MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Apprenons la notion du “pardon” à travers le prophète (‘alayhi salat wa salam).

Le pardon est une valeur morale primordiale souvent relevée dans le Saint-Coran.
« Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! » (Coran 24/22).
« Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran, 42/43).

Afin d’être au plus proche d’un comportement exemplaire comme ordonné par Allah soubhanou wa ta’ala, le croyant peut suivre le chemin tracé par Notre Prophète Muhammad (‘alayhi salat wa salam).
Al Istighfar (le pardon) est une qualité défendue par Notre Messager ‘alayhi salat wa salam.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il arrive à mon cœur de se voiler et je demande certes pardon à Allah dans la journée cent fois. » [Rapporté par Mouslim (2702); Abou Daoud (1015) et Ahmed (4/211)].
Il a dit également : « Par celui qui tient mon âme entre ses mains ! Si vous ne commettiez pas de péchés, Allah vous feriez disparaître et remplacer par d’autres peuples qui pèchent puis lui demandent pardon pour ensuite leur pardonner. » [Rapporté par Mouslim (2748) et Tirmidhi (3533)].

Tout le long de sa vie notre modèle en religion demandait constamment pardon à Allah subhanou wa t’ala.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) prononçait sans cesse, debout comme assis, la demande de pardon. Il a été rapporté d’après Abou Houraira qu’il n’a jamais vu quelqu’un dire autant de fois : « Astaghfiroullâha wa atoubou ilayhi » (je demande pardon à Allah et me repens vers Lui).

Mais il n’était pas seulement bon envers Notre Créateur mais aussi envers tous les autres hommes.
Par exemple, quand son voisin déversait ses ordures devant sa porte, il se contentait de ramasser, jusqu’au jour où il se rendit compte qu’il n’y avait pas d’ordures devant sa porte. Ce jour-là, il prit la décision de rendre visite à son voisin pour s’assure qu’il n’était pas malade !

Notre Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit par ailleurs:
« Avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu’il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu’Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna. » (Rapporté par Boukhari).

Un autre exemple parmi les nombreuses histoires illustrant la bonté du Prophète (‘alayhi salat wa salam) est le suivant :
Un jour, alors que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) se rendit à Taïf pour propager l’Islam, les habitants refusèrent son invitation et lui firent subir de terribles souffrances ; les chefs de la ville avaient même envoyé des gens lancer des pierres sur lui ; il (‘alayhi salat wa salam) était blessé jusqu’au sang et très déçu après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté.
Malgré tout, il (‘alayhi salat wa salam) n’avait pas l’intention de se venger, et fit même cette invocation à l’égard de ce peuple :
« Oh ! ALLAH, donne la guidée à mon peuple. Sans aucun doute, ces gens ne me connaissent pas bien. »

Dominer sa rage et sa rancœur permet d’atteindre une élévation glorieuse aux yeux d’Allah soubhanou wa ta’ala.
N’aimez-vous pas qu’Allah ’azzawajel vous pardonne ? Alors commençons nous-même, ici dans ce bas-monde !

AJIB.FR
***


L’importance en Islam de préserver un secret que l’on vous confie.

Garder un secret est un devoir que chaque musulman doit entretenir sous peine de voir les siens révélés un jour ou l’autre.
Lorsqu’une personne nous confie un secret elle met entre nos mains une confiance intime, sa dignité et sa réputation.

Cheikh Otheimine explique la définition d’un secret : « ce qu’un frère te confie et te demande de ne pas le dévoiler aux gens. C’est aussi ce qu’une personne te confie en prenant soin que personne ne puisse entendre votre discussion, le secret c’est aussi ce qu’une personne te confie et dont elle craint que les gens le sache, ou aurait honte si les gens venaient à savoir etc… »

Ainsi, divulguer un secret s’apparente à une grave trahison:
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Lorsqu’un homme raconte quelque chose puis se détourne, il est du devoir et de la responsabilité de celui qui l’a entendu de le garder secret. » (Hadith rapporté par Jâbir).

Allah soubhanou wa ta’ala dit:
« …Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements. » (Coran, 17/34).
Le meilleur conseil a apporté à un croyant qui ne se sent pas capable de préserver un secret est de l’inciter à ne pas l’écouter afin d’éviter la colère de Notre Créateur.

Certains hadiths expriment combien le secret en Islam tient une place privilégié et l’importance pour les parents de l’inculquer à leurs enfants.
Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) raconte:
« Le Messager de Dieu vint, alors que je jouais avec d’autres enfants. Il nous salua et m’envoya en mission. Ma mère fut inquiétée de mon retard et me demanda à mon retour à la maison: “Qu’est-ce qui t’a retenu ?” Je lui dis : “Le Messager de Dieu m’a envoyé faire une mission”. Elle me dit: “Et de quoi s’agissait-il ?” Je lui dis : “C’est un secret.” Elle dit : “Surtout ne dévoile à personne le secret du Messager de Dieu”. Anas dit à Thàbit : “Par Allah, O Thabit ! si j’avais révélé ce secret à quelqu’un d’autre avant toi, je t’en aurais parlé”. » (Hadith rapporté par Tàbit).

La femme délie très facilement sa langue mais l’homme doit également veiller à ne pas raconter publiquement l’intimité de sa vie de couple.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
« Parmi les personnes qui auront chez Allah la plus mauvaise situation qui soit le Jour de la Résurrection, il y a l’homme qui a un rapport sexuel avec sa femme, puis il divulgue son secret ». (Hadith rapporté par Abû Sa’îd al-Khudarî).

Garder un secret est un signe de haute noblesse et il est l’une des caractéristiques des grands hommes ainsi que des femmes vertueuses.

AJIB.FR
***


Quand dans le couple, l’homme et la femme font chambre à part.

Faire chambre à part est une preuve indiscutable du déclin du couple.
En effet, dormir avec son époux dans un même lit fait partie de « al-`ichratou bi al-ma`rouf » (vie conjugale fondée sur la bienfaisance mutuelle).

Ainsi, dormir séparément va à l’encontre de cela, et est une preuve de l’éloignement réel (dans le fond et la forme) des deux époux (selon la réponse de Cheikh Abdallah `Atiq al-Matterafi).
La pire des cas est lorsque la femme refuse de rejoindre le lit conjugal pour fuir son époux.
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
«Si l’homme appelle sa femme à son lit et elle ne vient pas, et il passe la nuit en colère, les anges la maudissent jusqu’au matin.» (Hadith d’Abou Hourayra).
La seule excuse légiféré qui permet à la femme de s’abstenir de partager le lit conjugal est la maladie ou tout autre excuse de ce genre.

Même si à l’époque de notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dormir dans le même lit n’était pas une obligation, on peut constater que partager son lit est un signe d’harmonie et d’amour dans le couple.
De nombreux couples font chambre à part lors de disputes mais il s’avère que cette solution aggrave la situation et prolonge ou envenime le conflit.

AJIB.FR
***


Belgique : Bruxelles : l’école musulmane La Sagesse ouvrira à la rentrée de septembre.

Le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest.

Mercredi dernier, le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest. L’école La Sagesse (El Hikma, en arabe) ouvrira ses portes aux élèves dès cette rentrée de septembre.

Dans un premier temps, sept classes maternelles et cinq classes de primaire seront prêtes: elles pourront accueillir entre 240 et 250 élèves. A terme, la section fondamentale de La Sagesse, située rue Saint-Denis dans le bas de Forest, souhaite pouvoir offrir 400 places. Une bouffée d’oxygène pour cette partie du territoire bruxellois victime du boum démographique.

Le parcours de l’école la Sagesse est long et compliqué. Le projet remonte à 2014. Il voit le jour dans un contexte de défiance à l’égard de l’islam. Reste que pour les promoteurs du projet, il aura d’abord fallu convaincre les autorités publiques et récolter des moyens financiers pour pouvoir acquérir un bâtiment, l’aménager, le mettre aux normes… En trois ans, trois millions d’euros ont pu être récoltés.

journaldumusulman.fr
***

 


Palestine : Un père juif accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, car elle voulait se convertir à l’islam.

Un père de famille israélien est accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, de plusieurs coups de couteau, car elle voulait se convertir à l’islam.

Elle venait tout juste d’être diplômée et de quitter le lycée. Retrouvée morte au domicile de ses parents, à Ramla, dans le centre d’Israël, le 13 juin dernier, le corps mutilé de multiples coups de couteau, Henriette Karra, 17 ans, n’aura jamais pu se lancer dans sa vie d’adulte. La faute, apparemment, à un différend familial ayant tragiquement tourné.

C’est en tout cas ce que pense la justice israélienne qui a mis en examen dimanche le père de la jeune femme, comme le rapporte notamment CNN.

Le père de famille a d’abord refusé de collaborer à l’enquête avant d’avouer être à l’origine du meurtre.

Poignardée à plusieurs reprises

Le meurtre a eu lieu le 13 juin dernier. La jeune adolescente de 17 ans a été retrouvée morte au domicile de ses parents à Ramla, dans le centre d’Israël. Son corps était mutilé de multiples coups de couteau. Trouvée gisante et inanimée sur le sol de la cuisine, Henriette Karrasera déclarée morte sur place par les secours. Comme le rapporte CNN, quelques heures auparavant, elle avait fait part de son intention de se convertir à l’islam. Ne supportant pas la nouvelle, son père, Sami Karra, aurait alors décidé de la tuer. Le père vient d’être mis en examen pour meurtre.

