MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 2 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 2 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


La chasteté en Islam, une véritable manifestation de la foi.

La chasteté n’est pas qu’une simple règle d’or en Islam.
Elle représente aussi une des principales vertus qui caractérise le mieux le musulman.
Allah nous encourage à garder note dignité afin de préserver notre honneur et notre réputation. C’est pour cela qu’IL dit:
«Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d’affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d’Allah qu’Il vous a accordés.Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu’elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.» (Coran, 24/33).

Nous trouvons dans les textes de nombreuses histoires qui illustrent ce phénomène, citons-en donc une d’entre elles : un fragment de l’histoire de Youssouf (‘alayhi salam) et Zuleika.

Youssouf (‘alayhi salam) était connu pour être d’une beauté sans pareille. Un jour, alors qu’il vivait chez son maître (« al-Aziz »), Youssouf se trouvait allongé sur son lit, quand la femme de son maître entra dans sa chambre, et ferma la porte à clefs avant de s’offrir à lui en ces termes : «Je suis à toi, fais de moi ce que tu veux».
Youssouf, d’un caractère très noble, refusa ses avances et essaya de s’enfuir. Mais une fois qu’il réussit à ouvrir la porte, il (‘alayhi salam) se retrouva nez à nez avec son maître. Zuleikha, la femme d’al-Aziz s’empressa alors d’accuser Youssouf (‘alayhi salam) d’avoir voulu abuser d’elle. Youssouf (‘alayhi salam) se défendit alors en expliquant que c’est elle qui avait voulu abuser de lui, et qu’il avait fui.

Le neveu de Zuleikha, qui était présent et a assisté à la scène, pris la parole. Il suggéra d’observer la robe de Youssouf (‘alayhi salam) pour trancher : si sa chemise était déchirée par derrière, cela signifierait que Youssouf disait la vérité (Zuleikha aurait couru après lui et aurait déchiré sa robe en essayant de le retenir). En revanche, si sa chemise était déchirée par devant, cela signifierait qu’il (‘alayhi salam) aurait menti (il aurait voulu abuser d’elle, suite à quoi elle l’aurait saisi et lui aurait déchiré sa robe par devant).
C’est là qu’ils s’aperçurent que sa chemise était déchirée par derrière … Al-Aziz demanda alors à Youssouf (‘alayhi salam) de s’éloigner de cette affaire (autrement dit, de ne pas l’ébruiter et de l’oublier) et dit a sa femme : «Toi demande pardon pour ton péché».

Nous voyons donc bien à travers ce récit à quel point la chasteté est importante. Nous terminerons sur une note positive en nous adressant à tous nos frères et sœurs qui désirent se marier afin de préserver leur chasteté : sachez qu’Allah Azzawajel est de votre côté. En effet, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«Il en est trois qu’Allah, le Très-Haut, se fait le devoir d’aider : le combattant dans la voie d’Allah, l’esclave qui signe un contrat de rachat d’affranchissement et qui désire régler sa dette et, celui qui se marie en cherchant à préserver sa chasteté». [Rapporté par Ahmad].

AJIB.FR
***


France : Hautes-Pyrénées : ils construisent un mur autour d’un centre d’accueil de migrants.

Un collectif d’habitants de la petite commune de Séméac, près de Tarbes (Hautes-Pyrénées), s’est distingué, dans la soirée du dimanche 23 au lundi 24 juillet, par une action qui en dit long sur leur rejet des migrants. Opposé à un projet de transformation d’un hôtel en centre d’accueil pour migrant, les riverains ont construit un mur de 20 mètres de long pour 2 mètres de hauteur afin de barrer l’entrée de l’établissement.

Le collectif assure avoir construit le mur « en toute légalité avec les autorisations nécessaires ». Depuis plusieurs semaines, les opposants dénoncent la précipitation et le manque de concertation autour du projet. Ils fustigent l’apparition de ce centre dans un quartier résidentiel, c’est-à-dire près de là où ils habitent.

« Nous ne sommes pas contre l’accueil. Il faut faire quelque chose pour ces personnes en difficulté (…) mais il faut prendre également en compte les citoyens », a expliqué Laurent Teixeira, responsable du Collectif Séméac. « Rien n’est prévu pour la vie au quotidien des migrants et des habitants de la commune et les structures municipales, comme les cantines et écoles, sont sous-dimensionnées », ajoute-t-il.

L’hôtel Formule 1, qui appartient à la société Accor Hotels, doit remettre mardi matin les clés du bâtiment à l’association Adoma. Les aménagements devraient être assez légers. Dès début août, les premières familles doivent arriver. Le foyer pourra recevoir 80 migrants dont la moitié sont des enfants.

saphirnews.com
***


Palestine : Le Conseil de Sécurité doit donner un coup d’arrêt à la politique israélienne.

A la demande de la Suède, de la France et de l’Égypte, le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit ce lundi sur la situation à Jérusalem. C’est une initiative que nous saluons en elle-même, en espérant que les positions défendues et les décisions prises seront à la hauteur des enjeux.

