MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Shawwal 1438.

Flash info du 9 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Menace de guerre contre la Corée du Nord.

Après son entretien avec le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in, le 30 juin, Donald Trump a encore durci le ton contre la Corée du Nord. « La patience stratégique avec le régime nord-coréen est terminée. Ensemble, nous faisons face à la menace du régime dangereux et brutal de Corée du Nord. Les programmes nucléaire et balistique de ce ce régime exigent une réponse déterminée », a déclaré le président américain. Pour la première fois, Washington a également annoncé des sanctions contre une banque chinoise accusée de coopérer avec Pyongyang.

Si la fonction des médias dominants est de substituer l’imaginaire à la réalité, la représentation occidentale de la Corée du Nord n’échappe pas à la règle. Vu de l’Ouest, il est vrai que Pyongyang fait figure d’accusé idéal. Cette « monarchie rouge », ce « régime ubuesque », ce « goulag asiatique » réunit les stigmates de tout ce que l’homo occidentalis est censé détester. Désigné par les grands prêtres du droit-de-l’hommisme comme l’incarnation du Mal, cet Etat honni ferait peser, selon le secrétaire d’Etat US Rex Tillerson, « la pire des menaces sur la paix mondiale ».

Mais de quelle menace s’agit-il ? Depuis son entrée fracassante dans le club des puissances nucléaires, en octobre 2006, la Corée du Nord est mise au ban des nations. Contre ce petit pays, la « communauté internationale » phagocytée par Washington a mobilisé les grands moyens. Résolutions onusiennes, sanctions économiques et manœuvres militaires se succèdent, sans relâche, pour isoler le régime fautif. Rangée par les USA dans la catégorie des « Etats voyous », la République populaire démocratique de Corée est dans la ligne de mire.

La propagande occidentale dépeint Kim Jong-un comme un tyran sanguinaire faisant joujou avec la bombe, mais cette caricature peine à masquer la réalité des rapports de force. Inutile d’être un grand expert, en effet, pour comprendre que la stratégie nucléaire nord-coréenne est purement défensive. Dissuasion du faible au fort, sa finalité est d’exposer l’agresseur à des représailles, et non de prendre l’initiative des hostilités. Les Nord-Coréens veulent échapper au sort de l’Irak et de la Libye, pulvérisés par les USA et leurs supplétifs pour avoir le bonheur de goûter les bienfaits de la démocratie importée manu militari.

Le bellicisme prêté à Pyongyang, en réalité, relève d’une inversion accusatoire dont le soi-disant « monde libre » est coutumier. Prompts à donner des leçons de morale, les USA sont les seuls à avoir utilisé l’arme nucléaire. A Hiroshima et Nagasaki, en août 1945, ils l’ont fait sans hésitation et n’en éprouvent aucun remords. Non seulement ce massacre de masse (plus de 220 000 morts) fut d’une barbarie sans nom, mais il n’avait aucune justification militaire. Le Japon était prêt à capituler, et le recours à l’arme atomique visait à intimider l’URSS, dont les troupes écrasaient l’armée japonaise en Mandchourie.

Pour la « nation exceptionnelle » à la « destinée manifeste », carboniser des centaines de milliers de femmes, d’enfants et de vieillards ne pose aucun problème sur le plan moral. Pour fêter l’anniversaire de la double explosion, les généraux US aimaient déguster en famille une pâtisserie en forme de champignon atomique. Cinq ans plus tard, les mêmes galonnés à la bonne conscience indécrottable déchaînèrent les feux de l’enfer contre les Coréens. Ces derniers échappèrent de peu à l’apocalypse nucléaire rêvée par MacArthur, mais ils subirent les effets dévastateurs d’une arme nouvelle : le napalm. Pendant la guerre de Corée, l’US Air Force fit un usage massif de cet explosif incendiaire, et la plupart des grandes villes du Nord ont été détruites.

Imagine-t-on une guerre qui anéantirait 60 millions d’Américains en les carbonisant avec des bombes incendiaires ? C’est ce que la Corée du Nord a subi entre 1950 et 1953. Déversant davantage de bombes sur la péninsule que sur le Japon entre 1942 et 1945, les généraux du Pentagone ont massacré sans état d’âme 3 millions de personnes, soit 20% de la population de ce petit pays. On se doute bien que de telles broutilles n’entacheront jamais le prestige inégalé dont jouit l’Oncle Sam dans les contrées occidentales. Mais à la lumière de cette histoire on comprend mieux, en revanche, la hargne anti-impérialiste des Nord-Coréens.

Il n’y a pas que le passé, au demeurant, qui incite à relativiser la passion de Washington pour la paix dans le monde et l’amitié entre les peuples. Lorsque les USA jouent la vertu outragée et brandissent l’épouvantail nord-coréen, on finirait presque par oublier qu’ils détiennent 4 018 têtes nucléaires, alors que la République populaire démocratique de Corée en possède une dizaine. Les cinq essais nucléaires nord-coréens ont provoqué des torrents d’indignation en Occident, mais les USA en ont réalisé plus d’un millier. Enfin, ce n’est pas la Corée du Nord qui a pris l’initiative de nucléariser la péninsule, mais les USA en 1958.

Lorsqu’on demande ce que viennent faire des porte-avions US dans la région, la propagande répond que la Corée du Nord est un Etat-voyou qui a violé le traité de non-prolifération nucléaire. Mais un Etat souverain est libre de dénoncer un traité international, et Pyongyang a la mérite d’avoir annoncé la couleur en se retirant du TNP. De ce point de vue, sa situation est beaucoup moins scandaleuse que celle d’Israël. Car cet Etat non-signataire du TNP détient 300 têtes nucléaires avec la bénédiction des puissances occidentales, alors qu’il bombarde ses voisins et colonise des territoires qui ne lui appartiennent pas.

Les dirigeants nord-coréens ont beau user d’une rhétorique grandiloquente, ils ont les pieds sur terre. La puissance militaire de cet Etat de 25 millions d’habitants représente 2% de celle des USA, et sa seule ambition est de prévenir une agression extérieure dont la perspective n’a rien d’irréel. Réduits à l’impuissance au Moyen-Orient, les docteurs Folamour du Pentagone rêvent d’en découdre avec ce pays récalcitrant. Ils ont installé un bouclier anti-missiles en Corée du Sud, dépêché dans la région un puissant groupe aéro-naval, et largué dans la montagne afghane la méga-bombe anti-bunker « MOAB » en guise d’avertissement.

Malgré les réticences du nouveau président sud-coréen, qui s’est déclaré prêt à « renvoyer » le bouclier anti-missiles, les « neocons » de Washington envisagent ouvertement une opération militaire contre les installations nucléaires nord-coréennes. Car l’affrontement avec la Corée du Nord présenterait deux avantages. Il constituerait un puissant dérivatif à l’échec de l’impérialisme au Moyen-Orient, où il se heurte à l’axe Moscou-Téhéran-Damas-Bagdad. Et il fournirait un banc d’essai pour le bombardement des installations souterraines du complexe nucléaire nord-coréen avec la bombe « MOAB ». En cas de succès, une telle prouesse technologique priverait la Corée du Nord de son outil de dissuasion et administrerait une leçon de choses à l’Iran, cible préférée de l’administration Trump.

Pari hasardeux, bien sûr. Dans l’immédiat, cette agressivité a pour seul effet de conforter Pyongyang dans sa détermination. Farouchement attachée à sa souveraineté, fidèle à l’idéologie du « juché » (autonomie) héritée de Kim-Il-Sung, la Corée du Nord n’aime pas qu’on lui marche sur les pieds. Contrairement aux USA dont la doctrine prévoit la possibilité d’une attaque préventive, son programme nucléaire indique clairement à ceux qui voudraient l’attaquer qu’ils s’exposent à de sévères représailles. Décidée à résister à toutes les pressions, adossée au géant chinois, la République populaire démocratique de Corée est un « domino » que Washington n’est pas près de faire tomber.

oumma.com
***


Palestine : Haniyeh: Le conflit doit s’orienter vers l’ennemi de la Nation »Israël ».

Le Chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a déclaré: « Il est dangereux que le conflit reste à l’intérieur de la nation. Il doit plutôt être transmis à l’ennemi central, qui est l’ennemi israélien ».

Haniyeh a souligné lors d’une émission vocale enregistrée lors de la session d’ouverture de la Conférence de l’Union de la radio et de la télévision islamiques en Iran, dimanche, que les questions de la nation, en particulier la cause palestinienne, s’exposent à une tentative désespérée de liquidation.

Haniyeh a appelé les médias arabes et islamiques à se concentrer sur le concept de la nation avec toutes les sectes et l’ethnicité, ce qui indique que l’unité de la nation est devenue une cible, en réaffirmant: « Il y a des éléments externes qui veulent frapper et déchirer cette nation afin de servir le projet américain et l’occupation israélienne et leur donner l’opportunité de liquider la cause palestinienne et s’emparer de Jérusalem et d’Al-Aqsa ».

Haniyeh a vu que la nation a besoin de surmonter toutes les différences et de se concentrer dans le discours médiatique sur les termes et les concepts de cette nation.

Les activités de la 9ème session de l’Assemblée générale de l’Union de la radio et la télévision islamiques, ont commencé aujourd’hui dans la ville iranienne de Mashhad, intitulée « Mashhad de la satisfaction.. une source d’unité et de la civilisation islamique ».

Plus de 210 Organisations de médias, dont 133 chaînes de télévision et environ 500 personnalités représentant 35 pays, ont participé à la conférence.

L’Union a ouvert hier le travail du film islamique qui dure trois jours, avec la participation de 133 organisations de médias représentant 21 pays, offrant plus de 850 ouvrages télévisuels et cinématographiques sur les productions de 2017, en prenant les sujets politiques et non politiques, y compris les programmes pour enfants..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : L’avocat captif Allan poursuit sa grève de la faim pour le 24ème jour.

L’avocat captif Mohammed Allan poursuit sa grève de la faim illimitée pour le 24ème jour, dans les prisons israéliennes pour protester contre les conditions de sa détention et pour décrocher sa libération.

L’avocat détenu Allan, âgé de 33 ans et originaire du village d’Aynabus au sud de Naplouse en Cisjordanie occupée a purgé une peine de 3 ans en prison, puis il a été libéré pour être ré-arrêté par les forces occupantes le 5 Juin 2017.

L’avocat Allan avait également une grande importance symbolique parmi les Palestiniens, depuis sa grève de la faim qui a duré 65 jours en 2014, avant d’être libéré en vertu d’un accord avec l’administration pénitentiaire de l’occupation.

Le père de l’avocat Allan a déclaré à notre CPI que son fils mène une grève de la faim depuis 24 jours consécutifs en protestation contre les conditions de sa détention illégale sans fondement juridique ni accusation.

Il a souligné que l’avocat Mohammed Allan est incarcéré dans la prison de Meggido, confirmant la détérioration de son état de santé, et a appelé les institutions et organisations des droits de l’homme et ceux qui se préoccupent des questions des prisonniers grévistes à mettre la pression sur les autorités occupantes pour le libérer immédiatement .

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Des dizaines de colons et de soldats prennent d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa.

Plus de 74 colons israéliens fanatiques ont envahi la Mosquée d’al-Aqsa et se sont baladés à l’intérieur, ce dimanche, sous la protection de la police israélienne.

Les forces d’occupation israéliennes ont ouvert la porte des Maghrébins et se sont déployés dans les esplanades de la mosquée d’Al-Aqsa en vue de protéger et garantir la profanation des sionistes extrémistes.

Dans le même contexte, les autorités d’occupation ont continué à empêcher de nombreux Jérusalémites, y compris les femmes de la liste noir, d’entrer dans la mosquée Al-Aqsa.
Les colons ont profané délibérément les cours d’Al-Aqsa dans les premières heures du matin, en profitant de l’absence des fidèles dans ces moments et de la protection des soldats israéliens.

.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Un plan sioniste pour bâtir un nouvel étage sous le mur d’al-Buraq.

Des sources israéliennes ont révélé, hier, un plan israélien de construire un nouveau plancher, sous le Mur d’al-Buraq dans la cour de la mosquée Al Aqsa.

L’hebdomadaire « Iroshalim: » a annoncé que le chef de la municipalité de l’occupation de Jérusalem Nir Barkat a déclaré, lors d’une visite avec les membres du parti « Likoud », l’intention de la municipalité d’établir un autre étage dans la cour du mur d’al-Buraq.

Le gouvernement israélien a approuvé, le mois dernier, un budget d’un million de shekels pour commencer la construction et le développement de la cour et du tunnel des lamentations. Le budget vise aussi à découvrir les monuments et les conserver et à améliorer les transports pour les étudiants et les soldats.

De plus, il a approuvé un budget de 15 millions de dollars shekels, pour la mise en œuvre du système de train aérien..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Palestine : Le porte-avions américain USS George H. W. Bush accoste à Haïfa occupée.

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS George H. W. Bush a accosté samedi dans la baie de Haïfa au nord des territoires palestiniens occupés en 1948, pour une durée de quatre jours.
C’est la première fois que l’USS George H.W. Bush est amarré en région depuis le mois d’avril 2000.
« Son arrivée symbolise la coopération permanente entre le corps militaire israélien et les forces armées des États-Unis, une relation basée sur des valeurs partagées et des intérêts communs », a déclaré l’armée d’occupation israélienne dans un communiqué.
La longueur du navire est de 333 mètres, et la longueur de la piste à bord est d’environ 200 mètres. Sa hauteur représente un bâtiment de 20 étages au-dessus du niveau de la mer et il est alimenté par deux réacteurs nucléaires.
Il transporte plus de cinq mille hommes, en comptant l’équipage du navire ainsi que les membres de l’armée de l’air..

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Haniyeh: Le conflit doit s’orienter vers l’ennemi de la Nation »Israël »
.
Le Chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh a déclaré: « Il est dangereux que le conflit reste à l’intérieur de la nation, il doit être transmis à l’ennemi central, qui est l’ennemi israélien.
.
L’avocat captif Allan poursuit sa grève de la faim pour le 24ème jour
.
Des dizaines de colons et de soldats prennent d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa.
.
Un plan sioniste pour bâtir un nouvel étage sous le mur d’al-Buraq
.
Le porte-avions américain USS George H. W. Bush accoste à Haïfa occupée
.
Cisjordanie: 9 Palestiniens arrêtés dont des dirigeants du FPLP et des ex-détenus
.
Cisjordanie: Deux hauts responsables du FPLP arrêtés par l’occupation
.
L’occupation interrompt la construction d’une maison à l’ouest d’Hébron
.
Libération anticipée du criminel de guerre Ehud Olmert
.
Macron rencontrera Netanyahu le 16 juillet
.
La municipalité de Salfit condamne la construction d’un collège dans la colonie d’Ariel
.
Hamas : la relation avec l’Egypte connaît un avantage qualitatif et positif
.
Les ex-prisonniers appellent le Mouvement Fatah à annuler la décision de cessation de salaire
.
Trois obus tirés depuis la Syrie s’abattent sur le Golan occupé, aucun blessé
.
Demain : débat sur un amendement de la loi fondamentale sur Jérusalem
.
Netanyahu gèle le projet de loi controversé sur les conversions au judaïsme
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 26 Rajab 1438.

Flash info du 26 Rajab 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Voici les précautions à prendre avant de se lever la nuit.

Le principe des 3 fois 30 secondes peut vous sauver la vie !
La majorité des personnes qui se lèvent la nuit sortent du lit précipitamment sans prendre le temps d’éveiller son corps en douceur.

Respecter le «principe des 3 fois 30 secondes» permet de réduire les risques cardiovasculaires et diminuer considérablement les possibilités de morts subites. Voici la méthode à suivre avec précision:

1 – Lorsque vous vous réveillez, restez au lit, couché pendant 30 secondes.
2 – Puis, asseyez-vous sur le lit pour encore 30 secondes suivante.
3 – Abaissez vos jambes, assis sur le bord du lit pour les dernières 30 secondes.

Grâce à cela, vous n’aurez pas le cerveau et le cœur anémiés car vous ne manquerez pas de sang, ce qui réduit donc la possibilité d’une chute et donc la mort subite.

Mais aussi, n’oublier pas de dire l’invocation, lorsqu’on se réveille :
« Al-hamdou li-l-lahi l-ladhî ahyana bacda ma amatana wa ilayhi n-noushour. »
« Louange à Allah qui nous a rendus à la vie après nous avoir fait mourir, et tout retourne à Lui. »

AJIB.FR
***


France : Fusillade sur les Champs-Elysées : l’UOIF monte au créneau contre Marine Le Pen.

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) est toujours dans le viseur de Marine Le Pen. A l’occasion du 34e Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF), la candidate Front national à la présidentielle avait encore réclamé la dissolution de la fédération musulmane. Une demande qu’elle a réitérée lorsqu’est survenue l’attaque contre des policiers aux Champs-Elysées jeudi 20 avril au soir.

« Il faut s’attaquer à la racine du mal. C’est le fondamentalisme islamiste qui est l’idéologie qui arme ces terroristes », a déclaré Marine Le Pen, fustigeant pêle-mêle « l’UOIF, les mosquées radicales, les associations qui servent de vecteurs à cette idéologie » contre lesquelles « rien n’a été fait depuis dix ans, pas depuis cinq ans ». Des déclarations faites deux jours avant le premier tour de l’élection présidentielle.

La fédération est montée au créneau vendredi 21 avril contre les « déclarations hystériques » de la présidente du FN qui ne cherche, « comme à son habitude, qu’à jouer la peur pour tenter de ratisser des voix ». « Par ses idées et les valeurs qu’elle promeut, l’UOIF constitue un réel rempart contre l’extrémisme et le repli communautaire », indique la fédération, qui dit « se réserver le droit de porter l’affaire en justice ».

Celle qui s’est choisie pour nouveau nom Musulmans de France, qui a rendu « hommage aux forces de l’ordre » après l’attentat, juge que les déclarations de Marine Le Pen « confortent Daesh dans son discours sur une France qui rejetterait ses enfants de confession musulmane ».

saphirnews.com
***


Dortmund : l’attentat devait servir non pas Daesh mais une opération boursière.

Le parquet fédéral allemand a annoncé, dans un communiqué vendredi 21 avril, l’arrestation de Serguej W., un Allemand de 28 ans suspecté d’être l’auteur de l’attentat commis contre le bus du Borussia Dortmund le 11 avril dernier.

Alors que les footballeurs s’apprêtaient à rejoindre le Signal Iduna Park pour y disputer le quart de finale aller de Ligue des champions les opposant à l’AS Monaco, une explosion a blessé l’Espagnol Marc Bartra ainsi qu’un policier. Le lendemain de l’attaque, les enquêteurs avaient annoncé privilégier la piste du terrorisme islamiste.

Serguej W. aurait réservé deux chambres de l’hôtel L’Arrivée où résidaient les footballeurs de Dortmund : la première pour la période du 9 au 13 avril, la seconde pour la période 16 au avril et cela deux mois avant les faits car la date précise de la rencontre n’était pas encore connue. Il avait choisi des chambres donnant sur la rue, lui permettant de visualiser le bus qu’il prévoyait de faire exploser. C’est au sein de cette chambre qu’il aurait passé un ordre d’achat d’une valeur de « plusieurs dizaines de milliers d’euros » sur des actions du Borussia. Il espérait, en spéculant sur la baisse du cours de l’action, tirer un bénéfice de près d’un million d’euros selon le Spiegel, voire plusieurs millions d’euros, d’après le ministre de l’Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les enquêteurs ont repéré cette opération en passant au crible les connexions Internet passées par l’adresse IP de l’établissement.

Les trois textes de revendication retrouvés aux abords du lieu de l’attentat ont été rédigés par Serguej W. dans le but de tromper la police. On pouvait y lire une demande de retrait des avions de reconnaissance allemands Tornado déployés en Syrie dans le cadre de la coalition contre l’Etat islamique mais aussi la demande de fermeture d’une base de l’OTAN en Rhénanie-Palatinat. Le plan d’action du spéculateur machiavélique aurait bien pu tourner à l’hécatombe.

En effet, il a disposé trois bombes dans de petits buissons à proximité de l’hôtel. Les bombes étaient truffées de tiges métalliques dont certaines ont été retrouvées à plus de 200 mètres de l’explosion. Le parquet fédéral annonce que les recherches visant à déterminer la provenance des explosifs se poursuivent encore à l’heure qu’il est.

saphirnews.com
***


Traces musulmanes dans l’art chrétien.

Chronologiquement, l’art chrétien est né avant l’art musulman, mais l’histoire du monde a fait que ces deux arts ont, tour à tour, évolué dans le temps et dans l’espace, chacun s’inspirant de l’autre, les premiers monuments musulmans de Syrie et de Palestine s’appuyant sur les concepts chrétiens de l’église byzantine, les églises romanes de l’Occitanie s’inspirant à la fois de ces mêmes monuments byzantins et des systèmes décoratifs musulmans.

D’autre part, le monde chrétien est plutôt constitué de peuples sédentaires alors que le monde musulman, même s’il s’est étendu à des peuples eux-aussi sédentaires, est d’origine nomade, et sans cesse, sera « irrigué » par des invasions, mongoles, seljoukides, turques, mais toujours entreprises par des nomades.

Sur toutes les terres où l’Islam, venu du désert d’Arabie, s’est étendu, il a assimilé le type d’architecture local préexistant, qu’il soit byzantin, perse, hindou ou bouddhiste, en en développant les formes qui convenaient à sa vision du monde, que ce soit dans les constructions d’argile qui bordent le fleuve Niger, dans les monuments moghols de Fatehpur Sikhri en Inde ou dans les mosquées aériennes de Sinan de l’actuelle Turquie.

Les mosquées et les églises sont construites à partir de matériaux épars, pierres et bois trouvés dans la nature et de matériaux fabriqués à partir d’autres éléments naturels comme briques ou verreries. Et ce seront les outils qui se feront les instruments du divin en transformant ces pièces brutes en ses reflets. Les ciseaux du sculpteur seront semblables aux calames qui, dans les medersas creuseront le papier pour y inscrire les versets du Coran. Du « chaos » des matières, surgit l’harmonie des cimes.

On entre dans une église par une porte qui, par l’existence d’un arc plus ou moins travaillé, décoré de voussures, la rend semblable à une niche, niche que l’on retrouve au chœur de l’église, et qui représente le « Saint des Saints », le lieu de l’ « apparition » divine. Niche que l’on retrouve également dans les lieux de prière musulmans, sous la forme du mihrâb, dont la voûte représente le ciel, mais qui, contrairement au rite chrétien, ne « contiendra » pas Dieu, les croyants dirigeant leur prière vers un centre à elle extérieur, au-delà de la niche, la Kaaba.

Et on peut imaginer les centaines de milliers de mirhâb, qui, de par le monde, forment des milliers de cercles concentriques autour d’un simple cube noir et sacré. Alors que les abords de ce portail-niche seront l’objet de toutes les attentions artistiques, aussi bien dans l’église que dans la mosquée, comme ils l’étaient déjà pour les niches contenant, dans les temples hindous, les images, les signes de la Divinité.

La ligne courbe, ligne directrice de tout art nomade, de tout nomadisme, venu d’Orient avec les conquérants musulmans du VIIIe s., orne fastueusement sous forme de polylobes et d’arabesques le mihrâb de la mosquée de Cordoue au Xe s., avant de conquérir, deux cents ans plus tard, de nombreuses églises romanes du Sud de la France, les faisant ainsi renouer avec le mouvement primordial, au plus près de l’Origine.

Les églises et les mosquées sont décorées de motifs zoomorphes venus des plus lointaines sociétés préhistoriques, et repris par les cultures mésopotamiennes aussi bien que par les cultures septentrionales d’Europe. Et, dans la France du Sud, se retrouveront les lions et les aigles échappés de l’Evangéliaire du Livre de Kells comme des Ateliers de Cordoue, unis en dragons et griffons souvent affrontés, animaux solaires, symboles des solstices, des phases ascendante et descendante du cycle de l’année, chaque dogme, chrétien ou musulman, lui donnant sa propre signification, des créatures infernales domptées par l’Homme-Dieu à celles, fabuleuses, combattant sans fin les forces surnaturelles, symboles de puissance ambiguë.

L’art chrétien, héritier, entre autres, des mondes grec, latin et nordique, rencontre l’art musulman héritier des mondes babylonien, indien et perse, et l’un échangera avec l’autre ses techniques, ses motifs, ses formes pour construire des œuvres destinées à la concrétisation matérielle et de l’infini divin.

Le carré des fondations, posé solidement à terre, rencontre dans les airs la coupole destinée à atteindre le ciel. Et des étoiles d’or couvriront celle du mausolée de Galla Placidia à Ravenne au Ve s., alors que des milliers de pièces de mosaïque tournoieront au plafond de la mosquée Jamia de Thatta au Pakistan plus de mille ans plus tard.

Et les têtes de Bouddha seront serties au Nord du même pays dans une auréole, courbe parfaite enserrant la plus noble partie de l’être humain, comme elle entourera, cercle presque complet, les têtes des saints de l’iconographie chrétienne avant d’envelopper, complètement cette fois, les noms de Allah et de Mohammed de part et d’autre des mirhâb de toutes les mosquées.

Lorsqu’on lève les yeux au plafond de la mosquée de Karbala en Iraq, entièrement recouvert de miroirs biseautés, s’y reflètent, difractés, méconnaissables, les sols, mais également les foules les foulant, et notre imagination peut isoler n’importe quel brillant coloré et le rattacher à toute religion, à toute croyance – puisque le miroir est reflet, à la fois semblable et différent de la Vérité – et le désigner comme mémoire de l’univers.

oumma.com
***


Le parcours unique de Layla Shaikley, la nouvelle voix du féminisme musulman américain.

La soif d’entreprendre transparaît dans le curriculum vitae déjà bien rempli de Layla Shaikley qui, à tout juste 30 ans, est passée allègrement de l’idée à la réalisation à plusieurs reprises, avec un goût prononcé pour l’éclectisme et l’innovation.

D’origine irakienne, ses parents étant allés voir si l’herbe était plus verte sous les cieux ensoleillés de la Californie des années 70, la jeune femme, née dans une fratrie de six enfants, qui garde un souvenir heureux de son « enfance américaine », a creusé son sillon en s’affirmant comme une insatiable touche-à-tout de talent.

« J’ai grandi sur une planche à roulettes, j’adore faire du surf et du snowboard ! », s’exclame-t-elle avec un enthousiasme rafraîchissant qui révèle l’âme d’enfant qui sommeille en elle, et dans laquelle elle puise sa formidable capacité à s’émerveiller, à se renouveler et à aller de l’avant.

« Il n’y a rien de plus créatif que de créer une entreprise », clame la fondatrice passionnée de Wise Systems – une start-up qui a développé un logiciel de routage afin d’aider les entreprises à assurer leurs livraisons de biens et de services dans les meilleures conditions – avec une exaltation d’autant plus grande que son aventure entrepreneuriale est couronnée d’un premier succès : l’intérêt que lui porte un investisseur de poids, la Techstars Mobility, une société basée à Detroit, spécialisée dans les technologies de construction et les modèles commerciaux novateurs.

Après avoir étudié l’architecture dans la prestigieuse enceinte universitaire du Massachusetts Institute of Technlogy et avoir effectué le stage « le plus cool de sa vie » au sein de la NASA, dans le département de la robotique pour Mars, Layla Shaikley n’a cessé d’accumuler les expériences, toutes plus enrichissantes et variées les unes que les autres, jusqu’à s’essayer à la réalisation audiovisuelle en laissant vibrer sa fibre militante.

Ayant fait de la lutte contre les préjugés sur les femmes musulmanes son cheval de bataille, elle a contribué, avec le feu sacré qui la caractérise, à la conception d’un clip qui, pour être un galop d’essai, fut un coup de maître : « Muslim Hipsters: #mipsterz ». Le succès viral a été immédiatement au rendez-vous, la vidéo suscitant une avalanche de louanges sur les réseaux sociaux, contrebalancées par une déferlante de critiques, tout en lui ouvrant les portes d’une gloire naissante.

« C’est une vision joyeuse, moderne et pleine de fraîcheur des jeunes musulmanes américaines, attirées par la culture et les arts, que j’ai voulu donnée dans ce clip, afin de briser les stéréotypes et d’en finir avec l’image médiatique si étroite et orientée », explique celle qui s’est fait un nom dans le monde virtuel et réel et s’est imposée comme la nouvelle voix, originale et forte, du féminisme musulman de l’autre côté de l’Atlantique.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, Layla Shaikley a convolé en justes noces en août 2016 avec l’homme de sa vie, Hadi Durali. Depuis Boston où le couple a installé son nid douillet, cette dynamique Américaine, fourmillant d’idées, mesure le chemin parcouru, mais aussi combien ses séjours en Irak, auprès des siens, l’ont enrichie et façonné sa compréhension du monde. Elle qui estime avoir tant reçu de la vie, considère que sa plus belle réussite serait de pouvoir donner en retour à la collectivité et à sa communauté.

Dans le clip « Muslim Hipsters », on remarque la présence de Noor Tagoori, la première journaliste indépendante voilée de la télévision américaine, ainsi que de la grande championne d’escrime, Ibtihaj Muhammad, première athlète américaine voilée à avoir concouru aux Jeux Olympiques, à Rio en 2016, et avoir décroché la médaille de bronze.

oumma.com
***


Événement : La commission des femmes de Cuesmes organise, le lundi 1 mai, à partir de 13H, une après-midi conviviale.

Au programmes :

Anachid, défilés, chorale, animation divers.

Une garderie sera assurée et il y aura une petite restauration sur place.

Tarifs :

Adultes : 12 euro.
Enfants de moins de 12 ans : 5 euro.
Préventes : 10 euro .

Adresse de l’évènement :
Salle calva de Jemappes,
641, Avenue Roi Albert,
Mons,
Hainaut,
7012 Belgique.

Informations et réservations au : 00 324 89 08 20 52
.

Venez nombreuses, innch Allah
.


actualiteislamiquedebelgique.com
***


Les musulmans Ouïghours vivent les pires heures de leur histoire.

La persécution de la minorité musulmane Ouïghoure s’intensifie dans la région du Turkestan occupée. Les autorités chinoises de cette région viennent d’adopter une série de mesures ciblant les comportements considérés comme des « manifestations d’extrémisme » à l’égard de cette minorité turcophone. Et malheur à ceux qui s’aventurent à critiquer cette nouvelle réglementation islamophobe et liberticide.

BARBES « ANORMALES », VOILE INTÉGRAL ET PRÉNOMS ISLAMIQUES INTERDITS.

Dans un texte adopté fin mars, l’assemblée régionale a décidé de l’interdiction du voile intégral pour les femmes et les « barbes anormales » pour les hommes. Les habitants du Turkestan ne pourront par ailleurs pas « forcer » autrui à participer à des activités religieuses. Ainsi, la fréquentation de la mosquée devient interdite aux moins de 18 ans et les enfants ne pourront apprendre le Coran avant l’âge de 10 ans.

Il est également interdit d’utiliser le mot de halal sur les devantures des magasins et restaurants ou encore de se marier uniquement religieusement.

La réglementation qui s’impose à l’ensemble des habitants de cette région va jusqu’à rendre illégal le fait de refuser d’écouter et de regarder la télévision et la radio d’Etat qui relaie la propagande de la dictature communiste. Pire, une liste de prénoms musulmans prohibés vient d’être publiée, parmi ces prénoms : Muhammad, Muslim, Usama, … etc. C’est la première fois dans l’histoire qu’une autorité interdit le prénom Mouhammad.

Même l’alphabet arabe utilisée pour l’écriture Ouïghoure n’a échappé à cette campagne d’anéantissement de l’identité de ce peuple. Dans une vidéo publiée par des activistes Ouïghours en mars, on y voit un homme (un officiel ?) en train d’enlever les lettres arabes de la devanture d’un bâtiment.

Sur l’application WeChat (le Wattsapp chinois), certains mots musulmans comme Allah, Al Hamdulillah, Salat, … sont interdits.

275 EUROS DE RÉCOMPENSE POUR DÉNONCER LES VOILÉES ET LES BARBUS.

Une vaste campagne de délation a été lancée, et le GPS est imposé dans toutes les voitures sur une partie du territoire. A Hotan, une ville où l’équivalent de 275 euros de récompense sont offerts pour toute dénonciation de personnes «dont la tête est couverte» ou de «jeunes arborant de longues barbes», une équipe de journalistes de Reuters a assisté à l’inspection des papiers et de l’habillement d’une foule de mille personnes, serrées sur un terrain de basket, et vu des policiers enlever de force le foulard d’une femme d’âge moyen.

Et gare aux forces de police qui ne dénoncent pas assez. Ces derniers jours, 92 responsables de la police ont été démis de leurs fonctions. La répression est telle qu’un cadre du parti a récemment été sanctionné pour s’être abstenu de fumer devant des responsables religieux musulmans, signe selon sa hiérarchie de sa faiblesse face à « l’extrémisme ». Un autre pour avoir célébré un mariage religieux chez lui.

Dans la ville de Kashgar, les commerçants sont forcés de participer à trois « exercices antiterroristes » par jour et d’installer des caméras de surveillance à leurs frais.

L’année dernière, les autorités avaient interdit aux membres du parti, fonctionnaires, cadres, étudiants et mineures d’accomplir le jeûne du mois de Ramadan ainsi que la participation aux activités religieuses.

« 50% DES MOSQUÉES DÉTRUITES DEPUIS JUIN 2016 ».

Depuis 1997, la Chine a fermé 1200 mosquées, certaines ont été transformées en QG pour la Parti Communiste Chinois. Selon le « Congrès Mondial des Ouïghours », la moitié des mosquées de cette région ont été détruites par les autorités.

SCÈNES D’HUMILIATIONS PUBLIQUES.

L’humiliation est telle que des femmes voilées sont forcées parfois de se dévoiler dans la rue.

Le 9 février 2015, Sur une place publique, des dizaines d’imams en qamis sont alignés en rang et… dansent, «au nom de la civilisation». La mise en scène est soignée. Les slogans sont cruels. «Notre revenu provient du CKP (administration chinoise) pas d’Allah», «la paix du pays donne la paix à l’âme».

En 2014, la ville de Karamay avait interdit aux barbus et aux femmes voilées de prendre les transports en commun; en mai 2015, une autre municipalité (Aktash) avait obligé les commerçants locaux à vendre de l’alcool et des cigarettes, les forçant même à afficher les produits en vitrine.

ÉTÉ 2014 : LE MASSACRE QUI COÛTA LA VIE À DES CENTAINES DE MUSULMANS OUÏGHOURS.

Fin juillet 2014, à la suite d’une émeute dans la ville de Yarkand, des centaines de personnes ont été tuées par la police chinoise, au moins 2000 selon le « Congrès Mondial des Ouïghours ». Un massacre dans l’indifférence générale comme tous les massacres lorsque les victimes sont musulmanes.

Ajoutant à cela les milliers de condamnés à mort accusés souvent de terrorisme et les prisonniers politiques. lham Tohti, universitaire et instigateur d’un rapprochement entre les deux ethnies Han et Ouïghours, est depuis 3 ans emprisonné à vie pour « séparatisme ».

IL ÉTAIT UNE FOIS LA RÉPUBLIQUE DU TURKESTAN ORIENTAL…

En 1949, l’Armée populaire de libération de Chine envahit le Turkestan Oriental à majorité Ouïghoure. Il devint une province chinoise autonome du nom de Xinjiang. Depuis, la Chine fait tout pour effacer l’identité de ce peuple qui ne représente actuellement que la moitié du nombre des habitants de cette région (22 millions). En effet, le régime communiste a depuis toujours favorisé l’installation de l’ethnie Hans, majoritaire en Chine dans cette région afin de la « siniser ».

Birmanie, Cachemire, Turkestan, Palestine, … Les plaies de la oumma se multiplient. Nous demandons à Allah le Tout-Puissant d’accorder à ces peuples opprimés Son soutien et les renforce face aux tyrans et injustes.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur a dénoncé « le crime » de la dévastation de deux établissements scolaires par les forces d’occupation au nord d’al-Quds occupé.
.
Les soldats israéliens détenus à Gaza accusent leur gouvernement de mentir
.
Appels à soutenir les prisonniers en grève de la faim
.
Incursion dans le sud d’Hébron et un barrage à l’ouest
.
6e jour : les prisonniers de Ramon rejoignent la bataille de la Dignité
.
Reportage: Affiches de solidarité avec les prisonniers en grève de la faim à Athènes
.
L’occupation restitue le corps du martyr Ahmed Ghazzal de Naplouse
.
Les colons agressent un militant israélien pro-palestinien
.
Une journaliste palestinienne blessée par l’occupation lors d’une marche à Kafr Qaddum
.
Haniyeh: Les partis qui ont trahis Gaza sont en difficulté
.
Avertissements contre les tentatives israéliennes de saper la grève des prisonniers
.
Blasphème des fanatiques juifs dans la ville de Kifl Hares
.
Les soldats israéliens ouvrent le feu sur une palestinienne handicapée mentale
.
L’occupation prend d’assaut les villes à l’ouest de Jénine
.
Les forces israéliennes arrêtent un ex-prisonnier de Tulkarem
.
La préventive de l’Autorité Palestinienne arrête 3 citoyens, dont deux captifs libérés
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information