Sami Karra a été mis en examen pour meurtre, dimanche 16 juillet, près d’un mois après les faits. Il est accusé d’avoir tuée sa fille de 17 ans, parce qu’il était opposé à sa conversion. Pour le moment, la défense a contesté ces accusations, assurant qu’il n’y a pas assez de preuves.

journaldumusulman.fr
***


France : Cannes : Cédric Herrou interpellé en compagnie de 156 migrants.

La police a interpellé 156 migrants à la gare de Cannes lundi 24 juillet. L’agriculteur Cédric Herrou a lui aussi été arrêté alors qu’il les accompagnait pour rejoindre Marseille afin d’y effectuer des demandes d’asile.

Il s’agit de la sixième fois que le militant est arrêté en l’espace d’un an pour ses activités de soutien aux migrants clandestins. Une centaine de migrants ont été conduit en car à Menton tandis que les autres ont été gardés par la police en attendant un transfert futur.

Cédric Herrou, originaire de Breil-sur-Roya, est membre de Roya citoyenne, une association qui vient régulièrement en aide aux migrants.

Depuis avril dernier, un millier de personnes ont pu entamer leurs démarches dans l’optique d’obtenir l’asile. Les demandeurs devaient se présenter au guichet de l’association Forum réfugiés à Nice. Mais, depuis lundi 24 juillet, cette structure n’enregistre plus que les dossiers de migrants qui souhaitent rester dans les Alpes-Maritimes. Le département n’a pas de centre d’accueil de première urgence car les élus s’y opposent. Ainsi, plus d’une centaine d’entre eux a choisi de se rendre à la préfecture de Marseille. Eric Ciotti, président du conseil département, a demandé à l’Etat de « faire cesser l’action de M. Cédric Herrou et de ceux qui le soutiennent ».

saphirnews.com
***


Chine : les Ouïgours forcés d’installer une application de surveillance sur smartphone.

Le quotidien devient de plus en plus compliqué pour la minorité musulmane et turcophone des Ouïgours. Depuis juillet, le gouvernement chinois leur ordonne de télécharger sur leur smartphone « Jingwang », qui se révèle être une application de surveillance.

Selon Mashlabe, les habitants ont été averti d’un message transmis via la messagerie WeChat. Les utilisateurs doivent scanner un QR code pour la télécharger. Cette application permettrait de « détecter automatiquement les vidéos, images, e-books et documents éléctroniques religieux » dans les smartphones des utilisateurs.

Un bel outil d’espionnage qui a accès au contenu du smartphone tels que les logins des connexions wifi, les identifiants aux applications WeChat et Weibo, au numéro IMEI ainsi qu’aux données de la carte SIM. Jingwang scanne tous les fichiers stockés dans les appareils et les font correspondre à une base de données du gouvernement qui répertorie les contenus supposés faire l’apologie du terrorisme.

Si des contenus jugés illégaux sont interceptés, l’individu devra les supprimer. Les personnes n’installant pas l’appli encourent une peine de dix jours de prison. L’Etat promet des mesures de vérification afin de s’assurer que tous les smartphones soient équipés.

« Les autorités chinoises vont devoir s’expliquer sur cette application et sur ce qu’elle est capable de faire », dénonce Maya Yang, chercheure pour Human Rights Watch. « Je crois qu’il y a bien une raison de s’inquiéter sur les données que ces applis peuvent collecter à propos des utilisateurs et de leurs activités, sans qu’ils ne le sachent ni en consentent », ajoute, pour sa part, Joshua Rosenzweig d’Amnesty international. Le gouvernement chinois poursuit, par tous les moyens, sa politique de répression envers les Ouïgours, principalement implantés dans la province de Xinjang, dans le nord-ouest de la Chine.

saphirnews.com
***


Australie : la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie, victime d’un cyber-harcèlement, démissionne.

Elle vient de jeter l’éponge, usée par un cyber-harcèlement qui est allé crescendo en l’espace de trois ans, se déchaînant contre sa personne, ses origines afghanes et son islamité, Mariam Veiszadeh, 33 ans, une brillante avocate australienne devenue la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie sur la terre du Bush, aura jusqu’au bout opposé une résistance pleine de panache à ses ennemis fanatisés à l’extrême, mais leurs menaces de mort glaçantes proférées à maintes reprises auront eu raison de sa ténacité.

Hissée sur un piédestal dans la lointaine Australie, la fondatrice et présidente de l’association « Islamophobia Register Australia » (IRA), encensée à la fois par ses coreligionnaires pour son activisme salutaire et l’ensemble de ses concitoyens qui, au paroxysme de la violence islamophobe qui l’a prise pour cible, ont fait bloc derrière elle via le hashtag #Istand with Mariam, a démissionné, la mort dans l’âme.

Dans le viseur de groupuscules ultra-nationalistes rendus hystériques par sa notoriété grandissante et les insignes distinctions qui l’ont doublement consacrée « Australienne de l’année» et « Femme musulmane de l’année » en 2016, Mariam Veiszadeh s’est notamment attirée les foudres de la bouillonnante Ligue de Défense Australienne pour avoir protesté vigoureusement, en 2014, contre un t-shirt aux relents nauséabonds commercialisé par Woolworths, la plus grande chaîne de supermarchés du pays.

Son sang n’avait alors fait qu’un tour à la vue du slogan délétère cousu sous l’étendard national ornant le t-shirt « L’Australie, l’aimer ou partir », qui n’est pas sans nous rappeler l’ère Sarkozy de sinistre mémoire et sa petite phrase décochée telle une flèche empoisonnée contre l’islam et la concorde nationale : « la France, tu l’aimes ou tu la quittes ».

Dès lors, elle fut en butte à des représailles impitoyables sur les réseaux sociaux, se retrouvant odieusement caricaturée, brocardée, injuriée, menacée des pires sévices, jusqu’à la « décapitation » par un site se réclamant ouvertement de son appartenance à la mouvance néo-nazie.

Mariam Veiszadeh, l’instigatrice du recensement des actes islamophobes sur le sol australien pour mieux en dénoncer l’ampleur, épouse de Ehssan Veiszadeh, le directeur de la communication de Gladys Berejiklian, la Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, était devenue la musulmane à abattre sur la Toile gagnée par une effervescence malsaine.

La présidente de l’IRA qui, il y a peu encore, déplorait vivement que le terme « islamophobie » soit mal compris dans l’opinion, surtout par des « ignorants » prenant un malin plaisir à le dénaturer à seule fin de semer la confusion dans les esprits, a transmis les rênes de son association à l’Américain Brice Hamack, l’ex-coordinateur du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR). Celui-ci s’est particulièrement illustré en 2015 par sa critique virulente du FBI, l’accusant de se livrer à une terrible chasse aux sorcières contre les musulmans derrière le paravent de la lutte anti-terroriste.

Avant de passer le flambeau avec une infinie tristesse, Mariam Veiszadeh, pleinement consciente que son combat ne s’achève pas avec son retrait de la scène publique, a une dernière fois tiré la sonnette d’alarme sur Facebook : « la sensibilisation à l’islamophobie et à la discrimination anti-musulmans demeure un défi de taille, comme c’était le cas en 2014 », a-t-elle averti avec gravité.

oumma.com
***


Palestine : Solidarité : un chrétien prie avec les musulmans à Jérusalem.

Nidal Aboud, un palestinien de 24 ans de confession chrétienne, Bible à la main, a prié aux cotés des musulmans à Jérusalem, suite à l’installation par Israël de portiques de sécurité aux abords de l’esplanade des Mosquées, empêchant ainsi les hommes de moins de 50 ans de prier à la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’islam

A la différence des fidèles musulmans il a effectué le rituel chrétien de la prière. Lorsque les musulmans se prosternaient, il effectuait le signe de la croix, lorsqu’ils récitaient des versets coraniques, il lisait la Bible, et lorsqu’ils prononçaient la formule “Allahu Akbar” (Dieu est le plus grand), il se tenait debout silencieusement avec beaucoup de respect.

Il était le seul chrétien parmi les milliers de musulmans à assister à la prière du vendredi dans le quartier de Wadi El-Joz, en dehors de la vieille ville de Jérusalem. Depuis, cette photo s’est largement répandue sur les réseaux sociaux, devenant un symbole de solidarité islamo-chrétienne en cette période de conflit.

Nidal Aboud, qui auparavant n’avait jamais assisté à une prière musulmane, a déclaré à CNN qu’il voulait se tenir aux côtés des musulmans pendant leur prière. “J’ai un rêve depuis que je suis petit, celui de propager l’amour dans le monde. Je voulais être celui qui sème l’amour dans le cœur des gens“.

“J’ai demandé la permission à mes amis musulmans de prier avec eux. Ils m’ont demandé de me tenir derrière eux.” a également précisé Nidal Aboud. “Ma motivation était de manifester ma solidarité avec mes frères musulmans et ma condamnation de ‘l’occupation israélienne, et sa politiques d’atteinte à la souveraineté de nos sites religieux , qu’il s’agisse de la mosquée ou de l’église “.

