MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 20 Joumada At-Thani 1439.

Flash info pour le 20 Joumada At-Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

4ème édition du Festival des Mokhtar le 25 mars 2018.
Le festival des Mokhtar est un festival international de courts-métrages qui se tient à Paris depuis de nombreuses années déjà.
Il est un tremplin pour les communautés minoritaires qui souhaitent se faire entendre à travers des films et des documentaires qui traitent de l’actualité mais il est surtout un vecteur d’espoir dans un climat pollué par la désinformation.
Les réalisateurs vont nous mettre face à une réalité vue par l’autre bout de la lorgnette, celle qui fait défaut aux médias traditionnels plus soucieux de rentabilité et beaucoup moins d’équité.
Un cinéma indépendant qui ne tient pas compte des a priori ou du politiquement correct.
L’Islam expliqué par des musulmans aux musulmans et aux non musulmans sans pudeur, sans gêne mais avec beaucoup de sincérité et d’émotion. La place est donnée aux acteurs principaux de ce vaudeville à l’échelle mondial, des acteurs qui n’ont rien demandé mais qui ont été contre leur gré jetés sous les feux des projecteurs.
Ils peuvent enfin s’exprimer librement sans craindre d’être jugés, à travers des films comme « l’Océan nous portera » inspiré du parcours de l’humanitaire français Moussa Ibn Yacoub, emprisonné fin 2015 au Bangladesh. Son crime ? Avoir voulu porter secours aux réfugiés Rohingyas, l’un des peuples les plus persécutés au monde, selon l’ONU.
Ou encore « Ta dernière marche dans la Mosquée » qui raconte l’histoire de ces fidèles foudroyés en pleine prière le 29 janvier 2017 au centre islamique de Québec au Canada par un suprémaciste blanc.
Lors de la cérémonie de la 4ème édition des Mokhtar qui se tiendra le 25 mars prochain à Epinay-sur-Seine dans la banlieue parisienne, vous aurez l’occasion de voter pour l’un des cinq films en lice sous le thème de l’exil.
Vous contribuerez à décerner le Mokhtar 2018 au film de votre choix mais aussi à interagir sur des thèmes d’actualité, à visionner des documentaires qui vous permettront de découvrir des contrées lointaines et surtout passer un bon moment en famille ou entre amis.
Vos places sur www.mokhtarfilmfestival.com .

L’Océan nous portera : le parcours de Moussa humanitaire français arrêté au Bangladesh.
Le 22 décembre 2015, Moussa Ibn Yacoub, un humanitaire français oeuvrant pour l’ONG Baraka City est arrêté au Bangladesh pour « activités suspectes » . Âgé de 28, Moussa s’était rendu dans le pays pour venir en aide aux réfugiés Rohingyas, une minorité musulmane persécutée par le régime Birman.
Selon les autorités bangladaises, le jeune homme a été emprisonné car son nom musulman, choisi lors de sa conversion, ne correspond pas à celui figurant sur ses papiers officiels.
Mais ce qui lui est surtout reproché explique l’ONG, c’est d’aider les Rohingyas « considérés comme illégaux, ce qui explique l’impossibilité de légaliser notre présence » dans le pays.
« Les autorités lui reprochent d’avoir visité des écoles et de s’appeler Moussa, alors que sur ses papiers d’identité il est écrit “Puemo” », a annoncé l’association humanitaire sur sa page Facebook.
Son emprisonnement entraîne une large mobilisation sur internet, Nekfeu, rappeur français profitera de son passage sur scène en février 2016 pour lancer un appel à la mobilisation en faveur de l’humanitaire.
En juillet 2016, Moussa est enfin libéré mais sous certaines conditions, il ne peut pas encore quitter le Bangladesh. Il va profiter de son temps libre pour mener à bien son projet en aidant les réfugiés Rohingyas.
Une histoire hors du commun portée aujourd’hui à l’écran.
Lors de la 4ème édition du festival des Mokhtar qui se tiendra à Epinay-sur-Seine (banlieue parisienne) le 25 mars prochain, plusieurs films sortant de l’ordinaire seront présentés aux spectateurs.
Notamment « L’Océan nous portera » qui retrace le parcours de l’humanitaire. Tournée au Bangladesh, le film est basé sur Moussa Ibn Yacoub, son exil, ses angoisses, son arrestation et surtout son espoir de voir un jour le peuple Rohingyas libéré du joug de l’oppresseur afin de vivre en paix.
Un autre film réalisé par Abderrahmane Hedjoudje et Ubaydah Abu-Usayd sera présenté en avant-première européenne le même jour, « Ta dernière marche dans la mosquée », basée sur l’attentat contre le centre islamique de Québec au Canada.
reportage a voir sur ajib.fr.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Palestine: un stade de foot national baptisé au nom de H.Boumediene.
Nous connaissions le lien fort qui unit palestiniens et algériens mais de là à baptiser des stades, nous n’y songions point.
Et pourtant, en Palestine, un stade de football à Al-Khalil dans les territoires occupés vient d’être baptisé au nom du président algérien Houari Boumediene mort en 1978.
La commune de la ville de Doura a décidé de baptiser le stade national au nom de Houari Boumediene en hommage aux relations historiques entre les peuples algérien et palestinien.
De quoi renforcer l’amour déjà existant entre les deux peuples.

