MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Action BDS : des militants protestent devant les locaux de France Télévisions

Samedi dernier à Paris, une quarantaine de partisans de la campagne BDS s’est rassemblée devant les locaux de France Télévisions afin de protester contre la promotion publicitaire de la marque Sodastream par ce groupe français de télévision.

Complicité de France Télévisions 

La chaîne de télévision généraliste française, France 2, avait déjà fait la promotion de la marque lors de son jeu Motus, le 26 août dernier, à l’instar de France 3 avec son jeu dépassé « Questions pour un champion ». Un partenariat publicitaire qui ne fait pas bon ménage étant donné que celui-ci a joué un rôle économique précurseur lors de l’offensive israélienne.

Bien que l’usine de Mishor Adumim, en Cisjordanie ait connu une relocalisation, sa nouvelle construction reste tout aussi inquiétante. Cette dernière se situera sur des terres volées aux Bédouins du Néguev d’après le rapport de BDS France. La mobilisation continue.

Sodastream, partenaire du jeu télévisé Motus sur France 2

La chaîne de télévision généraliste française, France 2, ne semble pas se préoccuper du boycott des produits israéliens qui s’accentue partout dans le monde. L’obsolète jeu télévisé, Motus, a présenté ce matin même l’un de ses fidèles partenaires, Sodastream.

France 2 ou l’anti-boycott

Oui, Sodastream est cette machine à sodas dont l’usine de fabrication est implantée dans la colonie israélienne de Mishor Adumimune, en Cisjordanie, comme nous vous le révélions à travers ce teaser choc. En plus de faire la promotion publicitaire de cette dernière, France 2 semble être le pionnier de cette machine à bulles dont l’émission Motus avait déjà proposé les lots à emporter le 6 et 19 août dernier :

« Et Sodastream est heureux de vous offrir la Genesis Sodastream. Machine et saveurs concentrées pour créer vos boissons pétillantes Sodastream chez vous. »

Déjà pointée du doigt à plusieurs reprises par les internautes, la chaîne publique française ne semble rien entendre et se désintéresse profondément de ce boycott.