Aboud a par ailleurs signifié qu’il refuserait de passer au détecteur de métaux, si l’un d’eux était placé à l’extérieur de l’Église du Saint-Sépulcre située dans la vieille ville, un site qui englobe également le lieu de la crucifixion de Jésus Christ. Partisan du dialogue entre toutes les religions, Aboud perçoit son geste de solidarité comme un signe de Dieu que son rêve “soit devenu réalité: celui d’être un ambassadeur de bonne volonté entre les religions“.

oumma.com
***


Etat d’Israël ou la culture de la braise au Proche-Orient.

Habitué aux provocations afin de justifier des répressions démesurées envers les Palestiniens, l’Etat d’Israël ne manque jamais d’ingéniosité, en recourant à des politiques toujours plus répressives afin de saboter toute tentative de paix et se constituer en “victime” aux yeux de l’opinion internationale.

Rappelons-nous du 28 septembre 2000. Une date marquée par la visite d’Ariel Sharon sur l’esplanade des Mosquées, provoquant près de 6.000 morts (à 90% palestiniens), altérant ainsi toute possibilité d’accord sur les 5 années supplémentaires, suivie d’une répression féroce de la population palestinienne.

Nous nous trouvons dans la crise actuelle dans la même configuration. Un remake de “l’oeuvre de Sharon” à la sauce Netanyahu, en portant atteinte cette fois-ci à ce qui reste de vital pour les Palestiniens, le sacré.

Après les avoir privés de leur indépendance, de leurs terres, de leurs droits les plus élémentaires, l’Etat d’Israël savait pertinemment qu’il allumait une nouvelle mèche en empêchant l’accès au plus grand nombre d’entre eux (les hommes de – 50 ans) à la mosquée Al Aqsa, coeur de l’identité palestinienne et l’un des lieux les plus sensibles du Proche et Moyen-Orient.

Une analyse partielle et hors contexte des médias.

Certains de nos médias, et particulièrement nos “fast-food” de l’info (qui préfèrent se concentrer davantage sur la starisation de leurs présentateurs plutôt que sur la qualité du contenu), présentent comme à chaque fois les faits sans rappeler le contexte. Ils contribuent ainsi à donner l’image d’un peuple violent qui refuse un simple contrôle par l’installation de portiques détecteurs de métaux, censée être une réponse au meurtre de trois israéliens implantés dans les colonies. Une information partielle, qui induit aussitôt des sous-entendus dans l’esprit du téléspectateur lambda.

Ces médias ne rappellent pas (ou trop peu) le contexte historique et politique. Depuis 60 ans, les Palestiniens vivent en effet dans une prison à ciel ouvert, voient leurs terres confisquées et leur territoire se réduire par le développement incessant de colonies (200 familles juives de France se sont récemment installées avec fierté). Ils subissent des coupures d’eau et d’électricité de façon répétitives, notamment durant les mois de ramadan. Leurs “droits” civiques, espace aérien et l’unique terminal commercial sont sous contrôle israélien. Aucun pays, ni aucune instance internationale ne peut influer sur les décisions israéliennes et sa politique coloniale. Quant aux résolutions de l’ONU, quand elles ne subissent pas le veto américain, elles sont tout simplement ignorées et même refusées en toute impunité.

Le refus de l’accès à la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, à la majorité des hommes palestiniens (les – de 50 ans), s’est traduit par des heures de files d’attente avec le risque de se voir refouler, une fois arrivé aux portiques. Une nouvelle humiliation qui caractérise cette “dépendance” supplémentaire vis-à -vis de celui qui vous colonise méthodiquement depuis plus d’un demi siècle. Autant d’éléments à rappeler pour une saine compréhension de ces événements, plutôt que de les réduire à une réaction violente des Palestiniens, incapables de comprendre cette politique sécuritaire israélienne.

La perception d’une situation prend une toute autre dimension, si l’on intègre tous les compartiments de ce contexte colonial. Une démarche intellectuelle dont nos médias sont très éloignés, préoccupés qu’ils sont par orienter l’opinion et non l’informer.

Quel peut- être le rôle de la France?

Notre président Emmanuel Macron pourra mesurer la portée de son message envoyé à Benyamin Netanyahu lors des commémorations de la rafle du Vel d’Hiv. Le président jupitérien lui a rappelé que la paix au Proche-Orient passe par l’arrêt des colonies, la reconnaissance de la Palestine comme Etat avec Jérusalem comme capitale conjointe… bref, une rhétorique classique qui vise à la reconnaissance légitime des droits d’un peuple, à sa liberté et à son auto-détermination.

Voilà, M. Le Président comment vous répond cet état “ami” de la France, par l’intermédiaire de son Premier ministre, reçu avec tous les égard par le pays des Droits de l’homme, à la devise républicaine arborant les valeurs de “Liberté, Égalité et Fraternité “. La France a été historiquement très influente au proche-Orient, mais il convient de demeurer réaliste et reconnaître sa faiblesse diplomatique dans cette région du monde.

Cher président Macron, l’Etat d’Israël a surtout comme principal ami, les Etats-Unis, son traditionnel allié, garant de sa sécurité. Israël, qui oeuvre avant tout pour la seule défense de ses intérêts, n’hésite pas à s’abriter derrière l’antisémitisme pour écarter toute critique de sa politique criminelle. Il pousse l’ignominie jusqu’à le pratiquer lui-même par ailleurs. Faut-il rappeler que les Arabes (et donc les Palestiniens) sont tout aussi sémites que les juifs ?

Sans effectuer de comparaison, ces discriminations nous rappellent celles dont sont victimes certains de nos citoyens français de confession musulmane, victimes d’une interprétation erronée de la laïcité, instrumentalisée comme moyen de combat contre les religions.

Eric Berlingen, Porte- parole de l’UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français.

oumma.com
***


Palestine : L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa.

Le gouvernement d’occupation israélienne a retiré les détecteurs de métaux qu’il avait installés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa à Jérusalem occupée, une mesure de sécurité arbitraire qui avait été suivie de violences meurtrières entre occupants et Palestiniens.
La décision de ne plus utiliser ces portiques de sécurité a été annoncée dans la nuit par le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, après une intense mobilisation diplomatique internationale visant à empêcher une extension de la crise au-delà de l’Etat d’occupation et des territoires palestiniens.

Le cabinet israélien a accepté « la recommandation de tous les organismes de sécurité sionistes de remplacer l’inspection au moyen de détecteurs de métaux par une inspection de sécurité basée sur des technologies avancées et sur d’autres moyens » en référence à l’installation des caméras de surveillance aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa, a déclaré le bureau du criminel Netanyahu dans un communiqué.
Il est à noter que des caméras ont été installées cette semaine à certaines entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.

Suite à cette décision, des ouvriers se sont immédiatement attelés, dans la nuit de lundi à mardi, à démonter les détecteurs positionnés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.
Dans le même temps, des centaines de fidèles palestiniens se sont rassemblés à la porte d’al-Asbat, mais ils ont été confrontés par les forces armées d’occupation israéliennes qui les ont matés et dispersés avec des grenades lacrymogènes et des bombes assourdissantes.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/32449
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

CPI Centre Palestinien D'information
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Autriche: Un palestinien condamné à la perpétuité pour avoir planifié une opération contre l’occupation
.
La justice autrichienne a condamné lundi à la réclusion à perpétuité le réfugié palestinien, Abdul Karim Abou Habel, âgé de 27 ans, après qu’il avait donné des instructions pour deux personnes séjournant dans les territoires palestiniens
.
Le Hamas appelle à une intervention urgente pour protéger Al-Aqsa des régimes sionistes
.
Les forces israéliennes lancent un ballon de surveillance au dessus de la barrière de Zaatara
.
Erdogan: Israël tente de prendre al-Aqsa aux musulmans
.
Blessés et arrestations signalées lors de raids israéliens avant l’aube
.
Les Brigades d’Al-Qassam endeuillés par la mort d’un de leurs combattants
.
L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa
.
Cisjordanie: la mère de l’auteur de l’attaque de Halamish arrêtée
.
L’occupation installe des barrières de fer devant la porte des Lions
.
La mission diplomatique israélienne a quitté Amman
.
Un palestinien blessé par balle lors des affrontements à Jerusalem
.
Istanbul: L’OCI se réunit le 1er août pour discuter sur la mosquée al-Aqsa
.
L’occupation installe des checkpoints et arrête deux journalistes à Toulkarem
.
5 morts et 1090 blessés dans les affrontements d’Al-Aqsa
.
DCI Palestine : 11 enfants tués par Israël depuis le début de l’année
.
A l’ONU, le criminel Danon cherche à justifier les crimes sionistes à Jérusalem occupée
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 23 Safar 1438.

Flash info du 23 Safar 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Les avantages pour la santé du henné.

Qu’est-ce que le henné ?

Henna (hina) est une plante à fleurs portant le nom botanique Lawsonia inermis. Elle contient un pigment rouge-orange, appelé lawsone, également connu sous le nom hennotannic acide. Ce pigment est libéré en écrasant les feuilles dans un milieu acide. Les molécules d’lawsome auront alors la possibilité de colorer.