Il ne faut pas, en effet, se tromper sur la nature du problème. L’Esplanade des Mosquées n’est pas qu’un lieu religieux, c’est le symbole de la Palestine pour tous les Palestiniens, systématiquement dépossédés de leurs droits et de leurs terres par l’État d’Israël. Et les Palestiniens ont eu le temps d’apprendre les procédés utilisés par les Israéliens : comme pour le mur qui leur rend la vie impossible, le prétexte sécuritaire des portiques détecteurs de métaux n’est qu’un moyen de dépossession et de prise de contrôle.

En 1980, Israël a illégalement annexé l’ensemble de Jérusalem, et aucun pays ne reconnaît cette annexion. Mais l’Esplanade des Mosquées est restée sous le contrôle des autorités religieuses jordaniennes. C’est ce fragile statu quo qu’Israël veut mettre en cause, au risque d’un embrasement généralisé. Et au risque de transformer en conflit religieux mondial ce qui est avant tout un conflit dans lequel le peuple palestinien demande l’exercice de ses droits nationaux.

Enfermés dans des conditions inhumaines à Gaza, dépossédés et privés de liberté en Cisjordanie, chassés de leurs maisons à Jérusalem, discriminés en Israël même, et laissés sans espoir dans les camps de réfugiés, les Palestiniens n’en peuvent plus de l’injustice qu’on leur fait subir depuis près de 100 ans. Conscient de sa supériorité militaire, massivement armé par les États-Unis, bénéficiant de la complaisance de l’Europe, l’État d’Israël n’a qu’un objectif : conquérir de nouveaux territoires et expulser toujours plus de Palestiniens.

L’Histoire nous a appris qu’une telle logique, dévastatrice et suicidaire, ne peut conduire qu’à des catastrophes majeures pour le monde entier. A l’inverse, la résolution de la question palestinienne nécessite reconnaissance, justice et partage; Jérusalem, destinée à devenir un jour la capitale partagée des Israéliens et des Palestiniens, avec souveraineté palestinienne sur l’ensemble de Jérusalem Est, doit en être justement le symbole, à l’opposé de la politique menée par le gouvernement israélien.

On l’aura compris : le Conseil de Sécurité ne doit pas se contenter d’un sempiternel appel “à la retenue et au calme” des différents protagonistes, ni admettre des mesures techniques qui ne feraient que conforter le contrôle israélien. Il doit rappeler l’illégalité de l’annexion de Jérusalem Est par Israël, dénoncer sa politique de dépossession et d’enfermement du peuple palestinien notamment à Jérusalem, envisager les sanctions nécessaires pour qu’Israël retrouve la voie du droit.

C’est ce que nous attendons de la position française que nous suivrons avec la plus grande attention.

oumma.com
***


Egypte : la leçon de tolérance donnée par une famille composée d’une mère juive, d’un beau-père chrétien et de deux filles musulmanes.

S’il y a une famille qui a fait mieux que proclamer « les différences sont une richesse » mais les a apprivoisées en son sein jusqu’à les transcender, c’est bien celle, métissée et multi-confessionnelle, de Magda Haroun, une mère égyptienne de confession juive, fière de l’exceptionnelle singularité de son foyer.

Dans ce bas monde agité par de violents soubresauts où l’altérité creuse des fossés d’incompréhension, quand elle n’est pas assombrie par les ténèbres de l’intolérance, c’est une grande leçon de coexistence harmonieuse que donnent Magda Haroun, figure de la communauté juive en Egypte dont elle se fait la porte-parole, son mari chrétien, épousé en secondes noces, et ses deux filles musulmanes, nées de son premier mariage.

Cette belle famille hors du commun, et pas seulement au pays des pharaons, vit sous le même toit au Caire, en parfaite intelligence et unie comme les cinq doigts de la main.

Après avoir divorcé de son premier mari musulman et refait sa vie avec un médecin égyptien d’obédience chrétienne, Magda Haroun, cette maman attentive doublée d’une dynamique chef d’entreprise ayant repris le flambeau familial, a mis un point d’honneur à élever ses deux filles dans la pure tradition musulmane, les incitant à se plonger dans la lecture du Coran pour y puiser de nobles valeurs.

« Mes filles ont été éduquées dans le respect des êtres humains, de tous les êtres humains, quels qu’ils soient, en se nourrissant des enseignements coraniques » a-t-elle expliqué devant la caméra de Al-Hura TV, tout en précisant que l’extraordinaire diversité religieuse de son foyer n’a jamais créé de tensions particulières parmi les autres membres de la famille, ni de son côté, ni de celui de son deuxième époux.

« A la maison, nous célébrons toutes les grandes fêtes religieuses des trois religions monothéistes », s’est-elle exclamée, assurant éprouver la même joie à décorer son intérieur pour le Ramadan que pour Noël. Quant au Yom Kippour, le jour le plus saint de l’année dans le judaïsme, sa petite famille prend plaisir à le fêter en accueillant chez elle des amis d’enfance chrétiens et musulmans, plaçant ainsi sa célébration sous le signe de la fraternité interreligieuse.

Dans une Egypte qui ne compte plus qu’une poignée de citoyens juifs, Magda Haroun, inquiète quant au devenir de sa propre communauté et très attachée au débat d’idées, est heureuse d’avoir transmis ce virus salutaire à ses filles musulmanes. Animées par une saine curiosité envers leurs semblables, celles-ci n’hésitent pas à aborder les différences religieuses qui cimentent leur foyer dans le cadre de débats éclairants qui n’ont rien de joutes houleuses.

