MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Slimane H., licencié par la SNCF pour avoir dénoncé ses collègues alcoolisés

Un ancien salarié, Slimane H, qui avait été licencié après avoir dénoncé une consommation régulière d’alcool de ses collègues, saisit les Prud’hommes. Le licenciement de Slimane H., de la SNCF serait-il lié à ses convictions musulmanes ? C’est du moins l’explication qui ressort de l’ex employé et de son avocat Me Antoine Fabre.

Selon lui, la SNCF l’a licencié en mars 2013 pour avoir dénoncé ses collègues qui buvait de l’alcool au travail. L’ex-employé qui était alors aiguilleur stagiaire a affirmé avoir prévenu sa hiérarchie du comportement de ses collègues et de leur consommation de l’alcool. Face à l’indifférence, l’ex employé a filmé une vidéo où l’on peut voir  le danger que faisait courir la consommation d’alcool par ses collègues aiguilleurs de la Gare Saint-Lazare, des postes rappelons-le qui qui demandent une extrême vigilance pour la sécurité des usagers. L’un d’eux, va reprendre son poste, et va même faire une erreur d’aiguillage. La vidéo, diffusée par Le Point.fr en juin 2013, a fait scandale.

Il accuse également la SNCF de l’avoir « ostracisé » en raison de ses convictions religieuses musulmanes. Dès le début, cet ex employé a été la cible de moqueries en raison de sa non consommation d’alcool.

Suite à cette affaire, une enquête interne a été menée entraînant la sanction de huit cheminots par la direction. L’avocat a déposé un recours devant Conseil des Prud’hommes pour « discrimination et harcèlement moral ». 

Slimane H précise que la direction avait prétexté son licenciement en invoquant l’insuffisance de ses notes à un examen interne. Mais, il explique que « chaque agent a le droit à un échec toléré ». On lui a pourtant refusé son droit de repasser cet examen déplore-t-il dans une lettre ouverte qu’il a adressé au Président de la SNCF Monsieur Guillaume Pepy.

« On demande l’annulation du licenciement car on considère qu’il est la conséquence d’une discrimination en raison de convictions religieuses » a-t-il précisé. Puisse Allah venir en aide à notre frère Slimane qui a eu le courage de dénoncer ces comportements et défendre ses valeurs musulmanes malgré le risque de perdre son emploi.