MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Shawwal 1438.

Flash info du 20 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Une plainte pour apologie du terrorisme contre une pièce de théâtre sur Mohamed Merah.

Pour les familles des victimes de Mohamed Merah, cette pièce de théâtre ne passe pas. « Moi, la mort je l’aime comme vous aimez la vie » écrite par l’auteur algérien Mohamed Kacimi et mise en scène par Yohan Manca (également interprête du rôle de M. Merah) retrace les dernières heures de l’auteur des tueries à Toulouse et à Montauban avant d’être abattu par le Raid. Elle a été écrite à partir d’un verbatim avec les policiers, lequel avait été publié dans Libération.

Les familles des victimes ont demandé, mardi 11 juillet, l’annulation de la dernière représentation de la pièce à La Manufacture, dans le cadre du festival d’Avignon, où la pièce s’est jouée du 6 au 11 juillet.

« Nous qui avons la responsabilité de porter la voix de ceux qui ont péri à Toulouse et Montauban et celle de leurs familles, nous considérons qu’une telle entreprise de réhabilitation dans le contexte que nous traversons sous couvert d’alibi culturel est une honte et un déshonneur. Nous vous demandons d’y renoncer », ont fait savoir leurs avocats Maîtres Patrick Klugman, Ariel Goldman, Elie Korchia et Jacques Gauthier-Gaujoux.

Latifa Ibn Ziaten, une des mères des victimes, a critiqué la pièce de Mohamed Kacimi. « Mettre Mohammed Merah dans une pièce de théâtre, montrer ça, parler de lui, c’est faire de lui un héros. (…) Cela me fait peur, cette pièce, j’ai peur que ça donne des idées à des jeunes fragiles ».

Plainte pour apologie du terrorisme.

Une pétition a même été lancée sur la plateforme Change, adressée à la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Mise en ligne il y a trois jours, elle récolte à ce jour plus de 3 000 signataires. Mais la pièce a tout de même été jouée.

Une plainte pour apologie du terrorisme a été déposée contre l’auteur, Mohamed Kacimi, et le metteur en scène, Yohan Manca. Déposée dans un premier temps au TGI de Paris par les avocats de proches des victimes de Merah, la plainte a ensuite été transmise au parquet d’Avignon, a précisé le procureur de la République d’Avignon Philippe Guémas, apprend-t-on par l’AFP.

Le metteur en scène de la pièce, qui avait déjà été jouée au théâtre de la Loge à Paris du 11 au 13 novembre 2015, a fait savoir que’il s’agit de « théâtre documentaire, politique ». « Merah avant d’être un monstre était un être humain. Pour essayer de comprendre ces jeunes terroristes, il faut entrer dans leurs têtes, dans leur parole. Ce n’est pas parce qu’on les humanise qu’on les excuse », a-t-il exprimé.

saphirnews.com
***

 


France : Génération identitaire loue un navire pour empêcher le sauvetage de migrants.

Le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire a réussi à collecter plus de 100 000 euros et même àlouer un navire dont l’objectif est d’entraver le passage des bateaux des ONG qui viennent à la rescousse des migrants en mer Méditerranée.

Depuis environ deux mois, le groupuscule collectait de l’argent auprès de ses sympathisants à travers l’Europe au nom de l’opération « Defend Europe ». Un projet funeste largement dénoncé par les ONG.

L’organisation SumOfUs a mis en place une pétition qui a récolté plus de 40 000 signatures. Ainsi mi-juin, le Crédit Mutuel a décidé de fermer le compte de Génération identitaire, tandis que PayPal a gelé la cagnotte en ligne mise en place.

Génération identitaire a, malgré tout, pu récupérer une partie de ses fonds avant la suspension de la cagnotte.

Grâce à la plateforme WeSearchr, réputé auprès de l’extrême droite à l’international, le groupuscule a pu lancer une nouvelle collecte de fond. Le 10 juillet, il annonce avoir atteint les 83 964 dollars et a présenté le C-Star, un navire de 40 mètres de long.

Parti de Djibouti la semaine dernière, il doit traverser aujourd’hui le canal de Suez, puis rejoindre le port de Catane en Sicile afin d’y embarquer des militants. Le C-Star devrait ensuite se naviguer entre l’île de Lampedusa et le nord de la Libye pour perturber les sauvetages des migrants. Les autorités sont appelées à réagir contre cette initiative indéfendable, alors que la mer Méditerrannée est déjà un cimetière où meurent noyés chaque année des milliers de personnes.

saphirnews.com
***


France : Le plan migrants du gouvernement jugé insuffisant par les associations.

Le Premier ministre a présenté, mercredi 12 juillet, son plan d’action pour faire face à la crise migratoire en France. Parmi les mesures annoncées, celles de l’hébergement étaient très attendues, une semaine après le démantèlement très médiatique du camp sauvage de la porte de la Chapelle à Paris.

Edouard Philippe a annoncé la création de 12 500 places d’hébergement pour les demandeurs d’asile et les réfugiés d’ici 2019, 7 500 lits pour les personnes en attente de réponse pour l’obtention du droit d’asile et 5 000 pour les réfugiés dans l’attente d’un logement pérenne. Mais cette mesure s’avère nettement insuffisante selon La Cimade.

Dans un communiqué, l’association de défense des migrants juge que cela « ne permettra toujours pas d’héberger toutes les personnes en attente » car début 2017, seulement la moitié des demandeurs d’asile était hébergée. Elle dénonce par ailleurs « des mesures prises dans l’urgence (qui) ne vont pas améliorer l’accueil, par exemple dans le nord de Paris, où depuis l’évacuation du 7 juillet, déjà plus de 300 personnes campent à nouveau dans la rue ».

Réduire l’attente pour le droit d’asile.

Le gouvernement s’engage à réduire les délais d’attente pour la demande d’asile. Aujourd’hui, un migrant doit attendre 12 mois en moyenne pour obtenir une réponse. Le Premier ministre souhaite ramener ce délai à six mois.

Pour cela, il projette de « réformer les plateformes de premier accueil et les guichets » en préfecture. L’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) devrait être décentralisé avec la mise en place de « délégations », dans « chaque centre ou groupement de centre ». Pour l’heure, le siège de l’Ofpra est situé à Fontenay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et est un point de passage obligé pour tout demandeur d’asile.

Amnesty international prévient que « la rapidité d’examen d’une demande d’asile ne doit pas entraîner une baisse de la qualité de celui-ci » car « des délais trop longs ne sont pas bons mais des délais trop courts sont souvent liés à des procédures non équitables ». Si le raccourcissement des délais de procédure d’asile est salué par la Fédération des acteurs de la solidarité (FNARS), qui regroupe près de 900 associations hébergeant et accompagnant les migrants, le plan « ne répond pas à l’urgente nécessité de redimensionner les capacités d’accueil et d’accompagnement des demandeurs d’asile quand seulement un demandeur sur deux est aujourd’hui hébergé ».

Faciliter les expulsions.

Ces annonces ne règlent pas, pour l’heure, les problèmes actuels liés à la gestion des flux migratoires en France. Par ailleurs, Edouard Philippe compte aussi rendre plus efficace les procédures d’expulsion pour les migrants qui se verraient refuser le droit d’asile. Il a déploré que « moins de 25 000 personnes ont quitté le territoire » en 2016, sur les 31 000 obligations prononcées. « Nous devons améliorer ces chiffres qui ne sont pas satisfaisants », a-t-il ajouté, rappelant ainsi qu’il est resté fidèle aux préceptes de sa famille politique.

Le gouvernement ne pourra cependant toujours pas expulser de manière automatique tous les déboutés. Les expulsions restent encadrées par des procédures administratives qui diffèrent selon les accords avec les pays d’origine des migrants. Enfin, le Premier ministre a annoncé la nomination future d’un délégué interministériel, placé sous la responsabilité du ministre de l’Intérieur, sans précision sur la date.

saphirnews.com
***


La place de Jésus dans l’Islam.

Pour comprendre la place de Jésus (sur lui le salut et la paix) dans l’Islam il faut aller à la source, revenir au Coran : message divin révélé au Prophète Mohammed (sur lui le salut et la paix).

A l’avènement de l’Islam, il y avait de nombreux sujets de division entre les différentes communautés chrétiennes (les monophystes, nestoriens, priscilliens, ariens…) se réclamant du message de Jésus. Est-il fils de Dieu ? Dieu lui-même ? Quelle place accorder à Jésus ? Dans ce contexte le Prophète Mohammed, à travers la révélation coranique, va honorer et réhabiliter Marie et préciser la mission de Jésus.

