MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Shawwal 1438.

Flash info du 18 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Face aux drames des migrants en Méditerranée, Emmaüs lance la campagne Article 13.

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays », stipule l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

En cette période de trêve estivale, synonyme de vacances pour une partie des Français, Emmaüs a lancé, lundi 10 juillet, la campagne Article 13 pour défendre la liberté de circulation pour tous.

« La France est en vacances mais l’actualité ne fait pas de pause. N’oublions jamais que l’horreur, elle, ne prend jamais de vacances et que la tragédie continue en Méditerranée », rappelle l’organisation caritative.

Alors qu’une majorité de Français vont passer leurs vacances au bord de la Méditerranée chaque été, « les meilleures conditions en mer ne font qu’augmenter le nombre de migrations et donc la probabilité de nouveaux drames en Méditerranée », devenu un immense cimetière. Depuis le début de l’année 2017, plus de 2 250 morts ont été recensés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Pour sensibiliser les internautes et appeler à l’application de l’article 13, Emmaüs a diffusé un spot de campagne, réalisé par l’agence La Secte. On y voit des vacanciers prenant du bon temps au bord de la plage ; autour d’eux, se trouvent des dizaines de corps recouverts de draps blancs, qui symbolisent la tragédie des migrants.

Le spot est « le premier acte d’une vaste campagne de communication qui se prolongera durant tout l’été », et ce jusqu’à la traversée, à la nage et en kayaks, du détroit de Gibraltar par une quarantaine de compagnons, bénévoles et salariés du Mouvement Emmaüs en septembre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Royaume-Uni : le premier mariage homosexuel impliquant un musulman célébré.

Sean Rogan et Jahed Choudhury lors de leur mariage civil à Walsall (Royaume-Uni) © Express and Star News
Légalisé en 2014 en Angleterre et au Pays de Galles, la première union civile dont l’un des marié est musulman vient d’être célébré en Angleterre. Jahed Choudhury, 24 ans, et Sean Rogan, 19 ans, se sont dit oui à Walsall, une ville située à 200 kilomètres de Londres.

Jahed Choudhury, jeune marié musulman d’origine bangladaise, a confié qu’il se sentait gay depuis très jeune mais qu’il n’a commencer par assumer son orientation sexuelle qu’à partir de l’âge de 16 ans lorsqu’il a fait son coming out auprès de sa famille.

Selon Express & Star, il aurait, pendant une période, voulu changer son orientation sexuelle en ayant une petite amie, en changeant son cercle social, en prenant des médicaments et même en faisant un pèlerinage à la Mecque et au Bangladesh. Rien n’y a fait.

Jahed Choudhury dit avoir été agressé dans la rue par des personnes de confession musulmane et la mosquée qu’il fréquentait depuis 15 ans ne l’aurait plus laissé entrer depuis qu’il assume ouvertement son homosexualité. Il aurait même tenté de se suicider mais sa rencontre en 2015 avec celui qui deviendra son compagnon lui a redonné le goût de vivre malgré le rejet de sa famille, qui a d’ailleurs refusé d’assister à la cérémonie. « Nous allons montrer au monde entier que vous pouvez être gay et musulman », a-t-il déclaré.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Affaire de la sextape : la Cour de cassation invalide l’enquête contre Karim Benzema.

L’international français Karim Benzema a obtenu mardi 11 juillet, l’invalidation de l’enquête opérée à son encontre dans le cadre de l’affaire de la tentative de chantage à la sextape contre son coéquipier Mathieu Valbuena.

Mis en examen en novembre 2015 pour « tentative de chantage ou complicité et participation à une association de malfaiteurs» en compagnie de son ami Karim Zenati, l’attaquant du Real Madrid avait contesté la légalité de l’enquête car, selon lui, certaines écoutes étaient litigieuses. La cour d’appel de Versailles a validé la procédure en décembre 2016 mais le footballeur s’est ensuite pourvu en cassation.

Maitre Patrice Spinosi, son avocat, a mis en cause la « loyauté de la preuve » car un policier aurait incité Karim Benzema et son ami à passer à l’acte. L’avocat a fait valoir que le policier sous couverture, qui a servi d’intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les présumés maîtres chanteurs, a été si actif qu’il a « provoqué » la commission de l’infraction, en relançant « à certains moments un processus (de négociation) qui ne devait plus avoir de suite ».

L’attaquant français reste cependant mis en examen. La cour d’appel de Paris doit de nouveau statuer sur l’enquête. Me Spinosi juge que désormais toute la procédure d’enquête doit être rendue nulle au vue de l’invalidité des écoutes téléphoniques.

Benzema est sélectionnable en équipe de France.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), s’est exprimé assez rapidement : « Je me réjouis pour Karim Benzema. J’ai toujours souhaité que ce garçon se porte bien. Si on pouvait ne plus parler de lui dans cette affaire-là, je serais ravi. C’est une décision qui le soulage et on est plutôt content pour lui. Mais ce qui ne veut pas dire que j’oublie Mathieu Valbuena. La Fédération reste solidaire de ses joueurs. »

Depuis novembre 2015, le joueur du Real Madrid n’a plus été appelé en équipe de France. Le président de la FFF n’exclut pas un retour de l’attaquant en bleu. « Cela ne change rien pour nous. Karim Benzema n’est pas suspendu par la Fédération, je l’ai dit 50 000 fois. Il est sélectionnable. Nasri est sélectionnable, Ribéry est sélectionnable, et plein d’autres », déclare-t-il.

saphirnews.com
***


Tunisie : pourquoi la venue de Michel Boujenah fait polémique.

Michel Boujenah fait face à une vive polémique déclenchée à l’annonce de la programmation de son spectacle « Ma Vie rêvée » lors de la 53e édition du Festival international de Carthage, en Tunisie, mercredi 19 juillet. Plusieurs organisations ont appelé à l’annulation et au boycott du spectacle du comédien franco-tunisien. Parmi elles, on retrouve le parti politique Al Joumhouri, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), principal syndicat du pays, et le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui s’opposent tous à la normalisation des relations avec Israël.

« Nous ne voulons pas de sionistes, quelque soit leur nationalité, sur nos scènes et dans nos festivals », ont déclaré ces trois organisations dans une lettre ouverte adressée au ministère de la Culture et à la direction du Festival de Carthage le 26 juin. Elles ont appelé à l’annulation du spectacle de Michel Boujenah sur la base de ses déclarations publiques favorables à Israël, et ce malgré ses exactions commises à l’encontre des Palestiniens depuis près de 70 ans.

« Le spectacle à Carthage se fera ».

Dans une interview accordée à Nice Matin, le comédien a affirmé que son spectacle est maintenu : « Le spectacle à Carthage se fera. Mais ce n’est pas mon métier de parler de tout ça. Moi, je suis un artiste, je ne suis qu’un clown, pas un homme politique ni un économiste ». « Mon amour pour la Tunisie est indéfectible et ceux qui me connaissent savent que je ne milite que pour la paix, depuis toujours », a-t-il ajouté.

Michel Boujenah peut compter sur le soutien de Mokhtar Rassaa, directeur du Festival de Carthage. Le 24 juin, dans une interview accordée à Radio Mosaïque FM, il défendait le comédien en précisant qu’il n’était « ni un grand sioniste, ni un leader du sionisme ! C’est un juif, il a un attachement à Israël, comme nous, musulmans, avons un attachement à La Mecque ».

« Etre juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes »
Une comparaison qui ne convainc pas les partisans de l’annulation du spectacle. Accusés d’être des « partisans de Daesh », des « islamistes » ou même des « antisémites », les organisations ont rappelé, le 4 juillet une tribune, que « être juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes. Il y a une grande différence entre une foi et une idéologie politique ».

Quant à ceux qui disent que « Michel Boujenah est Tunisien avant tout », elles répondent : « Est-ce que le fait qu’il soit un concitoyen rend ses positions pro-sionistes plus politiquement correctes ? (…) Qu’ils le veuillent ou pas, l’appel au boycott est un type d’actions politiques tout à fait légitime et qui a précédemment montré son efficacité dans les luttes anti-ségrégationnistes. » Les signataires de la tribune interpellent en outre le ministère de la Culture, estimant que les déclarations pro-sionistes du comédien « sont en porte-à-faux avec la Constitution tunisienne qui affirme dès son préambule l’engagement anticolonial de la Tunisie, notamment son soutien à la cause palestinienne ».

Le gouvernement a affirmé dès le 5 juillet le « soutien inconditionnel » de la Tunisie à la cause palestinienne mais a indiqué qu’il n’intervient plus – comme ce fut le cas sous l’ère Ben Ali – dans le choix de la programmation du Festival de Carthage et qu’il n’en a donc pas la responsabilité. Selon des médias tunisiens, tous les billets pour le spectacle de Michel Boujenah ont été vendus.

saphirnews.com
***


Brahim Zaibat condamné en appel pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen.

Le danseur Brahim Zaibat a perdu le procès qui l’opposait à Jean-Marie Le Pen. Vendredi 7 juillet, la cour d’appel de Paris a confirmé la condamnation de l’ancien « b.boy » du Pockemon Crew.

Le 12 décembre 2015, il avait publié sur les réseaux sociaux un selfie qu’il a pris avec le fondateur du Front national, profitant de son sommeil dans un avion. Sur le cliché, publié la veille du premier tour des élections régionales, on peut voir l’octogénaire, les yeux fermés et la bouche ouverte, accompagné du message : « Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!! »

Le tribunal a jugé que le sommeil est, « à l’évidence, un moment de relâchement et d’abandon personnel », qui relève de la vie privée. L’ex de Madonna a été condamné à verser 3 000 euros de dommages et intérêts à Jean-Marie Le Pen. En première instance, en février 2016, il n’avait écopé que d’un euro symbolique à verser car le tribunal avait jugé que le cliché n’était « ni dégradant ni malveillant ». La photo n’est cependant pas prête à disparaître du Web.

saphirnews.com
***


Angleterre : Londres : le terroriste néo-fasciste, auteur de l’attaque à l’acide contre deux cousins musulmans, comparaît devant la justice.

Près de trois semaines se sont écoulées depuis ce mercredi 21 juin, à Londres, où leur vie a basculé dans le drame, Jameel Muhktar, 37 ans, et sa cousine Resham Khan, 21 ans, grièvement brûlés par l’attaque à l’acide sulfurique qui les a pris par surprise à l’intérieur de leur véhicule, trouveront peut-être un certain apaisement en apprenant la comparution de leur agresseur devant la Cour des magistrats de Londres.

Totalement dévastés par ce qu’ils dénoncent comme étant un acte terroriste mû par une islamophobie vengeresse, ces deux parents proches de confession musulmane, atteints de graves lésions corporelles, ne seront assurément plus jamais les mêmes, tant physiquement que psychologiquement.

Profondément meurtris dans leur chair et leur âme, les deux cousins qui se disent « émotionnellement détruits et souffrant le martyre », puiseront-ils dans la condamnation de John Tomlin, 24 ans, un terroriste d’extrême droite ivre de haine, une source de réconfort dans le malheur qui les frappe ?

L’avenir que la jeune Resham Khan, défigurée, scrute avec angoisse en se demandant de quoi demain sera fait, le dira peut-être… Quant à son cousin Jameel, sa ligne d’horizon ne s’éclaircira que lorsque l’horreur de leur agression sera officiellement qualifiée par les autorités britanniques d’acte terroriste à caractère islamophobe.

oumma.com
***


Etats-Unis : l’agresseur d’un couple musulman plaide non coupable en larmes.

Alors que les habitants de Portland, dans l’Oregon, songent encore avec effroi au destin foudroyé de Ricky John Best, 53 ans, et de Taliesin Namkai-Meche, 23 ans, ces deux héros locaux d’un quotidien endeuillé par la haine meurtrière – ils ont été tués à coups de couteau par un suprémaciste blanc, le 26 mai dernier, pour avoir volé à la rescousse d’une jeune musulmane voilée victime de la fureur raciste de ce dernier – les larmes de Frederick Nolan Sorrell, accusé d’un crime de haine à caractère islamophobe, n’ont guère ému le tribunal du comté de Multnomah, lundi matin.

Près de deux mois après ce double homicide abominable, la comparution dans le prétoire, la mine contrite, de cet Américain de 49 ans qui s’est déchaîné fin mai contre un couple musulman, pétrifié par sa folle course poursuite en voiture et le flot d’injures qui sortait de sa bouche, a échoué à convaincre la justice de l’honnêteté de sa ligne de défense : il plaide en effet non coupable, en dépit de preuves et de témoignages accablants.

Si Frederick Nolan Sorrel a pleuré devant le juge du tribunal de Multnomah, c’est surtout sur son sort, à la consternation des responsables du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) présents à l’audience. Ceux-ci ont été effarés de le voir davantage s’apitoyer sur lui-même que sur ses victimes musulmanes, dont les nuits sont désormais hantées par le souvenir de cette agression pleine de bruit et de fureur.

