MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 1er Ramadan 1438.

Flash info du 1er Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ces 20 phrases que les jeûneurs en ont marre d’entendre pendant le Ramadan.

Aucun musulman n’est épargné par les remarques de collègues, amis, proches qui s’interloquent concernant les modalités de la pratique du Ramadan.
Voici les vingt phrases le plus récurrentes que l’on ne cesse de nous ressasser pendant le mois béni.
Bien sûr, la liste pourrait être plus exhaustive que celle-ci puisque chaque année les réflexions deviennent de plus en plus incongrues!

1. « Mais ça dure tout un mois ? »
2. « Bravo. Je sais pas comment tu fais. Moi je pourrais pas. »
3. « Tu peux pas faire l’inverse, genre ne pas manger la nuit ? »
4. « C’est pas grave si je mange devant toi ? »
5. « Tu tiens le coup ? T’as pas trop faim là ? »
6. « Si tu manges, il se passe quoi ? »
7. « Même un M&M’s c’est non ? C’est petit, ça compte pas. »
8. « Le chewing-gum t’as le droit on l’avale pas. »
9. « Vous faites une nuit blanche pour rattraper tout ce que vous n’avez pas mangé la journée ? »
10. « Tu peux boire au moins, j’espère ? »
11. « Et ta salive tu peux l’avaler ? »
12. « Vas-y bois. T’inquiète pas, ça restera entre toi et moi. »
13. « À la piscine tu fais comment ? »
14. « Imaginons que tu tombes dans les pommes, on peut te donner de l’eau ou pas ? »
15. « Et si t’es dans le désert et que tu es sur le point de mourir de soif, tu peux boire ? »
16. « La douche, c’est autorisé ? »
17. « Heureusement tu peux fumer. »
18. « Ça doit être dur de pas dire de gros mots quand même. »
19. « Ça veut dire que si je te frappe maintenant, t’as pas le droit de me frapper ? »
20. « Tu peux me dire à ta mère de me garder les gâteaux de fin de Ramadan stp ? »

Bien entendu, il faut faire preuve de patience puisqu’il s’agit d’une bonne façon d’en apprendre plus sur l’Islam aux non-musulmans qui nous entourent.

AJIB.FR
***


La pudeur pendant la salât ainsi que ses annulatifs.

La prière est un moment unique d’échange entre le croyant et son Créateur.
Afin que cette prière soit validée in sha Allah, il est nécessaire de respecter quelques règles au risque de subir son annulation.

Dans un premier temps, voici les éléments qui peuvent annuler une prière:
– parler pendant la prière en dehors des récitations ou des invocations.
– faire trois mouvements consécutifs non réglementés dans la prière.
– manger (même un grain de riz).
– boire pendant la prière en tout état de conscience.
– faire un geste dans l’intention de jouer.
– interrompre la prière ou qu’il hésite à l’interrompre.
– douter de la prière à faire après avoir récité Al -Fatiha.

D’autre part, comme la femme, l’homme est soumis à l’obligation du respect de la ‘Awrah (pudeur). En effet, nombreux sont les fidèles qui prient en chemise ou en t-shirt sans faire attention au fait que leur vêtement se soulève pendant la prosternation, laissant ainsi apparaître une partie du dos…
Pour l’homme, cette ‘Awrah s’étend du nombril jusqu’en-dessous des genoux : c’est donc la région qu’il ne convient pas à un homme de montrer à autrui.
A cet égard, les vêtements sont d’une utilité ultime pour préserver la pudeur masculine.
Allah (soubhanou wa ta’ala) a dit:
«Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre(4) sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. – Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur – C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent.»
(Coran, Sourate 7 »Les Limbes », Verset 26).

Ainsi, quand un homme désire prier il doit protéger sa ‘Awrah (parties génitales et postérieur).

AJIB.FR
***


Ramadan : Il décède mais avait des jours de jeûne à rattraper: son épouse peut-elle jeûner pour lui ?

Une épouse peut-elle s’acquitter du jeûne de son conjoint décédé (ou inversement) ?
La réponse est énoncée dans un hadith. D’après Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle), le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« Quiconque rend le dernier soupir, avant d’accomplir le jeûne qu’il devait de son vivant, son proche parent (soit un successeur ou un autre), devra l’accomplir à sa place. » (Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim).

Le Sheikh Muqbil détaille les termes de notre interrogation en ajoutant:
« Quiconque meurt en ayant du jeûne (à rattraper), alors son wali (ses proches) jeûnera pour lui. »
Le terme « Wali » désigne son épouse, un proche parent comme le père, le fils, le frère, le cousin ou autre.
Cependant, si la personne décédée est restée malade jusqu’à sa mort, ni lui ni son successeur ne sont tenus de l’expiation ni de la compensation.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


Palestine : les prisonniers en grève de la faim dans un état critique .

Près de 1600 prisonniers palestiniens, parmi lesquels le « Mandela palestinien » Marwan Barghouti, prisonnier politique en Israël depuis avril 2001, sont en sa grève de la faim depuis plus de 40 jours pour protester contre les conditions de détention des 6500 détenus palestiniens dans les geôles d’Israël.

Plus de 50 d’entre eux ont été hospitalisés d’urgence ces derniers jours. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la seule organisation internationale admise auprès des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, s’est inquiété de l’entrée des grévistes « dans une phase critique » du point de vue médical, et estime que la poursuite de la grève « pourrait avoir des conséquences irréversibles ».

Plus de 180 universitaires et journalistes spécialistes du Proche et Moyen-Orient ont lancé, mercredi 24 mai, un appel à « s’engager pour que les médias informent sur la tragédie des prisonniers palestiniens en grève de la faim et pour que le nouveau président (Emmanuel Macron) et le nouveau gouvernement exercent les pressions nécessaires sur les autorités israéliennes ».

saphirnews.com
***


France : Ramadan 2017 : la réouverture de la mosquée de Montfermeil autorisée .

Les musulmans de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) vont pouvoir de nouveau prier dans la mosquée-pavillon, située avenue Jean-Jaurès, Depuis mi-avril, le lieu de culte était fermé suite à un bras de fer entamé depuis 2012 par le maire Xavier Lemoine. La municipalité avait pris un arrêté de fermeture pour « des problèmes de sécurité ».

« Après un avis négatif en avril, nous avons effectué différentes remises aux normes : éclairage de sécurité à l’extérieur, élargissement d’un passage entre le bâtiment et les sanitaires, et surtout, on a fait installer un portail plus grand », témoigne Farid Kachour, président de l’association. Résultat, la municipalité a remis, mercredi 24 mai, un arrêté stipulant que le lieu est « autorisé à ouvrir au public pour une durée de deux ans », après une visite la veille dans les locaux qui a validé l’avis favorable émis par la sous-commission départementale de sécurité en date du 11 mai 2017.

« Cela redonne de la confiance dans la devise du pays : liberté, égalité, fraternité… Nous avons la liberté de pratiquer notre religion et le sentiment d’être traités à la même enseigne que tous les Français », se réjouit Farid Kachour. Depuis la fermeture, près de 200 prières ont eu lieu sur le trottoir, occasionnant, selon Le Parisien, « quelques tensions avec la police ».

L’Association des musulmans de Montfermeil va désormais pouvoir relancer la collecte de dons en vue de la future mosquée qui doit ouvrir ses portes fin 2018. Un projet qui avait été bloqué par la fermeture de la mosquée-pavillon.

saphirnews.com
***


Ramadan 2017 : quels pays démarrent le jeûne samedi 27 mai ?

En France, les grandes organisations et fédérations musulmanes se sont accordées pour annoncer la date du samedi 27 mai pour débuter le mois du Ramadan. Une date qui correspond à celle annoncée par la Belgique voisine mais aussi par l’Arabie Saoudite mais également avec celle que les calculs astronomiques prédisent depuis plusieurs mois.

La Turquie, adepte de cette méthode,, ont fixé en amont la date du 27 mai. La Société islamique d’Amérique du Nord (ISNA), le Conseil du Fiqh d’Amérique du Nord (FCNA) ou encore le Conseil européen de la fatwa ont aussi suivi les indications des calculs astronomiques pour informer leurs fidèles en Amérique du Nord ou encore en Europe.

Au Moyen-Orient, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Koweït et le Liban démarreront le jeûne du Ramadan samedi 27 mai, de même que l’Indonésie, la Malaisie, le sultanat de Brunei et Singapour.

En revanche, plusieurs pays ne sont pas encore fixés sur la date car ils observeront leur nuit du Doute vendredi 26 mai. Il s’agit du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, de l’Egypte, du Nigeria, de l’Inde, du Pakistan ou encore de la Jordanie et d’Oman. A partir de leurs observations de la Lune, ils acteront un choix sur le début de jeûne samedi 27 ou dimanche 28 mai.

saphirnews.com
***


La police de Dubaï vole à la rescousse d’un dromadaire en détresse.

Connues pour faire régner l’ordre au volant de leurs voitures de luxe, à faire pâlir d’envie toutes les polices du monde à la vue des Mercedes, Bugatti ou encore Aston Martin qui patrouillent dans les avenues de Dubaï, et plus récemment pour leur nouvelle recrue très futuriste, le robot-policier qui, d’ici à l’horizon 2030, devrait représenter 25% de leurs effectifs, les forces de l’ordre dubaïotes le sont en revanche moins pour leur amour des animaux en général, et des dromadaires en particulier.

Prêts à tout pour sauver ce roi du désert en grande détresse, les policiers de l’émirat ont appuyé, mardi soir, sur le champignon de leurs bolides hors de prix afin de l’extraire du piège où il était malencontreusement tombé.

Des heures durant, alors que la nuit était tombée, ils ont déployé une incroyable énergie pour voler à la rescousse de l’animal, ne s’avouant jamais vaincus, jusqu’à ce que le miracle se produise enfin : l’émergence à la surface du dromadaire visiblement indemne, lequel, perché sur ses longues pattes, a repris le cours normal de sa marche et de sa vie.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le mannequin voilé de la marque Gap suscite un vif émoi.

Le vaste monde a beau être devenu un grand village multicolore, les réactions des sociétés européennes sont, elles, aux pâles couleurs de l’uniformisation idéologique à la vue du moindre hijab dans leur espace vital : elles s’offusquent, elles s’indignent invariablement, et se perdent en invectives ou en Vade retro, Satana qui manquent cruellement d’éclat !

Que ce soit dans le monde réel, en l’occurrence à Aix-en-Provence devant la vitrine d’un magasin, ou dans le monde virtuel, sur des réseaux sociaux à l’effervescence contagieuse, la diversité prônée par la marque américaine Gap dans sa dernière campagne publicitaire, à travers l’apparition début mai d’une jeune femme voilée au milieu d’autres visages divers et variés, a certes attiré tous les regards mais les plus réprobateurs.

« C’est hallucinant, choquant, on peut penser que Gap fait l’apologie du hijab », s’est émue une jeune passante aixoise auprès de la presse locale qui, comme tant d’autres, a contemplé la devanture de la boutique Gap installée dans sa ville à travers le prisme de ses préjugés.

Il n’y a guère que le multiculturalisme chatoyant de Benetton, illustré par ses audacieuses « United Colors » ancrées dans les mémoires, qui peut se targuer d’être aujourd’hui encensé ! Gap l’a appris à ses dépens, alors qu’un appel au boycott s’est répandu sur le Net comme une traînée de poudre, teinté d’une colère noire à son encontre.

«Nous ne vendons pas le hijab qui apparaît sur cette image, néanmoins, Gap est une marque qui célèbre la diversité. Nos clients et les employés ont des origines, des religions et des modes de vie très différents et nous les soutenons tous », s’est défendue la direction de la célèbre enseigne, réconfortée toutefois par les quelques marques de soutien qui ont apprécié son message de tolérance, apportant une petite touche lumineuse dans ce sombre tableau du rejet de l’autre.

« Je suis curieuse, passionnée. Je suis une travailleuse acharnée et une rêveuse. J’ai bon cœur et suis attentive à mes amis et à ma famille. Je suis Hybutalla», suivi du hashtag «#IAmGap ». Telle était la légende mise en exergue sous la photo du mannequin en hijab, personnifiant l’altérité musulmane, dans un monde qui n’est jamais aussi étincelant que quand il se pare des couleurs de l’arc-en-ciel.

oumma.com
***


Syrie : 106 civils dont 45 enfants tués dans des raids de la coalition.

Un nouveau bombardement aérien de la coalition dirigée par Washington a fait vendredi à l’aube une centaine de morts, dont 45 enfants, dans la ville d’Al Mayadine (province de Deir Ezzor). Selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), deux raids ont ciblé « des maisons occupées par des familles de combattants de l’organisation EI ».

Cette frappe s’est produite une semaine après l’annonce par l’administration américaine d’une «campagne d’annihilation» de l’EI en Irak et Syrie, et quelques jours après la visite du président américain Trump en Arabie Saoudite où il a été accueilli tel un héro.

En mars, plus de 1000 civils ont péri dans des bombardements de la coalition occidentale en Syrie et en Irak.

Le meurtre de civils innocents doit être condamné de la même façon partout à Raqqa ou Mossoul comme à Manchester ou Paris.

desdomesetdesminarets.fr
***


Dissolution du mouvement du moine bouddhiste islamophobe Ashin Wirathu.

Bonne nouvelle. Le mouvement birman « Ma Ba Tha » dirigé par le moine bouddhiste extrémiste Ashin Wirathu, connu pour sa haine envers les musulmans, vient d’être officiellement dissous. C’est une décision de la haute assemblée bouddhiste de Birmanie.

«Il est interdit pour toute personne ou groupe d’entreprendre quelques actions sous la bannière de Ma Ba Tha», est-il écrit dans cette lettre. «Toutes les pancartes de Ma Ba Tha dans le pays doivent être retirées d’ici au 15 juillet au plus tard», est-il encore précisé.

Depuis son monastère de Mandalay, Wirathu (48 ans) attise l’islamophobie à travers le pays, provoquant campagnes de diffamation et de boycott, incendies de mosquées et assassinats de musulmans birmans, notamment des Rohingyas, une minorité de l’ouest du pays, fortement persécutée. En 2013, le journaliste David Aaronovitch écrivait à son propos : «L’Hitler de Birmanie est bouddhiste et ses juifs sont les musulmans rohingyas». En juillet 2013 le magazine Time le met à la une comme étant «le visage de la terreur bouddhiste».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Khalil Hayya: l’occupation est entièrement responsable des répercussions du blocus
.
Le membre du bureau politique du mouvement membre « Hamas », Khalil Hayya a averti le vendredi l’occupation sioniste des répercussions du resserrement du siège sur la bande de Gaza,
.
Hamas : Le meurtre des coptes égyptiens est un crime horrible et fermement condamné
.
Les détenus Saadat, Ghilma, et Qiq dans un état critique
.
Israël compte réduire son approvisionnement en électricité à Gaza
.
Un enfant palestinien grièvement blessé après avoir été renversé par un colon
.
Le Club du détenu Palestinien: la grève des détenus se complique et s’aggrave
.
Des hôpitaux israéliens veulent appliquer le gavage forcé aux grévistes
.
L’ONU condamne les mesures de l’occupation contre les prisonniers palestiniens
.
L’auteur de l’attaque au couteau de Netanya meurt de ses blessures
.
Des manifestants ferment une route principale à Naplouse
.
Ce mois de Ramadan est le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies
.
Nouvelle expansion de colonies sur des terres palestiniennes
.
Vendredi de colère par solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Des milliers de colons font irruption dans la vieille ville de Jérusalem
.
Israël veut exclure Shuafat et Kafr Aqab de Jérusalem
.
La Jordanie dénonce les invasions d’al-Aqsa par les juifs extrémistes
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 28 Rajab 1438.

Flash info du 28 Rajab 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Palestine : Macron fait déjà allégeance au gouvernement israélien.

Il n’a pas encore publié son programme économique et social, mais on sait déjà ce qu’Emmanuel Macron fera – ou ne fera pas – au Proche-Orient. Pas question pour lui d’exercer la moindre pression sur Israël. Il l’a dit, le 23 janvier, lors d’une conférence de presse à Beyrouth. Le candidat à la présidentielle a rejeté l’idée que la France reconnaisse un Etat palestinien « avant qu’un accord n’ait été trouvé entre les deux parties ».

Il n’est pas souhaitable, a-t-il dit, de mettre la pression sur l’État hébreu.

Ce qui peut se traduire aisément par un engagement à laisser faire la colonisation. Et au cas où cela n’aurait pas été assez clair, le candidat à la présidentielle a condamné le mouvement citoyen BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions). La France d’Emmanuel Macron se ferait donc complice du torpillage de la solution à deux États, déjà bien mal en point. Courageux et original !

Évoquant la crise syrienne, Emmanuel Macron a également brillé, qualifiant Bachar Al-Assad de « dirigeant qui a failli ». Ce qui est peu dire. Il a ajouté que « la France n’est pas là pour décerner les bons et les mauvais points ». Pas de mauvais points donc pour le dictateur syrien ! On peut en déduire qu’il ne faut pas davantage décerner des mauvais points à Daech…

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Suite à l’agression d’une musulmane, elle demande que l’assaillant malade du cancer ne soit pas incarcéré.

Ceux qui ne vivent pas selon les valeurs morales du Coran trouvent qu’il est très difficile de pardonner aux autres.
Le pardon est l’un des traits moraux recommandés dans l’Islam et cette femme musulmane de 39 ans le prouve avec honneur.

En effet, alors qu’elle attendait sa fille et son mari dans le centre commercial Bridges de Sunderland en Angleterre, un islamophobe s’est jeté sur elle pour lui arracher son niqab. La violence est telle que la mère de famille a été blessée lors de l’attaque.
La femme voilée avait décidé de porter plainte mais en apprenant que son agresseur souffrait d’un cancer, elle a préféré demandé clémence auprès du juge.

« Je ne savais pas que l’homme avait un cancer, je ne veux pas qu’il aille en prison. J’aimerais que le juge en tienne compte lorsqu’il le condamne » ; s’est-elle appesantie sur son sort, ajoutant :
« Il a fait une mauvaise chose sous l’état de la colère, je ne sais pas pourquoi il a choisi de faire ce qu’il m’a fait, ça m’a fait mal et m’a fait peur, mais je ne cherche pas une quelconque revanche pour ça. Je ne veux pas qu’il souffre, je voudrais qu’il soit libre de vivre le reste de sa vie dans la paix et la tolérance, pas dans la colère et l’amertume. »

La femme musulmane espère juste une repentance de l’agresseur pour que l’homme revienne à la raison avant sa mort.

« Je ne me sens plus en sécurité quand je sors. Parfois, je demande à mon mari de marcher devant moi parce que je suis tellement inquiète que ça se reproduise et je sens que j’ai besoin de lui pour me protéger », a-t-elle avoué. Et pourtant cela ne l’a pas empêché de pardonner à son agresseur.
« Je veux montrer de l’amour et ne pas être rancunière, je veux être le genre de personne qui fait la différence dans ce monde ».

AJIB.FR
***


Grande-Bretagne : L’extrême droite fait croire que des Musulmans ont fêté l’attaque de Paris.

Au lendemain de l’attaque aux Champs-Élysées, un leader d’extrême droite a publié une ancienne vidéo en faisant croire qu’elle venait d’être enregistrée, pour accabler les Musulmans.

Un tweet qui fait le buzz.

Vendredi 21 avril, le leader d’extrême droite britannique Paul Golding a posté une vidéo sur twitter sur laquelle on peut voir un groupe d’hommes fous de joie, certains debout sur une statue. On pouvait lire sous cette vidéo : « Oh regardez, une foule de musulmans « modérés » qui célèbrent l’attaque terroriste de Paris à Londres ».

Une vidéo truquée.

En réalité, la vidéo date du 22 juin 2009. Il s’agit en fait d’un groupe de Pakistanais à Londres qui fêtaient la victoire de leur équipe à un match de cricket. Paul Golding a finalement supprimé le tweet vers 18h45. Précisons que la même vidéo avait déjà été utilisée par l’extrême droite après les attentats du 13 novembre en France.

La manipulation des images est une chose courante, et l’extrême droite est une experte dans ce domaine. Rappelons la photo du rassemblement de femmes en niqab dont l’image avait été modifiée pour faire croire qu’elles étaient devant la CAF.


katibin.fr
***


France : Présidentielle 2017 : la Conférence des évêques délivre un message sans consigne de vote.

Quelques heures après l’annonce des résultats du premier tour de l’élection présidentielle dimanche 23 avril, la Conférence des évêques de France (CEF) s’est exprimé par communiqué, appelant les fidèles catholiques à voter au second tour puis aux législatives plutôt qu’à s’abstenir.

Cependant, la CEF « n’appelle pas à voter pour l’un ou l’autre candidat mais, en rappelant les enjeux de l’élection, elle souhaite donner à chacun des éléments pour son discernement propre ». Mgr Olivier Ribadeau Dumas, porte-parole de l’institution rattachée à l’Eglise catholique, rappelle « certains principes fondateurs comme la recherche du bien commun, la destination universelle des biens, la mise en œuvre de la fraternité, l’attention aux plus fragiles, la dignité de la personne humaine et la subsidiarité ».

Bien qu’elle ne choisisse pas de candidat, la Conférence des évêques mentionne la question de l’aide au réfugiés qu’elle juge essentielle : « Quand certains pays accueillent des millions de réfugiés, comment notre pays pourrait-il reculer devant la perspective d’accueillir et d’intégrer quelques dizaines de milliers de ces victimes ? Notre volonté de solidarité ne peut pas se réduire au cadre restreint de notre pays. »

Contrairement à Marine Le Pen et dans la lignée d’Emmanuel Macron, elle en appelle à une coopération européenne sur cette question. « L’Europe doit s’engager courageusement dans des politiques d’accueil. Elle doit, parallèlement, mettre en œuvre de véritables programmes de soutien dans les pays d’origine des migrations », écrit Mgr Olivier Ribadeau. Le candidat d’En Marche ! est tout de même visé par une recommandation concernant son adhésion au libéralisme. La CEF estime que « l’Etat doit donc gérer positivement la tension entre un libéralisme sans contrôle et la sauvegarde des mécanismes de protection sociale ».

Il conclut son texte avec un appel à l’optimisme car « les difficultés que nous rencontrons ne sont pas un appel au renoncement. Au contraire, elles nous invitent à investir toutes nos capacités pour construire une société plus juste, plus fraternelle dans ses diversités et plus respectueuse de chacun ».

saphirnews.com
***


France : Présidentielle 2017 : la Grande Mosquée de Paris appelle à voter pour Macron.

La Grande Mosquée de Paris a fait son choix pour le second tour de l’élection présidentielle dimanche 7 mai: elle appelle à voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, a-t-elle annoncé lundi 24 avril, estimant qu’il « incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la nation ».

« Avant ce deuxième tour qui s’annonce décisif pour le destin de la France et de ses minorités religieuses, il apparaît que tous les Français doivent impérativement rester unis et rassemblés face à la réalité de la menace incarnée par des idées xénophobes dangereuses pour notre cohésion nationale », indique-t-elle dans un communiqué, dans lequel elle rappelle avoir appelé les musulmans à voter dès le premier tour.

« C’est pourquoi la Grande Mosquée de Paris et sa Fédération nationale (FNGMP) appellent les musulmans de France à voter massivement pour le candidat Emmanuel Macron qui, dans le respect des valeurs républicaines et de l’application stricte des principes de la laïcité, incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la nation », signifie l’institution présidée par Dalil Boubakeur.

saphirnews.com
***


France : Présidentielles 2017 : des milliers d’électeurs radiés des listes dans plusieurs villes.

Des milliers d’électeurs ont eu une mauvaise surprise dimanche 23 avril en se rendant dans leur bureau de vote pour le premier tour de la présidentielle. La plupart d’entre eux ont appris sur place qu’ils ne figuraient plus sur les listes électorales, notamment à Strasbourg où la mairie a confirmé que plus de 16 000 personnes ont été radiées. Un problème de changement d’adresse est à l’origine de ce grand cafouillage.

Nombre d’entre eux se sont rendus au centre administratif de Strasbourg, puis au tribunal d’instance (TI) pour tenter de voter avant 20h. Malheureusement, le juge de permanence a, dans la plupart des cas, refusé leur demande, en application du code électoral qui impose aux citoyens de signaler d’eux-mêmes à l’administration leur changement d’adresse.

« Nous avons radié 16 042 personnes des listes électorales, car leur carte d’électeur et les courriers que nous leur avons envoyés nous sont revenus avec la mention ‘n’habite plus à l’adresse indiquée’ », a expliqué à l’AFP Pierre Laplane, le directeur général des services de la ville de Strasbourg. La municipalité avait procédé à une mise à jour des fichiers qui a eu lieu cette année.

Pourtant, selon des témoignages obtenus par Le Monde, des citoyens ayant changé d’adresse il y a plusieurs années mais qui ont pu voter aux dernières élections locales n’ont pas pu le faire cette fois-ci. D’autres villes comme Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Nancy (Lorraine) ou encore La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), des citoyens radiés ont posté leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Quelques jours avant le premier tour, 500 000 électeurs, selon Le Monde étaient inscrit deux fois sur les listes électorales. Ce 23 avril, c’est la situation inverse qui s’est produite.

saphirnews.com
***


France : Présidentielle 2017 : Macron contre Le Pen, le CRIF a choisi son candidat .

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a tranché : c’est Emmanuel Macron que l’instance décide – sans surprise – de soutenir au second tour de l’élection présidentielle contre Marine Le Pen.

C’est « un appel clair à voter pour Emmanuel Macron » que le CRIF a lancé dès le soir du premier tour dimanche 23 avril. « Au-delà de la satisfaction de voir un candidat défendant les valeurs démocratiques et républicaines en tête, le CRIF constate avec inquiétude que les candidats des extrêmes représentent plus de 40% des suffrages exprimés », indique-t-il, appelant à « une mobilisation la plus large qu’il soit pour faire barrage au Front National », parti dont la présidente n’a jamais été invitée au dîner annuel.

Emmanuel Macron a été, à de nombreuses reprises, reçu par le CRIF en tant que ministre de l’Economie puis en tant que candidat. Le leader du mouvement En Marche ! a été reçu dernièrement au dîner annuel de l’institution auquel le président François Hollande et plusieurs candidats à la présidentielle s’y sont rendus. L’ex-ministre a également été l’invité d’une soirée des Amis du CRIF le 22 mars durant lequel il a répété sa franche opposition au mouvement de boycott contre Israël, pays où il s’est rendu en septembre 2015 et pour lequel il n’a jamais caché son amitié.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a également appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron « face à l’extrême droite pétainiste de Marine Le Pen ». Cette dernière a été vivement critiquée pour avoir affirmé en avril que la France n’était pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942.

saphirnews.com
***


france : Perpignan : un journal condamné pour incitation à la haine des Gitans et Maghrébins.

« Dix ans après les émeutes… à quoi servent les Gitans de Perpignan ? » La Une du Petit journal catalan daté du 14 août 2015 lui a valu un procès. Son titre faisait référence aux violences qui avaient éclaté entre communautés maghrébine et gitane après le meurtre d’un jeune d’origine maghrébine en 2005.

Le journal contenait un dossier de trois pages illustrés de photos sur le quartier gitan de Saint-Jacques, situé dans le cœur historique de Perpignan se trouvait dans ce numéro, plein de préjugés sur la communauté gitane ainsi que sur les Maghrébins dans un article paru une semaine plus tard intitulé « Les Martiens veulent lui prendre son café ».

Lors de l’audience en janvier, le Comité d’animation de la Place du Puig, l’Association des commerçants de Cassanyes, située dans le quartier Saint-Jacques, et la Ligue des droits de l’Homme s’étaient constitués parties civiles.

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné, jeudi 20 avril, à six mois de prison ferme et 20 000 euros d’amende pour incitation à la haine et à la violence l’auteur du dossier du Petit journal catalan, qui s’avère être une plume de l’extrême droite au casier déjà chargé d’une vingtaine de mentions pour diffamation et injures. Le directeur de publication, quant à lui, écope de deux mois de prison et 20 000 euros d’amende. Ils devront également verser entre 1 500 et 2 000 euros de dommages et intérêts à chacune des parties civiles.

« Je suis très fier de notre justice qui a pris une décision dans le bon sens, a indiqué Aziz Sebhaoui auprès de L’Indépendant, président des commerçants de la place Cassanyes. Cet homme a mérité de récolter ce qu’il a semé, la haine et la division ».

saphirnews.com
***


Etats-Unis : une jeune femme voilée, battue et poignardée, à proximité d’un grand Centre culturel islamique.

Elle venait juste de se recueillir, aux premières lueurs de l’aube, dans la mosquée du grand Centre islamique de Milwaukee, la cité phare du Wisconsin, et s’apprêtait à regagner son domicile à pied, lorsqu’un inconnu a brusquement surgi dans son dos afin de lui arracher son voile avec une sauvagerie inouïe.

Traumatisée par ce jeudi 13 avril funeste dont elle portera longtemps les stigmates, visibles et invisibles, cette nouvelle victime expiatoire de l’islamophobie violente qui s’abat sur les femmes voilées avec une effroyable lâcheté, en Amérique et ailleurs, a cru que sa dernière heure était arrivée.

« Il m’a jetée sur le sol avec brutalité, puis il m’a battue comme un animal. Je me suis dit en moi-même que j’allais mourir sous les coups », a-t-elle relaté péniblement à la presse locale, en se souvenant avec effroi de la vaine résistance qu’elle a tenté d’opposer à son agresseur et meurtrier en puissance qui l’a poignardée avant de déserter les lieux, la laissant pour morte dans une mare de sang.

« J’ai essayé de lutter. J’ai crié « ne m’arrachez pas mon hijab » et c’est à ce moment-là que j’ai été rouée de coups et poussée violemment au sol », a précisé la malheureuse jeune femme, en puisant au tréfonds d’elle-même et dans sa foi inébranlable la force et le courage de parler pour dire « Plus jamais ça ! ».

Retrouvée inanimée par des fidèles en état de choc, elle a été transportée d’urgence à l’hôpital le plus proche. Le crime de haine ne fait aucun doute, ni pour les forces de l’ordre qui recherchent toujours activement son auteur, un dangereux islamophobe courant dans la nature, et encore moins pour le porte-parole du Centre islamique de Milwaukee, Munjed Ahmad, qui a fait part de la profonde consternation de la communauté musulmane locale.

« Rien n’a été dérobé à la victime, ni ses papiers, ni son argent. C’est sans conteste un odieux crime de haine caractérisé », a-t-il déclaré en conférence de presse, avec une extrême gravité.

oumma.com
***


Palestine : Grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens : La France doit entendre leur appel.

Le 17 avril, Marwan Barghouthi lançait un mouvement de grève de la faim auquel participent aujourd’hui environ 1 500 prisonniers politiques palestiniens.

Son appel paru dans le New York Times a aussitôt connu une résonance mondiale et mis les autorités israéliennes en position d’accusées devant l’évidence des violations du droit qu’elles ont de longue date érigées en système.

Le mouvement a des objectifs précis et limités : obtenir que les conditions de détention des prisonniers cessent de violer les droits de l’Homme et le droit international, mais il lève, de ce fait même, le voile sur le système de domination et d’apartheid de l’occupation.

La seule réponse israélienne a été la répression : mesures disciplinaires, dispersion des grévistes dans de nouvelles prisons, mise en cellules d’isolement des responsables du mouvement de grève, interdiction d’accès des avocats à leurs clients, suppression généralisée de toutes les visites de familles.

Entre les ministres de Netanyahou, la surenchère est de mise : face à un « archi-terroriste » comme Marwan Barghouthi, Liberman a appelé à suivre l’approche de Margaret Thatcher avec Bobby Sands, tandis que la ministre de la Justice confirmait que les autorités pénitentiaires n’hésiteraient pas à les nourrir de force … Pour Yisrael Katz, sinistre ministre du Likoud, Barghouthi aurait dû tout simplement être exécuté. Nous n’avons malheureusement pas entendu beaucoup de responsables politiques français s’offusquer de ces propos glaçants.

Les partisans de Naftali Bennett ont cru démoraliser les prisonniers en organisant un barbecue géant devant la prison d’Ofer. Il n’ont fait qu’y dévoiler leur ignominie.

L’AFPS salue avec respect ce grand mouvement de résistance organisé dans des conditions extrêmement difficiles et qui rencontre un écho puissant dans toute la Palestine et bien au-delà. Elle appelle les citoyens et les organisations démocratiques à le soutenir avec force.

L’AFPS appelle les autorités françaises à protester publiquement contre la répression de ce mouvement et à soutenir ses revendications. Il n’y aura pas de solution politique sans la libération préalable de ces prisonniers politiques qui sont pour leur peuple le symbole de sa résistance. La France doit s’opposer dans les actes et pas seulement en paroles à la politique criminelle du gouvernement israélien.

oumma.com
***


Syrie: La Russie prête à déployer des troupes au sol pour affronter les forces spéciales américaine.

Alors que les États-Unis, la Jordanie et Israël s’apprêtent à lancer une offensive contre le sud de la Syrie et que les forces spéciales US se trouvent déjà positionnées à Raqqa et à Deir ez-Zor, des informations font état de l’intention de la Russie d’envoyer des contingents terrestres en Syrie”.

Le pays qui détient déjà une base navale à Tartous et une base aérienne à Lattaquié, n’écarte plus la possibilité d’expédier des troupes au sol en Syrie, cible désormais d’une possible invasion terrestre des États-Unis par armée israélienne et jordanienne interposées.

Selon le journal Al Quds al Arabi, Moscou a informé Damas de “sa disponibilité à déployer ses troupes au sol en Syrie” si le gouvernement syrien en fait la demande. Cité par le journal, le ministère russe de la Défense a annoncé être “totalement” prêt à ” expédier des forces spéciales terrestres en Syrie” pour qu’elles participent aux combats face aux terroristes et “réduire ainsi la pression sur l’armée syrienne et ses alliés .

Il va sans dire que cette annonce s’inscrit dans le droit file d’une nouvelle configuration de force qui irait s’installer en Syrie “si les États-Unis, la Jordanie et Israël intervenaient militairement dans le sud du pays”.

Le ministère russe de la Défense a également fait part de sa “parfaite disposition” à “transférer forces, armes et munitions en Syrie” aussitôt après que l’ordre en serait émis par le président Poutine, commandant en chef des forces armées russes.

La présence militaire russe s’est réduite jusqu’ici au niveau des officiers et des conseillers militaires.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Détérioration de l’état de santé du prisonnier gréviste Marwan Barghouti
.
Les prisonniers en grève de la faim depuis 8 jours
.
Abou Arar tient l’occupation responsable du racisme anti-palestiniens de 48
.
Jénine: Cortège de véhicules par solidarité avec les prisonniers
.
Une policière israélienne blessée dans une attaque au couteau à Jérusalem
.
Renouvellement de la détention administrative du journaliste Oussama Shahin
.
Haniyeh appelle à la solidarité avec le prisonnier Fuad Shobaki détenu depuis 1995
.
Le Cheikh Bajes Nakhlah souffre toujours de la détention administrative et de l’isolement
.
L’administration pénitentiaire sioniste interdit aux avocats de visiter les prisonniers grévistes de la faim
.
Le ministère de l’Intérieur à Gaza appelle les autorités égyptiennes à ouvrir le passage de Rafah
.
Deux maisons menacées de démolition à Silwan
.
Trois garçons arrêtés à Hébron
.
Blessés et arrestations dans des affrontements avec l’occupation en Cisjordanie
.
L’occupation saisit un véhicule et notifie des familles de quitter leurs maisons à Tubas
.
Le Hamas appelle à soutenir les prisonniers palestiniens
.
Cisjordanie: Des marches et grèves de solidarité avec les prisonniers
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information