MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 26 Shawwal 1438.

Flash info du 26 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Le Sénat adopte le très controversé projet de loi antiterroriste… après l’avoir modifié.

A partir du 1er novembre, le texte veut pérenniser dans le droit commun certaines dispositions exceptionnelles de l’état d’urgence. Il sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Le Sénat a adopté le nouveau projet de loi antiterroriste, dans la nuit du mardi 18 juillet au mercredi 19 juillet. Avec ce texte, le gouvernement veut remplacer le régime exceptionnel de l’état d’urgence à partir du 1er novembre, en pérennisant et en inscrivant dans le droit commun certaines de ses mesures.

Cinq questions sur le projet de loi antiterroriste du gouvernement.

L’ensemble de la droite sénatoriale LR et centriste, majoritaire, mais aussi les sénateurs En marche ! et ceux du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), à majorité PRG – soit 229 élus – ont voté en faveur du texte, en première lecture. En revanche 106 ont voté contre : les socialistes, les communistes et deux anciennes membres du groupe écologiste désormais disparu, Aline Archimbaud et Esther Benbassa. Le texte sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Plusieurs mesures inscrites dans le droit commun.

Le projet de loi pérennise le système de suivi des données des dossiers de passagers aériens (PNR) et autorise la création d’un nouveau traitement automatisé de données à caractère personnel pour les voyageurs de transports maritimes. Il instaure également un nouveau cadre légal de surveillance des communications hertziennes et élargit les possibilités de contrôle dans les zones frontalières.

Le Sénat a proposé des mécanismes d’évaluation et d’encadrement des associations de prévention et de lutte contre la radicalisation et autorisé les agents des services de sécurité de la SNCF et de la RATP à transmettre en temps réel les images captées par leurs caméras individuelles lorsque leur sécurité est menacée.

La commission des Lois arrache des modifications.

Par ailleurs, le Sénat a validé des modifications apportées au projet de loi par sa commission des Lois, en mettant en avant la défense des libertés publiques. Les sénateurs ont ainsi limité dans le temps, au 31 décembre 2021, l’application des dispositions qui autorisent les mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance et de procéder à des visites domiciliaires et des saisies. Le projet de loi initial, lui, ne fixait pas de date limite dans le temps. Chaque année, une évaluation devra évaluer l’utilité de ces mesures.

Prévus pour sécuriser des lieux potentiellement sous la menace d’actes terroristes, les périmètres de protection ont été circonscrits par la commission des Lois. Celle-ci a considéré que le risque devait être « actuel et sérieux » et les a donc encadrés plus strictement. Les sénateurs ont aussi renforcé les garanties relatives à la vie privée, professionnelle et familiale des personnes contrôlées au sein de ces périmètres.

Un projet de loi qui fait débat.

Le texte avait été dénoncé par plusieurs organisations, dont Amnesty International France, la Ligue des droits de l’homme ou le syndicat de la magistrature, mais aussi des personnalités comme le Défenseur des droits, Jacques Toubon, la juriste Mireille Delmas-Marty et le commissaire européen aux droits de l’homme, Nils Muiznieks. Une centaine de manifestants ont d’ailleurs défilé devant le Sénat, à l’appel de plusieurs associations et syndicats.

Etat d’urgence : le transfert du dispositif dans le droit commun est d’une certaine façon scandaleux.

La menace terroriste « est là, toujours prégnante », répond le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. « Nous voulons sortir de l’état d’urgence, mais nous ne pouvons le faire sans adapter notre dispositif de lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré. « La France ne peut se démunir contre le terrorisme, approuve François-Noël Buffet (LR). Il fallait donc ce texte ».

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Jérôme Jarre en Somalie: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah.».

Jérôme Jarre profite de sa notoriété sur les réseaux sociaux pour faire passer des messages humanitaires.
Dernièrement, le jeune français âgé de 27 ans s’est rendu en Somalie, pays ravagé par une famine sans précédent, pour tenter d’éradiquer la crise alimentaire à sa manière.

Depuis, le début de son périple, il ne cesse de publier des photographies et des vidéos fortes en émotions relatant ses incroyables rencontres.
Grâce à sa motivation et les nombreux internautes qui le suivent, il a réussi à réunir une somme assez importante pour pouvoir affréter 60 tonnes de vivres à distribuer à une population de 3 millions de personnes souffrant d’une faim extrême.
Dans l’attente de la réception de ce généreux colis, il a également fait distribuer plus de 60 tonnes de nourriture sur place ainsi que de nombreuses citernes d’eau potable.