Niant avoir pointé une arme sur le couple, contrairement à ce qu’affirment catégoriquement le mari et la femme visiblement traumatisés, il reconnaît toutefois leur avoir crié dessus, mais en ayant, comme par hasard, oublié les propos menaçants hurlés en plein jour, sous les yeux de témoins apeurés. « Enlève ta burka, ici c’est l’Amérique, retourne dans ton pays ! », vociférait-il, tout en donnant de grands coups de pied à leur véhicule. Mais là encore, il est frappé opportunément d’une amnésie passagère…

« Je suppose que c’est ma peur et la paranoïa qui m’ont fait agir ainsi. J’ai juste crié », s’est défendu Frederick Nolan Sorrel, sur un ton larmoyant, devant les médias, ajoutant en feignant de battre sa coulpe : « Je suppose que mon ignorance et ma bêtise sont les raisons pour lesquelles j’ai ouvert la bouche. Je ne souhaite pas la mort de ces personnes ».

Sorti libre du tribunal pour avoir joué la carte de l’innocence, avec l’interdiction formelle d’alimenter sa page Facebook sur laquelle ses commentaires orduriers ne laissent subsister aucun doute sur l’islamophobie primaire qui l’anime, il empruntera à nouveau le chemin du prétoire en août prochain, afin de savoir si ses larmes de crocodile ont plaidé ou non en sa faveur.

Elles ont en tout cas laissé de marbre Zakir Khan, le porte-parole de l’antenne du CAIR en Oregon, qui a vivement remercié le maire et la police de Portland pour la diligence avec laquelle ils ont traité cette affaire. Celui-ci nourrit l’espoir que l’arrestation de ce dangereux individu aura des effets dissuasifs sur les islamophobes de son espèce, prêts à passer à l’acte et à commettre l’irréparable.

oumma.com
***

 


Le 11 juillet 1995, débuta le massacre de 8 000 musulmans à Srebrenica.

Il y a 22 ans jour pour jour, débutait le génocide des musulmans de Srebrenica à l’issue de 40 mois de siège. Ce jour-là, les forces serbes ont systématiquement massacré les hommes et les garçons musulmans de cette ville, qui était pourtant sous la protection des forces de l’ONU (400 Casques bleus néerlandais). En quelques jours, plus de 8 000 musulmans ont péri.

Après avoir pris d’assaut la ville, les troupes Serbes menées par le général Ratko Mladic rassemblent alors la population. Le 13 juillet 1995, les femmes et les enfants sont évacués vers les zones musulmanes, alors que les hommes et les adolescents sont entraînés vers les forêts environnantes pout y être exécutés.

Le même jour, les combats entre la colonne et les forces serbes sont extrêmement violents. C’est durant cette journée du 13 juillet que le plus grand nombre de prisonniers est capturé. Ils sont systématiquement transférés vers Bratunac. Dans l’après-midi a lieu le premier massacre : un important groupe de prisonniers est exécuté dans un hangar à Kravica. Le 14 juillet au matin, l’ensemble des prisonniers se trouve à Bratunac. Ils sont visités par le général Mladic qui leur soutient qu’ils seront l’objet d’un échange de prisonniers. Le 14, les prisonniers sont embarqués vers différentes destinations plus au Nord où sont perpétrées des exécutions de masse. Les bulldozers creusent des fosses communes pour les cadavres. Les massacres se poursuivent le 15 et 16 juillet, l’évaluation portant à 1 200 le nombre des morts sur le lieu dit de Branjevo. Le 17 juillet, les massacres sont terminés et les fosses communes refermées.

A ce jour, 6471 victimes ont été exhumées de fosses communes, identifiées et enterrées dans le centre mémoriel de Potocari, près de Srebrenica. Plus de 2 000 personnes sont toujours portées disparues.

Les principaux responsables de ce massacre ont été arrêtés et jugés. Radovan Karadzic a été condamné à 40 ans de prison en mars 2016, Ratko Mladić risque la perpétuité (procès en cours). Pour sa part, Slobodan Milosevic, qui était alors président de l’ex-Yougoslavie, a été accusé de génocide pour sa responsabilité dans ce massacre. Son procès a toutefois avorté, puisqu’il est mort en prison le 11 mars 2006.

Fin juin, le tribunal de La Haye a déclaré l’Etat néerlandais civilement responsable de la mort de plus de 300 hommes et garçons musulmans dans le massacre. L’institution a souligné en effet que les «casques bleus» néerlandais auraient dû protéger ces civils.

Puisse Allah accorder Sa miséricorde et le Paradis aux martyrs de Srebrenica et aux autres.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’Autorité Palestinienne réduit les allocations sociales de 80 000 familles pauvres à Gaza
.
Un haut responsable a dévoilé une décision de l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, de suspendre les allocations sociales à plus de 80 000 familles dans la bande de Gaza bloquée.
.
Les ex-prisonniers protestent contre leurs indemnités suspendues depuis 24 jours
.
L’occupation ouvre le feu sur un véhicule palestinien et arrête son conducteur
.
Mohammed Allan interrompt sa grève de la faim en prison
.
La Jordanie nie tout rapprochement entre l’Etat d’occupation et des pays arabes
.
Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions
.
Al-Hindi : Les mesures du responsable palestinien contre Gaza sont des
.
Kayali: Notre visite au Caire est une réussite
.
114 colons profanent la mosquée al-Aqsa
.
Silwan: Un enfant palestinien blessé par les balles des soldats d’occupation
.
Une délégation médicale palestino-européenne arrive à Gaza et Jérusalem
.
Issawiya: Démolition d’un immeuble palestinien de 4 étages
.
Le seul passage commercial de Gaza brutalement fermé par l’armée israélienne
.
Président de Côte d’Ivoire: La solution des deux Etats reste la seule issue réaliste au Moyen-Orient
.
Un ex-général israélien interrogé pour corruption
.
Les détenus libérés exhortent le Caire à intervenir pour résoudre le problème de leurs allocations
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 8 Shawwal 1438.

Flash info du 8 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le mensonge : ses méfaits et ses remèdes.

Le mensonge, péché dont nous devons tous nous préserver, fait malheureusement partie du quotidien de nombreux musulmans. Certains ne considèrent pas la gravité de cet acte, d’autres en sont conscients mais jouent la carte de l’ignorance. Mais savons-nous réellement ce qu’est le mensonge et ce qu’il entraîne comme châtiment ? Comment bannir le mensonge afin de purifier notre cœur et protéger notre âme ? Nous apporterons des éléments de réponses à ces interrogations, par le biais de l’ouvrage « Le mensonge, aspects et remèdes » écrit par Cheikh Mohamed ibn Ibrahim al Hamad.

Qu’est ce que le mensonge ?.

« Le mensonge est un antonyme de la vérité » a affirmé Ibn Manzhur, un des grands savants de la langue arabe. Le mensonge est définit par le fait de « fournir une information différente de la réalité au sujet d’un fait ». Fournir une information ne se résume pas seulement aux paroles prononcées mais comprend également les gestes de la main, de la tête ou encore le silence. Ainsi le mensonge n’est pas uniquement verbal mais peut être gestuel ou silencieux.

« Le mensonge mène à la perversion ».

Le mensonge est un acte que l’on doit bannir car « il fait partie des signes distinctifs des hypocrites, et des branches de la mécréance ». Le mensonge n’est permis que dans trois cas d’après un hadith rapporté par Muslim. Ainsi, il est autorisé en temps de guerre, pour réconcilier les gens et dans les paroles entre un homme et sa femme (couvrir les défauts, se complimenter) afin de maintenir une bonne relation de couple. En dehors de ces trois cas, le mensonge doit être délaissé car il n’apporte que doutes et malheurs tout en éloignant de la sérénité et de la piété.

C’est en ce sens que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Prenez garde au mensonge, car le mensonge mène à la perversion, et la perversion mène au feu. Et l’homme ne cesse de mentir jusqu’à être inscrit comme menteur auprès d’Allah » (Al Boukhari et Muslim). Ainsi, le mensonge est une des voies qui mène à l’enfer. Éloignons-nous du feu éternel en bannissant le mensonge incha Allah !

Le mensonge est un mal en soi, pour chaque serviteur et pour ses frères. Comme l’a souligné Al Mawardi : « Le mensonge englobe tous les maux et il est la source de toute chose blâmable, en raison des mauvaises conséquences et des suites néfastes qui en découlent. En effet, celui-ci engendre la calomnie, la calomnie entraîne la haine, et la haine mène à l’animosité. Et lorsque l’animosité apparaît, il n’y a ni paix ni répit. C’est pour cela qu’il a été dit : « Quiconque ne manifeste que peu d’honnêteté n’a que peu d’amis » ». Au delà d’entraîner des conséquences néfastes pour celui qui ment, le mensonge engendre des maux au sein de la relation entre les musulmans car la suspicion et le doute s’installent progressivement… Une relation dénuée de confiance n’a d’autre destination que l’échec.

Différents mensonges mais un même châtiment.

Il existe différentes catégories de mensonges. Cheikh Al Hamad en dénombre vingt-deux. Parmi elles, nous pouvons citer le mensonge pour semer la discorde entre les gens, le mensonge pour faire rire les autres et faire l’intéressant, le mensonge pour se vanter et montrer qu’on est le meilleur, le mensonge par jalousie et le mensonge lors d’un achat ou d’une vente. Tous ces types de mensonges entraînent la colère d’Allah et l’éloignement du noble comportement.

Cela dit, le mensonge le plus dur en châtiment est celui proféré à l’encontre d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam). En effet, ce mensonge est le plus détestable car il consiste à émettre un jugement, une parole ou un avis au sujet de la religion d’Allah et de Son Envoyé (‘alayhi salat wa salam). La pire des conséquences est l’égarement des musulmans par le biais de ces fatwas mensongères. Allah a dit à propos de ces menteurs : {Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : « Ceci est licite, cela est illicite », forgeant ainsi un mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.} (Sourate 16 : Verset 116). De même, ceux qui mentent au sujet du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) seront menés en enfer, qu’Allah nous en préserve. C’est ainsi que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque ment intentionnellement à mon sujet, qu’il prépare sa place en enfer » (Al Boukhari et Muslim). Le mensonge par ignorance n’entraîne pas le châtiment mais le mensonge intentionnel mène vers la pire des destinations ! Cela devrait nous suffire afin de bannir le mensonge à tout jamais incha Allah.

L’abandon du mensonge : un pas vers la sincérité.

Le fait d’abandonner le mensonge nous permet de compter parmi les sincères incha Allah. La sincérité s’oppose au mensonge car c’est le fait d’être « conforme à la réalité des faits, sans ajouter ni retrancher quoi que ce soit ». Nous devons nous parer de cette noble qualité, d’autant plus qu’Allah nous a ordonné d’être avec les véridiques. En effet, Il a dit : {Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques} (Sourate 9 : Verset 119). Cet ordre émane donc de notre Créateur mais également de Son Envoyé (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Je vous commande d’être sincère, car la sincérité mène à la piété, et la piété mène au paradis. Et l’homme ne cesse d’être sincère jusqu’à être inscrit auprès d’Allah en tant que tel ». (Al Boukhari et Muslim). Le fait d’être sincère est un devoir que nous devons tous accomplir et une qualité dont nous devons nous saisir car cela est meilleur pour nous.

La sincérité peut paraître difficile car Shaytan embellit le péché et nous dissuade d’être bons. Cela dit, certains facteurs peuvent nous aider à être sincère incha Allah. Parmi eux, nous pouvons évoquer le fait de demander l’aide d’Allah, d’avoir le sentiment qu’Allah nous surveille en tout temps et tout lieu, de penser aux conséquences néfastes du mensonges, de fréquenter des personnes sincères et véridiques, d’éduquer les enfants à être honnêtes en leur donnant le bon exemple, de prendre l’habitude de dire la vérité et d’en faire une routine et enfin, de lire régulièrement le Saint Coran tout en méditant sur ses versets et en cherchant à comprendre ses sens.

Il ne fait aucun doute que la sincérité est bien meilleure pour nous car Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam) nous l’ont ordonné. De même, la sincérité apporte une certaine sérénité, une tranquillité d’esprit, une vie agréable, une grandeur d’esprit et une confiance que nos frères auront placée en nous.

Ainsi, bannissons le mensonge qui est un acte vil, un défaut détestable et un péché qui nous mènera en enfer. Préférons à cela la sincérité qui éloignera les maux et apportera le bien être et la tranquillité vis à vis d’Allah, de nos frères et de nous-mêmes incha Allah. Nous avons tous menti plus d’une fois dans notre vie et nous avons tous des frères qui en ont fait autant donc abandonnons le mensonge dès à présent et encourageons nos proches à atteindre la sincérité. Quant à ceux qui ne s’avouent pas avoir menti, rappelons qu’un homme a dit à l’imam Abu Hanifa : « Je n’ai jamais menti une seule fois ». Il répondit : « Ceci en est déjà un ».

Qu’Allah nous permette d’abandonner le mensonge et de compter parmi les véridiques. Qu’Il nous accorde Son Pardon et nous éloigne des tentations diaboliques.

AJIB.FR
***


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : son linceul et son enterrement.

Dans notre série de rappels concernant la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam), nous avons précédemment évoqué le pressentiment de sa fin proche. Nous avons également exposé le début de sa maladie et ses soins, sa douleur et ses derniers propos ainsi que ses paroles lorsque son regard se fixa. Aujourd’hui, nous poursuivons ce rappel en nous intéressons au jour de sa mort (‘alayhi salat wa salam), à son linceul, à la salat janaza faite sur lui ainsi qu’à sa tombe.

Il mourut un lundi.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décédé des suites de sa maladie. Il était en effet touché par de fortes douleurs pendant plusieurs jours. Il était soigné chez son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). Après avoir enduré les affres de la mort, il s’éteignit (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi qu’Anas (qu’Allah l’agrée) raconte : « La dernière fois que j’ai vu le Messager d’Allah, il tira le rideau alors que les gens étaient en rangs, derrière Abu Bakr. Ce dernier voulu reculer, mais il leur fit signe de rester en place et il relâcha le voile. Il mourut à la fin de ce jour, qui était un lundi ». (Ahmed et Tirmidhy).

Lorsque l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) rendit l’âme, ses épouses et ses compagnons, ainsi que l’ensemble de la communauté, furent touchés et fortement attristés. Son compagnon le plus fidèle, Abu Bakr As Siddiq (qu’Allah l’agrée) fut celui qui l’embrassa alors qu’il venait de mourir. C’est ainsi que sa fille, ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) raconte : « Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) entre les deux yeux lorsqu’il mourut » (An Nasa’i et Ibn Majah).

Le compagnon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) raconte également que ce fut Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) qui embrassa le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) et ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapportent ainsi : « Abu Bakr embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il mourut » (Al Boukhari).

Nous savons donc, chers frères et soeurs que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut un lundi, après avoir observé sa communauté en train de prier. Lorsqu’il rendit l’âme, son plus fidèle ami et son successeur au califat l’embrassa entre les deux yeux. Rappelons qu’Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) fut extrêmement touché par la perte du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Sa mort entraîna d’ailleurs une grande tristesse dans le cœur de tous les musulmans.

Il fut enveloppé dans son linceul.

Lorsqu’il mourut, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul comme tout musulman. Mais comment était son linceul ? La mère des croyants (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Messager d’Allah fut enveloppé, quand il mourut, dans un vêtement appelé hibara » (Al Boukhari et Muslim). L’imam An Nawawi (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique qu’il s’agit d’un vêtement d’origine yéménite.

Savez-vous quel âge avait le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il rendit l’âme ? Son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) nous a informés de cela dans sa parole : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décéda alors qu’il avait soixante-trois ans » (Al Boukhari et Muslim).

Concernant le linceul du Prophète (‘alayhi salat wa salam), la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte également : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul constitué de trois vêtements blancs yéménites en coton, sans qamis ni turban ». Elle souligne aussi : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un vêtement hibara, puis on le lui ôta » (Ahmed et Abu Dawud). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam), décéda alors qu’il avait soixante-trois ans et fut enveloppé dans un linceul d’origine yéménite.

La prière sur lui, le creusement et le lieu de sa tombe.

Lorsque le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut, on demanda à Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) : « Ô compagnon du Messager d’Allah, devons-nous prier sur le Prophète ? » Il répondit : « Oui ». Ils s’informèrent : « Comment devons-nous prier sur lui ? » Il répondit : « Que certains entrent et qu’ils fassent le takbir et des invocations, puis qu’ils sortent, et que d’autres leur succèdent » (Ibn Majah). C’est ainsi qu’a eu lieu, chers frères et soeurs la prière sur le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Savez-vous, chers frères et soeurs, comment fut creusé la tombe du Prophète (‘alayhi salat wa salam) ? ‘Amir ibn Sa’d nous informe de cela. C’est ainsi qu’il relate que Sa’d a dit : « Que l’on pratique pour moi le lahd et que l’on pose ensuite des briques comme on l’a fait pour le Messager d’Allah » (Muslim).

Le lieu de sa tombe est bien connu mais la décision de l’enterrer à cet endroit a été prise par Abu Bakr (qu’Allah l’agrée), conformément à la volonté divine. Salim ibn ‘Ubayd raconte l’instant où fut prise la décision de l’enterrer à cet endroit : « Quand le Prophète mourut, ils commandèrent : « Ô Salim ! Rends-toi chez les compagnons du Prophète et appelle-le ». Je sortis alors et trouvais Abu Bakr debout, dans la mosquée. Il posa alors sa main sur mon avant-bras, puis il se mit en marche jusqu’à ce qu’il entra. On lui fit place pour qu’il aille auprès du Prophète. Il se pencha sur lui et constata qu’il était mort. Abu Bakr déclara alors : {En vérité, tu mourras et ils mourront eux aussi} (Sourate Zummar : Verset 30). Ils s’enquirent : « Ô compagnon du Prophète, le Prophète doit-il être enterré ? ». Il répondit : « A l’endroit où Allah a pris son âme, car elle ne l’a été que dans un endroit pur ». Ils surent alors qu’il devait en être ainsi ». Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc enterré à l’endroit où il mourut, dans la chambre de son épouse ‘Aïsha (qu’Allah l’agrée).