« Mon message est simple : notre Créateur est un », a souligné leur mère, avant de conclure son interview sur une note résolument positive, louant mieux que quiconque les précieuses vertus de ces différences qui nous rapprochent et nous enrichissent, n’en déplaise aux esprits chagrins : « Notre diversité est notre richesse ».

oumma.com
***


Liban : une mère creuse la tombe de son fils pour offrir une sépulture à un petit réfugié syrien.

Même brisé par la perte cruelle de son enfant, c’est le cœur d’une mère, débordant de tendresse et de compassion, qui a parlé dans la plaine de la Bekaa, se serrant face au refus irrévocable des autorités locales d’enterrer un petit syrien décédé dans l’incendie qui a ravagé, lundi 10 juillet, le camp de réfugiés où il avait trouvé asile.

Pour cette maman libanaise très éprouvée par la mort de son jeune fils, arraché trop tôt à la vie et à l’affection des siens il y a un an de cela, le veto d’inhumation opposé par l’ensemble des villages avoisinants était d’autant plus insupportable que les raisons invoquées étaient entourées d’un certain flou, pour ne pas dire totalement irrecevables.

Ni une ni deux, cette habitante de la vallée située dans la partie orientale du Liban a décidé de contourner cette interdiction formelle, afin d’offrir une sépulture digne de ce nom au petit garçon syrien disparu tragiquement. Epaulée par sa famille, elle a creusé la tombe de son propre fils, l’approfondissant pour que repose en paix un petit être dont la courte existence misérable fut jalonnée d’épreuves.

Admiratifs et remplis de gratitude, les réfugiés de la plaine de la Bekaa qui, pour la plupart, sont sans ressources et soumis à des conditions de vie épouvantables, ont réussi à ce que soient publiées sur Facebook les images touchantes de cette mère en train de mettre les mains dans la terre pour faire de la place au jeune défunt syrien.

« Une Libanaise ouvre la tombe de son fils, décédé il y a un an, pour y enterrer à ses côtés un garçon syrien qui est mort hier à cause du feu qui a éclaté dans un camp de réfugiés dans la vallée de la Bekaa, après que tous les villages ont refusé de l’inhumer dans leurs cimetières. », pouvait-on lire en légende.

Si cette maman a eu la gorge nouée devant le coeur de pierre des municipalités locales, les médias, pour leur part, n’ont pas caché leur perplexité quant au vrai motif qui se cache derrière une telle intransigeance officielle.

oumma.com
***

 


Palestine : La mosquée Al-Aqsa est-elle encore dans nos cœurs ?

C’est un affront sans précédent qui a été fait aux musulmans du monde entier qui a été perpétré ces derniers jours et qui continue à l’heure où ces lignes sont rédigées.

Prétextant un problème sécuritaire suite à la mort de deux policiers sioniste à proximité de l’esplanade sacrée, les autorités israéliennes ont installé des portiques de sécurité à l’entrée du troisième lieu saint de l’Islam. Perçue à juste titre comme une tentative de mainmise de l’entité sioniste qui ne désespère pas de reconstruire un temple dédié au Judaïsme sur la mosquée Al-Aqsa, les palestiniens sont sortis en masse dans les rues pour dénoncer cette situation.

La réponse de l’entité sioniste ne s’est pas fait attendre : les hommes de moins de 50 ans, soit ceux qui sont les plus aptes physiquement à tenir tête, ont été interdits d’accomplir la grande prière du Vendredi dans ce lieu saint, provoquant en réaction l’afflux de masses de musulmans palestiniens répondant à l’appel des imams de Jérusalem qui avaient fermé les portes de leur mosquée pour l’occasion.

Les autorités israéliennes dans toute la malveillance qui est la leur, ont répondu à ces manifestations pacifiques par la violence, et trois palestiniens ont trouvé la mort ce vendredi 21 juillet 2017, tombés sous les balles criminelles d’Israël pour le simple fait d’avoir voulu prier.

Après une semaine de crise et devant l’importance de la sacralité du lieu, l’heure est à la remise en question pour la communauté Islamique internationale attaquée dans un de ses symboles les plus forts.

Aussi, si en tant que musulmans de France nous n’avons pas la possibilité d’aller sur place manifester notre mécontentement et que nos moyens d’actions sont limités, nous avons le devoir de condamner cette escalade de violence et les moyens disproportionnés employés.

Or, comme cela est malheureusement trop souvent le cas lors d’agressions sionistes, les responsables et les représentants de la communauté musulmane de France sont aux abonnés absents pour exprimer le sentiment de colère des millions de musulmans de l’hexagone.

Pire encore, nous avons également à regretter le fait que nombre de manifestations en faveur des droits des palestiniens ont été l’initiative de la gauche, voire de l’ultra gauche, souvent à des fins électoralistes. Or, les présidentielles sont passées, les législatives également, les voix des musulmans ne sont plus intéressantes et aucun rassemblement d’envergure n’est à l’idée du jour pour défendre par la parole l’islamité de l’Esplanade des Mosquées.

Devant ce silence complice, il incombe d’être juste et de saluer les initiatives afin de les encourager et de les diffuser, peut être cela nous sortira du marasme spirituel qui est notre.

Parmi les voix qui dénoncent, celle notable de la Confédération Islamique du Millî Görüs qui par la voix de son président général Kemal Ergun a publié un communiqué officiel disponible en plusieurs langues, pour faire part de leur indignation. La fédération, qui compte plus de 500 000 membres en Europe et gère plus de 600 mosquées, avait été à l’initiative de dizaines de manifestations pour Alep à travers le monde en décembre dernier.

Dans son communiqué, le Aussi, le président interpelle sur la situation préoccupante et demande à la communauté internationale d’intervenir.

Moins mesuré, le President du CRCM Alsace M. Eyup Sahin, adresse quant à lui sur son mur Facebook une leçon d’histoire, dans laquelle il rappelle toutes les fois où les musulmans protégèrent les Juifs persécutés en Europe et qualifie « d’ingratitude » le comportement des autorités israéliennes, en mettant en garde contre l’observation vigilante d’Allah qui ne laisse pas passer l’injustice.

La communauté musulmane de France doit se réveiller, interpeller, créer le débat, mais elle doit le faire seule et ne plus compter sur ses alliés de gauche ou de droite qui disparaissent sitôt les urnes dépouillées. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « celui d’entre vous qui voit un mal, qu’il le corrige de sa main, s’il ne le peut de sa main qu’il le corrige avec sa langue (=sa parole), et s’il ne le peut avec sa langue qu’il le corrige avec son cœur, et c’est là le plus bas degré de la foi ». Nous n’avons pas autorité pour changer les choses par nos mains, mais nous vivons dans un pays où la liberté d’exprimer notre mécontentement et notre soutien à Al Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam, est possible.

Il en est de notre responsabilité, parce que « Al Quds dans nos cœurs » ne doit pas rester un slogan mais être appliqué.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation décide de fermer ses missions diplomatiques en Turquie
.
Le journal hébreu Maariv a révélé que le ministère des Affaires étrangères sioniste a décidé de fermer ses missions diplomatiques en Turquie, après l’attaque contre deux synagogues samedi dernier.
.
4 blessés lors des affrontements armés à Beit El
.
Un responsable religieux iranien dénonce la violation de la mosquée al-Aqsa par l’occupant israélien
.
L’occupation rendra les corps des trois martyrs d’al-Aqsa sous conditions
.
Des colons agressent sauvagement des enfants palestiniens
.
Trump envoie son émissaire en Israël pour apaiser les tensions
.
L’occupation installe des caméras de surveillances à proximité de la mosquée Al Aqsa
.
Nouveaux affrontements près de la vieille ville de Jérusalem et en Cisjordanie
.
Jordanie: fermeture de la zone autour de l’ambassade israélienne
.
19 blessés dans des affrontements avec l’occupation à Qalqilya et la vallée du Jourdain
.
L’occupation prolonge l’arrestation d’un imam jérusalémite
.
L’union des écrivains marocains appelle la communauté internationale à protéger les lieux saints en Palestine
.
L’artillerie israélienne bombarde l’est de Gaza
.
Amman: Deux jordaniens tués et un israélien blessé à l’ambassade de l’occupation
.
La Ligue arabe accuse l’occupation de jouer avec le feu à Jérusalem
.
80 colons prennent d’assaut la mosquée Al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 25 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 25 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Recitation du Coran devant le président Trump.

Comme le veux la tradition, une célébration religieuse a eu lieu durant la semaine d’investiture du nouveau président des Etats-unis.

Durant la cérémonie inter-religieuse, l’Imam Mohamed Magid très connu à Washington qui devait faire l’Adhan a préféré récité 2 versets du Coran avec un message fort adressé à Trump.

Le premier verset était tiré de la sourate Al Hujurat, (les appartements), verset 13 :

« Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. »

Le deuxième verset était le verset 22 de la sourate 30, Ar-Rûm,(Les Romains).

Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Magnifique rencontre avec une soeur musulmane aveugle.

Ajib s’est intéressé à ces musulmans et musulmanes de France aveugles, des personnes de notre communauté dont on parle peu, et qui pourtant, ont besoin de soutien et de moyens adaptés afin de combler leur handicap dans la pratique quotidienne de leur foi.

Nous avons rencontré une maman de 34 ans, avec deux enfants (6 ans et 2 ans), aveugle de naissance et qui consacre son temps à son foyer, sa famille, et l’Islam.

Qu’est-ce que vous évoque ce hadith ?

Selon Anas ibn Malik, le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : « Dieu S’est exprimé ainsi : – Quand J’éprouve l’un de mes adorateurs en lui faisant disparaître deux choses auxquelles il tient – à savoir ses yeux – et qu’il reste résigné, Je lui donnerai le Paradis en contrepartie. » (Boukhari)

Ce hadith est rassurant, et il m’a beaucoup réconforté lorsque j’ai perdu mon œil définitivement, et que j’éprouvais d’énormes douleurs physiques. Je ne cessais de me le ressasser durant cette si lourde épreuve, et qui est très récente. Il faut patienter et endurer, car Allah récompense les endurants.

Cependant, j’essaie le plus possible de ne pas faire de péchés comme tout le monde, et d’effectuer des actes d’adoration pour plaire à Allah. Mon handicap ne me permet pas d’en profiter, et Allah voit tout et Sa Miséricorde est aussi grande que Sa colère.

Pour nous musulmans aveugles, ne pas avoir d’yeux, peut être parfois presque comme un atout. Leur absence nous évite de commettre certains péchés liés à la vision.

J’essaie de voir aussi mon handicap le plus positivement possible. Même si deux choses me manquent terriblement : voir la kaaba et voir les doux visages de mes enfants.

Pouvez-vous nous expliquer la manière dont vous pratiquez au quotidien

La prière et le jeûne, je les effectue comme tout musulman. Je me rends de temps en temps à la mosquée également, et bien sûr je connais des soeurs avec qui j’échange. Quant au pèlerinage, j’espère inchaAllah l’accomplir prochainement et sans trop de difficultés liées à mon handicap.

Expliquez nous comment vous avez été amenée à décider de porter le hijab ?

Le port du foulard est parfois plus difficile avec cet handicap, dans la mesure où on ne sait pas quel regard les gens portent sur nous. C’est considéré pour des musulmanes aveugles comme un risque lié à leur sécurité et leur bien être dans l’espace public, en particulier en France. Est-ce que les gens nous aideront (par exemple à traverser la rue ) ?

J’ai donc beaucoup réfléchi avant de le porter et j’avoue que cela m’a demandé du courage. Mais je suis très heureuse de le porter elhamdoulilah.

Vous apprenez actuellement le Noble Coran (que le Tout Puissant vous facilite). Comment vous organisez-vous afin de le mémoriser ?

Depuis toute petite, j’ai toujours voulu devenir hafidh. Un jour, un frère m’a prêté le CD de Saad Al-Ghamidi, dont la récitation m’a beaucoup touchée. Je l’ai donc utilisé comme support pour apprendre les sourates. J’utilise tout simplement un lecteur CD et j’apprends seulement en écoutant, et en répétant. J’essaie de consacrer au moins trois heures par jour pour apprendre le Coran. Malheureusement, je ne vais pas si vite, car je révise beaucoup afin de ne rien oublier.

J’apprends bout par bout, chaque jour une partie, et le lendemain je la révise, et j’apprends la partie suivante, et je termine en récitant un jouz. Il s’agit d’une méthode conseillée par un savant et que j’apprécie beaucoup car cela m’évite d’oublier ce que j’ai appris. L’avantage d’apprendre de manière auditive est que j’apprends avec le tajwid. J’apprends seule, mais parfois, lorsqu’il y a des conférences entre sœurs, on m’appelle afin de faire l’ouverture en récitant du Coran. J’apprends également à proximité de mes enfants afin qu’ils soient imprégnés. L’apprentissage occupe une place centrale dans ma vie.

Je ne dispose pas de coran en braille arabe mais j’espère l’acquérir très bientôt si Dieu me Le permet.

Apprenez-vous l’arabe ?

J’ai quelques bases de braille arabe. Mais, je n’ai pas trouvé de cours adaptés pour les non voyants, et je n’ai pas encore trouvé de manuel en braille arabe.

Disposez-vous de livres en braille sur l’islam ?

Je ne dispose que du Coran en braille français (il est en 11 volumes). Je sais qu’il existe un recueil de hadiths avec 15 volumes (le braille prenant beaucoup de place) que j’ai pu emprunter auprès d’une association pour aveugles, une association qui est d’ailleurs non musulmane. J’utilise également internet pour apprendre l’islam par le biais de conférences et de vidéos.

Connaissez-vous des associations qui viennent en aide aux aveugles ? Et spécifiquement aux musulmans aveugles de France ?

Je connais depuis peu l’association de l’Institut Paris Eglantine qui vient en aide aux musulmans aveugles de France. Cette découverte fut une belle surprise, et un soulagement de savoir que des musulmans s’investissent pour nous. Que Dieu les récompense pour leur dévouement.

Avez-vous des idées, remarques, suggestions, à proposer à ces associations musulmanes désireuses d’aider les musulmans non voyants de France ?

J’aimerais qu’ils nous transcrivent des livres sur l’islam. Il existe un manque crucial de livres sur l’islam en braille. De plus, ce n’est pas la même chose que d’écouter des cd sur l’islam et lire. Un livre se garde, et on peut revenir dessus, chercher une information, relire un hadith, son explication, etc.

Je souhaite donc que les musulmans aveugles accèdent davantage aux ouvrages, afin d’avancer. Je souhaite également davantage d’accompagnement dans nos démarches dans l’apprentissage de notre si belle religion (cours d’arabe, de lecture coranique, etc).

Quel message aimeriez-vous transmettre aux musulmans non voyants ?

Il faut s’accrocher, et seule votre foi peut vous soulager et vous rendre heureux.

Vous vous êtes sans doute demandé pourquoi vous n’avez pas d’yeux tout comme moi. Je me suis dis que c’est un mal pour un bien, que peut être on ne connait même pas.

Et à la communauté musulmane voyante ?

J’ai tellement de choses à leur transmettre que je ne sais par où commencer. Je ferai une remarque essentiellement sur ce que moi je n’ai pas, mais que je sens : leur regard (pas forcément au sens propre du terme) ! Je m’explique : il arrive parfois qu’on me donne de l’argent à la mosquée. Que Dieu récompense ces donateurs mais sachez que l’absence de mes yeux n’a pas de lien avec mes ressources financières. De plus, je sens de la pitié et même de la peine dans certains propos de mes frères et sœurs. Sachez donc que mon handicap a boosté ma vie, et m’a aidé à me concentrer sur ma religion, il m’a beaucoup renforcé. Il est une épreuve, mais aussi ce qui m’a permis d’avancer dans ma pratique religieuse, et ma foi.

Je souhaite aussi que les frères et sœurs nous donnent le salam lorsqu’ils nous croisent. Je ne vous vois pas mais n’oubliez pas que je vous entends ? . Que c’est rassurant et réconfortant que de sentir la présence d’une oumma, même hors de la mosquée ! Alors rendez-vous visibles en nous saluant ! J’aimerais aussi leur dire que je les aime tous en Allah.

Etant plus jeune, j’ai demandé à maintes reprises à Allah de me donner la vue, mais aujourd’hui je ne la demande même plus. Un trésor bien plus beau est venu m’éclairer et dont la valeur est inestimable : le Noble Coran. Les paroles de Notre Seigneur sont ma lumière, et c’est la plus belle de toutes les lumières ! Elles me suffisent et illuminent mon quotidien. Et si j’avais le choix entre avoir la vue, ou vivre dans l’obscurité mais apprendre le Coran, je choisirai sans hésitation la seconde option. Et je remercie tous les jours Allah de me l’offrir, et de me faciliter son apprentissage.

Fraternellement,

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : L’émouvante lettre de la mère de Cédric Herrou, jugé pour avoir aidé des réfugiés.

Cédric Herrou a été de nouveau interpellé mercredi soir et mis en garde à vue avant d’être relâché 36 heures après. Son frère Morgan Herrou et une militante du collectif Roya Citoyenne, Lucile Boucard, ont également été interpellés jeudi après-midi et remis en liberté vendredi.

« Je suis la mère de celui contre lequel vous vous acharnez ».

Le tort des ces trois militants reste similaire : ils sont tous trois accusés d’avoir apporté un peu de chaleur humaine à des migrants durant plusieurs mois. Trois Érythréens mineurs, pour lesquels Cédric Herrou attendait depuis plus d’un mois qu’ils soient pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, ont été arrêtés durant son interpellation. Cédric Herrou a adressé une lettre au procureur de Nice en guise de protestation, dans laquelle il fait part de sa déception et de sa colère :

Monsieur le procureur, Vous avez fait pleurer ma mère, mon père.
Vous avez arrêté mon frère, mon amie. Vous nous avez mis sous les verrous, traités comme des chiens, des malfrats.
Vous avez ordonné à une trentaine de gardes mobiles, armes aux poings, d’entrer sur mes terres, prendre ces trois enfants sans parents, qui attendent chez moi, depuis plus d’un mois d’être pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.
Ces enfants ont connu la guerre, la torture, l’esclavagisme.
Ces enfants que je protège Ces enfants qui m’ont donné leur confiance.
Vous avez au nom de votre France, violé les droits de l’Enfant! Ils attendaient sécurité de la part de notre pays!
Vous me savez sensible aux personnes que j’aide, aux personnes que j’aime.
Vous savez que ma liberté ne s’arrêtera pas aux barreaux de vos prisons et vous tapez là où ça fait mal !!!
Sachez Monsieur le Procureur que je resterai fidèle à mes convictions, que ma France, que notre France, continuera à défendre les droits des hommes, des femmes, des enfants présents sur le sol français au nom de nos valeurs qui fondent la République Française.
Ne pensez pas que je suis seul, nous sommes des milliers, des millions! Chacun son métier, le mien c’est agriculteur, le vôtre c’est de faire respecter la Loi.
Loi qui protège et fait que le vivre ensemble soit la règle primordiale de notre démocratie.
Vive notre France et …..celle que que tu représentes

Révoltée par le sort réservé à son fils, la mère de Cédric a également adressé une lettre au Procureur, une lettre qui rafraîchira la mémoire à certains politiques et leur rappellera d’où ils viennent.

Lettre de la mère de Cédric.

Monsieur le Procureur, je vous fais une lettre……

Je suis la mère de celui contre lequel vous vous acharnez . Ma grand -mère paternelle a elle aussi , en 1918 passé la frontière d’Italie à pied, par les montagnes elle a perdu le bébé qu’elle portait au cours de ce périple, (peut être a t’elle croisé à ce moment là les grands mères de messieurs Ciotti et Estrosi,qui sait ?) elle s’est louée telle une bête de somme pour tirer les « charetons »je me souviens d’elle avec la lanière de cuir qui lui barrait le torse …Ma mère quant à elle était allemande, ma sœur est née dans les geôles de la gestapo, elles ont été toutes deux libérées par les Américains ; C’est ce sang là qui coule pour moitié dans les veines de mes deux fils que vous avez fait arrêté jeudi , l’autre moitié étant du pur sang de Bretagne…c’est têtu un Breton,et ça n’a pas peur des tempêtes .
S’ils ne sont pas Français « de souche »(c’est ce qui reste d’un arbre mort,non ?) ils ont des racines profondes et vivantes dans ce pays qui est le leur et qu’ils aiment .
Pour que vous compreniez …nous avons été « famille d’accueil pendant 25 ans .Cedric avait 5ans, Morgan 7, quand les premiers enfants sont arrivés .ils ont partagé leurs jouets, leur table, leur maison, leurs parents avec 15 enfants délaissés,de toutes origines,certains battus, violés …..
Alors quand Cedric vous dit que ces enfants qu’il voit sur nos chemins et nos routes de la Roya ,ce sont ses frêres et ses sœurs, il ne vous ment pas . Et quand il interpelle si fort les services de l’ASE, c’est qu’il en connait les rouages .
Nous avons quatre enfants puisque ils ont accepté d’intégrer deux de ces enfants à leur famille, ce sont leur sœur et leur frère à présent et nous en sommes très fiers !
Voilà monsieur le Procureur, et tous ceux qui le traite de passeur , de trafiquant d’êtres humains et de voleur voilà à qui vous avez à faire .
Avec tout mon respect.
Mama Herrou.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d’après Barrow.

Fin de règne pour Yahya Jammeh après sa défaite aux élections présidentielles gambiennes. L’homme avait refusé de quitter le pouvoir cependant les pressions des organisations africaines avec à leur tête le Sénégal menacent d’intervenir militairement.

La présence de plusieurs chefs militaires dans les manifestations contre Yahya Jammeh aurait précipité son choix de quitter le pouvoir. L’ex-chef d’Etat s’était fait connaître du public musulman notamment après ses déclarations au sujet de la charia et de sa volonté d’instaurer un « état islamique » en Gambie.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Belgique : Wallonie: l’abattage sans étourdissement bientôt interdit.

La commission de l’Environnement du parlement de Wallonie s’est accordée lundi pour envoyer au Conseil d’État deux propositions de décret MR et cdH réclamant l’interdiction généralisée de l’abattage d’animaux sans étourdissement préalable.

La section législation du Conseil d’État est appelée à rendre un avis dans les 30 jours sur ces textes de Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (cdH), destinés à éviter la souffrance animale. Apparemment, électrocuter des ovins et fracasser le crâne des bovins avec une arme ne fait pas de mal aux animaux.

Aujourd’hui la loi exige que chaque abattage soit précédé d’un étourdissement de l’animal, mais elle prévoit aussi une exception pour les méthodes d’abattage prescrites par des rites religieux, sous condition que les abattages aient lieu dans un abattoir.

Christine Defraigne ,qui dans son temps libre est mufti, indique que l’abattage rituel sans étourdissement serait plus une tradition qu’une obligation.

«L’Indonésie, la Malaisie, Les Emirats arabes unis, la Jordanie acceptent l’importation de viande d’animaux abattus après avoir été étourdis, souligne Josy Arens.

D’un côté les politiciens veulent un «Islam de Belgique» mais quand ça les arrange ils veulent bien aller voir à l’étranger pour importer des «fatwas» dont ils ne connaissent ni la portée, ni les tenants et les aboutissants. Leur interlocuteur concernant ces affaires qui est l’Exécutif des Musulmans a jusqu’à présent toujours été contre l’étourdissement.

D’après les abattoirs en 2014, l’abattage selon les rites religieux en Wallonie concernait 6,35 % des 190.495 abattages de bovins et 35,8 % des 13.282 abattages d’ovins.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Brimades racistes, humiliations : les employés d’Auchan City témoignent.

Après qu’une caissière a fait une fausse couche sur son lieu de travail, accusant sa direction de négligence, « l’Obs » a recueilli les témoignages d’autres salariés de ce supermarché de Tourcoing, qui ont saisi l’inspection du travail.

La première fois que le coordinateur l’a appelé « Singe-man », « pour rigoler », Farid, 27 ans, s’est forcé à sourire. L’employé de supermarché, affecté à la boulangerie, venait d’être embauché à l’Auchan City de Tourcoing (Nord). « Je n’ai pas osé le prendre mal ». Mais ensuite, de « Singe-man », on est passé à « macaque » puis « bonobo », « plusieurs fois par jour ».

Lorsqu’il décide de se syndiquer, en janvier 2015, pour se « protéger », les choses ont empiré : Farid écope toujours des semaines les plus longues, des week-ends travaillés au-delà du quota annuel.

« En plus de ça, j’étais jamais assez rapide pour eux, mes coordinateurs me demandaient toujours plus que les autres. »

Plus tard, quand il informe ses supérieurs de son mariage et demande à poser une semaine de congés, légale, c’est sa manager qu’il entend râler, que « son mariage, c’est pour les papiers ». En mars 2016, « à bout », Farid décide de saisir l’inspection du travail puis dépose une plainte, en novembre 2016 pour « harcèlement », « diffamation » et « injure à caractère racial ».

« Sale arabe ».

Le délégué CGT du magasin, Habib Hamdoud, affecté aux « liquides », en cave, a lui-aussi porté plainte au pénal pour « harcèlement moral et discriminations et injures à caractères raciales ». Dans son procès-verbal, que « l’Obs » a pu consulter, l’homme de 37 ans accuse sa hiérarchie de l’avoir surnommé le « terroriste », entre autres vexations, intimidations comme ce jour où, « Romain D., dans la réserve, [lui] a dit : ‘Si tu continues à faire le malin, on va te mettre une fiche S' ».

Des sous-entendus lourds de connotations attestées par le témoignage d’un de ses collègues qui affirme avoir entendu l’un de ses supérieurs lui lancer : « Je suis pas raciste, moi, sale arabe ». Mohamed*, 46 ans, un ancien agent de sécurité employé par Auchan pendant deux ans, explique, lui-aussi, avoir entendu des remarques discriminantes, comme ce directeur technique qui lui a dit un jour : « Moi je suis chez toi, toi t’es pas chez toi ».
« Un jour, mon chef m’a demandé de surveiller le délégué syndical de la CGT pour lui trouver des fautes. Je lui ai répondu que j’étais pas là pour ça ».

Le jour où Mohamed décide de se syndiquer (à la CFDT), les choses ont, là encore, empiré. « Ma hiérarchie a fini par monter un dossier contre moi pour me licencier et je vais aujourd’hui les poursuivre aux prud’hommes ». Le 3 octobre 2016, Mohamed a lui-aussi déposé une plainte pour « dénonciations calomnieuses ».

Fausse couche et négligences.

Mais que se passe-t-il à Auchan City Tourcoing ? En août dernier, une caissière avait été licenciée après une erreur de caisse de 85 centimes d’euro, avant d’être finalement mutée dans un autre magasin. Le 22 novembre, Fadila*, une jeune femme de 23 ans, employée comme hôtesse de caisse, a fait une fausse couche suivie d’une hémorragie grave, laissant son siège de caissière en sang devant les clients horrifiés.

L’inspection du travail a été saisie en décembre et le 10 janvier, une plainte contre X pour « non assistance à personne en danger » et « mise en danger de la vie d’autrui », avec constitution de parties civiles a été déposée au parquet de Lille. Dans un communiqué, David Guilly, directeur général d’Auchan City, a précisé qu’ « il n’y a eu aucune faute ou erreur de la part de la hiérarchie du magasin le 22 novembre ou les jours précédant cet événement dramatique ». Pourtant, selon son avocat Me Ioannis Kappopoulous, « Auchan City, en ne programmant pas de visite médicale après l’annonce de la grossesse de son employée, a failli à son obligation de sécurité ».

L’employée a même été sanctionnée : dans son dernier bulletin de salaire, que « l’Obs » a pu consulter, une semaine de travail effectif lui a été retenue, sans aucune justification. Pour finir, après l’hospitalisation de leur employée, ses employeurs ont mis un mois et demi pour déclarer l’accident de travail, ce qui a retardé l’indemnisation de l’hôtesse par la sécurité sociale.

Une négligence que le responsable de la communication du groupe Auchan explique par « un dysfonctionnement administratif ». La jeune femme, qui souffrait d’importantes nausées, avait demandé à plusieurs reprises à sa manager la possibilité d’avoir des horaires de pauses aménagées. En vain.

« C’était trop tard ».

« Du coup, je mâchais du chewing-gum pour me passer l’envier de vomir, et quand ça venait, j’avalais, confie-t-elle à « l’Obs ». »

Le 22 novembre, prise de douleurs importantes, elle explique avoir tenté, à quatre reprises au moins, d’alerter ses collègues, par téléphone, qu’elle allait faire un malaise, « mais ils étaient tous trop occupés pour me répondre ». « Lorsque les pompiers sont arrivés, c’était déjà trop tard. Personne d’Auchan ne m’a accompagnée à l’hôpital, seulement l’homme chargé de la sécurité de la galerie qui avait appelé les secours pour moi ».

Le lendemain, après avoir passé la nuit à l’hôpital, la jeune femme a prévenu sa hiérarchie qu’elle n’allait pas pouvoir être présente le jour même. « Au téléphone, ils m’ont rien dit, à part de penser à récupérer mon justificatif d’arrêt maladie ».

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Abou Marzouk: Les politiques de Trump contre la Palestine affectent la stabilité dans la région
.
Le Cabinet sioniste discutera du plan « Chats » concernant Gaza et la Cisjordanie
.
31 colons sionistes attaquent la mosquée d’al-Aqsa
.
Les citoyens de Khan Younes enterrent le martyr al-Agha
.
Des tirs à feu font deux morts au coeur de « Tel-Aviv »
.
L’occupation accélère la colonisation en Cisjordanie
.
Un mineur et des prisonniers libérés arrêtés en Cisjordanie
.
Cette semaine, Netanyahu sera interrogé pour la troisième fois
.
Le Cabinet israélien discute de l’imposition de la souveraineté sur « Maale Adumim »
.
L’occupation attaque Awarta et arrête un jeune homme de Jéricho
.
Avertissement du transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem
.
Néguev: un sit-in palestinien exige la restitution du corps du martyr Abou Qian
.
Un policier sioniste tué et 11 autres blessés au cours de la dernière semaine
.
Deux prisonniers libérés convoqués de Beit Ummar
.
Un jeune homme arrêté sur un point de contrôle au sud de Doura
.
L’Autorité Palestinienne appelle les Nations Unies à mettre fin à l’occupation
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com