Un échange naturel a pris forme puisque Jérôme Jarre apprend l’arabe en contact d’une population somalienne très reconnaissante.
Récemment, il a envoyé un message destiné à tous ceux qui critiquent l’Islam. En effet, il s’est filmé en pleine récitation de la Al-Fatiha, le premier verset du Coran et en a profité pour déclarer: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah».
Cet as du storytelling a démontré qu’il été possible de faire autre chose sur les réseaux sociaux que des placements de produits…

AJIB.FR
***


Connaissiez-vous l’importance du chiffre 7 dans le Coran ?

Pour ceux qui associeraient l’Islam aux autres religions monothéistes, il est important de souligner le caractère scientifique omniprésent dans le Saint-Coran.
L’un des aspects les plus probant, est la présence du chiffre 7 qui tient une place incontournable dans Notre Livre Saint, ainsi que dans la nature environnante créée par Allah soubhanou wa ta’ala.

Dés la première sourate, ce chiffre tient un statut privilégié puisque Al Fatiha est composée de sept verset à l’exceptionnelle sonorité.
Ce chiffre est plusieurs repris également lors des références au Pèlerinage:
– le pèlerin durant chaque jour de Tachriq, lapide les 3 stèles de Mina, d’abord la plus petite, puis la médiane et enfin la plus grande, celle de Aqaba. Sur chacune, il jette 7 cailloux en disant : «Allahou Akbar» (Allah est le plus Grand)…
– les sept rondes autour de la Kaaba (tawaf : circumambulation).

Dans les moments des récits de la vie du Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam):
– le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a accordé dans ses Hadiths une grande importance au chiffre sept : «Allah le Très-Haut mettra sous Son ombre sept catégories de personnes…», «Évitez les sept péchés funestes (Moûbiquât)…» Il dit aussi: «Le Coran a été révélé en sept lettres» (c’est-à-dire sept langues / manière de récitation du Noble Coran). «Il m’a été ordonné de me prosterner sur sept os.»
– le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a cité également, des multiples de sept : «La bonne action est récompensée par dix à sept cents fois sa valeur» (donc, le nombre sept cents est multiple de sept). Et : «Certes, quiconque jeûne un jour pour la satisfaction d’Allah ; Allah l’éloignera (littéralement, éloignera son visage) de l’Enfer d’une distance de soixante dix ans (littéralement automnes).» (donc, le nombre soixante-dix est multiple de sept).

Un autre pan du chiffre 7 est aussi associé à Allah (soubhanou wa ta’ala) car il y a sept sourates qui commencent par l’expression «Gloire à Allah»:
– Al Isra (Le Voyage nocturne),
– Al Hadid (le Fer),
– Al Hashr (l’Exode),
– As- Saaf (Les Rangs),
– Al Jumu’a (Le Vendredi),
– Saba,
– Al A’la (Le Très-Haut).

On retrouve le chiffre sept dans la symbolique des sept cieux:
«Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir.» (Coran 65 /12).
Il existe aussi sept sourates salvatrices utilisables lors de la roqya pour combattre la sorcellerie (sourate as-Sajdah (la prosternation) [32], sourate Yâsîn [36], sourate ad-Dukhân (la fumée) [44], sourate al-Wâqi’a (l’inéluctable) [56], sourate al-Mulk (La royauté)[67], sourate Al-Insân (l’homme) [76], sourate Al-Burûj (les constellations) [85]).

La symbolique de l’entier naturel 7 est perçue de manière récurrente dans les éléments de la nature tels que les sept couleurs de l’arc en ciel ou encore les sept couches de la croûte terrestre.
Ce chiffre plus que fascinant, peut également être aperçu dans l’étude de l’atome puisqu’il est composé de sept couches électroniques. Cette convergence mathématiques avec le Saint-Coran démontre que l’existence d’Allah (soubhanou wa ta’ala) est à la fois une conviction spirituelle mais aussi une certitude scientifiquement prouvée.

Soyons attentifs à tous les signes offerts par Allah !

AJIB.FR
***


France : Une expertise démontre qu’Adama Traoré est mort avant l’intervention des secours.

Un an après la mort d’Adama Traoré, de nouveaux éléments de l’affaire sont révélés mercredi 19 juillet, date anniversaire de la mort du jeune homme de Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise). L’Obs a eu accès à une retranscription des enregistrements sonores des échanges du Samu le soir du décès.

A la demande de l’avocat de la famille Traoré, celle-ci a pu obtenir cette expertise auprès des magistrates parisiennes en charge d’instruire l’affaire. « Ces éléments me font dire une nouvelle fois que les forces de l’ordre n’ont pas aidé mon frère à vivre. Et nous confortent dans nos accusations de non-assistance à personne en danger à l’égard des gendarmes », estime Assa Traoré, la sœur de la victime.

Des médecins « envoyés sur un faux truc ».