Disponible dans le commerce sous forme de poudre, le henné est réalisé par séchage de ses feuilles puis broyés en une poudre qui est ensuite tamisée.

Pour utiliser le henné, la poudre est mélangée avec de l’eau et/ou du jus de citron, pour former une pâte lisse. Le mélange qu’on obtient doit reposer pendant 6 à 12 heures pour que la cellulose de la feuille soit dissoute, rendant le lawsone disponible pour tacher la peau. Plus la pâte est laissée sur la peau ou à l’air, plus le lawsone va migrer, rendant ainsi la coloration plus sombre.

Il y a trois facteurs essentiels pour la guérison :

Expulsion des fluides présents dans les plaies.
Arrêt de la production de tout fluides.
Formation de chair saine (tissu de granulation) pour combler le vide.

Le henné contient ces trois facteurs et possède de très bonnes propriétés de guérison. Si les feuilles sont trempées dans l’eau durant toute une nuit et que le mélange est bu chaque matin pendant 40 jours, on y trouve une excellente guérison contre la lèpre.

Ses gargarismes sont bénéfiques contre la stomatite et tous les ulcères : langue, joues, lèvres… Son application locale a des effets apaisants sur les inflammations aiguës et les abcès. L’extrait de henné dans de l’huile, mélangé à de la cire naturelle et de l’huile de rose, appliquer ce mélange sur le dos, est très efficace pour soigner les maux.

Le henné dans la Sounnah.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur ) a dit : « Les meilleures choses par lesquelles vous pouvez changer vos cheveux blancs sont le henné et le ‘’katm’’. » (rapporté par At-Tarmidhi ,1753), Abou Dawoud, 4205), Ibn Madja, 3622) et qualifié par les deux derniers de ‘beau’ et ‘authentique’..

« Abu Bakr a teinté ses cheveux par le henné et le ‘’katm’’ ». (rapporté par Mouslim,2341).

Selon Abou Dharr qu’Allah l’agrée, Le Prophète,Salalahu alayhi wa salam, a dit : « Les meilleures choses avec lesquelles les cheveux sont changés sont le henné et le katam. » Rapporté par Abou Dawoud.

Oum Salamah, qu’Allah l’agrée, rapporte que : « Le Prophète,Salalahu alayhi wa salam, ne souffrait jamais d’une blessure ou d’une épine sans appliquer du henné dessus. » Rapporté par At-Tirmidhi, al Bayhaqi.

Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, est rentré chez une femme mariée et lui a dit : « Teints tes mains avec le henné, car si l’une de vous délaisse la teinture avec le henné, ses mains deviendront comme celles des hommes. » Rapporté dans Al Mousnad (recueils de hadiths rédigé par l’imam Ahmed).

Il a été testé cliniquement que si le henné était appliqué en pâte sur la plante des pieds des patients atteints de la variole ou varicelle, leurs yeux ne seront pas affectés par la maladie.

Les feuilles sèches de henné gardées dans les vêtements, servent en tant qu’insectifuge.

Si la pâte de henné est appliquée sur les ongles, l’éclat des ongles augmente et si elle est appliquée sur les pieds et les semelles, elle est efficace dans le syndrome des pieds brûlants.

Si les ongles deviennent défigurés après avoir une infection fongique, il est conseillé d’utiliser du henné mélangé à du vinaigre pour les rendre à nouveau beaux. La pâte de henné est très efficace contre les brûlures. Elle guérit les furoncles du cuir chevelu si elle est appliquée avec Roghan-e-Zaitoon.

Les médecins de Unani décrivent le henné comme un bon purificateur de sang. Hakim Ajmal Khan a utilisé une fois la pâte de henné sur la paume d’une patiente qui souffrait de ménorragies et elle a guéri.

Inhaler le parfum de ses fleurs guérit les maux de tête de chaleur.

L’huile préparée à partir d »huile d’olive et feuilles de henné est très efficace dans la rigidité musculaire. Si les feuilles de henné sont trempées dans une quantité suffisante d’eau et maintenues dedans tout au long de la nuit, puis le mélange bu au matin, on y trouve une guérison contre la jaunisse.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Témoignage d’Amélie, l’islam a changé sa vie.

Chaque semaine nous vous proposons de découvrir le parcours de compatriotes français qui ont embrassé l’islam. Retrouvez les précedents témoignages de Nicolas, Réjane, Christophe, Malorie, Anaïs, Mathieu et son épouse.

As salaam aleykoum wa rahmatoulmahi wa barakatouh, je m’appelle Amélie, j’ai 25 ans, je suis d’origine française. Célibataire sans enfants, je vis actuellement à Londres où je recherche un emploi.

La vie avant l’islam.

J’ai reçu une éducation chrétienne. Étant enfant, je pratiquais le christianisme puis je m’en suis détournée à l’âge de l’adolescence. Ma famille est plus ou moins pratiquante, elle célèbre seulement les événements de cette religion. Je me suis toujours posé des questions autours de cette religion mais les personnes autour de moi qui l’encadraient n’ont jamais su clairement y répondre. Je suis donc restée sans réponses. Je ressentais qu’il y avait des « fausses notes » mais malgré tout, j’ai toujours cru en Dieu.

Je suis une personne positive, qui aime les gens, la vie, le sport, s’amuser, apprendre. Mes dix dernières années ont été un véritable « flirt » avec ce bas monde, je ne pouvais pas vivre sans musique, je sortais beaucoup en soirées, je rentrais complètement saoule au petit matin, je dormais le jour, vivait la nuit, je fumais de l’illicite tous les jours, je pensais que mes amis étaient ma famille, je collectionnais les aventures à la recherche de l’amour avec un A mais au fond de moi, cela ne me rendait pas heureuse. Bien des fois je me suis retrouvée dans de mauvaises situations où je me disais Ô mon Dieu comment vais-je m’en sortir ? Et Dieu merci je m’en suis toujours sortie. J’ai eu beaucoup de signes dans ma vie grâce auxquels j’ai compris que je n’étais pas seule, qu’il y avait une force suprême pour me protéger et veiller sur moi.

La découverte de l’islam.

C’est au début du dernier mois de Ramadan que Dieu m’a aidé à me sortir d’une très mauvaise situation où j’étais vraiment malheureuse et du jour au lendemain tout c’est arrangé comme si rien ne s’était passé. Par réflexion et curiosité j’ai décidé de faire des recherches approfondies sur le fondement des différentes religions et principalement la naissance des trois livres que sont la Thora, l’Evangile et le Saint Coran. Ce fut une étude très intéressante. J’ai été séduite, prise d’amour pour l’Islam ! Je ressentais en moi un fort sentiment de vérité qui me poussait à vouloir en savoir toujours plus, plus, plus. Au fil de mes recherches et mes découvertes, j’ai fait les liens, tout n’a été que suite logique, j’ai enfin achevé mon puzzle qui trainait depuis tant d’années, je me sentais mieux, j’avais enfin découvert la vérité, fait clairement la distinction entre le bon et le mauvais chemin, le Bien et le Mal, ce fut le déclic.

Je souhaitais en apprendre un maximum sur l’islam. Je me suis hâté d’aller en parler à des amis qui sont musulmans et qui m’ont encouragé. Une amie m’a prêté plusieurs livres dont le Saint Coran que je voulais absolument lire. Et voilà qu’en le lisant, j’ai trouvé toutes mes réponses, il est un guide, un mode d’emploi pour la vie, facile à lire, je suis tombée amoureuse. Suite à un rêve que j’avais fait, j’ai décidé de jeûner. Au réveil, mes parents me propose de manger, je refuse et leur explique que je souhaite jeûner. La réaction de mon père a tout de suite était de me demander si j’avais un nouveau petit ami musulman, je lui ai expliqué que non voyons, rien à voir du tout, cela venait de moi-même, mais ils n’ont pas compris. Certes ce jour n’a pas été évident, mais j’en ai retenu de forts messages positifs. Cela m’a permis de comprendre que l’on peut changer son quotidien et de penser fortement aux personnes qui souffrent de famine. Le mauvais clin d’œil fut le lendemain quand heureuse d’ouvrir mon frigo pour un bon repas, car il est vrai que le soir de la veille, juste un peu de nourriture m’avait suffit, je découvre du porc partout et dans toutes les formes !!! Cela m’a écœuré croyez moi.

Jour après jour, je pensais à ma future conversion car au fil de mes lectures et de mon apprentissage je me sentais vraiment en paix. Je voulais me rapprocher encore plus de Dieu, j’en ressentais le besoin ainsi que cette crainte envers Lui. Par ailleurs, m’imaginer que je pouvais mourir à tout instant et en même temps connaitre toutes ces choses sur l’islam sans les pratiquer m’ont motivé à faire le pas, je souhaitais mourir musulmane. Mes amies musulmanes me disaient qu’il faillait que j’aille doucement, petit à petit mais sûrement. J’ai compris le message.

Annonce à la famille.

