MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Apprenons la notion du “pardon” à travers le prophète (‘alayhi salat wa salam).

Le pardon est une valeur morale primordiale souvent relevée dans le Saint-Coran.
« Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! » (Coran 24/22).
« Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran, 42/43).

Afin d’être au plus proche d’un comportement exemplaire comme ordonné par Allah soubhanou wa ta’ala, le croyant peut suivre le chemin tracé par Notre Prophète Muhammad (‘alayhi salat wa salam).
Al Istighfar (le pardon) est une qualité défendue par Notre Messager ‘alayhi salat wa salam.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il arrive à mon cœur de se voiler et je demande certes pardon à Allah dans la journée cent fois. » [Rapporté par Mouslim (2702); Abou Daoud (1015) et Ahmed (4/211)].
Il a dit également : « Par celui qui tient mon âme entre ses mains ! Si vous ne commettiez pas de péchés, Allah vous feriez disparaître et remplacer par d’autres peuples qui pèchent puis lui demandent pardon pour ensuite leur pardonner. » [Rapporté par Mouslim (2748) et Tirmidhi (3533)].

Tout le long de sa vie notre modèle en religion demandait constamment pardon à Allah subhanou wa t’ala.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) prononçait sans cesse, debout comme assis, la demande de pardon. Il a été rapporté d’après Abou Houraira qu’il n’a jamais vu quelqu’un dire autant de fois : « Astaghfiroullâha wa atoubou ilayhi » (je demande pardon à Allah et me repens vers Lui).

Mais il n’était pas seulement bon envers Notre Créateur mais aussi envers tous les autres hommes.
Par exemple, quand son voisin déversait ses ordures devant sa porte, il se contentait de ramasser, jusqu’au jour où il se rendit compte qu’il n’y avait pas d’ordures devant sa porte. Ce jour-là, il prit la décision de rendre visite à son voisin pour s’assure qu’il n’était pas malade !

Notre Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit par ailleurs:
« Avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu’il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu’Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna. » (Rapporté par Boukhari).

Un autre exemple parmi les nombreuses histoires illustrant la bonté du Prophète (‘alayhi salat wa salam) est le suivant :
Un jour, alors que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) se rendit à Taïf pour propager l’Islam, les habitants refusèrent son invitation et lui firent subir de terribles souffrances ; les chefs de la ville avaient même envoyé des gens lancer des pierres sur lui ; il (‘alayhi salat wa salam) était blessé jusqu’au sang et très déçu après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté.
Malgré tout, il (‘alayhi salat wa salam) n’avait pas l’intention de se venger, et fit même cette invocation à l’égard de ce peuple :
« Oh ! ALLAH, donne la guidée à mon peuple. Sans aucun doute, ces gens ne me connaissent pas bien. »

Dominer sa rage et sa rancœur permet d’atteindre une élévation glorieuse aux yeux d’Allah soubhanou wa ta’ala.
N’aimez-vous pas qu’Allah ’azzawajel vous pardonne ? Alors commençons nous-même, ici dans ce bas-monde !

AJIB.FR
***


L’importance en Islam de préserver un secret que l’on vous confie.

Garder un secret est un devoir que chaque musulman doit entretenir sous peine de voir les siens révélés un jour ou l’autre.
Lorsqu’une personne nous confie un secret elle met entre nos mains une confiance intime, sa dignité et sa réputation.

Cheikh Otheimine explique la définition d’un secret : « ce qu’un frère te confie et te demande de ne pas le dévoiler aux gens. C’est aussi ce qu’une personne te confie en prenant soin que personne ne puisse entendre votre discussion, le secret c’est aussi ce qu’une personne te confie et dont elle craint que les gens le sache, ou aurait honte si les gens venaient à savoir etc… »

Ainsi, divulguer un secret s’apparente à une grave trahison:
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Lorsqu’un homme raconte quelque chose puis se détourne, il est du devoir et de la responsabilité de celui qui l’a entendu de le garder secret. » (Hadith rapporté par Jâbir).

Allah soubhanou wa ta’ala dit:
« …Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements. » (Coran, 17/34).
Le meilleur conseil a apporté à un croyant qui ne se sent pas capable de préserver un secret est de l’inciter à ne pas l’écouter afin d’éviter la colère de Notre Créateur.

Certains hadiths expriment combien le secret en Islam tient une place privilégié et l’importance pour les parents de l’inculquer à leurs enfants.
Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) raconte:
« Le Messager de Dieu vint, alors que je jouais avec d’autres enfants. Il nous salua et m’envoya en mission. Ma mère fut inquiétée de mon retard et me demanda à mon retour à la maison: “Qu’est-ce qui t’a retenu ?” Je lui dis : “Le Messager de Dieu m’a envoyé faire une mission”. Elle me dit: “Et de quoi s’agissait-il ?” Je lui dis : “C’est un secret.” Elle dit : “Surtout ne dévoile à personne le secret du Messager de Dieu”. Anas dit à Thàbit : “Par Allah, O Thabit ! si j’avais révélé ce secret à quelqu’un d’autre avant toi, je t’en aurais parlé”. » (Hadith rapporté par Tàbit).

La femme délie très facilement sa langue mais l’homme doit également veiller à ne pas raconter publiquement l’intimité de sa vie de couple.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
« Parmi les personnes qui auront chez Allah la plus mauvaise situation qui soit le Jour de la Résurrection, il y a l’homme qui a un rapport sexuel avec sa femme, puis il divulgue son secret ». (Hadith rapporté par Abû Sa’îd al-Khudarî).

Garder un secret est un signe de haute noblesse et il est l’une des caractéristiques des grands hommes ainsi que des femmes vertueuses.

AJIB.FR
***


Quand dans le couple, l’homme et la femme font chambre à part.

Faire chambre à part est une preuve indiscutable du déclin du couple.
En effet, dormir avec son époux dans un même lit fait partie de « al-`ichratou bi al-ma`rouf » (vie conjugale fondée sur la bienfaisance mutuelle).

Ainsi, dormir séparément va à l’encontre de cela, et est une preuve de l’éloignement réel (dans le fond et la forme) des deux époux (selon la réponse de Cheikh Abdallah `Atiq al-Matterafi).
La pire des cas est lorsque la femme refuse de rejoindre le lit conjugal pour fuir son époux.
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
«Si l’homme appelle sa femme à son lit et elle ne vient pas, et il passe la nuit en colère, les anges la maudissent jusqu’au matin.» (Hadith d’Abou Hourayra).
La seule excuse légiféré qui permet à la femme de s’abstenir de partager le lit conjugal est la maladie ou tout autre excuse de ce genre.