Dans l’Arabie pré-islamique, deux événements majeurs, en relation avec les chrétiens marquent le destin du Prophète : le premier, lors d’un voyage avec son oncle Abu Talib en Syrie à l’âge de 7 ans Mohammed est reconnu, à certains signes, par le moine chrétien nestorien Bahira. Le second a lieu lors de la première révélation du Coran au Mont Hira qui troubla le Prophète et c’est un chrétien dénommé Warraka, parent de sa femme Khadija, qui lui confirmera sa mission prophétique .

On peut aussi ajouter qu’au cours de la période mecquoise où les musulmans étaient oppressés le Prophète Mohammed recommande à ses compagnons d’émigrer vers l’Abyssinie chrétienne avec qui il entretenait une relation cordiale et amicale. En effet, le Négus, roi d’Abyssinie, avait entendu parler du Prophète et lu les premiers récits coraniques parlant de Jésus et Marie. Ayant été touché par la vénération et le respect avec lequel le Coran parlait de Jésus et de sa mère, il accorda sa protection aux premiers émigrés de l’Islam malgré la réprobation répétée des mécquois avec lesquels pourtant il entretenait un fructueux commerce.

A sa mort, le Prophète Mohammed réunit ses compagnons et il fit avec eux une prière dans la mosquée de Médine pour le repos de son âme. Un autre événement qui donne réfléchir sur les relations qui existaient entre les deux communautés. Lorsque la délégation du Najrân (région se situant actuellement au Yémen) arriva à Médine avec soixante personnes et à sa tête un évêque pour voir le Prophète et passer avec lui un pacte d’alliance. Voulant prier il demandèrent un lieu pour célébrer l’office. Le Prophète leur suggéra que le meilleur lieu pour prier était sa mosquée : la maison dédiée à l’adoration de Dieu. Et pour la première fois la messe sera célébrée dans l’un des lieux les plus saint de l’Islam

On le voit, la reconnaissance et le respect de Jésus et de sa communauté existent dès le début de la mission du Prophète. Ainsi les rapports entre l’Islam et la chrétienté se trouvent dès le départ invités au dialogue et au respect mutuel.

Comme les textes le prouvent, il existait un rapport fécond, d’une grande richesse d’échanges tant du point de vue intellectuel, artistique, commercial et spirituel, malgré les affrontements d’intérêts politiques, économiques, qui jalonnent l’histoire, chacun utilisant ses références religieuses et dogmatiques pour justifier sa domination. Ce bref aperçu évoqué, quel regard porte le musulman ouvert et sincère sur Jésus (Sidna Aissa) très souvent associé à Marie (Myriam) ?

Il est considéré comme un être spirituel exceptionnel. Exception confirmée par le Prophète quand il annonce le retour de Jésus pour les temps messianiques où la paix, la justice, l’égalité triompheront enfin sur terre.

Donc dans la conscience musulmane le retour de Jésus est une espérance. C’est la fin d’un cycle apocalyptique au cœur duquel se trouvent les germes du renouveau. Dès lors les hommes s’uniront pour oeuvrer au bien de l’humanité et terrasser le mal.

Ce que je viens d’évoquer, concerne l’aspect extérieur, l’aspect temporel celui lié au sens de l’histoire. Il existe un autre aspect peu connu c’est celui de la place accordée à Jésus par l’ésotérisme musulman. C’est celui relatif au verbe incarné de Dieu comme le dit le Coran sourate 4, verset 171.

Cela signifie qu’il est intemporel. II ne peut être ni cerné, ni connu, ni localisé. Le message spirituel de Jésus ne peut pas se révéler à celui qui ne va pas à la source même d’où émane cette réalité divine. Dans l’ésotérisme musulman (Tacawwuf – soufisme), il y a des stations (degrés spirituels) pour chaque prophète évoqué dans la Bible, et dans le Coran. La station de Jésus est particulière et parmi les plus élevées. Son enseignement délivre une spiritualité pure sans lien déterminé dans le temps et dans l’espace.

Cette réalité se révèle à celui qui fait l’effort soutenu d’arriver à cette station, à ce maqqam de Sidna Aïssa (Jésus). Celui-ci, délivre un message extraordinaire : la force de l’amour à puissance sur tout. Par sa naissance Jésus nous apprend que les lois physiques, et temporelles qui gèrent la création peuvent être bouleversées voire inversées par le divin, telle la résurrection des morts. Notre conception du divin se référant uniquement aux lois qui gèrent le monde manifesté est si limitée, qu’elle nous empêche de comprendre la mission de Jésus et sa station. De ce fait, son message demeure inconnu pour le plus grand nombre.

Pour les soufis, Jésus est l’émanation ou la démonstration physique que l’être par une voie initiatique peut retrouver l’essence universelle qui donne équilibre et harmonie au monde manifesté, mystère de la création. L’avènement du message mohammadien vient confirmer et révéler dans sa profondeur le contenu du message christique. Comme le dit le prophète Mohammed « Nul n’est plus en droit de se réclamer de Jésus et Marie que moi-même, car entre lui et moi il n’y a aucun prophète ». Ainsi le message rnohammadien devient le miroir révélateur de Jésus car entre les deux prophètes il n’y a aucune altération, aucune rupture. C’est donc dans l’équilibre entre ses deux pôles que le mystère de la vérité se dévoile à l’homme.

Ce qu’on peut encore retenir du message de Jésus c’est que les valeurs matérielles du monde ne sont que l’ombre trompeuse des illusions qui nous égarent et exacerbent nos passions. A l’exemple de son entrée dans le temple pour le purifier, Il nous invite à se situer à la verticalité du Divin, symbole du soleil au zénith ou nulle ombre est perçue ou nulle illusion est permise. Par-là, l’homme est habité par l’esprit divin. Quant à Mohammed, il apporte lui l’équilibre de l’horizontalité, symbole du serviteur qui accepte totalement son appartenance au divin. Il se confie à Lui, et assume cette responsabilité d’en être le témoin dans le monde. Ainsi l’homme habité par le divin, réalise et manifeste l’état parfait de l’homme universel.

Selon l’ésotérisme musulman si Jésus de par sa naissance échappait aux lois physiques de la vie, sa mort devrait aussi échapper à celle de tout un chacun. Car il existe une réciprocité. Pour les musulmans en général et les soufis en particulier Jésus a été élevé à Dieu, n’étant d’ailleurs pas le seul puisque d’autres prophètes sont dans le même cas : Elie, Idris, Enoch, … Cette élévation est une occultation mais aussi une présence, une permanence.

Il était, n’est plus mais personne ne peut dire où il se trouve, ou qu’il n’existe plus. On ne peut le situer dans l’espace ou dans le temps, sans nier sa présence. Si on lui assigne une place, un rôle, une fonction même la plus sacrée, elle demeure en dessous de la vérité qu’il incarne car le message spirituel de Jésus est élevé et intemporel. Mais chacun par une démarche intérieure de purification, d’humilité, de pardon, d’amour peut retrouver l’essence de ce message, son parfum et sa béatitude.

J’ajoute qu’on pourrait aussi qualifier le message de Jésus de radical. Il ébranle la forteresse des croyances, des dogmes, des certitudes… notre conception limitée des choses de ce monde, qui n’ont de réelles valeurs qu’en étant rattachées à l’essence, à Dieu. Sans ce rattachement, les pouvoirs, les savoirs, les connaissances ne sont qu’illusoires. Le message de Jésus ne se comprend et ne se vit que dans l’amour absolu intransigeant et décapant.

Cette vertu, cet état d’être sont très difficiles à concevoir et à réaliser. Il suffit de voir comment nous vivons. Le constat est affligeant ! Quelles sont les valeurs qui déterminent notre époque ? Jésus est le verbe divin et les valeurs qu’il enseigne ne sont pas celles sur lesquelles reposent notre monde. Nous ne comprendrons son message et réaliserons cette transformation alchimique que par la quête de ces valeurs spirituelles et chevaleresques qu’il est venu pour nous enseigner.

Un message prophétique où l’homme est prêt à se sacrifier pour le bien être d’autrui afin que la Vérité demeure parmi nous. Ainsi il triomphe de l’absurdité de son égocentrisme , il renaît et il vit dans le monde parfait de l’Essentiel.

Qui laisse croire qu’il n’existe aucune réalité, hormis celle que l’homme s’impose dans ce conflit permanent avec lui-même et avec son prochain ? Incapable de pardonner car incapable de se pardonner. Aujourd’hui nous sommes dans les situations où le message de Jésus semble d’une urgence capitale, voire vitale. Notre monde est gravement malade, seule une médecine radicale peut le soigner.