Puis j’ai décidé de parler de mes découvertes à ma famille, je ressentais le besoin de dire à tous les merveilles du Coran, la beauté de l’Islam et les erreurs des stéréotypes qu’ils avalent en regardant TF1 mais non, ils aiment trop TF1 et pensent que la TV diffuse la vérité ! J’ai de la peine pour eux. Cependant ma famille ne peut nier les effets positifs car ils ont observés chez moi un changement de comportement radical, j’étais beaucoup plus posée, je sortais le jour et dormais la nuit, j’étais beaucoup plus proches de mes parents et surtout de ma mère. Mais, j’ai décidé de partir à Londres pour des raisons personnelles, et aussi afin de pouvoir plus me consacrer à l’Islam, et entrer à petits pas dans cette grande et magnifique communauté.

Depuis Janvier, je ne mange plus de porc, je ne bois plus d’alcool et je ne fume plus l’illicite. Au mois de février, je suis rentrée en France pour faire part à mes parents de mon souhait de reconversion. Je souhaitais leur en parler avant de le faire, c’est vrai qu’ils l’ont mal pris mais je leur ai expliqué que cela ne changeait pas ma personne. J’étais toujours leur fille que la religion est l’une des seules choses que l’on peut choisir dans la vie et que je me sentais vraiment en paix, en harmonie, épanouie dans l’Islam. Je leur ai dit que c’est pour moi le meilleur de chemin de vie s’ils savaient !!! Ma mère m’a dit qu’elle ne comprenait pas pourquoi je souhaitais changer de religion, je lui ai dit pourquoi suivre les traditions d’une religion que tu pratiques à peine et avec laquelle tu es à peine d’accord, est-ce simplement parce que ta mère te la inculquée et ta grand mère la pratiquait, mais est ce ta grand mère qui te permet de vivre ???? Non c’est Dieu et pour moi l’islam c’est la paix, l’Amour, le respect et la soumission à Dieu.

Elle m’a donc répondu que j’étais devenu une femme soumise alors que l’on s’est battu pour le droit des femmes, je lui ai dit oui je suis soumise à Dieu, mais je me sens libre maman, alors que certains sont esclaves de la société et se suicident à cause de leur travail.

Je vous épargne le reste des stéréotypes que j’entends par mes frères et mon père, pour moi qu’importe, c’est ma vie, mon choix, et c’est bien les actions que l’on emportera avec nous et non pas nos biens. Et tanpis s’ils ne comprennent pas, Dieu guide et égare qui il veut n’est-ce pas ??! Mais, malgré tout ma maman respecte mon choix car durant mon séjour, elle m’achetait de la viande Halal et ne cuisinait pas de porc.

L’islam au quotidien.

Je me suis reconvertie début févier, je ressentais vraiment le besoin, vraiment mon cœur réclamait la shahada, ce fut alors une renaissance pour moi. Je me sens en paix à présent, je sais où je vais, ce que j’ai à faire et je ne me suis jamais senti aussi bien. En peu de temps j’ai appris à faire la salat avec un livre que je me suis procuré et quel plaisir, c’est un bien fou !!!!! al hamdoulilah. Je me sens vraiment bien, protégée, c’est dur à expliquer et j’admets que je reste stupéfaite face à la Grandeur et la Puissance de Dieu, le Seul à qui je vide mon complètement mon cœur à présent.

Aussi, j’ai repris contact avec une amie du lycée qui s’est elle aussi convertie à l’islam, j’étais vraiment contente. Elle m’a expliqué être passée par les mêmes épreuves que moi avec ses parents, cependant il ne faut pas perdre espoir et continuer de prier en demandant à Allah d’ouvrir leur cœurs car avec de la patience et au fil du temps, ils finissent en général par accepter notre décision.

En ce qui concerne mon « intégration » dans la communauté musulmane, elle s’est très bien passée, vraiment, je me sens membre d’une très grande famille, présente partout dans le monde et cela fait très chaud au cœur. J’y ressens une très forte solidarité, fraternité. Maintenant j’ai plein de frères et sœurs qui sont vraiment gentils, adorables, rien à dire et je sais que je peux compter sur eux pour quoi que ce soit, je me sens vraiment intégrer, Dieu merci.

En ce qui concerne ma Foi au quotidien, elle m’apporte sérénité, espoir, volonté d’apprendre chaque jour un peu plus et de faire en sorte de devenir meilleure jour après jour, elle me permet de lutter contre mes désirs, les caprices de mon corps et les tentations.

Ainsi, aujourd’hui, je remercie Dieu tous les jours pour ses bienfaits et le fait de m’avoir guidé et je lui demande de pouvoir l’aimer, l’adorer jusqu’à mon dernier souffle inshaAllah, car je me sens tellement bien, je n’ai peur de rien à part Lui. Ma religion est un réel plaisir, d’ailleurs mon prochain objectif est d’apprendre l’Arabe, InshaAllah et mon rêve est de me rendre un jour à la Mecque InshaAllah.

Mon souvenir mémorable fut quand je suis allée pour la premières fois à la mosquée, c’était un grand moment pour moi, une paix m’a envahit, une paix que je n’ai jamais ressentie dans une église, d’ailleurs, je me sentais tellement heureuse que la nuit je n’ai pu trouver le sommeil tellement j’étais ravie.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Emmanuel Macron : « les partis politiques sont morts ».

Emmanuel Macron, candidat à la prochaine élection présidentielle, a un avis bien tranché sur l’organisation de primaires. Elles sont la preuve que les partis politiques n’existent plus.

Les partis politiques n’intéressent plus les gens.

C’est en Moselle, à Metz, que l’ancien ministre de l’Economie et des Finances n’a épargné ni les socialistes ni les républicains. Aucun ne sait désigner une figure de proue, un leader, ce qui montre alors les divisions au sein même des partis. « Ils font donc des primaires pour régler tous les problèmes. Comme ils n’intéressent plus les gens, ils intéressent les médias avec les primaires. Comme ils n’ont plus d’idéologie commune, ils débattent de tout et ce sont les primaires, et donc des non-adhérents, qui décident du leader qui va à la présidence de la République », a indiqué Emmanuel Macron. D’ailleurs, pas de renouveau pour lui chez Les Républicains puisque soit « le statu quo », soit « le retour en arrière » sont proposés aux électeurs avec François Fillon et Alain Juppé.

Certains socialistes ont désigné Emmanuel Macron comme étant celui qui ferait perdre la gauche en 2017 puisqu’il s’opposera à son candidat. Mais pour le premier concerné, elle n’a pas besoin de lui pour perdre, les sondages lui étant défavorables.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Un mineur accusé de tags haineux sur des synagogues, une église et une mosquée à Ottawa.

Un mineur, accusé d’avoir inscrit des tags à caractère raciste sur des édifices religieux, a été arrêté par la police d’Ottawa dans la nuit du vendredi au samedi.

Le suspect aurait tagué des messages haineux et xénophobes sur deux synagogues, une église, ainsi qu’une mosquée de la capitale Canadienne. L’individu aurait également proféré des menaces avec une arme dangereuse selon le Service de police d’Ottawa.

« Il n’est absolument jamais acceptable que ce genre de haine soit exprimé dans les communautés » a déclaré la Première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne.

L’adolescent a été présenté samedi 19 Novembre devant la cour et a été inculpé de plusieurs chefs d’accusation, dont prononciation de menaces et préjudices à des édifices religieux.

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Strasbourg : échec des « purges anti-radicalisme » à l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem se justifie.

Depuis hier, les médias évoquent un attentat terroriste imminent déjoué à Strasbourg. Au moins 7 personnes ont été interpellées dont un animateur périscolaire d’une école maternelle de Strasbourg.

La ministre de l’Education Nationale a indiqué qu’une réunion allait avoir lieu avec les parents d’élèves afin de les rassurer. Face aux médias, Najat Vallaud Belkacem a dû préciser que l’homme arrêté n’était pas connu des services de renseignements.

« Il n’y avait eu aucun signe de radicalisation », a assuré la ministre de l’Éducation nationale au micro de BFMTV.

Depuis quelques années, le Ministère de l’Education Nationale travaille avec le Ministère de l’Intérieur au fichage des élèves potentiellement « radicaux ». Il en est de même pour les professeurs et autres personnels des écoles. Plusieurs professeurs ont déjà été écartés de leur poste d’enseignant sans véritable motif clair.

Le suspect arrêté ce week-end était « inconnu des services de renseignements » selon la Ministre de l’Education Nationale. Une affirmation étrange alors que les sept suspects ont été arrêtés suite à une enquête des services anti-terroristes. Manque de transparence entre les services ? Echec de la « politique anti-radicalisme » menée par l’Education Nationale ? Pour l’instant aucune remise en question de la part de Najat Vallaud-Belkacem.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Deux Qataries braquées sur l’autoroute, au moins cinq millions d’euros volés.

Deux femmes qataries ont été violemment agressées alors qu’elles venaient d’atterrir à l’aéroport du Bourget. Les responsables ont dérobé bijoux, vêtements et bagages. Un butin estimé à au moins cinq millions d’euros.

Sur l’autoroute A1 aux portes de Paris, une voiture avec deux hommes cagoulés ont forcé la Bentley transportant les deux femmes à se garer. Les agresseurs ont aspergé de gaz lacrymogène les deux femmes âgées d’une soixantaine d’années ainsi que le chauffeur. Les voleurs ont dérobé bijoux, vêtements et bagages avant de prendre la fuite.

