MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Shawwal 1438.

Flash info du 3 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ma soeur, 5 idées-reçues tuent ton mariage.

Le mariage, ce jour que toute femme espère avec impatience, est détruit bien avant d’être fêté. Dans la tête de chacune des tas d’idées-reçues, sur ce qu’est la vie commune, les relations familiales, écourtent l’espérance de vie de ton couple. Alors revois tes connaissances sur le mariage pour les calquer à une réalité qui ne détruira en rien tes espérances. Laisse tes a priori de côté et saisis la réalité de ce qui t’attend.

Mon mariage sera le plus beau jour de ma vie !

Ton mariage n’est pas encore commencé que tu lui prêtes déjà un rêve. Tu as le droit au bonheur, à la joie en ce jour béni mais pourquoi vouloir en faire toute une histoire à tout prix ? Il y a tant d’imprévus dans une vie. Tu auras beau tout prévoir, calculer et planifier, sache que le Destin tout entier appartient à Allah ta’ala Seigneur des Mondes. Ne risques-tu pas de retomber sur terre s’il advenait autrement de ce jour en lequel tu poses tant d’espérances ?

C’est ce que tu vas vivre à partir de cette date qui compte, pas la robe que tu portes, le nombre d’invités ou de plats qui seront servis.

Le mariage est un long fleuve tranquille.

Tu t’en ai remis à Allah en le consultant, tu as pris ton temps, et t’es décidé. Le jour de noces tu l’as fêté, croyant que le plus dur à préparer est derrière toi. Détrompes-toi. La vie de couple n’est ni une idylle, sans vague, ni un gouffre plein de tourments.

N’écoute ni les cinéphiles ni les négativistes, écoute plutôt ton cœur à qui tu as donné l’habitude de s’apaiser à la Parole d’Allah, Le Très Grand. Dans la Mawada et la Rahma, Il veut que nous vivions le plus longtemps possible. Cela ne t’empêche en rien de te préparer à l’idée que quelque épreuve puisse venir jaunir certains de tes jours heureux.

Ne te range ni dans un extrême ni dans un autre. Ton mariage sera bien heureux s’il est vécu en toute tranquillité et pleine conscience du rôle, des devoirs et des droits de chacun.

Sa famille va forcément m’aimer.

Tu te maries avec un homme. Sa famille n’a l’obligation ni de t’aimer ni de pourvoir à tes besoins, c’est à ton mari que cela incombe. Pourquoi faire de cette idée que tu voudrais réalité, une condition sine qua non à ton bonheur ?

Sois comme tu dois et aime être : douce, aimante et patiente, pas qu’avec ton mari mais aussi avec sa famille, et, tu récolteras forcément, bi idniLah, le résultat de tant d’efforts dans le sentier d’Allah.

La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. (Sourate 41, verset 34).

S’il m’aime, il me fera des tas de cadeaux.

Encore et toujours des espérances qui tuent à petit feu les beaux jours à venir de ton mariage. A un prix vil de quelques euros tu vendrais la quiétude au côté d’un époux pieux ? Tu comparerais volontiers l’accomplissement de la moitié de ta religion à une cagnotte et ré évaluerais la valeur de l’amour en fonction du nombre de zéro que comporte le prix de ton cadeau ?

Non, je te crois, je te sais plus pieuse que cela. Je te sais, ma sœur, plus forte devant les tentations du diable le maudit.

Certes le Prophète, paix et salut sur lui, a dit :

Faites vous des cadeaux, vous vous aimerez. (Rapporté par Boukhari)

C’est un hadith exhortant tous les frères et sœurs à s’offrir des présents pour consolider leur relation et l’amour entre eux. Que dire de l’amour entre les mariés ? Mais n’en fais pas une priorité.

Le matériel que ton mari pourrait t’apporter n’est pas à sous estimer quand tu sais que lui même est un cadeau pour toi venant du Vivant, le Grand Donateur qui donne à qui Il veut. Regarde ton époux autrement !

S’il m’aime, il m’emmènera où je veux et de temps en temps au resto…

Ma sœur, on en revient toujours au mêmes réclamations. Arrête de poser à ton futur bonheur des conditions que ton mariage ne pourrait supporter qu’à grands coups de déceptions.

T’as pas pris un billet pour une croisière où tu te lèverais le matin pour réclamer tes options. T’es mariée, une future mère s’il plaît à Allah de vous combler. Prends garde à ne pas confondre mariage et voyage, et en petite enfant puérile, ruiner comme un château de sable sur le bord de la plage, ton mariage parce que mécontente.

Ne te noie pas dans tes exigences. Profite de ce bienfait que d’autres attendent encore patiemment comme toi il fut un temps !

AJIB.FR
***


Pourquoi scolariser son enfant dans une école privée musulmane ?

L’interdiction du hijab au sein des établissements scolaires publiques du primaire et du secondaire a été un mal pour un bien. Un mal car son application s’est faite dans la douleur, un certain nombre de jeunes filles ont été exclues, d’autres ont interrompu leur scolarité. Un bien car elle a été le point de départ d’une grande réflexion sur la nécessité de disposer d’un système éducatif privé musulman. Ainsi, en quelques années une dizaine d’écoles privées musulmanes ont vu le jour et les projets en sont tout aussi nombreux wal hamdoulilah.

Sonia, fidèle lectrice d’AJIB.fr a décidé de scolariser sa fille dans une école privée musulmane. Pour notre plus grand plaisir, elle nous fait par de son expérience et des motivations qui l’ont poussé à faire ce choix. Un exemple de courage et de sacrifice, qu’Allah la récompense et préserve ses enfants, amîne.
AJIB.fr Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ?

As salamou ‘aleykoum, je m’appelle Sonia j’ai 29 ans. Je suis maman de 3 enfants, une fille âgée de 6 ans et deux garçons âgés de 5 et 3 ans. J’attends par ailleurs un quatrième enfant al hamdoulilah. Depuis la naissance de ma fille, je suis mère au foyer. Mes garçons vont à l’école maternelle en bas de chez moi et en ce qui concerne ma fille, après l’avoir scolarisé à l’école maternelle classique, j’ai décidé de la mettre à l’école irakienne de Paris.
Pourquoi avez vous choisi de scolariser votre fille à l’école irakienne ?

Tout d’abord, afin que ma fille bénéficie d’une éducation religieuse que je n’ai pas eu. Comme beaucoup de maghrébins en France mon éducation religieuse a été quasi-nulle. Elle s’est résumée à l’interdiction du porc et le jeune du mois de Ramadan. J’ai appris par la suite ma religion et maintenant que je suis maman, l’éducation de mes enfants se base exclusivement sur l’islam du moins j essaie.

Pour ma fille, du fait de l’interdiction du port du voile, il était primordiale qu’elle aille en école musulmane. Sachant que les enfants passent majoritairement leur temps à l’école, la moitié de leur éducation se fait là bas. J’ai des neveux et nièces qui sont scolarisés à l’école publique et ça me fait vraiment peur… les webcam avec des filles dès la primaire, « je sort avec un tel ou un tel »… tout cela est devenu banal.

