MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 11 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 11 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Un musulman peut-il demander en mariage une femme qu’un autre homme a déjà sollicité ?

En Islam, toutes les propositions de mariage ne sont pas licites.
Autant il est interdit de demander en mariage une veuve durant son délai de viduité (`iddah), autant le musulman ne peut pas demander en mariage une femme qui a déjà été demandée par un autre musulman.

En effet, défier cet interdit reviendrait à créer de graves conflits entre deux hommes ou deux familles. Ainsi, si l’homme éprouve de l’affection pour une femme déjà attribuée à un prétendant, il ne doit pas s’en approcher sauf si l’autre homme abandonne sa promesse de mariage.
Dans ce cas, il peut librement émettre sa proposition de mariage dans le respect des règles d’Allah soubhanou wa ta’ala.

Le Prophète Muhammad (‘alayhi salat wa salam) a dit : «Le croyant est un frère pour les autres croyants. Il lui est donc déloyal d’acheter quelque chose qui a été achetée par son frère ou de demander en mariage une femme que son frère a déjà demandée, à moins que ce dernier ne lui en donne la permission.» (Hadith rapporté par Muslim).

Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : «Un homme ne doit pas demander en mariage une femme qu’un autre frère a déjà demandée, à moins que celui-ci se rétracte ou lui en donne la permission.» (Hadith rapporté par Boukhari).

Pour appuyer cette affirmation, nous pouvons citer Al-Tirmidhî, rahimullah, qui dit : «Mâlik Ibn Anas explique : “La désapprobation de demander en mariage celle qui est déjà demandée signifie que si un homme demande la main d’une femme et qu’elle accepte, il ne convient à personne de lui faire concurrence.”»

On peut imaginer qu’il y’a assez de femmes sur Terre pour chaque homme puisse trouver une compagne qu’il lui plaise tant par sa beauté que par sa piété.
Seul le chemin dicté par Allah soubhanou wa ta’ala est victorieux !

AJIB.FR
***


Norvège : des identitaires confondent les sièges d’un bus avec des femmes en burqa.

Quand la bêtise surpasse la méchanceté. Les internautes du groupe Facebook identitaire norvégien « Fedrelandet viktigst » (« La patrie d’abord ») se sont ridiculisés après avoir lâché un torrent de commentaires haineux sous une photo parodique.

Cette anecdote, relayée par Slate, s’est déroulée vendredi 28 juillet. Tout démarre lorsque Johan Slattavik publie dans le groupe une photo prise dans un bus vide avec la mention « Que pensez-vous de ça ? ».

Les sièges aux contours arrondis ressemblant à des burqas et c’est là que les internautes ont libéré leur haine dans les commentaires. « C’est vraiment effrayant. On devrait interdire ça parce qu’on ne sait jamais qui se cacher derrière (la burqa). Ça peut être des terroristes armés, sait-on jamais », « Tragique, effrayant, dégoûtant… », pouvait-on lire parmi la centaine de réactions.

La Norvège est aujourd’hui le théâtre de débats sur l’islam et l’intégration, comme dans de nombreux autres pays européens. La coalition de droite qui dirige le pays souhaite interdire le port de la burqa dans les écoles et universités. Le sujet fait débat car, pour une frange de l’opposition, une telle mesure stigmatiserait et isolerait une partie de la population de confession musulmane.

« J’ai posté la photo pour voir ce qui allait se passer », explique l’auteur de la publication qui reconnait avoir voulu « troller ». « Je dirais que le troll a été instructif. On peut faire la différence entre les critiques fondées sur l’immigration en Europe et le racisme ou la xénophobie aveugle. Je voulais percevoir cette différence et je pense avoir réussi avec cette photo», a ajouté Johan Slattavik.

saphirnews.com
***


Inde : l’armée dénonce les agressions contre les musulmans.

Des soldats de l’armée indienne ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre Narendra Modi, samedi 29 juillet. Les 114 militaires signataires soulignent que les agressions contre les minorités vont à l’encontre de leurs principes.

« Nous sommes témoins d’attaques sans précédent que nous ne pouvons ignorer. Ces attaques sont commises par des hindous se présentant comme « protecteurs des vaches » », ont-ils déclaré. Ils estiment qu’ils seront considérés comme « complices dans les préjudices qui seront causés au pays si nous ne montrons pas solidaires des valeurs libérales et laïques défendues par notre Constitution ».

Depuis le début de l’année 2017, plus d’une vingtaine d’attaques contre des musulmans en rapport avec des conflits pour des vaches ont été recensées.

Fin juin, Narendra Modi est sorti du silence, déclarant que « tuer des gens au nom du culte de la vache n’est pas acceptable ». Pourtant, son mouvement nationaliste hindou, le Bharatiya Janata Party (BJP), joue depuis plusieurs années, le jeu de la stigmatisation des musulmans pour mieux assoir ses succès électoraux.

Les soldats indiens ont rappelé dans leur courrier que « l’essence même de la démocratie et sa force se trouvent dans la diversité de la société. L’opposition n’est guère une trahison ». Ils ont aussi annoncé leur soutien à la campagne « Pas en mon nom » lancée par des centaines de citoyens de différentes villes indiennes qui souhaitent marquer leur opposition aux agressions islamophobes.

saphirnews.com
***


Amérique : Noor Tagoori, la première journaliste américaine voilée, sous le choc d’une agression verbale à caractère islamophobe.

Elle a l’étoffe d’une star de la télévision, mais sa notoriété grandissante ne l’a pas protégée de l’islamophobie désinhibée qui frappe à tout moment et en tout lieu, même au-dessus des nuages, Noor Tagoori, la première journaliste américaine voilée, incarnation d’un autre modèle féminin sur le petit écran, a été fortement ébranlée par sa récente confrontation avec le racisme anti-musulmans viscéral.

Loin de la terre ferme, où la violence islamophobe est à son paroxysme depuis l’accession de Trump aux plus hautes destinées, la jeune femme multi-casquettes, à la fois présentatrice, reporter et conférencière, croyait prendre de la hauteur en montant à bord d’un avion d’American Airlines, quand la remarque odieuse d’un passager l’a brutalement fait revenir à la dure réalité de ce bas monde.

A sa vue, ce sombre énergumène n’a pu retenir une phrase abjecte qui, bien que prononcée dans un murmure, fut très perceptible pour la malheureuse Noor Tagoori, saisie d’effroi alors qu’elle venait juste de prendre place dans son siège.

« Tuez-vous », lui a-t-il lancé avec un sourire sardonique, en lui jetant un regard noir. Effarée et meurtrie, l’étoile montante de la sphère médiatique, érigée en icône de la cybersphère par ses groupies inconditionnelles, ne s’attendait pas à ce que son vol soit gâché par l’expression d’une islamophobie aussi hargneuse.

Evitant de tomber dans le piège de la surenchère haineuse, elle a pris sur elle pour traiter son agresseur avec le plus grand mépris, l’ignorant superbement pendant tout le trajet. Mais une fois sur le tarmac de l’aéroport, elle s’est empressée de relater sur Twitter sa mésaventure dans les airs, son témoignage s’ajoutant aux nombreux autres récits accablants des victimes du fléau de l’islamophobie, en recrudescence dans l’Amérique de Trump.

Une Amérique, agitée par ses vieux démons, qui ne fait plus guère rêver, si l’on en juge par l’augmentation record du nombre de « groupes de haine » anti-musulmans qui a triplé en un an, passant de 34 en 2015 à 105 en 2016, soit une hausse affolante de 197%, la plus importante parmi tous les « groupes de haine » existants.

Si les paroles infâmes que l’un de ses concitoyens s’est autorisé à proférer, sans doute encouragé par une réthorique « trumpienne » électrisante, résonnent encore dans sa tête, Noor Tagoori peut heureusement compter sur la mobilisation de ses nombreux fans pour la réconforter.

Certains ont même appuyé là où le bât blesse, en affirmant que la situation aurait été tout autre, si ” un Arabe avait osé dire “Kill yourself” à un Blanc”, et ce, même s’il l’avait susurré…

oumma.com
***


Royaume-Uni: la généreuse donation d’une association musulmane à une banque alimentaire fait des heureux.

A Devizes, une jolie bourgade anglaise nichée dans un écrin de verdure, au cœur du comté de Wiltshire, la générosité et l’altruisme dont fait preuve la communauté musulmane locale, fidèle à ces deux vertus du coeur prônées par l’islam, est un vrai don du ciel pour la banque alimentaire et les personnes les plus démunies, rendues vulnérables par leur quête journalière de denrées de première nécessité.

Eprouvant un bonheur plus grand à donner qu’à recevoir, les fidèles ne se sont pas fait prier pour puiser dans leurs deniers personnels, afin d’apaiser la souffrance de ceux que la vie n’a pas épargnés et remplir les estomacs de ces grands laissés-pour-compte de nos sociétés d’abondance et de consommation, que l’islam enjoint de ne pas laisser au bord du chemin.

Désireux de tendre la main aux êtres les plus fragiles et précarisés, conformément aux enseignements humanistes du Coran, les membres de l’association islamique de Devizes se sont fait un devoir de remettre un chèque d’un montant de 850 Euros à Peter Brirly, le directeur de la banque alimentaire.

Avant de faire bien des heureux, leur précieuse contribution a d’abord comblé de joie le responsable de cet organisme de bienfaisance qui, toute l’année durant, ne ménage pas ses efforts pour collecter et distribuer des vivres aux plus déshérités du comté.

Touché en plein coeur par cette donation substantielle, Peter Brirly est intarissable d’éloges envers l’esprit de solidarité et d’entraide qui anime les habitants musulmans de Devizes, se réjouissant de la nomination de Monsieur Hosseini, l’une des figures de l’association islamique, au sein de son Comité de direction.

« Nos concitoyens musulmans m’ont aussi beaucoup aidé lors de la fête de fin du Ramadan, et je suis heureux que Monsieur Hosseini ait été choisi pour siéger au sein de notre Comité de direction. Nous ferons bon usage de cette somme d’argent providentielle offerte par la communauté musulmane, avec la générosité qu’on lui connaît. Elle servira à améliorer notre logistique et à trouver de nouvelles solutions, plus efficaces et pérennes, pour venir en aide aux plus nécessiteuxe », a-t-il déclaré, avant de prendre volontiers la pose tout sourire, entouré de ses généreux donateurs, en brandissant le chèque d’une valeur inestimable à ses yeux.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un projet de loi sioniste pour l’exécution des auteurs des attaques anti-israéliens
.
Des membres du parti Likoud sioniste ont décidé de proposer un projet de loi visant à modifier le Code pénal actuel en Israël, afin de mettre en œuvre l’exécution des assaillants palestiniens.
.
L’ambassadeur russe en Iran: Hamas est un mouvement national et Moscou ne le considère pas terroriste
.
Corruption: un proche de Netanyahu convoqué dans le scandale des sous-marins
.
Responsable américain: Le conflit israélo-palestinien pourrait ne pas être résolu
.
Arrestations massives dans les rangs du Hamas en Cisjordanie
.
Critiques palestiniennes face au silence des Etats-Unis au sujet des colonies israéliennes
.
L’OCI dénonce les actions provocatrices de l’occupation contre Al-Aqsa et Jérusalem
.
Bardawil: Nous ne changerons pas nos principes et ne renoncerons pas à nos alliés
.
La marine d’occupation tire des projectiles en direction des rivages de Gaza
.
Amnesty: L’occupation s’en prend à une foule pacifique à Jérusalem
.
Al-Quds: Les forces d’occupation renforcent leur présence pour protéger une marche de colons
.
L’occupation construit un nouvel avant-poste colonial dans le nord de la Cisjordanie
.
Pékin dévoile un plan pour résoudre le conflit palestino-israélien
.
L’Occupation détruit le village d’al-Araqib pour la 116ème fois
.
5 Jérusalémites arrêtés sur les entrées d’al-Aqsa
.
Un politique mexicain visite les colonies sionistes en Cisjordanie et refuse le boycott
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 5 Ramadan 1438.

Flash info du 5 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ramadan : un entrainement à la taqwa.

Ce serait une erreur de restreindre la compréhension du Ramadan à la seule privation de nourriture et de relations intimes. En effet, Allah, parce qu’Il est Le Sage, n’a pas interdit la consommation d’aliments et la satisfaction des besoins charnels pendant la durée quotidienne du jeûne pour que le croyant se « fasse mal ». Mais Il a voulu qu’il apprenne à patienter face aux désagréments qu’engendre le délaissement des choses vers lesquelles penche naturellement la nature humaine.

Effectivement, qu’est-ce qui pousse le plus l’Homme à désobéir à son Seigneur si ce n’est l’envie effrénée d’assouvir ces penchants? Qu’est-ce qui empêche le plus celui-ci d’obéir aux ordres d’Allah si ce n’est ses instincts charnels? Or, la crainte d’Allah (taqwa) consiste justement en l’obéissance aux ordres divins et en l’éloignement de ses interdits, chose que le musulman ne peut acquérir qu’en maîtrisant ce qui en lui fait obstacle à cette qualité. Ainsi, Allah a fait de l’obligation du jeûne de ce mois un moyen efficace d’entraînement à la piété (taqwa), qu’Il a alors placé comme l’objectif suprême du Ramadan: { O vous qui avez cru, il vous a été prescrit le jeûne (du Ramadan) comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédé, afin que craignez Allah} ( Al Baqara v. 183). C’est-à-dire: afin que vous acquériez la piété (taqwa).

Patience et récompenses.

Ceci implique que chaque musulman et musulmane fasse un effort sur soi-même pour adopter le comportement le plus correct et le plus digne qui soit.

Selon Abou Hourayra (rah), le Prophète (saw) a dit: « Allah a dit : Chaque œuvre du fils d’Adam est pour lui sauf le jeûne qui est pour Moi et Je rétribue par sa cause. Le jeûne est un bouclier contre le feu de l’Enfer, ainsi, lorsque l’un d’entre vous entreprend un jeûne qu’il ne prononce pas de paroles grossières, qu’il n’élève pas sa voix sans raison, et si quelqu’un l’insulte ou le combat qu’il se contente alors de dire: je suis en état de jeûne. Par Celui dont l’âme de Mohammed est dans la main, l’haleine du jeûneur est plus appréciée d’Allah que l’odeur du musc. Le jeûneur a deux joies: une au moment de la rupture de son jeûne et une autre lorsqu’il rencontrera son Seigneur. » (Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Abou Daoud, At-Tirmidhi).

De fait, si le croyant est récompensé jusqu’à dix fois son salaire pour ses bonnes actions, cette rétribution est décuplée par Allah, et ceci parce que le jeûne amène la personne à devoir patienter de plusieurs manières :
– Le jeûneur patiente pour l’obéissance d’Allah puisqu’il supporte les difficultés que peut impliquer le jeûne afin de répondre à l’obligation divine.
– Il patiente aussi face à la désobéissance et aux péchés en évitant tous ce qui peut nuire à son jeûne, comme le mensonge, les insultes et tout ce qu’Allah a interdit.
– Il patiente face aux décisions divines, car il se peut, par exemple, que certaines journées du Ramadan soient plus difficiles que d’autres à cause de la chaleur, de la fatigue, ou de situations diverses voulues par Allah.

