MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 29 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 29 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Du bon comportement envers les personnes âgées en Islam.

Quels sont les droits des personnes âgées en Islam et quelle est leur importance au sein de notre communauté ?

Les droits des personnes âgées en Islam.

Avant toute chose, les personnes âgées doivent bénéficier d’un profond respect, du fait de leur âge. Bien plus qu’un devoir que nous avons envers eux, le fait d’honorer la personne âgée en Islam fait partie de la gloire à notre Seigneur. D’après Abu Mussa Al Ashari (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Parmi les choses qui font partie de l’exaltation d’Allah, honorer les personnes âgées musulmanes et celui qui a mémorisé le Coran – sans faire preuve d’exagération ou de négligence, et honorer le gouverneur équitable » (Abu Dawud).

Le fait d’être bienveillants et patients envers les personnes âgées fait également partie de leurs droits en Islam. Bien qu’il soit parfois difficile de faire preuve de patience pour certains, il faut prendre en considération l’état des personnes âgées mais également le fait que cela fait partie de leurs droits en Islam. Ils ont le droit à ce que nous soyons compatissants et cléments envers eux. Cette clémence envers les personnes âgées est d’une telle importance en Islam que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) s’est désavoué de ceux qui ne manifestent pas cette patience envers eux. Il a en effet dit d’après Anas (qu’Allah l’agrée) : « N’est pas des nôtres celui qui n’est pas clément envers les plus jeunes d’entre nous et ne respecte pas le digne rang des plus âgés d’entre nous » (At Tirmidhy). La personne âgée doit être honorée et respectée en Islam. Nous ne devons en aucun cas la blâmer, la dénigrer ou la rabaisser.

Rappelons que l’Islam est la religion du bon comportement envers autrui, de la bienfaisance, de la bonté, de la miséricorde. Ainsi, les droits des personnes âgées en Islam se confirment de par les valeurs présentes dans notre religion. Il est donc triste de constater chers frères et sœurs, que certains membres de la communauté perdent patience face aux personnes âgées, parfois même au point de hausser le ton sur eux, qu’Allah nous en préserve. Tâchons de respecter les droits des personnes âgées, tout en suivant les qualités de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) qui était l’incarnation de la bonté.

L’importance des personnes âgées en Islam.

Les personnes âgées en Islam possèdent une place essentielle et sont d’une importance cruciale pour le bien être de la communauté. Le fait d’être bienveillants envers les personnes âgées nous permettra de bénéficier de cette même bienveillance une fois plus âgés inchaAllah. C’est en ce sens qu’Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il n’y a pas un jeune qui honore un vieillard à cause de son âge, sans qu’Allah ne l’honore lorsqu’il atteint l’âge de la vieillesse » (At Tirmidhy).

L’importance des personnes âgées en Islam est également prouvée par le fait qu’il nous faut les saluer en premier. En effet, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit d’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) : « Le plus jeune salue le plus âgé, celui qui est sur une monture salue celui qui est à pied… » (Al Boukhari et Muslim).

Les personnes âgées ont une place particulière en Islam et cela est reflété par leur rôle dans les assises. Lors d’un rassemblement, les plus jeunes laissent la parole aux plus âgés comme cela nous a été demandé par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui a dit à Abd Ar Rahman ibn Sahl lorsqu’il voulut s’exprimer : « Les aînés d’abord, les aînés d’abord ». L’importance des personnes âgées en Islam est telle qu’elles ont la priorité sur les plus jeunes, même dans la possession du Siwak. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a demandé en effet à ce qu’on donne le Siwak au plus âgé lorsque deux personnes se présentent à nous (Al Boukhari et Muslim).

Les compagnons et pieux prédécesseurs s’appliquaient à accorder aux personnes âgées toute l’importance de leur statut. C’est ainsi que Malik ibn Mughawwal raconte dans un récit rapporté par Al Khattib al Baghdadi : « Alors que je marchais accompagné de Talha ibn Musarraf, nous arrivâmes à proximité d’un chemin très étroit. Il passa devant moi et me dit : « Si j’avais su que tu étais plus âgé que moi, ne serait-ce que d’un jour, je ne t’aurais pas devancé »« .

De même, Fadl ibn Musa relate : « J’étais avec Abd Allah ibn Moubarak lorsque nous arrivâmes devant un pont en arc. Je lui dis : « Passe le premier », il me répondit : « Passe le premier », je lui demandai donc son âge et il s’avéra que j’avais deux ans de plus que lui ». (Al Khattib al Baghdadi).

L’importance des personnes âgées en Islam et leur statut particulier a été rapporté dans de nombreux récits comme nous l’avons illustré. Tout musulman se doit d’être bon envers chacun mais il doit redoubler de patience et de bonté avec les personnes qui lui sont plus âgées. Gardons à l’esprit qu’un jour inchaAllah, nous serons également des personnes âgées, désireuses d’être entourées de jeunes pleins de bonté.

Qu’Allah nous permette d’être patients et bons envers les personnes âgées. Qu’Il préserve nos grands parents et fasse miséricorde à ceux qu’Il a rappelés.

AJIB.FR
***


Le saviez-vous ? Jabir ibn Hayyan et la distillerie.

Abou Abdallah Jabir bin Abdullah al-Azdi est considéré comme un éminent érudit musulman excellait dans la chimie, l’astronomie, l’ingénierie, la métallurgie, la philosophie, la médecine et la pharmacie.
Connu dans le monde occidental sous le nom de Geber, il est né à Tus (Région du Khorassan en Iran) en 721 et il est mort en 815 à Koufa en Iran.

L’alchimiste musulman d’origine yéménite a grandit dans une famille issue de
tribu al-Báriqi al-Azdi. Jabir Ibn Hayyan fut envoyé en Arabie pour étudier le Coran et les mathématiques.
Tout le long de son périple scientifique, il a souhaité mettre en avant l’importance de l’expérimentation. A ce sujet il avait déclaré: «La première chose essentielle en alchimie, c’est que vous devez effectuer des travaux appliqués et des expériences, car celui qui n’effectue pas de travail appliqué et d’expérience n’atteindra jamais les plus hauts degrés de la connaissance.»
Ses travaux sont d’une grande richesse puisqu’il a écrit une centaine de traités sur des sujets variés, dont 22 ouvrages traitant de l’alchimie.
Ses recherches ont marqué l’histoire de l’alchimie pendant des siècles grâce à ses écrits sur la systématisation des procédés chimiques fondamentaux utilisés par les alchimistes, tels que la cristallisation, la distillation, la calcination, la sublimation et l’évaporation. Ses livres influencèrent nettement les alchimistes européens et justifièrent leur quête de la pierre philosophale.

On lui attribue l’origine de nombreux procédés utilisés en laboratoire comme l’acide chlorhydrique et l’acide nitrique, la distillation et la cristallisation, qui devinrent les fondements de la chimie et du génie chimique modernes.
Jâbir ajouta quatre propriétés à la physique d’Aristote : le chaud, le froid, le sec et l’humide.
Chaque élément de la physique d’Aristote était caractérisé par ces propriétés : le Feu était chaud et sec, l’Eau froide et humide, la Terre froide et sèche et l’Air chaud et humide. Dans les métaux, deux de ces propriétés étaient intérieures et deux extérieures. Par exemple, le plomb était froid et sec, et l’or chaud et humide. D’après la théorie de Jâbir, il devrait être possible en réarrangeant les propriétés d’un métal d’en créer un nouveau.

On peut comprendre combien ces découvertes scientifiques ont été fondamentales pour les multiples avancées dans le domaine métallurgique.

AJIB.FR
***


Les clés de l’éducation : Montessori ou l’éducation par les sens.

Aller à l’école sans cartable ça vous dit ?

Si tu es un parent en pleine réflexion sur l’éducation à apporter à ton enfant, encore tout petit, prends juste quelques minutes pour lire ce qui suit.

Les méthodes éducatives Montessori sont issues d’une longue expérimentation menée par le docteur et pédagogue Maria Montessori, en 1896 auprès d’enfants retardés mentaux, travail qui la poussera à développer sa propre théorie sur l’éducation pour tous les enfants.

Mais alors Montessori c’est quoi ?

C’est une approche très en vogue en ce moment. Contrairement à l’éducation classique, qui offre un panel de notions abstraites à comprendre par la raison, avec bien plus tard des manipulations, éduquer façon Montessori c’est laisser l’enfant dans un environnement conçu spécialement pour le stimuler et éveiller ses sens.

Un enfant avec cette approche touche, observe, écoute. D’abord, il ressent puis comprend !

Quels avantages avec cette pédagogie ?

L’éducation par l’expérimentation a l’avantage d’encourager l’enfant à l’autonomie. Chaque activité sensorielle étant rangée de manière soignée pour stimuler son appétit d’apprendre, l’enfant a la possibilité d’aller et choisir ce qui lui plaît jusqu’à en saisir le fonctionnement. L’auto correction est la base de son développement, puis il remet le plateau à sa place.

Comme le répétait Maria Montessori :

« l’enfant nous demande à agir seul».

Avec cette pédagogie du libre agir, l’enfant apprend qu’il est digne de penser seul, et de se corriger. Il n’est pas jugé dans ce qu’il fait. L’environnement dans lequel il évolue est son moteur, ses erreurs et auto corrections sont ses cahiers d’exercices et l’éducateur qui l’accompagne, plutôt que l’instruire, est un regard bienveillant qui l’encourage.

Mais Montessori ce n’est pas que des avantages.

Alors quels sont les inconvénients ?

La plupart des écoles Montessori ne sont pas accessibles à toutes les bourses. Les prix sont exorbitants et tout le monde ne peut pas offrir à son enfant une telle éducation en structure.

La méthode a un type de fonctionnement type comme décrit ci-dessus, ce qui implique qu’un éventuel retour à l’éducation classique pourrait se révéler frustrant pour l’enfant.

A cela, de plus en plus de parents ont trouvé une parade : la formation.

Des éducateurs et éducatrices comme la sœur Alima Diarra, à Pierrefitte-sur-Seine (93) diplômée de l’AMI ( Association Internationnale Montessori) offre des formations adultes aux méthodes Montessori dans ses locaux ainsi qu’en déplacement. Propulsée par le concours Créo Révélateur de talents en 2014, pour son entreprise Gribouille, elle ne cesse, depuis, de former professionnels de la petite enfance et particuliers, car elle est convaincue que Montessori c’est aussi possible partout comme à la maison !

En complémentarité avec l’école publique et la richesse de ses enseignements, les méthodes Montessori peuvent renforcer la confiance en soi et l’appétit d’apprendre pour leur donner envie de continuer à faire seul et mieux, plutôt que de jouer à faire comme les grands.

Lorsque l’on compte le nombre de personnalités célèbres ayant reçu une éducation Montessori, comme Larry Page et Sergey Brin, co fondateurs de Google, Jeffrey P. Bezos, le fondateur d’Amazon, Jimmy Wales le fondateur de Wikipédia, William Wright fondateur du jeu populaire The Sims, pour ne citer qu’eux, on se dit que nos enfants aussi, amana qu’Allah nous a donné, méritent d’avoir leur créativité boostée.

AJIB.FR
***


France : Colombes : le conseil municipal dérape « On n’est pas au bled ici ! »

Le journal Le Parisien rapporte qu’un conseiller municipal LR s’est plaint du bruit durant un conseil municipal et aurait crié « On n’est pas au bled ici ! »

Dans la salle du conseil de la mairie de Colombes (Hauts-de-Seine), des manifestants de l’école Simone-Veil se sont mis à chanter dans l’optique de dénoncer la mauvaise isolation du bâtiment. Le conseil est donc interrompu, pause qui a engendré une dispute entre Aïssa Ben Braham (PCF) et Jean Lorrain (LR) qui s’esclaffe : « On n’est pas au bled ici ! »

L’ancien maire (PS) évoque des propos « racistes » et les élus d’opposition demandent des excuses.

“L’échange n’a pas été enregistré. Je n’étais pas là. Je ne peux pas lui demander de présenter ses excuses pour quelque chose que je n’ai pas entendu” soutient le maire Nicole Goueta.

Afin de dénoncer cette parole mal venue et odieuse de la part d’un élu qui ne souhaite pas s’excuser, les conseillers d’opposition ont quitté la salle.

islametinfo.fr
***


Angleterre : Une mère de famille musulmane demande à la justice de libérer son agresseur.

Une mère de famille de 39 ans attendait son mari avec sa fille de neuf ans lorsque Peter Scotter, âgé de 55 ans, s’approcha d’elle et lui arracha son voile. L’attaque soudaine l’a jetée à terre, lui causant une blessure au cou.

Scotter aurait crié: «Tiens, prends ça … Tu es dans notre pays maintenant, stupide musulmane… »

La victime a maintenant peur de quitter sa maison:

«Je ne me sens plus en sécurité quand je sors. Parfois, je demande à mon mari de marcher devant moi parce que je suis tellement inquiète que ça se reproduise et je sens que j’ai besoin de lui pour me protéger. », explique-t-elle.

Malgré cela, cette mère de famille a plaidé aux tribunaux pour ne pas emprisonner son agresseur après avoir appris qu’il a une tumeur cancéreuse à la bouche.

«Je ne savais pas que l’homme avait un cancer, je ne veux pas qu’il aille en prison. J’aimerais que le juge en tienne compte lorsqu’il le condamne. »

« Il a fait une mauvaise chose sous l’état de la colère, je ne sais pas pourquoi il a choisi de faire ce qu’il m’a fait, ça m’a fait mal et m’a fait peur, mais je ne cherche pas une quelconque revanche pour ça. Je ne veux pas qu’il souffre, je voudrais qu’il soit libre de vivre le reste de sa vie dans la paix et la tolérance, pas dans la colère et l’amertume. »

Elle plaide également en faveur d’un vivre-ensemble sans haine et ressentiment en Angleterre.

Elle conclut en valorisant l’amour entre chacun.

« Je veux montrer de l’amour et ne pas être rancunière, je veux être le genre de personne qui fait la différence dans ce monde ».

islametinfo.fr
***


France : Un bagne pour jihadistes en Guyane ? Les regrets (tardifs) de Nicolas Dupont-Aignan0

Alors que la Guyane est traversée par une crise sociale sans précédent, Nicolas Dupont-Aignan a choisi ce moment pour formuler ses regrets quant à une de ses propositions faite en 2014 : ouvrir un centre de détention de Cayenne, chef-lieu du département d’outre-mer, afin d’accueillir les anciens combattants partis en Syrie et en Irak et les éloigner ainsi de la métropole.

« Je propose qu’on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d’isoler ces fous furieux », avait-il alors déclaré. Ses propos avaient alors choqué les Guyanais, considérant la proposition de l’homme politique comme représentative de sa totale déconsidération envers leur territoire. Cayenne est en effet connu pour avoir longtemps abrité un bagne. Des prisonniers politiques y étaient envoyés depuis 1852 jusqu’à sa fermeture en 1938 .

A moins d’un mois de la présidentielle, le président de Debout la France a regretté, lundi 27 mars, une erreur, estimant avoir « blessé les Guyanais ». Sa proposition n’en est pas moins morte. « Je pense plutôt qu’il faudra un territoire vide. J’ai pensé aux Îles Kerguelen », un archipel français au sud de l’océan Indien, a-t-il indiqué.

saphirnews.com
***


France : La Guyane en grève générale, une délégation de ministres en vue.

« J’appelle au dialogue, à la responsabilité et à l’apaisement », a déclaré le Premier ministre lundi 27 mars à propos du mouvement social qui agite la Guyane depuis une semaine. Le département d’outre-mer est paralysé par des barrages qui bloquent les principaux axes routiers ainsi que le port de commerce. Depuis jeudi 23 mars, les établissements scolaires et les administrations sont fermés tandis que les stations-services sont au bord de la pénurie. La grève générale a été décidée ce weekend, pour la journée du lundi. Les vols moyens ou long-courriers ont aussi été annulés à l’aéroport.

Face aux conséquences que produit la grève générale promises par les syndicalistes, Bernard Cazeneuve a annoncé qu’une délégation ministérielle se rendra en Guyane « avant la fin de la semaine ». Il accède ainsi à l’une des revendications des syndicats locaux qui ne voulaient pas discuter avec la délégation interministérielle de haut-fonctionnaires missionnés sur place depuis samedi après-midi. « Cela fait six jours qu’on réclame la venue de ministres de très haut niveau pour entamer les discussions », déclare au Monde Antoine Karam, sénateur socialiste de la Guyane. La grève générale se poursuit pour autant

Le 17 mars, à Cayenne, un groupe d’une quarantaine de personnes cagoulées se sont introduites dans l’immeuble de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) alors que se tenait une conférence sur la protection des fonds marins présidée par Ségolène Royal. Il s’agissait du collectif des 500 Frères, créé pour dénoncer l’insécurité locale. La Guyane, frontalier avec le Brésil, est le territoire le plus meurtrier de France avec 42 homicides en 2016.

« Il y a eu, depuis 20 ans, de nombreuses marches blanches contre la violence, personne n’a été entendu », explique Zadkiel Saint-Orice qui ajoute que « la cagoule en plein état d’urgence, c’est juste pour attirer l’attention, faire quelque chose de différent ».

Les 500 Frères se sont alliés au syndicat de l’Union des travailleurs guyanais d’EDF et aux Toukans. Les premiers bloquent le rond-point à l’entrée du Centre spatial guyanais à Kourou, alors que les seconds exigent le gel de la vente de l’hôpital de Kourou par la Croix-Rouge à un opérateur privé. La coalition se soulève également contre le taux de chômage qui s’élève à près de 22 %. Par ailleurs la question de l’accès à l’électricité et à l’eau est problématique. 15 % des Guyanais n’ont pas d’accès à l’eau potable. La Guyane est le territoire français le plus pauvre de France après Mayotte.

saphirnews.com
***


Angleterre : Des femmes musulmanes forment une grande chaîne humaine sur le pont de Westminster.

Alors que Londres tente de panser ses plaies, sur le pont en berne de Westminster, des femmes musulmanes ont formé dimanche une grande et belle chaîne humaine, en hommage aux victimes innocentes fauchées, quatre jours auparavant, par la course meurtrière de la voiture lancée sur la foule par Khalid Masood.

Au moment où Ben sonnait 16 heures, ces citoyennes britanniques voilées se sont inclinées devant la mémoire des disparus, tout en se dressant, main dans la main, contre le terrorisme aveugle, unies par un même puissant sentiment de révolte face à l’innommable, et de résistance à la division et à la peur.

Sur le pont emblématique de la cité phare du royaume devenu lieu de douleur, elles sont apparues revêtues de la couleur bleu, symbole de la paix pour la royauté et pour l’Europe, et ont été rejointes par des concitoyennes non musulmanes, très touchées par leur démarche, qui ont serré les rangs à leurs côtés, au-dessus de la Tamise.

« Quand une attaque a lieu a Londres, c’est une attaque contre moi », a insisté Sarah Waseem, 57 ans, avant de renchérir : « Contre nous tous. L’islam condamne toute sorte de violence. » Un peu plus loin, Afriha Khan, 40 ans, a confié avec émotion : « Le sentiment de ce qui s’est passé ici mercredi est très fort. Nous avons pensé à tous les gens ordinaires qui étaient là et ont été fauchés, debout comme nous, c’était très émouvant ».

oumma.com
***


France : Eric Cantona tacle Fillon en beauté.

Il n’est pas homme à user de périphrases pour dire ce qu’il a sur le cœur, Eric Cantona a dénoncé le deux poids deux mesures qui gangrène la France à la manière d’un beau tacle envoyé à François Fillon, le seigneur de la Sarthe et grand donneur de leçons devant l’Eternel, et au cynisme confondant avec lequel ce dernier a fait sien le vieil adage : faites ce que je dis et pas ce que je fais…

« La France est un pays vraiment étrange… Si vous êtes accusé, vous êtes exclu indéfiniment de l’équipe nationale [comme Karim Benzema], mais vous pouvez encore vous présenter à l’élection présidentielle… François Fillon a un jour suggéré d’annuler un match si des gens manquaient de respect à l’hymne. Je suggère que nous annulions l’élection quand les candidats se montrent irrespectueux envers la morale et l’éthique », a lâché l’ancienne star de Manchester United avec sa verve inimitable.

Qui mieux que Cantona, ce fervent soutien de la cause palestinienne, ayant appelé avec force à la libération du jeune footballeur Mahmoud Sarsak et à l’interdiction de la tenue de la Coupe d’Euro Junior en Israël en 2013, pouvait renvoyer dans ses buts le champion disqualifié des « Républicains » ? Un champion dont les beaux serments sur la probité, l’éthique et la responsabilité individuelle ont été engloutis sous l’avalanche de casseroles politico-financières.

oumma.com
***


Vasco de Gama, explorateur, et tueur de musulmans à ses heures.

Figure majeure de l’histoire du Portugal, Vasco de Gama, si il n’a pas « découvert » les Indes, est néanmoins considéré comme le premier européen ayant rejoint par la voie maritime cette partie de l’Asie en 903 de l’hégire (1497). Grand explorateur, il organisera plusieurs expéditions à destination du sous-continent indien, ceci en vue de rivaliser avec la poussée exploratrice espagnole en la matière, permise grâce à Christophe Colomb.

Empruntant le Cap bonne espérance en passant par l’Afrique du Sud, les portugais, empêchés de pouvoir correctement commercer en passant par les territoires désormais ottomans, tenteront, en cette fin du Moyen Age, de s’accaparer l’Océan Indien alors aux mains des musulmans. Si ils entretiennent de bons rapports diplomatique avec les royaumes et Etats islamiques autour du Mozambique, point nécessaire de ravitaillement, les choses tourneront rapidement au vinaigre avec non seulement l’un d’être eux, mais surtout avec Calicut, capitale du monde musulman indien connu.

Déjà avant de rejoindre l’Inde, un premier conflit éclate avec les populations musulmanes de Malindi dans l’est africain. Les circonstances sont assez floues mais l’on sait que des locaux furent capturés et admirent sous la torture que le souverain projetait de les faire tuer. Après de courtes batailles rangées, ils arrivent à quitter l’Afrique et gagner la côte indienne grâce à Ahmed ibn Majid, célèbre poète et écrivain – prêté, ou arraché des siens l’on ne sait trop – mais aussi navigateur hors pair, qui prendra même la barre de son bateau se guidant grâce aux astres. Mais après quelques mois sur place, Vasco repartira déçu vers son Portugal natal. En effet, les portugais, recherchant désespérément le royaume de Jean, mythe populaire d’un Etat chrétien au confins du monde, ne rencontreront non seulement guère de chrétiens, mais surtout peu d’individus enclins au commerce international. Menaçant les indiens de pillage suite au refus du souverain local de leur accorder un traitement de faveur, Vasco et son équipage se feront même un temps arrêtés avant d’être libérés.

Accueilli tel un roi à son retour, accompagné du fameux Gaspar, juif indien converti au christianisme, il retentera l’aventure en 907 de l’hégire (1502). Une seconde expédition qui sonnera comme un début réel d’entreprise coloniale, que d’autres, plus tard, se chargeront de rendre réalité.

En Inde, le contact avec les portugais restés sur place et d’autres ayant suivis, s’est détérioré. Des violence éclatent. En représailles, Vasco en arrivant près de Calicut, fait bombarder la ville, déjà bombardée quelque mois plus tôt par une expédition tierce. Il lance alors un ultimatum au Zamurin de Calicut en lui ordonnant de tuer tous les Musulmans de la ville. Refusant d’abord de capituler, Vasco ira jusqu’à présenter plusieurs dizaines de ses captifs indiens sur le pont, à la vue des habitants du rivage, avant de tous les faire exécuter. Comble de l’horreur, il découpera les corps en morceaux et fait parvenir les corps démembrés au rivage, les plaçant dans une barque.

Ajoutons à cela le triste épisode du Miri, gros navire marchand ayant eu le malheur de croiser la flotte de Vasco de Gama. Parmi les 250 à 400 passagers, de riches marchands, des femmes et des enfants, tous musulmans, rentrent du Pèlerinage. Le Miri fait savoir qu’il ne veut pas combattre et propose même une rançon. Vasco refuse et fait brûler le navire, ses occupants à bord.. »Certaines femmes prenaient leurs jeunes enfants à bout de bras, et nous comprenions qu’elles nous faisaient signe d’avoir pitié de ces innocents », racontera Tomé Lopes, membre de l’équipage et grâce à qui les travers de l’explorateur seront mis sur écrits.

« Fou de Dieu », avide d’argent et d’honneur, le personnage est très décrié par nombre d’historiens. Pour obtenir le titre de comte, on dit qu’il était même prêt à faire chanter le roi en menaçant de quitter le Portugal et de se mettre au service de Charles Quint, voisin espagnol…

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Hamas: les menaces de Lieberman d’assassiner Haniyeh sont une preuve du terrorisme d’Israël
.
Gaza : Des groupes spécifiques autorisés de voyager à travers le passage de Beit Hanoun
.
Un jeune arrêté au sud de Naplouse sur un soupçon d’attaque au couteau
.
19 Gazaouis visitent leurs proches captifs à Ramon
.
Al-Aqsa : Les gardiens empêchent un archéologue israélien de voler une pierre de la mosquée
.
L’occupation attaque le village d’Iraq Bourin au sud de Naplouse
.
Le Hamas organise une réunion de deuil au Liban pour le martyr Fuqha
.
Hamas: Les déclarations d’Abbas sont un crime national
.
Accord Trump : Une colonie de substitution pour Amona
.
Lieberman: nous poursuivons une politique complètement différente à l’égard du Hamas
.
L’occupation arrête le dirigeant au Hamas, Raafat Nassif
.
L’occupation prolonge la détention administrative du député Natcheh
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne remet deux colons israéliens qui se sont infiltrés à Akroba
.
Arrestation du prisonnier libéré Abou Arqub d’Hébron
.
Libération de deux prisonniers d’Hébron
.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 21 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 21 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Les clés de l’éducation : L’importance de l’éducation morale de nos enfants.

Dans le cadre de notre nouvelle série « Les clés de l’éducation », nous avons abordé la question de la relation mère-enfant ainsi que la place du père auprès de l’enfant. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’éducation morale de nos enfants, notamment à la valeur de sincérité qu’il faut leur enseigner.

L’importance de l’éducation morale.

La morale est définie dans le Larousse comme l’« ensemble de règles de conduite, considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d’une certaine conception de la vie ». L’éducation morale revient à transmettre l’enseignement de ces règles de conduite à nos enfants afin qu’ils les appliquent dans leur vie quotidienne.

L’importance de l’éducation morale est observable dans le fait que sans principes, sans règles de conduite, la vie en société devient impossible. En effet, afin de vivre en communauté, chacun doit respecter des principes moraux, quelle que soit son appartenance religieuse. En respectant ces règles de conduite comme le respect d’autrui, la vie en société est possible. Nous devons donc accorder cette éducation morale à nos enfants, en nous basant sur les règles de conduite contenues dans la pratique de notre religion car il n’y a pas de morale plus parfaite que celle demandée par Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam).

Faisons de nos enfants des sincères.

Les enfants par nature, suivent ce que leurs parents leur enseignent. Ainsi, l’enseignement d’une bonne morale, de valeurs propres à l’Islam seront bénéfiques à l’enfant. Les règles de conduite et les leurs morales en Islam sont très nombreuses. Nous ne pourrons donc toutes les exposer. Parmi ces valeurs, apprendre la sincérité à nos enfants est primordiale.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a formellement interdit le mensonge, notamment car il contient beaucoup de méfaits pour le cœur et l’âme. Il a ainsi dit : « Le mensonge n’est pas permis, sauf dans trois cas de figure : un homme qui s’adresse à sa femme pour la satisfaire, le mensonge dans la guerre, le mensonge pour réconcilier les gens » (At Tirmidhy). Il est donc de notre intérêt, chers frères et soeurs, de se montrer sincères afin de transmettre cette valeur à nos enfants inchaAllah. En constatant que leurs parents tiennent fermement à la sincérité, les enfants vont calquer ce comportement et bannir le mensonge de manière naturelle dès leur plus jeune âge.

Le fait d’être sincère est donc une obligation afin de répondre à l’ordre d’Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam). Au delà de cette obéissance, la sincérité transmise à nos enfants leur sera bénéfique dans l’au delà car elle permet à la bonté de naître dans le cœur. En effet, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « La sincérité conduit à la bienfaisance, et la bienfaisance conduit au Paradis ; et l’homme persistera dans la sincérité au point d’être inscrit auprès d’Allah sous le nom de sincère » (Al Boukhari). MachaAllah, ce hadith nous prouve que la sincérité conduit à de nombreux bienfaits dont le fait d’accéder au Paradis inchaAllah. N’est-ce pas là le but ultime pour nos proches et nous-mêmes ? Chers frères et soeurs, en étant sincères et en éduquant nos enfants à cette sincérité, nous avons tout à y gagner inchaAllah.

L’éducation morale des compagnons.

Les meilleurs des hommes après les Prophètes (‘alayhim salam) s’appliquaient également à éduquer moralement après s’être eux-mêmes éduqués. Ils insistaient ainsi sur la sincérité comme valeur morale primordiale pour tout musulman.

Ainsi, Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) a dit : « Si quelqu’un dit à son fils ou à son ami : « Tiens » en feignant de vouloir lui donner quelque chose, mais ne le lui donne pas, un mensonge est inscrit contre lui ». La sincérité dans les actes mais également dans les paroles était une valeur morale défendue et appliquée par les compagnons (qu’Allah les agrée). Combien d’entre nous ont déjà fait semblant de donner quelque chose à un enfant oui lui ont déjà promis une chose sans lui accorder ? Remettons nous en question chers frères et soeurs afin de transmettre une bonne éducation morale à nos enfants, une éducation basée sur celle des compagnons inchaAllah.

L’importance de cette sincérité dans l’éducation morale était elle qu’elle a été comparée à l’enseignement du Saint Coran par Abdul Malik ibn Marwan (qu’Allah l’agrée), cinquième calife omeyyade. C’est ainsi que As’ad al Makhzoumi rapporte : « Abdul Malik ibn Marwan m’ordonna d’enseigner la sincérité à mes enfants de la même manière que je leur enseignais le Coran ».

Rappelons qu’Abu Bakr (qu’Allah l’agrée), premier calife de l’Islam, ami intime et fidèle compagnon de notre bien aimé Prophète (‘alayhi salat wa salam) était surnommé As Siddiq (le véridique) pour sa sincérité hors du commun machaAllah. Prenons exemple sur notre Prophète (‘alayhi salat wa salam) et ces hommes qui nous ont tracé la voie à emprunter, qui nous ont notamment transmis les clés d’une éducation réussie.

Qu’Allah nous facilite l’éducation morale et spirituelle de nos enfants. Qu’Il nous assiste et nous permette d’accomplir cette noble tâche patiemment.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Menstruations : prescriptions pour la femme et le couple.

De nombreuses dispositions relatives au cycle menstruel ponctue la vie d’une femme. Le cycle menstruel empêche la femme d’accomplir la prière, d’effectuer le jeune qu’il soit obligatoire ou surérogatoire, de lire le Saint Coran, entrée dans une mosquée ou encore d’accomplir la tournée processionnelle autour de la Ka’ba (at-tawâf).

Mais la plus méconnue des restrictions reste les rapports sexuels pendant la période des menstruations. En effet, il est interdit au mari d’avoir des rapports sexuels avec sa femme pendant ses menstrues comme le précise la sourate al-Baqara (la vache) (Sourate 2, verset 222), Allah (subhannou wa ta’ala) dit : «Ils t’interrogent sur les menstrues, dis : c’est un mal. Tenez-vous à l’écart des femmes pendant leur menstruation ; ne les approchez pas, tant qu’elles ne sont pas pures. Lorsqu’elles sont pures, allez à elles, comme Dieu vous l’a ordonné. Dieu aime ceux qui reviennent sans cesse vers lui, Il aime ceux qui se purifient.»

Le terme « menstrue » qualifie le sang qui provient de l’utérus de la femme, alors qu’elle n’est pas atteinte d’une maladie qui provoquerait cet écoulement. Les règles apparaissent normalement à la puberté. Leur couleur est noire, rouge ou jaunâtre. Il y a normalement un cycle par mois.

Cependant, il est permis au mari de jouir de sa femme pendant sa menstruation s’il le désire mais de manière très précise. A cet égard, lorsque Omar ibn al-Khattab a interrogé le Prophète (salla alayhi wa salam) sur ce qui est permis de faire à sa femme pendant la période des menstruations, il a répondu: «Juste ce qui est au-dessus du pagne.»

Il est donc permis au mari de jouir de sa femme durant ses menstrues de ce qu’il veut sinon son sexe. L’Islam nous enseigne la bonne éducation, même dans les rapports sexuels entre le mari et son épouse, pour que cette relation soit digne de l’être humain et qu’elle réalise les objectifs souhaités du mariage.
Ainsi, il est clairement illicite d’avoir un rapport sexuel avec l’épouse pendant la période des règles. A ce sujet Abou Houreira a rapporté que le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «Celui qui a un rapport sexuel avec son épouse pendant ses règles ou par la voie anale ou a consulté un sorcier ; certes il a nié ce qui a été révélé au Prophète Mohammed (sallAllahou ‘alayhi wa salam).» (Tirmidhi et Abou Dawoud).

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Attentat de Nice : Hanane Charrihi sort un livre en la mémoire de sa mère.

Lors de l’attentat de Nice en juillet 2016, nombreux seront ceux et celles à être fauchés par le camion fou. Parmi les 86 victimes se trouvera Fatima Charrihi qui perdra la vie. Aujourd’hui sa fille Hanane écrit en sa mémoire.

Un livre intitulé « Ma mère patrie ».

Portant le titre de « Ma mère patrie », l’ouvrage devrait paraître ce jeudi 19 janvier. Les pages ont été co-écrites avec Elena Brunet, journaliste à « l’Obs ». Dans ce livre, Hanane Charrihi s’adresse aux jeunes qui seraient tentés de commettre des attentats au nom d’une idéologie barbare. Le contenu se présente aussi comme une lutte contre les amalgames mais aussi comme l’expression d’une peur : celle du terrorisme. Il est à noter qu’une association doit prochainement voir le jour, créée par Hanane Charrihi et certains de ses frères et soeurs, afin de prévenir la radicalisation auprès des jeunes.

Hanane Charrihi n’est pas sans rappeler Latifa Ibn Ziaten. Cette dernière a perdu son fils, tué par Mohammed Merah et a débuté son « combat » contre la radicalisation.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amérique : Politique migratoire allemande : Une erreur selon Donald Trump.

Quelques jours avant son investiture, Donald Trump fustige la chancelière allemande avec ses nouvelles déclarations.

Politique Migratoire d’ouverture : Bienveillance ou erreur ?

Donald Trump, 45eme président des Etats-Unis élu, a une nouvelle fois fait parler de lui lundi dernier en déclarant « je pense que la chancelière allemande a commis une erreur absolument catastrophique, à savoir accepter tous ces illégaux ».
La politique migratoire bienveillante initiée par l’Allemagne au début de la crise syrienne notamment, consistait à accueillir les réfugiés à bras ouverts, mais elle fut très vite remise en question par ses voisins européens qui n’ont pas ou peu suivi l’Allemagne.

Cette déclaration du futur président, qui a promis d’interdire l’entrée des musulmans aux USA, fait référence aux attentats qu’a subis l’Allemagne, mais n’est-il pas réducteur d’assimiler réfugié à terroriste ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Sport : Coupe d’Afrique des nations 2017 : le Ghana au rendez-vous, le Mali et l’Egypte se neutralisent.

Entame de compétition réussie pour le Ghana, qui a remporté son match face à l’Ouganda (1 à 0) mardi 17 janvier. Finalistes malheureux de la Coupe d’Afrique des nations 2015, les Black Stars ont prouvé qu’ils seront au rendez-vous une nouvelle fois.

Malgré de nombreux déchets dans la construction et des maladresses lors des actions décisives, les Ghanéens ont fait jouer leur expérience contre des Ougandais dont c’était la première participation à la CAN depuis 1978. La démonstration en a été faite avec un coup de pied de réparation offert à la demi-heure suite à une erreur d’un défenseur ougandais. Le leader de l’équipe, André Ayew, s’est chargé de tirer le penalty et d’offrir la victoire au Ghana qui prend seul la tête du groupe D.

Le match de 20h opposait, lui, le Mali et l’Egypte, deux outsiders. La rencontre s’est terminée sur un score nul et vierge (0 à 0). Les Aigles du Mali ont affiché une équipe très jeune et pleine d’allant offensif mais trop imprécise à la conclusion des actions. Les Pharaons s’en sortent au final bien avec ce point grapillé avant d’affronter l’Ouganda samedi 21 janvier. A noter, l’entrée en jeu en première mi-temps du légendaire Essam El-Hadary qui devient, à 44 ans, le plus vieux joueur à disputer une rencontre de Coupe d’Afrique. Il a remplacé le gardien de but titulaire Ahmed El-Shenawy, sorti sur blessure à la 25e minute. Le portier du Wadi Degla efface ainsi des tablettes son compatriote Hossam Hassan, qui n’avait « que » 39 ans, 5 mois et 24 jours lorsqu’il a joué son dernier match de Coupe d’Afrique des nations.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le coup de sang de Cyril Hanuna contre les tweets islamophobes visant une candidate voilée de Touche pas à mon poste.

A trop vouloir amuser le bon peuple, en sombrant souvent dans une vulgarité qui lui fait injure et ne redonne pas ses lettres de noblesse au divertissement grand public, Cyril Hanouna, l’incontournable animateur de C8 et bouffon en chef de « Touche pas à mon poste ! », fait régulièrement scandale sur les réseaux sociaux et au sein du CSA, mais en dopant à chaque fois son audience.

Passé maître dans l’art de créer le buzz et de l’exploiter sans vergogne, il multiplie les coups de gueule pour contrer ses détracteurs, cantonnés dans l’éternel mauvais rôle des rabat-joie de service, son succès lui conférant un sentiment de toute-puissance et d’invulnérabilité qui semble l’exempter du devoir d’exemplarité.

Or, une fois n’est pas coutume, son coup de sang contre la déferlante de tweets islamophobes déclenchée par la seule présence d’une candidate voilée, prénommée Tania, dans son émission de vendredi dernier, a quelque peu relevé le niveau, lundi soir.

Pour sa première apparition télévisuelle dans une émission très populaire, la malheureuse jeune fille, qui était l’heureuse gagnante d’un tirage au sort, a en effet déchaîné les passions sur Twitter, cet exutoire de la haine ordinaire, sans limites et sans garde-fous.

En colère et solidaire envers Tania, Cyril Hanouna a eu l’indignation sincère et salutaire, remettant les pendules à l’heure en ces termes on ne peut plus clairs : « Je pense surtout à Tania, elle est la bienvenue sur le plateau quand elle veut. Toutes les femmes sont les bienvenues sur le plateau. Le plateau est ouvert à tout le monde » a-t-il insisté, avant d’enfoncer le clou à la manière d’Audiard : « l’émission est ouverte à tout le monde sauf aux cons »…

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’islam : religion ou idéologie ?

L’idéologie est l’action de construire une pensée globale autour de la représentation du monde et de son mode de fonctionnement, une représentation qui se veut rationnelle et objective et derrière laquelle se cache des intérêts de nature politique, religieuse ou philosophique, voire tout simplement un besoin de satisfaction matériel ou biologique. Une représentation qui n’est que l’image d’un certain nombre de préjugés ou d’idées préconçues.

Avec cette définition la religion, n’importe laquelle, peut être classée dans le rang des idéologies parce qu’elle nous parle de la représentation du monde, définit le rapport de l’homme avec Dieu, et de l’homme avec son environnement. Mais quelle place a le questionnement ou l’entendement dans ces religions ? Peut-on imaginer une idéologie éclairée qui autoriserait l’entendement et le questionnement pour l’être humain ? Une idéologie qui éviterait à l’homme d’uniquement reproduire et prendre à son compte du prêt à penser ?

L’exagération et l’excès de confiance sont souvent les précurseurs de cette manière de penser, et les premiers responsables d’une certaine radicalisation au niveau de la communication tout simplement. Le côté simpliste et prêt à porter des idées fournies au dépend d’une critique scientifique et intellectuelle permet à cette idéologie de trouver des adeptes auprès de populations moins instruites et en manque de savoir.

Pour répondre à la question : la religion est-elle une idéologie de ce type ? C’est-à-dire interdisant la critique scientifique des textes et prohibant l’utilisant de l’intelligence pour comprendre la représentation du monde. Si la religion demande à l’Homme de croire à l’au-delà et à des notions métaphysiques tel que le paradis ou l’enfer à titre d’exemple, on peut dire que la religion serait au-dessus de l’idéologie, du moment qu’avec cette dernière les idées doivent être associées à une réalité matérielle, de cette manière la religion relève l’idée à un niveau supérieur par rapport à son niveau de mise en oeuvre.

Qu’en est-il de l’Islam ? S’il est vu comme étant un ordre général qui engloberait tous les aspects de la vie et qu’il a sa propre représentation et conception du monde, on peut être amené à penser l’Islam comme étant une idéologie de plus et à placer dans le même rang que les autres.

En Islam nous trouverons les deux types d’idéologies, celle dite éclairée et laissant place à la raison et celle dite simpliste où l’action de l’intellect et l’intelligence est limitée. Bien que l’islam n’exclut pas la diversité des traditions, des cultures, des langues, des modes de vie et évite de mettre toute l’humanité dans un seul moule. L’islam a libéré la pensée humaine en l’incitant à découvrir et à réfléchir, et à se questionner même sur DIEU. La foi dans l’islam est une raison sans limite. Les mouvements réformistes depuis plusieurs siècles sont un meilleur exemple de cette liberté de penser et de produire des idées et de mener des réflexions même sur les texte sacrés (comme le coran ou les paroles du prophètes).

Cependant nous constatons que des mouvements dits islamiques, pour des raisons religieuses ou politiques ont manoeuvrés vers une sorte d’idéologisation de l’islam pour accepter ou rejeter l’autre (personne, culture, idée, réflexion,…).

La démarche pour arriver à ce résultat (idéologisation de l’islam) on peut la résumer comme suit :

1 – Inciter sur le comportement et la spiritualité pour exclure la raison, et de ce fait l’adepte apparaitrait plus religieux et serait plus crédible.
2 – Uniformiser la pratique religieuse et la pensée intellectuelle.
3 – Renvoyer la représentation du monde à une seule lecture, pour que les textes deviennent la seule source de savoir pour toutes les disciplines et la solution à tous les problèmes (économiques, sociales,…).
4 – Ignorer la lecture contextuelle des événements passés ou à venir.
5 – Développer une certaine radicalisation dans la pensée.

Pour conclure, le prêt à penser et l’idéologisation de la religion sont néfastes à son émancipation ainsi qu’à ses adeptes.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Des rabbins attaqués par des militants sionistes à Paris.

Ce dimanche, des rabbins orthodoxes, opposés à la politique israélienne, ont manifesté à Paris devant le ministère des Affaires étrangères pour encourager les chefs d’Etat qui y étaient réunis à condamner la colonisation et les crimes israéliens. Ils ont été attaqués par des sionistes déchaînés (voir la vidéo).

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Une grève générale contre la démolition d’Oum-Hiran
.
Deux députés agressés à Oum- Hiran: La liste commune condamne l’expulsion forcée
.
Communiqué des forces et factions palestiniennes réunies à Moscou
.
Le Hamas condamne les démolitions israéliennes à Um al-Hiran
.
L’occupation détruit 11 installations commerciales au nord de Jérusalem
.
Blessés et arrestations près du Tombeau de Youssef à Naplouse
.
L’occupation arrête 13 palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem
.
L’occupation empêche un militant Jérusalémite de voyager
.
Le Hamas se félicite de la libération du Cheikh Raed Salah
.
6 blessés dans des affrontements et un accrochage armé au camp de Qalandia
.
Affrontements avec la sécurité de l’AP au camp de Jénine
.
L’occupation libère trois prisonniers d’Hébron
.
Un palestinien tué par l’occupation près de Tulkarem pour tentative d’attaque au couteau
.
Confiscation de tracteurs agricoles dans la Vallée du Jourdain
.
L’occupation attaque le village de Beit Fourik à l’est de Naplouse
.
Raed Salah: Les menaces israéliennes ne pourront jamais m’effrayer
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com