Même si à l’époque de notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dormir dans le même lit n’était pas une obligation, on peut constater que partager son lit est un signe d’harmonie et d’amour dans le couple.
De nombreux couples font chambre à part lors de disputes mais il s’avère que cette solution aggrave la situation et prolonge ou envenime le conflit.

AJIB.FR
***


Belgique : Bruxelles : l’école musulmane La Sagesse ouvrira à la rentrée de septembre.

Le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest.

Mercredi dernier, le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest. L’école La Sagesse (El Hikma, en arabe) ouvrira ses portes aux élèves dès cette rentrée de septembre.

Dans un premier temps, sept classes maternelles et cinq classes de primaire seront prêtes: elles pourront accueillir entre 240 et 250 élèves. A terme, la section fondamentale de La Sagesse, située rue Saint-Denis dans le bas de Forest, souhaite pouvoir offrir 400 places. Une bouffée d’oxygène pour cette partie du territoire bruxellois victime du boum démographique.

Le parcours de l’école la Sagesse est long et compliqué. Le projet remonte à 2014. Il voit le jour dans un contexte de défiance à l’égard de l’islam. Reste que pour les promoteurs du projet, il aura d’abord fallu convaincre les autorités publiques et récolter des moyens financiers pour pouvoir acquérir un bâtiment, l’aménager, le mettre aux normes… En trois ans, trois millions d’euros ont pu être récoltés.

journaldumusulman.fr
***

 


Palestine : Un père juif accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, car elle voulait se convertir à l’islam.

Un père de famille israélien est accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, de plusieurs coups de couteau, car elle voulait se convertir à l’islam.

Elle venait tout juste d’être diplômée et de quitter le lycée. Retrouvée morte au domicile de ses parents, à Ramla, dans le centre d’Israël, le 13 juin dernier, le corps mutilé de multiples coups de couteau, Henriette Karra, 17 ans, n’aura jamais pu se lancer dans sa vie d’adulte. La faute, apparemment, à un différend familial ayant tragiquement tourné.

C’est en tout cas ce que pense la justice israélienne qui a mis en examen dimanche le père de la jeune femme, comme le rapporte notamment CNN.

Le père de famille a d’abord refusé de collaborer à l’enquête avant d’avouer être à l’origine du meurtre.

Poignardée à plusieurs reprises

Le meurtre a eu lieu le 13 juin dernier. La jeune adolescente de 17 ans a été retrouvée morte au domicile de ses parents à Ramla, dans le centre d’Israël. Son corps était mutilé de multiples coups de couteau. Trouvée gisante et inanimée sur le sol de la cuisine, Henriette Karrasera déclarée morte sur place par les secours. Comme le rapporte CNN, quelques heures auparavant, elle avait fait part de son intention de se convertir à l’islam. Ne supportant pas la nouvelle, son père, Sami Karra, aurait alors décidé de la tuer. Le père vient d’être mis en examen pour meurtre.

Sami Karra a été mis en examen pour meurtre, dimanche 16 juillet, près d’un mois après les faits. Il est accusé d’avoir tuée sa fille de 17 ans, parce qu’il était opposé à sa conversion. Pour le moment, la défense a contesté ces accusations, assurant qu’il n’y a pas assez de preuves.

journaldumusulman.fr
***


France : Cannes : Cédric Herrou interpellé en compagnie de 156 migrants.

La police a interpellé 156 migrants à la gare de Cannes lundi 24 juillet. L’agriculteur Cédric Herrou a lui aussi été arrêté alors qu’il les accompagnait pour rejoindre Marseille afin d’y effectuer des demandes d’asile.

Il s’agit de la sixième fois que le militant est arrêté en l’espace d’un an pour ses activités de soutien aux migrants clandestins. Une centaine de migrants ont été conduit en car à Menton tandis que les autres ont été gardés par la police en attendant un transfert futur.

Cédric Herrou, originaire de Breil-sur-Roya, est membre de Roya citoyenne, une association qui vient régulièrement en aide aux migrants.

Depuis avril dernier, un millier de personnes ont pu entamer leurs démarches dans l’optique d’obtenir l’asile. Les demandeurs devaient se présenter au guichet de l’association Forum réfugiés à Nice. Mais, depuis lundi 24 juillet, cette structure n’enregistre plus que les dossiers de migrants qui souhaitent rester dans les Alpes-Maritimes. Le département n’a pas de centre d’accueil de première urgence car les élus s’y opposent. Ainsi, plus d’une centaine d’entre eux a choisi de se rendre à la préfecture de Marseille. Eric Ciotti, président du conseil département, a demandé à l’Etat de « faire cesser l’action de M. Cédric Herrou et de ceux qui le soutiennent ».

saphirnews.com
***


Chine : les Ouïgours forcés d’installer une application de surveillance sur smartphone.

Le quotidien devient de plus en plus compliqué pour la minorité musulmane et turcophone des Ouïgours. Depuis juillet, le gouvernement chinois leur ordonne de télécharger sur leur smartphone « Jingwang », qui se révèle être une application de surveillance.

Selon Mashlabe, les habitants ont été averti d’un message transmis via la messagerie WeChat. Les utilisateurs doivent scanner un QR code pour la télécharger. Cette application permettrait de « détecter automatiquement les vidéos, images, e-books et documents éléctroniques religieux » dans les smartphones des utilisateurs.

Un bel outil d’espionnage qui a accès au contenu du smartphone tels que les logins des connexions wifi, les identifiants aux applications WeChat et Weibo, au numéro IMEI ainsi qu’aux données de la carte SIM. Jingwang scanne tous les fichiers stockés dans les appareils et les font correspondre à une base de données du gouvernement qui répertorie les contenus supposés faire l’apologie du terrorisme.

Si des contenus jugés illégaux sont interceptés, l’individu devra les supprimer. Les personnes n’installant pas l’appli encourent une peine de dix jours de prison. L’Etat promet des mesures de vérification afin de s’assurer que tous les smartphones soient équipés.

« Les autorités chinoises vont devoir s’expliquer sur cette application et sur ce qu’elle est capable de faire », dénonce Maya Yang, chercheure pour Human Rights Watch. « Je crois qu’il y a bien une raison de s’inquiéter sur les données que ces applis peuvent collecter à propos des utilisateurs et de leurs activités, sans qu’ils ne le sachent ni en consentent », ajoute, pour sa part, Joshua Rosenzweig d’Amnesty international. Le gouvernement chinois poursuit, par tous les moyens, sa politique de répression envers les Ouïgours, principalement implantés dans la province de Xinjang, dans le nord-ouest de la Chine.

saphirnews.com
***


Australie : la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie, victime d’un cyber-harcèlement, démissionne.

