

Laisser un commentaire