Pour moi, l’ islam ce n’est pas seulement accomplir des actes obligatoires mais c’est un art de vivre, je veux que mes enfants grandissent dans un environnement musulman.

Sur le plan financier, trouvez vous cela cher ?

Après avoir fait des recherches, j’ai vu qu’il y avait à Paris une école irakienne et une école algérienne, toutes deux reconnues par l’État. Ensuite, étant donné que je ne connaissais aucune des deux, j ai du faire un choix. Le tarif est de 1200 euros. Je pourrai dire que c’est cher comparé à la gratuité de l’école public mais des sœurs qui placent leur enfants dans des écoles catholiques paie le même tarif voir plus cher. C’est un véritable investissement, même si c’est difficile avec un seul salaire mais avec la baraka d’Allah, je ne l’ai pas senti dans mon budget.
Sur le plan logistique, qu’est ce que cela à entrainer au quotidien ?

Le seul problème est la distance. J’habite dans le 91 et l’école est située dans le 8 ème arrondissement de Paris, à une station du Trocadero. Pour faire simple, voici le déroulement d’une de mes journées :

A 7 h du matin je prépare les enfants ( toilettes , petit déjeuné ,etc….) ensuite je commence par déposer les garçons en voiture à l’école maternelle dès l’ouverture à 8 h20. Ensuite, je fonce à la gare, mon train arrive à 8 h 37 ( il est impossible d’y aller en voiture car c est minimum 2h ) donc je commence par le RER D jusqu’à’ a Gare De Lyon environ 20 minutes, puis on prend le RER A jusqu’à la station Auber ( environ 8 minutes) et pour finir on emprunte la ligne 8 du métro jusqu’à l’arrêt rue de la Pompe pour arriver à l’école (environ 15 minutes) . Heureusement que les horaires de l’école sont adaptés : du lundi au jeudi 9 h 30 à 15 h00 et le vendredi 9h30 à 12H30 et je peux vous dire que les transports en commun aux heures de pointes avec des enfants, c’est vraiment dur.

Après je fais le même trajet pour rentrer à la maison, j’arrive à 11h. Je fais mon ménage, je prépare le diner, parfois je fais des courses ou je m’occupe des formalités administratives mais je n’ai que 2h45 avant de retourner à la gare où mon train arrive à 13h52. Je récupère alors ma fille à 15h, après un peu plus d’une heure de trajet retour, je récupère mes garçons à l’école maternelle.

À 16h30 c’est l’heure du gouté, des devoirs le repas se fait à 18h30 les enfants se couchent à 19h30 une fois que tout est rangé.

Je peux vous dire qu’après une telle journée, j’accomplis ma salat puis je tombe de sommeil. Je ne suis pas la seule qui fait ce genre de trajet car la plupart des frères et sœurs viennent de banlieue Parisienne : Evry, Vigneux, Massy Palaiseaux, Epinay sous Senart, Saint Michel sur Orge, Mantes la Jolie, Cergy, Herblay, Saint Ouen, Créteil, Charenton, la Plaine Saint Denis, Nanterre…

Quand on entre dans l’école, ça fait plaisir de voir une ambiance de muslim, beaucoup de petites filles sont avec leur hijab et les garçons en qamis. Pour moi, c est une famille je me sens vraiment à l’aise là bas.
Sur le plan de l’apprentissage et des compétences, qu’en est il ?

En ce qui concerne l’apprentissage, ma fille qui ne connaissait même pas l’alphabet arabe sait aujourd’hui lire et écrire. Elle a appris par ailleurs des hadiths, des sourates, des anasheed. Étant donné que je ne suis pas arabophone, j’avais peur de ne pas pouvoir l’aider dans ses devoirs. Malgré cela, elle se débrouille très bien, de plus je peux toujours compter sur des sœurs pour m’aider.

L’école suit le programme national d’Irak. L’enseignement des différentes matières se fait en arabe : sciences, maths, langue arabe, éducation islamique… En ce qui concerne la langue française, il est vrai que le niveau n’est pas le même que l’éducation national. Cela implique de travailler d’avantage avec les enfants a la maison.

J’ai confiance en cette école, en tout cas plus qu’en celle de la République qui tend à vouloir banaliser certaines choses interdites par l’islam dès le plus jeune âge. Par ailleurs, toute cette animosité autours de l’islam en ce moment me réconforte dans mon choix. Je ne souhaite pas que la République inculque quoi que ce soit à mes enfants. Pour plus de cohérence, je souhaite que l’éducation qu’ils reçoivent à l’école suive celle qu’ils reçoivent à la maison.

Enfin, je voulais ajouter que l’école irakienne n’est pas chiite. Les professeurs sont irakiens, syriens égyptiens, algériens etc…. je sais que beaucoup de gens se poseront la question.

AJIB.FR
***


Un Suédois libéré après six ans de captivité au Mali.

« C’est avec joie que je peux annoncer que Johan Gustafsson a été libéré et peut rentrer en Suède », a déclaré, lundi 26 juin, Margot Wallström, ministre des Affaires étrangères de Suède. Aucun autre détail n’a été évoqué jusqu’à présent par la diplomatie suédoise. On ne sait donc pas pour l’instant les modalités qui ont permis cette libération.

Le 25 novembre 2011, Johan Gustafsson avait été enlevé alors qu’il se trouvait à la terrasse d’un hôtel à Tombouctou avec le le Sud-Africain Stephen Malcolm McGowan et le Néerlandais Sjaak Rijke.

Un quatrième homme d’origine allemande avait été tué en essayant de résister à ses ravisseurs. L’opération avait été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). En avril 2015, l’armée française a réussi à libérer l’otage néerlandais. Puis en décembre 2015, AQMI a diffusé des vidéos du Suédois et du Sud-Africain, face caméra et le visage fleuri d’immenses barbes.

« J’ai déjà parlé avec Johan et il allait bien et était très ému par tout ce qu’il se passe », a confié Margot Wallström à la radio publique SR. « Je vous appelle tous à faire preuve de respect vis-à-vis de Johan et de sa famille et à les laisser décider si et quand ils parleront », précise la ministre. Selon le quotidien Expressen, l’ex-otage serait déjà dans un avion à destination de la Suède. En revanche, aucun détail n’a été livré sur le sort de Stephen Malcolm McGowan.

saphirnews.com
***


Avec Donald Trump, fini le dîner du Ramadan ou de l’Aïd al-Fitr à la Maison Blanche.

Donald Trump poursuit jusqu’au bout son « boycott » des communautés musulmanes américaines. Le président a rompu cette année la tradition d’organiser un iftar pendant le mois du Ramadan ou encore un dîner de célébration de l’Aïd al-Fitr à la Maison Blanche, des événements organisés depuis plus de 20 ans par la présidence.

Donald Trump s’est contenté d’un simple communiqué samedi où il a tenu a exprimé avec sa femme Melania ses « sincères salutations aux musulmans qui fêtent l’Aïd al-Fitr ». « Au cours de cette fête, on se souvient de l’importance de la miséricorde, de la compassion et de la bonne volonté. Avec les musulmans du monde entier, les États-Unis renouvelle son engagement à honorer ces valeurs. AÎd Moubarak », a-t-il fait savoir.

Le premier dîner de rupture du jeûne (iftar) du Ramadan organisé à la Maison Blanche remonte à 1805. Le président Thomas Jefferson recevait Sidi Soliman Mellimelli, envoyé spécial de Tunisie, pour résoudre une crise entre Tunis et Weshington. Thomas Jefferson avait retardé l’heure du dîner à l’heure du coucher de soleil spécialement pour son invité. Mais c’est en 1996 que Hillary Clinton, alors première dame des Etats-Unis, instaura la tradition de l’iftar à la Maison Blanche. Les successeurs de Bill Clinton, Georges W. Bush et Barack Obama n’avait pas dérogé à cette tradition.

Donald Trump n’a pas caché son hostilité à l’égard des musulmans et cela, bien avant son arrivée à la Maison Blanche. Les responsables des organisations musulmanes américaines auraient-elles pour autant honoré une quelconque invitation de sa part dans ce contexte ? La non-organisation d’un iftar, rejetée en mai par le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson malgré la recommandation du bureau des cultes, demeure cependant un signal supplémentaire pour ces organisations qu’elles ne sont pas en odeur de sainteté avec l’actuel chef de l’Etat.

saphirnews.com
***


Aïd al-Fitr : de l’imprudence au drame, plus de 150 morts au Pakistan .

L’incendie d’un camion citerne sur lequel se sont précipités des riverains pour collecter de l’essence a fait plus de 150 morts.
Un drame de la route a endeuillé le Pakistan au dernier jour du mois du Ramadan dimanche 26 juin, qui annonçait le jour de l’Aïd al-Fitr dans le pays.

« Ce jour de l’Aïd est devenu un jour de deuil et de douleur pour nous », a fait savoir le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, qui a interrompu sa visite à Londres pour se rendre auprès des victimes de l’incendie d’un camion citerne à Ahmedpur Sharqia (Pendjab) dont le dernier bilan s’est élevé, lundi 26 juin, à 157 morts.

Le camion, qui transportait 40 000 litres d’essence du port de Karachi jusqu’à Lahore, s’est couché sur l’autoroute vers 6h30 du matin dimanche après l’éclatement d’un pneu selon les autorités.

Ignorant les avertissements de la police routière mais également du chauffeur, des dizaines de riverains se sont précipités avec des seaux, des casseroles et des bouteilles pour collecter du carburant, cher et donc précieux au Pakistan. Malgré les risques encourus, la possibilité d’obtenir gratuitement de l’essence n’a pu être ignoré des passants, qui ont ameuté d’autres personnes autour du camion.

Quelques minutes plus tard, le camion a explosé, tuant non seulement les passants imprudents mais aussi des conducteurs et leurs passagers coincés dans l’embouteillage crée par l’accident.

Les autorités pakistanaises ont annoncé le versement de 2 millions de roupies (17 000 euros) pour chaque famille d’un décédé et 1 million de roupies (8 500 euros) pour celle d’un blessé. Le bilan des morts pourrait vite grimper car des dizaines de personnes, transportés dans les hôpitaux de Bahawalpur, chef-lieu du Pendjab, sont très grièvement blessés. Le chauffeur, qui n’a pas ménagé ses efforts pour éloigner les riverains selon la police, a en revanche survécu à l’accident.

saphirnews.com
***


Angleterre : A Birmingham, le plus large rassemblement des musulmans d’Europe pour l’Aïd al-Fitr.

Les Britanniques musulmans ont célébré, dimanche 25 juin, l’Aid al-Fitr en occupant les mosquées et lieux dédiés à travers le royaume. La ville de Birmingham a accueilli un événement sans précédent : un rassemblement de 100 000 musulmans dans le parc Small Heath. Il s’agit d’une première en Europe.

La mosquée Green Lane de Birmingham organise un « Eid Festival » chaque année depuis sept ans. Dans la vidéo accélérée ci-dessous, on peut observer l’impressionnante masse de fidèles rangée derrière un imam pour la prière rituelle qui marque la fin du mois du Ramadan.

Après la prière, les festivités ont démarré avec la mise en place d’une fête foraine avec des manèges, tirs à la carabine, mini-golf et rodéos mécaniques.

« Cette célébration est l’une des plus importante du calendrier religieux islamique et c’est l’opportunité de se retrouver tous dans la paix et l’unité. Nous sommes comblés de joie car tant de gens de fois différentes et venus de par le monde ont voyagé vers Birmingham pour fêter l’Aid cette année »,a déclaré le porte-parole de la mosquée Green Lane. L’événement était organisé en partenariat avec l’ONG Human Appeal, qui a ainsi récolté des fonds pour la Syrie.

Quelques jours après l’attaque contre des fidèles qui sortaient d’une mosquée londonienne ayant fait un mort, la sécurité a été renforcée aux abords du parc.

« Depuis quelques semaines, c’est difficile. Chacun ressent de l’anxiété, quelque soit sa communauté », a fait part un responsable de la sécurité. « Cette année, par mesure de précaution, nous avons augmenté la sécurité pour rassurer les gens », ajoute-t-il. La présence de la police des West Midlands a été fortement mise en évidence devant et dans l’enceinte du parc.

saphirnews.com
***


France : Nice : des fidèles manifestent pendant l’Aïd contre la fermeture de la mosquée En-Nour .

La célébration du Ramadan et de l’Aïd al-Fitr pourrait-il être le dernier à la mosquée En-Nour ? « Estrosi, Touche pas à ma mosquée », « Je suis Ennour », tels sont les messages postés sur des banderoles, pancartes et tee-shirts par des fidèles de la mosquée En-Nour lors de la prière de l’Aïd al-Fitr dimanche 25 juin à Nice.

Les fidèles ont protesté contre la décision du conseil municipal du 23 juin, présidé par le maire Christian Estrosi, en faveur du principe d’une nouvelle déclaration d’utilité publique (DUP) visant à construire à la place une crèche et un espace de co-working à la place du lieu de culte. « On souhaitait démontrer qu’à Nice, il y a encore besoin de lieux de culte. Celui-ci en est la preuve et si effectivement il était fermé, ce serait dramatique pour les Niçois de confession musulmane », a expliqué un fidèle à France 3.