Pourquoi tant de misère et de haine, de conflits et de corruption ? Au nom de qui ? Pour servir quels intérêts ?Au nom de Dieu ? Au nom d’Allah ?… Quel est le sens d’un monde en démence où personne n’ose dire la vérité par peur d’être incapable de la vivre et d’en assumer la responsabilité et les conséquences. La vérité est exigeante comme l’est le message de Jésus. Dans l’atmosphère dramatique de notre époque qui peut concevoir que pour trouver Dieu il faut tout donner. Quel est le pays, la communauté, l’être capable de tout donner pour tout recevoir ?

Dans le monde actuel ne pas tricher avec soi-même soulève mépris, ironie et sarcasme. Pourtant nous allons vers un monde qui nous impose d’ être et non de paraître. Humain se conjugue au verbe être et non au verbe avoir. C’est à ce prix que nous pourrons résister au chaos qui nous attend.

Que Dieu accorde sa grande miséricorde à tous les innocents qui périssent par la faute de l’incompréhension et de la bêtise humaine.

oumma.com
***

 


Avec “Allo Mouton”, le spécialiste de l’agneau de qualité, fêtez l’Aïd partout en France et en toute confiance !

Contactés par Oumma, Sofiane et Roxane, les deux fondateurs et associés de « Allo Mouton », évoquent leur belle aventure entrepreneuriale au service de la communauté musulmane française, depuis leurs locaux installés à La Courneuve.

Fruit d’une réflexion longuement mûrie, il n’aura fallu que quelques mois à la jeune entreprise « Allo Mouton » depuis son émergence, en janvier 2015, dans le paysage de l’abattage rituel, pour s’imposer comme un spécialiste incontournable de l’agneau en France, forte d’un concept novateur plaçant haut la barre de l’éthique et de la qualité.

Désireux de satisfaire les attentes croissantes et exigences légitimes de la communauté musulmane française, lors de chaque événement mémorable qui ponctue son quotidien avec, en point d’orgue, la célébration de l’Aïd el-Adha, Sofiane et Roxane, les fondateurs et associés de l’entité, avaient à cœur d’apporter un souffle de modernité à la vente traditionnelle de mouton.

Renouvelant le genre sans rien sacrifier sur l’autel de la commercialisation en ligne, et surtout pas le respect des règles religieuses islamiques, le respect des dates, la transparence et l’honnêteté, le contrôle qualité, le respect des délais de livraison, ils ont fait de ces cinq piliers essentiels la clé de voûte de leur start-up en plein essor.

A ces grands principes s’ajoutent le respect dû à l’animal, conformément aux prescriptions coraniques qui enjoignent de lui éviter toute souffrance, avant et pendant le sacrifice, et le respect de la législation française en vigueur (chaîne du froid, temps de repos, âge minimum de la bête…), ou comment démontrer de manière éclatante que l’islam et son abattage rituel par trop diabolisé sont parfaitement compatibles avec les lois républicaines.

« Allo Mouton», c’est simple comme un petit clic sur le site internet dédié www.allomouton.com ou comme un coup de fil passé entre 9h et 20h, en composant le 01.86.95.25.79.

« Nous nous faisons un devoir d’être à l’écoute de notre clientèle (particuliers et associations), de la conseiller au mieux et de l’accompagner au plus près tout au long du processus, de la prise de commande à la livraison à domicile », soulignent Sofiane et Roxane, en s’exclamant à l’unisson, à l’approche de l’Aïd : « Fêtez l’Aïd en famille, Allo Mouton s’occupe du reste ! ».

Grâce à leur concept clés en main et personnalisé unique en France, ils réinventent la relation de proximité avec leurs « consom’acteurs », selon leurs propres termes, à grand renfort de sms et d’emails qui les informent régulièrement, étape après étape, de l’état d’avancement de leur commande d’agneau.

En faisant confiance à « Allo Mouton », les consommateurs musulmans, qu’ils vivent dans la France des villes ou des champs, sont assurés de recevoir chez eux, en temps et en heure, une viande de grande qualité à la fraîcheur garantie, issue d’ovins élevés en plein air, à proximité d’abattoirs, qui naissent, grandissent et meurent dans une unité de lieu. « Le stress en moins » précise Roxane, aussi soucieuse que Sofiane du bien-être animal.

D’origine France, bio et certifiés par Achahada, les agneaux sacrifiés par « Allo Mouton » tout au long de l’année et après la prière, comme l’atteste le tampon apposé sur eux par l’organisme d’authentification de renom, sont abattus à la date souhaitée, puis sont mis sous vide ou laissés en carcasse.

Choisir « Allo Mouton », c’est aussi avoir la certitude que tout sacrifice s’accomplira nominativement. « Nous mettons un point d’honneur à appliquer la Sunnah et à effectuer en votre nom, sous procuration, vos sacrifices de l’Aïd el-Adha, des naissances (Aqiqas) et de tout autre événement marquant de votre vie », insiste Sofiane avec solennité.

S’il y a une raison de se réjouir d’avoir fait de l’excellence une priorité, c’est bien de s’être vu attribuer l’appréciation élogieuse « très satisfaisant » par la rigoureuse et intransigeante Direction départementale de la protection des populations (DDPP). « Nous attendions leur contrôle avec sérénité, en mars dernier, dans nos locaux à La Courneuve, mais de là à obtenir une mention d’excellence, c’était inespéré ! », s’enthousiasme Roxane, avant de renchérir : « C’est une formidable marque de reconnaissance qui couronne des années d’efforts pour faire d’Allo Mouton, sur le territoire national, une référence en matière de vente d’agneau ».

Très attachés aux valeurs musulmanes, Sofiane et Roxane, qui ont l’esprit d’entraide et de partage chevillé au corps, s’emploient à faire vibrer la fibre caritative chez leurs « consom’acteurs » en les incitant à agir concrètement, à travers des dons aux associations de bienfaisance avec lesquelles ils ont noué des relations étroites de partenariat.

La célébration de l’Aïd el-Adha 2017 est l’occasion propice de faire le bien autour de soi, d’autant plus facilement que « Allo Mouton », dont la capacité de stockage atteint jusqu’à 4 500 agneaux, se charge de stocker et livrer les dons à ses associations partenaires (la liste figure sur le site internet), ainsi qu’aux familles les plus nécessiteuses.
Parmi ses spécificités qui en font une entreprise en tout point innovante, à la fois en prise directe avec les besoins de la communauté musulmane et hyperconnectée dans un monde où Internet a tissé sa toile, la livraison à domicile, aux quatre coins de l’Hexagone, constitue un précieux atout.

Il n’y a pas de points reculés que « Allo Mouton » ne saurait rallier dans les délais impartis, comme s’en félicitent Sofiane et Roxane, alors que la grande fête du Sacrifice se profile à l’horizon.

oumma.com
***


France : Ahmet Ogras, président du CFCM, dément l’affirmation de Gilles Kepel sur ses liens familiaux avec le président de la Turqie, Erdogan.

Invité de la chaîne CNews, lundi 10 juillet, Gilles Kepel, l’expert de l’islam et du monde arabe contemporain que l’on ne présente plus, a asséné en direct face à son interlocuteur, Jean-Pierre Elkabbach, une contrevérité d’autant plus choquante qu’elle émane d’un politologue qui fait autorité dans son domaine.

Contrairement à son affirmation dont la fausseté est facile à démontrer à condition que la manifestation de la vérité prime sur toute autre considération, je ne suis pas le « beau-frère » du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Aux commandes de l’institution représentative des musulmans de France depuis le 1er juillet, je démens catégoriquement ce lien de parenté imaginaire qu’un chercheur de renom m’ a attribué hâtivement, sans en vérifier la véracité.

A peine suis-je nommé à la tête du CFCM que déjà un respectable intellectuel français distille sur mon compte un mensonge, lourd d’insinuations.

Aussi, à travers ce communiqué officiel, je tiens à rétablir la vérité et à insister sur ma totale indépendance vis-à-vis de la Turquie, dans le cadre d’une présidence affranchie de toute tutelle qui s’inscrira dans le plus strict respect des lois républicaines de mon pays : la France.

Fait à Paris, le 13 juillet 2017.

Ahmet OGRAS.

oumma.com
***


21 juillet 1921 : la glorieuse bataille d’Anoual.

Ce 21 juillet 2017 marquera le 96ème anniversaire de la bataille d’Anoual qui opposa un contingent militaire espagnol à l’armée rifaine de Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi dans la région de Temsamane.

Ce jour-là, 3 000 combattants rifains armés de fusils rudimentaires fondent sur les 60 000 soldats espagnols, les contraignant à battre en retraite. Les troupes d’occupation furent littéralement écrasées : entre 15 000 et 20 000 soldats du contingent y trouvèrent la mort. Sept cents autres furent faits prisonniers. Le général Manuel Fernández Silvestre chargé de commander cette force se suicide le jour même.

Les guerriers d’Abdelkrim récupèrent le matériel abandonné par les troupes espagnoles en retraite soit : 20 000 fusils, 400 mitrailleuses, 200 canons de calibres différents, un stock important d’obus et des millions de cartouches, des camions, des approvisionnements en vivres, des médicaments et du matériel médical ainsi que 2 avions. De quoi continuer les combats contre les troupes espagnoles.

Celles-ci paniquées, abandonnèrent leurs positions en fuyant vers Melilla (enclave espagnole occupée depuis 1497). Dans leur fuite, les soldats commandés par un nouveau général (Navarro) furent poursuivis jusqu’au Fort de Monte Arruit à 30 km de Melilla où ils furent assiégés par les hommes d’Abdelkrim. Désormais, toutes les voies de ravitaillement en armes et nourritures sont verrouillées. Ce sont 3 000 soldats qui sont assiégés, affamés et assoiffés (avec seulement 23 sacs de riz et 100 litres d’huile). Certaines sources rapportent que les soldats espagnols buvaient leurs urines. Ils ont fini par capituler et le 9 août 1921. Malgré les consignes d’Abdelkrim, ses combattants n’ont pas pu se retenir pour venger ceux qui ont attaqué leurs terres. Plus de 2 000 soldats espagnols sont massacrés. Leur cadavres putréfiés furent restés dans le fort pendant plusieurs mois.

Les combattants rifains poursuivirent leur avancée jusqu’aux portes de Melilla. Mais, ordre est donné par Abdelkrim de ne pas prendre d’assaut l’enclave.

« A l’issue de la bataille du Mont Arruit, raconte Abdelkrim, j’étais parvenu sous les murs de Melilla. La prudence s’imposait. Avec la dernière énergie, je recommandais à mes troupes de ne point massacrer ni maltraiter les prisonniers. Mais je leur recommandais aussi énergiquement, de ne pas occuper Melilla, pour ne pas créer des complications internationales. De cela, je me repens amèrement. Ce fut ma grosse erreur. Oui, nous avons commis la plus lourde faute en n’occupant pas Melilla ! Nous pouvions le faire sans difficulté. J’ai manqué ce jour là de clairvoyance politique nécessaire. Et à plus ou moins longue échéance, tout ce qui a suivi, a été la conséquence de cette erreur ».

LA RÉPUBLIQUE DU RIF.

La victoire d’Abdelkrim à Anoual (appelée par les espagnols le « désastre d’Anoual ») fut le précurseur de la fondation de la République du Rif proclamée le 1 février 1922 après que l’Émir ait fédéré la multitude des tribus composant le Rif sous une seule bannière. Une monnaie est créée (Riffan), un gouvernement s’est constitué, des institutions commencèrent à s’implanter. L’armée d’Abdelkrim continue de gagner du terrain et se dirige maintenant vers la partie du Maroc occupée par la France. Des attaques furent lancées du côté de Fès.

Pour mettre fin à la République du Rif, une triple coalition (maroco-franco-espagnole) se forma dès l’été 1925. Au total, ce sont plus de 400 000 soldats qui font face aux 75 000 hommes d’Abdelkrim. Pour mater définitivement le soulèvement des rifains, la coalition utilise les armes chimiques. Ainsi, civils et militaires furent massivement gazés, bombardés au gaz moutarde, phosgène, diphosgène et au chloropicrine. En parallèle, la flotte espagnole débarque à Al-Hoceima le 8 septembre 1925. Pour limiter les dégâts au sein des civils, Abdelkrim décide de se rendre. Ce fut le 27 mai 1926.

Abdelkrim est exilé à La Réunion, transféré en France durant l’année 1947, il parvient à s’échapper en Égypte durant le trajet, où il décède en 1963. Il est enterré au Caire, loin de sa ville natale, Ajdir.

Le 14 juillet 1926, la France du Cartel des Gauches rassemble sous l’Arc de Triomphe la coalition improbable des vainqueurs de la guerre du Rif : un superbe cliché, où semble tenir toute l’histoire de la IIIe République coloniale, immortalise Aristide Briand, président du Conseil, entouré d’Édouard Herriot, Paul Doumergue et Philippe Pétain, du dictateur espagnol Primo de Rivera et du sultan du Maroc Moulay Youssef. Et ce quelques mois après le gazage d’une partie de la population marocaine par ces mêmes colons…

Puisse Allah (سبحانه وتعالى) accorder Sa miséricorde à Abdelkrim et ses hommes tombés martyrs.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Gaza sans électricité depuis plus de 48 heures !
.
La crise de l’électricité s’aggrave dans la bande de Gaza. Zéro heure d’électricité par jour. Impensable ! Une situation catastrophique pour deux millions de Palestiniens de Gaza.
.
Bahar: les Gazaouis sont profondément enracinés dans leur patrie
.
L’électricité à Gaza est réduite à deux heures par jour
.
la mort d’un enfant à Gaza à cause de la crise des transferts médicaux
.
Le préventif de Ramallah convoque la journaliste Nayla Khalil
.
L’occupation continue d’isoler la captive Shirine Issawi dans la prison de Jalamah
.
15 millions de dollars alloués pour la judaïsation de Jérusalem
.
Le Hamas félicite les élèves qui ont obtenu leur baccalauréat
.
Arrestations en série en Cisjordanie occupée
.
Netanyahu n’a promis aucun ralentissement de la colonisation
.
L’unique centrale électrique de Gaza à l’arrêt en raison d’une grave pénurie de carburant
.
L’occupation arrête des citoyens en Cisjordanie
.
L’occupation prend d’assaut le bureau d’al-Quds TV et la societé Ramsat à Hébron
.
Des colons envahissent la mosquée Al Aqsa sous haute protection
.
Pétition : Urgence humanitaire à GAZA: levée du BLOCUS !
.
l’occupation prend d’assaut Hezma et installe des caméras de surveillance
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Grande-Bretagne : deux influentes associations, musulmane et juive, s’unissent contre la haine

De l’autre côté de la Manche, c’est main dans la main, et sourds à la propagande sioniste qui voue aux gémonies les militants pro-palestiniens en les accusant d’importer le « conflit du Proche-Orient » sur le Vieux Continent, que des représentants de l’islam et du judaïsme ont uni leurs forces pour exporter la paix à l’intérieur et à l’extérieur du royaume, particulièrement là où elle est sans cesse torpillée par les criminels de guerre israéliens.

Se dressant, comme un seul homme, contre les exactions génocidaires commises à Gaza, mais aussi contre la hausse des actes islamophobes et antisémites au Royaume-Uni, sans céder à la hiérarchisation insidieuse du racisme dont la France, entre autres, a la palme de l’enfumage, les dirigeants du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) et du Conseil des députés des Juifs britanniques (BOD) se font les chantres d’un pacifisme mis à rude épreuve derrière le mur de la honte, et d’un vivre-ensemble mis en péril là où coule la Tamise.

« La mort de chaque civil dans la bande de Gaza est une tragédie, et tous les efforts doivent être entrepris pour minimiser ces pertes »,pouvait-on lire dans la déclaration commune signée par les deux influentes organisations communautaires, et citée par le Guardian. Et de poursuivre : « Le ciblage des civils est totalement inacceptable et en tout point contraire à nos deux traditions religieuses. Nous prions pour une fin rapide du conflit en cours et pour une paix durable pour tous », avant d’exhorter à renforcer plus que jamais les relations entre musulmans et juifs contre la spirale infernale de la haine qui menace à tout moment les deux communautés, et mine la cohésion nationale.

« En dépit de la situation au Moyen-Orient qui nous préoccupe grandement, nous devons penser à nos coreligionnaires britanniques et continuer à travailler dur en vue d’instaurer de bonnes relations communautaires à l’échelle nationale. A ceux qui tentent de nous discréditer en nous taxant d’importer le conflit israélo-palestinien, nous répondons que nous avons le devoir d’exporter la paix là-bas et ici », stipulait le communiqué, en étayant ses dires de chiffres, notamment sur la flambée de violence antisémite qui a éclaté dans certaines grandes villes anglaises, alors que Gaza était à feu et à sang.

« Nous condamnons toute expression de l’islamophobie, de l’antisémitisme ou toute forme de racisme. Nous appelons les communautés musulmane et juive à redoubler d’efforts pour travailler ensemble, pour privilégier l’entre-connaissance contre l’ignorance stérile et néfaste. Nous avons besoin de dialogue constructif afin de limiter nos désaccords et d’identifier le plus grand nombre possible de domaines de coopération. On ne le dira jamais assez : les questions qui nous unissent sont bien plus nombreuses que celles qui nous divisent », a conclu, sur une note qui se veut positive, la déclaration qui a scellé un rapprochement unique entre deux instances représentatives de l’islam et du judaïsme britanniques.