Les échanges radio évoquent à 17h43 « un truc bizarre, en tout cas, c’est à la gendarmerie et c’est une interpellation et il a fait un malaise inconscient dans la cour ». Puis, à 17h58, suite à une « demande de renfort par la radio » de la part des pompiers, le Samu envoie une équipe. L’agent de régulation indique l’adresse du 26 avenue Jean-Jaurès à Persan, mais les informations ne sont pas claires : « Je sais pas si c’est une association, un pavillon ou autre, ils ont rien noté les pompiers. »

C’est à 18h30 qu’un membre du Samu, arrivé sur place il y a déjà une trentaine de minutes, appelle le régulateur. Il explique se trouver dans une gendarmerie, ce qui semble l’étonner ainsi que son interlocuteur. Il ajoute que, contrairement aux informations données, « le mec, il convulse pas, il est mort, il est en arrêt (…). On sort pas pour ça, on sort pour une crise convulsive (…) Ça change tout, voilà. Donc le contexte est un peu tendu parce que c’est une interpellation ». Le médecin précise ensuite qu’il y a eu « une interpellation des gendarmes, ils l’ont ramené chez eux, enfin chez eux, à la gendarmerie, et puis dans la voiture, je sais pas, dans la voiture il (Adama Traoré) a dit « J’ai du mal à respirer », c’est tout confus, et puis voilà (rires) il a perdu connaissance. A priori, il a pas convulsé… ».

Un bilan médical qui ne correspondait pas à la réalité.

Le médecin régulateur fait un point avec le médecin à la gendarmerie sur le dossier médical du défunt. « Ben si tu veux nous, on a une crise convulsive, durée trois minutes, pas de perte d’urine ni morsure, arrête de convulser, antécédent épilepsie… », affirme le premier tandis que le second lui répond : « Qui c’est qui te donne ce bilan ? (…) Nous, on a (si tu veux) donc 24, 25 ans, il est archiconnu de la gendarmerie (…), il est consommateur d’alcool, consommateur de stupéfiant. (…) Et puis il a des piqûres, enfin des points d’injection au niveau du bras (…) Donc est-ce-que c’est monté, enfin comme une tachycardie qui se transforme. Est-ce que c’est de la coke, est-ce que… je sais pas, en tout cas, c’est mal barré, ben clairement… »

Mais ces informations sont erronées. Le dossier médical d’Adama Traoré ne fait aucune mention d’une épilepsie. Les analyses toxicologiques prouveront plus tard que le jeune homme n’était pas sous l’emprise d’alcool ou de cocaïne ce jour là. A 18h48, bien que le pouls du Val d’Oisien soit inerte, les médecins opèrent une demande d’ECMO, un dispositif d’assistance cardio-respiratoire auprès du Samu de Paris tout en sachant que cette démarche est inutile. Le médecin qui est à la gendarmerie lance encore un appel au régulateur et déclare avoir échangé de nouveau avec les pompiers. Il informe que « ils ont jamais perçu de pouls (…). Ils ont vu un vieux tracé sur leur Scop (appareil de monitoring cardiaque) qui faisait des ondes tu vois, donc clairement on considère que depuis 18h02 il est en arrêt ».

D’après Assa Traoré, « tout cela signifie que, bien que mon frère soit mort, les gendarmes n’ont pas voulu lui retirer ses menottes, puisqu’on sait que les pompiers ont dû leur demander à deux reprises avant qu’ils obtempèrent ». La sœur de la victime prépare un grand événement commémoratif en l’honneur d’Adama Traoré samedi 22 juillet à Beaumont-sur-Oise. L’occasion de sensibiliser les soutiens de la famille sur cette affaire mais également sur les cas de son frère Bagui Traoré, emprisonné pour outrage à agent.

saphirnews.com
***


France : Islamophobie : un septuagénaire raconte son agression à la sortie d’une mosquée.

Dans un communiqué en date du 18 juillet, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) relate l’agression d’un père de famille de 77 ans à la sortie d’une mosquée à Auneau, en Eure-et-Loire.

Les faits remontent au 2 juillet dernier. Dans une vidéo du CCIF lancé cette semaine, le père de famille témoigne avec son fils de manière anonyme. Alors qu’il quittait la mosquée après la prière de l’asr, le septuagénaire, en béquille, est pris à parti par un homme qui l’interpelle avec des insultes comme « sale bougnoule », « sale Arabe » ou encore « sale musulman ». « Il m’a poussé au niveau du dos, puis il m’a fait tomber, et à ce moment, il m’a frappé au visage. Je ne le connais pas. Il ne me connait pas », raconte la victime en arabe.

Roué de coups par son agresseur, Lahbib rentre chez lui et n’ose pas annoncer à sa famille ce qui lui est arrivé. C’est son fils qui remarque des traces sur le visage de son père et qui l’encourage à aller chez un médecin. Après un premier constat qui lui atteste huit jours d’ITT, Lahbib passe une radio qui révèle que son nez est cassé. Le médecin lui rajoute 15 jours d’ITT supplémentaires. Une plainte a été déposée à la gendarmerie et son fils saisit le CCIF pour un soutien juridique, qui rapporte que le maire d’Auneau a rendu visite au père de famille deux jours après le dépôt de plainte. « Il nous a dit que ça n’allait pas rester impuni », raconte le fils.

saphirnews.com
***


L’émoji d’une femme en hijab dévoilé par Apple, plus inclusif .

Un émoji représentant une femme voilée sera prochainement disponible dans les smartphones. Il figure parmi les 55 nouveaux émojis dévoilés cette semaine par Apple à l’occasion de la Journée mondiale de l’émoji.

C’est Rayouf Alhumedhi, une Saoudienne de 16 ans vivant à Vienne (Autriche), qui en a fait la proposition en 2016. Voulant un émoji « qui pourrait la représenter », l’adolescente a soumis l’idée au Consortium Unicode, une organisation privée sans but lucratif en charge des émojis et émoticônes.

Elle a découvert que sa proposition a été validée lundi 17 juillet à travers l’annonce de Tim Cook, le directeur général d’Apple. Une annonce qui l’a ravie. N’en déplaise aux islamophobes qui ont ouvertement critiqué le choix inclusif d’Apple.

saphirnews.com
***


Irlande : le gardien d’une mosquée calme un cambrioleur en lui offrant un petit-déjeuner.

En voilà un cambriolage qui prend une tournure insolite. Les faits se passent à Dundrum, dans la banlieue de Dublin, en Irlande, en novembre 2016 lorsque Ali Yassine, gardien dans une mosquée, a surpris un voleur sous une des tables de son lieu de culte. En lui demandant de partir, l’inconnu l’agresse avec un couteau avant d’essayer de s’échapper par une fenêtre.

La suite des événements est pour le moins surprenante puisque Ali Yassine maîtrise son agresseur avant de… lui concocter un petit-déjeuner à base d’œufs brouillés afin de le calmer. Le cambrioleur, âgé de 28 ans, s’est alors confié à lui, en lui expliquant sa situation : il sortait de prison, était sans domicile fixe et avait des problèmes avec sa petite amie.

Ali Yassine ne s’est rendu compte qu’après coup que le cambrioleur, un certain Stefan Boyle, avait volé deux téléphones dans le lieu de culte. C’est en allant dans le centre-ville deux jours plus tard pour suspendre les lignes téléphoniques qu’Ali Yassine croise par hasard le voleur. Ce dernier décide de lui rendre les biens volés et lui présente ses excuses.

Selon Irish Independent qui a révélé l’affaire fin mai, Stefan Boyle est un récidiviste. Il a un casier judiciaire chargé qui ne compte pas moins de 110 condamnations dont 63 pour cambriolage.

Stefan Boyle, arrêté huit jours après son délit, a plaidé coupable en mai à la Cour criminelle de Dublin, et se justifiait du cambriolage par la nécessité d’avoir de l’argent pour se procurer de la drogue. Il a également déclaré que la conversation avec le gardien – qui avait tout de même duré une bonne demi-heure – lui a fait oublier de rendre les téléphones au gardien au moment de son départ.

La juge Karen O’Connor a accepté, début juillet, d’ajourner l’affaire à janvier 2018 afin de permettre à Stefan Boyle de suivre une cure de désintoxication et ainsi mieux préparer sa défense avant le rendu du verdict. « C’est vraiment votre dernière chance », lui a déclaré la juge. Une chance qu’il ne devra alors pas gâcher.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : Une jeune femme en mini-jupe choque l’Arabie Saoudite.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait scandale en Arabie Saoudite. On y voit une jeune femme en mini-jupe, sans voile, marchant dans un site historique, au nord de la capitale Ryad. Une tenue “indécente” pour les autorités saoudiennes, qui ont ouvert une enquête et envisagent des poursuites judiciaires. Cette vidéo sonne comme un nouveau pied de nez à l’égard du Royaume wahhabite, où les femmes jouissent de peu de libertés.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

 


Palestine : Maintenant en Israël les touristes peuvent faire semblant de tuer des Palestiniens pour 115 $ seulement.

Ces « camps de terroristes » mi-propagande, mi-fantaisie morbide, procurent aux touristes une chance de jouer le rôle de soldats des forces d’occupation israéliennes dans des situations dramatiques.

Combats rapprochés.

Les vacances consistent à s’amuser, découvrir de nouveaux endroits et se détendre au soleil. Pourtant, la dernière attraction en Israël semble être à l’exact opposé.