Le bras de fer entre la municipalité de Nice et les responsables du lieu de culte s’éternise depuis quelques années. En janvier dernier, Christian Estrosi, adjoint au maire à l’époque, mettait en cause les travaux réalisés à titre gracieux dans le lieu de culte. « Nous voulons connaître la provenance des fonds qui ont permis de régler ces factures à des sociétés constituées juste avant les travaux, et bizarrement ayant déposé leur bilan juste après les travaux », avait-il déclaré. Le maire soupçonne le lieu de culte d’être lié au salafisme.

saphirnews.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

FPLP: Répression du sit-in des libérés est une trahison de leur question
.
Jérusalem: Une campagne d’Arrestations à Silwan
.
Maariv: Abbas continue d’étrangler Gaza avec la crise de l’électricité
.
La police israélienne ignore les attaques des colons
.
90 000 palestiniens effectuent la prière de l’Aïd dans la mosquée Al-Aqsa
.
Le Hamas appelle à ne pas confondre la résistance et l’extrémisme
.
Des ONG appellent à obliger Israël à respecter les missions de l’ONU
.
« La rencontre d’Abbas avec Kushner et Greenblatt fut un échec »
24/Juin/2017
.
700 000 litres de carburant égyptien acheminés à Gaza
.
Israël envisage d’adopter des lois qui encouragent la colonisation
.
Dernier vendredi du Ramadan : Des dizaines de milliers de fidèles affluent vers la mosquée Al Aqsa
.
11 camions d’aides humanitaires arrivent de la Turquie à Gaza
.
Cisjordanie: Les forces d’occupation arrêtent 4 citoyens
.
Blésses et arrestations lors des raids nocturnes à Bethléem
.
Chadid appelle à libérer les détenus politiques en Cisjordanie
.
Gaza : Trois blessés lors des manifestations contre le blocus
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 16 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 16 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Marine Le Pen veut mettre fin au regroupement familial et au droit du sol .

Lors d’une conférence de presse donnée à Paris ce lundi, Marine Le Pen s’est exprimé sur le sujet de la citoyenneté.

Ce lundi en fin d’après-midi, Marine Le Pen donnait une conférence sur le thème de la citoyenneté, à Paris. Elle a commencé par réaffirmer la centralité du sujet dans sa campagne présidentielle: « C’est la citoyenneté qui donne un sens au combat que nous allons mener pour la France. (…) Je n’accepte pas qu’être français ne veuille plus rien dire. »

Elle a fustigé « une absence de toute politique de migration » qui serait « un des plus grands dénis de démocratie subis par les Français ». Par ailleurs, la présidente du Front national et candidate à la présidentielle a assuré que silence avait été fait depuis quarante ans sur les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme et au terrorisme dans l’Hexagone. A cause de ce que la leader du Front national voit comme un mutisme, « la perspective de la guerre civile n’est plus un fantasme », a-t-elle avancé.

Marine Le Pen s’en prend à des « campagnes de désinformation ».

Elle est ensuite passée à une attaque contre des « campagnes de désinformation » dont auraient été victimes les Français, évoquant une « entreprise de propagande qui a utilisé tous les moyens pour faire accepter aux Français ce dont ils ne veulent pas, leur faire croire qu’ils ne sont pas ce qu’ils sont, pour faire que le mal soit bien, le bien soit mal…Ce qui est le propre des régimes totalitaires. »

Jugeant que la souveraineté française avait été mise à mal, notamment dans le domaine de la citoyenneté, Marine Le Pen a déclaré « seuls les Français décident de qui est Français » avant de développer les mesures qu’elle appelle de ses voeux. La candidate a formulé son souhait de mettre « fin au regroupement familial ainsi qu’à toutes les dispositions qui permettent l’acquisition automatique de la nationalité, et notamment le dogme du droit du sol ».

Pour elle, un accueil migratoire plus large dépend d’un redressement de la situation du pays: « Une France forte, sûre d’elle-même, est une France qui peut s’ouvrir, accueillir et qui peut faire concourir à son projet toutes celles et ceux pour lesquels France signifie ‘liberté’, ‘espoir’ et ‘poursuite du bonheur’. »

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Le monde de l’invisible : l’alimentation d’Iblis et ses alliés.

Dans le cadre de notre série de rappels intitulée « le monde de l’invisible », nous nous sommes intéressés aux anges au cours de plusieurs articles avant d’en faire de même avec les Djinns, leur habitation, leur alimentation, leur manifestation dans le monde des hommes, etc. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’ennemi de l’homme depuis sa création, cet être invisible mais pourtant existant : Iblis le lapidé, qu’Allah nous en préserve. Nous évoquerons son alimentation ainsi que celle de ses alliés, qu’Allah nous en éloigne.

Iblis, l’ennemi d’Adam (‘alayhi salam).

Iblis est le nom du diable, Shaytane. Il a à son service des alliés nommés shayatine ou démons et qui ont pour objectif, tout comme lui, d’inciter l’homme à commettre le mal et à s’éloigner du droit chemin. Nous connaissons tous l’histoire d’Iblis, chassé par Allah pour Lui avoir désobéi et pour s’être enflé d’orgueil devant Lui.

Lorsque notre Seigneur dit : {Et lorsque nous dîmes aux Anges: « Prosternez- vous devant Adam », ils se prosternèrent, excepté Iblis (satan) qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes !} (Sourate 18 : Verset 50). Nous savons donc, chers frères et soeurs, qu’Iblis n’a jamais fait partie des anges et qu’il a refusé de se soumettre à l’ordre divin.

En effet, rappelez-vous lorsqu’il se rebella contre l’ordre d’Allah qui lui avait demandé de se prosterner devant Sa créature, Adam (‘alayhi salam) : {Je suis meilleur que lui, dit (Iblis) Tu m’ as créé de feu et Tu l’as créé d’argile} (Sourate 38 : Verset 76). En plus de s’être enflé d’orgueil devant Son seigneur, Iblis a fait en sorte d’attirer Adam (‘alayhi salam) vers la désobéissance à Allah en l’incitant à goûter de l’arbre interdit. Pour cela, il lui a insufflé de fausses idées.

C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Et Nous dîmes : «Ô Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n’approchez pas de l’arbre que voici : sinon vous seriez du nombre des injustes». Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes: «Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps} (Sourate 2 : Versets 35-36). Adam (‘alayhi salam) a donc été chassé du Paradis avec son épouse (qu’Allah l’agrée), à cause des insufflations sataniques.

Iblis est donc l’ennemi d’Adam (‘alayhi salam) et de ses enfants. Il a pour unique objectif de détourner l’homme du droit chemin. Il a ainsi été banni par Allah qui lui a accordé un délai, suite à sa demande : {« Accorde-moi un délai, dit (Satan) jusqu’au jour où ils seront ressuscités. » [Allah] dit : « Tu es de ceux à qui délai est accordé. » « Puisque Tu m’as mis en erreur, dit [Satan], je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. » « Sors de là », dit (Allah) banni et rejeté. « Quiconque te suit parmi eux… de vous tous, J’emplirai l’Enfer ».} (Sourate 7 : Versets 14-18).

L’alimentation d’Iblis et ses alliés.

Afin d’égarer l’homme, Iblis dispose d’alliés qu’il envoie de part et d’autre. Ainsi, Iblis et ses alliés parcourent la terre et appellent les hommes à commettre le mal. Ils s’alimentent, comme nous l’a expliqué le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Iblis se nourrit en utilisant sa main gauche, d’où l’importance pour nous de manger avec la main droite. Selon Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous mange ou boit, qu’il le fasse de la main droite, car le diable boit et mange de la main gauche » (Muslim).

Il faut également savoir chers frères et soeurs, que Iblis et ses alliés se nourrissent notamment par le biais de la nourriture de l’homme. Selon Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le diable vous accompagne quoi que vous fassiez et il assiste même à vos repas. C’est pourquoi, quand l’un de vous laisse tomber une bouchée de nourriture, qu’il la ramasse et la nettoie ; ensuite qu’il la mange et ne l’abandonne pas au diable. Et qu’il ne s’essuie pas la main avec une serviette avant de s’être léché les doigts, car il ignore dans quelle partie du plat se trouve la bénédiction » (Muslim). Il y a donc à travers notre manière de manger, une sagesse. En effet, suivre les recommandations du Prophète (‘alayhi salat wa salam) notamment quant à la façon de s’alimenter, permet de nous éloigner de Shaytane.

Iblis se nourrit notamment des aliments sur lesquels le croyant n’a pas prononcé le nom d’Allah. Selon Jabir, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous prononce le nom d’Allah en entrant à la maison et au moment du repas, le diable dit à ses acolytes : il n’y a pour vous ici ni gîte (endroit pour dormir), ni repas ; mais s’il rentre chez lui sans mentionner le nom d’Allah, le diable leur dit alors : vous avez trouvé un gîte pour cette nuit. Et s’il ne mentionne pas le nom d’Allah au moment du repas, le diable ajoute : vous avez trouvé le gîte et le couvert » (Muslim). Ainsi, Iblis et ses alliés se servent de la nourriture du musulman n’ayant pas dit Bismillah et s’installent aussi une nuit dans sa maison.

Retracer toutes les caractéristiques d’Iblis et ses alliés ne peut se faire en un seul rappel. Nous vous proposons donc de suivre la suite de ce rappel, lors du prochain article de notre série « Le monde de l’invisible ».

Qu’Allah nous éloigne de Shaytane et de ses alliés. Qu’Il nous préserve du mal jusqu’au Jour dernier.

AJIB.FR
***


Ce qui faut savoir sur ar-riba, (l’usure).

L’usure (ar-riba) est le deuxième grand pêché (Al-Kabair) qui mène le musulman à sa perte. Contracter un crédit usuraire équivaut à déclarer la guerre contre Allah , Notre Créateur (soubhanou wa ta’ala).
L’acte est si grave qu’il provoque la malédiction d’Allah et de Notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam). Allah (soubhanou wa ta’ala) a dit: « Ô vous les croyants! Craignez Allah et renoncez à ce qu’il reste comme usure si vous êtes croyants. Si vous ne le faites pas alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et son Messager ». [Sourate 2 – Versets 278 et 279].

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée), le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a maudit celui qui mange l’usure, celui qui lui fait manger, celui qui écrit et les deux témoins et il a dit: « Ils sont égaux dans le péché ». [Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1598].
Le scepticisme ne doit gagner aucun croyant même lorsque l’obligation matérielle paraît être nécessaire. Effectivement, pratiquer ar-riba est d’une extrême gravité et toutes les justifications au recours au crédit usuraire seraient une abnégation de l’adoration d’Allah (soubhanou wa ta’ala).

Prêter de l’argent avec intérêt ou emprunter de l’argent avec intérêt, revient inévitablement à déclarer la guerre contre Allah (soubhanou wa ta’ala). Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) nous informé que ar-riba comporte 72 degrés dont le plus minime est équivalent à commettre l’acte sexuel avec sa mère.
Certains musulmans en quête de prétextes pour assouvir leurs envies matérielles évoquent les arguments de présumés « savants » ou « prêcheurs » qui tentent de justifier la pratique de Riba.
En effet, ces derniers avancent l’idée selon laquelle si la nécessité est oppressante, il faut la concrétiser même si pour cela il faut avoir accès au crédit avec intérêt.

La maison et la voiture sont souvent les biens pour lesquels le débat est rude et intense. Mais, est-ce que pour atteindre son but matériel le croyant peut passer par n’importe quel moyen, même le plus gravissime ?
Parfois, les personnes confondent la nécessité et la simple gêne matérielle ou l’envie. Ils disent « Je paie un loyer donc je préfère investir dans un bien qui m’appartient. » Le cas de la nécessité absolue (dharura) est valable en cas de danger de mort ou de famine, et dans une situation inextricable où l’interdit devient autorisé. Allah (soubhanou wa ta’ala a) dit : « Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée – sauf celle que vous égorgez avant qu’elle ne soit morte. (Vous sont interdits aussi la bête) qu’on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. Si quelqu’un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché… alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux ». [Sourate 5 -Verset 3].
« Qu’avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le nom d’Allah a été prononcé? Alors qu’Il vous a détaillé ce qu’Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d’y recourir ». [Sourate 6 – Verset 119].

De nouvelles alternatives existent désormais pour permettre au musulman d’acquérir un bien immobilier comme le financement Murabaha dont le fil conducteur est l’éthique à sensibilité islamique. La majorité des habitants de cette terre sont locataires, pourquoi encourrir la colère d’Allah pour une simple envie d’être propriétaire?

La patience et la satisfaction de nous soumettre à notre créateur a un goût telement plus savoureux! Qu’en pensez-vous?

AJIB.FR
***


Les qualités du Prophète (saws) : sa modestie et sa proximité avec les gens.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) est le meilleur des enfants d’Adam (‘alayhi salam). Il était doté de nombreuses qualités que nous ne pouvons recenser mais nous allons tenter de décrire certaines de ses sagesses en plusieurs parties incha Allah. Allah a dit dans le Saint Coran : {En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle à suivre} (Sourate 33 : Verset 21). Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) est notre modèle, notre exemple que nous nous devons de suivre incha Allah. Afin d’effectuer ce rappel, nous nous baserons essentiellement sur l’ouvrage « Le comportement du Prophète (‘alayhi salat wa salam) » écrit par Cheikh ‘Abd Al-Muhsin Al ‘Abbad.

Sa modestie et sa proximité avec les gens.

En ce sens, Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte que le jour de la conquête de la Mecque, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) est entré dans les Lieux Saints en ayant le menton abaissé humblement sur sa monture. D’après ibn Ishaq (qu’Allah l’agrée), « par humilité, il a baissé la tête en faisant le constat qu’Allah l’avait honoré en lui accordant la victoire, à tel point que sa barbe touchait presque le milieu de sa monture . » Il invitait sa communauté à se parer de modestie. Parmi ses paroles relatives à l’humilité, nous pouvons citer : « Nul n’est humble devant Allah sans qu’Il ne l’élève. » (Rapporté par Muslim).

De plus, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était toujours en contact avec les gens, y compris les enfants. En effet, Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte qu’il marchait en compagnie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) quand celui-ci salua des enfants. Il était très proche de sa communauté : il se mêlait à ses compagnons (qu’Allah les agrée) et jouait avec les enfants en bas âge.

Par ailleurs, il ne se plaignait jamais si bien qu’Anas (qu’Allah l’agrée) a relaté : « J’ai servi pendant dix ans le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), il ne m’a jamais dit « Ouf ! » ou bien « Pourquoi as-tu fait telle chose ? » ou encore « Pourquoi n’as-tu pas fait cela ? » ». Prenons exemple sur notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Sa modestie était telle qu’il inspirait un grand respect aux yeux de ses compagnons (qu’Allah les agrée). Leur respect à l’égard de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était d’une telle importance qu’ils n’osaient soutenir son regard. Ainsi, ‘Amr ibn el ‘As dit : « Personne ne m’était plus cher et ne m’inspirait autant de considération que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Pourtant, je ne pouvais ouvrir grand mes yeux pour le regarder par respect envers lui. Si l’on me demandait de le décrire, je n’en étais pas capable étant donné que je ne pouvais le regarder. » Ce beau témoignage souligne par ailleurs le respect que les compagnons avaient pour le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam).

Qu’Allah fasse miséricorde aux compagnons et aux pieux prédécesseurs. Puisse-t-Il nous permettre de parfaire notre comportement afin de nous rapprocher de Son Messager (‘alayhi salat wa salam).

AJIB.FR
***

France : Révélations contre la police des lycéens de Saint Denis.

On le sait depuis le viol de Théo une vaste révolte des quartiers à minorités s’est faite jour.

Les lycéens ont eux aussi fait savoir ensuite leur solidarité aux victimes des violences d’état.

Ce documentaire revient sur la répression policière discriminatoire, aveugle et féroce qui a touché les lycéens de Suger. Les révélations sont graves mais aucun média ne veut relayer cette vérité : l’état a organisé contre les minorités du 93 une politique d’intimidation et de punition collective.

Car jamais on aurait traité des lycéens de petits lycées bourgeois français de la sorte. Ce traitement est celui d’un apartheid qui veut se maintenir à tout prix en écrasant toute velléité de révolte contre un système désormais basé sur l’islamophobie et l’humiliation.

Retour donc sur la répression policière engagée à Saint-Denis, le 7 mars 2017, suite au blocus du lycée Suger.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Voile en entreprise : l’Observatoire de la laïcité salue la décision de la Cour de justice de l’Union européenne .

Alors que l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne concernant le voile dans les entreprises inquiète des associations, l’Observatoire de la laïcité a salué dans un communiqué la décision « qui, sans modifier le droit positif français, permettent de préciser l’application des restrictions à la manifestation des convictions individuelles dans le cadre de l’entreprise privée lorsqu’elle n’exerce aucune mission de service public ».

L’Observatoire, rappelant que la laïcité en France et en Belgique sont compris différemment, juge que le nouvel arrêt est fidèle à la législation en vigueur en France.

Il précise le cadre dans lequel peut s’exercer une interdiction de port de signe religieux. L’Observatoire de la laïcité met en avant que les entreprises privées doivent, selon la Cour de justice de l’Union européenne, justifier objectivement ces interdictions et que, « concernant la relation avec la clientèle, la Cour de justice de l’Union européenne rappelle qu’elle ne saurait constituer un motif à lui seul suffisant pour justifier une interdiction du port de signes convictionnels ».

Son président Jean-Louis Bianco explique que « l’entreprise n’est pas un lieu de neutralité générale et totale mais on peut pour des raisons d’hygiène, de sécurité ou au regard des intérêts économiques de l’entreprise imposer des restrictions ».

w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o . » target= »_blank »>
saphirnews.com
***


Egypte : six ans après sa chute, Hosni Moubarak libre .

L’ancien président égyptien Hosni Moubarak va sortir de l’hôpital militaire où il était détenu, rapporte Reuters. Agé de 88 ans, l’ancien chef de l’Etat, destitué après 30 années d’exercice suite au soulèvement populaire de 2011, va rentrer chez lui à Héliopolis dans la banlieue du Caire d’après son avocat Farid El Dib.

D’abord condamné à la prison à vie en juin 2012, la Cour de cassation avait acquitté le 2 mars dernier Hosni Moubarak des accusations de « complicité » dans la mort de 239 manifestants en janvier 2011. Il ne pourra cependant pas voyager hors du pays en raison d’une enquête de l’Organisme égyptien des gains illicites qui contrôle les fortunes accumulées de façon frauduleuse.

En janvier 2016, accusé d’avoir détournée plus de 10 millions d’euros avec ses fils Alaa et Gamal, il a été condamné à payer une amende de 15 millions d’euros et à rembourser l’Etat à haute de 2,5 millions d’euros.


saphirnews.com
***


France : Quand la déradicalisation devient business : Sonia Imloul condamnée .

L’ancienne responsable d’une structure de déradicalisation a été condamnée, lundi 13 mars, par le tribunal correctionnel de Paris à quatre mois de prison avec sursis pour détournement de subventions et travail dissimulé. Elle devra en outre verser 25 000 euros de dommages et intérêts.

Sonia Imloul était poursuive pour avoir détourné, grâce à un RIB falsifié, deux subventions de 25 000 et 35 000 destinées à sa structure.

Sa « Maison de la prévention et de la famille » (MPF) accueillait et accompagnait des familles de jeunes tentés par un départ vers la Syrie pour y rejoindre des groupes armés. Cette structure basée à Aulnay-sous-Bois était l’une des première à ouvrir ses portes en France, lors de l’été 2014, après le lancement du numéro vert « Stop-Djihadisme ». Mais dès la fin de l’été 2015, le centre qui travaillait en collaboration étroite avec la préfecture de police a été fermé.

Selon les autorités, Sonia Imloul aurait employé trois personnes sans leur verser de salaires ni leur fournir de contrats de travail. Julien Revial, ancien coordinateur administratif de la MPF, a dénoncé les agissements de son ancienne patronne dans un ouvrage intitulé Cellule de déradicalisation : chronique d’une désillusion, publié en septembre 2016.

Des dizaines de millions d’euros ont été injectés dans la lutte contre la déradicalisation, devenue une priorité pour le gouvernement depuis janvier 2015, ce qui a favorisé la création de très nombreuses structures, nouvelles sur ce terrai dont les résultats, pour certaines, ne sont pas au rendez-vous. Un « gâchis d’argent public » selon un récent rapport d’une mission d’information menée par les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (LR), qui ont dénoncé « l’échec » en manière de prise de charge de la déradicalisation.


saphirnews.com
***


Adele embrasse la main d’une fan voilée, Samira Dandachl, lors de son concert en Australie.

Geste symboliquement fort qui a fait bourdonner et gazouiller les réseaux sociaux à l’autre bout du monde, le baiser déposé par la superstar britannique Adele sur la main d’une groupie voilée restera dans les annales du show-business, mais aussi et surtout un souvenir impérissable pour Samira Dandachl.

Venue vibrer au son de la voix puissante de sa chanteuse préférée, cette jeune Australienne de confession musulmane se faisait une joie, vendredi soir, de voir son idole en chair et en os se produire sur scène à Sydney.

Adele venait de chanter avec maestria « When we were young », quand l’une de ses fans inconditionnelles s’est subitement démarquée de la foule, hissée sur les épaules de son fiancé Adi.

A sa vue, la diva de la pop qui a récolté une moisson de récompenses lors des derniers Grammy Awards s’est avancée vers elle, souriante, en lui tendant la main, avant de se pencher, de la serrer et de l’embrasser affectueusement.

