MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Le conflit en Syrie et en Irak a engendré près de 14 millions de réfugiés

Les conflits en Irak et en Syrie ont déplacé près de 14 millions de personnes, soit l’équivalent de la population londonienne. C’est un chiffre choquant  qu’a publié l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Le HCR a dénombré, en effet, « 7,2 millions le nombre de Syriens déplacés à l’intérieur des frontières de leur pays, auxquels s’ajoutent 3,3 millions de Syriens ayant fui à l’étranger », selon Le Figaro. Quant aux irakiens, ils seraient 1,9 million de déplacés et 190 000 réfugiés. Ces données sont d’autant plus impressionantes lorsque l’on considère l’indifférence internationale face à laquelle se retrouvent ces personnes.

L’état d’urgence de ces réfugiés est amplifiée par les besoins financiers du HCR qui manque de 60 millions de dollars pour les aider. De même, l’arrivée proche de l’hiver empire le cas de ces individus, déjà dans une situation précaire. Les réfugiés ont été accueillis en Turquie, en Jordanie ou encore au Liban. Seulement voilà, avec peu voire aucun moyen financier, l’existence de ces personnes est en jeu et leur survie est engagée dans une course aux dons.

Certains pays ont fait des efforts considérables pour acceuillir ces réfugiés notamment avec des initiatives saluées par toute la communauté internationale, comme le camp de réfugiés moderne d’Oncupinar A l’heure actuelle, la Turquie a accueilli plus de 3 millions de réfugiés syriens.

Le directeur du HCR pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord a déclaré que « les autres pays, et notamment les Européens, devraient ouvrir leurs frontières et assumer une part de ce fardeau ».  Bien que ce responsable ne manque pas de bonne volonté, il semblerait oublier que les Européens sont malheureusement loin d’accueillir les étrangers à bras ouverts. Certains politiques européens souhaiteraient même expulser les personnes étrangères résidant déjà en leur sein : qu’en serait-il donc de réfugiés venus du Moyen-Orient ?