D’ailleurs, le mois de Ramadan est parfois surnommé le mois de la patience. Comme l’a rapporté Abou Nou’aim d’un hadith d’Ibn Mas’oud (rah) le Prophète (saw) a dit: « La patience est la moitié de la foi » , et qu’il a aussi dit: « Le jeûne est la moitié de la patience » (rapporté par At-Tirmidhi et Ibn Maja), il en découle logiquement selon l’imam Al Ghazali que le jeûne représente le quart de la foi. Ceci explique alors pourquoi il possède un statut si particulier auprès d’Allah, et pourquoi il convient de mettre toutes les chances de notre côté en faisant de ce mois de Ramadan un mois d’adoration, de lecture du Coran, d’invocations, de prières, d’aumônes, et de toutes formes de bonnes actions possibles.

Miséricorde et Pardon.

Et comment pourrait-il en être autrement alors qu’Allah nous a donné des moyens supplémentaires pour y parvenir ? Le Prophète (saw) a dit: « Lorsqu’entre le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes, les portes de l’Enfer sont fermées, et les démons sont enchaînés » (Unanimement reconnu authentique). De plus, selon Salman Al Farisi (rah): Le Messager d’Allah (saw) nous fit un sermon le dernier jour de Cha’ban, où il dit:

« O vous les gens! Un mois noble et béni vous a recouvert de son ombre. Un mois dans lequel se trouve la nuit du destin, meilleure que mille mois, un mois dont Allah a rendu le jeûne obligatoire, et la prière de nuit acte de bienfaisance. Quant à celui qui œuvre dans ce mois par un bien , il sera comme celui qui a accompli une obligation en dehors de celui-ci. Et quant à celui qui y fait une obligation, il sera comme celui qui en a accompli soixante-dix en dehors de celui-ci. C’est le mois de la patience, et la patience n’a d’autre récompense que le Paradis. C’est le mois de la consolation et du réconfort, un mois dans lequel la subsistance du croyant est augmentée. Celui qui permet à un jeûneur d’y rompre son jeûne, il aura la récompense de l’affranchissement d’un esclave et l’absolution de ses péchés. »

Nous dîmes: O Messager d’Allah, nous n’avons pas tous la possibilité de permettre à un jeûneur de rompre son jeûne? Il dit : « Allah donne cette récompense à quiconque permet à un jeûneur de rompre son jeûne même s’il ne le fait qu’avec un peu de lait ou une datte ou une gorgée d’eau; et celui qui rassasie un jeûneur se voit pardonnés ses péchés, et son Seigneur l’abreuvera le jour du jugement d’une gorgée de mon bassin (al kawthar) après laquelle il n’aura plus jamais soif jusqu’à ce qu’il entre au Paradis, et il aura la même récompense que lui sans que cela ne diminue rien de son salaire. Et c’est un mois dont le début est miséricorde, le milieu pardon, et la fin affranchissement du feu de l’Enfer. Et quant à celui qui y allège le fardeau de son esclave, Allah l’affranchira du Feu. » ( Rapporté par Ibn Khouzaïma et Al Bayhaqi)

Qu’Allah nous fasse parvenir Ramadan et qu’Il nous permette d’y acquérir la piété.

AJIB.FR
***


Découvrez ce que cette journaliste américaine a déclaré concernant l’Islam suite à son Hajj.

Cette américaine âgée de 53 ans a embrassé l’Islam depuis ses 40 ans.
Elle a vécu sa reconversion comme une renaissance et ne comprend pas l’islamophobie ambiante dans certains pays occidentaux.

Ce qui prouve, malgré les idées préconçues, que l’Islam n’attire pas les analphabètes en manque de reconnaissance communautaire, c’est qu’elle est journaliste de métier et a grandi dans une famille de fervents catholiques.
Sa curiosité à l’égard de l’Islam est née d’un reportage mené dans le but d’aller à la rencontre de musulmans.
«J’aime l’Islam en raison de sa pureté, sa simplicité et sa vérité. Les musulmans que j’avais rencontrés étaient vraiment agréables, patients et bien éduqués».
Suite à de nombreux échanges avec des croyants, elle a décidé d’approfondir sa connaissance de l’Islam.
«La partie la plus difficile a été d’abandonner ma conviction que Jésus était le fils de Dieu. En fin de compte, ce sont les passages du Coran où Dieu nous dit qu’il n’a pas été engendré ni n’a engendré qui m’ont finalement aidée. En outre, Jésus occupe une place importante dans l’Islam donc je ne l’ai pas abandonné mais juste l’idée qu’il est Dieu».

Ce magnifique témoignage a eu lieu après son son pèlerinage au Hajj où elle a pu exprimer son adoration pour Allah (soubhanou wa ta’ala) entourée d’une Umma unie.
«Les musulmans prient en direction de la Kaaba, où qu’ils soient dans le monde…»
«Le fait de voir la Kaaba juste en face de moi, après toutes ces années était un moment fort que je n’oublierai jamais.»
«Ce que j’attendais le plus de ce voyage était de trouver une relation plus profonde avec mon Créateur, de me rendre à l’endroit où je suis certaine de ma conviction que Dieu est tout ce que je dont j’ai et j’aurai toujours besoin.»

AJIB.FR
***


Le comportement à adopter pendant le mois béni de Ramadan.

Le mois de Ramadan, représente l’occasion de faire de bonnes actions et d’effectuer des actes d’adoration. En effet, le mois de Ramadan ne doit pas se résumer au fait de jeûner, bien que cela en soit le fondement. Que convient-il donc de faire au delà du jeûne durant ce mois béni ? Plongeons au cœur du comportement à avoir durant le mois de Ramadan…

Le mois de Ramadan ou « le mois du Coran ».

Le Saint Coran a été révélé durant le mois de Ramadan. C’est ainsi qu’il est communément nommé « le mois du Coran ». En effet, il a été révélé pour la première fois au Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) lors de la Nuit du Destin, dans la grotte Hira. Comment honorer la période durant laquelle le Livre d’Allah est descendu sur Son Messager (‘alayhi salat wa salam), si ce n’est en lisant quotidiennement le Saint Coran ?

Notons que ‘Abdullah ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a rapporté que « le Prophète (‘alayhi salat wa salam) était le plus généreux des hommes. Il l’était encore plus en Ramadan lorsqu’il recevait la visite de Jibril (‘alayhi salam). Il le rencontrait alors chaque nuit et le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui soumettait le Coran. Ainsi devenait-il plus généreux encore que les vents chargés de pluie ». (Al Boukhari). La générosité dont il est question dans ce contexte est relative au Noble Coran. Ce récit nous informe que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) adoptait un comportement particulier envers le Livre d’Allah pendant ce mois béni.

Ce hadith est célèbre car il est le seul à évoquer les « révisions » du Saint Coran que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) effectuait durant le mois béni de Ramadan. Si le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) consacrait du temps au Noble Coran durant les nuits de Ramadan, ne devrions-nous pas nous appliquer afin d’en faire autant ?

Il convient donc à chacun d’entre nous de prendre le temps afin de lire la Parole de notre Créateur. Cela nous permettra de prendre davantage en considération la perfection, le sens, la profondeur et la véracité du Message. Pour ceux qui ont des difficultés avec l’organisation et la gestion du temps, il existe de nombreux sites proposant des plannings pour la lecture du Saint Coran. Cela permet aux frères comme aux sœurs de se fixer des objectifs quotidiens quant à la lecture du Livre d’Allah.

Le Docteur Al Ajami écrit au sujet du trésor qu’est la lecture du Noble Coran durant le mois de Ramadan : « Sourd à toutes autres paroles que celles de Dieu, aveugle à toutes images autres que les paraboles du Coran, muet à tout propos autre que le Coran. Dans la solitude des nuits de veille, le Coran comme unique lumière ». Macha Allah !

Effectuer des prières surérogatoires lorsque « notre Seigneur descend chaque nuit au ciel le plus bas ».

Les prières surérogatoires possèdent de nombreux mérites. En effet, ces prières n’étant pas obligatoires, les tentations afin de ne pas les accomplir nous semblent d’autant plus séduisantes. Cependant, il ne faut pas tomber dans l’insouciance. Nous devons profiter du mois béni de Ramadan afin de nous rapprocher de notre Seigneur notamment en effectuant des prières surérogatoires.

Ces prières sont un grand bienfait, particulièrement durant la nuit. En effet, « notre Seigneur descend chaque nuit au ciel le plus bas, lorsqu’il ne reste qu’un tiers de la nuit. Il dit alors : « Qui m’invoque, que Je lui réponde. Qui me demande, que Je lui donne. Qui implore mon pardon, que Je lui pardonne » », selon Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée). Oserions-nous négliger ce bienfait émanant de notre Créateur ? Bien que nous ne puissions mesurer l’ampleur de ce qu’Allah nous offre en descendant pour entendre nos prières, nous pouvons profiter de ce grand bienfait !

Nous devons profiter de ce mois béni afin de faire des prières surérogatoires ! La prière de nuit nous permettra de bénéficier du pardon d’Allah et de l’exaucement de nos demandes. Qu’attendons-nous pour nous lever afin de L’invoquer ? Le mois de Ramadan est un bienfait pour nos cœurs, nos âmes et notre foi al hamdouliLlah. C’est donc le moment idéal afin de consacrer des prières surérogatoires à notre Créateur, ne serait-ce que pour nous faire pardonner nos péchés et augmenter notre foi.

Qu’Allah accepte notre jeûne ainsi que nos prières surérogatoires durant ce mois béni. Qu’Il nous facilite la lecture de Sa Parole ainsi que la méditation sur Ses Versets.

AJIB.FR
***


L’armée française demande aux forces irakiennes d’éliminer 30 djihadistes français à Mossoul.

Depuis près de six mois, l’armée irakienne accompagnée des milices chiites tentent de reprendre la ville de Mossoul à l’organisation jihadiste « Etat Islamique ». Les forces occidentales sont également présentes sur place, en tant que soutien aérien tandis que les forces spéciales appuient les militaires irakiens et miliciens chiites.

Le Wall Street Journal révèle que les forces spéciales françaises ont donné une liste de 30 jihadistes français à tuer. Selon la même source, les français engagés chez l’EI ont été tués par l’artillerie irakienne et les troupes au sol en utilisant les coordonnées de localisation et d’autres informations fournies par les forces françaises pendant la bataille.

Les forces spéciales françaises se sont engagées depuis des mois avec les soldats irakiens pour chasser et tuer des ressortissants français qui ont rejoint les rangs supérieurs de « l’Etat islamique », selon des officiers irakiens et des fonctionnaires français actuels et anciens.

« Ils s’occupent [des djihadistes français] ici, parce qu’ils ne veulent pas s’en occuper à la maison », a confié un haut responsable irakien du contre-terrorisme.

Les commandants irakiens qui ont mené les combats à Mossoul ont déclaré que les forces spéciales françaises ont fourni aux troupes de lutte contre le terrorisme irakiennes les noms et les photographies d’environ 30 hommes identifiés comme des cibles de grande valeur.

Une information qui pourrait relancer les débats sur la possibilité de tuer des citoyens français qui ont rejoint une organisation jihadiste. Les mêmes débats ont lieu aux Etats-Unis suite aux « éliminations ciblées » depuis des drones contre des citoyens américains dans les rangs de l’EI ou d’Al Qaëda.

islametinfo.fr
***


Equipe de france de football : Jacques Faty sanctionné et des joueurs virés de l’équipe de France après une prière.

Jacques Faty a décidé cette semaine de révéler la raison pour laquelle il a perdu son brassard de capitaine lorsqu’il évoluait dans l’équipe de France des moins de 19 ans (espoirs) entre 2003 et 2006.

L’ancien joueur de l’Olympique Marseille, passé par la Turquie, la Chine et l’Australie, raconte avoir effectué dans les douches une prière avec son coéquipier de l’époque Franck Ribéry et deux autres coéquipiers, tous de confession musulmane. Le coach des gardiens a vu la scène et a averti René Girard, l’entraîneur de l’époque. Résultat : seul Franck Ribéry, « joueur en devenir », est épargné, aucune sanction n’ayant été prononcé contre lui.

Jacques Faty va rester dans l’équipe mais il perd son brassard de capitaine. Les deux autres ne seront en revanche plus rappelés.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Philippines : l’armée en proie aux combats contre Daesh.

Marawi, une ville de 200 000 habitants sur l’île de Mindanao, au sud des Philippines, est en proie à une situation chaotique depuis le 23 mai et les assauts entre l’armée philippine et des combattants du groupe Maute, qui a prêté allégeance à l’Etat islamique. La ville à majorité musulmane a été quasiment entièrement évacuée mais environ 2 000 civils sont encore otages du groupe terroriste. Les autorités philippines ont exhorté, mardi 30 mai, les combattants retranchés dans certains quartiers de Marawi à se rendre afin d’épargner les civils, qui seraient une centaine à avoir péri depuis leur incursion.

Estimés à environ une centaine de personnes, les insurgés résistent depuis une semaine aux bombardements et affrontements terrestres de l’armée régulière. « Nous donnons à ceux qui sont à l’intérieur une possibilité de se rendre. Il vous reste une chance de déposer les armes » a déclaré le porte-parole de l’armée Restituto Padilla à la radio DZBB. « Ce sera mieux si vous le faites, ainsi personne d’autre ne sera mêlé à tout ça, et aucun bâtiment supplémentaire ne sera détruit », a-t-il ajouté.

Les autorités avaient lancé, mardi 23 mai, une opération de chasse à l’homme contre Isnilon Hapilon, chef du groupe armé Abu Sayyaf et responsable de l’Etat islamique aux Philippines. L’offensive s’est révélée être un échec et plusieurs dizaines de combattants ont accouru pour affronter l’armée et saccager la ville de Marawi en brandissant des drapeaux noirs de Daesh. Une quinzaine de personnes dont un prêtre ont été très tôt pris en otage dans une église. Depuis, aucune nouvelle n’est parvenue sur leur état.

Le président Rodrigo Duterte a proclamé la loi martiale dans la région de Mindanao. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) affirme que la situation des quelques 2 000 civils, en plus d’être mise en danger par les combats, est rendu précaire par le manque de nourriture, d’eau et de médicaments.

saphirnews.com
***


France : Festival Nyansapo : Mwasi réclame des excuses « fermes » d’Anne Hidalgo.

L’extrême droite peut se féliciter d’avoir mobilisé la maire de Paris Anne Hidalgo sur une polémique qui n’avait, en réalité, pas lieu d’être. La cible ? Le collectif Mwasi, à l’origine du festival afroféministe Nyansapo et accusé de « racisme anti-Blancs ».

L’événement, prévu du 28 au 30 juillet à Paris, est programmé depuis un temps pour accueillir plusieurs espaces. Outre un espace « ouvert à tou-te-s », trois autres sont programmés dans le cadre du festival : « non mixte femmes noires », « non mixte personnes noires », « non mixte femmes racisées », l’idée étant de permettre aux premières concernées par le système de domination raciste de s’exprimer librement en des lieux et des temps bien précis dans des locaux privés. Une forme d’organisation qui a d’abord soulevé des hauts-le-cœur de la fachosphère, qui n’a eu de cesse, ces derniers jours, de crier à tort et à travers que le festival est « interdit aux Blancs ».

Quand Anne Hidalgo s’en mêle.

La polémique a pris une toute autre dimension dimanche 29 mai lorsque s’en sont mêlées des associations comme la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), qui a dénoncé le festival en estimant que Rosa Parks, figure historique de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, « doit se retourner dans sa tombe ». « Ce festival est avant tout une nouvelle provocation car fondée ostensiblement sur l’interdiction d’espaces aux hommes et aux personnes qui ne seraient pas afro-descendants », a jugé plus tard SOS Racisme, accusant l’événement d’être « discriminatoire ».

Reprenant les dires de la Licra, Anne Hidalgo a déclaré sa volonté de demander l’interdiction du festival, indiquant qu’elle entend « saisir le préfet de police en ce sens » et se réserver « la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination ». Des accusations graves qui ont poussé le collectif Mwasi et La Générale, lieu d’accueil du festival situé dans le 11e arrondissement parisien, à s’en défendre, indiquant être « la cible d’une campagne de désinformation et de fake news orchestrée par l’extrême droite la plus puante ».

« Nous sommes attristés de voir certaines associations antiracistes se laisser manipuler ainsi. Elles se retrouvent paradoxalement du côté des racistes à stigmatiser celles et ceux qui militent pragmatiquement pour les valeurs d’égalité et de respect », lit-on dans le communiqué publié dimanche 28 mai. La Générale, qui a déjà été amenée à travailler avec Mwasi, « est historiquement un lieu de débats féministes et antiracistes, et non un lieu d’idéologies ».

De quelle fermeté parle la maire de Paris ?

La polémique a connu un nouveau rebondissement lundi 29 mai lorsque Anne Hidalgo a indiqué sur Twitter que, « à la suite de (son) intervention ferme hier auprès des organisateurs, une solution claire a été établie », à savoir que « le festival organisé dans un lieu public sera ouvert à tous. Des ateliers non mixtes se tiendront ailleurs, dans un cadre strictement privé ». Une déclaration qui a déclenché les foudres du collectif Mwasi pour la simple et bonne raison que le festival était prévu… pour se passer sous cette forme, et aucune autre, martèlent les organisatrices du festival.

« Nous découvrons, non sans étonnement que Madame Hidalgo, sous entend qu’une intervention « ferme » de sa part nous aurait fait changer notre programme et son déroulé. Il n’y a rien de plus faux. Le festival a toujours été organisé sous cette forme », indique Mwasi dans un communiqué lundi en fin de journée.

La maire de Paris « met au défi le réel en essayant de trouver une sortie par le haut, d’une polémique qui aurait pu être évitée si ses équipes ou elle-même avaient pris la peine de se renseigner, en regardant notre site par exemple », ajoute le collectif. « Après des jours de diffamation, insultes, pressions subies par le collectif, La Générale, les personnes et les organisations qui soutiennent le festival, nous attendons des excuses de la mairie de Paris, excuses que, nous espérons, seront toutes aussi fermes. » La polémique a eu du bon sur un point pour le collectif Mwasi : plus de 5 300 € ont été collectés via une cagnotte en ligne qui ne décollait guère avant dimanche. La somme assurera ainsi l’organisation d’un festival plus attendu que jamais.

saphirnews.com
***


Etats-Unis : les musulmans lancent un appel aux dons pour soutenir les familles de deux hommes tués par un suprémaciste blanc.

A Portland, dans l’Oregon, l’émotion est à son paroxysme depuis ce vendredi 26 mai funeste, marqué par un double homicide odieux, commis par un suprémaciste blanc, qui a coûté la vie à deux hommes, aujourd’hui salués en héros par une ville qui les pleure : Ricky John Best, 53 ans, un père de quatre enfants, vétéran de l’armée américaine qui travaillait au sein de la mairie de Portland, et Taliesin Namkai-Meche, 23 ans, diplômé d’économie, qui avait rejoint un cabinet de conseil auprès du groupe Cadmus.

Les hommages poignants se succèdent depuis ce jour tragique où ils ont été poignardés mortellement à bord d’un tramway par Jeremy Joseph Christian, un raciste de la pire espèce qui insultait deux adolescentes terrifiées, dont l’une était musulmane et voilée, après s’être courageusement interposés en tentant vainement de calmer sa fureur.

Ils étaient près d’un millier à se rassembler, samedi 27 mai, sur les lieux du drame, pour s’incliner devant la mémoire de ces deux héros du quotidien dont le destin a été foudroyé par l’islamophobie violente qui, ce vendredi-là, a culminé dans la folie meurtrière.

Ce double crime sauvage qui a blessé grièvement une troisième personne, Micah Fletcher, un étudiant de 21 ans qui, cruelle ironie du sort, s’était brillamment illustré dans un concours de poésie en condamnant l’islamophobie, a fortement ébranlé la communauté musulmane de Portland, alors que l’heure de célébrer le Ramadan venait de sonner.

Sous l’impulsion de deux associations musulmanes, Muslim Education Trust et Celebrate Mercy, un appel aux dons en ligne a été immédiatement lancé avec le hashtag #Muslims4Portland, afin de soutenir les familles des victimes frappées par un deuil insoutenable. « Nous entendons répondre à la haine avec l’amour, au mal avec le bien, comme notre foi nous l’enseigne, et envoyer un puissant message de compassion à travers l’action », ont déclaré leurs responsables dans un communiqué commun.

L’objectif de 80 000 dollars que s’étaient fixées les deux organisations musulmanes a été très vite pulvérisé pour friser les 300 000 dollars, lundi 29 mai. “Aucune somme d’argent ne ramènera les victimes, mais nous espérons alléger le fardeau des familles d’une manière ou d’une autre et montrer notre sincère appréciation de leur acte héroïque contre l’islamophobie”, ont-elles précisé, avant d’inciter à se fédérer sous le cri de ralliement : “Tous ensemble contre la haine”.

Mis hors d’état de nuire après avoir pris la fuite, Jeremy Joseph Christian, 35 ans, a été placé sous les verrous, laissant une ville accablée dans son sillage raciste macabre.

oumma.com
***


Trump ne célébrera pas l’Aïd el-Fitr à la Maison Blanche.

C’en est-il fini des soirées ramadaniennes à la Maison Blanche ?

Démarrée de manière fracassante, la présidence Trump inaugure une ère nouvelle à bien des égards, de celle qui rompt brutalement avec la tradition, vieille de près de deux décennies et instituée par l’ex-secrétaire d’Etat de Clinton, Madeleine Albright, célébrant l’Aïd el-Fitr en grande pompe dans l’enceinte de la Maison Blanche.

Nul besoin d’être grand clerc pour deviner que le nouvel homme fort de Washington, sinistre artisan du décret anti-immigration, allait volontiers sacrifier ce grand rituel gouvernemental sur l’autel de son islamophobie d’Etat, sans s’embarrasser de formules de politesse, ni de justifications…

Dans les antichambres du pouvoir, les langues se délient au sujet du refus opposé par Rex Tillerson, l’actuel secrétaire d’Etat américain, à la demande du Bureau de la religion et des Affaires mondiales d’accueillir cet événement incontournable, qui était inscrit à l’agenda présidentiel depuis dix-huit ans.

« Les ambassadeurs américains sont encouragés à célébrer le Ramadan, à travers diverses opérations événementielles qui se déroulent chaque année dans le monde », a botté en touche le Département d’Etat via un communiqué officiel des plus laconiques, cité par le Washington Post, sans fournir la moindre explication sur les raisons de la disparition soudaine de ce grand rendez-vous annuel washingtonien, marquant la fin d’une époque.

Si, pour ses prédécesseurs, fêter l’Aïd el-Fitr n’était pas un legs empoisonné, il n’en va pas de même pour le populiste Trump, dont on peut avancer sans risque de se tromper qu’il rechigne à perpétuer une autre tradition entrée dans les us et coutumes de la Maison Blanche : présider un dîner de gala dans le cadre d’un Iftar de prestige, en présence de personnalités musulmanes triées sur le volet, au son d’un « Ramadan Karim » qui lui écorcherait la bouche…

Pour nombre de musulmans américains, encore sous le choc de sa campagne incendiaire et profondément affectés par son ostracisme anti-musulmans, le contraire eût été non seulement stupéfiant, mais aussi très malvenu, et c’est un euphémisme. Un sentiment que partagent pleinement des figures de l’islam aux Etats-Unis, lesquelles ont confié qu’elles n’hésiteraient à boycotter les soirées ramadaniennes dont Trump serait l’hôte et le maître de cérémonie.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation attaque les gardiens d’al-Aqsa et protège l’invasion de 161 colons
.
La police d’occupation israélienne a attaqué mardi matin les gardiens de la mosquée sainte d’al-Aqsa, qui ont fait face à l’invasion des dizaines de colons dans les esplanades de la mosquée via la porte des Maghrébins.
.
Un pêcheur palestinien blessé par les tirs de l’occupation au nord de Gaza
.
Arrestations lors de raids en Cisjordanie
.
Human Rights Watch: 90 000 maisons à Jérusalem sont menacées de démolition
.
La colonie de Revava ravage les terres de Salfit
.
Libération du député Abou Teir
.
Larijani félicite Haniyeh pour son élection comme chef du Hamas
.
Naplouse: Lancement du carnaval de la libération pour le 50e anniversaire de la Nakba
.
Le Hamas met en garde contre le nouveau « projet politique » parrainé par les américains
.
L’occupation inflige une amende à une prisonnière de Naplouse
.
L’occupation arrête un pèlerin de Yaboud au passage de Karama
.
Un projet de loi prévoit d’annexer des colonies de Jérusalem occupée
.
Des dizaines de colons prennent d’assaut Al-Aqsa le 3ème jour du Ramadan
.
Hamas: La réunion du gouvernement israélien sous al-Bouraq est une mesure très grave
.
20 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et Jérusalem occupée
.
Israël approuve la construction d’une nouvelle colonie à Naplouse
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information