« Je pleurais et elle m’a dit ‘ne pleure pas chérie’, puis elle m’a embrassé la main », a relaté Samira Dandachl, émue aux larmes, devant des médias qui l’ont fait passer de l’ombre à la lumière en l’espace d’un week-end, tandis qu’une effervescence, saine et malsaine, gagnait la cybersphère.

Mais rien, ni aucun commentaire désobligeant ou ordurier, n’aurait pu gâcher la joie indescriptible ressentie par Samira Dandachl. « Je ne pouvais pas y croire ! C’est le plus beau jour de ma vie, je ne l’oublierai jamais », a-t-elle confié avec des étoiles plein les yeux, en se pinçant sans doute pour s’assurer qu’elle n’avait pas rêvé…

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Floride : un magasin incendié par un Américain convaincu que ses propriétaires étaient musulmans.

A peine 2017 avait-il pointé le bout de son nez que déjà il était émaillé de plusieurs actes islamophobes odieux dans l’Amérique de Trump, la nouvelle aurore étoilée s’avérant sombre, presque crépusculaire, pour la communauté musulmane américaine, ses fidèles et ses lieux de culte.

Le récent incendie criminel d’un magasin de Port St Lucie, en Floride, vient allonger cette liste lugubre d’agressions racistes qui culminent dans la violence extrême. L’erreur sur la personne qui en est à l’origine, poussant un homme de 64 ans à donner libre cours à ses pires pulsions, ne le rend que plus terrifiant encore.

En effet, aveuglé par la haine, Richard Lloyd, un retraité bien moins tranquille qu’il ne le laissait paraître, a pris les gérants indiens d’un commerce ayant pignon sur rue pour des Arabes. Comble de l’horreur ! Son sang n’a alors fait qu’un tour en songeant que les propriétaires prospères du magasin étaient musulmans, ces intrus indésirables à « jeter hors de son pays », selon sa prose fielleuse.

Cette perspective l’a à ce point « bouleversé », un doux euphémisme, qu’il lui fallait réduire en cendres sa vision cauchemardesque. C’est sous l’étendard de « la défense de l’Amérique », brandi fièrement, qu’il se targue d’avoir défendu sa forteresse assiégée en commettant l’irréparable.

Du côté des forces de l’ordre floridiennes, l’heure est à la tolérance zéro envers l’islamophobie violente et à la condamnation vigoureuse de ce crime de haine inqualifiable. « Nous ne tolérerons pas la violence fondée sur l’âge, la race, la couleur, l’ascendance, l’origine ethnique, la religion, l’orientation sexuelle, l’origine nationale, le statut de sans-abri, l’incapacité mentale ou physique », a déclaré Ken Mascara, le shérif du comté de St Lucie, sur un ton ferme.

Placé devant la gravité des faits qui, fort heureusement, n’ont fait aucune victime, Richard Lloyd, ce patriote mû par une fureur incendiaire, n’éprouve aucun remords, bien au contraire. C’est tout juste s’il ne s’attend pas à être décoré pour avoir « apporté sa contribution à l’Amérique » de manière plus ravageuse que foncièrement constructive…

oumma.com
***


Grande première en Arabie saoudite : un concert à Riyad, le premier depuis trente ans.

Après avoir été inaudible pendant près de trente ans, la musique, connue pour adoucir les mœurs, serait-elle parvenue à assouplir l’inflexibilité de la monarchie saoudienne ?

Il faut le croire si l’on en juge par son incroyable retour sur scène à Riyad, jeudi soir dernier, dans la salle spacieuse du Centre culturel King Fahad où aucune voix mélodieuse n’avait résonné et aucun concert n’avait été donné depuis 1990, date de leur interdiction marquée du sceau royal.

Devant une large assistance exclusivement masculine, Rashed al-Majed et Mohammed Abdu, deux célèbres chanteurs saoudiens, très populaires dans le monde arabe, ont été ovationnés par quelque 2 000 spectateurs visiblement comblés par cette grande première. Le spectacle était sur scène mais aussi dans la salle, certains Saoudiens, revêtus de leurs plus beaux atours traditionnels, ne pouvant résister à la tentation de se balancer en rythme sur leurs sièges, voire même de se lever pour danser en cadence, se laissant emporter par les battements de tambour.

Alors que les autorités saoudiennes, arc-boutées sur leur conservatisme, ne badinent pas avec la mixité sociale et les divertissements, qu’ils soient à caractère ludique ou culturel, des pressions se font toutefois jour pour qu’un changement s’opère en douceur. Aussi rigoriste soit-il, le royaume wahhabite n’en est pas pour autant imperméable aux influences extérieures et ne peut décemment pas ignorer que plus de la moitié de ses sujets ont moins de 25 ans et sont hyperconnectés, pour ne pas dire littéralement accros aux réseaux sociaux.

Cette réalité n’a pas échappé au vice-prince héritier Mohammed bin Salman qui, loin d’avoir des œillères, regarde en face cette évolution inéluctable et plaide en faveur de la diversification de l’économie pétrolière et de la mise en oeuvre de réformes sociales.

oumma.com
***


Palestine : Des soldats israéliens pris sur le fait en train de préparer l’assassinat d’un enfant.

Un adolescent palestinien a échappé de peu à une exécution sommaire, alors qu’un soldat israélien venait de l’arrêter, et qu’un autre avait dans la main un couteau devant servir de prétexte à l’assassinat, rapporte l’agence Maan.

C’est sans doute uniquement parce qu’un militant a pu filmer la préparation du crime, et que la soldatesque s’en est rendue compte, que le jeune Mohamed Munif Youssef Qazzaz, 15 ans, n’a pas été abattu au nom d’une mensongère « légitime défense ».

La vidéo, filmée par Zeidan al-Sharabati, du groupe Human Rights Defenders, a pour cadre la vieille ville d’al-Khalil (Hébron), où les exécutions de jeunes Palestiniens par l’armée d’occupation ne se comptent plus.

C’est d’ailleurs à Hébron que le tristement célèbre franco-israélien Elor Azaria avait fusillé le jeune Palestinien Abdelfatah al-Sharif, gisant blessé au sol, et son crime serait resté ignoré s’il n’avait été filmé par un autre Palestinien.

Mohamed Qazzaz a été arrêté au check-point bloquant l’entrée de la rue des Martyrs dans la vieille ville d’al-Khalil sous occupation.

Photo extraite de la vidéo ; le soldat de gauche, qui n’avait pas procédé à l’arrestation du jeune, tenait depuis le début de la scène un long couteau dans sa main gauche.

Selon les Human Rights Defenders, il ne fait aucun doute que si les soldats ne l’avaient pas aperçu en train de filmer la scène, alors que l’un d’eux était en possession du couteau avant l’arrestation de l’adolescent, celui-ci aurait été tué.

Plus de 250 Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne depuis octobre 2015, notamment à Hébron et dans les localités alentour. Le nombre de ceux d’entre eux qui ont été exécutés délibérément, soit qu’ils ne présentaient pas de danger mortel pour l’armée après une attaque ou tentative d’attaque, soit qu’ils n’avaient commis aucune tentative et que des couteaux avaient été posés par l’armée à côté de leur cadavre, reste inconnu. Mais de l’avis de nombreux observateurs, il est substantiel.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Fin du suspense : François Hollande ne reconnaîtra pas la Palestine.