Les agressions contre des personnes célèbres et / ou riches se multiplient dans la capitale de la mode et du luxe. Une nouvelle affaire qui risque décorner un peu plus l’image de Paris déjà bien entachée par les récentes agressions de Kim Kardashian et Mallika Sherawat, célèbre actrice indienne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les musulmans rohingyas ciblés : Corps carbonisés, villages incendiés.

Plusieurs photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux ce week-end témoignent d’une nouvelle montée de l’horreur dans l’État de Rakhine, en Birmanie.

En effet, une longue et brutale répression exercée par l’armée birmane à l’encontre de la minorité musulmane rohingya continue encore et toujours.

Les Rohingyas sont une minorité musulmane en Birmanie, pays majoritairement bouddhiste. Une loi adoptée en 1982 les empêche de réclamer la citoyenneté birmane : ils sont donc apatrides et soumis à des restrictions de mouvements.

C’est ainsi que depuis de nombreuses années, ils sont victimes d’acharnements de la part des birmans soutenue par l’armée birmane. Ces derniers jours ont été horribles pour ces musulmans puisque de nombreux villages ont été incendiés, des cadavres carbonisés découverts et des maisons de musulmans brulées.

Ceux qui ont pu ont fuir ces massacres ont fui vers le Bangladesh mais les rohingyas y entrent en toute illégalité. Les autorités pourraient donc décider de les renvoyer vers leur pays d’origine et le triste sort qu’ils les attend.

Les rohingyas sont selon l’ONU la minorité la plus persécutée au monde.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Maroc : Al Hoceima : Le Rif ne décolère toujours pas.

Près d’un mois après la mort d’un marchand de poisson écrasé par une benne à ordures, le RIF ne décolère pas.

En effet, chaque semaine de nouvelles manifestations ont lieu à Al Hoceima.

C’est ainsi que ce samedi, rassemblés sur la Place des martyrs, les manifestants ont scandé des slogans tels que « Dignité « , » Justice » ou encore « Liberté ».

Pourtant, les autorités ont promis de faire la lumière sur ce tragique décès mais il semblerait qu’une partie de la population soit à bout de souffle. Rappelons que certains témoins avancent la thèse d’un homicide volontaire suite au refus de ce marchand de donner un pot de vin.

Depuis ce tragique accident, 8 personnes, dont des responsables, ont été arrêtées par la police puis incarcérées pour « homicide involontaire ». Le verdict est donc attendu …

Clic pour voir la Source de l’article

***


Turquie : le projet de loi sur les viols de mineur retiré.

Le Premier ministre turc Binali Yildirim a éteint la polémique sur le projet de loi très controversé mardi 22 novembre. La loi prévoyait l’annulation d’une condamnation pour agression sexuelle sur mineur dans le cas où le violeur épouse sa victime.

« Nous allons renvoyer ce projet de loi en commission afin de parvenir à un texte consensuel comme l’a demandé le président Recep Tayyip Erdogan », précise Binali Yildirim. Le texte de loi devait être présenté mardi pour être voté en seconde lecture. Selon le chef du gouvernement, le retrait du projet vise à « donner aux partis d’opposition le temps nécessaire pour qu’ils élaborent leur proposition ».

La proposition est venue de l’AKP, parti actuellement au pouvoir, et a été voté la semaine précédente en première lecture. Le texte a provoqué l’inquiétude d’ONG de protection de l’enfance, des partis d’opposition et de milliers de citoyens turcs qui ont manifesté ce weekend. Il devait s’appliquer, d’après le gouvernement, aux personnes emprisonnées pour agression sexuelle « sans force, ni menace ou contrainte » sur mineur commis avant le 11 novembre 2016.

Bekir Bozdag, le ministre de la Justice qui a défendu le projet au Parlement, explique que cela vise à ne pas pénaliser les couples dont l’un des membres est mineur « consentant ». « Les mariages précoces (en dessous de 18 ans, ndlr) sont malheureusement une réalité. (…) Lorsqu’un enfant naît de cette union non officielle, le médecin prévient le procureur, et le mari est envoyé en prison, plongeant la femme et l’enfant dans des difficultés financières », justifie-t-il. Il ajoute aussi que ces hommes ne sont « pas des violeurs, pas des agresseurs sexuels », estimant à environ 3 000 le nombre de familles concernées par cette mesure. Des explications qui outrent des associations des droits des femmes qui ont manifesté leur colère à l’annonce du projet. Celles-ci demeurent sur le qui-vive.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Burger King ne se reconvertira pas au halal en France.

La chaîne de restauration rapide Burger King compte détenir 600 points de vente en France d’ici à 2020, essentiellement grâce à la transformation des restaurant Quick rachetés en 2015.

« Sur les 400 établissements Quick rachetés, nous allons en convertir entre 320 et 340. Le reste concerne une vingtaine de restaurants des deux enseignes qui se trouvent à proximité géographique les uns des autres », déclare cette semaine Jérôme Tafani, vice-président et directeur général de Burger King France. Cependant, les dizaines de Quick halal répartis sur le territoire ne devraient pas être concernés par cette opération. La question avait déjà été soulevée en décembre 2015 et la position du groupe Burger King n’a pas évolué.

« Il y a une cinquantaine de Quick halal qui vont rester tels qu’ils sont actuellement, nous n’allons pas nous en séparer brutalement, mais il n’y aura pas de Burger King halal », explique Jérôme Tafani. Il ajoute qu’« aucune décision » n’a été précisée pour ces restaurants.

A propos des établissement Quick situés dans les DOM-TOM et en Afrique du Nord, le groupe se dit « en pleine réflexion stratégique, des négociations sont en cours », selon le vice-président de Burger King.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amérique : Les cours d’autodéfense très demandés par les Américaines voilées depuis l’élection de Trump.

En hausse constante depuis 2015, les actes islamophobes ont atteint un pic vertigineux Outre-Atlantique dans les jours qui ont suivi la victoire du populiste Trump, les réseaux sociaux bourdonnant de récits d’agressions commises contre des citoyennes américaines voilées avec une haine post-électorale décuplée.

Au lendemain d’une élection qui a laissé groggy plus d’un musulman, le téléphone de Zaineb Abdulla, 24 ans, la jeune vice-présidente d’une association dédiée aux sourds et malentendants, n’a pas arrêté de sonner à Chicago, son lieu de résidence, pour lui signaler une recrudescence alarmante d’incidents violents liés à « l’arrachage de hijab » en plein jour, aux quatre coins de la vaste Amérique.

Très sensibilisée à ces attaques ciblées pour avoir elle-même subi leur extrême brutalité et infinie lâcheté, la jeune femme voilée qui s’est fait un nom grâce à ses cours d’autodéfense destinés aux êtres les plus vulnérables, qu’ils soient fragilisés par un handicap auditif ou par un hijab qui en fait des victimes expiatoires désignées, a croulé sous les sollicitations de ses coreligionnaires en détresse. Toutes lui ont demandé avec insistance de mettre en place une formation spécifique pour se défendre contre des assaillants qui se sentent légitimés à passer à l’acte, en recourant au même mode opératoire.

Interviewée par le Washington Post, Zaineb Abdulla a indiqué s’être entourée des compétences d’un maître en la matière, Misho Ceko, spécialiste des arts martiaux mixtes, afin d’enseigner aux femmes musulmanes différentes parades pour s’extraire des griffes d’agresseurs déchaînés et éviter d’être étranglées lors d’assauts visant à les dévoiler de force.

« Ces cours de self-défense nous redonnent confiance. Ils aident les femmes à se rendre compte que si quelqu’un les agresse, elles ont non seulement le droit de se défendre mais aussi la capacité de le faire », a-t-elle déclaré, en se réjouissant du franc succès viral rencontré par ses cours filmés et diffusés sur Facebook, notamment celui qui montre comment réagir face au désormais très répandu « arrachage de voile » dans l’espace public.

« Devant cette escalade de crimes haineux suite à l’élection de Trump, connaître les bases de la légitime défense revêt une importance cruciale pour les femmes musulmanes », souligne Zaineb Abdulla, laquelle, après avoir eu un réveil douloureux mercredi 9 novembre, à la vue d’un Donald Trump triomphant, s’est levée du bon pied une semaine plus tard, en découvrant le formidable buzz suscité par ses vidéos en ligne dont l’une d’elles a enregistré 3,5 millions de vues et plus de 57 000 partages.

Sa notoriété grandissante dépasse largement les frontières de l’Etat de l’Illinois pour s’étendre au-delà même de la première puissance mondiale, jusqu’au Royaume-Uni, au Maroc et au Nigeria, où ses cours d’autodéfense font de nombreux émules et l’objet de demandes accrues et pressantes.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Sarkozy «karchérisé» à jamais pour le bien de la France.

LA REVANCHE DE FRANÇOIS FILLON.

Sauf à sombrer dans un comique de répétition, Nicolas Sarkozy quitte définitivement la scène publique le 20 novembre 2016 sur un échec retentissant de la dimension d’un séisme de grande magnitude, en 3ème position de la primaire des partis de la droite française, loin derrière son ancien premier ministre François Fillon, qu’il a durement rudoyé durant les cinq ans de sa mandature présidentielle, derrière le chouchou de Jacques Chirac, son ancien mentor, dont il fut un brutus impitoyable.