Elle vient de jeter l’éponge, usée par un cyber-harcèlement qui est allé crescendo en l’espace de trois ans, se déchaînant contre sa personne, ses origines afghanes et son islamité, Mariam Veiszadeh, 33 ans, une brillante avocate australienne devenue la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie sur la terre du Bush, aura jusqu’au bout opposé une résistance pleine de panache à ses ennemis fanatisés à l’extrême, mais leurs menaces de mort glaçantes proférées à maintes reprises auront eu raison de sa ténacité.

Hissée sur un piédestal dans la lointaine Australie, la fondatrice et présidente de l’association « Islamophobia Register Australia » (IRA), encensée à la fois par ses coreligionnaires pour son activisme salutaire et l’ensemble de ses concitoyens qui, au paroxysme de la violence islamophobe qui l’a prise pour cible, ont fait bloc derrière elle via le hashtag #Istand with Mariam, a démissionné, la mort dans l’âme.

Dans le viseur de groupuscules ultra-nationalistes rendus hystériques par sa notoriété grandissante et les insignes distinctions qui l’ont doublement consacrée « Australienne de l’année» et « Femme musulmane de l’année » en 2016, Mariam Veiszadeh s’est notamment attirée les foudres de la bouillonnante Ligue de Défense Australienne pour avoir protesté vigoureusement, en 2014, contre un t-shirt aux relents nauséabonds commercialisé par Woolworths, la plus grande chaîne de supermarchés du pays.

Son sang n’avait alors fait qu’un tour à la vue du slogan délétère cousu sous l’étendard national ornant le t-shirt « L’Australie, l’aimer ou partir », qui n’est pas sans nous rappeler l’ère Sarkozy de sinistre mémoire et sa petite phrase décochée telle une flèche empoisonnée contre l’islam et la concorde nationale : « la France, tu l’aimes ou tu la quittes ».

Dès lors, elle fut en butte à des représailles impitoyables sur les réseaux sociaux, se retrouvant odieusement caricaturée, brocardée, injuriée, menacée des pires sévices, jusqu’à la « décapitation » par un site se réclamant ouvertement de son appartenance à la mouvance néo-nazie.

Mariam Veiszadeh, l’instigatrice du recensement des actes islamophobes sur le sol australien pour mieux en dénoncer l’ampleur, épouse de Ehssan Veiszadeh, le directeur de la communication de Gladys Berejiklian, la Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, était devenue la musulmane à abattre sur la Toile gagnée par une effervescence malsaine.

La présidente de l’IRA qui, il y a peu encore, déplorait vivement que le terme « islamophobie » soit mal compris dans l’opinion, surtout par des « ignorants » prenant un malin plaisir à le dénaturer à seule fin de semer la confusion dans les esprits, a transmis les rênes de son association à l’Américain Brice Hamack, l’ex-coordinateur du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR). Celui-ci s’est particulièrement illustré en 2015 par sa critique virulente du FBI, l’accusant de se livrer à une terrible chasse aux sorcières contre les musulmans derrière le paravent de la lutte anti-terroriste.

Avant de passer le flambeau avec une infinie tristesse, Mariam Veiszadeh, pleinement consciente que son combat ne s’achève pas avec son retrait de la scène publique, a une dernière fois tiré la sonnette d’alarme sur Facebook : « la sensibilisation à l’islamophobie et à la discrimination anti-musulmans demeure un défi de taille, comme c’était le cas en 2014 », a-t-elle averti avec gravité.

oumma.com
***


Palestine : Solidarité : un chrétien prie avec les musulmans à Jérusalem.

Nidal Aboud, un palestinien de 24 ans de confession chrétienne, Bible à la main, a prié aux cotés des musulmans à Jérusalem, suite à l’installation par Israël de portiques de sécurité aux abords de l’esplanade des Mosquées, empêchant ainsi les hommes de moins de 50 ans de prier à la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’islam

A la différence des fidèles musulmans il a effectué le rituel chrétien de la prière. Lorsque les musulmans se prosternaient, il effectuait le signe de la croix, lorsqu’ils récitaient des versets coraniques, il lisait la Bible, et lorsqu’ils prononçaient la formule “Allahu Akbar” (Dieu est le plus grand), il se tenait debout silencieusement avec beaucoup de respect.

Il était le seul chrétien parmi les milliers de musulmans à assister à la prière du vendredi dans le quartier de Wadi El-Joz, en dehors de la vieille ville de Jérusalem. Depuis, cette photo s’est largement répandue sur les réseaux sociaux, devenant un symbole de solidarité islamo-chrétienne en cette période de conflit.

Nidal Aboud, qui auparavant n’avait jamais assisté à une prière musulmane, a déclaré à CNN qu’il voulait se tenir aux côtés des musulmans pendant leur prière. “J’ai un rêve depuis que je suis petit, celui de propager l’amour dans le monde. Je voulais être celui qui sème l’amour dans le cœur des gens“.

“J’ai demandé la permission à mes amis musulmans de prier avec eux. Ils m’ont demandé de me tenir derrière eux.” a également précisé Nidal Aboud. “Ma motivation était de manifester ma solidarité avec mes frères musulmans et ma condamnation de ‘l’occupation israélienne, et sa politiques d’atteinte à la souveraineté de nos sites religieux , qu’il s’agisse de la mosquée ou de l’église “.

Aboud a par ailleurs signifié qu’il refuserait de passer au détecteur de métaux, si l’un d’eux était placé à l’extérieur de l’Église du Saint-Sépulcre située dans la vieille ville, un site qui englobe également le lieu de la crucifixion de Jésus Christ. Partisan du dialogue entre toutes les religions, Aboud perçoit son geste de solidarité comme un signe de Dieu que son rêve “soit devenu réalité: celui d’être un ambassadeur de bonne volonté entre les religions“.

oumma.com
***


Etat d’Israël ou la culture de la braise au Proche-Orient.

Habitué aux provocations afin de justifier des répressions démesurées envers les Palestiniens, l’Etat d’Israël ne manque jamais d’ingéniosité, en recourant à des politiques toujours plus répressives afin de saboter toute tentative de paix et se constituer en “victime” aux yeux de l’opinion internationale.

Rappelons-nous du 28 septembre 2000. Une date marquée par la visite d’Ariel Sharon sur l’esplanade des Mosquées, provoquant près de 6.000 morts (à 90% palestiniens), altérant ainsi toute possibilité d’accord sur les 5 années supplémentaires, suivie d’une répression féroce de la population palestinienne.

