MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


La vie du Prophète Mouhammad (paix et bénédiction soit sur lui)

La vie du Prophète Mouhammad
(paix et bénédiction soit sur lui)

Cours de 44 épisodes, vie, sira, biographie, de notre Prophète ( pbsl ),
proposé par l’imam Rachid ELJAY

01 – La période anté-islamique


02 – Sa naissance


03 – Son enfance


04 – Sa jeunesse


05 – La Révélation


06 – La Prédication Discrète et Ouverte


07 – Les Persécutions contre le Prophète


08 – Les Persécutions contre les Compagnons


09 – La Hijra en Abyssinie


10 – La Conversion de deux Montagnes


11 – L’année de la Tristesse


12 – Le Voyage nocturne et L’ascension


13 – Les 2 Pactes D’allégeances


14 – L’émigration des Compagnons


15 – Les Préparatifs de L’émigration


16 – L’arrivée du Prophète à Médine


17 – La Construction de la Mosquée


18 – La fraternisation


19 – Les Deux Premières Années à Médine


20 – La Bataille de Badr partie 1


21 – La Bataille de Badr partie 2


22 – La Trahison des Pactes


23 – La Bataille d’Ouhoud


24 – Les Tragédies de l’an 5 de l’Hégire


25 – Les Tentatives de Dissension en L’an 5 de L’hégire


26 – Suite à un incident technique, le cours 26 a été endommagé et donc, il n’a jamais été publié.


27 – La Bataille des Coalisés partie 1


28 – La Bataille des Coalises partie 2


29 – La Bataille de bani quourayda


30 – Le Pacte D’el houdeybiya


31 – La Bataille de Khaybar


32 – Correspondances aux Rois


33 – Lettre à César


34 – La Bataille de Mou’tah partie 1


35 – La Bataille de Mou’tah partie 2


36 – La Conquête de la Mecque partie 1


37 – La Conquête de la Mecque partie 2


38 – La Bataille de Houneyne


39 – Le Partage du Butin


40 – La Bataille de Tabuk partie 1


41 – La Bataille de Tabuk partie 2


42 – Ils n’ont pas participes mais ils étaient Véridiques


43 – Le Pèlerinage d’Adieu


44 – La Mort du Prophète Mouhamad (pbsl)

Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Voici pourquoi la pudeur fait partie de la foi.

La pudeur est un sentiment de réserve, de retenue et de honte de plus en plus difficile à préserver.
L’Islam distingue deux types de pudeur: la pudeur naturelle (« al hayaa-oun-nafsâniy ») qui existe en chaque être humain afin de lui éviter de faire des choses blâmables et la pudeur (« al hayaa-oul-Imâniy ») qui résulte de la foi en Allah soubhanou wa ta’ala.
Le musulman a le devoir d’entretenir et de développer ces deux sortes de pudeur.

Afin de souligner que la pudeur fait partie intégrante de la foi, on retrouve de nombreux hadiths mettant en valeur l’importance de la pudeur.
D’ailleurs, le Prophète a dit :
«La foi comporte soixante et quelques branches…. La pudeur fait partie de la foi». {Hadith rapporté par Abu Horeira que l’on retrouve dans le Sahih de Boukhari (livre de la foi, n°9)}.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «La pudeur fait partie de la foi et la foi est au paradis. L’obscénité fait partie de la bassesse et la bassesse est dans le feu».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2009 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Aïcha (qu’Allah l’agrée) a dit :«Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la pudeur ne les empêchait pas de comprendre leur religion».
{Rapporté par Mouslim ( livre des menstrues, n°332 )}.