Dans ce qui peut être interprété comme un message subliminal des électeurs à leurs représentants, la propulsion de François Fillon à la tête de la compétition a visé à saluer l’unique grand candidat de cette consultation à n’avoir pas défrayé la chronique judiciaire pour des affaires en rapport avec l’argent illicte, contrairement à Alain Juppé (affaire de l’appartement de son fils Laurent et emplois fictifs à la Marie de Paris), contrairement surtout à Nicolas Sarkozy, qui traine une batterie de casseroles en la matière (sondages de l’Elysée, financement libyen etc..).

Le choix de François Fillon, ancien lieutenant de Philippe Seguin, chef de file du gaullisme social, devrait replacer le curseur de la droite vers son centre de gravité naturel, le gaullisme, que le «sang mêlé» philosioniste Nicolas Sarkozy avait fortement déplacé vers la borne atlantiste. Sur le plan international, François Fillon, nullement impliqué au premier plan dans les guerres de prédation économique du monde arabe, contrairement à Nicolas Sarkozy (Libye) et Alain Juppé (Syrie). Si ces propos de campagne étaient confirmés, il pourrait relancer le dialogue avec la Russie sur les grands sujets d’actualité, notamment la Syrie.

En 2012, à son échec face à son rival socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy avait fait ses adieux à ses troupes. Les promesses, c’est bien connu, n’engagent que ceux qui y croient. Sans tirer les conséquences de son premier échec, l’erreur était humaine, mais sa répétition serait diabolique et le discrédit irréversible.

LA DALLE D’ARGENTEUIL, FATALE À SON DESTIN.

Depuis 2012 tous les candidats à la présidentielle l’ont fait, y compris Alain Juppé. Nicolas Sarkozy a calé, lui, devant l’obstacle, n’osant y retourner pour conjurer son ostracisme. Le sort dès lors en était jeté. Onze ans après la bravade du «sang mêlé» sur le lieu désormais emblématique de la «dalle d’Argenteuil», son rival post gaulliste a rendu visite, le 2 novembre 2016, à cette ville encore sous le choc de la stigmatisation, signant par la même l’échec du sarkozysme.

En tournée pré-électorale, accueilli par des insultes et des canettes vides, Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’intérieur, interpellait un interlocuteur imaginaire pour faire passer un message de fermeté: «Vous en avez assez de cette bande de racailles? On va vous en débarrasser». Deux jours plus tard, l’électrocution de deux adolescents Zyed et Bouna, à Clichy sous Bois, serviront de déclencheur des émeutes périurbaines de 2005, conduisant le gouvernement à décréter l’État d’urgence, pour la première fois en 45 ans depuis la fin de la guerre d’Algérie.

Depuis cette date, Nicolas Sarkozy était «personna non grata» dans cette cité qu’il ne s’est plus hasardé de revisiter. En 2012, lors de sa campagne pour sa réélection, Nicolas Sarkozy a buté sur l’étape d’Argenteuil, un évitement qui a tourné en sa défaveur. En 2017, la récidive lui a été fatale.
Que pouvons-nous espérer d’un président d’un pays qui n’a pas le courage de franchir le périphérique de sa capitale ?

«Casse-toi pauv’con »: La dalle d’Argenteuil était le véritable test de la crédibilité de «Bomber Sarko». Battu en 2012, l’homme avait promis de renoncer à la politique active, mais sa promesse n’a pas résisté à l’appétit du pouvoir, ses ors et ses apparats. Bye Bye Sarko, sans regrets ni remords pour le champ de ruines qu’il a laissé à son passage au pouvoir.

Retour sur ce bilan désastreux pour la France.

LA ROULETTE RUSSE.

Les Français ont joué à la roulette russe à l’élection présidentielle de mai 2007. Nicolas Sarkozy a gagné, la France a perdu.

Propulsé au pouvoir sur fond d’un paysage international dévasté, à contretemps du momentum stratégique, en pleine déroute des États Unis en Afghanistan et en Irak (2003), et d’Israël au Liban (2006), à la veille du collapsus de l’économie occidentale, l’idole des jeunes était déjà un président à contre sens.

LE TRIOMPHE DU NÉO-PÉTAINISME.

En signant son ralliement aux thèses des néoconservateurs américains par la réintégration du giron atlantiste, il mettait ainsi fin à la parenthèse gaulliste sur le plan diplomatique, et, sur le plan interne, avec l’adoption des lois sur l’exclusion sociale et le pistage génétique, le président rétrograde marquait le triomphe du néo-pétainisme.

Le délire narcissique dans lequel avait baigné la France pendant un an a débouché brutalement sur la plus grande mystification politique de l’Histoire de la V me République, avec un état de grâce le plus bref de l’Histoire, implosant le soir même de son élection avec «la nuit du Fouquet’s», le dîner groupant les plus importantes fortunes du pays, couplé d’une croisière à bord du yacht de Vincent Bolloré et du vaudeville de son couple glamour à la Kennedy qui s’achèvera par son mariage avec un mannequin people fort apprécié du Paris intellectuel et artistique, enfin, son langage de charretier dégageant un entreprenant jeune homme par un langage châtié dont il a le secret.

«Casse-toi pauvre con», est passé à la postérité comme le parfait contre-exemple du bon goût présidentiel français.

Dans l’ordre symbolique, Nicolas Sarkozy a refait l’unité de la droite sur la base des thèses de l’extrême droite pétainiste et l’apparence de la droite gaulliste. Le sarkozysme a signé ainsi la défaite du gaullisme et le triomphe du néo-pétainisme. Se réclamant du gaullisme tout en siphonnant les thèses de l’extrême droite xénophobe, le sarkozysme a purgé en fait la querelle de légitimité par le dépassement syncrétique des deux grandes familles de la droite française, dont le point d’exacerbation avait été atteint lors de la présidentielle de 2002.

Une compétition présidentielle qui avait placé les Français devant l’infamant dilemme de choisir entre un «escroc» et un «facho», deux septuagénaires vétérans politiques de l’époque de la guerre froide occupant le devant de la scène depuis près de quarante ans, les deux candidats les plus âgés, les plus fortunés et les plus décriés de la compétition, mutuellement confortés dans une campagne sécuritaire, l’un, Jacques Chirac, héritier d’un gaullisme dévoyé dans l’affairisme le plus débridé, l’autre, Jean Marie Le Pen, héritier d’un vichysme sublimé par un ancien tortionnaire de la Guerre d’Algérie.

Le premier, auteur d’une formule chauvine d’une démagogie achevée sur les «bruits et les odeurs» des familles immigrées qui ponctionnent la sécurité sociale par leur prolificité génésique, le second, auteur d’une formule d’une abomination absolue sur le «Durafour crématoire, point de détail de l’Histoire».

L’AGITÉ DU BOCAL.

Sujet Médiatique Unique pendant les deux premières années de sa mandature, l’homme glanera au passage le sobriquet d’«agité du bocal».

Sous Nicolas Sarkozy, la France a vu sa notation économique dégradée, son taux de chômage explosé à 10 pour cent de la population, parallèlement à l’inflation des lois répressives (13 en cinq ans), alors que sur le plan interne, son parti, l’Union Pour la Majorité (UMP), a sombré dans une gigantesque farce avec le duel fratricide des deux prétendants François Fillon et Jean François Copé et le scandale de son Bygmalion sarkozyste.
Sous son mandat, la dette publique a explosé de 600 milliards d’euros, alors que, parallèlement, les cadeaux fiscaux se sont élevés à 75 milliards d’euros et que 350.000 emplois industriels ont été détruits, générant 337.000 pauvres supplémentaires.

Recordman de la hausse la plus brutale du taux de chômage depuis trente ans, sous Sarkozy, à 8,1% en 2007, le taux se situait autour de 10% en 2012, selon les prévisions de l’Insee de l’époque. La baisse des moyens consacrés à la lutte contre le chômage s’est accélérée depuis 2008 (-10,5% entre 2010 et 2011 et -11,3% entre 2011 et 2012) et certaines mesures, comme la défiscalisation des heures supplémentaires, ont eu des effets néfastes sur l’emploi en période de crise.

Sur le plan diplomatique, le projet phare de sa mandature, l’Union Pour la Méditerranée (UPM), a sombré corps et âmes du fait de la destitution de ses deux piliers sud, le tunisien Zine El Abidine Ben Ali et l’égyptien Hosni Moubarak, emportés par le vent d’est du changement.
Sa libération de la Libye a fait de ce pays un «incubateur de dictateurs», une zone de non droit absolu, débouchant sur l’instauration de la charia dans le pays et la talibanisation du Nord Mali, le pré carré africain de la France.

LE POPULISME N’EST PAS POPULAIRE.

Ce président qui a fantasmé sur «les moutons que l’on égorge dans les baignoires» a néanmoins constamment quêté l’hospitalité des baignoires des palais royaux arabes, de Doha à Rabat, prenant l’initiative de stigmatiser une composante de la population pour des motifs inavoués bassement électoralistes.
A ce titre “les moutons que l’on égorge dans les baignoires” (Nicolas Sarkozy), tout comme «les bruits et les odeurs des familles immigrées» prolifiques (Jacques Chirac) demeureront une tache indélébile du discours politique français et déshonorent leurs auteurs. A n’y prendre garde, elles ouvriraient la voie à des dérives fascisantes du comportement politique français.

Bouclier fiscal, dîner au Fouquet’s avec le CAC 40 et tutti quanti. Travaillez plus pour gagner moins. Pour réfléchir moins? Le mépris du peuple. Le mépris de la souffrance du peuple. Le populisme n’est pas populaire. Nicolas Sarkozy, dégradé, ses soutiens droitiers -Alain Delon et Jean Marie Bigard- en désertion et les symboles de la diversité en quenouille.

Plagiaire, Rama Yade, rayée des listes électorales de Colombes, puis dégagée de l’UDI. Fadela Amara, délogée de son appartement de fonction et Abdel Rahman Dahmane, des Palais de la République. Faudel renvoyé à ses fourneaux et Doc Gynéco à ses vapeurs. La banlieue n’aime pas les frimeurs et les tricheurs. Et si la diversité à la Sarkozy n’était finalement qu’un «piège à c…» et Sarkozy piégé par lui-même ?

L’ALLÉGEANCE AUX ARMES ET LE FICHIER DE LA DOUBLE NATIONALITÉ, DEUX ASPECTS D’UN MÊME PIÈGE DÉMAGOGIQUE.

L’allégeance aux armes, -la proposition de Jean François Copé, le chef de l’UMP, qui consiste pour tout candidat à la nationalité française ou tout français accédant à la majorité, de prêter un serment de loyauté à la France-, comme le fichier de la double nationalité, la proposition de Claude Goasguen, auront été les deux aspects d’un même piège de la démagogie qui se sont refermés contre ses auteurs. Tout comme la «déchéance de nationalité» sur le socialo motoriste François Hollande.

L’allégeance aux armes a été lachée en pâture à une opinion chauffée à blanc, sans tenir compte ni des objecteurs de conscience, ni des pacifistes.
Une allégeance n’immunise pas contre la trahison. La collaboration avec l’ennemi de la France, l’Allemagne nazie, a été institutionnalisée par un Maréchal de France, lors de la Deuxième guerre mondiale. Plutôt que de légiférer à tout vent, les législateurs UMP se devaient, au préalable, de réviser leurs cours d’histoire. Plutôt que de se lancer dans une entreprise si chauvine, mettre de l’ordre chez soi: La défense du caporal binational franco israélien Gilad Shalit par la France devient dès lors caduque et, non avenue, de même que la promotion du réserviste israélien Arno Klarsfeld au poste de directeur de l’office de immigration et de l’intégration.

Pour en finir avec le double standard… et dans le même ordre d’idées, faire intervenir l’Otan en Libye en dépassement du mandat de l’ONU et opposer son veto à l’admission de la Palestine, relève de la duplicité, une forme de déloyauté à l’égard de ses propres principes fondamentaux et accentue le discrédit de son auteur.

LA CLASSE POLITIQUE FRANÇAISE, UNE STRATE PARASITAIRE.

Tunisie, Maroc, Mamounia, Hammamet Djembé et Mallettes. Karachi et Clearstream. Rétro commissions et Taïwan. Alexandre Djhouri et Robert Bourgi. Ziad Takieddine et Bismuth. Financement libyen et sondages élyséens. Bygmalion (2) et consorts. La classe politique française…une strate parasitaire et obséquieuse. «République irréprochable», claironnait Nicolas sarkozy avait de succomber à un malaise vagal, «État exemplaire d’un siècle de l’éthique», tambourinait son ancien mentor.

Honte à l’Afrique de nourrir ses bourreaux. Cinq siècles d’esclavage pour un tel résultat. Pour continuer à entretenir à grands frais l’un de ses colonisateurs les plus implacables, la France, l’un de ses tortionnaires les plus impitoyables. Sans la moindre pudeur pour les victimes de la traite négrière, de l’esclavage, des zoos ethnologiques… les bougnoules, les dogues noirs de la République? Gabon, Congo, Cote d’Ivoire, Sénégal, Guinée équatoriale. Drôle de riposte que de cracher au bassinet lorsqu’on vous crache sur la gueule. Qu’il est loin le temps béni des Mau Mau du Kenya. A vomir ces rois fainéants, dictateurs de pacotille de pays de cocagne.
La honte. Vénalité française et corruption africaine, combinaison corrosive, dégradante pour le donateur, avilissante pour le bénéficiaire: Quatre cent milliards de dollars (400 milliards) évaporés en 35 ans du continent africain vers des lieux paradisiaques, de 1970 à 2005, selon les estimations de la CNUCED (2).

POSTURE ET IMPOSTURE.

Allégeance aux armes? La proposition de Jean-François Copé prendrait davantage de consistance si elle était assortie d’un serment d’intégrité de la classe politique française. Mais qui trahira sa parole en premier? Le postulant ou le moralisateur? Exception française et Pays des Droits de l’homme. Du pipeau. Ventouses et vampires plus vrais que nature, plus conformes à la réalité. En toute impunité. Sans la moindre pudeur. Travailler plus pour gagner qu’ils redisent. L’imposture absolue. Un ridicule qui tue, le signe indiscutable du déclin. Tant pis pour les fossoyeurs de la douce France.

Que l’on ne compte pas cette fois sur l’Afrique pour relever leur pays. Du balai, Erhal (dégage). Pour renvoyer à ses fadaises l’homme du discours de Dakar, spécialiste de la répétition, pas encore entré dans l’histoire.

LE MATAMORE DE LIBYE, UNE MÉTAPHORE.

Quelle inversion des valeurs que de voir l’homme de la stigmatisation africaine bombait le torse, ivre de sa victoire en Libye. Une victoire à la Pyrrhus d’ailleurs qui propulse la Charia comme la principale source de législation en Libye de par la volonté de Moustapha Abdel Jalil, le protégé du philosophe médiatique Bernard Henry Lévy. Il se raconte que dans la griserie de sa victoire le nouveau Scipion l’africain se serait vanté de nouveaux exploits devant le commandant Massoud de la Cyrénaïque et de la Tripolitaine: «Dans un an l’Algérie, dans trois ans l’Iran». Stratège d’opérette promoteur, à grand fracas, l’Union Pour la Méditerranée, une merveille de diplomatie au résultat piteux. Ses deux piliers sud, Moubarak et Ben Ali, gisant au fond de la Méditerranée.

«Dans un an l’Iran..: «Bomber Sarko» a seriné cette menace pendant cinq ans avec sa formule passée à la postérité: «la bombe ou le bombardement». Bravant ses foudres, l’Iran est parvenu, entre temps, au statut pleinement reconnu de puissance du seuil nucléaire, une puissance régionale redoutable d’efficacité en Syrie, en Irak, au Yémen, un acteur majeur de la scène internationale pendant que sarko galope encore à la recherche de sa gloire passée. Le matamore de Libye est une métaphore. Complètement à l’Ouest: un président à contretemps, à contresens de l’histoire, le pire sinistre industriel de la France depuis l’avènement de la Vème République. Ce stratège en chambre confond le principe du désir et le principe de réalité.

A la pêche électorale, le premier président de «sang mêlé» de France sera tour à tour «gaulois». Flattant le réservoir électoraliste que représente les «Harkis», les anciens supplétifs algériens de l’armée française, il se découvrira partiellement -une chouya- «Français Musulman». Sans craindre la contradiction, l’homme du discours négationniste de Dakar et du discours de Strasbourg se revendiquera de la filiation d’Aimé Césaire, le chantre de la négritude et du métissage, symptomatique de la confusion mentale dans laquelle il a baigné, de la démagogie dans laquelle il a plongé ses compatriotes, de son désarroi face à son bilan calamiteux, si désastreux pour la France. La vulgarité à un tel niveau n’est pas dans la tradition de la France. «Casse toi pauv con»……La dalle d’Argenteuil, assurément, aura été la tombe de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, «karchérisé» à jamais pour le bien de la France.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les Jérusalémites appellent à une stratégie pour contrer les violations de l’occupation
.
Un Palestinien tué au poste de contrôle de Qalandia
.
Le Hamas appelle les autorités libanaises à arrêter la construction du mur de séparation
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah pour la délégation des médias
.
L’isolement du Cheikh Raed Salah prolongé
.
Erdogan propose sa médiation entre le Hamas et Israël pour l’affaire des soldats détenus
.
Une nouvelle loi permet aux enquêteurs d’utiliser la violence contre les détenus
.
L’occupation démolit une maison en construction à l’est de Jérusalem
.
L’occupation poursuit ses exercices militaires dans la Vallée du Jourdain
.
Turquie: Interdire l’appel à la prière est absolument inacceptable
.
L’occupation arrête 4 Palestiniens lors des raids à Naplouse et Bethléem
.
L’occupation rase un village bédouin dans le Néguev
.
Jihad : Les renseignements de Naplouse continuent de détenir le prisonnier libéré Ramadan
.
Sit-in de solidarité avec le Cheikh Raed Salah devant la prison d’Eshel
.
Israël veut judaïser les noms des rues pour changer l’identité de Jérusalem
.
Les forces d’occupation transfèrent le doyen des détenus à Ramon
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com