MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
par – MouslimRadio

The Shukran, le nouveau réseau social développé par trois musulmanes

https://www.theshukran.com/

Les plateformes dédiées aux réseaux sociaux accueillent depuis octobre 2017, un nouvel arrivant conçu par des musulmans ou plus exactement des musulmanes.
« The Shukran » est le premier réseau social conçu par trois jeunes musulmanes, il est destiné à aider les gens à découvrir les traditions, les identités, les lieux ou encore les cultures du monde entier.

Alors quelle différence avec les réseaux sociaux traditionnels ?


Accessible via Google play et App store, l’application a été conçue par Fatna El Hamrit, Siham Lamoudni et Sanaa Fariat afin de réhabiliter l’image des musulmans et de l’Islam aux yeux du monde.
Il ne s’agit nullement de jouer la carte de la victimisation, mais au contraire de coller au plus près de la réalité pour lutter contre la stigmatisation notamment en occident.
« Je ne dis pas une “belle image” des musulmans, mais cette application est un moyen de véhiculer leur image réelle » , souligne Fatna El Hamrit.

Les “likes” sont remplacés par des “shukran” (merci en arabe) dans cette application réfléchie en 2015 mais lancée en octobre 2017.
L’application qui a vu le jour il y a quelques mois à peine s’impose déjà comme un redoutable concurrent, elle fait en effet partie des 50 applications les plus téléchargées au monde et n’a donc rien à envier aux plus grands réseaux sociaux.
« The Shukran » est en plein essor et connait un franc succès auprès notamment du célèbre avocat Luca Bauccio qui a défendu de nombreux musulmans devant les juges italiens.

Avec un logo en forme de « Khmissa » (main de Fatma), l’application a déjà conquis de nombreux pays musulmans en Asie du Sud comme le Pakistan et le Bangladesh.
Un choix de logo judicieux puisqu’il représente un symbole pour de nombreux pays non musulmans et c’est exactement l’objectif visé par les conceptrices, qui souhaitent atteindre un maximum de personnes de toutes les religions et de toutes les cultures.

Leurs seuls mots d’ordre sont tolérance et amitié.


Source : https://www.ajib.fr/the-shukran-le-nouveau-reseau-social-developpe-par-trois-musulmanes/

A peine 13 ans, Omar Elamri, est déjà sollicité par Apple pour son invention.

A peine 13 ans, Omar Elamri, est déjà sollicité par Apple pour son invention.

On peut être jeune et avoir de brillantes idées, c’est le cas du jeune Omar Elamri qui du haut de ses 13 ans se voit déjà solliciter pour ses inventions.

Omar n’est pas un garçon comme les autres, ce marocain résident aux Etats-Unis passe son temps et ses vacances à trouver des applications ingénieuses et quand celles-ci ont pour but de digitaliser une pratique répandue dans les écoles américaines, elles ne peuvent qu‘intéresser les professionnels tels que le géant de l’électronique Apple.

Le jeune prodige a mis au point une application qui facilite la tâche des professeurs. Depuis l’âge de 12 ans, Omar planche pour le développement de « mPass », la version initiale de « Digitr ».

Une trouvaille qui a toute de suite été adoptée par son école puis par 24 autres établissements scolaires, un succès qui n’est évidemment pas passé inaperçu.

Apple a contacté le jeune développeur pour lui proposer une collaboration que celui-ci s’est empressé d’accepter.

Aujourd’hui son application figure sur la plateforme « iTunes » d’Apple.

Au-delà de ce succès, Omar aspire surtout à donner envie aux jeunes de croire en leur rêve, car dit-il à force de persévérance on arrive à tout.