Allah soubhanou wa ta’ala a également mis en exergue la noblesse de la pudeur de la femme. IL dit :
« Et quand il fut arrivé au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant [leurs bêtes] et il trouva aussi deux femmes se tenant à l’écart et retenant [leurs bêtes]. Il dit: «Que voulez-vous?» Elles dirent: «Nous n’abreuverons que quand les bergers seront partis; et notre père est fort âgé.
Il abreuva [les bêtes] pour elles puis retourna à l’ombre et dit: «Seigneur, j’ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi».
Puis l’une des deux femmes vint à lui, d’une démarche timide, et lui dit: «Mon père t’appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous». Et quand il fut venu auprès de lui et qu’il lui eut raconté son histoire, il (le vieillard) dit: «N’aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes ». (Coran, 28, verset 23 à 25).

Ainsi, on peut conclure que la pudeur envers Allah, c’est le fait de lui obéir, et d’avoir honte de lui désobéir et qu’il n’y a pas de pudeur à avoir dans l’apprentissage de la science.

La pudeur n’engendre pas de perdre sa personnalité mais plutôt de l’utiliser pour faire du bien !

AJIB.FR
***


Voici ce qu’il faut savoir sur salât joumou’a.

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes.
Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : «Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!» (Coran, 62/9).
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) nous a indiqué également combien cette prière est incontournable dans la vie d’un musulman:
«Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
«Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande.
A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : «Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
Un jour d’une telle importance, mérite d’être honoré, comme Allah ‘azawajel l’a glorifié. Ce jour-là on doit multiplier les bonnes œuvres et s’abstenir de tout péché. «Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Afin de prier dans les conditions dictées par Notre Créateur, le musulman doit respecter cinq règles fondamentales:
– le musulman doit être en état de résidence (et non voyageur)
– être libre (et non en position d’esclave)
– être un homme pubère (Joumou’a n’est pas obligatoire pour les femmes et les enfants)
– être proche du lieu de prière
– être en absence d’excuses légales (exemple : la maladie)
Au moment d’aller effectuer la prière, le musulman doit délaisser les activités commerciales ou celles qui le poussent à la distraction.

Enfin, la préparation pour se rendre à la prière est primordiale et revête toute son importance.
Le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a explicité l’état dans lequel le croyant doit être pour se rendre à la prière du Vendredi:
«Cinq pratiques sont caractéristiques de la Fitra (nature primordiale) : la circoncision, le rasage du poil pubien, le coupage court des moustaches, le coupage des ongles et l’épilation des cheveux des aisselles.» (rapporté par Abû Hurayra).

De plus, le croyant doit porter des vêtements propres, se parfumer (uniquement les hommes), et se rendre à la mosquée de bonne heure.
Il doit accomplir les deux unités de prières surérogatoires en arrivant à la mosquée en étant concentré sur l’accomplissement de son devoir envers Notre Créateur (soubhanou wa ta’ala).

AJIB.FR
***


France : L’unique centre de déradicalisation de France va fermer ses portes.

Le ministère de l’Intérieur annonce vendredi 28 juillet mettre un terme à l’expérimentation du centre de déradicalisation de Pontourny, situé dans la commune de Beaumont-en-Veront (Indre-et-Loire).

Ouvert en septembre 2016, le centre de « prévention, d’insertion et de citoyenneté » avait pour objectif de « préparer, proposer et dispenser une offre et un programme pédagogique utiles à la réinsertion de jeunes radicalisés en voie de marginalisation ». Il aurait dû recevoir 25 pensionnaires sur la base du volontariat mais n’en n’a accueilli que 9. Aucun des jeunes n’a suivi le programme jusqu’à son terme et depuis février, la structure n’accueille plus personne. Elle aura coûté 2,5 millions d’euros. Pour rien.

« Malgré la compétence, la détermination et l’investissement des personnels du centre, qui ont démontré leur savoir-faire pour assurer une prise en charge pluridisciplinaire des bénéficiaires, l’expérience ne s’est pas révélée concluante », déclare Place Beauvau. Le communiqué du ministère précise que « le gouvernement étudiera, notamment, la possibilité d’ouvrir des structures de petite taille pour y accueillir des individus sous main de justice et y développer des solutions alternatives à l’incarcération ».

La secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) sera chargée de faire des propositions. Elles seront examinées à l’automne prochain lors d’une réunion du comité interministériel qui sera organisée par le Premier ministre.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : un missile tiré du Yémen intercepté près de La Mecque.

La coalition menée par l’Arabie Saoudite au Yémen contre les rebelles houthis annonce avoir intercepté un missile à 69 km au sud de la Mecque. Elle indique qu’il s’agit d’une « tentative désespérée des rebelles chiites Houthis de perturber le Hajj » qui se déroulera cette année à la fin du mois d’août. Un engin similaire, tiré depuis le Yémen, avait également été intercepté le 28 octobre 2016.

Ce nouveau tir de missile balistique est, selon la coalition, la preuve de la « poursuite du trafic d’armes (au profit des rebelles) au port de Hodeida », sur la mer Rouge. Elle met en cause « l’absence de contrôle » dans ce port. La coalition considère que cela est dû au « détournement des autorisations données par la coalition arabe pour l’acheminement de l’aide humanitaire et des cargaisons commerciales ».

Le port d’Hodeida est le principal point d’entrée de l’assistance humanitaire à destination du nord du pays et de la capitale Sanaa qui sont sous le contrôle des rebelles houthis. C’est pourquoi la coalition désire placer le port sous son contrôle ou celui de l’ONU. Mais les Nations unies rejette cette idée car elles craignent que l’arrivée de l’aide humanitaire soit entravée par le dispositif d’une coalition déjà accusée de la mort de centaines de civils.

Lancée en mars 2015, la guerre au Yémen a coûté la vie à plus de 8 000 personnes, en majorité des civils et plus de 44 500 blessés. Le conflit oppose les forces gouvernementales, soutenues par une coalition de pays arabes et dirigée par l’Arabie Saoudite, à des rebelles en majorité houthis, soutenus par l’Iran. Le désastre sanitaire occasionné par la guerre a favorisé une crise alimentaire sans précédent ainsi que la diffusion du choléra. Plus de 1 700 personnes en sont mortes et près de 320 000 en seraient malades.

saphirnews.com
***


Palestine : Jérusalem : les musulmans mettent fin au boycott de l’esplanade des Mosquées.

Une victoire enregistrée pour les Palestiniens face à Israël. Après les détecteurs de métaux, les autorités israéliennes ont finalement décidé, jeudi 27 juillet, de retirer les caméras installées récemment à l’entrée de l’esplanade des Mosquées, où se trouve la mosquée Al-Aqsa.

Cette décision qui a tant révolté les Palestiniens était attendue des autorités religieuses qui gèrent le lieu saint. Ces derniers avaient en effet appelé les musulmans à boycotter l’esplanade en signe de protestation contre les mesures de la puissance occupante tant que celles-ci n’étaient pas abrogées.

La situation étant celle qui prévalait avant le 14 juillet, date de l’attaque contre des policiers israéliens, le boycott a pris fin la veille de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

« Le rapport technique a montré que tous les obstacles que les occupants (Israël) avaient installés aux abords de la mosquée ont été retirés » et que, par conséquent, « les autorités religieuses musulmanes à Jérusalem appellent les Palestiniens à entrer à Al-Aqsa pour faire la prière de l’après-midi », a déclaré un responsable du Waqf, en charge de l’esplanade des Mosquées. Un appel soutenu par le président palestinien Mahmoud Abbas. Des milliers de Palestiniens s’y sont rendus afin de célébrer ce moment.

saphirnews.com
***


La Cour suprême des États-Unis considère le Prophète comme l’un des plus grands législateurs de l’histoire.

Non loin du Capitole, à Washington, se dresse la Cour suprême des Etats-Unis, majestueuse et d’inspiration antique, à l’intérieur de laquelle une grande frise, ciselée dans la pierre par le sculpteur A. Weimann au cours des années 1930, rend hommage à 18 illustres législateurs passés à la postérité.

