MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


A Roubaix, le Parti Socialiste au plus bas veut récupérer le “vote musulman”

Le Parti Socialiste de Roubaix est en difficulté. Depuis la dernière défaite aux élections municipales, le parti a découvert que les électeurs musulmans n’étaient pas obligés de voter à gauche et que le divorce était acté.

Afin de palier à la perte du vote musulman à Roubaix, le Parti Socialiste vient de lancer un groupe de réflexion visant à comprendre le rapport entre «  appartenance religieuse et engagement politique ». Si le mot musulman ou islam n’est pas dans le titre, dans le fond, il est question de récupérer les militants / électeurs musulmans qui ont déserté le parti depuis les lois sur le Mariage pour Tous et la polémique autour de l’instauration de la théorie du Genre à l’école.

«  Est-ce que, si on est musulman, on peut s’opposer au mariage pour tous sans être mis au ban du parti ?  », s’interroge un militant. «  Il y a une différence entre être opposé au mariage gay et être homophobe !  », enchaîne un autre.

Marjolaine Pierrat-Feraille, conseillère municipale d’opposition, valide : «  On ne peut pas être homophobe et être socialiste. En revanche, j’estime qu’on peut être contre le mariage pour tous en étant pleinement membre du PS. Il peut y avoir des débats  ».

Fini la mise sur le banc des accusés des militants PS opposés à la loi sur le mariage pour tous, il est dorénavant question de les récupérer en leur expliquant qu’il est possible d’être adhérant au Parti Socialiste et opposé à sa politique sur le mariage ou l’éducation. Des propos aberrant lorsque l’on imagine les raisons d’un engagement d’un père ou d’une mère de famille dans la vie politique.

«  C’est vrai que ça a joué. Le mariage pour tous, la théorie du genre, on n’a pas arrêté d’en entendre parler, et pas seulement chez les musulmans. On ne l’a pas vu venir, mais c’est sans aucun doute une des causes de la défaite », avoue Mehdi Massrour, secrétaire de section.

Entre les mots et les faits, il y a une grande différence. Récemment, une élue PS musulmane de Marseille a été contrainte de démissionner après avoir refusé de marier un couple homosexuel. Une décision lourde de sens pour les militants et électeurs musulmans du Parti Socialiste. Entre ses convictions et son parti, il faudra dorénavant choisir !

Femme voilée à la plage : l’UMP et le PS contre les propos infâmes de Nadine Morano

Connue pour être bavarde, la députée européenne UMP aurait mieux fait de réfléchir à deux fois avant de publier la photo d’une femme voilée à la plage, ce lundi 18 août, en évoquant une « atteinte à notre culture ».

Des propos sanctionnés de tous…

Une perception de culture qu’elle semble être la seule à comprendre, étant donné que les parties de droite comme de gauche semblent s’horrifier face à ses paroles déplacées. A commencer par l’UMP qui se désolidarise de l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy à l’exemple de Valérie Pécresse, secrétaire générale déléguée de l’UMP, qui affirme sur RTL : « On a le droit de se promener dans la tenue qu’on souhaite sur les plages. » Suivi notamment du député UMP des Hauts-de-Seine, Thierry Solère, qui cite sur le site de Francetv Info :

 « Cette femme voilée respecte la loi et c’est le seul élément qui compte. Il lui est interdit de porter la burqa, mais elle a le droit de porter le voile dans les lieux publics » 

Le parti du PS ne s’est également pas abstenu à critiquer l’opinion de Morano à l’instar de Jean Marc Germain, député PS, qui s’est exprimé à l’antenne d’iTélé en ces mots : « La pire des droites dans notre pays, celle qui rejette l’autre, qui considère que quand on est musulman, on n’est pas un bon Français ».

… Sauf d’un seul

A l’inverse de Harlem Désir, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, qui ne semble lui aussi pas maîtriser la culture française en soutenant Morano ce matin sur BFM TV :

Je peux comprendre sa réaction […] Il n’y a rien qui puisse justifier qu’une femme n’ait pas le même droit qu’un homme »

Il semblerait également que l’eurodéputée veuille faire la cour au Front National, en optant pour des opinions aussi stigmatisantes que puériles, tu as choisi ton camp Nadine.