Aidez les syriens de Ghouta en participant au Gala de Syria Charity.
Vous n’êtes pas sans savoir qu’il n’y a aucun répit dans les frappes aériennes contre la Ghouta. Vous n’êtes pas sans savoir que des milliers de civils souffrent chaque jour de faim, de manque de médicaments quand ils ne meurent pas sous les bombes.
C’est pourquoi Syria Charity a décidé d’organiser un Gala afin de venir en aide au peuple syrien et aux assiégés de la Ghouta.
Pour échapper au pilonnage du régime, 400 000 habitants de la région assiégée vivent terrés dans des sous-sols. Dans les hôpitaux, des enfants en pleurs, le visage ensanglanté, des hommes et des femmes victimes des raids aériens et des tirs d’artillerie.
Ne restez plus jamais les bras croisés, n’hésitez pas à contribuer vous aussi à votre manière.
Pour connaître Syria Charity http://www.syriacharity.org .

La Chine accusée d’avoir emprisonné 50 femmes musulmanes mariées à des pakistanais.
Les autorités chinoises sont accusées d’avoir emprisonné des dizaines de femmes musulmanes dans sa province du Xinjiang pour la seule raison d’avoir épousé des hommes dans une région frontalière du nord du Pakistan voisin.
La question a été abordée dans une résolution adoptée à l’unanimité par l’Assemblée législative de la région de Gilgit-Baltistan, connue sous le nom de GB, qui a été révélée par les législateurs pakistanais dimanche.
La résolution exige que le gouvernement pakistanais prenne des mesures urgentes pour obtenir la libération de plus de 50 épouses chinoises qui ont été placées en détention l’an dernier alors qu’elles rendaient visite à des parents dans leurs villes natales du Xinjiang.
Le vice-président de l’assemblée aurait déclaré que les femmes avaient été arrêtées lors de la répression antiterroriste chinoise contre la communauté ethnique ouïgoure musulmane du Xinjiang.
Les détenus sont mariés à des hommes GB qui sont principalement associés à des activités commerciales par le col de Khunjerab, la seule route terrestre reliant le Pakistan et la Chine, à environ 4 500 mètres d’altitude.
Les législateurs régionaux ont insisté sur le fait que l’histoire des mariages entre GB et le Xinjiang remonte à plusieurs décennies et que les deux régions frontalières partagent des liens culturels profonds. Ils ont affirmé que les femmes chinoises détenues étaient innocentes et n’avaient aucun lien avec des éléments radicaux.
Les fonctionnaires fédéraux chinois et pakistanais n’ont pour l’instant pas réagi aux allégations formulées dans la résolution.

Arabie Saoudite : les premiers visas touristiques délivrés à partir du 1er avril 2018.
L’ARABIE SAOUDITE délivrera des visas touristiques à partir du 1er avril 2018, ainsi que des investissements accrus dans la nation profondément conservatrice, dans le but d’accueillir 30 millions de touristes par an d’ici 2030.
Le royaume des pétrodollars abrite deux premiers lieux saints de l’Islam, le Masjid al-Haram à La Mecque et le Masjid an-Nabawi de Médine.
Avec des plans pour créer un nouveau hotspot touristique de deux fois la taille du Pays de Galles, l’Arabie Saoudite a des kilomètres de littoral préservé à la fois sur la mer Rouge et la péninsule du Golfe.
Il y a même des projets de construction d’une capitale du divertissement pour rivaliser avec celle de Las Vegas. Cette nation profondément conservatrice espère accueillir 30 millions de visiteurs par an d’ici 2030.
Pour atteindre cet objectif, les premiers visas touristiques seront délivrés aux voyageurs à partir du 1er avril 2018, aux côtés des voyageurs d’affaires, des pèlerins effectuant des voyages religieux et des personnes rendant visite à des proches.
Pour la première fois, les femmes âgées de 25 ans et plus se verront délivrer un visa de tourisme à entrée unique de 30 jours sans tuteur masculin.
Le projet de délivrance de nouveaux visas touristiques a été dévoilé dans un nouveau rapport avant l’Arabian Travel Market (ATM) 2018 qui aura lieu au Dubai World Trade Center du 22 au 25 avril.
Le changement d’attitude intervient après les promesses du prince héritier Mohammad bin Salman de mettre en place un «islam modéré et ouvert». MBS est responsable de la levée récente de l’interdiction de conduire aux femmes, la réouverture des cinémas et autres concerts musicaux.
Dans une interview avec l’Associated Press, le prince saoudien a dévoilé ses plans pour accueillir les touristes dans le cadre du plan Vision 2030.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Burkina Faso : les organisations musulmanes appellent à « l’union sacrée » contre le terrorisme .
La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), par l’entremise de son président Aboubacar Maïga II, « condamne fermement et ne cessera jamais de le faire » les attentats meurtriers du 2 mars à Ouagadougou, décrits dans un communiqué paru mardi 6 mars comme une « barbarie injustifiable ».
Vendredi 2 mars, la capitale du Burkina Faso a été le théâtre d’un double attentat revendiqué le lendemain par un groupe terroriste qui se fait appeler Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM). Il a affirmé, dans un communiqué, avoir agi « en réponse à la mort de plusieurs de ses dirigeants dans un raid de l’armée française dans le nord du Mali il y a deux semaines ». Les attaques ont eu lieu à l’état-major général des armées et à l’ambassade de France, coûtant la vie à huit militaires et faisant plus de 80 blessés.
Outre la condamnation de ces actes de violence, la FAIB a également adressé un message de soutien aux victimes et à leurs familles, tout en félicitant la réactivité des forces de l’ordre, qui ont neutralisé neuf assaillants. Aboubacar Maïga II, appelle à une « union sacrée » de toute la population du Burkina Faso pour lutter contre « l’ennemi commun » responsable des violences dans le pays. Il a également lancé « un appel à la prière et à la lecture du Saint Coran » pour ramener la paix et la sécurité au Burkina Faso sous la protection divine.
A l’instar des musulmans, la communauté catholique a aussi condamné les attentats. L’archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouedraogo, a fait part de sa sollicitude et de son empathie envers les victimes des attaques que l’Église catholique locale condamne et qualifie de « violence inhumaine ». Dans sa lettre officielle, il invite les fidèles catholiques à reprendre la prière pour la paix à chaque messe célébrée, à prier pour la paix du pays lors du jeûne des vendredis et les chemins de croix en ce temps de carême.

