MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 29 Ramadan 1438.

Flash info du 29 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Samedi 24 juin 2017 : Nuit de l’Annonce de la célébration de l’Aïd Al Fitr.

Conformément à la tradition de l’Islam, la Nuit de l’annonce de la célébration de l’Aïd Al Fitr, aura lieu le samedi 24 juin 2017, correspondant au 29ème jour du mois de Ramadan de l’année hégirienne 1438.

Fidèle à la tradition de la Mosquée de Paris, qui remonte à sa création en 1926, comme chaque année à cette période si importante pour la vie religieuse des musulmans, une commission théologique se tiendra le samedi 24 juin 2017, à 19h00, à la Mosquée de Paris, pour déterminer le jour de l’Aïd Al Fitr.

Cette commission religieuse se tiendra en présence du président du Conseil français du culte musulman, des membres du bureau du Conseil français du culte musulman, des représentants des fédérations musulmanes, des représentants de la communauté musulmane dans toute sa diversité, des imams, des responsables de mosquées et des fidèles.

L’objectif de tous est d’unir dans une volonté commune et fraternelle l’ensemble des musulmans de France, autour d’une même date de la célébration de l’Aïd Al Fitr.

Nous implorons Allah Tout Puissant d’accepter notre jeûne
et de nous combler de Sa Clémence et de Sa Miséricorde.

Recteur Dalil Boubakeur.
Président de la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***

https://sd3.ajib.fr/wp-content/uploads/2011/05/lever-du-soleil.jpg
il n’y a pas de nationalisme en Islam !

Diviser pour mieux régner est un proverbe inconnu en Islam puisque le musulman doit combattre pour éviter de diviser sa communauté.
Le nationalisme est une doctrine étrangère à notre religion car il fait partie de la jahiliya (époque d’ignorance).

Le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit également :
«Celui qui lutte, sous un drapeau en faveur d’une cause partisane ou qui répond à l’appel d’une cause partisane ou pour aider une cause partisane et meurt par la suite, sa mort est une mort pour la cause de la jahiliya».

Les conséquences du nationalisme sont dévastateurs puisqu’il pousse les croyants à se disputer ou à commettre des crimes.

Le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«N’est pas des nôtres celui qui appelle à al ‘assabiyah [nationalisme / tribalisme…] qui combat pour la ‘assabiyah, ou qui meurt pour la ‘assabiyah». (Rapporté par Abou Daoud).

Dans un autre hadith, le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit :
«Délaissez-le (l’esprit tribal, nationaliste), c’est une pourriture».
(Rapporté par Muslim et al Boukhari).

Le nationalisme entraîne de graves dissidences et accentue les défauts humains tels que l’arrogance ou la fierté.
Les musulmans doivent se considérer comme des enfants d’Adam englobés dans un corps et une structure uni dans l’adoration d’Allah (soubhanou wa ta’ala).

«Un arabe n’est pas meilleur qu’un non-arabe. De même q’un non-arabe n’est pas meilleur qu’un arabe. Un homme de race rouge n’est pas meilleur qu’un noir excepté dans la piété. L’humanité descend d’Adam et Adam a été crée d’argile».
(Rapporté par al Boukhari et Muslim d’après Abou Houraira)
Ce hadith symbolise exactement l’état d’esprit à adopter par les musulmans.
Aujourd’hui les arabes ne sont que les habitants de la péninsule arabique.
Il existe des musulmans partout dans le monde (Europe, Afrique, Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud etc) sans limite de frontière spirituelle avec la même foi et la même dévotion envers notre Créateur.

Aucune nation n’est souveraine ou prédominante à une autre car le Tout Puissant est Allah (soubhanou wa ta’ala).
«Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez.» (Coran, 49/13).

AJIB.FR
***


France : Le chef de la task force contre Daesh condamné pour diffamation envers un imam.

Pierre de Bousquet de Florian a été condamné, jeudi 22 juin, à une amende de 500 euros avec sursis. Récemment intronisé à la tête du Centre national de contre-terrorisme, la fameuse task force créé par Emmanuel Macron pour lutter contre l’Etat islamique, l’ancien préfet du Hérault est accusé d’avoir diffamé Mohammed Khattabi.

L’imam de Montpellier avait été assigné à résidence par le préfet dans le cadre de l’état d’urgence en novembre 2015. Il reprochait à l’imam de tenir des « prêches anti-occidentaux, incitant au jihad et prônant l’usage de la violence ». Pierre de Bousquet de Florian s’était épanché sur le cas dans Le Figaro, affirmant que l’imam « a des paroles de haine contre notre mode de vie, pouvant être influentes sur les jeunes, il symbolise l’islam dont on ne veut pas dans ce pays ».

Il ajoutait en outre que la perquisition administrative du domicile de Mohammed Khattabi a permis de débusquer « le fraudeur et le tricheur ». L’imam était, selon lui, coupable d’une « fraude importante aux prestations sociales et familiales. (…) il vit en outre avec son épouse, qui touche une allocation de parent isolé ».

Le recteur de la mosquée Aïcha de Montpellier a vu son assignation à résidence abrogée par le ministère de l’intérieur dès le 11 décembre 2015. Il a en revanche été condamné en mai 2016 à six mois de prison avec sursis pour recel de fraudes aux allocations et de « travail dissimulé ». Il a fait appel de cette décision. « Aujourd’hui, l’Etat ne lui reproche aucune dangerosité et encore moins un lien avec le terrorisme », avance Arié Alimi, l’avocat de Mohammad Khattabi. Il ajoute que, « compte tenu de cette diffamation, la nouvelle task force commence un peu difficilement » sa tâche.

saphirnews.com
***


Incendie à Londres : ils ont choisi de rester avec leurs parents plutôt que de les laisser mourir seuls.

Les histoires relatives aux derniers moments vécus par les victimes de l’incendie de la tour Grenfell à Londres émergent doucement. Parmi elles, celle de la famille Miah dont cinq membres ont péri dans la nuit du 13 au 14 juin, en plein mois du Ramadan, est déchirante.

Trois jeunes adultes ont préféré mourir avec leurs parents plutôt que de les laisser mourir seuls dans leur appartement situé dans le 17e étage. Husna, 22 ans, et ses frères Hanif, 26 ans, et Hamid, 29 ans, ont choisi ce destin, préférant sacrifier leur vie que de vivre hantés le restant de leurs vies pour avoir abandonné père et mère qui n’étaient pas en capacité de s’enfuir. Kamru Miah, âgé de 82 ans, n’était en effet physiquement plus apte à marcher. Son épouse Rabeya, 65 ans, n’a pas voulu abandonner son mari.

Leurs enfants auraient pourtant pu s’en sortir, rapportent les médias britanniques. Ils avaient encore une heure devant eux avant qu’il soit impossible de sortir de la bâtisse. Conscients de l’issue fatale qui les attendait, ils ont consacré le temps qui leur restait à appeler leurs proches pour leur dire qu’ils ne pouvaient décemment pas laisser leurs parents périr seuls dans les flammes.

Samir Ahmad, un cousin de la famille, a témoigné auprès du Times que sa tante a parlé à Hanif et qu’il était « très calme » : « Il a dit que son heure est arrivée, qu’il ne fallait pas s’endeuiller pour eux et il nous a demandé de se réjouir pour eux car ils seront dans un lieu meilleur. » « La famille était très importante pour eux. Ils ont vécu ensemble et sont mort ensemble », a-t-il ajouté.

Husna Begum devait se marier à Leicester le mois prochain. Son fiancé et le reste de sa famille ont décidé de leur rendre hommage au cours d’une cérémonie de prière publique jeudi 22 juin. Parmi la fratrie, Mohammed Hakim est le seul survivant connu. Il aurait quitté l’immeuble quelques heures avant que l’incendie ne se déclare.

Le drame a provoqué la mort de 79 personnes. La Première ministre britannique Theresa May a présenté ses excuses mercredi 21 juin pour la gestion du sinistre, dénoncée par les habitants de la tour et leurs proches.

saphirnews.com
***


Victorieuse Syrie.

Comme par un matin calme, le paysage s’éclaircit peu à peu en Syrie. Partout à l’offensive, l’armée nationale a reconquis des milliers de kilomètres carrés de territoire à l’est d’Alep, de Homs et de Damas. Elle s’apprête à reprendre le contrôle intégral des frontières syro-jordanienne et syro-irakienne, traditionnelles voies de transit des mercenaires venus dévaster le berceau de la civilisation pour une poignée de pétrodollars. En restaurant la souveraineté de l’Etat sur le sol national, cette courageuse armée de conscrits inflige un camouflet à tous ceux qui rêvaient de détruire cet Etat récalcitrant, à tous ceux qui voulaient le mettre en charpie parce qu’il osait déjouer leurs plans néo-coloniaux.

Victorieuse sur le plan militaire depuis la libération d’Alep, la Syrie souveraine l’emporte aussi sur le plan politique. Le temps paraît lointain où “Le Monde diplomatique” pouvait prédire, sans craindre le ridicule, l’exil doré de la famille Assad quelque part en Sibérie. Ses adversaires, le président syrien les a vus défiler, qui psalmodiaient les mêmes stupidités sur un pays dont ils ignoraient tout. A en croire les Occidentaux, le départ de Bachar Al-Assad devait être un “préalable” à la solution de la crise. En réalité, c’était tout le contraire. La résistance de l’Etat syrien dont le président est la clé de voûte exigeait son maintien. Là où tant d’autres auraient pris la poudre d’escampette, le chef est resté à son poste, et il a bien fait.

Fervent admirateur d’Al-Qaida, Laurent Fabius estimait que le chef de l’Etat syrien “ne méritait pas d’être sur terre”. Mauvaise pioche ! Car si M. Fabius cultive son éthylisme mondain au Conseil constitutionnel, M. Assad, lui, est toujours aux commandes à Damas. Son armée élimine la nébuleuse de groupes sectaires dont l’ancien ministre espérait le triomphe, et le peuple syrien goûte l’espoir renaissant d’une issue à la guerre. Ce qui est frappant avec les dirigeants occidentaux, c’est leur tendance à parler trop vite. Pendant six ans, leur presse aux ordres répétait comme un mantra l’effondrement imminent du régime syrien. Heureusement pour les journalistes, ils ne sont pas payés au résultat.

Pour comprendre les raisons de cette résistance à une offensive internationale sans précédent, il suffisait de consulter des sources fiables et d’exercer son jugement critique. Les officines de propagande avaient beau prétendre qu’un peuple unanime se dressait contre le tyran, on pouvait voir sur “Al-Mayadeen”, en mars et octobre 2011, de gigantesques rassemblements populaires en faveur du “gouvernement et des réformes”. Clamant sa fidélité à l’Etat nationaliste laïc et son rejet de la charia wahhabite, la foule inondait les rues de Damas, Alep, Tartous et ailleurs. Mais les médias occidentaux préféraient braquer leurs caméras vers des attroupements de barbus en les faisant passer pour un soulèvement populaire.

Des faits majeurs, indispensables à l’intelligence des événements, ne firent donc l’objet d’aucune narration, tandis qu’on nous proposait une narration des “faits” qui consistait à les fabriquer pour les besoins de la cause. Les “rebelles modérés” massacraient les familles des fonctionnaires baasistes, par exemple, et ces horreurs étaient imputées à une armée nationale dont il était entendu qu’elle “tire sur les civils”. Les “neocons” de Washington étant à la manoeuvre, ce genre de supercherie était pourtant plus que prévisible. “Pendant que vous parlez de la réalité que nous produisons, nous produisons une nouvelle réalité”, disait Karl Rove, conseiller de George W. Bush et apôtre distingué du “chaos constructif”.

Heureusement, vient un moment où l’épreuve des faits dissipe les mensonges les plus grossiers. Difficile de répéter les sornettes habituelles lorsque les populations fuient manifestement les zones rebelles, l’armée reconquiert peu à peu le territoire national et le gouvernement syrien, à l’évidence, bénéficie du soutien sans faille de ses alliés. Après avoir renoncé à la formule rituelle sur le “régime aux abois”, la presse occidentale a fini par proscrire son ironie coutumière sur les “victoires en trompe-l’oeil” de Damas. Pour se divertir, il aurait fallu conserver les centaines d’articles expliquant que les Russes et les Iraniens allaient “lâcher Bachar”, que c’était cuit pour le “despote”, et autres prédictions dont a pu mesurer la vacuité.

Victorieuse sur le plan militaire face aux milices takfiristes, soutenue par la majorité du peuple syrien qui veut en finir avec cette tragédie, confortée par un jeu d’alliances qui penche en sa faveur, la Syrie souveraine entrevoit le bout du tunnel. L’impérialisme n’ayant pas l’habitude de lâcher le morceau, la route sera encore longue, mais l’évolution favorable de la “guerre du désert” laisse augurer une accélération des événements. Combat d’arrière-garde mené par une puissance en déclin, les provocations militaires US n’y changeront rien. La dernière agression, qui a vu un SU-22 syrien abattu par un F-16 près de Raqqa, a eu pour seul effet de torpiller les velléités de coopération russo-américaine contre Daech, Moscou ayant annoncé que tout aéronef étranger serait dorénavant ciblé par la DCA russe.

Cette provocation a aussi incité les Iraniens à effectuer leur premier tir de missile en territoire syrien contre Daech, l’implication militaire de Téhéran ayant fait preuve d’une discrétion qui n’est plus de mise dès lors que le bras de fer avec Washington atteint un seuil critique. En réalité, cette montée des tensions sert Damas, qui condamne fermement la présence occidentale sur le territoire national, et dont l’allié russe joue sa crédibilité à chaque provocation US. Même s’ils prennent Raqqa, les alliés arabo-kurdes des Etats-Unis vont se retrouver le bec dans l’eau, et l’armée syrienne y retournera sous peu. Bientôt chassé de ses pseudo-capitales (Mossoul et Raqqa), privé de ses voies de ravitaillement, pris en tenailles par les forces irakiennes et syriennes, Daech est en mauvaise posture.

Mais ce n’est pas tout. Une enquête du “Wall Street Journal” vient de donner de précieuses informations sur le soutien d’Israël aux rebelles syriens qui assurent la garde rapprochée du Golan occupé. Peu préoccupé par le sort de ces supplétifs, le journal de la finance new-yorkaise ironise sur le “cash” touché par les chefs de milices. Lorsque Damas en aura fini avec Daech, ces collaborateurs de l’occupant auront du souci à se faire. Quant aux pseudo-défenseurs de la cause palestinienne qui réclamaient des armes pour la “rébellion syrienne”, ils ont l’air malin. “Provoquer la chute de Bachar al-Assad est le meilleur moyen de protéger Israël”, écrivait Hillary Clinton. Après six années de mensonges, les masques tombent. La Syrie a affronté l’envahisseur sioniste en 1948-49, 1967, 1973 et 1982, et elle n’a jamais capitulé. Aujourd’hui, l’heure de vérité approche, mais on sait déjà qui a gagné la partie.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le Hamas appelle la Nation à soutenir la cause palestinienne et la résistance
.
Le mouvement de la résistance islamique « Hamas » a appelé toute la population de la Nation Arabe à supporter la Palestine et à soutenir la résistance de son peuple qui lutte bravement pour libérer sa terre de l’occupation israélienne.
.
Al-Qassam: La nation devrait éradiquer le « cancer sioniste »
.
Des députés israéliens incitent contre le soutien turc à la mosquée Al-Aqsa
.
Incursion des bulldozers israéliens au nord de Jabalia
.
Des militants soutiennent les détenus libérés privés de leurs allocations
.
Alain Gresh : « Le mouvement palestinien organisé n’est pas antisémite »
.
7000 nouveaux logements à Jérusalem
.
5 citoyens arrêtés en Cisjordanie et Jérusalem occupée
.
Des détenus libérés sur le bord de la route…qui les défendra ?
.
Lieberman : « Abbas veut pousser le Hamas à la guerre contre Israël »
.
6 500 palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes à la veille de l’Aid al-Fitr
.
Hamas: Les menaces de l’armée israélienne ne font pas peur à notre peuple
.
Incursion limitée à l’est de Jabalya
.
Adouane: aucune information sur l’ouverture du passage de Rafah avant l’Aid
.
Al-Quds occupé: Arrestation de trois palestiniens dont une jeune fille
.
L’occupation réduit encore son approvisionnement en électricité à Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 19 Ramadan 1438.

Flash info du 19 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


L’invocation que l’époux doit réciter avant le rapport intime dans le couple.

Chaque acte du musulman est codifié afin qu’il soit le plus proche possible des principes de l’Islam.
Ainsi, il est primordial que l’époux prononce cette invocation:

« Bismillah. Allahouma jannibna chaytan wa jannibi chaytana Ma Razaktana »

« Au nom d’Allah, Allah éloigne de nous le diable, et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture) ».

بسم الله اللهم جنبنا الشيطان و جنب الشيطان ما رزقتنا

Cette invocation est lourde d’importance puisque en la récitant l’époux protège sa futur progéniture du mal et du sheitan.
De plus, il y a une utilité explicitée par le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dans ce hadith :
« Et si Allah leur accorde un enfant, le diable ne lui fera jamais aucun mal. » (Al-Bukhari).

Plusieurs sheikhs sont unanimes concernant la pratique systématique de cette invocation qui ne peut être réciter QUE par l’époux seul.

Sheikh Al-‘Uthaymin explique :
« Il apparaît de ce hadith que c’est l’homme qui doit prononcer l’invocation (et pas la femme)… Et ce n’est pas parce que l’homme va dire cela à chaque rapport que l’enfant ne sera pas frappé par le diable… Cette invocation est une cause, et les causes peuvent être rejetées par le fait qu’on va trouver quelque chose qui empêche (la réalisation de cette invocation), car le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit : » Chaque enfant naît sur la fitra et ce sont ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un adorateur du feu « . La parole du prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est véridique, mais cette invocation n’est qu’une cause qui peut être empêchée…
Mais s’il n’invoque pas, le diable peut faire du mal à cet enfant et peut aussi jouir de l’épouse, comme Allah dit : « Séduis-les avec tes armées, et associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants ». Les savants disent : il s’associe à eux dans les enfants si l’homme ne prononce pas le nom d’Allah lorsqu’ils veulent avoir un rapport sexuel, le diable s’associe à lui et jouit de son épouse. ». (Sharh Al-Mumti’ : 5/368).
Sur cette question, le sheikh Albani a également dit « s’il est de son habitude d’invoquer Allah, Allah peut le protéger, car il faut regarder ce qui est le plus courant. Mais si ce n’est pas son habitude, le diable s’associe à lui. »

AJIB.FR
***


Le bac en plein Ramadan, quelle Rahma !

La date du 15 juin approche. Tu vas passer la première épreuve du baccalauréat et peut-être t’inquiètes-tu de le faire pendant le Ramadan ?

Dans cet article, nous allons voir pourquoi, mon frère, ma sœur, tu devrais plutôt te réjouir de cette opportunité.

Une date bénie.

Les examens du bac 2016 se dérouleront donc, cette année encore, pendant le mois de Ramadan et beaucoup t’effraient à cette idée. Sans vraiment s’en rendre compte, ils font circuler des propos qui te remplissent peut-être de doute. «Le bac cette année, ça va être dur, en plein Ramadan». Cette date serait pour toi, synonyme de «pas-de-chance» et difficultés. Chez Ajib, nous avons envie de te dire :

— Et si, au contraire, c’était bien tombé ?

Le Ramadan est une période avec tellement de bénédictions qu’elle était le rdv idéal, à l’époque de notre prophète Mohamed, paix et salut sur lui, pour partir en bataille. Le Ramadan n’a jamais été considéré par notre Bien-Aimé, paix et salut sur lui, ses Compagnons et nos pieux prédécesseurs comme un mois de repos. C’était celui de toutes les grandes décisions, tous les défis.

Quel est donc le rapport avec toi ?

«L’étudiant à la recherche du savoir est égal au combattant dans le sentier d’Allah».

Ton mérite est grand et cette période sacrée. Ne gâche pas ta chance en te lamentant.

Allah est avec toi.

Le bac pendant le Ramadan c’est, certes, une date pendant laquelle tu es privé(e) de manger et de boire, raison pour laquelle tant de personnes ont peur pour toi. Nous préférons te dire :

— Rassure-toi ! La nourriture et la boisson ne sont les seuls carburants pour le croyant.

Le mois de Ramadan est celui de la piété et aussi celui de la Miséricorde d’Allah envers ses créatures qui abandonnent tout ce qu’elles aiment par amour pour Lui. Crois-tu qu’il t’abandonnera ?

Fais des invocations et du rappel d’Allah ton meilleur moyen pour recharger tes batteries. Organise- toi mais surtout, n’oublie pas. Allah ma’a assabirin. «Et soyez avec les endurants car Allah est avec les endurants». Sourate 8 Verset 46.

De quoi a t-on besoin d’autre quand on sait cela ?

Mets toutes les chances de ton côté.

Invoque Allah pendant le Ramadan c’est plus que bien, mais être sûr de l’exaucement de sa prière c’est encore mieux.
Profite de chaque moment propice à leur exaucement comme au moment de la rupture du jeûne.
Fais des invocations pendant le soujoud, prosternation.
Mange intelligemment. Au lieu de remplir ton estomac d’aliments creux, vides de nutriments, choisis bien tes aliments. Des boissons et soupes chaudes te désaltéreront mieux que n’importe quel soda, et, les aliments à base de sucres lents te rassasieront plus que toutes les sucreries de la Terre.
Révise et remet-en à Allah, Le Tout Puissant. Ta force est dans ton tawakul ‘ala Allah. Elle est ton boulier. Mets tout ton coeur dans tes efforts pour réviser. Malgré notre confiance, tous les moyens que l’on puisse mettre en œuvre, il faut savoir que toute la finalité appartient à Allah Seul. Placer sa confiance en Le très Haut ne signifie pas abandonner son libre arbitre. Alors travaille !»

Avant de te laisser, en espérant que tu ne sois plus paralysé(e) par la peur, nous te rappelons la doua, invocation de Moussa, alyhi salat wa salam :

«Ô Allah, ouvre-moi ma poitrine, et facilite-moi ma mission, et dénoue le nœud sur ma langue afin qu’ils comprennent mes paroles». Sourate Taha, Verset 25-28.

Nous prions Allah Azza wa jal pour qu’Il nous accorde Sa Réussite et Sa Satisfaction à tous les jeûneurs qui passeront le bac amine.

Crois-tu encore que le jeûne sois une difficulté ?

AJIB.FR
***


Les hôpitaux en Syrie manquent de tout : aidez les médecins en Syrie à sauver des vies.

La situation en Syrie est dramatique :

+ de 465 000 morts,

13,5 millions de personnes nécessitant une assistance humanitaire,

11 millions de syriens contraints de fuir de chez eux à l’intérieur de la Syrie ou vers les pays voisins,

Le système de santé est détruit à 70%. Selon des chiffres récents, 11,5 millions de syriens ont besoin de soins de santé, et 12,1 millions ont besoin d’eau et de systèmes sanitaires. 732 soignants ont été tués depuis le début du conflit et les hôpitaux sont la cible des bombardements. En 2016, nos équipes ont recensés 1000 attaques aériennes directes et indirectes sur les hôpitaux.

« Les hôpitaux manquent de tout ! »

L’UOSSM soutient plus de 120 hôpitaux et plus de 200 centres de santé à travers toute la Syrie. Les médecins en Syrie sont des héros. Aujourd’hui, notre principal hôpital situé dans le Nord de la Syrie, et les médecins ont besoin de vous pour continuer à sauver des vies. Tous les soins que nous apportons aux victimes du conflit et aux malades sont gratuits. Ils sont financés uniquement grâce à votre soutien et à vos dons.

Je fais un don, je sauve des vies. sur http://www.u, o, s, s, m.fr
.
Nour, 6 ans, victime d’un bombardement, hospitalisé dans notre hôpital, marche à nouveau.

Découvrez la fabuleuse histoire de Nour, 6 ans, victime des bombardements à Idleb. Il a été hospitalisé dans notre centre de rééducation Sarmada pour une fracture du crâne et une paralysie de la jambe gauche. Grâce à nos équipes, Nour a pu de nouveau marcher ! Une belle histoire qui nous motive ainsi que nos équipes médicales dans ce travail chevronné malgré la guerre.

Dès 10 euros, vous pouvez financer une consultations médicale, avec 30 euros, une dialyse, 450 euros, une opération de la cataracte ! « J’étais en Syrie la semaine dernière. Dans un centre de dialyse, sur 6 appareils, 5 étaient en panne et seulement 1 fonctionnait.Voici la réalité de la Syrie aujourd’hui. 30€, c’est le prix d’une dialyse qui pourrait sauver une vie. » Dr Ziad Alissa, médecin-anesthésiste, Président de l’UOSSM France.

Je fais un don, je sauve des vies. sur http://www.u, o, s, s, m.fr
.

AJIB.FR
***


Palestine : Gaza : Israël ne fournira plus que deux heures d’électricité par jour.

Israël a annoncé la réduction de l’approvisionnement en électricité de Gaza.

Quarante-cinq minutes de moins.

Le ministre de la Sécurité intérieure d’Israël a annoncé ce lundi la réduction de la fourniture en électricité de la bande de Gaza, déjà en proie à une sévère pénurie de courant. L’approvisionnement qui était de 2h45 va ainsi passer à 2 heures de courant par tranche de 24 heures.

Une décision palestinienne.

C’est l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, rivale du Hamas, qui aurait décidé de « réduire de façon significative » les paiements qu’elle effectue à Israël pour l’électricité livrée à Gaza. Pour rappel, Le Hamas a évincé l’Autorité palestinienne dans la bande de Gaza en 2007, mais l’Autorité continue à payer le courant fourni par Israël aux Gazaouis. Selon le porte-parole du gouvernement à Ramallah, chaque mois, « l’Autorité palestinienne paye 45 millions de shekels (11,3 millions d’euros) à Israël et sept millions de shekels (1,8 million d’euros) à l’Egypte pour alimenter Gaza en électricité ».

La situation à Gaza est loin de s’améliorer, et cette décision pourrait bien faire craindre de nouvelles tensions. En ce mois de ramadan, n’oublions pas nos frères et sœurs palestiniens dans nos invocations. Qu’Allah leur vienne en aide et apaise leurs souffrances.

katibin.fr
***


Belgique : le roi Philippe rompt le jeûne avec une famille musulmane.

Le roi Philippe de Belgique a participé à un Iftar au sein d’un foyer marocain d’Evergem (Gand) lundi soir. Un signe d’ouverture et de respect envers les millions de musulmans citoyens belges.

Les Benhaddou a accueilli le souverain chez eux en compagnie de toute la famille, trois générations réunies autant que possible pendant le Ramadan.

« C’est un événement pour lequel nous sommes très reconnaissants. […] C’est un signe d’unité et de cohésion », précise Khalid Benhaddou.

Le roi Philippe a eu l’occasion de discuter du Ramadan et de l’Islam avec ses hôtes du jour. L’occasion pour lui de découvrir comment se déroule l’Iftar, la rupture du jeûne (une datte et du lait) après 18 heures sans nourriture ni eau.

Khalid Benhaddou, imam à Gand et travaillant pour le département flamand de l’enseignement, avait déjà rencontré le Roi dans le cadre de la « prévention de la radicalisation ».

« C’est une main tendue envers la communauté musulmane », estime-t-il. « Le souverain reconnait ainsi les musulmans dans leur vécu de l’islam ».

Une belle ouverture d’esprit de la part du roi Philippe qui envoie un signe positif aux musulmans de Belgique.

islametinfo.fr
***


Italie : « #J’ai épousé un musulman »: hashtag viral.

Une rédactrice en chef, Simona Bertuzzi a suscité une vive polémique suite à la parution d’un article rédigé par ses soins.

En effet, cette journaliste n’hésite pas a fustiger les femmes italiennes ayant épousé des musulmans.

Dans sa tribune intitulé « Pourquoi les femmes italiennes ne doivent pas épouser de musulmans », Simona Bertuzzi s’appuie sur des propos tenus par une députée italienne d’origine marocaine, Souad Sbai afin de stigmatiser davantage la communauté musulmane.

Juste après les attentas de Londres, dont l’un des auteurs est un italo-marocain, la journaliste affirme :

« En embrassant la culture et la foi de ces hommes, c’est là que le calvaire commence. Elles cachent leurs beaux cheveux sous des voiles oppresseurs (…) et même leurs maisons deviennent des prisons aux yeux de nous, Occidentaux, qui les regardons et ne les comprenons pas ».

Suite à la publication de cette tribune, une journaliste italienne, Laura Silvia Battaglia, mariée à un Yéménite, a décidé de contre attaquer. Elle lance un hashtag sur Twitter : #hosposatounmusulmano (« J’ai épousé un musulman »), pour dénoncer la caricature des couples mixtes dressée dans cet article.

Des centaines de femmes, italiennes mais aussi étrangères mariées à des musulmans, ont repris le hashtag sur Twitter et Facebook, parfois décliné en anglais #muslimhusbandrocks (« un mari musulman assure ») et ont posté des photos et témoignages.

Une manière pour elles de donner une visibilité aux « milliers de mariages mixtes » qui réussissent et de faire taire les mauvaises langues….

islametinfo.fr
***


Cologne : Inauguration de la plus grande mosquée d’Europe.

En Allemagne, la plus grande mosquée d’Europe se trouve à Cologne. L’édifice religieux ouvrira ses portes le weekend prochain dans le quartier d’Ehrenfeld.

Dotée d’une coupole de 37 mètres de hauteur et d’un minaret de 55 mètres et pouvant accueillir 2000 fidèles, la mosquée commence déjà a suscité des réactions islamophobes émanant des citoyens mais aussi des partis politiques.

La première pierre de l’édifice a été posée en 2009 mais depuis le chantier a rencontré de nombreuses difficultés, et c’est la raison pour laquelle cette magnifique Mosquée n’ouvre que dans quelques jours.

islametinfo.fr
***


Allemagne : Un avion atterrit d’urgence en raison d’une « conversation suspecte ».

Samedi 10 juin dans l’ouest de Allemagne, un vol Easyjet a atterri d’urgence en raison d’une « conversation suspecte » entendue à bord et d’un sac suspect appartenant à l’un des passagers. C’est ainsi que trois passagers ont été interpellés.

En effet, le pilote a choisi de poser l’appareil après que des passagers eurent informé le personnel de bord « que plusieurs hommes s’entretenaient de sujets terroristes ».

Après l’atterrissage dans une zone sécurisée, la police a fait descendre les 151 passagers par les toboggans de secours et a isolé le sac suspect que les démineurs ont ensuite fait exploser.

Les trois hommes ont été remis à la police criminelle de Cologne, mais aucune précision n’a été fournie sur la réalité de la menace terroriste.

Des incidents forts récurrents ces derniers mois déclenchés par une politique islamophobe de plus en plus stigmatisante.

islametinfo.fr
***


France : Législatives 2017 : quels sont les résultats obtenus par les listes musulmanes ?

L’heure est au bilan pour les listes indépendantes, et celles à référentiel musulman n’y dérogent pas.

L’Union des démocrates musulmans de France (UDMF), qui a présenté six candidats, a évoqué dans un communiqué « des résultats honorables » en citant le candidat de la première circonscription des Hauts-de-Seine Abdelmajid Aodella qui a réussi à placer le parti « juste après les gros partis en place » (La République en Marche, le PCF, France Insoumise, le PS, Les Républicains, le FN). En plongeant dans le détail, il a obtenu 2,06 % des voix en récoltant 487 bulletins de vote dans une circonscription où l’abstention s’est élevée à 60,9 %.

Le plus gros score de l’UDMF a été réalisé à Mayotte, où elle a fait une percée avec 5,1 % des suffrages (730 voix). En revanche, le parti ne récolte, dans la 9e circonscription des Français de l’étranger (Afrique Nord-Ouest), que 14 voix (0,09 %). A noter, l’abstention s’y est élevé à 85 %, soit 24 % de plus que la moyenne nationale.

Pas de ruée vers les listes musulmanes.

De son côté, le parti Français & Musulmans, qui a fait scission avec l’UDMF, a récolté entre 0,57 % et 1,76 % des suffrages, oscillant entre 192 et 304 voix. Son président Nizarr Bourchada, le seul candidat à se présenter hors de la Seine-Saint-Denis, dans la 4e circonscription du Val-de-Marne, a obtenu le score de 1,57 % (480 voix).

L’abstention est aussi passée par là : dans la 5e circonscription du 93 qui regroupe notamment Bobigny, Hanan Zahouani, elle s’est élevée à 61 %. Celle qui a fait beaucoup parler d’elle durant la campagne en raison de son voile n’a cependant récolté que 1,46 % des suffrages (347 voix).

Enfin, qu’en est-il du Parti Egalité Justice (PEJ), dont la supposée proximité avec le régime turc a fait couler de l’encre ? Le mouvement a indiqué, lundi 12 juin, que « 10 000 personnes ont fait le déplacement jusqu’aux urnes pour déposer le bulletin de vote du PEJ ».

Sur les 52 candidats, ils ne sont que sept à osciller entre 1 et 2 %. Les résultats ne sont « pas à la hauteur des espérances » mais, malgré la « diabolisation » à laquelle les candidats ont dû faire face, « le PEJ est entré sur la scène politique » et c’est le fait à retenir, a fait savoir son président Sakir Colak.

La ruée vers ces listes à référentiel musulman n’est pas pour demain. Par le passé, le Parti des musulmans de France (PMF) s’était aussi présenté aux élections législatives en 2007 après dix ans d’existence, sans pour autant réussir à émerger à l’échelle locale comme nationale. L’avenir nous dira si elles réussiront à prolonger leur action pour la pérenniser sur le terrain.

saphirnews.com
***


Colombie : le mariage entre trois hommes officiellement reconnu.

La Colombie, qui a reconnu le mariage homosexuel depuis avril 2016, a légalisé le mariage entre trois hommes. A Medellin, un éducateur physique et un journaliste, qui avaient célébré en 2000 la première union gay publique dans le pays, sont entrés début juin, avec un acteur, sous le régime patrimonial connu dans le pays sous le nom de « trieja ».

Ce type d’union serait fréquent en Colombie mais c’est bien la première fois qu’il est « légalisé », selon German Rincon Perfetti, avocat de l’association LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexuels). « C’est une reconnaissance que d’autres types de familles existent », a-t-il jugé.

Selon le trio, le mariage aurait pu être célébré avec un quatrième homme si celui-ci, qui fut un compagnon du couple à trois, n’était pas mort voilà trois ans d’un cancer.

En Colombie, quatrième pays d’Amérique du sud à légaliser le mariage gay, les couples homosexuels ont aussi le droit d’adopter des mineurs, qu’ils soient ou non les enfants biologiques de l’un des membres du couple.

saphirnews.com
***


Inde : un employé frappe sa collègue qui observait le ramadan.

La scène filmée par des caméras de surveillance a choqué l’Inde. On y voit un employé contractuel dans une municipalité de Karnataka, (État situé dans le sud de l’Inde), se levé de son bureau pour venir asséner un coup de pied à sa collègue Nasreen qui observait le jeûne du mois de Ramadan. L’homme a expliqué avoir frappé sa collègue après une dispute au sujet de son retard. Suite à une plainte de Nasreen auprès de la police, l’individu violent a été renvoyé.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : Lettre ouverte au Président Macron, en visite au Maroc les 14 et 15 juin 2017.

Lettre ouverte au président de la République française,

Monsieur Emmanuel Macron,

Paris, le 13 Juin 2017,

Monsieur le Président,

A l’occasion de votre visite officielle prévue au Maroc les 14 et 15 juin 2017, nous souhaitons attirer votre attention sur deux questions urgentes auxquelles ce pays est confronté : d’une part, la situation de réfugiés syriens bloqués à la frontière algéro-marocaine ; d’autre part, la répression dont est victime le mouvement social pacifique au Rif, dans le nord du pays.

Situation de réfugiés syriens bloqués à la frontière algéro-marocaine.

Depuis le 17 avril dernier, des réfugiés syriens (des familles, dont des enfants) sont bloqués dans une zone frontalière, près de la ville de Figuig, dans des conditions extrêmement difficiles, sous un soleil de plomb la journée et soumis à des attaques de serpents et de scorpions la nuit. Une jeune femme a accouché dehors, fin mai, sans assistance médicale, au risque de sa vie. Si certaines personnes semblent avoir quitté la zone, nous vous alertons sur les arrestations qui s’en sont suivies et le renvoi de certaines personnes dans la zone frontalière, y compris une fois leur inscription faite auprès du bureau du HCR au Maroc – ce qui constitue un cas flagrant de refoulement.

Les autorités des deux pays passent aujourd’hui leur temps à se renvoyer la responsabilité sans venir en aide à ces réfugiés, sans eau, ni nourriture, ni soins médicaux. Les médias en France, en Algérie et au Maroc se sont fait l’écho de cette situation, qui est dénoncée par des organisations internationales et françaises et par les deux sociétés civiles algériennes et marocaines, ainsi que par les associations de l’émigration maghrébine en France.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) est dans l’impossibilité de faire évoluer les choses favorablement. Le Maroc et l’Algérie sont pourtant signataires de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés. En abandonnant depuis plus de sept semaines ces personnes à leur sort, elles se rendent coupables de non-assistance à personnes en danger.

Cette situation dramatique n’a que trop duré, et ce, au mépris des plus élémentaires droits humains. Nous, associations signataires, considérons que ces réfugiés sont non seulement victimes d’une guerre civile atroce, mais se retrouvent face à un cynisme d’État qui les dépasse.

Il est urgent que cesse ce drame inqualifiable, et que ces réfugiés puissent être accueillis dans le respect de la Convention internationale relative au statut des réfugiés.

La répression dont est victime le mouvement social pacifique du Rif.

Depuis vendredi 26 mai 2017, une vague de répression, accompagnée par des arrestations massives, s’est abattue sur la ville d’Al-Hoceima (nord du Maroc), puis s’est étendue à d’autres agglomérations du Rif. Ces derniers jours, l’élan de solidarité et de contestation touche toutes les régions du Maroc, où des manifestations pacifiques sont dispersées voire empêchées avec violence. Ce mouvement populaire est né à la suite du décès de Mouhcine Fikri, mort atrocement broyé dans une benne le 28 octobre 2016, alors qu’il tentait de sauver sa marchandise confisquée et jetée arbitrairement par la police dans un camion-poubelle.

Le mouvement pacifique de protestation n’a pas cessé depuis cette date, exigeant que toute la lumière soit faite sur les responsabilités de ce drame, puis s’élargissant à un cahier revendicatif à caractère économique, social et culturel pour mettre fin à la marginalisation et à la stigmatisation de cette région.

Le gouvernement marocain a répondu par le refus de tout dialogue avec les représentants de ce mouvement, voire il a poursuivi et arrêté ses leaders avec plusieurs chefs d’inculpation, dont celui d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État !

La France, pays de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, ne peut rester spectatrice de ce déni de droit à l’expression pacifique des populations du Nord comme celles d’autres régions du Maroc. Votre prochaine visite au Maroc peut être une occasion pour faire part aux plus hautes autorités de cet État des inquiétudes et préoccupations quant aux atteintes aux libertés fondamentales et au manque de respect des conventions internationales.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à notre profond respect.

oumma.com
***

 


France : “Pas d’islamisation et charia chez nous”, le slogan haineux du Parti de la France a suscité l’indignation dans la Somme.

Djamel Mousli, un habitant de la 4ème circonscription de la Somme et ex-candidat aux municipales en 2014, a alerté Oumma sur cette incitation à la haine insupportable qui en a choqué plus d’un, musulmans comme non musulmans.

Dans une veine cocardière qui a la préférence nationale revancharde, le slogan du Parti de la France (PDF), porté sur les fonts baptismaux en 2009 par Carl Lang (à gauche sur la photo ci-dessus), ex-eurodéputé FN, et soutenu par Jean-Marie Le Pen, son grand inspirateur, a résonné d’un cri de guerre tonitruant dans la Somme à l’approche du premier tour des législatives, à la consternation d’un certain nombre d’administrés.

« Pas d’islamisation chez nous. Pas de charia chez nous. Défendons nos familles, nos traditions, nos libertés : les Français d’abord ! ». C’est un « Sus à l’islamisation de la France » qu’a lancé rageusement Sabrina Le Corronc, la candidate du PDF, sur sa profession de foi, ses bulletins de vote et autres tracts, soufflant sur les braises de la haine pour glaner des voix, dans la 4ème circonscription d’un département dont Amiens est la cité phare.

Parmi ces Samariens qui ont été particulièrement heurtés par la résonance nationaliste et islamophobe du mot d’ordre du PDF, a fortiori sur la terre qui a vu naître le président Macron, chantre de « la réconciliation nationale », et émerger dans le paysage politique son mouvement « En Marche », figure Djamel Mousli, enseignant en audiovisuel et réalisateur, qui nous a fait part de sa stupeur teintée d’indignation.

C’est un véritable choc qu’a ressenti cet habitant de Villers-Bocage, très impliqué dans la vie de son village où il fait bon vivre pour tous, sans distinction d’origine ou de religion, en découvrant dans sa boîte aux lettres une profession de foi aux relents nauséabonds signée de l’extrême-droite lepéniste, farouchement française.

« Je suis un citoyen français de confession musulmane et mon islamité est parfaitement compatible avec nos belles valeurs républicaines ! », clame-t-il haut et fort, en évoquant la « profonde souffrance » qu’il éprouve face à cette diabolisation incessante de l’islam, à ce cruel et désastreux « deux poids deux mesures » dans le traitement de la présence musulmane qui ne saurait être toléré pour aucune autre communauté sans susciter un tollé général.

Ce patriote dans l’âme qui « aime son pays » et exècre le nationalisme, cette « maladie mentale qui engendre des guerres et pousse à haïr des peuples qui ne nous ont rien fait », selon sa propre définition que n’aurait pas reniée le Général de Gaulle à qui l’on doit la célèbre phrase d’une actualité brûlante « Le patriotisme, c’est aimer son pays. Le nationalisme, c’est détester celui des autres », ne pouvait pas rester sans réagir.

L’émotion des premiers instants passée, Djamel Mousli s’est immédiatement tourné vers la Préfecture de la Somme pour s’enquérir de l’avis de la Commission de propagande électorale, encouragé dans sa démarche par les réactions outrées de ses concitoyens, musulmans et non musulmans, mais aussi par la décision d’un magistrat du Calvados tombée comme un couperet sur la stratégie de la division orchestrée par le PDF. Celui-ci, en sa qualité de président de la Commission de propagande, a en effet rejeté les bulletins de vote du parti de Carl Lang, arguant d’un « risque de trouble à l’ordre public ».

Mais autre territoire, autre arbitrage : la Commission de propagande de la Somme a, quant à elle, préféré valider les bulletins de vote du PDF. Peut-être est-ce par crainte d’une surenchère outrancière et victimaire dont le patriarche Jean-Marie Le Pen et ses affidés ont le secret. C’est en tout cas ce que beaucoup en ont déduit à l’échelle locale.

« Ce qui me navre le plus, c’est que les autres candidats de la 4ème circonscription, qui auraient eu leur mot à dire, sont restés silencieux. Aucun d’entre eux n’a exigé que les bulletins de vote du PDF soient invalidés, et à mon sens, cela en dit long sur les mentalités et sur une stigmatisation des musulmans qui s’est banalisée année après année », déplore vivement Djamel Mousli, en appuyant là où le bât blesse : le verdict du magistrat du Calvados, aussi louable et bien inspiré soit-il, n’a été motivé que par le « trouble à l’ordre public » et non pas par l’essentiel, à savoir l’incitation à la haine religieuse que distille le libellé fielleux de l’extrême droite française.

Redoutant plus que tout la résurgence de vieux démons dans une France de 2017 qui n’est pas sans lui rappeler celle des années trente, à ce petit détail près que les boucs émissaires d’aujourd’hui ont pour bible le Coran, Djamel Mousli et les autres habitants de la Somme, étreints par la même angoisse face au double fléau du nationalisme et de l’islamophobie, ont poussé hier soir un immense « ouf » de soulagement en apprenant la défaite cuisante de Sabrina Le Corronc.

Exit la pyromane du Parti de la France, qui n’aura embrasé les esprits que de 1,2% des votants dans une 4ème circonscription de la Somme qui compte 80 000 habitants ! De quoi faire renaître le fragile espoir de l’art de vivre ensemble, à l’heure où le FN, sous la houlette de Marine Le Pen, a de son côté échoué à soulever le raz-de-marée « Bleu Marine » qui aurait englouti l’Assemblée nationale.

Propos recueillis par la rédaction d’Oumma.

oumma.com
***


Le Ramadan chez les Inuits.

Le saviez-vous ? Il y a aussi des musulmans qui vivent au Pôle Nord. Des petites communautés qui vivent très bien intégrées au milieu des Inuits. D’ailleurs, il y a de plus en plus de convertis parmi ces peuple autochtones.

Dans l’Arctique canadien, ce sont deux mosquées qui ont vu le jour depuis 2010. La dernière a ouvert ses portes en décembre 2015 à Iqaluit, capitale et plus grande ville du territoire du Nunavut.

Dans cette ville aux conditions climatiques rudes, les jours d’été durent 21 heures ! Les musulmans doivent rompre le jeûne même si le soleil ne s’est pas encore couché. La mosquée est leur lieu de convergence. Pour le premier jour de Ramadan, la mosquée a distribué des aides alimentaires pour les plus nécessiteux de la ville.

Une initiative que le président de l’Islamic Society of Nunavut Syed Asif Ali, considère comme « un moyen de répondre à l’élan de solidarité des habitants de la ville après l’attaque terroriste de la mosquée de Québec« en début d’année. Quelques heures après cette attaque, des habitants d’Iqaluit s’étaient rassemblés spontanément autour de la mosquée pour former une chaîne humaine en signe de solidarité.

Le bon vivre ensemble, on peut quand on veut !

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Offensive et agression israéliennes contre les citoyens près de Jénine
.
Les forces d’occupation sionistes ont attaqué mardi à l’aube trois citoyens de la ville de Yabud, au sud de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée, dans le cadre d’un harcèlement collectif des habitants de la ville frontalière en permanence.
.
Jihad islamique : Le blocus resserré sur Gaza est un crime de guerre déclarée et renforcée
.
B’Tselem : l’armée d’occupation et les colons s’échangent les rôles dans leurs agressions contre les Palestiniens
.
Vallée du Jourdain : L’occupation rase des terres à Furush Beit Dajan
.
« Les Palestiniens à l’étranger » refusent de considérer le Hamas comme terroristes
.
Les palestiniens étaient là avant nous, avoue un député israélien
.
Abou Marzouk rencontre le directeur de la sécurité générale au Liban
.
Hébron: Les forces israéliennes envahissent Yatta et attaquent des maisons
.
Une jeune fille accusée d’attentat arrêtée près de la mosquée Ibrahimi
.
Le Hamas est un mouvement de résistance, assure le ministre des affaires étrangères du Qatar
.
Netanyahu veut faire passer une loi réduisant les pétitions contre les colonies
.
Al-Azhar nie avoir reçu une invitation à visiter Israël et confirme son soutien à la Palestine
.
Série d’arrestations et de raids à Jérusalem et en Cisjordanie
.
Les services de l’Autorité Palestinienne arrêtent un professeur et son fils à Yamoun avant le rupture du jeûne
.
Hamas: nous étudions des dossiers communs avec l’Egypte et nous n’avons toujours pas trouvé d’entente
.
Une délégation parlementaire allemande refuse de rencontrer un ministre israélien à Jérusalem-Est
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information