MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 20 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : L’eau de Zamzam, cette source miraculeuse aux multiples bienfaits.

Aujourd’hui, notre intérêt se porte sur un remède, une eau bénite, une véritable source de bienfaits pour notre corps : l’eau de Zamzam. Quelle est son histoire et quels sont ses bienfaits ? C’est à ces interrogations que nous tenterons de répondre inchaAllah par le biais des récits prophétiques et des paroles de savants.

L’eau de Zamzam, celle qui désaltéra Isma’il (‘alayhi salam).

Dans le célèbre récit du Prophète Ibrahim (‘alayhi salam) qui avait laissé son épouse Hajar (qu’Allah l’agrée) ainsi que son fils Isma’il (qu’Allah l’agrée) près de la Maison Sacrée, l’histoire de l’eau de Zamzam prend toute son essence. En effet, lorsque Hajar (qu’Allah l’agrée) n’eut plus de lait ni d’eau pour abreuver son fils (qu’Allah l’agrée), elle fit des aller-retour entre les monts Safa et Marwa à la recherche d’une subsistance.

Ibn Abbas (qu’Allah l’agrée) raconte ainsi : « Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : voilà pourquoi les gens parcourant cette distance. – Arrivée à Marwa (au bout de la septième traversée de la vallée), Hajar entendit une voix qui lui dit : « écoute bien » et elle écouta attentivement et entendit encore la même voix. Puis elle dit : on t’a bien entendu ; si tu as du secours à apporter, (apporte-le). A sa grande surprise, elle aperçut à l’emplacement de Zamzam l’ange qui creusait avec son pied ou son aile de sorte à faire jaillir de l’eau. Puis elle s’efforça à l’endiguer avec ses mains, en remplit son outre. L’eau dégageait de la vapeur chaque fois qu’elle y puisait… Puisse Allah accorder Sa miséricorde à la mère d’Isma’il : si elle avait laissé Zamzam tel qu’elle l’avait trouvé ou si elle n’y avait pas puisé (tout de suite), le puits serait resté une source ».

Ainsi, Hajar (qu’Allah l’agrée) a pu boire de l’eau de Zamzam et allaiter son fils Isma’il (‘alayhi salam). L’ange Jibril (‘alayhi salam) lui dit alors : « Ne craignez pas la perte car il y aura ici une maison d’Allah que cet enfant et son père construiront ». En effet, Ibrahim et Isma’il (‘alayhim salam) construisirent la Maison Sacrée d’Allah, visitée par des musulmans du monde entier chaque année wal hamdouliLlah.

Aujourd’hui, l’eau de Zamzam est acheminée vers des fontaines, au sein de la Mosquée Sacrée ainsi que dans son enceinte. Cette eau bénite est également transportée vers Médine mais également vers le monde entier afin que toute la communauté puisse tirer des bienfaits de cette eau. L’eau de Zamzam est une source qui n’a jamais failli par la Grâce d’Allah et ce, depuis que l’Ange Jibril (‘alayhi salam) l’a creusée pour Hajar et son fils (qu’Allah les agrée).

L’eau de Zamzam, cette source de bienfaits.

L’eau de Zamzam est dotée de nombreux bienfaits pour ceux qui la boivent. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) nous a informé du fait qu’elle est pleine de bienfaits. Il a en effet dit d’après Jabir Ibn ‘Abdullah (qu’Allah l’agrée) : « L’eau de Zamzam convient à tout chose » (Ibn Maja).

Au delà de contenir des bienfaits, elle représente à elle seule une nourriture sobhanAllah. Combien sont ceux qui boivent de cette eau puis qui se sentent rassasiés par la Grâce divine ? Dans un autre hadith, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit de l’eau de Zamzam : « Elle est certes bénite ; elle est certes une vraie nourriture » (Muslim).

Un des bienfaits de l’eau de Zamzam est qu’elle représente un remède pour les maladies et un soulagement face aux différents maux qui nous atteignent. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ainsi que ses compagnons (qu’Allah les agrée) l’utilisaient pour se guérir. Les nombreux savants ainsi que les musulmans du monde entier tirent également des bénéfices de cette eau face à la maladie. C’est en ce sens que l’éminent savant Ibn Al Qayim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Moi et d’autres personnes avons expérimenté le traitement par l’eau de Zamzam et avons vu des choses miraculeuses. Avec l’eau de Zamzam, j’ai traité plusieurs maladies et m’en suis soulagé par la grâce d’Allah. J’ai vu des gens qui consommaient cette eau presque au quotidien pendant un demi-mois ou plus, sans plus ressentir la faim et se comporter comme n’importe quel homme ».

