MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 13 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 13 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Ma soeur, fais le bilan, pas la tête.

Notre Seigneur ne juge pas par le Temps dans une sourate que tout le monde connaît sans aucun but. Notre terme sur cette terre, quant à lui, ne nous est pas connu. Il nous échappe alors que tant d’autres paramètres dans nos vies pourraient être modifiés pour aller vers la Satisfaction d’Allah Ta’ala. Et toi, ma sœur, as-tu conscience que tu as tant à faire ou passes-tu ton temps à te lamenter ?

La méditation, le cœur de ton élévation.

Ne cherche pas à trouver ton repos intérieure en fuyant les vrais préoccupations qui devraient dominer ta pensée. Comment vivre une vie de bien sans transgresser les lois de mon Seigneur ? Comment apaiser mes peines sans devenir distraite ? Réfléchis, ma sœur, et pose toi les bonnes questions.

Le temps passe vite, nous l’avons dit, faisons mine d’en être conscient, mais que faisons-nous pour avancer, pas à pas et plus fiers d’aimer Allah, Azza wa Jal, alors que la réponse est là en nous ? Rien, pourtant, un peu de réflexion ne nécessite ni investissement d’argent ni formation. Juste un cœur habitué à se rendre des comptes à lui-même avant que ne vienne la véritable heure du Jugement.

Remets-toi en question ma sœur par rapport à ta vie, ton adoration, de la même manière que tu construirais, pour ton projet de carrière, un business plan en béton.

Passe au crible ton caractère, ce que tu ressens et voudrais vivre, et évalue ce dont tu as besoin pour arriver à tes fins. Dans la douceur, ma sœur, et sans courir, tu arriveras à t’améliorer de jour en jour, pour une cause plus noble et un meilleur salaire : l’Agrément d’Allah et le Paradis.

Ibn ‘Abbas, qu’Allah l’agréée, a dit : une heure de méditation vaut mieux qu’une nuit passée en adoration.

Fais le bilan de ton adoration.

Examine au regard de la Parole d’Allah, le Saint Coran, et la Sunna de notre Bien Aimé, que la paix et le salut soient sur lui, où tu en es dans ta manière d’adorer Allah, car oui, tu te dois de commencer par le commencement.

Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adore.

Sourate 1, Verset 56.

La première des choses à laquelle ton attention doit être mobilisée pour cheminer vers le perfectionnement est bien sûr ta prière et les autres piliers de ta religion. Recherche la connaissance non pas pour accumuler du savoir mais pour te rapprocher de ton Seigneur en apprenant ce qu’Il attend de toi. Personne ainsi ne pourra te leurrer en te traînant sur une voie qui pourrait causer ta perte. Tu marcheras clairement, à ton rythme, vers la Satisfaction d’Allah en apprenant ce qui te manque pour comprendre ton Dinn et aimer toujours plus ton prophète Mohamed, paix et salut sur lui.

Fais le bilan de ton comportement.

Ne reste pas emprisonnée par le manque de volonté ou de savoir. Invoque ton Seigneur et poursuis ton chemin vers Lui en modifiant ce qu’il y a de défaillant en toi. Personne n’est parfait.

En effet, la perfection toute entière appartient à Allah. Alors ne te décourage pas.

Utilise, si tu veux, une méthode de développement personnel qui consiste à t’imaginer autour d’une table avec tes proches, alors que tu es une personne âgée. Visualise ce moment et imagine-les en train de parler de toi. Avec quels traits de caractère aimerais-tu les entendre te décrire, quels compliments venant d’eux souhaiterais-tu recevoir ?

La réponse à cette question est le travail sur toi que tu devras accomplir. Développer les nobles traits de caractère que nous incite notre belle religion à revêtir ne se fait pas en un jour, alors médite, apprend et agis mais soit patiente !

Ton pire défaut est le notre à tous, je te rassure, c’est une langue facile que tu devras dompter pour ne pas la laisser te mener dans un Feu Ardent. La médisance, le mensonge et la grossièreté ne sont pas les seuls vices contre qui tu devras lutter.

Les mots futiles, la perte de temps en bavardage et une éternelle insatisfaction sont plus proches de ta langue que beaucoup de maux qui te semblent loin de toi. Ne te lasse pas d’apprendre et de te remettre en question, tu atteindras très vite bi idniLah une vie paisible dans le contentement et surtout dans la recherche de Son Agrément.

Rappelle-toi notre prophète, paix et salut sur lui, et applique déjà cette règle :

Que celui qui croit en Allah et au Jour du Jugement dise du bien, ou qu’il garde le silence !

Rapporté par Boukhari et Mouslim.

Dis-moi, ma sœur, es-tu prête à développer le meilleur de toi-même en faisant un bilan sincère ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Tout savoir sur «Sujud ash shukr»: la prosternation de gratitude.

«Sujud ash shukr» ou «prosternation de gratitude», comporte de nombreuses modalités et des bienfaits incommensurables pour le musulman qui la pratique. Sujud ash shukr est un acte recommandable lorsque l’on est touché par un bienfait qui nous rend heureux, ou suite au renouvellement d’un bienfait, ou encore lorsqu’un mal est repoussé.
Ainsi, il s’agit d’une prosternation qui marque une reconnaissance établie pour réagir à la facilitation d’une affaire par Allah (subhannou wa ta’ala) sous forme de l’acquisition d’un intérêt ou de la réparation d’un préjudice. Le hadîth établissant la prosternation de gratitude a été rapporté par Abou Bakrata qui dit : «Quand le Prophète (salla alayhi wa salam ) apprenait ou acceptait une affaire qui lui faisant plaisir, il se prosternait, histoire d’exprimer sa gratitude à l’endroit d’Allah le Très Haut (subhanou wa ta’ala)». (rapporté par les Cinq à l’exception de Nassaï).
At-Tirmidhi dit de ce hadith qu’il est beau et étrange . La version d’Ahmad dit : «Il se trouvait aux côtés du Prophète (salla alayhi wa salam ) qui était couché, la tête contre le sein d’Aïcha et qui se leva puis se prosterna». (rapporté par Ahmad, 5/45 et al-Hakim,4/291).

La prosternation de gratitude ne fait pas partie de la prière, elle ne doit pas y être intégrée. Il s’agit d’une prosternation de reconnaissance à l’arrivée d’une bénédiction apparente ou à la résolution d’une détresse quelque soit le moment du jour ou de la nuit. Il n’y a aucune obligation qui prescrit de faire Sujud ash shukr, mais le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) la pratiquait comme le transmet Sa’d Ibn Abi Waqqas (qu’Allah l’agrée) qui dit : «Nous étions avec le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam), quittant Makkah (La Mecque) et espérant nous rendre à Al-Madina (Médine). Alors que nous étions près de Azwara (un lieu d’arrêt près de Makkah), Il (sallAllahou ‘alayhi wa salam) s’est arrêté et a levé ses mains en invoquant pendant une heure, et Il ensuite laisser tomber pour se prosterner. Il est resté ainsi quelque temps et s’est ensuite levé, étendant ses mains pendant une autre heure. Il s’est de nouveau prosterné et a ensuite invoqué et après s’être prosterné une troisième fois il (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « En vérité j’ai demandé à mon Seigneur l’intercession pour ma nation. On m’a accordé la permission d’intercéder pour un tiers, donc je suis tombé pour me prosterner devant mon Seigneur par gratitude. Puis j’ai relevé ma tête et j’ai demandé à mon Seigneur pour ma nation et on m’a accordé un autre tiers. Donc je suis tombé pour me prosterner devant mon Seigneur par reconnaissance et me suis ensuite relevé pour demander à mon Seigneur de nouveau l’intercession pour ma nation. Il m’a donné la permission d’intercéder pour le dernier tiers donc je me suis prosterné devant mon Seigneur. » (hadith 1159 est rapporté par Abû Dawud).

D’autres éléments rapportés relatent la pratique de la prosternation de gratitude.
Ainsi, quand Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) apprit l’exécution de Moussaylima, il se prosterna. (rapporté par Said ibn Mansour dans ses Sunan).
Quand ‘Ali découvrit l’homme au sein parmi les rebelles (Khawaridj qui le combattaient) il se prosterna. (rapporté par Ahmad dans al-Mousnad).
Enfin, quand Ka’ab ibn Malik apprit du vivant du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) qu’Allah (subhanou wa ta’ala) avait accepté son repentir, il se prosterna. (le récit est cité dans les deux Sahih).

Clic pour voir la Source de l’article

***


La valeur du temps en Islam : en profiter sans le gaspiller.

Le temps. Ce trésor que nous prenons bien peu en considération. La valeur du temps en Islam est d’une telle importance qu’il nous faut nous arrêter dessus, y réfléchir, y méditer et agir de façon à rendre notre temps bénéfique inchaAllah.

Le temps, ce trésor perdu.

Le temps est une valeur que nous ne pouvons rattraper. En effet, une fois qu’il est passé, nous ne pouvons y revenir car la vie est faite ainsi : le temps s’écoule sans retour. Il nous faut donc chers frères et soeurs, prendre en considération cela : garder à l’esprit que le temps qui passe ne reviendra pas et ainsi faire en sorte que le temps que nous passons soit bénéfique et ne s’écoule pas vainement.

Le temps est un véritable trésor tant qu’il est à notre disposition. Malheureusement, le temps que nous avons est éphémère, c’est pourquoi il nous faut l’utiliser à bon escient avant qu’il ne soit trop tard. Pourtant, personne ne profite assez du temps qui lui est imparti. C’est en ce sens que le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il y a deux bienfaits où beaucoup d’hommes sont lésés : la santé et le temps libre ». Le temps est ce bienfait dont beaucoup ne profitent pas ou du moins pas autant qu’il le faudrait.

Le temps est ce trésor par lequel il nous est possible de prier longuement, d’apprendre la parole divine, d’invoquer Allah tant que nous en avons la capacité physique, de faire du bien autour de nous, de visiter nos frères et soeurs atteints par la maladie, de nous investir dans notre foyer pour la satisfaction d’Allah. Ce temps est un trésor dont on ne mesure l’ampleur que quand celui-ci ne nous est plus donné sobhanAllah. Combien d’entre nous ont remis à plus tard de bonnes actions, l’apprentissage du Saint Coran ou même une prière surérogatoire, puis se sont retrouvés piégés par le temps ? Chers frères et soeurs, tâchons de profiter de ce trésor avant qu’il ne nous soit dérobé.

Le temps, l’objet de notre jugement.

Au delà du fait que le temps que nous passons ne peut être rattrapé, n’oublions pas chers frères et soeurs que nous seront tous interrogés sur la manière dont nous avons passé notre temps. C’est en ce sens que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Aucun serviteur ne quittera le rassemblement général avant d’avoir été interrogé sur quatre choses: sur sa vie et comment il l’a épuisée ? Sur sa jeunesse et comment il l’a passée ? Sur son argent et comment il l’a acquis et dépensé ? Sur sa science et comment il l’a utilisée ? » (At-Tirmidhy).

Nous devons donc utiliser notre temps de manière intelligente et réfléchie. Le fait de passer des heures à s’occuper vainement jouera en notre défaveur le jour où nous devrons répondre de cela inchaAllah. Que répondrons-nous au Seigneur de l’Univers lorsqu’Il nous demandera dans quoi nous avons passé la majorité de notre temps ? Réfléchissons mes frères et soeurs avant qu’il ne soit trop tard et agissons pour que le temps que nous passons témoigne pour nous et non contre nous.

Concernant la sagesse de bien occuper son temps qui sera l’objet de notre jugement, Hassan Al Basri (qu’Allah lui fasse miséricorde) disait : « A l’aube de chaque jour nouveau un crieur fait résonner cet Appel de la part d’Allah : Ô Fils d’Adam ! Je suis un nouveau jour créé et Je suis témoin de ton action. Approvisionne-toi auprès de Moi d’œuvres pies car Je ne reviendrai plus jusqu’au Jour de la Résurrection ». Le temps témoigne donc de nos actions : œuvrons dans le bien et il sera pour nous un bienfait le jour de la Résurrection, œuvrons vainement et il sera pour nous un véritable fardeau ce même jour.

Le temps, un bienfait à croquer à pleines dents !

Il ne fait aucun doute que le temps est un véritable bienfait, dont il nous faut en profiter encore et encore. Pour cela, il nous faut chers frères et soeurs, nous organiser de manière à libérer le maximum de temps pour l’apprentissage et l’adoration. L’une des recommandations les plus importantes quant à la bonne utilisation de notre temps, est de se montrer matinal autant que possible.

D’après le célèbre adage, « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Cela n’est pas faux dans le sens où celui qui se montre matinal pourra œuvrer davantage que celui qui ne l’est pas. Cette recommandation de se lever tôt a été faite par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) à sa fille Fatima (qu’Allah l’agrée) alors que celle-ci dormait comme elle le rapporte : « L’Envoyé d’Allah passa près de moi pendant que je faisais la grasse matinée. Il me fit bouger avec son pied et me dit : Ô ma fille ! Lève-toi pour assister aux dons de ton Seigneur et ne soit pas parmi les insouciants. Car Allah distribue les subsistances des hommes entre l’apparition de l’aube et le lever du soleil » (Al Bayhaqi). Le fait de se lever tôt permet en effet de tirer davantage bénéfice du temps que nous avons au quotidien et ce, dès le matin.

La sagesse que l’on tire du temps qui passe est un devoir pour tout musulman. Cela est notamment rapporté par le célèbre hadith concernant l’importance du temps libre. D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a ainsi conseillé un homme : « Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses : ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant ta pauvreté » (Al Hakim). Nous ne considérons pas assez l’importance du temps que nous avons mais il revient à nous de changer cela inchaAllah : profitons du temps que nous avons, cessons de le gaspiller vainement, croquons plutôt notre temps à pleines dents !

Qu’Allah nous permette de tirer pleinement profit de notre temps. Qu’Il y mette Sa baraka et nous pardonne car Il est le Très Clément.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Donald Trump émet un bémol sur la colonisation en Cisjordanie.

Alors qu’on le croyait totalement pro-colonisation israélienne, Donald Trump a tout de même émis un bémol quant à la politique expansionniste d’Israël.

L’extrême-droite israélienne mécontente.

Jugé plus proche d’Israël que ne l’était Barack Obama, Donald Trump a pourtant nuancé sa position sur la colonisation. Pour l’administration Trump, les nouvelles colonies ainsi que l’expansion des colonies déjà existantes n’aideraient pas la paix avec les Palestiniens. En Israël, cette position américaine a été critiquée par l’extrême-droite. Benjamin Netanyahou devrait prochainement rencontrer Donald Trump, l’occasion alors de discuter du sujet.

Faut-il se réjouir de cette déclaration ? De manière modérée car Donald Trump ne condamne pas pour autant la colonisation déjà présente dans les Territoires Occupés Palestiniens. Une colonisation jugée illégale au niveau mondial !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Poursuivi en justice pour aider les migrants, Cédric Herrou change de « stratégie ».

Ce vendredi 10 février, Cédric Herrou sera fixé sur son sort étant poursuivi en justice pour avoir aidé des étrangers en situation irrégulière. Il annonce déjà qu’un collectif d’avocats se crée pour mener des actions juridiques.

Avocats français et italiens s’unissent.

L’agriculteur de Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, avait comparu en janvier dernier à Nice pour avoir contribué à l’entrée, au séjour et à la circulation d’étrangers en situation irrégulière en France. Il risque huit mois de prison avec sursis. A présent, Cédric Herrou n’agira plus seul puisque des avocats français et italiens saisiront la justice pour défendre les migrants. Cédric Herrou parle d’attaquer de manière légale.

Cédric Herrou n’est pas prêt à abandonner les migrants et le fait savoir.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Pour l’IGPN, la police des polices, il n’y a pas eu de viol sur Théo.

L’IGPN, la police des polices, a rendu son rapport. Pour l’organisation, il n’y a pas eu de viol sur Théo. C’était donc un accident en d’autres termes.

Une pénétration sur dix centimètres par accident ?

Le rapport explique que le pantalon aurait été arraché dans la confusion et le coup de matraque mal maîtrisé. L’IGPN préconise de parler de « violences volontaires » et non de crime sexuel. Des conclusions très « soft » au regard de l’état actuel de Théo. Éric Dupond-Moretti, l’avocat de Théo, parle de prudence concernant l’usage des mots dans ce rapport. En effet, le terme « accident » ne peut correspondre aux blessures subies. La juge d’instruction a, quant à elle, retenu la qualification de viol dans cette affaire car une pénétration sur dix centimètres ne peut se faire par accident. Elle est la seule personne à pouvoir requalifier les faits.

L’avocat de Théo a appelé au calme puisque des heurts ont eu lieu en Seine Saint Denis. Forcément la fameuse formule de « justice à deux vitesses » est sur les lèvres de beaucoup de personnes.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Procès BDS : deux militants relaxés par la justice à Montpellier.

Poursuivis pour « provocation à la haine » et « contestation de l’existence de crime contre l’humanité » Saadia et Hussein ont été relaxés par la Cour d’Appel de Montpellier.

Des faits pas assez qualifiés.

Les deux militants du comité BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) étaient accusés d’avoir posté un message incitant à la violence sur Facebook. Ce message était considéré comme incitant à la violence « en raison de l’origine, de l’ethnie, de la nationalité, la race ou la religion ». Le tribunal a indiqué que les faits qui étaient reprochés à Saadia et Hussein n’étant en réalité pas assez qualifiés et tous deux n’avaient fait que partager le texte en question, sans être les auteurs de ce qui avait été écrit.

En première instance, ils avaient été condamnés à 3000€ d’amende dont 1000 avec sursis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Les soins de Marwa à l’hôpital de la Timone à Marseille doivent continuer.

Le tribunal administratif de Marseille a rendu son verdict : les soins de Marwa doivent se poursuivre à l’hôpital de la Timone. Un soulagement pour la famille.

L’équipe médicale n’a pas considéré les progrès de Marwa.

Marwa est hospitalisée depuis septembre 2016 à l’hôpital de la Timone, souffrant d’un virus qui l’a fortement handicapée. Face à la situation, l’équipe médicale avait voulu débrancher Marwa des appareils lui permettant de respirer et cesser les soins. Il était alors stipulé que laisser le bébé de 1 an dans cet état était un acharnement thérapeutique. Cependant les parents avaient saisi la justice face aux progrès faits par Marwa mais aussi en raison de la rapidité de cette décision. La justice vient de leur donner raison après avis des experts.

Sur la page Facebook « Jamais sans Marwa », le papa a notamment écrit « c’est une victoire du droit à la vie pour mon petit bébé contre ce qui aurait été une condamnation à mort ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Un restaurant américain écrit sur ses factures « les immigrés rendent le pays formidable ».

N’en déplaise à Donald Trump et ses soutiens, un restaurant aux Etats-Unis indique sur ses factures que les immigrés rendent le pays formidable.

Un beau message sous l’ère Trump.

C’est une photographie partagée sur les réseaux sociaux qui a été très virale. Le tweet en question de Mary Emily O’Hara, collaboratrice de la chaîne NBC News, reprend la facture d’un restaurant de Brooklyn. Sur le bout de papier est inscrit en anglais « Immigrants make America great (they also cooked your food and served you today), signifiant donc en français « les immigrés rendent l’Amérique formidable (ils ont cuisiné votre nourriture et vous ont servis aujourd’hui) » .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : Touchante sortie scolaire à la mosquée.

(Québec) «En tant qu’enfant, je ne pouvais m’imaginer qu’une telle violence pouvait se produire ici, tout près de chez moi. Je sais que perdre un père, un frère, un cousin ou même un ami est énormément triste, surtout dans des circonstances comme celles-ci.»

Devant une vingtaine de fidèles rassemblés pour la prière du midi à la mosquée de Limoilou de la 1re Avenue, Olivier Bourrassa poursuit la lecture du message de sympathie qu’il a rédigé au nom de sa classe de 5e et 6e année. «À l’école de la Grande-Hermine, nous sommes plusieurs enfants de nationalités différentes à se côtoyer chaque jour. La religion ou la couleur de la peau ne nous dérange pas. La seule chose de difficile est de bien prononcer les noms de tous nos amis correctement!!!» conclut avec humour l’étudiant.

Une petite délégation de son école composée de ses camarades, de son professeur, de la directrice et de quelques parents s’était déplacée lundi midi à la mosquée située à un jet de pierre de leur école pour assister au rituel et livrer une banderole décorée de messages d’amour et de tolérance à l’égard de la communauté en deuil à la suite de l’attentat survenu au Centre culturel islamique le 29 janvier.

«Toutes mes condoléances à vos familles. Reposez en paix», peut-on lire sur un des coeurs collés sur l’immense bricolage qui a été aussitôt placé sur les murs de la grande salle et illustrant des enfants venus porter un message à un monsieur découpé dans l’ombre que l’on devine être un imam. «Que tu sois musulman, hindou ou catholique, c’est ta personnalité qui compte», est-il écrit sur un autre coeur découpé.

Pour la plupart des enfants présents, c’est leur première visite dans un lieu de prière musulman. Curieux et attentifs, ils écoutent le bénévole qui dirige la prière en arabe tout en observant la prosternation des pieux. «J’ai trouvé ça bien», affirme timidement Simone S. Chevalier après la cérémonie. «J’ai jamais vu une prière si importante. Ils étaient très concentrés. Ça m’a marqué de savoir que c’est des personnes qui faisaient ça et qui n’avaient aucune raison de se faire tuer», renchérit Jasmine Collet.

Fidèles enchantés.

Les enfants n’étaient pas les seuls enchantés de leur visite qui a été agrémentée de friandises achetées par les fidèles de la mosquée en prévision de leur venue. Tout sourire, les hôtes ont également apprécié la visite inhabituelle et un peu bruyante. D’ailleurs, quelques minutes avant l’arrivée du groupe d’écoliers, quelques hommes et femmes fébriles s’acharnaient à balayer le tapis et s’assurer que tout était prêt pour leurs jeunes visiteurs.

«C’était une très bonne initiative. J’espère que ça dure», résume Bourgila, qui a dirigé la prière. «On espère en voir plus souvent pour combattre l’ignorance, pour qu’ils sachent c’est quoi une prière et c’est quoi une mosquée», souligne Hassan Mghafri. Tous les prieurs n’avaient que de bons mots pour l’initiative venue d’un groupe de parents et qui s’est vite propagée sur Facebook. Le premier rendez-vous avait été fixé vendredi mais en raison de la cérémonie funéraire en hommage aux victimes qui s’est déroulée au Centre des congrès, il a été remis à lundi.

L’invitation à revenir n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde. La directrice de l’école de la Grande-Hermine, Sonia Doucet, assure qu’elle passera le mot. «On est ouvert», affirme celle qui dit avoir été touchée par l’accueil de la communauté et ce à quoi elle a assisté. «On a eu l’impression de pénétrer dans leur intimité mais aussi dans leur peine», observe Mme Doucet.

Celui qui a coordonné l’événement, Salah Benrqiq, n’est pas étonné que tout se soit passé rondement. «Quand on se connaît, il n’y a pas de problème», résume-t-il. Il promet que la banderole restera là pour un certain temps. Du moins, assez longtemps pour apaiser les coeurs meurtris.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Le youtubeur Abdel en Vrai revient sur les violences policières dans les quartiers.

Le youtubeur Abdel en Vrai revient sur le viol de Théo à Aulnay-sous-Bois lors de son interpellation par quatre policiers. Aujourd’hui, Abdel s’interroge sur la remise en liberté des quatre accusés et sur le rôle de la police dans les quartiers.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : Ibtihaj Muhammad raconte l’humiliation du contrôle au faciès à la douane.

Ni son statut de médaillée aux Jeux olympiques de Rio, ni son classement dans les personnes les plus influentes au monde ne lui ont permis d’éviter l’humiliation d’un contrôle au faciès à son entrée sur le sol américain.

L’escrimeuse américaine Ibtihaj Muhammad raconte sa mésaventure dans une interview publiée mardi 7 février sur le site Pop Sugar. « J’ai été personnellement retenue à la douane pendant deux heures il y a quelques jours », explique-t-elle, sans préciser le pays d’où l’athlète revenait. Serait-ce à cause du décret anti-immigration promulguée par Donald Trump avant qu’il n’ait été suspendu ? « Je ne sais pas pourquoi. Je ne peux pas vous dire pourquoi cela m’est arrivé à moi, mais je sais que je suis musulmane. J’ai un nom arabe. Et même si je représente l’équipe des USA et que je transporte du matériel olympique, cela ne change pas mon apparence ni la manière dont les gens me perçoivent. »

La première athlète américaine à concourir voilée durant une olympiade est revenue sur le calvaire qu’elle a subi durant ces deux heures dans un aéroport dont elle n’a pas précisé le nom. « C’était très dur. En tant qu’être humain, ma réponse a été de pleurer parce que j’étais triste, bouleversée, découragée – et simplement déçue », précise-t-elle.

Ibtihaj Muhammad souligne que, contrairement à d’autres musulmans, elle a pu rentrer chez elle après deux heures quand certains passent des dizaines d’heures, voire des jours à attendre. L’Afro-Américaine reste cependant positive concernant ces premiers désagrément dans l’Amérique de Donald Trump : « Je pense que nous sortirons grandis de cette situation, en tant que femmes, en tant que personnes de couleur, en tant que musulmans, en tant que transgenres, en tant que personnes qui font parties des communautés discriminées. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Londres ferme la porte à l’accueil d’enfants réfugiés .

Le gouvernement britannique a été vivement critiqué cette semaine sur sa politique d’accueil des enfants réfugiés. Robert Goodwill, ministre de l’Immigration, a en effet annoncé que le Royaume-Uni se limiterait à l’accueil de 350 enfants migrants isolés en provenance d’Europe, dont 200 sont déjà arrivés. « Nous annoncerons en temps voulu sur quelle base les enfants seront transférés d’Europe vers le Royaume-Uni » a-t-il déclaré.

Pourtant, le programme évoquait le nombre d’accueil de 3 000 enfants au départ, sans réellement déterminer de chiffres exacts. « Au moment où Donald Trump bannit les réfugiés, il serait honteux que le Royaume-Uni suive le mouvement et ferme la route du refuge aux mineurs non accompagnés quelques mois après l’avoir ouverte », s’est inquiété le parlementaire travailliste Alf Dubs, à l’origine du programme d’accueil.

La décision a provoqué l’incompréhension dans la classe politique. Le chef du Parti libéral démocrate, Tim Farron, a qualifié la décision du gouvernement de « trahison de ces enfants vulnérables et d’une trahison des valeurs britanniques». Le co-leader des Verts Jonathan Bartley a qualifié cette annonce de « déshonneur absolu ». La Grande-Bretagne, embarquée dans le Brexit, n’entend pas ouvrir davantage ses frontières comme ne l’ont fait l’Allemagne ou les pays scandinaves.

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’armée de l’air russe a reçu l’ordre de se préparer à un « temps de guerre ».

Le président russe, Vladimir Poutine a ordonné un « snap check » ou un « contrôle pression » des forces armées du pays, selon le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

« Conformément à la décision du commandant suprême des forces armées, un contrôle rapide des forces aérospatiales a commencé à évaluer la disponibilité des organismes de contrôle et des troupes pour mener à bien des tâches d’entraînement au combat », a affirmé M. Choïgou.

« Une attention particulière devra être accordée à la prise en charge des alertes, au déploiement des systèmes de défense aérienne pour des temps de guerre ainsi qu’à la capacité des groupes aériens à repousser les agressions », a-t-il ajouté.

Les préparatifs se déroulent sur fond de préoccupations croissantes concernant les tensions entre la Russie et de nombreuses grandes puissances mondiales. Donald Trump a condamné les campagnes militaires de la Russie et a été critiqué pour être trop proche des dirigeants du pays. La Russie elle-même est dans une relation de plus en plus tendue avec certains pays de l’OTAN.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les pires terroristes du monde n’étaient pas musulmans, mais chrétiens.

Dans l’histoire du monde, qui a tué le maximum d’êtres humains innocents?

1) « Hitler »,
Savez-vous qui il était?
Il était chrétien, mais les médias ne l’ont jamais appelé chrétien terroriste.

2) «Joseph Staline appelé Oncle Joe»,
Il a tué 20 millions d’êtres humains, dont 14,5 millions sont morts de faim.
Était-il un musulman?

3) « Mao Tsé Tsung (Chine) »,
Il a tué 14 à 20 millions d’êtres humains.
Était-il un musulman?

4) « Benito Mussolini (Italie) »,
Il a tué 400 mille êtres humains.
Était-il un musulman?

5) « Ashoka » Dans la bataille de Kalinga,
Il a tué 100 mille êtres humains.
Était-il un musulman?

6) Embargo posé par George Bush en Irak, 1/2 million d’enfants Ont été tués en Irak seul !!! Imaginez ces gens ne sont jamais appelés terroristes par les médias.

Pourquoi?
Aujourd’hui, la majorité des non-musulmans ont peur en entendant le mot «djihad».
Jihad est un mot arabe qui vient de la racine arabe «jahada» qui signifie «travailler» ou «à la lutte » contre le mal et pour la justice. ça ne signifie pas tuer des innocents.

La différence est que nous sommes contre le mal.
Vous pensez toujours que l’islam est le problème?

1. La Première Guerre mondiale, 17 millions de morts
(causées par les non-musulmans).
2. La Seconde Guerre mondiale, 55 000 000 de morts (causés par les non-musulmans).
3. Nagasaki bombes atomiques 200000 de morts
(causés par les non-musulmans).
4. La guerre au Vietnam, plus de 5 millions de morts (causés par les non-musulmans).
5. La guerre en Bosnie / Kosovo, plus de 500 000 morts (causés par les non-musulmans).
6. La guerre en Irak (jusqu’ici) 12 000 000 de décès
(causés par les non-musulmans).
7. Les tueries massives en Afghanistan, l’Irak, la Palestine, la Birmanie, etc (causées par les non-musulmans).
8. Au Cambodge 1975-1979, près de 3 millions de morts (causés par les non-musulmans).

« LES MUSULMANS NE SONT PAS DES TERRORISTES
ET les Terroristes ne sont pas des musulmans ».

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Une nouvelle colonie près de Naplouse et Ramallah
.
Al-Goul: Légitimer la colonisation est raciste et illégal
.
L’occupation rase une terre au centre de Jérusalem pour la deuxième fois
.
L’occupation démolit deux maisons au Néguev occupé
.
Funérailles de l’homme âgé renversé hier par un colon
.
Tir de roquettes à partir du Sinaï sur Eilat
.
Les colons attaquent Awarta pour la troisième fois en une semaine
.
Offensive militaire israélienne à Yaboud
.
Abu Marzouk: De nombreux pays nous ont contactés au sujet des soldats capturés
.
10 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem
.
2 Palestiniens tués et 5 blessés dans un raid aérien israélien au sud de Rafah
.
BDS48 appelle au boycott de Hyundai Heavy Industries

.
La sécurité de l’AP arrête un étudiant et convoque deux autres pour enquête
.
Un homme âgé meurt renversé par un colon au sud de Bethléem
.
Les médias appellent à une campagne internationale pour la libération du journaliste al-Qiq
.
Incursion sioniste à Beit Hanoun et des tirs sur les agriculteurs à Rafah
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Hajj 2014 : le bilan

C’est dans la joie, l’enthousiasme, la satisfaction mais aussi la tristesse de quitter ce lieu saint, que le Hajj 1435 se termine.

Une centaine de morts

Les autorités locales ont décompté environ plus de 100 morts pour ce Hajj 1435. Tous de nationalité différente, ce sont les Égyptiens qui furent les plus nombreux à mourir, avec 14 décès recensés. D’autres nationalités sont également concernées comme la Mauritanie, la Jordanie, le Maroc ou encore l’Algérie, et plus de 200 pèlerins hospitalisés dans le pays selon l’agence russe Ria Novosti. L’agence APA, elle, compte 3 Ivoiriens qui auraient trouvé la mort lundi 6 octobre, cette dernière poursuit en rassurant les familles :

« Les familles n’ont pas à s’affoler car décéder en terre Sainte de la Mecque est une grâce divine. »

Quelques témoignages

Terminant cette expérience exceptionnelle, quelques pèlerins ont fait part de leur ressenti.

– L’Indonésienne, Oum Mouhamed, a déclaré : « J’aimerais bien rester ici pour toujours et ne plus rentrer chez moi. »

– Un couple, également indonésien, annonce que « tout s’est bien passé » après avoir prié pour avoir un enfant.

Petit bilan

Le général Abdallah al-Zahrani, chef du centre de surveillance électronique du hajj, a assuré qu‘il « n’y a pas eu de faille dans la sécurité durant le Hajj » et affirme avoir mobilisé 70 000 agents de sécurité afin d’assurer la sécurité des fidèles. Au total, 2 085 238 étaient les invités d’Allah cette année, dont 1 389 053 étrangers. Prions pour que le Très-Haut accorde la guérison aux blessés et la récompense promise aux heureux fidèles morts à la mosquée sacrée d’Allah.

Le prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui part pour faire le hajj et meurt, il lui est inscrit la récompense du pèlerin jusqu’au jour de la résurrection. »
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par cheikh Albani)