En Italie, le premier sénateur noir est membre d’extrême droite .
Tony Iwobi marque son nom de son empreinte dans l’histoire italienne : il est en effet le premier sénateur noir à être élu dans le pays. Sa particularité ? Défiant tous les clichés, l’homme politique, de confession catholique et d’origine nigériane, a été élu sous l’étiquette de la Ligue du Nord, parti d’extrême droite dirigé par Matteo Salvini.
« Chers amis, c’est avec une grande émotion que je vous annonce que j’ai été élu sénateur de la République. Après plus de vingt-cinq ans de batailles dans la grande famille de la Ligue, une nouvelle grande aventure va commencer », a-t-il écrit, mardi 6 mars, sur son compte Facebook.
Tony Iwobi quitte le Nigéria et débarque en Italie en 1976. Il dirige une entreprise spécialisée dans l’informatique jusqu’en 1993 où il embrasse la politique et se construit une carrière. Tony Iwobi intègre l’extrême droite, la Ligue de Matteo Salvini, cet homme politique qui, dans sa campagne, a promis de « nettoyer l’Italie rue par rue » en brandissant les slogans tels que « Stop l’invasion » et « Les Italiens d’abord ».
Questionné sur son choix en 2014, il révèle son adhésion au souhait de la Ligue à se battre à l’époque en faveur du fédéralisme, lorsque le parti avait un agenda autonomiste. « Le Nigéria a 36 États autonomes et confédérés. C’est un projet qui fonctionne en Afrique, pourquoi est-ce qu’il ne fonctionnerait pas ici ? », avait-il soutenu.
Le fédéralisme a été mis de côté par la Ligue mais Tony Iwobi partage avec l’extrême droite bien d’autres convictions. Sa position sur l’immigration en Italie est limpide tant elle est teintée de xénophobie. Au lancement de sa candidature au poste sénatorial, il a estimé que « Matteo Salvini et la Ligue représentent une barrière importante contre le racisme » et que « la discrimination naît quand prolifère l’immigration clandestine ».
Depuis 2014, c’est d’ailleurs lui qui se charge, au sein de la Ligue, du dossier de l’immigration, martelant que « l’intégration est faite aussi de devoirs, pas seulement de droits ». À l’heure où le numéro 1 du parti extrême droit est pressenti au poste de Premier ministre, l’avenir de Tony Iwobi est assuré.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les employés et les étudiants de l’UNRWA s’opposent aux coupures d’aide et aux décisions de Trump
.
Le Syndicat du personnel de L’UNRWA dans la bande de Gaza a organisé un sit-in dans le camp Nuseirat, en participation des milliers d’élèves de l’UNRWA et des dizaines d’employés, en rejet du projet de réduction des aides et des services de l’agence des Nations Unies.
.
Un colon tente de renverser un palestinien
.
Un tribunal israélien rejette la demande de libération de Raed Salah
.
44 colons prennent d’assaut al-Aqsa
.
Le Liban menace militairement Israël s’il commence à construire le mur
.
Journée de la femme : 8 blessés au checkpoint de Qalandia
.
Les service de l’Autorité Palestinienne arrêtent 12 citoyens dont un étudient et convoquent un ex-détenu
.
Des jeunes Palestiniens attaquent les voitures des colons
.
Les prisonniers administratifs continuent à boycotter les tribunaux d’occupation depuis 20 jours
.
9 étudiants palestiniens tués et 603 blessés par les forces israéliennes en 2017
.
Les forces de l’occupation israélienne arrêtent deux chanteurs palestiniens pour incitation à la violence
.
L’OCI refuse la décision du Guatemala de transférer son ambassade à Jérusalem
.
Israël planifie d’installer des caméras sur les routes coloniales
.
L’occupation assiège les écoliers du village d’al-Laban et les empêche de fréquenter leurs écoles
.
Les forces d’occupation israéliennes arrêtent 10 palestiniens en Cisjordanie
.
Ramallah: l’ONU doit assumer ses responsabilités
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire