MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 26 Cha’ban 1438.

Flash info du 26 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************

Ramadan, la force du partage : 2ème édition !

Mois de prières, de recueillement, d’adoration mais aussi de solidarité, d’entraide et de partage, le Ramadan 1438 est à nos portes.. Quelques jours nous séparent de ce mois exceptionnel pendant lequel Sakku Yiw, Actions Pour l’Espoir (SYAPE) tente pour la 2ème année d’affilée d’organiser au mieux l’élan de solidarité qui se met en place en faveur des démunis.

L’inestimable succès de la première édition, l’immense espoir, le bonheur, la joie ressentis par les bénéficiaires nous autorisent à envisager une nouvelle opération ambitieuse dans un esprit serein, empreint d’une dose de responsabilité.

3 pays Sénégal, Gambie, Guinée qui partagent hélas les mêmes réalités en zones rurales, caractérisées par une pauvreté extrême, un manque cruel d’infrastructures sanitaires, les difficultés identiques pour l’accès à l’eau seront le théâtre des opérations. Réparties en 6 zones, les localités choisies dans ces 3 pays recevront la caravane de solidarité sous la bannière de « Ramadan, force du partage 2 ». Les demandes exprimées par les populations, les spécificités régionales rapportées à la densité des dons collectés orienteront nos actions qui se déclinent ainsi :

Pour chacune des 6 zones des kits alimentaires à base des denrées de première nécessité (huile, riz, sucre). Un kit vaut 20€. Pour 20€, une famille nécessiteuse va manger à sa faim pendant ce mois béni où les bonnes actions sont décuplées.

En outre, le second volet de cette mobilisation qui cherche à fédérer les forces pour asseoir une solidarité efficace, concerne les infrastructures de première nécessité : puits et cases de santé. L’accès à l’eau est souvent une véritable corvée dans ces zones enclavées où les structures de santé n’existent pas. L’opération Ramadan, soucieuse d’améliorer le quotidien de ces populations lance un appel aux dons pour réaliser 10 puits et 1 case de santé.

En chiffres : 1000 kits alimentaires, (20€ par kit), 10 puits, 1 case de santé.
En substance, « la force du partage 2 » cherche à consolider les acquis de la première phase.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR

***

Cristiano Ronaldo célèbre ramadan 2017.

Cette année de 2017, le légendaire attaquant de Real Madrid Cristiano Ronaldo félicite les musulmans à l’occasion de ramadan.

Considéré comme le meilleur joueur de la planète, le prestigieux quadruple ballon d’or a annoncé dans une campagne publicitaire réalisée par la chaîne égyptienne ONE-TV la venue de ramadan. Très rapidement, il a déclaré que le mois de jeûne des musulmans s’annoncera dans les jours qui viennent (vers le 26 Mai 2017). Et n’oublions pas que l’histoire de la star portugaise avec ramadan n’est pas la première. Rappelons que, pendant l’Euro 2016, il s’est décidé au jeûne étant donné que le tournois coïncidait avec ramadan, et c’était pour lui un charme exceptionnel. Il a aussi ajouté que son intérêt pour l’Islam ne cesse d’augmenter.

katibin.fr

***

Ramadan : Les bienfaits du jeûne de Ramadan expliqués par le Naturopathe, Stéphane Tétart.

Dans cette première chronique sur OummaTV, Stéphane Tétart évoque les bienfaits du jeûne sur la santé. Stéphane Tétart est naturopathe, co-auteur avec Vanessa Lopez du livre « Secrets de Naturopathes » paru aux éditions Leduc.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com

***

Méga-contrats pour Trump en Arabie saoudite.

Un accueil royal pour Donald Trump en Arabie saoudite. La première journée du président américain à Ryad a été marquée par la signature de contrats gigantesques. Le montant total est supérieur à 380 milliards de dollars, dont 110 de contrats d’armement. Ces derniers ont pour but de “soutenir la sécurité de l’Arabie saoudite et de l’ensemble du Golfe face à la mauvaise influence iranienne”, a dit le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com

***

21 mai 1864 : génocide des musulmans circassiens par la Russie des Tsars.

Il y a 153 ans, le 21 mai 1864, débutait le génocide oublié des musulmans circassiens par la Russie des Tsars. Ce crime de grande ampleur est parfois considéré comme « le précurseur de la stratégie du nettoyage ethnique et du génocide moderne » : en quelques mois, des centaines de milliers de Circassiens vont être tués, plus d’un million forcés à fuir vers l’Empire ottoman et parfois la Perse; seuls 10% environ pourront rester sur leurs terres.

Tout commence au cours du 19ème siècle lorsque la Russie impérialiste s’étend vers le Sud, où elle rencontre une farouche résistance des peuples musulmans du Caucase : à l’Est, le fameux imam Shamil se rend en 1859, avec la Tchétchénie et le Daghestan, tandis que la Circassie, à l’Ouest, va elle résister jusqu’en 1864. Dès 1857, le Ministre de la guerre russe émet l’idée de « l’élimination complète des Circassiens » par leur expulsion massive & leur remplacement par des colons chrétiens : le projet est validé par l’état-major de l’armée du Caucase, puis finalement par le tsar Alexandre II en mai 1862.

Les troupes russes commencent par préparer le terrain en employant des méthodes de plus en plus sanguinaires pour briser la résistance circassienne et rendre tout retour en arrière impossible : incendies de centaines de villages entiers, assassinats quotidiens, enlèvements et exécutions de familles entières, n’épargnant ni femmes ni enfants, destruction systématique du bétail et des cultures, famine méthodiquement planifiée. Ils mettent également en place un réseau de routes et installent de nouvelles communautés de paysans russes et cosaques. Les autorités religieuses et tribales musulmanes, cherchant un refuge à ces persécutions et craignant la conversion forcée au christianisme et/ou la conscription dans l’armée impériale, se tournent vers l’Empire ottoman, qui décide de les accepter « à bras ouverts ».

Dans la foulée, l’armée russe encercle les villages, réunit les habitants et les dirige vers les ports de la Mer Noire, dont la célèbre Sotchi, où les attendent des navires ottomans. En deux mois seulement, le peuple Ubykh entier est expulsé; les déportations touchent aussi les musulmans d’Abkhazie, de Tchétchénie ou d’Ingoushie, dont 80% doivent quitter leurs terres. L’état-major de l’armée du Caucase exulte : « En cette année 1864, un acte a été accompli sans presque aucun précédent dans l’Histoire : pas un seul des habitants de la montagne ne reste dans son lieu de résidence, et des mesures sont prises pour nettoyer entièrement la région afin de la préparer pour la nouvelle population russe. »

Les conditions de la déportation sont dramatiques : épidémies qui se déclenchent dès les ports de départ, naufrages de navires trop remplis (jusqu’à 1800 personnes, des observateurs parlent de « cercueils flottants ») durant des tempêtes, déshydratation, famine, tuent des dizaines de milliers de réfugiés, sans parler des difficultés vécues lors de la réinstallation des musulmans circassiens en Anatolie, dans les Balkans ou au Sham. Malgré tout, certains connaîtront de belles carrières au sein de l’Empire ottoman, notamment dans l’armée; d’autres refonderont la ville d’Amman, capitale actuelle de la Jordanie, qui, au début du siècle dernier, ne comptait que des habitants circassiens. Leurs descendants sont aujourd’hui plusieurs millions dans la Turquie moderne, connus sous le nom de Çerkes.

Ils seront rejoints quelques décennies plus tard par les musulmans de Géorgie et les Lazes (1878) puis les minorités turco-musulmanes des Balkans (1912-13) et de Grèce (1922-23), dans ce qui apparaît aujourd’hui comme une volonté délibérée d’éliminer toute présence islamique en Europe par le meurtre de masse et le nettoyage ethnique – sur le modèle du précédent andalou quelques siècles plus tôt.

desdomesetdesminarets.fr

***

France : Inauguration de la mosquée de Brétigny-sur-Orge.

Cela faisait 20 ans que les musulmans de Brétigny-sur-Orge (Essonne) attendaient leur mosquée. Leurs efforts ont payé. A une semaine du début du mois de Ramadan, la mosquée a été officiellement inaugurée ce samedi 20 mai en présence du maire de la ville Nicolas MÉARY et des représentants des autres religions dont l’Evêque d’Evry, Mgr Michel Dubost. Six ans de travaux qui ont coûté au total 1 million d’euros auront été nécessaires pour faire sortir de terre cet édifice dans le quartier de Rosière, permettant aux musulmans du quartier et de la ville d’avoir un lieu de culte de proximité et spacieux.

La mosquée, ouverte aux fidèles déjà depuis trois semaines, peut accueillir jusqu’à 600 personnes. Sur l’ensemble du département de l’Essonne, on recense une quinzaine de projets de nouvelles mosquées, les plus avancés étant à Grigny, Massy, Chilly-Mazarin et Étampes.

desdomesetdesminarets.fr

***

Belgique : Jan Jambon ne veut pas de signes religieux à la police.

La neutralité est un devoir qui s’impose aux policiers et ceux-ci ne peuvent pas porter de signes religieux ostensibles, a souligné dimanche le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), au cours de l’émission « De Zevende Dag » (VRT).

Un uniforme doit être un uniforme, a fait remarquer le ministre à la suite du débat lancé par le député-bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (sp.a). Le socialiste flamand souhaite qu’au sein de la police une réflexion similaire à celle entamée à Amsterdam pour attirer davantage de femmes d’origine étrangère soit menée. M. Jambon reconnaît toutefois que la composition d’un corps de police doit refléter la diversité de la société. « On n’y arrivera pas avec des symboles qui compliquent la diversité et l’intégration, mais en recrutant de la façon la plus diverse, ce que nous faisons aujourd’hui », a-t-il ajouté en faisant référence à un projet pilote mené à Anvers. A la Ville de Bruxelles, le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) ne veut pas non plus entendre parler de signes religieux dans la police. La police est un service public et doit être neutre, a-t-il rappelé ce week-end. Son collègue de Saint-Josse, Emir Kir (PS), interrogé dans les journaux de Sudpresse, juge en revanche que le débat peut être ouvert, car « on ne pourra l’éviter ».

Plusieurs services de police dans des pays occidentaux autorisent les policières à porter le voile. C’est le cas depuis une dizaine d’années à Londres et depuis l’an passé au Canada.

actualiteislamiquedebelgique.com

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Un enfant palestinien (7 ans) a été grièvement blessé dimanche par une grenade lacrymogène lancée sur lui par les soldats israéliens, selon le ministère palestinien de la Santé.
.
Zeidan met en garde contre les conséquences de la négociation au nom des prisonniers en grève
.
Sit-in en solidarité avec les prisonniers devant la Croix-Rouge à Naplouse
.
Les factions à Gaza: la visite de Trump vise à liquider la cause palestinienne
.
La famille du martyr jordanien Kasaji attend de recevoir son corps
.
Abbas rencontre Livni en Jordanie
.
Arrestations en Cisjordanie et à Jérusalem et l’occupation démolit une tente de solidarité à Hébron
.
La petite fille Taqateqa succombe à ses blessures subies par les tirs de l’occupation à Bethléem
.
L’union des Syndicats des travailleurs au Norvège décide de boycotter l’occupation
.
Jérusalem: Affrontements avec l’occupation à Selwan
.
Israël prépare la Fête des lumières pour célébrer l’occupation de Jérusalem
.
Nouvelles restrictions sionistes contre les Palestiniens à Jérusalem pendant le Ramadan
.
Des affrontements avec l’occupation à Kafr Qadoum
.
L’occupation arrête une adolescente et un jeune à Jérusalem
.
La police israélienne arrête un jérusalémite qui aurait poignardé un colon
.
Beyrouth : Lancement du Forum des femmes palestiniennes à l’étranger
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 2 Cha’ban 1438.

Flash info du 2 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Reportage TF1 sur les bienfaits du miel dans la guérison, comme précisé dans le Coran.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit: « [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. » [Sourate An Nahl, versets 68 et 69].

Parmi les remèdes prophétiques, le miel est bien connu pour ses innombrables bienfaits puisqu’il lutte entre autres contre le rhume et renforce le système immunitaire.
Cette formidable sunnah est remis au goût du jour lors d’un ancien reportage du journal de TF1. Laurence Ferrari y révèle comment « ce remède le plus ancien de l’humanité » peut guérir des plaies et accélérer la cicatrisation.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


France : Robert Ménard condamné pour provocation à la haine.

Robert Ménard a été condamné ce mardi par le Tribunal correctionnel de Paris à une amende de 2000 euros pour « provocation à la haine et à la discrimination ».

« M. Ménard montre du doigt des gosses ».

Une sanction qui fait suite à un tweet publié par le maire de Béziers le 1er septembre 2016, déclarant qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville : « #rentréedesclasses: la preuve la plus éclatante du Grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe. »

Pour ce tweet, Robert Ménard (proche FN) a été condamné ce 25 avril à 2000€ d’amende pour « provocation à la haine et à la discrimination ».

Le procureur de la République a dénoncé les propos obscènes de Robert Ménard au cours du procès : « Il n’y a dans ce dossier qu’une seule lecture. M. Ménard montre du doigt des gosses qu’il décrit comme un poids pour la communauté nationale. Il les réduit à leur religion, peu importe qu’ils aient la nationalité française ou ne pratiquent pas cette religion ».

Robert Ménard fera appel.

Cette condamnation n’aura pas permis à Robert Ménard de regretter ses paroles discriminatoires, affirmant vouloir faire appel contre cette peine :

C’est une décision de circonstance. Si dire ce que l’on voit est un délit… Je fais évidemment appel, déclare Robert Ménard.


katibin.fr
***


France : Marine Le Pen veut interdire l’abattage rituel.

Tout juste qualifiée pour le second tour, Marine Le Pen a réitéré son désir d’interdire l’abattage des animaux sans étourdissement.

« Ça devrait être interdit ».

Ce mardi matin, la candidate FN s’est rendue au marché alimentaire de Rungis pour dénoncer la pratique de l’abattage rituel : « Quasiment, je crois que 90 % des abattoirs sont halal en Ile-de-France ». Avant d’ajouter : « L’abattage sans étourdissement préalable, je suis désolée, ça devrait faire l’objet d’un étiquetage. D’ailleurs, je pense que l’abattage sans étourdissement préalable, ça devrait être interdit ».

Des propos dénoncés de toute part, notamment par Haïm Korsia, le grand rabbin de France, qui s’est insurgé face à cette décision : « Est-ce qu’il y a besoin de lancer de véritables guerres religieuses en France en disant qu’il faut interdire l’abattage rituel juif et musulman ? »

Ce n’est pas la première fois que Marine Le Pen dénonce l’abattage rituel. En 2012 déjà, elle avait indiqué que « l’ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l’insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal ». Aujourd’hui, cette proposition s’inscrit parmi ses 144 engagements si elle venait à être élue : « Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. »


katibin.fr
***


France : Mosquée de Saint-Gratien : la justice ordonne la remise en état du pavillon.

Coup dur pour l’Association des musulmans de Saint-Gratien. Le tribunal correctionnel de Pontoise a tranché mercredi 26 avril : elle dispose de trois mois pour remettre en état le pavillon acquis en 2013 pour la construction d’une mosquée. Passé ce délai, elle devra verser 100 euros par jour.

La justice a reconnu coupable que l’Association des musulmans de Saint-Gratien et son président Ali Mecis « d’exécution de travaux non autorisés, d’infraction aux dispositions du plan local d’urbanisme, de mise en danger d’autrui et d’obstacle au droit de visite des constructions par les autorités habilitées ». A cet effet, l’Association des musulmans de Saint-Gratien a été condamné à 5 000 euros d’amende et 1 500 euros pour son président.

Satisfaite du jugement, la maire Les Républicain de Saint-Gratien Jacqueline Eustache-Brinio s’est expliqué au Parisien : « M. Mécis a vendu du vent et du rêve en assurant qu’il allait forcer le destin. Il devra s’expliquer auprès des gens à qui il a menti. Depuis deux ans, la justice me donne raison. »

En avril 2016, la justice avait condamnée l’Association des musulmans de Saint-Gratien à la fermeture de son lieu de culte. Aujourd’hui, cette nouvelle décision signe probablement la fin d’un feuilleton judiciaire entre la municipalité de Saint-Gratien et l’Association des musulmans de Saint-Gratien.

saphirnews.com
***


France : Ivan Rioufol dans le collimateur du CSA pour ses propos délirants sur les musulmans de France et Daesh.

Et voilà qu’à la faveur de l’élection présidentielle, Ivan Rioufol, l’éditorialiste du Figaro, refait parler de lui en infectant le débat public de son venin.

C’est sur le plateau de l’émission « L’heure des pros » sur CNews, le 21 avril, que le journaliste/essayiste, connu pour ses diatribes anti-musulmans, a affirmé avec l’aplomb des éditocrates de son espèce que « 27% des Français musulmans se réclamaient de l’idéologie de l’Etat islamique ».

Expert dans l’art de distiller des énormités auprès du bon peuple qui en frémit d’avance, Ivan Rioufol a dû faire trembler dans les chaumières vendredi dernier, en prétendant s’appuyer sur les conclusions d’une enquête réalisée par l’Ifop pour le compte de l’Institut Montaigne, en septembre 2016.

Une chose est certaine, son interprétation très subjective de ce sondage, dont on sait à travers quel prisme elle se forge, a fait grand bruit au sein du CSA. Saisi d’une quarantaine de plaintes de téléspectateurs, cet aréopage de sages de l’audiovisuel vient d’annoncer qu’il a décidé d’instruire un dossier sur les propos tenus par Ivan Rioufol, ou plutôt, devrait-on dire, sur les couleuvres qu’il a tenté de faire avaler à une heure de grande écoute…

En effet, l’Institut Montaigne a démenti catégoriquement avoir mis en évidence les résultats assénés par l’éditorialiste du Figaro, rappelant que l’étude en question scindait la population musulmane vivant en France en trois catégories distinctes : 46% sont considérés comme « sécularisés », en d’autres termes totalement laïcs, 25% des « islamic pride » se définissent comme musulmans et sont fiers de l’expression publique de leur religion, enfin 28% sont classés dans la catégorie des « ultras », réfractaires aux valeurs républicaines, approuvant le port du niqab ou de la burqa et la polygamie. Ce dernier groupe est surreprésenté parmi les jeunes, puisque 50% des musulmans de moins de 25 ans en font partie, toujours selon l’étude.

A trop vouloir jouer avec les peurs, Yvan Rioufol s’est une fois encore discrédité, révélant une malhonnêteté intellectuelle propre au cercle de clercs peu vertueux auquel il appartient. Car les 27% de musulmans, dont il assure qu’ils sont sous l’emprise de l’idéologie de l’Etat islamique, n’ont pas été répertoriés par le sondage de l’Institut Montaigne, et pour cause ! Le panel des personnes sondées « n’a jamais été interrogé sur Daesh », lui rétorque sa direction. Un léger détail…

« En aucun cas, les conclusions de notre enquête ne peuvent nourrir votre propos », a persisté et signé le très libéral think tank, tandis que Yvan Rioufol, empêtré dans son grossier mensonge et face au tollé, crie à « l’intimidation » qui serait « instrumentalisée par une minorité religieuse », revendiquant crânement sa « liberté de commentaire ».

Pas sûr que sa stratégie de la victimisation, cousue de fil blanc, le fasse passer pour un martyr dans les chaumières…

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le président d’Autriche dans la tourmente pour avoir prôné la solidarité envers les femmes voilées.

Dans une Autriche où les harangues électrisantes du FPÖ, l’extrême droite du terroir, galvanisent une large frange de la population, il ne fait pas bon s’émouvoir de la propagation de l’islamophobie et manifester sa solidarité envers les femmes voilées quand on s’appelle Alexander Van der Bellen, le président fédéral fraîchement intronisé.

Cinq mois après avoir réussi à damer le pion au « führer » du parti furieusement anti-islam et anti-immigrés, Heinz Christian Strache, le nouveau président de la République des verts alpages est pris dans la tourmente d’une polémique paroxystique qui a contrarié la célébration de ses cent jours au pouvoir. Ou comment gâcher la fête à coup sûr, en s’aventurant sur le terrain miné du soutien au couvre-chef honni et aux citoyennes qui l’arborent…

Alexander Van der Bellen, ce brillant économiste qui a porté haut les couleurs des Verts pour se hisser au sommet, a appris à ses dépens ce qu’il en coûtait de se prononcer contre l’interdiction du voile sans mots couverts, dans le cadre d’un reportage diffusé mardi par la chaîne publique ORF.

Il a certainement compris un peu tard qu’il est des élans de sincérité et des appels à se fédérer moins audibles et rassembleurs que d’autres, notamment quand il s’agit de prôner la tolérance envers les femmes voilées, voire d’inciter à faire bloc derrière elles.

«Chaque femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite, c’est mon avis personnel sur ce sujet. Si l’islamophobie continue à se répandre, on arriverait au jour où on devrait demander à toutes les femmes de porter un voile par solidarité avec celles qui le font pour des raisons religieuses », a déclaré le président autrichien, sans imaginer que ses propos seraient l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres sur le Net, les pyromanes néo-fascistes s’employant à embraser les réseaux sociaux avec frénésie, trop heureux de l’aubaine…

Dénonçant une «course folle pour la politique d’intégration », le FPÖ s’est empressé de prendre le pouls de l’opinion, à travers un sondage en ligne aussi tendancieux qu’explosif : « Le voile pour toutes les femmes par solidarité? », avec deux choix de réponse possibles : «Niemals» («Jamais») ou «Skandal » («Scandale»).

Emporté par le vent mauvais de l’islamophobie structurelle, le président Van der Bellen, dont le porte-parole a évoqué un « malentendu » en insistant sur le fait que son propos s’attachait surtout à alerter sur la diabolisation du voile, fait face à la première controverse de son mandat, virulente et passionnelle, comme seule la question de la visibilité des femmes voilées dans nos sociétés européennes peut en déclencher.

oumma.com
***


Qui sont les musulmans? Une étude internationale répond à cette question.

A l’instar de beaucoup d’Américains, les populations occidentales sont dans leur ensemble convaincues que l’Islam a produit une culture de terroristes anti-occidentaux.

En effet, Al-Qaïda et d’autres organisations terroristes professent les crimes au nom de l’islam et leurs exactions répétées ont fini, au fil du temps, par engendrer une véritable psychose autour de l’Islam et des musulmans. Des milliers de personnes ont été assassinées depuis le 11 septembre 2001, la plupart étant des civils. Pourtant, les actions de ces fanatiques ne représentent nullement l’immense majorité des 1,6 milliard de musulmans disséminés à travers le monde.

Cette communauté, riche de sa diversité, ne peut être confondue avec cette infime minorité. Une enquête exhaustive menée par l’institut américain de sondages, le Gallup World Poll, a mis en exergue un certain nombre de faits sur les musulmans et sur leurs points de vue, des vérités quasi invisibles dans les grands médias traditionnels et des gouvernements. Ces musulmans, jusqu’à présent, ont été éclipsés par les actions d’une minorité qui diabolise publiquement l’Occident, considéré comme l’ennemi de l’islam, en lui imputant la responsabilité de tous les problèmes sociaux et économiques qui minent en profondeur les pays majoritairement musulmans. Mais les terroristes ne sont pas les seuls responsables de cette incompréhension à travers le monde.

À bien des égards, la mauvaise communication entre les deux parties, parmi les gouvernements et les médias, a créé une fracture entre « nous et eux » et une vision monolithique de l’islam. Cette perception paroxystique est à la fois incorrecte et simpliste, comme l’a révélé le sondage de Gallup.

Les musulmans incarnent une population diverse et dynamique qui rejette toute forme de terrorisme. L’ingérence de l’Occident, l’autocratie ou l’oppression continuent de sévir beaucoup trop encore au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique, les politiques et les actions des gouvernements s’avérant généralement en total décalage avec les aspirations du peuple.

Sur la base de la minutieuse enquête réalisée par Gallup, il ressort qu’un «conflit de civilisations» ne paraît pas inévitable entre l’Occident et les musulmans. Le problème relatif à l’image de l’islam provient avant tout d’une essentialisation de cette spiritualité. L’Occident en général, et les Etats-Unis en particulier, jugent les musulmans et l’islam sur les actions d’une minorité extrémiste qui agit au nom d’une théologie militante, à l’origine de la radicalisation politique de la religion.

L’enquête d’opinion réalisée par Gallup World a posé les questions suivantes afin de mieux appréhender ce qui caractérise la population musulmane mondiale.

Quelle est la racine de l’anti-américanisme dans le monde musulman?
Qu’est-ce qui explique les perceptions occidentales de l’islam et des musulmans?
Quel type de gouvernement veulent les musulmans : la théocratie ou la démocratie, et quelle influence aura la Charia dans la législation ?
Les femmes musulmanes, dans l’ensemble, se sentent-elles opprimées?
En quoi les extrémistes islamistes diffèrent-ils du courant majoritaire?
Comment peut-on modifier ces perceptions faussées, altérées de l’islam ?

Des réponses très précises et détaillées, fournies par des milliers de musulmans sondés à travers le monde, ont révélé des conclusions surprenantes de nature à bousculer les stéréotypes :

– Tout d’abord, les musulmans n’ont pas une vision monolithique de l’Occident. Bien au contraire, ils font clairement le distinguo entre les différents pays qui le composent, et quand ils émettent des critiques, elles sont ciblées et non généralisées.

– Les rêves des musulmans ne différent pas des autres peuples. Eux aussi rêvent d’un avenir économique radieux, pourvoyeur d’emplois et de bien-être social, aspirent à bénéficier d’un bon système de santé, et non de livrer une guerre incessante dans un djihad mortifère, ou autres fantasmes du même ordre…

– Les musulmans désapprouvent, tout aussi fermement que les Américains, les radicaux et leurs attaques contre des civils. 93% d’entre eux ont condamné sans réserve les attaques du 11 septembre 2001, les 7% restant estimant que ces attentats ont été commis pour des raisons politiques et aucunement religieuses.

– Les musulmans admirent la technologie et la démocratie de l’Ouest, notamment les droits de l’homme.

– Les musulmans constatent une décadence morale de l’Occident, ainsi que la dégradation de ses valeurs traditionnelles, tout autant que la population américaine.

– Les femmes musulmanes veulent des droits égaux et souhaitent que la religion fasse partie de la vie en société.

– Les musulmans pensent que les relations avec l’Occident pourraient être apaisées et améliorées, à condition que les dirigeants occidentaux n’imposent pas leurs vues et fassent preuve d’un plus grand respect à leur égard.

– Comme les Américains, la majorité des musulmans ne veulent pas que leurs chefs religieux se mêlent de leur Constitution, mais sont toutefois favorables à ce que la loi religieuse soit une source d’inspiration pour la législation.

En ce qui concerne la perception occidentale des musulmans, ces derniers déplorent vivement qu’après chaque attaque terroriste touchant des civils, malgré la condamnation unanime de tous les hauts dignitaires religieux (y compris des plus rigoristes en Arabie Saoudite et dans les émirats du Golfe persique), les grands médias occidentaux ne s’en fassent pas l’écho, ou si peu.

La méthodologie mise en place par Gallup a permis de recueillir des données provenant d’enquêtes approfondies, menées entre 2001 et 2007.

Les personnes sondées représentent 90% des 1,6 milliard de musulmans vivant dans plus de 35 pays, majoritairement musulmans ou composés d’une forte population musulmane. Gallup a interviewé au moins 1 000 personnes dans chaque pays. Les entrevues ont duré une heure ou 30 minutes au téléphone.

Il est à noter que sur les 1 000 personnes interrogées dans chaque pays, les répondants, jeunes et moins jeunes, avec des antécédents et des niveaux d’alphabétisation différents, ont été choisis au hasard, à la fois en milieu urbain et rural, afin d’éviter une focalisation disproportionnée sur les villes. Les données de ces enquêtes sont à la base du livre, ce qui permet aux statistiques de déterminer les réponses.

Dalia Mogahed est membre de l’Advisory Council on Faith-Based and Neighborhood Partnerships, un conseil consultatif d’associations religieuses et laïques auprès du président des États-Unis. Cette ancienne conseillère de l’ère Obama, la première voilée de son administration, occupe la fonction de directrice exécutive du département des études islamiques de l’institut Gallup, aux côtés du Dr Eboo Patel. Elle est le second membre de confession musulmane de ce conseil qui en comprend 25.

John Louis Esposito est un professeur américain d’affaires internationales et d’études islamiques à l’université de Georgetown, à Washington. Il est aussi le directeur du Prince Alwaleed Center for Muslim and Christian Understanding, à Georgetown.

oumma.com
***


Élysée 2017 : Le service militaire devrait donc être bientôt rétabli en France.

C’est un aspect que peu d’observateurs ont relevé à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Mais il est vrai que d’autres considérations ont retenu l’attention des éditorialistes politiques. Sur les quatre candidats qui pouvaient nourrir quelques espoirs au matin du 23 avril, trois proposaient de rétablir, sous une forme ou une autre, le service militaire, suspendu depuis 2001.

Seul François Fillon ne s’était pas engagé sur cette voie et comme il a manqué environ 460.000 suffrages à ce dernier pour se qualifier au second tour, il est donc pratiquement acquis que la conscription sera rétablie en France d’ici peu, à la condition, toutefois, que celui ou celle qui sera élu le 7 mai puisse disposer d’une majorité parlementaire pour imposer ses vues.

Ainsi, le rétablissement « progressif d’un service militaire » obligatoire d’une durée minimum de 3 mois figure parmi les engagements pris par Marine Le Pen, la candidate soutenue par le Front national arrivée en seconde position.

En février 2015, elle avait d’ailleurs précisé les modalités de cette mesure : les conscrits auraient donc à suivre une formation « militaire et citoyenne pratique et théorique » pendant les quatres premières semaines. Puis, les deux mois suivants, les appelés, payés 573 euros par mois, seraient « affectés dans une garde nationale, soit au sein d’une unité départementale, soit au sein d’organismes locaux de sécurité civile, comme les pompiers ou de sécurité intérieure, comme la police municipale et nationale. » L’accomplissement de ce service, qui concernerait les Français âgés de 18 ans, serait nécessaire pour obtenir certaines prestations sociales (RSA, APL, etc…).

Le projet de Mme Le Pen ne précise pas comment ce retour à la conscription serait financé, sachant qu’il coûterait « plusieurs milliards » d’euros. Par ailleurs, la candidate soutenue par le FN veut aussi étendre à la métropole le Service militaire adapté (SMA), tel qu’il est en vigueur dans les départements et territoires d’outre-Mer. Une telle mesure est déjà en cours d’expérimentation avec le Service militaire volontaire (SMV).

Arrivé en tête du premier tour, Emmanuel Macron, candidat d’En Marche, a lui aussi proposé d’instaurer un service militaire « universel », mais d’une durée de seulement un mois. Lors de sa conférence de presse dédiée aux affaires de défense, le 18 mars, il en avait estimé le coût à 15/20 milliards d’euros pour sa mise en place et à 2/3 milliards d’euros par an en rythme de croisière, ces sommes ne devant pas être comprises dans le budget de la Défense.

Pour M. Macron, ce service militaire universel serait une occasion de faire « l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine » pour les jeunes français, de détecter les difficultés, notamment l’illettrisme, de proposer une mise à niveau scolaire […] lorsque ce sera nécessaire » et de préparer les appelés à leur « entrée dans la vie professionnelle comme dans leur vie de citoyen. »

Plus tard, M. Macron a précisé les contours de son projet, en revoyant à la baisse son coût (entre 1,5 et 2 milliards par an) étant donné qu’il serait question d’utiliser « au maximum les infrastructures scolaires et universitaires », lesquelles ne sont libres que pendant les vacances d’été…

Ce projet, qui serait lancé, si M. Macron est élu, dès la fin de cette année, ne manque pas susciter quelques réserves. Durant la campagne du premier tour, le plus acerbe aura sans douté été François Fillon. »
Je n’aurais pas osé proposer un truc pareil ! Pour moi, cela s’appelle un pêché contre l’intelligence », avait-il lancé lors de la présentation de son programme pour la défense. « Je ne considère pas que les militaires doivent consacrer une grande partie de leur temps à organiser des centres aérés d’un mois pour que les jeunes puissent gambader et améliorer leur maîtrise du français », avait-il insisté.

Africa24.info
***


La frappe US en Syrie a créé une menace pour les militaires russes.

Suite à la frappe américaine contre la base syrienne de Shayrat, la Russie est contrainte de prendre des mesures supplémentaires afin d’assurer la sécurité de ses militaires en Syrie, a annoncé le ministre russe de la Défense Serguei Choïgou.

L’attaque américaine portée contre la base syrienne de Shayrat le 7 avril a créé un danger pour la sécurité des militaires russes en Syrie, a déclaré ce mercredi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

« Nous considérons la série de frappes comme une violation flagrante du droit international. Par ailleurs, les démarches adoptées par Washington ont créé une menace à la vie de nos militaires qui luttent contre le terrorisme en Syrie », a-t-il indiqué prenant la parole lors d’une Conférence sur la sécurité internationale qui se déroule aujourd’hui à Moscou.

Dans cette optique, selon M. Choïgou, la Russie est contrainte de prendre des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité de ses forces en Syrie.

Les États-Unis ont tiré, dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles Tomahawk contre la base aérienne syrienne de Shayrat, qui, selon Washington, aurait servi de point de départ pour les avions syriens ayant attaqué des groupes d’opposition à Khan Cheikhoun. Moscou a vivement critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l’implication de Damas dans cette attaque présumée.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Bombardement dans le centre de la Bande de Gaza
.
Grève générale par solidarité avec les prisonniers
.
L’occupation commence à arrêter les militants du bloc islamique de Najjah
.
Les colons envahissent la tombe de Youssef à l’est de Naplouse
.
14 palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem
.
Enterrement de la martyre Siham Nimar
.
Arrestation du dirigeant au Hamas Sawafta
.
Netanyahu ordonne l’arrêt temporaire des projets coloniaux en Cisjordanie
.
L’occupation détruit une installation de charbon et confisque ses composants à Jénine
.
Gaza: Grève générale en solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Sit-in du personnel de la municipalité de Naplouse par solidarité avec les prisonniers
.
Jordanie: Appel à une action internationale pour soutenir la grève de la faim des prisonniers
.
Deux blessés dans une explosion accidentelle dans un site de la résistance à Gaza
.
La grève de nos prisonniers aboutira à une nouvelle Intifida
.
83 colons envahissent al-Aqsa
.
Jérusalem: Affrontements violents avec l’occupation après l’invasion du camp de Shuafat
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information