Nous nous trouvons dans la crise actuelle dans la même configuration. Un remake de “l’oeuvre de Sharon” à la sauce Netanyahu, en portant atteinte cette fois-ci à ce qui reste de vital pour les Palestiniens, le sacré.

Après les avoir privés de leur indépendance, de leurs terres, de leurs droits les plus élémentaires, l’Etat d’Israël savait pertinemment qu’il allumait une nouvelle mèche en empêchant l’accès au plus grand nombre d’entre eux (les hommes de – 50 ans) à la mosquée Al Aqsa, coeur de l’identité palestinienne et l’un des lieux les plus sensibles du Proche et Moyen-Orient.

Une analyse partielle et hors contexte des médias.

Certains de nos médias, et particulièrement nos “fast-food” de l’info (qui préfèrent se concentrer davantage sur la starisation de leurs présentateurs plutôt que sur la qualité du contenu), présentent comme à chaque fois les faits sans rappeler le contexte. Ils contribuent ainsi à donner l’image d’un peuple violent qui refuse un simple contrôle par l’installation de portiques détecteurs de métaux, censée être une réponse au meurtre de trois israéliens implantés dans les colonies. Une information partielle, qui induit aussitôt des sous-entendus dans l’esprit du téléspectateur lambda.

Ces médias ne rappellent pas (ou trop peu) le contexte historique et politique. Depuis 60 ans, les Palestiniens vivent en effet dans une prison à ciel ouvert, voient leurs terres confisquées et leur territoire se réduire par le développement incessant de colonies (200 familles juives de France se sont récemment installées avec fierté). Ils subissent des coupures d’eau et d’électricité de façon répétitives, notamment durant les mois de ramadan. Leurs “droits” civiques, espace aérien et l’unique terminal commercial sont sous contrôle israélien. Aucun pays, ni aucune instance internationale ne peut influer sur les décisions israéliennes et sa politique coloniale. Quant aux résolutions de l’ONU, quand elles ne subissent pas le veto américain, elles sont tout simplement ignorées et même refusées en toute impunité.

Le refus de l’accès à la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, à la majorité des hommes palestiniens (les – de 50 ans), s’est traduit par des heures de files d’attente avec le risque de se voir refouler, une fois arrivé aux portiques. Une nouvelle humiliation qui caractérise cette “dépendance” supplémentaire vis-à -vis de celui qui vous colonise méthodiquement depuis plus d’un demi siècle. Autant d’éléments à rappeler pour une saine compréhension de ces événements, plutôt que de les réduire à une réaction violente des Palestiniens, incapables de comprendre cette politique sécuritaire israélienne.

La perception d’une situation prend une toute autre dimension, si l’on intègre tous les compartiments de ce contexte colonial. Une démarche intellectuelle dont nos médias sont très éloignés, préoccupés qu’ils sont par orienter l’opinion et non l’informer.

Quel peut- être le rôle de la France?

Notre président Emmanuel Macron pourra mesurer la portée de son message envoyé à Benyamin Netanyahu lors des commémorations de la rafle du Vel d’Hiv. Le président jupitérien lui a rappelé que la paix au Proche-Orient passe par l’arrêt des colonies, la reconnaissance de la Palestine comme Etat avec Jérusalem comme capitale conjointe… bref, une rhétorique classique qui vise à la reconnaissance légitime des droits d’un peuple, à sa liberté et à son auto-détermination.

Voilà, M. Le Président comment vous répond cet état “ami” de la France, par l’intermédiaire de son Premier ministre, reçu avec tous les égard par le pays des Droits de l’homme, à la devise républicaine arborant les valeurs de “Liberté, Égalité et Fraternité “. La France a été historiquement très influente au proche-Orient, mais il convient de demeurer réaliste et reconnaître sa faiblesse diplomatique dans cette région du monde.

Cher président Macron, l’Etat d’Israël a surtout comme principal ami, les Etats-Unis, son traditionnel allié, garant de sa sécurité. Israël, qui oeuvre avant tout pour la seule défense de ses intérêts, n’hésite pas à s’abriter derrière l’antisémitisme pour écarter toute critique de sa politique criminelle. Il pousse l’ignominie jusqu’à le pratiquer lui-même par ailleurs. Faut-il rappeler que les Arabes (et donc les Palestiniens) sont tout aussi sémites que les juifs ?

Sans effectuer de comparaison, ces discriminations nous rappellent celles dont sont victimes certains de nos citoyens français de confession musulmane, victimes d’une interprétation erronée de la laïcité, instrumentalisée comme moyen de combat contre les religions.

Eric Berlingen, Porte- parole de l’UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français.

oumma.com
***


Palestine : L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa.

Le gouvernement d’occupation israélienne a retiré les détecteurs de métaux qu’il avait installés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa à Jérusalem occupée, une mesure de sécurité arbitraire qui avait été suivie de violences meurtrières entre occupants et Palestiniens.
La décision de ne plus utiliser ces portiques de sécurité a été annoncée dans la nuit par le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, après une intense mobilisation diplomatique internationale visant à empêcher une extension de la crise au-delà de l’Etat d’occupation et des territoires palestiniens.

Le cabinet israélien a accepté « la recommandation de tous les organismes de sécurité sionistes de remplacer l’inspection au moyen de détecteurs de métaux par une inspection de sécurité basée sur des technologies avancées et sur d’autres moyens » en référence à l’installation des caméras de surveillance aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa, a déclaré le bureau du criminel Netanyahu dans un communiqué.
Il est à noter que des caméras ont été installées cette semaine à certaines entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.

Suite à cette décision, des ouvriers se sont immédiatement attelés, dans la nuit de lundi à mardi, à démonter les détecteurs positionnés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.
Dans le même temps, des centaines de fidèles palestiniens se sont rassemblés à la porte d’al-Asbat, mais ils ont été confrontés par les forces armées d’occupation israéliennes qui les ont matés et dispersés avec des grenades lacrymogènes et des bombes assourdissantes.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/32449
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

CPI Centre Palestinien D'information
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Autriche: Un palestinien condamné à la perpétuité pour avoir planifié une opération contre l’occupation
.
La justice autrichienne a condamné lundi à la réclusion à perpétuité le réfugié palestinien, Abdul Karim Abou Habel, âgé de 27 ans, après qu’il avait donné des instructions pour deux personnes séjournant dans les territoires palestiniens
.
Le Hamas appelle à une intervention urgente pour protéger Al-Aqsa des régimes sionistes
.
Les forces israéliennes lancent un ballon de surveillance au dessus de la barrière de Zaatara
.
Erdogan: Israël tente de prendre al-Aqsa aux musulmans
.
Blessés et arrestations signalées lors de raids israéliens avant l’aube
.
Les Brigades d’Al-Qassam endeuillés par la mort d’un de leurs combattants
.
L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa
.
Cisjordanie: la mère de l’auteur de l’attaque de Halamish arrêtée
.
L’occupation installe des barrières de fer devant la porte des Lions
.
La mission diplomatique israélienne a quitté Amman
.
Un palestinien blessé par balle lors des affrontements à Jerusalem
.
Istanbul: L’OCI se réunit le 1er août pour discuter sur la mosquée al-Aqsa
.
L’occupation installe des checkpoints et arrête deux journalistes à Toulkarem
.
5 morts et 1090 blessés dans les affrontements d’Al-Aqsa
.
DCI Palestine : 11 enfants tués par Israël depuis le début de l’année
.
A l’ONU, le criminel Danon cherche à justifier les crimes sionistes à Jérusalem occupée
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 8 Ramadan 1438.

Flash info du 8 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ramadan : soyons parmi les gens du Coran.

Le mois de Ramadan est tel un champ fertile. Et parmi les actions les plus recommandées et les plus profitables à accomplir en ce mois béni, on compte bien évidemment la lecture du Coran Bien évidemment?…Oui, car nul ne saurait oublier l’évènement majeur grâce auquel ce mois a pris toute sa valeur et toute son importance. L’évènement qui changea le cours de l’Histoire de l’humanité et qui inonda cette dernière de son étincelante lumière. Il s’agit de la dernière révélation divine faite au dernier des Prophètes envoyés aux Hommes, la révélation du livre sacré d’Allah, le Coran.

Le Coran, une révélation Divine.

Au milieu d’un désert aride et de l’hostilité des Hommes, dans une partie du monde méprisée, témoin des sombres excès de ses pairs et de l’insoutenable obscurité des puissances avoisinantes, seul, enveloppé des ténèbres silencieuses d’un petit coin de grotte, du fond de cette nuit de l’an 610 ap. JC., soudain eut lieu par ce mot détonant « Iqra » (« Lis ») la révélation de la parole souveraine, divine et exaltée, que ne cerne jamais ni le faux ni le mensonge; ce fut le Coran.
{1. Ha Mim. 2. Par le Coran explicite. 3.Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, 4. durant laquelle fut décidé et détaillé tout ordre sage.} (sourate La fumé v.1 à 4).
{Nous l’avons fait descendre (le Coran) pendant la nuit du Destin} (sourate Al Qadr v.1).

Ainsi, Allah fit descendre le Coran en totalité et en une seule fois, durant cette nuit, de la Tablette Gardée auprès de Lui à la Maison de l’Honneur (baytul ‘izza) située dans le premier ciel. Par la suite, et pendant vingt-trois années, l’archange Jibril (saw) descendait auprès du Messager d’Allah lui récitant ce qu’Allah lui ordonnait de versets. (Tafsir Al Qourtoubi v. 185 Al Baqara). On comprend mieux alors toute la place que devrait occuper dans notre organisation personnelle la lecture avec profondeur, recueillement et méditation de la parole d’Allah.

Se fixer des objectifs.

Il ne s’agit pas simplement de se limiter à l’écoute du Coran pendant les prières du tarawih, même si cela est en soi une bonne chose. Ce mois nous offre l’occasion de nous dépasser et de sortir de notre routine habituelle. Du coup, le moment semble opportun pour que chacun d’entre nous commence dès à présent à se fixer des objectifs de lecture. Le minimum serait alors d’envisager de clore une lecture complète au moins une fois pendant le mois, ce qui équivaut à la lecture de deux parties (hizb) par jour sur tout le mois.

De plus, une lecture supplémentaire peut être rajoutée pendant les prières de nuit accomplies à titre individuelle en plus du tarawih. N’oublions pas les récompenses liées à la lecture du Coran, récompenses qui sont encore plus multipliées grâce à la générosité de ce mois. Ainsi, selon Ibn Mas’oud (rah) le Prophète (saw) a dit: « Celui qui lit une lettre du Coran se verra inscrit une bonne action, et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que Alif, Lam, Mim (Lettres se trouvant au début de certaines sourates) est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre. (Rapporté par At-Tirmidhi)

Qu’ Allah nous fasse parmi les gens du Coran.

AJIB.FR
***


Adoptez un nouveau rythme pendant le mois de Ramadan: voici quelques conseils.

Lors du mois sacré du Ramadan, il est primordial pour le musulman de garder un rythme de vie équilibré et organisé. L’énergie doit être utilisé à non escient, et la paresse bannit de nos vies pour laisser place aux bonnes actions.

D’abord, le jeûneur est dans la nécessité d’apprendre à gérer son sommeil.
En effet, nous sommes à une période de l’année où les journées sont longues et les nuits très courtes.
Ainsi, pour éviter les coups de fatigue, on peut faire de petites siestes pendant la journée pour permettre à notre corps de se régénérer et mieux affronter la nuit.
L’idéal serait de faire une sieste de trente minutes en début d’après-midi, entre 14 et 16h.
Ensuite, le sport n’est pas interdit mais même il fait diminuer au maximum les efforts physiques. Les moments favoris pour pratiquer des activités sportives sont après le shour ou un peu avant Maghreb.

Le croyant doit continuer à surveiller son alimentation en évitant les aliments trop riches et préservant les protéines, les sucres lents et le sucre naturel.
Pendant l’Iftar, il faut rompre le jeune avec des dattes et du lait (ou de l’eau), comme recommandé par le Prophète sallAllahou ‘alayhi wa salam.
Ses bienfaits sont primordiaux puisque le fructose contenu dans ce fruit alimente rapidement le cerveau et augmente graduellement le taux de sucre dans le sang, ce qui réduit la sensation de faim et le besoin de grandes quantités de nourriture.
Les dattes permettent aussi à l’estomac à se préparer à digérer le reste de l’alimentation ingérée.
Le Prophète sallAllahou ‘alayhi wa salam a dit: «Une maison où il n’y a pas de dattes est une maison dont les habitants ont faim». (Mouslim)

«Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification.» (Abou-Daoud et at-Tirmidhi).

Pour éviter la déshydratation en période de forte chaleur, le jeûneur doit aussi éviter de s’exposer au soleil pendant la journée et boire beaucoup d’eau en dehors des repas (entre 1 litre 1/2 et 2 litres).

Enfin, le musulman peut concevoir un planning afin de lire le Saint-Coran en un mois.
Le lecture entière du livre sacré n’est pas une obligation, mais celui qui ne le fait pas se prive d’une grande récompense !

AJIB.FR
***


Afghanistan : Un attentat horrible s’est produit à Kaboul.

Toujours victime de plusieurs conflits terroristes, l’Afghanistan est encore la scène d’un attentat atroce.

Le mercredi 31 mai 2017 la ville de Kaboul s’est réveillée sous le choc d’une déflagration énorme (une tonne et demi d’explosifs). Un chauffeur Kamikaze s’est infiltré dans le quartier des ambassades, zone hautement sécurisée, a actionné un camion piégé, causant par conséquent une centaine de morts et 400 blessés.

Selon le Quai d’Orsay, l’ambassade de France a subi des « dégâts matériels importants ». Le ministre allemand des affaires étrangères a annoncé le décès d’un gardien afghan de l’Ambassade de l’Allemagne. L’ONG Amnesty International a déclaré que cet attentat montrait que « le conflit en Afghanistan ne faiblit pas mais s’étend dangereusement………. ».

Le Pape François dénonce une « attaque abjecte ». Le président américain Donald Trump réfléchit à l’envoi de milliers de militaires supplémentaires. Ashraf Ghani, le président Afghan, quant à lui, a assimilé l’attentat à un « crime de guerre ».

L’Afghanistan est un pays qui semble être condamné à un contexte de détérioration sécuritaire et de grande incertitude.

katibin.fr
***


Birmanie : Facebook interdit une insulte anti-musulmane.

Facebook, face aux plaintes de nombreux Rohingyas, a décidé d’exclure ses fans islamophobes utilisant le mot « kalar » en Birmanie.

Ce mot est une insulte désignant généralement les musulmans à l’aspect indien, notamment les Rohingyas.

Le peuple Rohingyas est en proie à une véritable épuration ethnique en Birmanie menée par la junte militaire et des religieux boudhistes.

Malgré les preuves vidéos de ces massacres incessants, la communauté internationale persiste à se taire et encense la nouvelle présidente birmane tout aussi islamophobe que ses prédécesseurs.

Une situation qui risque de voir tout simplement la fin définitive de l’existence des Rohingyas musulmans en Birmanie et cela dans la plus grande indifférence de tous …

islametinfo.fr
***


La Chine interdit le Ramadan aux Ouighours.

Depuis des décennies la Chine communiste s’ingénie à détruire l’identité musulmane du peuple Ouighour.

Ainsi une série de mesure vise à exclure toute visibilité musulmane dans certaines provinces. Le port de la barbe et du hijab sont ainsi punis.

Le mois de Ramadan est donc pour les commissaires politiques communistes une occasion d’étendre leur tyrannie en empêchant les musulmans de jeûner.

On interdit donc la pratique du jeûne aux fonctionnaires ouighours et on organise des activités « sportives et de propagandes » pour les étudiants spécifiquement pendant la prière traditionnelle du vendredi.

Les mosquées sont également profanées par des portraits de leaders communistes et les imams forcés à réciter la doctrine communiste et à apostasier en public.

Une situation qui créera sans aucun doute une réaction … que l’occident condamnera aussitôt.

islametinfo.fr
***


Allemagne : Des morceaux de porc sur une Mosquée.

C’est à Elfurt que ce sont déroulés l’acte islamophobe.

Sur le site de la nouvelle Mosquée, la police a pu constaté que des morceaux de porc étaient disséminés sur tout le terrain.

C’est ainsi qu’une tête, des entrailles, des pattes et autres ont été disposés sur des piquets en bois d’un mètre cinquante sur le site de la future Mosquée. C’est évidemment les groupes identitaires locaux qui sont en cause dans cette nouvelle affaire d’islamophobie et la police a ouvert une enquête.

Cet acte islamophobe répond à des mythes colportant sur Facebook que les musulmans ne pourraient plus construire de Mosquée sur un terrain souillé par du porc … Une ignorance qui encore une fois est la mère de toutes les haines.

Une attaque dont sont coutumières les Mosquées françaises souvent abandonnées par les pouvoirs publiques face à ces attaques répétées.

islametinfo.fr
***


Uber en pénurie et pour cause… le Ramadan.

Uber, service de transport, a constaté une baisse des chauffeurs disponibles en milieu de soirée depuis le premier jour du mois de Ramadan.

C’est ainsi que depuis samedi, les utilisateurs réguliers d’Uber se plaignent de ne pas trouver de véhicule aux alentours de 21h30, c’est à dire à l’heure où le soleil se couche.

Une pénurie qui a une incidence sur les tarifs car l’entreprise incite ses conducteurs à travailler en augmentant le prix de la course.

Pourtant, même s’il est vrai que certains chauffeurs vont manger en famille puis reviennent assurer leur course, d’autres mangent sur place rapidement puis reprennent leur travail après une journée de jeûne de plus de 18 h sous un soleil de plomb.

Ils espèrent ainsi concilier travail et Ramadan…

islametinfo.fr
***


Syrie : La faim tue en Syrie.

Alors qu’en cette période de mois de Ramadan béni, nos tables sont pleines à craquer de différents mets aussi succulents les uns que les autres, les enfants en Syrie meurent de faim.

Il est temps d’agir et de faire preuve de générosité, devoir pour chacun de nous.

L’ONG Syria Charity vous propose d’inviter les syriens à partager un repas. Le défi étant de nourrir 150 000 personnes à l’intérieur de la Syrie, au cœur des zones sinistrées.

Organisez un IFTAR (repas) collectif pour 50 ou 150 personnes.

Ne laissons pas ces enfants mourir de faim.

Agissez, Faite un don, Allah vous le rendra : https://www.syriacharity.org
.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Palestine : Une petite palestinienne insultée alors qu’elle agonise.

Près de Jénine, une petite palestinienne de 15 ans a été abattu par l’armée colonisatrice israélienne.

Alors que celle-ci souffre, agonise et se vide de son sang, les israéliens l’insultent et ne lui prodiguent aucun soin :

« Crève pute ».

Cette petite gamine palestinienne voilée n’est pas la première qui est ainsi abattue froidement par les colons israéliens en Palestine occupée.

Les petites filles voilées sont souvent la cible des militaires islamophobes israéliens qui prétextent l’attentat pour pouvoir assassiner impunément.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Attentat de Manchester : la mosquée centrale refuse d’enterrer le kamikaze.

La mosquée centrale de Manchester, l’une des plus importante de la ville chargée d’organiser la majorité des funérailles religieuses de la communauté musulmane locale, a affirmé qu’elle ne s’occupera pas du corps de Salman Abedi, le terroriste qui a tué 22 personnes le 22 mai dernier.

La décision, qui a été rendue public mercredi 31 mai, émane du comité exécutif de l’institution religieuse, qui a fait savoir qu’elle refuse de procéder aux rites funéraires du jeune kamikaze si sa famille, actuellement en Libye, en faisait la demande.

Selon le Manchester Evening, le corps de Salman Abedi est conservé dans une morgue de la région de Manchester et que les autorités feraient « tout ce qui est en leur pouvoir » pour empêcher son enterrement dans la ville. « Juste comme Ian Brady (un meurtrier qui a sévi dans les années 1960, ndlr), tous les efforts sont déployés pour s’assurer qu’il n’y ait pas une chance pour qu’Abedi ne soit enterré ou incinéré à Manchester et dans ses environs », a déclaré une source des autorités locales.

saphirnews.com
***


Algérie : une caméra cachée visant un écrivain athée crée un scandale .

Les réactions de colère et d’indignation se multiplie en Algérie suite à l’humiliation et les violences exercées à l’encontre de l’écrivain Rachid Boudjedra lors d’un programme de caméra cachée diffusé sur la chaîne privée Ennahar TV mercredi 31 mai.

Agé aujourd’hui de 75 ans, l’auteur de La Répudiation, militant de la guerre d’indépendance algérienne, est connu pour son athéisme assumé. Dans les années 1990, il avait notamment été condamné à mort par le Front islamique du salut (FIS). En avril 2015, Rachid Boudjedra avait choqué une partie de l’opinion publique algérienne en déclarant à la télévision : « Je ne crois pas en Dieu, ni en la religion musulmane, je ne crois pas en Muhammad comme Prophète (…), (de nombreux autres Algériens) sont athées mais n’osent pas l’afficher par peur de l’opprobre de la société.»

La chaîne Ennahar TV a diffusé un canular dans lequel on voit l’écrivain algérien se faire prendre au piège d’une fausse interview. Le faux animateur demande à Rachid Boudjedra de dire « Allahou Akbar » et de prononcer la « chahada » qui est la profession de foi musulmane. Un faux policier débarque ensuite sur le plateau et procède à un contrôle d’identité puis pose des questions à l’auteur concernant une accusation d’intelligence avec l’étranger. L’homme de lettres, sous pression, se soumet ensuite aux demandes du faux animateur en répétant haut et fort « Dieu est Grand » ainsi que la chahada.

Mais Rachid Boudjedra perd patience et décide de quitter le plateau et insulte les faux journalistes et le faux policier. Mais l’écrivain est retenu par les comédiens qui tentent de l’empêcher de quitter le studio. Les noms d’oiseaux fusent et le septuagénaire est censuré à de multiples reprises par des bips sonores dans la vidéo diffusée à l’antenne.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Palestine : Les Etats-Unis renoncent à déplacer leur ambassade à Jérusalem .

Le président américain Donald Trump avait promis pendant sa campagne électorale de transférer l’ambassade des Etats-Unis dans la ville de Jérusalem. Le siège de la diplomatie américaine aurait alors quitté Tel Aviv où siège l’ensemble des ambassades du pays pour rejoindre la ville sainte.

Donald Trump a signé, jeudi 1er juin, une exemption qui permet de passer outre le Jerusalem Embassy Act. En novembre 1995, le congrès américain établissait que la représentation diplomatique de Washington dans l’Etat hébreu doit se trouver à Jérusalem, reconnaissant ainsi cette ville comme la capitale d’Israël. Mais, depuis la fin des années 1990, tous les présidents américains signent tous les six mois une clause dérogatoire afin de bloquer l’application de cette loi. Le milliardaire excentrique a finalement décidé de suivre ses prédécesseurs. « Le président Trump a pris cette décision pour maximiser les chances de négocier avec succès un accord entre Israël et les Palestiniens », justifie la présidence dans un communiqué.

Les réactions des officiels israéliens et palestiniens ne se sont pas fait attendre. Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé, dans un communiqué, que « la position constante d’Israël est que l’ambassade américaine, comme les ambassades de tous les pays avec qui nous avons des relations diplomatiques, devrait être à Jérusalem, notre capitale éternelle » car « maintenir les ambassades ailleurs que dans la capitale éloigne encore la paix en maintenant le fantasme palestinien selon lequel le peuple juif et l’Etat juif n’ont pas de connexion à Jérusalem ». Nir Barkat, le maire de la ville « trois fois sainte » s’est dit déçu mais reste optimiste : « Je continuerai à fournir de l’aide à l’administration américaine, et à faire tout ce que je peux pour garantir que le déplacement se produise dès que possible. »

Le docteur Husam Zomlot, nouvel envoyé de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) aux Etats-Unis, a estimé que la décision est « conforme à la politique américaine de longue date et au consensus international, et elle donne une chance à la paix ». « Nous sommes prêts à commencer le processus de consultation avec l’administration américaine. Nous sommes sérieux et sincères sur la conclusion d’une paix juste et durable », a-t-il ajouté. Le porte-parole des Nations-Unis, Stéphane Dujarric a salué « une sage décision », précisant que « le statut de Jérusalem est un problème essentiel qui ne peut être résolu que par un règlement politique négocié » du conflit israélo-palestinien.

saphirnews.com
***


Trois jeunes indonésiennes luttent contre les clichés au son puissant du Heavy metal.

C’est peu dire que l’on n’attendait pas trois jeunes indonésiennes, pleines de fraîcheur et revêtues d’un hijab, dans un registre musical décoiffant et très masculin, dont l’intensité sonore déchire le silence : le Heavy metal !

Depuis 2014, ces jeunes filles en fleur, inséparables à la scène comme dans la vie, forment le trio détonnant « Voice of Baceprot », en ne craignant pas de bousculer les mentalités au son de leurs guitares électriques qui envoient les décibels.

Pleinement épanouies sous leur hijab qu’elles sont fières d’arborer, elles font vibrer leur fibre féministe avec une grande virtuosité à chacun de leur concert, à mesure qu’elles conquièrent le cœur d’un jeune public, d’abord scotché, puis très vite emballé.

Les trois adolescentes ne se contentent pas de produire une rythmique puissante, elles l’utilisent sciemment afin d’éradiquer les clichés qui entourent la femme musulmane et de se faire les porte-voix des sans-voix. « Je pense que nous devons soutenir l’égalité des genres, parce qu’on peut explorer sa créativité et être, en même temps, une femme musulmane qui respecte ses obligations », a récemment expliqué la chanteuse du groupe, Firdda Kurnia, 16 ans, à Reuters.

Leur succès grandissant les conforte dans le bien-fondé de leur démarche artistique, les jeunes de leur âge se montrant particulièrement réceptifs à leur style inimitable, aussi détonant soit-il dans le plus grand pays musulman du monde, et à leur Heavy metal engagé.

« Aucune loi n’interdit aux femmes portant le hijab de jouer de la musique hardcore. Puis, ça a aussi à voir avec les droits humains. Si une femme musulmane a le talent pour jouer de la guitare ou de la batterie, devrait-on lui interdire ? », a déclaré un lycéen visiblement enthousiasmé par leur prestation donnée lors d’une soirée de remise de diplômes dans une école à Java, là où elles résident et sont en passe de devenir de vraies stars.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Egypte : la dictature d’Al-Sissi se durcit, à travers une loi liberticide visant la société civile.

L’Egypte dirigée d’une main de fer par l’auteur du putsch militaire de l’été 2013, Abdel Fattah Al-Sissi, voit son espace d’expression se réduire comme peau de chagrin et ses libertés fondamentales, acquises à la faveur de la révolution de 2011, être constamment rognées jusqu’à n’être plus qu’un lointain souvenir, au nom d’une « sécurité nationale » qui sert de paravent au durcissement de son règne autocratique.

Droit dans ses bottes, le Maréchal Sissi a frappé un grand coup, lundi 29 mai, de nature à porter un coup fatal à la société civile, à travers la promulgation d’une loi qui encadre étroitement l’activité des organisations non gouvernementales (ONG), condamne à la disparition les associations de défense des droits de l’homme et entrave sérieusement l’action des groupes caritatifs, même apolitiques.

L’Egypte placée sous le joug de la tyrannie de son nouvel homme fort, tombeur du président Morsi démocratiquement élu et considéré par beaucoup, à ce titre, comme parfaitement illégitime, contraint désormais les membres des 46 000 ONG égyptiennes à limiter leurs activités aux secteurs du développement et des questions sociales, sous peine d’encourir cinq ans de prison. Les ONG étrangères seront, quant à elles, contrôlées par une instance composée de représentants de l’armée, du renseignement et du ministère de l’Intérieur.

« C’est la pire [loi] de l’histoire », s’est insurgé auprès de l’AFP Mohamed Zaree, directeur de l’Institut pour les études des droits de l’homme du Caire, frappé d’une interdiction de sortie du territoire et dont l’organisation est poursuivie « pour avoir reçu des fonds d’entités étrangères nuisant à la sécurité nationale ». Dans le collimateur des autorités, les militants pour les droits civiques craignent, quant à eux, le pire. « On pourrait finir en prison (…) et voir disparaître toute la société civile bâtie au cours des trente dernières années », s’alarmait Hossam Bahgat, fondateur de l’Initiative égyptienne pour les droits personnels, avant que cette loi liberticide ne porte le coup de grâce à tous les espaces d’expression libre et à la dissidence.

Derrière le paravent utile de « la sécurité nationale », Al-Sissi a rétabli sans sourciller la censure. Pas moins de 62 journalistes croupissent aujourd’hui dans des geôles infâmes, selon le Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme (Anhri).

Amnesty International a récemment dénoncé la nouvelle vague d’arrestations visant au moins 36 personnes dans 17 villes d’Egypte, dont 26 sont toujours détenues pour des charges antiterroristes ou pour « insulte au président » sur les réseaux sociaux. Toutes appartiennent à des partis et à des groupes de jeunes liés à l’opposition de gauche et libérale. Le 19 mai, le ministère de l’Intérieur avait déjà annoncé l’arrestation de 40 personnes accusées d’« incitation à la violence » sur les réseaux sociaux. Le Parlement entend désormais légiférer pour contrôler l’accès à des sites comme Twitter et Facebook.

« La répression contre les militants politiques est un nouveau signe du désir des autorités égyptiennes d’écraser toute opposition pacifique et d’étouffer toute vision alternative », déplore vivement Najia Bounaim, directrice d’Amnesty pour l’Afrique du Nord. Des dizaines d’anciens révolutionnaires croupissent déjà en prison pour avoir bravé l’interdiction de manifester.

Le procès qui s’est ouvert au Caire, le 29 mai, contre l’avocat des droits de l’homme et activiste de gauche, Khaled Ali, 45 ans, en est la triste illustration. En effet, ce dernier se retrouve aujourd’hui sur le banc des accusés pour « outrage à la morale publique » en raison d’une photo, dont il réfute l’authenticité, le montrant en train de faire un geste obscène après avoir obtenu gain de cause auprès de la justice pour bloquer le projet du président Sissi de rétrocéder à l’Arabie saoudite les îles de Tiran et de Sanafir, situées au large de Charm el-Cheikh. Mais cette décision a été finalement annulée par une justice aux ordres.

L’impopularité de cette volte-face judiciaire a été telle auprès de la population qu’elle a fait grimper en flèche la courbe de popularité de Khaled Ali, cet ex-candidat à la présidentielle de 2012 qui ne désespère pas de se présenter à nouveau à l’élection suprême l’année prochaine. Pas question que sa notoriété et ses ambitions fassent de l’ombre au despote Sissi, ou contrarient ses sombres desseins, aussi en le mettant à l’ombre, les fers aux pieds, la dictature égyptienne le musellerait pour de bon.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une palestinienne succombe à ses blessures infligées par les forces d’occupation
.
Une fille palestinienne âgée de 16 ans, Nouf Abdul Jabar Enfei’at, a été déclaré morte vendredi matin à l’hôpital de Jaffa, où elle a succombé à ses blessures près de la colonie israélienne de Dotan, à Jénine.
.
Le Hamas salue la décision suisse de considérer la poursuite judiciaire contre Livni
.
En dépit des restrictions israéliennes, des milliers de fidèles affluent vers al-Aqsa
.
L’occupation arrête une palestinienne au poste de contrôle de Qalandia
.
Le Congrès des Palestiniens en Turquie organise le dîner d’Iftar pour les institutions palestiniennes à Istanbul
.
Le transfert de l’ambassade US reporté à 6 mois
.
Les habitants de Qaryout se plaignent de la prolifération des sangliers dans leurs terres
.
Condamnation du plan de judaïsation de l’éducation dans les écoles de Jérusalem
.
Suisse: plainte pénale contre Tzipi Livni pour crime de guerre
.
L’occupation réprime une soirée du Ramadan à Jérusalem
.
La Maison Blanche étudie une déclaration de principes pour les négociations de paix
.
L’occupation rase des terres dans le site archéologique de Sebastia
.
Plus de 3000 colons ont pris d’assaut la mosquée al-Aqsa en mai dernier
.
Marche de commémoration pour le Mavi Marmara à Istanbul
.
Racheq met en garde contre le silence face aux mesures de l’occupation à Jérusalem
.
La Jordanie proteste contre les invasions continues dans al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information