Répondant à une lettre ouverte de parlementaires, le président a estimé avoir tenu sa promesse de «soutenir la reconnaissance internationale de l’Etat palestinien». Reconnaître la Palestine ne servirait à rien dans le contexte actuel, estime-t-il.

François Hollande a répondu aux 154 parlementaires qui lui avaient adressé une lettre ouverte le 26 février dernier afin de lui demander de reconnaître l’Etat palestinien. Et sa réponse est négative.

«Une reconnaissance unilatérale de l’État palestinien par la France n’aurait pas aujourd’hui l’effet d’entraînement souhaité sur nos partenaires», écrit notamment le président dans sa réponse. Autrement dit, ce geste diplomatique, pour symbolique qu’il puisse être, n’aurait pas de résonance dans le contexte actuel de la politique internationale.

S’il reprend à son compte l’assertion des parlementaires selon lesquels «le peuple palestinien est fondé à se doter d’un Etat», il ne semble donc pas pour autant décidé à franchir le cap d’une reconnaissance officielle. Sa justification ne devrait pas convaincre les signataires de la lettre qui lui était adressée. Parmi eux, on trouvait une très grande majorité d’élus de gauche, dont la sénatrice écologiste Esther Benbassa, le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, la sénatrice socialiste de Paris Marie-Noëlle Lienemann, ou encore Noël Mamère. Trois parlementaires des Républicains l’avaient également signée.
François Hollande estime avoir tenu sa promesse

François Hollande tente toutefois, dans son courrier, de rappeler les positions qu’il a prises en faveur de la Palestine au cours de son quinquennat et les tentatives de la France, sous sa présidence, pour convaincre ses partenaires de réfléchir à la question d’un Etat palestinien. Il cite en exemple la conférence internationale de Paris sur Israël et la Palestine organisée en janvier dernier. Il souligne également que la France a voté, en décembre 2015, en faveur de la résolution 2334 de l’ONUcondamnant la colonisation israélienne. «Là aussi, la France a joué son rôle», estime-t-il.

Le président a-t-il vraiment tenté d’influencer ses partenaires en faveur d’une reconnaissance de la Palestine ou essaie-t-il de faire bonne figure à l’approche de la fin de son mandat ? Pour le président de France Palestine Solidarité, Taoufiq Tahani, interrogé par Politis, cela ne fait aucun doute : il s’agit d’une tentative «pathétique de donner un vernis de cohérence à une politique sans colonne vertébrale». François Hollande a surtout, selon lui, trahi sa promesse.

En effet, l’engagement 59 du programme de François Hollande en 2012 pouvait sembler clair : «Soutenir la reconnaissance internationale de l’Etat palestinien.» Il avait pu être perçu comme un engagement à reconnaître l’Etat palestinien. Rétrospectivement, la formulation donne toute la mesure de son ambiguïté, puisqu’elle n’engageait qu’à amorcer un mouvement diplomatique, ce que le président estime avoir fait – ou du moins tenté de faire.

Africa24.info
***


«L’Iran veut détruire l’Etat juif», dit Netanyahou. «C’était au Ve siècle avant J-C», répond Poutine.

Lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine à Moscou, le Premier ministre israélien a mis en garde contre la menace que représente l’Iran qui, selon lui, serait dans la continuité de la Perse dans sa volonté de «détruire le peuple juif».

Vladimir Poutine a invité jeudi 9 mars Benjamin Netanyahou à tourner la page après que le Premier ministre israélien a évoqué la volonté ancestrale des Perses et de leurs “héritiers” iraniens de “détruire le peuple juif”. Le président russe a estimé qu’il s’agissait d’histoire ancienne.

Reçu au Kremlin, le Premier ministre israélien avait violemment critiqué l’Iran, allié de la Russie au Proche-Orient. «Il y a 2 500 ans, il y a eu une tentative en Perse de détruire le peuple juif. Cette tentative a échoué et c’est ce que nous célébrons à travers la fête» de Pourim qui aura lieu dimanche et lundi [12 et 13 mars] en Israël, a précisé Benjamin Netanyahou au chef de l’Etat russe.

La fête de Pourim célèbre, selon la tradition juive, la victoire des juifs contre Haman, un vizir de l’empire perse, au Ve siècle avant J-C.

«Voilà qu’aujourd’hui l’Iran, héritier de la Perse, poursuit cette tentative de détruire l’Etat juif. Ils le disent de la façon la plus claire, ils l’écrivent sur leurs missiles», a-t-il affirmé.

«Oui, enfin, c’était au Ve siècle avant notre ère», a répondu, ironique, le président russe. «Aujourd’hui, nous vivons dans un monde différent. Alors parlons-en», a-t-il ajouté.

L’Etat hébreu considère l’Iran comme son ennemi numéro un. La République islamique, elle, ne reconnaît pas l’existence d’Israël et n’a plus de relations diplomatiques avec les Etats-Unis depuis 1980, conséquence de la révolution islamique de 1979 et de l’attaque de l’ambassade américaine par des partisans de l’ayatollah Khomeini.

Benjamin Netanyahou dénonce régulièrement le soutien militaire de l’Iran à Bachar el-Assad dans son conflit face à la rébellion syrienne. Le 5 mars, Benjamin Netanyahou avait déclaré qu’il allait tenter de convaincre Vladimir Poutine d’empêcher l’installation d’une présence militaire iranienne permanente en Syrie.

La Russie et l’Iran, fidèles alliés de Bachar al-Assad, ainsi que la Turquie, qui soutien les rebelles syriens, sont garants du cessez-le-feu entré en vigueur en Syrie depuis la fin du mois de décembre 2 016 et parrains des négociations de paix d’Astana qui cherchent à trouver une solution politique à la crise syrienne.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Grève générale dans les écoles à Jérusalem
.
Mars : 4 opérations commando et 4 blessés israéliens
.
Israël veut annexer la colonie Ma’ale Adumim
.
L’émissaire de Trump discute avec Netanyahu de la colonisation
.
Israël ferme un bureau appartenant à la Société des Etudes Arabes
.
Des milliers de manifestants à Ramallah appellent à juger Abbas
.
Démolition d’un immeuble en construction au nord-est de Jérusalem
.
3 citoyens arrêtés et 7 convoqués par l’Autorité Palestinienne en Cisjordanie
.
Le procès de la députée Halayka reporté au 16 mars
.
Hébron: L’occupation arrête des Palestiniens et attaque l’un d’entre eux
.
Un jeune arrêté à son domicile dans la vallée du Jourdain
.
L’occupation interroge des citoyens Palestiniens et mène une campagne d’arrestations en Cisjordanie
.
Hamas: L’attaque de Jérusalem est une réponse naturelle au terrorisme israélien
.
Les factions à Gaza: le Martyr al-Araj a fait chuter les piliers de son procès par sa lutte
.
L’occupation prolonge la détention de Batoul Ramahi
.
Redouan: Nous ne reconnaîtrons pas Israël
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information