Apparemment, une demie douzaine de camps de terroristes fictifs ont poussé en Israël et en Cisjordanie offrant aux touristes du monde entier une chance de faire semblant de tuer des terroristes, qui ressemblent étrangement à des Arabes palestiniens, pour 115 $ seulement par personne.

Ces installations permettent aux visiteurs de s’entraîner comme les soldats des FDI (forces d’occupation israéliennes) et d’agir dans toutes sortes de situations proposées – dont une explosion sur un marché de Jérusalem, une attaque au couteau, une compétition de tireurs d’élite et une démonstration en direct avec des chiens d’attaque.

Le « camp d’entraînement » de deux heures, qui est franchement mi-propagande, mi distraction morbide, offre aux voyageurs « un parfum de l’expérience militaire israélienne », selon Haaretz.

Calibre 3 dans le bloc de colonies israéliennes de Gush Etzion en Cisjordanie est censé être le plus populaire de ces camps « anti-terroristes ». Dès 2003, le colonel des forces d’occupation israéliennes, Sharon Gat a fondé ce dispositif qui, plus tard, en a inspiré plusieurs autres à travers le pays. Il a dit qu’environ 15.000 à 25.000 touristes viennent à Calibre 3 tous les ans et que la majorité des visiteurs sont des Juifs américains.

Pourtant, ces dernières années, ces sites de simulation militaire, qui ne font rien d’autre que promouvoir le sentiment anti-palestinien, ont gagné une énorme popularité auprès de voyageurs venus du Brésil, d’Argentine, de France, d’Italie, de Russie et de Chine – même de ceux qui sont en voyage d’affaires ou en pèlerinage religieux.

Il est aussi important de noter que les touristes se servent de vrais fusils et sont pilotés par d’anciens soldats et des fonctionnaires à la retraite.

Alors qu’est-ce qui a donné à Gat l’idée d’organiser un centre d’activité aussi macabre ?

« Un jour, j’étais assis là me demandant si un Juif dans le camp de la mort d’Auschwitz aurait jamais pu rêver qu’une académie comme celle-ci existerait un jour en Israël et entraînerait des membres de l’armée allemande », a-t-il expliqué. « Et alors, je me suis dit que j’allais ouvrir ce lieu au public pour lui montrer quel chemin le peuple juif avait parcouru en 75 ans. »

Comme le montre la vidéo ci-dessus, les cibles sont généralement des silhouettes d’Arabes palestiniens, qui sont fréquemment visés par les soldats israéliens de la façon la plus inhumaine et la plus brutale.

En plus de l’entraînement des touristes, des sites comme Calibre 3 servent à l’entraînement du personnel de sécurité et vendent le noyau dur de l’équipement militaire – ainsi que des T-shirts et autres marchandises.

Par ailleurs, l’installation de Gat propose aussi un camp d’été pour jeunes garçons adolescents. Ce camp de trois mois comprend l’entraînement et des cours sur le sionisme et les techniques de survie, selon RT.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une fillette palestinienne renversée par un colon
.
Une fille palestinienne de 10 ans, Wijdan Faris Nasser Al-Jabari a été renversée, ce matin, dans la ville d’Hébron au sud de Jérusalem par un véhicule conduit par un colon israélien, lui causant des blessures décrites comme modérées.
.
L’occupation empêche les familles des détenus d’entrer au tribunal militaire de Salem
.
L’Egypte met en garde Israël contre les répercussions de ses mesures dans la mosquée al-Aqsa
.
Des affrontements entre les étudiants de Birzeit et l’occupation
.
Vallée du Jourdain: L’occupation confisque l’équipement du pompage de l’eau
.
Abbas ne tient pas compte de l’escalade de l’occupation contre la mosquée Al-Aqsa
.
Les colons prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa
.
L’Irlande accueille chaleureusement le co-fondateur de BDS
.
Une journaliste affirme que les Palestiniens n’existent pas, ces réponses sont juste parfaites
.
L’Autorité Palestinienne réclame l’intervention de la communauté internationale pour sauver al-Aqsa
.
Amnesty: La vie de patients gravement atteints à Gaza est en jeu
.
Depuis la fermeture d’Al-Aqsa, 14 blessés sionistes et 7 attaques
.
Gaza: les attaques sionistes contre al-Aqsa vont enflammer toute la région
.
Les forces d’occupation libérent le plus jeune prisonnier palestinien
.
La Chine accueille Abbas et soutient la solution à deux Etats
.
Appels à se révolter pour soutenir à al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 25 Shawwal 1438.

Flash info du 25 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Voici pourquoi la mort de Malik El Shabbaz (Malcolm X) était programmée !

La mort de Malcom X reste un grand mystère à un moment de sa vie où la lutte pour la défense des droits des noirs américains est à son paroxysme.
Ce militant au parcours atypique a été toute sa vie une cible privilégiée.
Le leader du partie «Nation of Islam» a combattu sans relâche le racisme et la ségrégation à l’encontre des Noirs.

Lors d’un passage par la case carcérale dans sa jeunesse, Malcom X se rapproche des “Black muslims” et se reconvertit à l’Islam en choisissant comme nouveau nom musulman Malik El Shabbaz.
Son mouvement prend de l’ampleur passant de 500 membres en 1952 à 30.000 en 1963 comme sa foi, puisque en 1964 il prend la décision d’effectuer son pèlerinage à La Mecque.
Malgré son courage et sa témérité, il est sauvagement abattu par vingt et une balles le 21 février 1965, à l’âge de 39 ans, devant un auditoire de 400 personnes comprenant sa femme et ses enfants.

Qui a orchestré la mort du défenseur des droits civiques?
Trois membres de «Nation of Islam» seront reconnus coupables en 1966 : Norman Butler, Thomas Johnson et Talmadge Hayer. L’organisation elle-même niera toute participation à l’assassinat. « Betty Shabazz (l’épouse de Malcolm X), qui est morte en 1997, a publiquement accusé Farrakhan d’un rôle dans le meurtre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


Nelson Mandela Day : 67 minutes contre la pauvreté.

L’Unesco a institué depuis 2010 le 18 juillet comme « Journée internationale Nelson Mandela » (Nelson Mandela Day). Cette journée est instaurée pour faire honneur aux combats de l’ancien président de l’Afrique du Sud, disparu en décembre 2013.

Au nom de ses 67 années de militantisme, chaque citoyen est invité à consacrer 67 minutes de son temps à une action symbolique dans la lignée de son œuvre. Pour cette septième édition, la fondation Nelson Mandela publie un guide dédié à la lutte contre la pauvreté.

Pour l’occasion, le président sud-africain Jacob Zuma a appelé ses compatriotes à « s’impliquer activement dans diverses initiatives qui peuvent changer leurs vies et sortir leurs communautés de la pauvreté ». Il a encourage la création de potagers et de coopératives agricoles, susceptibles de faciliter l’accès à la nourriture.

Une marche historique dans la ville du Cap va être conduite par Graça Machel, la veuve de Nelson Mandela. Cette manifestation doit célébrer les dix ans de l’ONG The Elders, inaugurée par le père de « la nation arc-en-ciel », qui rassemble d’anciens Prix Nobel de la paix et d’autres hommes d’Etats. L’ONG lancera ainsi son projet « Walk Together ».

Parallèlement, dans les rues du Cap, 67 musiciens iront jouer pendant 67 minutes dans différents quartiers. Les fonds récoltés lors de cette opération permettront de soutenir des programmes de développement de la musique dans les communautés les pauvres qui ont un accès limité à l’enseignement musical.

Le Mandela Day souffre cependant de quelques critiques sur le plan national. Certains fustigent l’aspect trop superficiel et symbolique des actions, jugées trop courtes pour avoir un véritable impact. La lutte contre la pauvreté et les injustices est quotidienne ; chacun est invité à y prendre part tout au long de l’année.

saphirnews.com
***


Royaume-Uni : une mosquée de Manchester cible d’un incendie criminel.

Près de deux mois après le terrible attentat qui a lourdement endeuillé la ville de Manchester, une des mosquées locales a été, dimanche soir, vers 23h45, en proie à des flammes criminelles qui ont ravagé la salle de prière et trois salles de classe, à la consternation générale et de la communauté nigériane en particulier.

Fortement ébranlés par cet acte caractérisé de malveillance, qualifié de « crime de haine » par la police du Grand Manchester, les dignitaires religieux et les quelque 300 fidèles du Centre islamique NASFAT (Nasrul-Lahi-l-Fathi Society of Nigeria), parfaitement intégré dans le paysage urbain depuis son ouverture en 2009, expriment aujourd’hui leur profonde incompréhension.

« Nous sommes des gens de paix », clame Deen Mayodole, le vice-président visiblement choqué du lieu de culte, tandis que Shamusideen Oladimeji, son porte-parole, a fait part de sa tristesse : « Nous ne savons pas pourquoi cela s’est passé. Nous essayons d’être de bons voisins et nous essayons d’être impliqués dans notre communauté locale ».

Chargé de superviser l’enquête qui a été immédiatement diligentée, l’inspecteur Walker a clairement évoqué un « crime de haine ayant endommagé un lieu de culte fréquenté par la communauté nigériane locale », avant de le condamner vigoureusement. « Personne ne devrait faire l’objet de haine et d’intolérance », a-t-il déclaré avec une fermeté empreinte de gravité.

Qui se cache derrière la main incendiaire qui, mue par des représailles vengeresses, a franchi un nouveau palier dans l’islamophobie violente, dépassant de loin dans l’effroi les différentes provocations et intimidations qui ont pris pour cible le Centre islamique Nasfat durant ces dernières années ? Shamusideen Oladimeji garde un souvenir amer des têtes de cochon déposées à plusieurs reprises devant le lieu de culte et reste meurtri par les insultes racistes proférées par de sombres individus, dont certains ont poussé l’abjection jusqu’à uriner en plein jour, au vu et au de tous, aux abords de la mosquée.

Depuis dimanche, le sentiment d’indignation grandit et s’amplifie à Manchester, à l’instar de John Flanagan, un conseiller local, qui a laissé exploser sa colère : « C’est une attaque terrible commise contre un lieu de culte. C’est intolérable ! Ce n’est pas seulement une agression contre la religion musulmane, mais contre nous tous ».

oumma.com
***


Les mathématiques en deuil : Maryam Mirzakhani est morte.

«Une triste nouvelle pour la plus élégante des sciences : les mathématiques. Maryam Mirzakhani est morte. Elle avait 40 ans et la vie devant elle. Le destin en a décidé autrement. Une lumière s’est éteinte aujourd’hui. Cela me brise le cœur…, partie bien trop tôt», a écrit Firouz Michael Naderi, scientifique américano-iranien et ancien de la Nasa, sur Twitter et Instagram au petit matin samedi. «Un génie ? Oui, mais aussi une fille, une mère et une épouse.»

«En 1994, écrit Najafi, conseiller du président Rohani, alors que j’étais responsable du ministère de l’Éducation, à notre grande surprise, Maryam a battu nos attentes, en remportant une médaille d’or à l’Olympiade internationale de mathématiques en tant que première étudiante iranienne à le faire. Mirzakhani est un bijou pour toutes les femmes iraniennes et pour toutes les femmes du monde entier. Elle est un modèle pour être humble et humain ainsi que ses capacités intellectuelles et académiques.» «Mais ce qui m’a impressionné encore plus que son génie, ce sont ses vertus qui l’ont fait un être humain complet. Au cours des années, elle a voyagé plusieurs fois en Iran pour partager ses résultats de recherche avec des mathématiciens iraniens, elle aime son pays, perdre cher Maryam à un si jeune âge apportera un immense chagrin au monde des mathématiques et à la communauté scientifique iranienne, car elle peut encore contribuer de manière inestimable à la reconnaissance et à la compréhension des sciences mathématiques.»

Qui est Maryam Mirzakhani ?

Elle fut élève du lycée Farzanegan de Téhéran, un lycée pour jeunes filles surdouées dépendant du Sampad, l’Organisation pour le développement des talents exceptionnels. Elle est lauréate des Olympiades internationales de mathématiques en 1994 à Hong Kong et de celles de 1995 à Toronto, où elle établit un score parfait. Mirzakhani obtient un BSC en mathématiques en 1999 de l’université de technologie de Sharif à Téhéran, et un doctorat de mathématiques de Harvard en 2004, sous la direction du lauréat de la médaille Fields, Curtis McMullen. En septembre 2008, elle est nommée, à l’âge de 31 ans, professeur de mathématiques à Stanford après avoir été maître de conférences à l’université de Princeton. Voici l’introduction et la conclusion d’un document de l’Union mathématique internationale consacré à la mathématicienne à l’occasion de la remise de la médaille Fields :

«Maryam Mirzakhani a apporté des contributions frappantes et très originales à la géométrie et à l’étude des systèmes dynamiques. Son travail sur les surfaces de Riemann et sur les espaces de modules met en relation plusieurs disciplines mathématiques — la géométrie hyperbolique, l’analyse complexe, la topologie et la dynamique — et les influence à son tour. À cause de sa complexité et de son inhomogénéité, l’espace des modules a souvent semblé ne pas être propice à une étude directe. Mais pas aux yeux de Mirzakhani. Elle est dotée d’une forte intuition géométrique qui lui permet d’appréhender directement la géométrie de l’espace de modules. Familière avec une remarquable diversité de techniques mathématiques et de cultures mathématiques, elle incarne un équilibre rare entre des performances techniques superbes, une audacieuse ambition, une vision qui porte loin et une curiosité profonde. Mirzakhani est destinée à rester à la pointe de cette exploration qui continue.»

«Enfant, Maryam Mirzakhani rêvait d’être écrivain mais la fièvre des chiffres et des équations la prend au collège, pour ne plus la quitter. Ses récompenses furent nombreuses. Notamment le prix Blumenthal 2009 pour l’avancement de la recherche en mathématiques pures et le prix Satter 2013 de l’American Mathematical Society. Maryam Mirzakhani était devenue, en 2014, la première femme lauréate de la plus prestigieuse récompense en mathématiques.»

Les olympiades de mathématiques: creuset de l’élite.

Les premières Olympiades internationales de mathématiques se sont déroulées en 1959 en Roumanie. Depuis, elles ont eu lieu tous les ans, sauf en 1980, en raison de dissensions internes. Actuellement, plus de 100 pays des cinq continents y participent, les élèves doivent avoir moins de 20 ans et ne pas avoir commencé leurs études supérieures, mais aucune limite n’est imposée quant au nombre de participations. L’épreuve consiste à résoudre sur deux jours, en deux séances de 4 heures et demie, deux séries de trois problèmes issus de la géométrie plane, de l’arithmétique, des inégalités ou de la combinatoire. Leur résolution fait appel plus au raisonnement qu’à des connaissances sophistiquées : les solutions sont souvent courtes et élégantes.

En Iran : un système éducatif élitiste et républicain.

On ne s’arrêtera pas de le dire, il n’y a que le savoir qui doit passer ! Maryam Mirzakhani fut élève au lycée Farzanegan de Téhéran, qui dépend de l’Organisation pour le développement des talents brillants, dont le but est de repérer les élèves surdoués ou en tout cas les meilleurs, à travers des concours nationaux, au collège et au lycée. Les lauréats font alors leurs études dans des établissements spécifiques avec un programme beaucoup plus poussé que dans la filière classique. «(…) Contrairement aux idées reçues, en Iran, les femmes sont bien plus présentes que les hommes à l’université. (…) Par ailleurs, en Iran, l’enseignement secondaire a été libéralisé à outrance, les établissements publics ont aujourd’hui un niveau très médiocre comparé à ceux du secteur privé qui coûtent très cher. Et la concurrence est rude entre les écoles privées qui vantent leur nombre d’admis aux concours d’entrée aux universités, un concours ultrasélectif. Pour étudier à l’université Sharif de Téhéran, il faut ainsi finir parmi les cent premiers sur environ un million de participants. Le système éducatif iranien est donc devenu au fil du temps ultraélitiste, basé sur une compétition incessante, organisée depuis le collège et jusqu’à l’université. Selon le quotidien Shargh, 76% des Iraniens médaillés dans les olympiades internationales en mathématiques, entre 1993 et 2013, se trouvent actuellement dans les plus grandes universités américaines (…) Après avoir passé les premières années universitaires à Sharif, elle choisit de partir pour obtenir un doctorat à Harvard, avant de traverser les Etats-Unis pour enseigner à Stanford, en Californie.».

Il a fallu donc attendre 78 ans avant que la médaille Fields ne soit décernée à une femme. L’annonce a été faite lors du Congrès international des mathématiques qui s’est tenu à Séoul, en Corée du Sud. Le président iranien, Hassan Rohani, a posté un tweet félicitant Maryam Mirzakhani, lauréate de la médaille Fields de mathématiques. «Félicitations à celle qui devient la première femme à remporter la médaille Fields et rend les Iraniens très fiers», écrit le dirigeant de la République islamique sur son fil Twitter.

La mort prématurée de Maryam Mirzakani est une grande perte pour la science, pour la condition de la femme en terme d’icône . Puisse son parcours susciter des vocations chez nos jeunes en Algérie et enfin faire émerger dans le pays des vocations mathématiques qui ont disparu dans le pays La science est la seule défense immunitaire du pays dans un monde qui ne fait pas de place aux faibles et aux incompétents.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Colonisation: 900 nouveaux logements approuvés à Jérusalem
.
Le tribunal israélien libère un soldat reconnu coupable d’homicide involontaire
.
L’occupation prend d’assaut la maison de l’auteur de l’attaque d’Hébron
.
Prise d’assaut de Beit Ummar et plusieurs cas d’asphyxie
.
Le personnel du Waqf refuse d’entrer à al-Aqsa à travers les portiques électroniques
.
Hébron: Un palestinien tué après une attaque à la voiture bélier
.
La mère de Shaul adresse un message à son fils après 3 ans de captivité à Gaza
.
Turquie: La fermeture d’Al aqsa est un crime contre l’humanité
.
Mesures sionistes: la ville de Jérusalem occupée sous haute tension
.
Corruption: L’Allemagne suspend la signature de l’accord de vente des 3 sous-marins avec l’occupation
.
Scandale des sous-marins: un suspect pourrait devenir un témoin de l’accusation
.
Mesures strictes sionistes aux entrées d’al-Aqsa
.
L’occupation agresse des Jérusalémites devant la porte des Lions
.
L’occupation arrête quatre palestiniens dont un journaliste de Naplouse
.
L’EuroMed appelle à une position internationale unifiée face aux violations de l’occupation à Jérusalem
.
Mises en garde contre les atteintes israéliennes à al Aqsa et les mesures répressives à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein