MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Cha’ban 1438.

Flash info du 20 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le Coran : un texte qui apprend comment penser.

Le coran ou plutôt le discours coranique préconise une certaine pédagogie qui apprend à raisonner. En l’occurrence, il incite à écouter, à observer et enfin à agir.

Une invitation à écouter l’autre .

Dans le verset 13 de la Sourate Ta-Ha, Dieu a dit : «Moi, je t’ai choisi. Ecoute donc ce que va être révélé ». Ainsi, on se permet de dire que la quête de la vérité commence obligatoirement par l’acte d’écouter. C’est se dire qu’il y a souvent une autre facette de la question, une nouvelle information à découvrir.Par conséquent, s’établit avec l’autre un certain échange fructueux. Dans cette perspective, Confucius a dit que l’autre est toujours un maître qui pourrait enseigner beaucoup de choses.

Le fait de s’habituer à écouter l’autre, on arrive à s’ouvrir aux autres approches et à essayer de comprendre de nouveaux points de vue ; puisque toute polémique suppose une variété d’angles de vue. Ainsi, le mode de pensée acquiert une certaine souplesse et une aptitude à accepter la différence.

Une invitation à l’observation .

Partons du verset 21 de la Sourate dhariyat (qui éparpillent) : « ainsi qu’en vous-même. N’observez-vous donc pas », nous remarquons que Dieu ordonne à l’Homme d’observer. C’est comprendre alors que tout l’univers est un objet de méditation, en commençant tout d’abord par voir comment l’Homme, lui-même, a été créé et par quelle précision incontournable s’est harmonisée ses différents constituants. En effet, par le biais de l’observation se développe l’intelligence humaine pour qu’elle puisse cerner que cet univers a été conçu par une force divine.

Une invitation au travail.

Dans la Sourate le Repentir, verset 105, Dieu a affirmé :

« Et dis « œuvrez » car Allah va voir votre œuvre, de même que son messager et les croyants, vous serez ramenés vers celui qui connaît bien l’invisible et le visible. Alors il vous informera de ce que vous faisiez ».

Ici, on note la troisième étape, peut-être même la plus importante et l’objectif principal de l’Homme sur terre : le passage de l’action à l’édification.

Enfin, les étapes : «écouter, observer et agir» constituent un processus commun à toute éducation et la mission principale de tous les parents est d’apprendre aux enfants comment raisonner ; un raisonnement positif qui permet de comprendre les différents phénomènes de la vie . Surtout, de réaliser que cet univers si compliqué ne peut être créé que par Dieu.

katibin.fr
***


Palestine : Le fondateur historique du Mouvement islamique est décédé.

Abdullah Nimar Darwish s’est éteint dimanche 14 mai à l’âge de 69 ans, à l’hôpital Hasharon de Petah Tikva, au nord-est de Tel Aviv.

Après des études de sciences islamiques à Naplouse, il crée en 1971 le Mouvement islamique en Israël ( Palestine occupé ), à Kafr Qasim, à proximité de la Cisjordanie. Suivant l’inspiration des Frères musulmans, son mouvement promeut l’islam parmi les Arabes d’Israël, descendants de Palestiniens de 1948 avant la Nakba, et met en place des services sociaux pour les soutenir.

En 1979, il participe à la fondation « Ousrat al-Jihad », une organisation ayant recours à la lutte armée pour exiger un « Etat arabe et islamique en Palestine ». Les attaques d’Ousrat al-Jihad ne feront cependant aucun mort. En 1981, Abdullah Nimar Darwish est arrêté et est emprisonné, tout comme une douzaine de membres de l’organisation.

Libéré en 1983, le leader décide d’abandonner l’usage de la violence pour opter pour le légalisme. Ainsi, il choisit de « travailler au sein de l’Etat d’Israël pour les valeurs islamiques sans contrevenir à la loi ». Le Mouvement islamique gagne alors une nouvelle dimension durant les années 1980. Il remporte cinq municipalités et 45 sièges dans 11 conseils municipaux et locaux lors des élections de 1989. Le Mouvement offre de nouveaux services tels que des jardins d’enfants, des collèges, des cliniques et des mosquées. Une ligue islamique sportive voit même le jour.

Les accords d’Oslo et le débat sur la participation ou non de l’organisation aux élections vont cependant créer une scission en son sein en 1996. Abdullah Nimar Darwish, qui a soutenu le processus engagé par Yasser Arafat et Ythzak Rabin, a dirigé la branche du sud, tandis que Raed Salah, son disciple, a rassemblé la branche du nord à ses côtés. La branche du sud est aujourd’hui présente à la Knesset au sein, aujourd’hui, de la coalition de la Liste arabe unie. La branche du nord est, quant à elle, considérée comme hors la loi depuis novembre 2015.

saphirnews.com
***


Afrique du Sud : le gouvernement solidaire des Palestiniens en grève de la faim .

Solidarité sans frontières. Une dizaine de ministres et de vice-ministres sud-africains ainsi que le vice-président Cyril Ramaphosa se sont joints, dimanche 14 mai, à la grève de la faim entamée depuis le 17 avril par un millier de prisonniers palestiniens pour protester contre les conditions de leur détention en Israël.

La grève de la faim est prévue pour durer 24h, jusqu’au lundi 15 mai, date de commémoration de la Nakba pour les Palestiniens. Seul un verre d’eau salée, à quoi s’astreignent les prisonniers depuis le début de leur action, est permis aux grévistes.

« Pensons à tous ceux qui croupissent en prison sans nourriture, parce qu’ils défendent leur position. Soutenez leur initiative », a déclaré le ministre de la communication, Ayanda Dlodlo, dans un message vidéo. Il fait partie du groupe des ministres engagées dans l’action, aux côtés, entre autres, des ministres de la Santé, Aaron Motsoaledi, des Sciences et de la Technologie, Naledi Pandor, et du Commerce et de l’Industrie, Rob Davies. L’ancienne présidente de l’Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma s’est aussi engagée à participer à la grève de la faim.

« C’est la première fois dans l’histoire de l’Afrique du Sud qu’un nombre aussi important de ministres et de responsables gouvernementaux observent une grève de la faim », a indiqué la branche sud-africaine du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) dans un communiqué. La Fondation Ahmed Kathrada, du nom d’un compagnon de route de Nelson Mandela décédé fin mars, a appelé les Sud-Africains à rejoindre ce mouvement de solidarité.

saphirnews.com
***


France : Gennevilliers : la mairie signe l’acte de vente de la mosquée aux musulmans.

L’association Ennour, qui gère la mosquée de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), est enfin propriétaire de la mosquée qu’elle gère depuis son ouverture en 2010. Mohamed Benali, président de l’association, et Patrice Leclerc, le maire (PCF) de la commune, ont signé l’acte de vente samedi 13 mai.

L’association est désormais propriétaire du terrain et du bâtiment qui héberge le lieu de culte d’une superficie pouvant accueillir environ 5 000 personnes. Ennour a versé à cette fin la somme de 500 000 € à la municipalité pour devenir propriétaire, entièrement financé par les fidèles.

« Nous avons apporté le plus grand soin aux procédures juridiques pour éviter toute contestation, précise au Parisien Patrice Leclerc. Il a fallu travailler sur le passage du bail emphytéotique à la pleine propriété, demander une évaluation du bien par les domaines », a expliqué le maire de Gennevilliers.

saphirnews.com
***


Belgique : Abattage rituel : l’Exécutif des musulmans de Belgique réclame l’avis du conseil d’Etat.

L’Exécutif des musulmans de Belgique a appelé, dimanche 14 mai, le président du Parlement wallon André Antoine qu’il saisisse le Conseil d’État et sa section de législation avant le vote final du décret qui prévoit l’interdiction de tout abattage rituel sans étourdissement.

Selon l’Exécutif des musulmans de Belgique, « la proposition de décret fait naître des doutes sérieux quant à sa compatibilité avec le libre exercice des rites religieux garantis par la Constitution belge et par la Convention européenne des droits de l’homme » alors qu’elle n’a « pas encore fait l’objet d’un examen par le Conseil d’État ».

L’institution représentative du culte musulman souligne qu’une décision « aussi sensible » doit être prise « avec toutes les précautions requises, notamment la recherche d’un juste équilibre entre le bien-être animal et la liberté de culte ». Les responsables du culte juif ont fait une demande similaire.

saphirnews.com
***


France : Édouard Philippe nommé Premier ministre: “Le vieux monde est de retour”, d’après Mélenchon.

“Le nouveau président de la République vient de prendre le commandement de toute la classe politique de notre pays. Le vieux monde est de retour sous des habits tout neufs et bien jeunes. La droite vient d’être annexée avec un Premier ministre issu de ses rangs, Les Républicains”, a déclaré ce lundi Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, quelques instants après l’annonce par le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, du nom du nouveau Premier ministre, Édouard Philippe.

oumma.com
***


Amérique : Refoulée de sa banque en raison de son voile, une cliente américaine musulmane, effondrée, dit “Plus jamais ça !”

Jamela Mohamed était loin d’être une inconnue pour le personnel de l’agence bancaire Sound Credit Union installée à Kent, une localité de l’Etat de Washington, et c’est parfaitement sereine qu’elle s’est présentée au guichet vendredi dernier, revêtue d’un voile dont elle n’imaginait pas qu’il lui vaudrait d’être refoulée comme une malpropre, voire pire, comme une dangereuse pasionaria de l’islam.

Le choc n’en a été que plus rude pour cette infortunée cliente, noire et musulmane, qui venait régler une facture en toute quiétude et qui, à peine entrée, s’est vu intimer l’ordre de retirer son hijab par une superviseuse mise hors d’elle par sa présence.

Interloquée, Jamela Mohamed n’en a pas cru ses oreilles lorsque son interlocutrice, furibonde, a purement et simplement refusé de la servir, avant de hausser le ton en menaçant de composer le 911 pour alerter la police.

Entouré de son voile, le visage de la jeune femme était pourtant visible, affable et familier dans l’agence bancaire où elle se rend régulièrement pour effectuer diverses opérations. Mais ce jour-là, aux yeux d’une employée aveuglée par une haine viscérale, il représentait un épouvantail anti-américain à bannir sans autre forme de procès.

Munie de son téléphone portable, Jamela Mohamed a eu le réflexe de filmer la discrimination flagrante dont elle était victime, zoomant sur le panneau qui indiquait « pas de chapeau, pas de capuche, pas de lunettes de soleil » pour révéler au grand jour le traitement injuste qui lui était réservé. En effet, après avoir consenti à contrecoeur à retirer son voile, quelle ne fut pas sa stupeur de voir deux clients chapeautés entrer dans la banque sans rencontrer le moindre obstacle.

Se sentant humiliée, elle a regagné sa voiture en larmes. Effondrée devant l’objectif de son smartphone, elle a expliqué qu’en ce jour de grande prière collective, elle arborait un hijab pour accomplir la salat Al-Jumu’a. Puis, apercevant, sur le parking, l’employée de la banque qui lui avait infligé un terrible affront, elle s’est mise à l’apostropher avec une pointe de désespoir dans la voix : « Madame, est-ce que je mets en danger votre sécurité ? ».

Parce qu’elle ne veut pas que cet ostracisme anti-musulmans se produise à nouveau et offense d’autres citoyennes américaines voilées, Jamela Mohamed a diffusé sa vidéo sur Facebook. Grand bien lui en a pris, puisqu’elle a suscité un immense émoi auprès de plus de 900 000 internautes, poussant la direction de la banque Sound Credit Union à sortir de sa réserve pour présenter ses « excuses les plus profondes » et diligenter une enquête interne.

« PERSONNE ne devrait être traité de cette manière en raison d’un simple voile, d’autant plus que ce que l’on m’a interdit violemment, on l’a autorisé à des hommes qui avaient la tête couverte, et ce, malgré le règlement écrit en toutes lettres », s’est insurgée cette cliente d’une banque US, à jamais marquée par ce vendredi assombri par un refoulement islamophobe accablant, au pays merveilleux de Trump.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Ronaldo fait la promotion du Ramadan 2017 en Egypte.

Star du ballon rond aux 200 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, Cristiano Ronaldo, le sportif le plus adulé du monde réel et le plus suivi de l’agora virtuelle, a fait une apparition très remarquée sur les télévisions égyptiennes à l’approche de la célébration du mois béni entre tous.

Suscitant la curiosité d’un public qui admire sa virtuosité et sa générosité, le quadruple ballon d’or prête son image à une campagne promotionnelle lancée sur le petit écran pour le Ramadan 2017, et qui tiendra le haut de l’affiche sur de nombreux panneaux publicitaires à travers tout le pays.

Quelques jours avant de s’inviter dans les foyers égyptiens, Cristiano Ronaldo, sans dévoiler les axes clés de ce projet, se réjouissait sur Twitter de participer à une vaste opération de communication initiée par Ahmed Abou Hashima, le grand patron d’Egyptian Steel, une société spécialisée dans la production d’acier, passé avec succès du fer aux médias.

Au même moment, cet homme d’affaires (photo ci-dessous) à la réussite fulgurante se disait heureux d’être « associé au légendaire Cristiano Ronaldo, le plus grand footballeur de tous les temps, pour un tel projet phénoménal ». Un projet d’ampleur dont on ignore encore ce qu’il recouvre complètement.

oumma.com
***


La plus grande fédération de syndicats de Norvège souscrit au boycott total d’Israël.

Aujourd’hui, la Confédération norvégienne des Syndicats (LO), qui représente près d’un million de travailleurs, a souscrit au boycott total d’Israël pour permettre aux Palestiniens d’acquérir leurs droits fondamentaux conformément au droit international. LO est la plus grande et la plus influente des organisations qui chapeautent les unions syndicales de Norvège.

Commentant cette victoire significative de BDS en Norvège, Riya Hassan, coordinatrice des Campagnes Européennes avec le Comité National palestinien de BDS, a dit :

Le Comité National palestinien de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BNC) salue la Confédération norvégienne des Syndicats (LO) pour avoir souscrit à un « un boycott international » total « économique, culturel et académique d’Israël » comme à une voie indispensable pour que les Palestiniens obtiennent leurs droits fondamentaux, y compris le droit au retour pour les réfugiés et l’égalité des droits pour les Palestiniens citoyens d’Israël.

En prenant courageusement en compte l’appel palestinien au BDS, lancé en 2005 par une majorité absolue de la société civile palestinienne, LO rejoint quelques unes des fédérations de syndicats les plus importantes au monde, dont la COSATU d’Afrique du Sud, la CUT du Brésil, la CSN du Québec et l’ICTU irlandaise, en appelant à une pression significative de BDS sur les entreprises et les institutions qui ont permis des décennies d’occupation, de colonisation de peuplement et d’apartheid par Israël.

Le BNC espère trouver une coordination étroite avec les partenaires norvégiens à l’intérieur de LO, en particulier Fargobundet, pour traduire cette nouvelle politique en mesures effectives de responsabilité aux niveaux académique, culturel et économique qui permettent de faire observer les droits de l’Homme et le droit international. Nous demandons aussi à LO de faire pression sur le gouvernement norvégien pour qu’il mette fin à tous ses engagements militaires avec le régime d’oppression israélien et qu’il désinvestisse ses fonds souverains de toutes les sociétés qui sont complices de l’occupation israélienne et de son entreprise illégale de colonisation.

Le Comité National palestinien de BDS (BNC) est la plus large coalition de la société civile palestinienne. Il dirige et soutient le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

Allez voir www.bdsmovement.net et suivez le sur @BDSmovement.

Source: bdsmovement.

oumma.com
***


Une nouvelle mosquée pour les musulmans de Suisse ouverte à Wil.

Samedi était un grand jour pour la communauté musulmane de Wil dans le canton de Saint-Gall. Leur toute nouvelle mosquée a été officiellement inaugurée lors d’une cérémonie grandiose à laquelle ont assisté 2000 personnes. Ce projet qui aura coûté 4 millions de francs (3,7 millions d’euros) est porté par la communauté albanaise importante dans la fédération helvétique. Les musulmans de Wil représentent 15% de la population (23.000 habitants).

Si cette mosquée est dépourvue de minaret, car les minarets sont interdits depuis le référendum d’initiative populaire de 2009, la communauté musulmane albanophone a tenu à bâtir un édifice à l’architecture typiquement islamique, contrairement à d’autres mosquées récemment édifiées, dans lesquelles le côté islamique n’est que peu visible. La salle de prière pouvant accueillir près de 1000 fidèles est illuminée de 99 fenêtres, correspondant aux noms d’Allah (Exalté Soit-Il).

desdomesetdesminarets.fr
***


France : La chasse est ouverte dans le camp d’Emmanuel Macron.

Après le pauvre Saou, sacrifié en pleine campagne pour blasphème envers l’idole Charlie, c’est au tour du trop honnête Christian Gerin d’être remercié par l’équipe Macron sur injonction du CRIF pour des tweets, notamment pro-palestiniens, jugés « antisémites » : une passe d’armes qui nous rappelle l’absurdité de concevoir le vote comme un « moyen de pression », quand on voit une officine non-élue, représentant une communauté si peu nombreuse qu’elle n’apparaît même pas sur les sondages électoraux, dicter sa loi à la République… Les musulmans partis faire « barrage » dimanche dernier apprécieront.

Les réseaux laïcards et identitaires, quant à eux, s’enflamment d’une frénésie qu’on n’avait pas vu depuis la glorieuse époque des lettres à la Kommandantur pour éplucher le CV et les fréquentations des candidats En Marche « d’apparence musulmane » : ils réclament déjà la tête des dénommés Marik Fetouh, Haouaria Hadj-Chikh et Latifa Chay, pour cause de proximité avec – respectivement – l’association « Coexister », le PIR et « la mosquée UOIF de Valence » (la mosquée de Valence est affiliée à la GMP et non à l’UOIF, ndlr), qui seraient apparemment des officines secrètes d’islamisation de l’Europe (sic). La dernière aurait même porté un voile dans une mosquée, imaginez! (Hey oui, à part Malek Boutih, vous trouverez difficilement une personne d’origine maghrébine qui n’a jamais mis les pieds dans une mosquée…).

Ce nouveau maccarthisme islamophobe nous rappelle en tout cas qu’en démocratie, contrairement à ce que croient un peu trop d’imams, ce sont bien les rapports de forces et réseaux financiers et/ou médiatiques qui font le pouvoir, et pas l’hypothétique « volonté populaire » sortie des urnes… Et plus loin, il pose la question de l’inévitable communautarisation des musulmans de France, seule à même de garantir leur dignité, loin du mirage de « l’intégration républicaine » où le musulman devra sans cesse montrer patte blanche, jusqu’à ramper plus bas que terre, pour être toléré – et encore, sur un siège éjectable permanent.

desdomesetdesminarets.fr
***


Belgique : Abattage rituel sans étourdissement : l’EMB sollicite la consultation du Conseil d’État.

Communiqué de presse Salah ECHALLAOUI Président de l’exécutif des Musulmans de Belgique.

Le 14 mai 2017, M. Salah ECHALLAOUI, Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a demandé à M. André Antoine, Président du Parlement wallon, qu’il saisisse la Section de Législation du Conseil d’État avant le vote final du décret qui prévoit l’interdiction de tout abattage rituel sans étourdissement.

En effet, la proposition de décret fait naître, dans le chef de l’EMB, des doutes sérieux quant à sa compatibilité avec le libre exercice des rites religieux garantis par la Constitution belge et par la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

Elle n’a pas encore fait l’objet d’un examen par le Conseil d’État.

L’EMB rappelle qu’une décision aussi sensible doit être prise avec toutes les précautions requises, notamment la recherche d’un juste équilibre entre le bien-être animal et la liberté de culte.

actualiteislamiquedebelgique.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Mort d’un pêcheur palestinien tué par la marine sioniste
.
Le pêcheur Mohammed Bakr, âgé de 28 ans, a succombé le lundi après-midi, à ses graves blessures subies aujourd’hui matin, par les tirs des forces marines de l’occupation sioniste au large des côtes de Soudanya, au nord de Gaza.
.
Naplouse: Des milliers de participants à la marche du retour
.
Répression d’une manifestation commémorant la Nakba à Bethléem
.
Hamdan: La résistance détient la carte d’échange des prisonniers
.
Barghouthi met en garde contre la reprise des négociations et appelle à l’unité
.
L’occupation blesse un pêcheur et l’arrête
.
L’occupation arrête l’ancien ministre Issa Jaabari et confisque son véhicule
.
Un nouveau groupe de prisonniers du Hamas rejoint la grève de la Dignité
.
Nombreux cas d’évanouissements au sein des prisonniers de Nafha
.
La garde d’Abbas attaque les familles des prisonniers
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne remet un colon israélien du village d’Abou Qash
.
Un colon renverse un palestinien à Hébron
.
Fermeture des entrées de Ramallah le 29e jour de la grève
.
Nahal: nous récupèrerons nos droits par la résistance, la politique et la loi
.
Le ministre turc des Affaires étrangères félicite Haniyeh pour la présidence du Hamas
.
L’arrestation de nouveau du professeur Ahmed Qatamesh
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 1er Rajab 1438.

Flash info du 1er Rajab 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Benoît Hamon soutient Karim Benzema.

Ce lundi 27 mars, Benoît Hamon invité de « L’Equipe du soir » déclare que la polémique autour de Benzema est liée à ses origines.

Une médiatisation à deux vitesses.

Sur le plateau, le journaliste en entretien avec Benoît Hamon est venu à parler de Benzema, toujours écarté de l’équipe de France suite à l’affaire de la sextape. Il a rappelé qu’ « une partie du buzz médiatique est venue de la classe politique (…), en revanche on ne l’a pas entendue du tout dans le cas de Karabatic ». En effet, Manuel Valls avait notamment appelé le sélectionneur des Bleus à ne plus faire appel à Benzema. Parallèlement, le handballeur français Karabatic qui a été reconnu coupable dans une affaire de paris truqués, n’a quant à lui suscité aucune polémique et a continué à participer à des compétitions sous le maillot français.

Une critique sans tabou.

Benoît Hamon qui a reconnu la responsabilité des politiques a répondu : « Il y a un climat, en France, raciste qui existe et qui est fort. Aux yeux de certains, Benzema était l’archétype du jeune joueur issu de la banlieue, non respectueux de la République » (…). Ça s’appelle la discrimination, la réalité du fait qu’on n’a pas le même jugement sur un jeune français d’origine musulmane que sur un jeune français non musulman ». Le vainqueur de la primaire de gauche est ainsi favorable à un retour du joueur en sélection nationale : « Si Benzema joue bien et qu’il est bon en club et qu’il n’y a pas meilleur que lui, oui, je suis pour son retour. C’est un sujet sportif », a-t-il ajouté.

Un Benoît Hamon qui parle sans tabou du racisme en France. Enfin un politicien qui dit tout haut ce que beaucoup refusent d’admettre.


katibin.fr
***


Le Yémen face à une crise humanitaire : famine, choléra, guerre…

Cela fait deux ans que le conflit armé dure au Yémen. Les premières victimes sont les civils qui, de jour en jour, voient leur accès à la nourriture de plus en plus compliqué.

7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants.

Au Yémen, les Houtis, en lien avec l’Iran, s’opposent au président Hadi soutenu par l’Arabie Saoudite. Un conflit qui coûte énormément en armement mais aussi en vies humaines. D’après l’ONU, il y a eu 7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants. La faim se répand également de plus en plus dans un pays considéré comme le plus pauvre de la région. L’insécurité alimentaire s’ajoute ainsi aux menaces auxquelles doit faire face la population. Stephen O’Brien, coordinateur des Nations Unies, a déclaré : « Sept millions de Yéménites ne savent pas exactement comment ils feront pour trouver la nourriture nécessaire à leur prochain repas. C’est cette situation qui nous a fait lancer cet appel à l’aide: il y a un réel danger de famine au Yémen. » Bien que de l’aide alimentaire arrive dans le pays, elle reste souvent bloquée en raison de l’insécurité sur le terrain. Aujourd’hui ce sont trois millions de femmes et d’enfants qui souffrent de malnutrition aiguë.

Le choléra s’ajoute à ce constat tandis que l’accès aux soins est rendu difficile par les bombardements des centres de santé mis hors service.


katibin.fr
***


France : L’initiative de Benoît Hamon pour la reconnaissance de l’État palestinien.

En février dernier lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas, Benoît Hamon avait appelé à la reconnaissance de l’Etat palestinien. Cette initiative reste plus que jamais d’actualité.

Pour la sécurité d’Israël.

Interrogé très récemment sur le sujet, le candidat du Parti Socialiste à la présidentielle a parlé de sa volonté de reconnaître un Etat palestinien pour assurer la sécurité d’Israël et sa pérennité. Dans l’émission BFM Politique, il a déclaré : « Notre devoir historique est d’assurer la pérennité et la sécurité d’Israël. Or une des clés pour faire tomber l’hostilité régionale à l’égard d’Israël, c’est la création d’un État palestinien viable et durable » . Benoît Hamon a pointé du doigt la responsabilité de la communauté internationale face à la solution à deux Etats qui s’éloigne chaque jour davantage notamment en raison de la colonisation.

Les paroles face aux actes… Quelle sera l’issue réelle du discours de Benoît Hamon s’il venait à être élu président ?


katibin.fr
***


La Chine exige à la France la justice pour le chinois tué par la police parisienne.

La Chine via son ambassade a fait connaître sa colère suite au meurtre d’un ressortissant chinois à Paris.

L’homme, comme nous vous le relations dans un article précédent, a été tué par la police chez lui devant ses enfants. Tout laisse à penser à une « bavure » policière qui a très mal tourné.

Des exactions dont les minorités visibles sont désormais accoutumées d’où un soutien spontané de la communauté musulmane pour la famille du défunt.

La Chine par voie diplomatique a fait connaître sa colère auprès des plus haute autorité française. Pékin a exigé que le gouvernement français fasse « toute la lumière sur cette affaire » et qu’elles « prennent des mesures efficaces afin de protéger la sécurité des droits et les intérêts légitimes des citoyens ».

Une réaction qui tranche avec celles des pays arabes musulmans qui eux collaborent systématiquement dans l’islamophobie systémique française.

islametinfo.fr
***


Palestine : Le cofondateur du mouvement BDS, Omar Barghouti, détenu depuis plus d’une semaine par Israël.

Le dimanche 19 mars, le cofondateur du mouvement BDS et fervent défenseur des droits de l’Homme, Omar Barghouti a été arrêté par les autorités fiscales israéliennes qui ont fait irruption chez lui. Il a été interrogé ainsi que son épouse Safa.

Ce n’est pas la première mesure d’intimidation à son encontre puisque cela fait des années qu’il subit des menaces et diverses répressions par le gouvernement d’extrême-droite israélien. Ce dernier considère d’ailleurs le mouvement BDS comme une « menace stratégique » à l’encontre du système axé sur les injustices vis-à-vis des Palestiniens.

En mars 2016, il y a un an déjà, des ministres en personne avaient menacé Omar Barghouti et des têtes dans la défense des droits de l’Homme de mesures drastiques pouvant aller jusqu’à « l’élimination civile ciblée ».

L’incursion au domicile d’Omar Barghouti fait suite à ce contexte et à l’échec du gouvernement à annuler son permis de résident permanent. Une affaire tirée par les cheveux de revenu perçu hors Israël à donc été mise en scène afin de ternir l’image du militant respecté.

Cette investigation qui inclut une interdiction de voyager intervient quelques semaines avant le déplacement prévu d’Omar Barghouti pour les Etats-Unis où il devait recevoir le Prix Gandhi pour la paix (Gandhi Peace Award) lors d’une cérémonie à l’université de Yale.

Cette tentative désespérée de faire taire l’un des hommes les plus actifs dans la lutte contre l’oppression et l’injustice démontre les limites du gouvernement israélien et son échec dans sa politique d’apartheid et de colonisation.

islametinfo.fr
***

France : Un homme chinois tué par la police devant ses enfants.

Le drame a eu lieu en début de semaine.

La police en civil intervient suite à des plaintes d’un voisin pour tapage nocturne.

La famille entend alors des violents coups sur la porte et prend peur, le père hésite à ouvrir et pense à une agression. La police est en civil et rien ne laisse à penser à une intervention policière.

Le père se trouve devant les policiers alors que le porte est défoncée un ciseau à poisson dans les mains. La police n’hésite pas un instant, sans un rappel à l’ordre, sans même un coup de sommation, elle tire sur le quinquagénaire qui s’écroule devant sa famille terrorisée.

La police bloque alors l’accès à la famille de leur père mourant. Il décède alors que la famille est confinée dans une pièce pendant 2 heures par les policiers alors qu’elle ne représente aucun danger.

La presse française a immédiatement pris fait et cause pour la police sans mener d’investigation sur cette étrange intervention meurtrière. Pour beaucoup on parlait sans doute d’une famille musulmane et on attendait avec impatience l’excuse de radicalisation venir étouffer définitivement l’affaire et justifier le meurtre.

Mais tel n’est pas le cas. La famille chinoise a tenu à témoigner pour faire éclater la vérité que certains voulaient faire taire. Et la version n’est pas du tout la même …

Évidemment sur les réseaux sociaux la réaction a été vive et on a pu assister à un réel soutien moral de la communauté musulmane aux victimes. Une communauté muslima qui est habituée aux stigmatisations et aux outrances de la police ne pouvait que comprendre la détresse de cette famille mille fois vécue.

En France, la police a toujours été incapable de défendre la communauté chinoise face à la délinquance voilà maintenant qu’elle tue un chinois chez lui devant sa famille. Une preuve de plus que la France réserve systématiquement aux minorités ethno-confessionnelles un traitement inique différent de celui de la majorité.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Richard Gere compare la vie des Palestiniens à Hébron à la ségrégation aux USA.

Le célèbre acteur Richard Gere a tenu une parole audacieuse et montre son implication pour un monde de paix usant de sa position de célébrité. Il a comparé ce que vivent les Palestiniens à Hébron, en Cisjordanie, à la ségrégation vis-à-vis de la population noire aux Etats-Unis.

C’est à Hébron même que l’acteur de « Pretty Woman » a dénoncé la politique du gouvernement israélien accompagné d’anciens soldats israéliens actifs dans cette lutte. Le groupe s’appelle « Breaking the silence ».

Richard Gere a rapporté la similarité entre le sud des Etats-Unis sous la ségrégation et la situation actuelle à Hébron.

islametinfo.fr
***


France : Un village des Vosges dit « Merci aux migrants ».

A Monthureux-sur-Saône, un petit village des Vosges, les migrants arrivés de Calais il y a six mois vont rejoindre d’ici mi-avril un centre pour demandeurs d’asile à environ 50 kilomètres plus loin, à Epinal. Mais les Monthurolais sont déjà nostalgiques:

« Merci aux migrants. On a vu des personnes qui avaient beaucoup moins que nous et qui gardaient le sourire », raconte une habitante. « Ça va faire un grand vide pour moi puisque j’étais au quotidien avec eux « , rapporte la gérante du tabac.

Satisfait de la réussite de la mission, le maire étudie d’autres formes d’accueil pour les migrants à l’avenir.

islametinfo.fr
***


Yémen : plus de 10 000 attaques contre les femmes recensées en 2016.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) rapporte, lundi 27 mars, qu’il a recensé plus de 10 000 attaques contre les femmes au Yémen en 2016.

« Les déplacements et la dégradation des mécanismes de protection ont radicalement augmenté la vulnérabilité des femmes et des filles face aux violences alors que leur position dans la société n’était déjà pas favorable avant la guerre », a indiqué le FNUAP dans un communiqué.

Le rapport tombe deux ans après le lancement de l’intervention au Yémen par une coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie Saoudite contre des rebelles houthis. Selon le FNUAP, « les incidents liés à des violences à caractère sexiste ont augmenté de 63 % au cours des deux dernières années ».

Il évoque aussi « plus de viols, de violences domestiques, de mariages forcés de jeunes filles, d’abus physiques et psychologiques à l’encontre des femmes et des filles par rapport aux chiffres établis deux ans auparavant ». L’organisation internationale indique par ailleurs que 18,8 millions de personnes nécessitent aujourd’hui une aide humanitaire au Yémen dont 10,3 millions en urgence.

Six ONG (Médecins du Monde, Care, Solidarités international, Première Urgence internationale, Action contre la Faim et Handicap International) ont alerté l’opinion publique du désastre humanitaire dans le Yémen. Le conflit a provoqué la mort de plus de 7 500 personnes.

saphirnews.com
***


France : La mort de Liu Shaoyo, une bavure policière pour les Chinois de France.

Après Adama et Théo, une autre affaire de violences policières fait jour en France. Liu Shaoyo, un Chinois de 56 ans, a été tué par balle, dimanche 26 mars, lors d’une intervention policière à son domicile dans le 19e arrondissement de Paris.

D’après des agents de la brigade anti-criminalité (BAC), la police a été appelée pour un « différend familial » dans une immeuble du quartier Curial. « Dès l’ouverture de la porte » de l’appartement, Liu Shaoyo se serait précipité pour agresser un des policiers avec une paire de ciseaux. L’un des agents aurait alors ouvert le feu pour protéger son collègue, blessant mortellement le père de famille.

Calvin Job, l’avocat de la famille, affirme que ses clients « contestent totalement la version des faits » exposée par les policiers, expliquant que Liu Shaoyo « n’a blessé personne ». Selon lui, « un voisin a appelé la police en disant qu’il y avait des cris » mais il n’y a eu « aucun différend familial ». La victime était « en train de tailler des poissons avec des ciseaux », rapporte-t-il. « Les policiers ont ouvert de force la porte de l’appartement, ce qui l’a propulsé vers l’arrière », ajoute l’avocat. Il précise que le quinquagénaire n’a « porté aucun coup » et « ne s’est pas précipité » sur les policiers. Par ailleurs, l’agent de la BAC aurait « tiré sans sommation » dans la zone du thorax.

La famille du défunt doit être entendue mardi après-midi par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui a été saisie de l’enquête. Les quatre enfants de Liu Shaoyo, dont certains disent avoir assisté à la scène, se sont exprimés à la télévision. La vidéo d’une partie de l’entretien est visible sur Facebook

« Indépendamment du témoignage des jeunes filles qui mettent en doute la version policière, ce qui est choquant est l’usage disproportionné de l’arme à feu par notre police », déclare l’Association des jeunes chinois de France (AJCF), qui a exprimé sa solidarité envers la famille du défunt et dénoncé une bavure policière.

Dans la soirée du lundi 27 mars, environ 150 personnes se réunies pour un rassemblement devant le commissariat du 19e arrondissement. La manifestation a dégénéré et 35 personnes ont été interpellées par la police.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi 28 mars, Hua Chunying, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué que la Chine a « exigé » que la France fasse « toute la lumière sur cette affaire ». Pékin a demandé à Paris de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants.

saphirnews.com
***


France : A Dammartin-en-Goële, un projet de mosquée qui irrite la mairie .

Une réunion publique autour du projet de mosquée à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à l’initiative de l’Association culturelle et cultuelle de Dammartin-en-Goële (ACCDG), a été organisée dans l’après-midi du dimanche 26 mars afin de présenter les contours de l’initiative et de répondre aux interrogations des habitants. Dammartin-en-Goële a été tristement rendue célèbre après l’assaut contre les frères Kouachi, auteurs des attentats en janvier 2015, alors qu’ils étaient retranchés dans une imprimerie de la commune.

La réunion s’est déroulée sans la présence de Michel Dutruge, maire LR de Dammartin-en-Goële, qui s’est indigné dans un communiqué en date du 23 mars de la tenue d’une réunion « faite sans aucune concertation avec le conseil municipal », sur un projet dont la maire découvre « l’existence en même temps que tous les habitants de notre ville ».

« Dans la plus grande transparence, la municipalité a alloué le prêt (du) gymnase (municipal Jesse Owens, ndlr), dans le cadre d’une réunion d’information uniquement auprès de leurs adhérents. La mairie se dit trompée quant à la véritable nature de cet évènement et à la présentation de ce projet », a-t-elle indiqué. Déplorant les méthodes utilisées par l’ACCDG « à des fins de propagande sans avoir consulté, ni présenté leur projet aux élus locaux », la mairie déclare ne pas cautionner « ce genre de comportement irresponsable allant à l’encontre du dialogue nécessaire au bien vivre ensemble ». En conséquence, le maire ne s’est pas rendu à l’événement qui a accueilli environ 200 personnes.

« Je ne comprends pas sa réaction, il a bien été prévenu mais il nous ignore. Pourtant, tout a été fait dans la transparence. Nous ne l’avons plus revu depuis le 5 janvier, date à laquelle nous l’avons rencontré pour lui parler du projet », a déclaré le porte-parole de l’association, cité par Le Figaro. « Nous avons tous reçu les mêmes mails d’information. Il faut que le maire assume ses responsabilités et qu’il avoue ne pas avoir envie de leur vendre le terrain », a appuyé en ce sens Stéphane Jabut, ancien maire PS de Dammartin.

L’ACCDG souhaite mettre en oeuvre son projet sur un terrain de 2 500 m2 dans lequel serait construit un bâtiment de 900 m2 qui conprendra tant des espaces culturels que cultuels. Les salles de prière pourraient accueillir environ 800 personnes lors de la prière du vendredi. Le coût des travaux reviendrait à 3 millions d’euros. L’association entend combler ainsi un vide dans les alentours : le lieu de culte musulman le plus proche de Dammartin est situé à une quinzaine de kilomètres, à Mitry-Mory.

saphirnews.com
***


Tunisie : vers une autorisation du mariage des femmes aux non-musulmans ?

Une soixantaine d’associations tunisiennes font front commun pour réclamer l’autorisation aux femmes de se marier avec des non-musulmans.

Elles ont appelé, lundi 27 mars, à l’abrogation d’une circulaire prônant une telle interdiction depuis 1973, estimant qu’elle viole la liberté de conscience et la non-discrimination entre les citoyens inscrites dans la Constitution ainsi que dans diverses conventions internationales ratifiées par la Tunisie en matière de libertés individuelles et d’égalité entre les hommes et les femmes.

En Tunisie comme dans d’autres pays à majorité musulmane, un certificat de conversion du futur conjoint délivré par le mufti de la République est actuellement exigé pour enregistrer toute union entre une femme considérée comme musulmane et un ex-non-musulman, auquel cas leur mariage ne saurait être reconnu en Tunisie, de même que les enfants qui naîtraient de l’union. Une telle formalité n’est en revanche pas exigée des Tunisiens souhaitant épouser une non-musulmane.

La loi n’est pas inscrite dans le Code du statut personnel adopté en 1956 sous l’ère Bourguiba mais elle a été formalisée au travers d’une circulaire du ministre de la Justice 17 ans plus tard. Une règle qui tire son origine d’une loi coutumière islamique à laquelle s’accorde une large majorité de jurisconsultes musulmans.

Dans le collectif, on retrouve l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), l’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM), le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), le Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) ou encore la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH). Toutes espèrent un retrait de la circulaire d’ici novembre 2017, 44 ans après sa promulgation.

saphirnews.com
***


Des musulmanes s’affirment et affirment leur islamité dans l’Amérique de Trump.

La stratégie de diabolisation des musulmans élaborée par le populiste Donald Trump n’a pas seulement libéré la parole raciste, elle a aussi, et plus étonnamment, désinhibé la parole de femmes américaines musulmanes qui s’autorisent désormais à s’affirmer et à affirmer au grand jour leur islamité, sans craindre de s’attirer les foudres d’une certaine Amérique islamophobe et xénophobe.

Comme libérées de leurs peurs paralysantes, l’accession de Trump au pouvoir a produit sur Maysoon Khatib (photo ci-dessus), 44 ans, et Iman Abid (photo ci-dessous), 25 ans, pour ne citer que ces deux citoyennes qui ont refusé de se laisser bâillonner sans réagir, l’exact effet inverse de celui recherché en haut lieu.

Professeure de littérature anglaise à l’Université d’Etat de Murray, dans le Kentucky, Maysoon Khatib, qui a grandi sous les cieux ensoleillés de la Californie du Sud, au milieu d’un creuset de cultures et de religions, ne s’est jamais autant sentie musulmane que depuis qu’elle a migré, en famille, vers une bourgade de 18 000 âmes, en plein cœur de l’Amérique profonde.

Dans cette ancienne terre démocrate, frappée de plein fouet par la crise, qui attend des miracles du nabab new-yorkais de l’immobilier devenu roi, cette enseignante que certains étudiants aiment provoquer en arborant, à chacun de ses cours, des t-shirts à l’effigie du nouveau président des Etats-Unis, n’est plus en proie à la vive inquiétude qui l’habitait avant l’élection présidentielle.

Disparue l’angoisse qui était montée crescendo, au fur et à mesure que le candidat Trump sillonnait le pays en exacerbant la haine de l’islam ! Maysoon Khatib, qui troque volontiers sa casquette de pédagogue passionnée pour celle de rédactrice en chef engagée du site MuslimGirl.com, est soulagée d’un poids, comme elle l’a confié au micro de CBS News.

« Quand la victoire de Donald Trump a été annoncée, j’ai ressenti un violent serrement au cœur. Et puis, il y a eu l’impressionnante Marche des femmes à Washington, le 21 janvier, et j’ai pu constater avec une immense émotion que nombre de mes concitoyens, femmes et hommes, de toutes origines et religions, étaient eux aussi entrés en résistance contre le pouvoir en place », a déclaré la co-fondatrice d’un site dédié à ses coreligionnaires, dont la vocation première est de favoriser leur autonomisation et leur ascension au sein de la société américaine.

« Parfois, je suis démangée par l’envie d’écrire une lettre à Trump afin de le remercier de nous avoir poussés à nous unir contre lui et ce qu’il représente, par-delà nos différences. Peut-être avions-nous besoin de ce changement pour nous inciter à lutter tous ensemble, à résister », a-t-elle ajouté.

A Rochester, dans l’Etat de New York, Iman Abid, la figure de proue locale de l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), s’investit sans compter auprès des réfugiés, et même avec une détermination renforcée depuis que le décret anti-immigration signé par le nouvel homme fort de Washington a révélé une islamophobie institutionnalisée implacable.

En dépit de ce climat hautement délétère, sa volonté de revendiquer son islamité n’a jamais été aussi forte et la fierté de ses racines moyen-orientales aussi grande.

« Beaucoup de gens ont des préjugés sur les musulmans. Quand je dis que je suis musulmane, la plupart de mes compatriotes sont surpris que je ne porte pas le hijab. J’en profite pour amorcer un dialogue », a-t-elle expliqué sur CBS News.

« Il est essentiel de montrer que la communauté musulmane américaine n’est pas un bloc monolithique, que l’on peut être musulmane sans porter le voile. Je m’efforce de changer les regards et pour ce faire, je refuse que l’on confisque ma parole. Les femmes musulmanes, dans la diversité de leurs composantes, ne devraient pas permettre que le président Trump parle à leur place, en leur nom », a-t-elle insisté, tout en appelant instamment ses coreligionnaires à se fédérer et à se réapproprier leur parole volée par un démagogue de la pire espèce.

« Nous devons prouver que nous existons en tant que groupe », exhorte Iman Abid, plus libre et combative que jamais, depuis que son angoisse face à l’avenir, dans une Amérique passée sous pavillon nationaliste et suprématiste blanc, s’est évanouie comme par enchantement… C’est l’effet extraordinairement salutaire de l’effet Trump ravageur !

oumma.com
***


France : menaces de mort contre des militants pro-palestiniens.

Communiqué d’Amnesty International (21/3/17)
Le 4 mars 2017, un groupe dénommé la Brigade juive a lancé un ultimatum aux membres dirigeants de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) : si l’AFPS ne cessait pas d’appeler au boycott des produits israéliens, les coordonnées personnelles des membres de son conseil national seraient rendues publiques.

Depuis le 8 mars 2017, des militants français des droits du peuple palestinien font l’objet d’une campagne scandaleuse de menaces, d’intimidations et de harcèlement.

Un appel relayé par certains sites.

Cette menace a été mise à exécution le 8 mars dernier, et relayée par les sites de la Ligue de Défense Juive, de JSSNews (basé en Israël) et de coolamnews . Depuis, plusieurs membres dirigeants de l’AFPS ont reçu des menaces de mort : les auteurs menaçaient de s’en prendre à leur famille ou à leurs enfants, de brûler leur domicile…

Certains ont répandu des rumeurs malveillantes, allant jusqu’à déclencher l’intervention des pompiers avec l’annonce erronée du suicide du président et du Secrétaire général. Cette vague de harcèlement fait suite à des menaces déjà prononcées contre des dirigeants de l’AFPS ces derniers mois.

En France, la criminalisation de l’appel au boycott doit cesser sans délai.

Ces intimidations visant l’AFPS font état du fait que « le boycott est puni par la loi ». En effet, depuis 2010, la France est l’un des rares pays au monde à prévoir des poursuites contre des personnes appelant au boycott de produits israéliens dans le cadre de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS).

La circulaire ministérielle CRIM-APN 09-900-44 signée en 2010 par Mme Alliot Marie, alors ministre de l’Intérieur, engage les procureurs à poursuivre les appels au boycott de produits israéliens, considérés comme caractéristiques de délits de provocation publique à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation.

En octobre 2015, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de quatorze personnes uniquement en raison de leurs actions pacifiques de promotion du boycott de produits israéliens. Des militants du mouvement BDS se sont vu enjoindre par la préfecture de Paris de s’engager par écrit à renoncer à toute promotion du boycott de produits israéliens.

Si la répression de l’incitation à la haine et à la discrimination est légitime et nécessaire, elle ne peut se confondre avec la critique tout aussi légitime de la politique d’un Etat. L’appel pacifique au boycott d’un Etat rentre dans le cadre de cette critique et de l’action citoyenne non violente et s’inscrit donc dans le droit à la liberté d’expression, reconnu par le droit international.
Solidarité avec ces défenseurs des droits humains!

Cette campagne haineuse à l’encontre de défenseurs des droits humains doit immédiatement cesser, et leurs auteurs être traduits en justice dans les meilleurs délais.

Nous apportons notre entière solidarité aux victimes de ces menaces et intimidations, et appelons les autorités françaises à diligenter sans délai des enquêtes rapides contre les responsables de ces incitations à la haine.

Nous avons à plusieurs reprises demandé aux autorités françaises d’abroger la circulaire Alliot-Marie et de cesser les poursuites à l’encontre des militants du mouvement BDS. Le fait que cette circulaire serve désormais de prétexte à des actions de piratage et de harcèlement de ses militants démontre l’urgente nécessité d’y mettre un terme.

Nous réitérons notre appel aux autorités françaises, ainsi qu’à tous les candidats à l’élection présidentielle, à abroger sans délai cette circulaire, qui bafoue le droit à la liberté d’expression et de protestation pacifique dans notre pays.

Source: Amnesty International.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Des témoins oculaires ont déclaré mardi soir que l’armée d’occupation israélienne a déployé des patrouilles dans les montagnes de Salfit et ont lancé deux ballons de surveillance dans ses cieux.
plus
.
Le Hamas appelle le sommet d’Amman à admettre la priorité absolue pour Jérusalem et al-Aqsa
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête 3 citoyens et convoque un journaliste
.
Forum des Médias: La campagne répressive contre les Journalistes ne servira que l’ennemi occupant
.
L’Occupation vole un bidonville et des plantes au sud d’Hébron
.
Une manifestation à Gaza exigeant la libération immédiate de Halabi
.
Le tribunal israélien détient le directeur de TIKA à Gaza
.
Le ministère de l’Intérieur réduit les restrictions imposées à Beit Hanoun
.
Badran: L’emprise sioniste sur Al-Aqsa sera contrée par une résistance croissante
.
L’occupation mène une campagne d’arrestations et de raids en Cisjordanie
.
Bahar appelle le sommet arabe à protéger le peuple palestinien du terrorisme d’Israël
.
L’Autorité Palestinienne coopère avec le Shin Bet pour empêcher toute réaction à l’assassinat de Fuqha
.
L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU: L’ère du dénigrement d’Israël est terminée
.
La famille de Shaul accuse l’armée israélienne de mensonge
.
Jérusalem: Démolition de deux maisons à Issawia
.
Haniyeh: Israël cherche à mélanger des papiers du crime d’assassinat de Fuqha
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information