Dans une atmosphère polluée par la rhétorique politico-médiatique aux accents islamophobes, rendue électrique par l’accession au pouvoir du pyromane de l’unité nationale, Donald Trump, il serait bon, de temps à autre, de lever les yeux vers cette œuvre d’art érigée au sein de la plus haute instance judiciaire américaine pour y découvrir ou y redécouvrir la place prépondérante occupée par le Prophète Muhammad (saws).

Dans l’Amérique de Trump où les vieux démons ressurgissent et prolifèrent, libérant leurs pires pulsions contre les citoyens de confession musulmane, ces nouvelles victimes expiatoires, il est tout à la fois extrêmement valorisant et réconfortant de réaliser la très haute estime dans laquelle la puissante Cour suprême tient le grand homme de l’islam, et ce depuis des décennies, et l’importance historique que revêtent à ses yeux les enseignements et la loi islamiques.

Considéré comme l’un des législateurs les plus éminents de la Grande histoire, aux côtés d’autres figures de premier plan, religieuses et laïques, telles que, entre autres, l’ancien gouverneur égyptien Menes, le Prophète Moïse, Hammurabi, Confucius, César, William Blackstone, Napoléon et John Marshall, la sculpture de celui que l’on n’incarne pas témoigne du fait que la législation américaine n’est pas fondée sur un texte juridique ou religieux spécifique, mais qu’elle s’est nourrie, à travers les siècles, des traditions et des lois millénaires du monde entier.

Alors qu’il est bon, en ces temps troublés par la haine de l’altérité, de contempler cette frise grandiose pour mesurer l’honneur qui y est fait au Prophète Muhammad, sa représentation, bien que perçue comme des plus positives et bien-intentionnée par la plupart des responsables musulmans, a inévitablement posé problème.

« Nous sommes persuadés que la Cour suprême était animée des meilleures intentions du monde en honorant le Prophète de cette manière, et nous apprécions l’hommage qui lui est rendu. Nous demandons juste, afin de ne pas offenser notre communauté, de sabler son visage ou d’y apposer un morceau de marbre sur lequel serait inscrit un verset du Coran ou une de ses célèbres citations relative à la justice. Il va de soi que nous sommes prêts à payer les changements demandés », déclarait en 1977 Nihad Awad, l’actuel porte-parole du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR).

Face au refus opposé par William Rehnquist, l’honorable magistrat siégeant au sommet du pouvoir judiciaire américain, au motif qu’il était « illégal d’enlever ou de nuire à une caractéristique architecturale dans le bâtiment de la Cour suprême », une fatwa en faveur de la frise et de la sculpture du Prophète fut émise par Taha Jaber al-Alwani, le président du Conseil de la jurisprudence islamique (Fiqh) de l’Amérique du Nord et ancien professeur émérite en Arabie saoudite.

« Ce que j’ai vu dans la salle de la Cour suprême ne mérite que l’appréciation et la reconnaissance des musulmans américains. C’est un geste positif envers l’Islam de la part du sculpteur et des autres décideurs de la Cour suprême que d’avoir taillé dans la pierre une représentation du Prophète. Si Dieu le veut, cela aidera à contrecarrer les effets désastreux de la malheureuse désinformation qui entoure l’islam et les musulmans dans ce pays », écrivait-il en 2000 pour justifier son avis juridique favorable.

oumma.com
***

 

 


Honda Kôichi, le maître incontesté de la calligraphie arabe au Japon.

On dit de lui qu’il a révolutionné la calligraphie arabe, et ce n’est pas pour déplaire à l’orfèvre de l’écriture ciselée qu’il est, le japonais Honda Kôichi fait autorité au Japon, mais également au-delà des frontières, jusque dans le monde fascinant de l’islam qui est et demeure une source d’inspiration intarissable pour sa plume alerte, minutieuse et respectueuse des règles d’or de cet art millénaire.

Maître incontesté d’un graphisme unique au monde, dont la beauté des mille et une arabesques avait émerveillé Picasso, Honda Kôichi s’attelle à apporter sa touche nippone à un art majeur qui n’est nulle part ailleurs plus étudié et respecté qu’au Japon sans en comprendre pour autant les idiomes. Pour ce virtuose de la calligraphie, dont certaines œuvres sont exposées au British Museum à Londres, les idéogrammes chinois et les kana japonais ont contribué à développer une fibre artistique incomparable chez ses concitoyens, qui les rend, plus que tout autre peuple, particulièrement réceptifs à la magnificence de la calligraphie arabe.

“La forme de tous les caractères est naturelle, bien équilibrée. Les proportions sont magnifiques. La calligraphie arabe possède une sorte de rythme musical, on a l’impression d’entendre une mélodie, n’est-ce pas ? Même sans en comprendre la signification, on ressent quelque chose“, décrit avec passion cet artiste de renom, dans un entretien accordé à la presse japonaise, subjugué comme au premier jour par l’élégance et la finesse de la belle et noble écriture venue d’Orient, qui incarne la beauté parfaite enviée par l’Occident sans jamais atteindre son niveau de perfection.

“Je recherche la beauté des lignes tout en respectant totalement les règles. C’est un principe auquel je me conforme. Les autres calligraphes se montrent compréhensifs à mon égard, ils ne rejettent pas mes œuvres. Et ils apprécient ma façon de voir les choses. J’en suis ravi“, poursuit celui qui officiait en tant qu’interprète au Moyen-Orient avant d’être séduit par la splendeur de sa calligraphie. “Mon séjour au Moyen-Orient a radicalement changé ma vision du monde. J’ai même ressenti la nécessité d’exprimer ce changement. Cette énergie motrice est toujours en moi“, renchérit-il avec un enthousiasme qui ne s’est jamais émoussé depuis.

C’est à Honda Kôichi, l’ascète des beaux caractères du pays du soleil levant, qui a consacré toute sa vie à sublimer les sourates du Livre Saint, comme s’il composait à chaque fois une nouvelle symphonie, que l’on doit la « Pyramide des prières », une pyramide bleue qui s’élance vers le firmament, ornée de superbes motifs sur lesquels des versets du Coran s’égrènent pour culminer au sommet avec le mot Allah.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le père de Hadar Goldin : Lieberman veut nous garder 50 ans à vivre dans les cauchemars
.
Simcha Goldin, père du soldat israélien Hadar Goldin, dont le corps est détenu par le Hamas, a exprimé sa critique du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, lors d’un service commémoratif de trois ans depuis la disparition de son fils, selon les médias hébraïques.
plus
.
Un ministre sioniste confirme l’échec d’Israël à Al Aqsa
.
Le captif Moataz Hamid poursuit sa grève de la faim pour la deuxième semaine
.
Un palestinien succombe à ses blessures à Jérusalem
.
Le sit in d’Al aqsa entame son 11e jour
.
Arrestations et raids en Cisjordanie
.
L’occupation détruit partiellement une maison palestinienne à Lod
.
Renouvellement des restrictions sur l’entrée des musulmans à al-Aqsa
.
Abu-Marzouk: la victoire des maqdessites à al-Aqsa est un coup dur pour les forces d’occupation
.
L’occupation impose un siège sur le village de Janata à l’est de Bethléem
.
Colonisation: Proposition sioniste d’annexer des colonies en échange de villes arabes
.
L’occupation prolonge l’ordre de confiscation d’une maison palestinienne à l’est de Qalqilya
.
Peine de mort pour l’auteur de l’opération de Halamish, exige Netanyahu
.
Al-Jazeera: Les menaces de Netanyahu contre notre bureau sont une attaque brutale
.
Une campagne d’arrestation en Cisjordanie et l’occupation détruit trois carbonifères à Nassiria
.
Haniyeh : les Palestiniens sont les défendeurs d’al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui