MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 2 Rajab 1438.

Flash info du 2 Rajab 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


#AuSecoursFamine : des maires de France contre la famine en Afrique.

La situation humanitaire en Afrique est très préoccupante. En France, des maires interpellent les pouvoirs publics en lançant une pétition. L’objectif : agir contre la famine.

#AuSecoursFamine pour mobiliser l’opinion publique.

Alors qu’en France, l’heure est à la campagne électorale et aux multiples révélations de corruption et d’abus de biens sociaux, dans des pays d’Afrique un drame se joue. La pétition lancée sur le site change.org rappelle qu’au Soudan du sud, au Kenya, en Éthiopie, en Érythrée, en Somalie, au Nigéria notamment, les civils meurent de la famine et des maladies apparaissant faute de pouvoir se nourrir suffisamment. Ce sont les conflits politiques engendrant des conflits armés sans fin qui rendent compliqué l’accès à la nourriture en plus de la sécheresse. Face à cette situation, les maires regrettent que les médias ne parlent pas assez de cette situation. L’opinion publique ne se mobilise pas assez et n’a pas conscience de l’urgence.

Faire bouger Messieurs Hollande, Cazeneuve et France Télévisions .

Ces maires demandent à France Télévisions de mettre en place une soirée de mobilisation pour aider l’ONG Action Contre la Faim qui fait partie des organisations sur place. Les responsables des médias sont appelés à mettre la famine en Afrique à la « Une » de leurs éditions. Le Premier ministre est également interpellé afin de mettre à disposition les moyens logistiques de l’Etat. Il est aussi demandé à François Hollande de se mobiliser auprès des chefs d’Etats du monde entier pour que la famine en Afrique soit une question humanitaire prioritaire. « Face à ce drame, une prise de conscience est indispensable pour éviter le pire et soutenir ceux qui se battent avec peu de moyens sur le terrain pour sauver ces vies humaines menacées par les circonstances locales » , ont écrit les maires.

Vous pouvez soutenir cet appel des maires en signant la pétition disponible sur www.change.org/p/sos-famine-afrique.


katibin.fr
***


France : Amnesty International dénonce les menaces de mort contre des militants pro-palestiniens.

Communiqué publié par Amnesty International au sujet des menaces de morts dont font l’objet des militants pro-palestiniens :

Le 4 mars 2017, un groupe dénommé la Brigade juive a lancé un ultimatum aux membres dirigeants de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) : si l’AFPS ne cessait pas d’appeler au boycott des produits israéliens, les coordonnées personnelles des membres de son conseil national seraient rendues publiques.
Depuis le 8 mars 2017, des militants français des droits du peuple palestinien font l’objet d’une campagne scandaleuse de menaces, d’intimidations et de harcèlement.

UN APPEL RELAYÉ PAR CERTAINS SITES.

Cette menace a été mise à exécution le 8 mars dernier, et relayée par les sites de la Ligue de Défense Juive, de JSSNews (basé en Israël) et de coolamnews . Depuis, plusieurs membres dirigeants de l’AFPS ont reçu des menaces de mort : les auteurs menaçaient de s’en prendre à leur famille ou à leurs enfants, de brûler leur domicile…

Certains ont répandu des rumeurs malveillantes, allant jusqu’à déclencher l’intervention des pompiers avec l’annonce erronée du suicide du président et du Secrétaire général. Cette vague de harcèlement fait suite à des menaces déjà prononcées contre des dirigeants de l’AFPS ces derniers mois.
EN FRANCE, LA CRIMINALISATION DE L’APPEL AU BOYCOTT DOIT CESSER SANS DÉLAI

Ces intimidations visant l’AFPS font état du fait que « le boycott est puni par la loi ». En effet, depuis 2010, la France est l’un des rares pays au monde à prévoir des poursuites contre des personnes appelant au boycott de produits israéliens dans le cadre de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS).

La circulaire ministérielle CRIM-APN 09-900-44 signée en 2010 par Mme Alliot Marie, alors ministre de l’Intérieur, engage les procureurs à poursuivre les appels au boycott de produits israéliens, considérés comme caractéristiques de délits de provocation publique à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation.

En octobre 2015, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de quatorze personnes uniquement en raison de leurs actions pacifiques de promotion du boycott de produits israéliens. Des militants du mouvement BDS se sont vu enjoindre par la préfecture de Paris de s’engager par écrit à renoncer à toute promotion du boycott de produits israéliens.

Si la répression de l’incitation à la haine et à la discrimination est légitime et nécessaire, elle ne peut se confondre avec la critique tout aussi légitime de la politique d’un Etat. L’appel pacifique au boycott d’un Etat rentre dans le cadre de cette critique et de l’action citoyenne non violente et s’inscrit donc dans le droit à la liberté d’expression, reconnu par le droit international.
SOLIDARITÉ AVEC CES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS!

Cette campagne haineuse à l’encontre de défenseurs des droits humains doit immédiatement cesser, et leurs auteurs être traduits en justice dans les meilleurs délais.

Nous apportons notre entière solidarité aux victimes de ces menaces et intimidations, et appelons les autorités françaises à diligenter sans délai des enquêtes rapides contre les responsables de ces incitations à la haine.

Nous avons à plusieurs reprises demandé aux autorités françaises d’abroger la circulaire Alliot-Marie et de cesser les poursuites à l’encontre des militants du mouvement BDS. Le fait que cette circulaire serve désormais de prétexte à des actions de piratage et de harcèlement de ses militants démontre l’urgente nécessité d’y mettre un terme.

Nous réitérons notre appel aux autorités françaises, ainsi qu’à tous les candidats à l’élection présidentielle, à abroger sans délai cette circulaire, qui bafoue le droit à la liberté d’expression et de protestation pacifique dans notre pays.

journaldumusulman.fr
***


France : L’Observatoire de la laïcité critique la charte de la laïcité de la région Ile-de-France.

Le ton se veut neutre mais le fond n’en est pas moins acide. L’Observatoire de la laïcité, l’organisme public chargé d’assister le gouvernement dans la mise en œuvre du principe du même nom, a publié, lundi 27 mars, une série de « remarques », qui sont autant de réserves, sur la charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité. Celle-ci avait été adoptée le 9 mars par le conseil régional d’Ile-de-France, sous l’impulsion de sa présidente, Valérie Pécresse (Les Républicains).

Pour la majorité qui dirige la région, ce texte, long d’un préambule et de 7 articles, n’a pas seulement une valeur symbolique. Au contraire, il a vocation à faire respecter les principes qu’il énonce « dans tous les champs de son intervention ». La charte s’appliquera aux agents de la région mais aussi à « tous les partenaires régionaux » et les « usagers des équipements et services publics régionaux (par exemple dans les îles de loisirs [bases de plein air et de baignade] ou lors de rencontres organisées par la région) », avait écrit Valérie Pécresse dans son exposé des motifs.

A cet effet, la délibération du conseil régional qui porte approbation de la charte a « subordonné l’attribution de subvention régionale à tout organisme au respect et à la promotion de cette charte ». « Tout manquement avéré » pourrait entraîner « le non-versement ou la restitution de la subvention accordée », précisait le conseil régional.

Observations sur la « Charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité » du Conseil régional d’Ile-de-France suite à la saisine du groupe EELV&A

Après un examen attentif des sept articles de la « Charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité », l’Observatoire de la laïcité relève une mention contraire au droit positif (article 3).

Par ailleurs, l’Observatoire de la laïcité constate que le rappel des règles découlant du principe de laïcité (en particulier aux articles 1, 2, 6 et 7) occulte les libertés pour se concentrer uniquement sur les interdits — dont le rappel est cependant nécessaire —. Il constate également une confusion (article 4) entre les règles relevant du principe de laïcité et celles découlant de nombreux autres champs, tels que les valeurs du sport ou la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes.

La « Charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité », comme l’indique son nom, ne porte pas exclusivement sur le principe de laïcité. Elle peut néanmoins de par sa rédaction mêlant plusieurs champs et de par sa concentration sur les seuls interdits qui s’inscrivent dans le cadre laïque, faire craindre une mauvaise compréhension de la laïcité de la part de ceux qui en seront destinataires.

journaldumusulman.fr
***

France : Quand Valls « félicitait chaleureusement Hamon, le candidat de (notre) famille politique ».

Manuel Valls a annoncé, ce mercredi sur BFMTV, qu’il votera pour Emmanuel Macron, le 23 avril prochain, au premier tour de la présidentielle. Le 29 janvier dernier, il était battu au second tour de la primaire à gauche par Benoît Hamon. L’ancien Premier ministre avait alors « félicité chaleureusement Benoît Hamon, le candidat de (notre) famille politique (…) Il lui appartient de mener à bien la belle mission du rassemblement. Je veux lui souhaiter bonne chance pour le combat qui est devant lui ».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


France : Des banques françaises soutiendraient la colonisation israélienne.

De manière indirecte, les banques françaises seraient complices de la colonisation israélienne d’après un rapport d’un ensemble d’ONG et de syndicats tels que la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), la CGT, l’association France Palestine Solidarité ou encore CCFD-Terre Solidaire.

Il est question de l’impact des banques israéliennes dans le financement des colonies et la construction de logements et infrastructures. Ces banques lient d’étroites relations avec les banques françaises qui doivent répondre de leur responsabilité quant au droit international. Les banques françaises ont des participations minoritaires directes ou indirectes au sein du capital de banques et entreprises israéliennes qui ont leurs activités en Cisjordanie.

Les banques françaises sont donc appelées à « un devoir de vigilance accru » car en continuant leurs activités, elles « contribuent à perpétuer une situation qui porte atteinte au droit à l’autodétermination et aux droits fondamentaux de la population civile palestinienne, notamment par l’exploitation des ressources naturelles, la destruction des biens privés et de l’aide humanitaire, le déplacement forcé de civils et les restrictions de mouvement et d’accès aux besoins et services essentiels ».

Par exemple, une banque souligne que « le secteur bancaire israélien n’intervenait pas dans la colonisation des territoires palestiniens ».

Le rapport note que les quatre premières banques françaises ont accordé « des prêts d’un montant total de 288 millions d’euros sur la période 2004-2020 à l’entreprise publique israélienne Israel Electric Corporation (IEC), pour un projet d’extension de deux centrales électriques au gaz, alors même que l’IEC approvisionne en électricité l’ensemble des colonies illégales en Cisjordanie occupée ». Le document demande à ce que le contrat ne soit pas renouvelé quand il arrivera à échéance.

Diverses institutions financières étrangères ont arrêté leurs investissements auprès de banques et entreprises israéliennes impliquées dans la colonisation, à l’instar de du fonds de pension néerlandais PGGM en décembre 2013 ou encore le fonds de pension luxembourgeois FDC, en 2014. Ces deux institutions se sont désinvesti des cinq banques israéliennes : Hapoalim, Leumi, First International Bank of Israel, Israel Discount Bank et Mizrahi Tefahot Bank.

De même la banque danoise Danske Bank et l’allemande Deutsche Bank Ethical Fund ont noté Hapoalim Bank sur « une liste noire ».

islametinfo.fr
***


France : Un menu raviolis en boîte imposé aux enfants des parents mauvais-payeurs à la cantine.

La cantine scolaire est le lieu de nombreuses batailles sociétales et montre sournoisement que ce sont les enfants qui doivent trinquer pour les politiques choisies et demeurent en première ligne de mire.

La mairie de La Teste-de-Buch a mis en place, depuis la rentrée, un menu spécial pour les enfants dont les parents ne paient pas la cantine, ils se voient imposer un menu de « substitution », essentiellement des raviolis en boîte. La nouvelle est odieuse et les parents d’élèves et certains élus la considèrent « honteuse » et « discriminatoire ».

«C’est immoral!», lance Stéphanie Anfray, présidente départementale de la Fédération des conseils de parents d’élèves de Gironde (FCPEG).

Le maire adjoint déclare :

«C’est une mesure qui intervient après de nombreuses relances par courrier. Nous prenons même contact avec la famille en nous rendant dans les écoles, ou parfois même sur le lieu de travail d’un des parents, mais la plupart font la sourde oreille ».

Cette mesure devrait être impraticable, les enfants ne sont pas responsables pour leurs parents, qui plus est en primaire et maternelle… Cinq écoliers sont concernés par cette abjecte discrimination.

Après avoir voulu imposer du porc aux élèves musulmans, à quoi jouent les cantines françaises ? Les enfants ne devraient pas être pris en étau par des jeux de politique, l’école doit être un espace de droit et offrir le meilleur cadre possible pour travailler, y compris pour les enfants de parents pauvres !

islametinfo.fr
***


France : Lycéen blessé au flash-ball : la famille déçue de la peine en appel contre un policier.

La Cour d’appel de Paris s’est prononcée mardi 28 mars en modifiant la peine du policier qui avait blessé un lycéen avec son flash-ball en 2010.

Les faits se sont produits il y a sept ans lors d’une manifestation devant un lycée de Montreuil (Seine-Saint-Denis). L’officier de police, Jean-Yves Césaire, avait menti sur procès-verbal en présentant Geoffrey, la victime, comme un « casseur ». Sa version a été contredite par une vidéo prouvant le contraire.

Absent du procès, Jean-Yves Césaire écope d’une peine de prison de 18 mois avec sursis (contre 12 en première instance), pour « violences aggravées » et « faux et usage de faux ». La justice lui interdit également de porter une arme pendant trois ans, au lieu de deux en première instance. En revanche, il pourra continuer d’exercer son métier contrairement à la décision prise par le tribunal de Bobigny en 2015, qui avait prononcé une interdiction d’une durée d’un an.

La déception palpable de la famille.

Le lycéen, âgé de 16 ans au moment des faits, a souffert de « multiples fractures au visage et a subi plusieurs interventions chirurgicales pour sauver son œil » selon l’AFP. Selon Le Parisien, la Cour d’appel a exigé qu’une nouvelle expertise soit effectué afin d’évaluer les dommages définitifs sur sa santé et son état psychologique. Ces résultats permettront ensuite d’indemniser le jeune homme.

Plusieurs médias ont signalé que la peine était plus lourde en appel pour le policier. Ce n’est pas l’avis de la famille, qui a fait part de sa déception face à ce nouveau verdict. « Pour Geoffrey, l’interdiction d’exercer c’était l’essentiel, c’était la vraie sanction », a-t-elle fait part, citée par France Bleu. « Je ne peux pas accepter ce jugement qui dit qu’un policier peut continuer à travailler après avoir été condamné pour faux. Je ne l’accepterai jamais », a surenchéri le père du jeune homme.

saphirnews.com
***


Grande-Bretagne : Theresa May signe le coup d’envoi du Brexit.

La Première ministre Theresa May a signé la lettre qui sera remise à Bruxelles pour officialiser le lancement des négociations d’une sortie de l’Union européenne pour le Royaume-Uni. L’action a été rendue publie par une photo diffusée dans la soirée du mardi 28 mars où on voit Theresa May en train de signer la lettre d’activation de l’article 50 du traité de Lisbonne.

Le 23 juin 2016, les Britanniques ont voté 52 % pour quitter l’Union européenne à l’issue d’un référendum. Le Royaume-Uni a désormais deux ans pour négocier un accord de sécession qui devra être approuvé par les Etats membres à la majorité qualifiée et par le Parlement européen.

David Davis, secrétaire d’Etat à la sortie de l’UE discutera donc longuement avec le commissaire européen Michel Barnier. Le Livre blanc du Great Repeal Bill, un projet de loi abolissant le code de la loi de 1972 qui incorporait la législation européenne au droit britannique, sera publié jeudi 30 mars.

Theresa May a signé « notre lettre de suicide », juge Pollyn Toynbee, éditorialiste du Guardian. Du côté du Daily Telegraph, on préfère souligner l’économie du pays qui pourra économiser 139 milliards d’euros, correspondant au coût des règlements européens. The Times, en revanche, s’inquiète des conflits internes qui s’annoncent au Royaume-Uni. Des suites du Breixit, l’Irlande du Nord et l’Ecosse souhaitent en effet quitter le royaume. Le Parlement écossais a autorisé, mardi 28 mars, la Première ministre Nicola Sturgeon à demander à Londres l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance.

saphirnews.com
***

Le pape François reçu chaleureusement par une famille marocaine à Milan.

La paix, la tolérance, la réconciliation entre les religions sont les grands credo du pape François qu’il ne se contente pas de réciter à haute voix, mais qu’il applique à la lettre dès que l’occasion lui en est donnée.

Samedi dernier, lors de son escale pastorale à Milan, le souverain pontife, connu pour sa proximité et sa compassion envers les plus déshérités, a consacré l’essentiel de son temps à aller à la rencontre des êtres « marginalisés par la société » vivant dans des logements sociaux.

Parmi eux, une famille marocaine a eu le grand honneur d’accueillir le pape chez elle, devant les caméras qui ont immortalisé cette rencontre chaleureuse et fraternelle, à forte charge symbolique.

La vidéo montrant Mihoual Abdel Karim et les siens en train d’offrir des confiseries traditionnelles et autres présents à leur hôte de marque, le chef suprême de l’Eglise catholique romaine, visiblement heureux de cet échange convivial et de poser sur un selfie, entouré de tous les membres de la maisonnée, est devenue virale à la vitesse de la lumière.

Au cours de son déplacement dans la capitale de la Lombardie, le pape François, qui avait coutume de célébrer des messes dans l’univers carcéral en Argentine, son pays natal, s’est également rendu dans la prison de San Vittore, où sa visite surprise, très applaudie, s’est déroulée sous les acclamations.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

Russie-Iran, la bonne entente stratégique.

La Syrie, le Yémen, la production de pétrole, sont les grands sujets qui ont occupé les conversations de Vladimir Poutine et de Hassan Rohani. En visite à Moscou, le président iranien a affiché sa très bonne entente avec son homologue russe. Les deux pays se sont mis d’accord pour réduire leur production de pétrole, afin, disent-ils, de stabiliser le marché mondial.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : Grand rassemblement pour la mosquée de Clichy dimanche 2 avril.

Depuis la fermeture de la grande mosquée de Clichy-la-Garenne mercredi 22 mars par les autorités, les fidèles de la mosquée prient dans les rue devant l’ancien lieu de culte que la municipalité envisage de transformer en médiathèque. A ce jour aucune solution n’a été trouvée malgré les prières de rue quotidiennes. A travers ce « grand rassemblement », l’UAMC veut pousser le maire Rémi Muzeau à « entamer le dialogue avec ses concitoyens et chercher par tous les moyens une solution satisfaisante pour tous ».

QUAND LE CANDIDAT RÉMI MUZEAU PÊCHAIT LES VOIX DES MUSULMANS A LA MOSQUÉE…

Lors de sa campagne électorale en 2015, il avait promis dans une déclaration vidéo à l’association musulmane de façon quasi-officielle devant un huissier de pérenniser la mosquée du centre ville. Une vidéo que l’on retrouve d’ailleurs sur internet. Après la fermeture de la mosquée, une photo du candidat Rémi Muzeau entouré des responsables de la mosquée au sein même de cette dernière, a été diffusée.

Tous les indices montrant que l’actuel maire n’a pas tenu sa promesse.

desdomesetdesminarets.fr
***


Un extrémiste islamophobe hindou à la tête d’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé d’Inde.

L’État indien de l’Uttar Pradesh, le plus peuplé du pays, ex-joyau de la civilisation islamique, a vu la semaine dernière la large victoire électorale du nationaliste hindou Yogi Adityanath (BJP), prêtre et promoteur de « l’Hindutva ».

Parmi ses promesses électorales : installer dans chaque mosquée une statue des fausses divinités Gauri et Ganesh, interdire l’abattage de vaches et fermer les abattoirs (tenus par des musulmans), renommer la ville symbolique de Deoband, grand centre islamique régional, d’un nom hindou, supprimer le droit de la famille islamique local, former des « Brigades anti-Roméo », qui chasseraient les musulmans censés séduire les jeunes filles hindoues pour les convertir de force (un grand mythe du nationalisme hindou), ou encore construire un temple hindou à Ayodhya, où une foule d’extrémistes encadrés par la police indienne avait détruit une mosquée historique en 1992 lors de sanglantes émeutes anti-musulmanes.

Pour rappel, cet état du nord de l’Inde compte 30 millions de musulmans et est hautement symbolique : berceau entre autres des mouvements deobandi et Tabligh, il fut le centre du pouvoir du grand Empire Moghol et le cœur de la présence islamique dans les Indes, à proximité immédiate de Delhi. Quoi qu’il en soit, des temps difficiles s’annoncent donc pour nos frères d’Inde, dans le cadre d’une tendance générale plutôt sombre pour les musulmans en Asie (Ouyghours, Rohingyas, Cachemire).

Qu’Allah préserve les musulmans d’Inde et d’ailleurs, et qu’Il humilie leurs ennemis ici-bas et dans l’Au-delà.

desdomesetdesminarets.fr###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Colonisation: un projet judaïque pour contrôler le territoire de Walaja
.
Le Hamas insiste sur le droit au retour dans tout le territoire palestinien
.
L’occupation arrête trois agents des douanes de l’Autorité Palestinienne à Salfit
.
L’occupation détruit le mur d’une maison et rase ses environs à l’est de Bethléem
.
La cour de l’occupation libère les cinq gardes d’al-Aqsa et exige leur expulsion
.
L’occupation contrôle 85% de la Palestine historique
.
L’occupation rase 3 maisons en construction à l’est de Jéricho
.
Blessés dans des affrontements à Juba’a et arrestations et raids en Cisjordanie
.
Hotovely : Israël ne se retirera jamais des frontières de 1967
.
Procès de cinq gardiens d’al-Aqsa
.
58 colons envahissent al-Aqsa
.
Cinq institutions financières françaises financent la colonisation sioniste en Palestine.

Le rapport fédéral intitulé « Liens dangereux entre les banques françaises et la colonie israélienne », publié par le site de la télévision Al-Alam, citant l’Agence France-Presse, a déclaré que les banques BNP Paribas, Société Générale, la BBCA et la société d’assurance AXA soutiennent les banques et les entreprises dans les colonies sionistes et contribuent ainsi directement à la durabilité et au développement de ces colonies.

.
Jérusalem: Deux maisons démolies, 16 palestiniens à la rue
.
Report du procès d’Abdul-Sattar Qassem en avril
.
Le sommet d’Amman refuse de reconnaître Israël comme Etat juif
.
L’occupation ferme des ateliers à Hébron
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

France : Pour Nicolas Sarkozy, les militants pro-palestiniens “ne représentent rien, ils ne sont rien”

Des militants pro-palestiniens sont intervenus pendant le meeting de Nicolas Sarkozy afin de montrer leur colère suite aux positions prises par l’ancien Président de le République sur la reconnaissance d’un Etat Palestinien.

En direct sur BFM TV, des ” cris de “Israël Assassin, Sarkozy Complice !”” ont retenti dans la salle avant que le service d’ordre intervienne et expulse violemment les militants.

Le peu de respect pour la cause palestinienne de la part de Nicolas Sarkozy montre son amour de la démocratie et du respect de la divergence d’opinion. A noter, qu’il a logiquement été élu Président de l’UMP avec “un petit” 64,5 %. En 2004, l’homme avait été plébiscité avec 85% des votes. Une victoire au goût amer.