Lorsque l’on boit l’eau de Zamzam, il est préférable de faire des invocations. En effet, un des plus importants bienfaits de cette eau est que l’on peut faire des invocations en la buvant, invocations entendues par Le Très-Haut. Rappelons que les compagnons (qu’Allah les agrée) faisaient des invocations comme Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) qui prononçait l’invocation suivante : « Mon Seigneur, je Te demande un savoir utile, une subsistance abondant et un remède de toute maladie ».
L’eau de Zamzam, la pureté même.

L’eau de Zamzam est dénuée de toute impureté. Elle est la meilleure eau qui puisse exister, sans crainte de maladies ou de maux. D’après Abou Dharr le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « À La Mecque, mon plafond fut enlevé, Gabriel en descendit, ouvrit mon cœur, le lava avec l’eau de Zamzam puis il apporta un récipient rempli d’or, de sagesse et de foi, la déversa dans ma poitrine, referma celle-ci, me saisit la main et me fit monter au ciel le plus bas » (Al Boukhari). Le fait que le cœur du Prophète (‘alayhi salat wa salam) ait été lavé avec cette eau prouve son caractère pur.

Les savants et jurisconsultes ont consenti sur le fait que l’eau de Zamzam est pure et qu’elle permet de se purifier. Il est autorisé de faire ses ablutions avec de l’eau de Zamzam, car elle est une eau bénite comme nous l’avons précisé. Rappelons que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a déjà fait ses ablutions avec cette eau comme le rapporte Ali (qu’Allah l’agrée) : « Et puis le Prophète (‘alayhi salat wa salam) descendit (à La Mecque) et ordonna qu’on lui apportât un seau rempli de l’eau de Zamzam et il en but et fit ses ablutions » (Ibn Ahmed).

L’eau de Zamzam représente une source miraculeuse, dotée de bienfaits qu’on ne mesure pas sobhanAllah. Elle est une nourriture à elle seule, un remède et une purification tant physique que spirituelle pour quiconque s’en sert. Profitons donc des bienfaits de cette eau dont les Prophètes (‘alayhim salam) et les compagnons (qu’Allah les agrée) ont bu avant nous.

Qu’Allah apporte la guérison à tous ceux qui l’espèrent par Son eau bénite. Qu’Il nous pardonne nos péchés, nous guide et nous accorde la réussite.

AJIB.FR
***


Le monde de l’invisible : les Djinns dans l’au-delà et leur mort.

Dans le cadre de notre série de rappels intitulée « le monde de l’invisible », nous nous sommes plongés dans le monde des Djinns par le biais de plusieurs articles. Nous avons ainsi évoqué la croyance aux Djinns et leur forme physique, les catégories de Djinns et leur alimentation ainsi que les habitations des Djinns. Aujourd’hui, nous nous intéressons à leur mort et leur état dans l’au delà inchaAllah, au jour de la résurrection.

Les Djinns meurent-ils ?

Les Djinns ont-ils une vie éternelle ou sont-ils mortels ? D’après l’avis qui prévaut, les Djinns meurent, comme meurent les hommes. Bien que leur durée de vie moyenne demeure incertaine et probablement incomparable à celle des hommes, il n’empêche que les Djinns goûtent à la mort.

Dans Sourate al Ahqaf, Allah a révélé l’existence de générations passées, parmi les Djinns et les hommes. {Ce sont ceux-là qui ont mérité la sentence [prescrite] en même temps que des communautés déjà passées avant eux parmi les djinns et les hommes} (Sourate 46 : Verset 18). Le fait que des générations passées parmi ces deux communautés aient été évoquées, prouve d’après la majorité des savants, que les Djinns meurent et que les morts d’entre eux constituent ainsi une communauté « passée ».

La seconde preuve de l’existence de la mort pour les Djinns est l’invocation du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui disait souvent d’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) : « Je cherche protection auprès de Toi, Seigneur, car il n’y a de divinité que Toi qui ne meurt jamais, alors que les djinns et les humains meurent » (Al Boukhari et Muslim). Cette invocation du Prophète (‘alayhi salat wa salam) souligne que les Djinns meurent, comme meurent les hommes. Et Allah est plus Savant.

Les Djinns témoigneront en faveur du muezzin.

Le Jour de la Résurrection, les Djinns seront également réunis auprès des hommes. Ce jour là, ils témoigneront en faveur de l’homme qui a fait l’appel à la prière et qu’ils ont entendu. Leur témoignage sera ainsi considéré par Allah, au même titre que celui des hommes. Ce fait a été rapporté par un récit d’Abu Said Al Khoudry (qu’Allah l’agrée).

Selon ibn abi Sa’saa, Abou Said al Khoudry (qu’Allah l’agrée) lui a dit : « Je vois que tu aimes tes moutons et le désert. Eh bien, lorsque tu seras avec tes moutons ou dans le désert, élève ta voix quand tu feras l’appel à la prière. Car tous ceux qui entendent la portée de la voix du muezzin, qu’ils soient des djinns, des humains ou autre, témoigneront en sa faveur le jour de la Résurrection. J’ai entendu cela de la bouche du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) » (Al Boukhari).

Cela prouve que les Djinns s’exprimeront en faveur du muezzin, le jour où nous serons tous rassemblés devant le Seigneur de l’univers.

La récompense et le châtiment des Djinns.

Nous savons que les êtres humains seront rassemblés devant Allah, qui les jugera et qui les récompensera ou les châtiera en fonction de leurs actions. Ce fait a été démontré à de nombreuses reprises par les versets et ahadiths. Notons entre autres ces versets de Sourate al Zalzala : {Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs œuvres. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra} (Sourate 99 : Versets 6-8).

Les Djinns, quant à eux, seront châtiés en Enfer comme les hommes. Cela est prouvé par le verset de Sourate al Djinn : {Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l’Enfer} (Sourate 72 : Verset 15). Les injustes parmi les Djinns seront donc traînés en Enfer où il y seront châtiés de manière éternelle, qu’Allah nous en préserve ! Le fait que les Djinns soient châtiés dans l’au delà ne fait aucun doute dans l’esprit des musulmans et constitue un consensus entre les savants.

Or, concernant la récompense des Djinns, plusieurs avis sont donnés par les savants. L’imam Abu Hanifa (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique par exemple que la récompense des croyants parmi les Djinns sera d’être épargnés du Feu. Ils seront ensuite transformés en poussière, comme cela est le cas pour les animaux. A ce moment là, le mécréant dira : {Hélas pour moi ! Comme j’aurais aimé n’être que poussière !} (Sourate 78 : Verset 40).

Un second avis soutient que les Djinns seront récompensés pour leurs adorations et châtiés pour leurs désobéissances. Cela constitue l’avis des imams Malik, ash Shafi’i et Ahmed. Pour preuve de cela, ils relèvent notamment les versets de sourate al Ahqaf : {Ce sont ceux-là qui ont mérité la sentence [prescrite] en même temps que des communautés déjà passées avant eux parmi les djinns et les hommes. Ils étaient réellement perdants. Et il y a des rangs [de mérite] pour chacun, selon ce qu’ils ont fait afin qu’Allah leur attribue la pleine récompense de leurs œuvres; et ils ne seront point lésés} (Sourate 46 : Versets 18-19). Ces versets rappellent la sentence et la récompense réservées aux communautés passées, qu’il s’agisse des hommes ou des Djinns. Cela laisse entendre que les Djinns auront donc une part de récompense pour leurs bonnes œuvres et un châtiment pour leurs péchés.

De nombreux savants soulignent que les Djinns iront au Paradis. Pour affirmer cela, ils se réfèrent au verset de sourate ar Rahman : {Ils y trouveront [les houris] aux regards chastes, qu’avant eux aucun homme ou djinn n’aura déflorées} (Sourate 55 : Verset 56). D’après cet avis, ce verset montre que les Djinns seront présents au Paradis et qu’ils bénéficieront de ses bienfaits comme les croyants parmi les hommes. Et Allah est plus Savant.

Nous avons ainsi évoqué, chers frères et soeurs, l’état des Djinns dans l’au delà : de la mort au châtiment divin en passant par le Jour de la résurrection. Le monde des Djinns étant invisible, revêt de nombreux secrets que nous ne pouvons appréhender. Nous tenterons dans le prochain rappel inchaAllah, de nous intéresser à une autre caractéristique du monde invisible des Djinns.

Qu’Allah nous épargne au Jour de la résurrection et facilite notre jugement. Qu’Il fasse de nous les habitants du Paradis et nous préserve du châtiment.

AJIB.FR
***


Santé : Les bienfaits de la datte selon la Science, le Coran, et la Sunna.

Parmi les produits de consommation cités dans le Coran et la Sunna est un fruit qui fut très consommé et apprécié par le Prophète (salallahou alayi wa sallam) et les salafs : la datte.
Originaire des bassins de l’Euphrate, ce fruit est consommé depuis des millers d’années. Aliment phare des gens du Moyen-Orient et de la péninsule arabique depuis fort longtemps, la phoeniculture y est très développée dans cette région. Ce fruit est non seulement très bénéfique pour notre organisme, mais il est un aliment phare de la Tradition Prophétique.

Un aliment exceptionnellement riche et nourrissant pour l’organisme.

La datte contient de nombreux bienfaits pour le corps humain. Elle est très riche en potassium, et en fer. Elle contient beaucoup de vitamines, de minéraux, et de glucide qui en font un fruit énergétique, et une source alimentaire clé pour faciliter l’effort musculaire. Elle constitue donc un allié intéressant à consommer pour les sportifs. Il contient aussi un taux de sucres (glucose, saccharose, et fructose) élevé.

Sa très forte contenance en fibres facilite le transit intestinal. Source importante d’antioxydants, il permettrait également de réduire le taux de cholestérol, et le risque de certaines maladies cardiovasculaires.
De par la richesse de sa composition, un scientifique, V. H. W. Dowson, a même déclaré qu’une datte et un verre de lait suffiraient à répondre aux besoins nutritionnels quotidiens d’une personne.

Les bienfaits de la datte selon le Coran et la Sunna.

Un fruit très apprécié par le Prophète (salallahou walayi wa sallam).
Un hadith montre que le Messager de Dieu (salallahou alayi wa sallam) aimait manger la datte . Abdallah Ben Dja’ffar rapporte : « J’ai vu le Prophète manger des concombres sauvages avec des dattes fraîches.» (Boukhari et Mouslim).

Ou encore ces hadiths sur la datte comme aliment de base, comme c’était le cas à Médine :
Le Prophète (salallahou alayi wa sallam) a dit : « Une maison où il n’y a pas de dattes est une maison dont les habitants ont faim ». (Mouslim).

Abou Houraïra a dit : « Le Prophète distribua un jour des dattes à ses compagnons. Chacun d’eux eut droit à sept dattes ; j’eus le même nombre moi aussi… » (Boukhari).

Le fruit qui nourrit Maryam (alayia sallam) au moment de son accouchement
Ce fruit avait également servi à nourrir Maryam (alayia sallam) qui était sur le point d’accoucher, affaiblie et seule.

Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! » Alors il l’appela d’au-dessous d’elle, [lui disant] : « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! (versets 23 à 26 – Sourate Maryam).

Selon Amr Ben Maymoun, les dattes constituent un aliment extrêmement nourrissant et à la composition adéquate pour une femme sur le point d’accoucher (riche en fer, potassium, calcium, fibres, vitamines, et en sucres), lui permettait après cet affaiblissement de retrouver l’énergie.

Notons qu’il existe plusieurs types de dattes citées dans la sunna : il y a les dattes mûres (Busr), et les dattes fraîches (Rutab).

Selon Ibn Al-Qayyim, « la datte mûre est chaude et sèche, et sa sècheresse est plus grande que sa chaleur, elle assèche l’humidité, tanne l’estomac et constipe. Elle est aussi utile à la gencive et à la bouche ». Il ajoute aussi que « les dattes sèches sont connues pour leur richesse en potassium, en calcium, et en glucide, alors que les dattes fraîches contiennent beaucoup plus d’antioxydants ».

D’autres hadiths attestent de sa forte consommation en ce temps, et nous éclaircissent sur certaines façon de la consommer.

Un remède contre le mal (poison et sorcellerie).

D’après Sa’d ibn abi Waqass le Prophète -Prières et bénédiction d’Allah sur lui-a dit :
« Celui qui déjeune le matin avec sept dattes Al-Ajwa, rien ne pourra lui nuire en ce jour, ni par le poison et ni par la sorcellerie » (Boukhari et Mouslim)
Les dattes Al-Ajwa évoquées sont une variété qu’on retrouve à Médine, parmi les meilleures de tout le Hijaz.

Pour rompre le jeûne (tout simplement) .

Anas rapporte : Le Messager d’Allah rompait le jeûne par quelques dattes fraîches avant d’accomplir la prière. S’il n’y avait pas de dattes fraîches, il prenait des dattes (tamr) ; et s’il n’y en avait pas non plus, il buvait quelques gorgées d’eau ». (Abou Dawoud)

Autre version : Salman Ben Amer rapporte que le Prophète a dit « Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification » (Abou-Daoud et at-Tirmidhi).

Outre ces usages, la datte est très bien appréciée pour son goût et peut être consommée telle une sucrerie. Aliment santé, aliment Sunnah, la datte est aussi un aliment plaisir !

AJIB.FR
***


Palestine : Une responsable de l’ONU démissionne et persiste dans son rapport sur l’apartheid israélien.

Le gouvernement israélien est intervenu pour faire retirer par l’ONU le rapport établissant qu’Israël est un Etat d’Apartheid. Du coup, la responsable de la Commission économique et sociale de l’ONU pour les pays d’Asie de l’Ouest, qui avait publié ce rapport, a donné sa démission.

Rima Khalaf, Secrétaire exécutive de cette commission, qui a établi que l’apartheid imposé aux Palestiniens par Israël « ne faisait aucun doute » et a demandé à la communauté internationale de prendre des sanctions face à de telles discriminations, a donné sa démission face aux pressions exercées par Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, pour que ce rapport soit retiré.

L’ ESCWA, qui comprend 18 Etats arabes, s’était appuyé sur les définitions de l’apartheid telles qu’elles apparaissent dans le droit international.

Mais Netanyahou a poussé des cris d’orfraie parlant de « propagande nazie » et a obtenu ce retrait du rapport du site de l’ONU sur lequel il a été publié.

Merci à nos camarades américains de Mondoweiss qui ont sauvegardé le rapport avant que ce dernier ne soit censuré par les laquais de Netanyahou :

De fait, Rima Khalaf, si elle a donné sa démission, n’en continue pas moins à soutenir le contenu du rapport et le fait que ’les crimes comis par Israel contre les Palestiniens sont des crimes contre l’humanité ».

Le document met en cause la « stratégie de fragmentation du peuple palestinien », constitué de quatre groupes à savoir les Palestiniens citoyens d’Israël, ceux de Jérusalem-Est ; ceux de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, et enfin les réfugiés et exilés hors de Palestine.

oumma.com
***


France : Aéroport d’Orly : un homme abattu après avoir dérobé l’arme d’une militaire.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Franc CFA : Hollande se dit ouvert aux propositions des pays africains.

La question du Franc CFA ne fait pas seulement débat en Afrique . En effet, lors de la visite du président ivoirien Alassane Ouattara en France, il a également été question de la monnaie utilisée par plusieurs pays africains et depuis quelques années décrié par bon nombre d’économistes et activistes africains.

Pour rappel, plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers mois contre l’existence même de cette monnaie. De grands noms dans le domaine de l’économie africaine partagent également cet avis, voire manifestent avec les activistes.

Dans un communiqué rendu public par l’Elysée (présidence française), les autorités françaises ont annoncé la disponibilité du président François Hollande à discuter de l’avenir de la monnaie après la réunion prévue en Côte d’ivoire en Avril sur le sujet:

“En prévision de la réunion des Ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril à Abidjan, François HOLLANDE a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les Etats membres de la zone pourraient formuler à cette occasion (…)” peut-on lire dans le communiqué

Face à l’ampleur des mouvements contre la monnaie, la France est donc obligée d’adopter une attitude plus conciliante. Mais cette attitude ne sera favorable aux activistes que si les ministres font des propositions allant dans le sens du changement.

Et le président français d’insister: cette monnaie appartient aux pays de la zone. Avis que ne semble définitivement pas partager les détracteurs du Franc CFA.

Africa24.info
***


France : EN IMAGES. La grande mosquée de Montbéliard.

Ouverte depuis l’été 2014, la mosquée Abu Bakr Esseddik de Montbéliard (1500 m²) est la plus grande de Franche-Comté pouvant accueillir jusqu’à 1600 personnes. Elle est située dans le quartier de la Petite-Hollande en contrebas de la Piscine couverte. Les travaux qui ont commencé en 2009 ont duré cinq ans et on coûté un peu moins de deux millions d’euros à l’association musulmane gestionnaire.

Près d’un quart de la population de la ville est de confession musulmane. Les villes voisines abritement également d’importantes communautés musulmanes (Sochaux, Valentigney, Audincourt, Bethoncourt, Grand-Charmont…). La présence des musulmans dans le Pays de Montbéliard est étroitement liée à l’industrie automobile. Sochaux est en effet le siège historique de l’Usine PSA qui fit appel en masse à la main d’œuvre étrangère dans les années 60.

Reportage photo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

 

 

 


desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Bombardement d’artillerie israélienne au nord de la Bande de Gaza
.
Report du procès de la députée Halayka pour la troisième fois
.
L’Autorité Palestinienne interdit au député du Fatah Shami al-Shami de voyager en Jordanie
.
Des hommes armés attaquent le camp de Salem à l’ouest de Jénine
.
Hébron: Manifestation pour réclamer l’ouverture d’une route fermée depuis 17 ans
.
Dahbour: La confiance répétée de l’Autorité Palestinienne à la direction américaine est une perte de temps
.
Démission du secrétaire général de la CESAO après une demande de retirer le rapport condamnant Israël
.
Des milliers de Palestiniens participent aux funérailles du martyr al- Araj à Bethléem
.
Les autorités d’occupation délivrent le corps du martyr al-Qissiya ce soir
.
Les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne arrêtent deux Palestiniens en Cisjordanie
.
Bahar condamne la demande américaine d’extradition de Tamimi et salue la Jordanie
.
Un ex-prisonnier palestinien enlevé par les forces israéliennes d’Hébron
.
Les forces israéliennes prennent d’assaut Ramallah et al-Bireh
.
Trois colons blessés après avoir pénétré dans le camp de Qalandiya
.
Les Palestiniens protestent contre le marathon de Jérusalem
.
Le député Ghattas accepte de purger 2 ans de prison et quitter la Knesset
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

islam : Des chercheurs encouragent la population à jeûner deux jours par semaine comme dans la sunna

Jeûner deux jours par semaine, encore une sunna instaurée il y a plus de 1400 ans dont la pratique est vivement encouragée par des chercheurs contemporains.

Le sceaux des prophètes ﷺ nous a recommandé de jeûner en dehors du mois de Ramadan. Des jeûnes surérogatoires très méritoires éparpillés tout au long de l’année ainsi que deux fois par semaine. En effet le messager d’Allah ﷺ avait l’habitude de jeûner chaque lundi et jeudi et il disait : « Les œuvres sont présentées [à Allah] le lundi et le Jeudi et j’aime bien que mes œuvres soient présentées alors que je jeûne ».

Cette formidable occasion de purifier son âme et d’acquérir une récompense divine énorme est aussi très bon pour la santé. Jeuner deux jours par semaine aide le corps à mobiliser les graisses corporelles, réparer les cellules, inverser le processus du vieillissement, inhiber les tumeurs et préserver les neurones des dommages causés par les maladies neurodégénératives telles que Alzheimer et Parkinson, selon une nouvelle étude qui fait la synthèse des données scientifiques les plus récentes.

Les chercheurs demandent aux médecins d’encourager leurs patients à adopter ce jeûne

La recherche, publiée dans la revue de l’Académie américaine des sciences PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), procède à l’examen d’un grand nombre d’études sur les effets d’une restriction calorique. Selon le site la nutrition.fr, les chercheurs demandent aux médecins d’encourager leurs patients à adopter une forme de jeûne intermittent, par exemple une alimentation normale pendant 5 jours, et pas plus de 500 calories (kcal) pendant 2 jours.

Les auteurs sont des experts de l’Institut national du vieillissement de Baltimore et de l’école de médecine de Harvard aux États-Unis, et du Centre de prévention du cancer du sein de l’hôpital Wythenshawe à Manchester au Royaume-Uni.