Concernant l’enterrement du Prophète (‘alayhi salat wa salam), Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit : « On posa un vêtement rouge sous le Messager d’Allah, lorsqu’il fut enterré » (Muslim).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur Son Prophète et Messager. Qu’Il nous accorde une belle fin et nous rapproche de Lui et Son Envoyé.

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : apaise les conflits conjugaux.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui pour évoquer un aspect de ta vie de couple. La vie à deux n’est pas sans embûche wal hamdouliLlah. Il nous faut donc être patients face aux conflits conjugaux et tendre ensemble vers la réconciliation. Laisse moi, te conseiller en ce sens, à la lumière du Saint Coran et de la Sunna.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, que le mariage est une institution des plus nobles en Islam. Elle représente la moitié de la foi pour celui qui fait preuve de patience et qui considère le mariage à sa juste valeur. Le mariage est un bienfait pour le musulman. Notre Seigneur n’a-t-il pas révélé : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous des épouses afin que vous éprouviez le repos auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et miséricorde} (Sourate 30 : Verset 21) ? Ce verset prouve à lui seul le bienfait que représente le mariage pour notre communauté. Ainsi, lors de conflits conjugaux, souviens toi de l’importance du mariage. Combien de nos frères et soeurs vivent dans le célibat et sont éprouvés par cette situation ? Regarde le bienfait par lequel ton Seigneur t’a comblé(e), ma chère sœur, mon cher frère et considère le dans toute sa grandeur. Ainsi, pourras-tu prendre du recul lors de conflits conjugaux et réaliser que ton Seigneur t’a comblé(e). Proclame donc Sa grandeur et prosterne toi pour Le remercier comme le faisait notre prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Oukhty, akhy, les conflits conjugaux constituent un phénomène tout à fait normal puisque tous les couples sont touchés par les tensions. Mais garde à l’esprit que tout conflit provient de Shaytane le lapidé, qu’Allah nous en préserve. C’est lui qui insuffle le mal dans l’oreille du croyant et qui le pousse ainsi à virer dans la désobéissance et la colère. Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Iblis pose son trône sur l’eau puis envoie ses troupes. Les plus rapprochés de lui sont ceux qui causent le plus grand trouble. L’un d’eux vient le trouver et dit : « J’ai fait ceci et cela » mais il lui répond : « Tu n’as rien fait ». Puis l’un d’eux vient le trouver et dit : « Je ne l’ai délaissé jusqu’à l’avoir séparé de son épouse ». Alors, il le rapproche de lui et dit : « Toi tu es bien » et il le serre contre lui ». (Muslim). Nous savons donc, ma sœur, mon frère, que la séparation d’un homme et sa femme provient de Shaytane et ses associés. Mais avant la séparation, le couple traverse des conflits qui eux aussi, sont causés par les ruses de Shaytane. C’est ainsi qu’il te faut, ma chère sœur, mon cher frère, garder en tête que tout conflit provient de lui. En cas de conflit conjugal, il te faut donc demander refuge auprès d’Allah et te montrer sincère dans tes invocations : invoque Allah pour qu’Il préserve ton couple, qu’Il l’éloigne de la turpitude et des tensions et que Shaytane ne puisse pas s’immiscer dans ton union. Sois convaincu(e) qu’Allah écoute tes invocations et qu’Il les exaucera car Il ne se détourne pas du cœur d’un serviteur pieux et sincère.

Ma chère sœur, mon cher frère, lorsque survient un conflit dans ton couple, médite sur ton comportement et remets-toi en question car personne n’est sujet à la perfection. Les torts sont souvent partagés : bien que l’un ait eu tort en premier, l’autre ne doit pas le suivre dans cette tension et doit le rappeler vers Allah. Nous devons adopter un bon comportement et faire preuve de patience, quand bien même notre conjoint se laisse emporté par ses émotions. Cheikh Muqbil (qu’Allah lui fasse miséricorde) a conseillé aux couples musulmans : « Ce que nous recommandons aux époux c’est de s’entraider dans le bien et la piété et je leur conseille également d’adopter un bon comportement des deux côtés, le Shaytane cherche à séparer la femme de son mari. L’homme doit bien se conduire avec sa femme comme vous avez pu l’entendre dans les Hadiths « Comportez-vous bien avec les femmes » […] La femme également doit craindre Allah à travers son mari ». Ainsi, chacun des deux membres du couple a des droits sur l’autre mais également des devoirs envers lui. Tu te dois donc, ma sœur, mon frère, de mettre en pratique tes droits et devoirs tout en respectant ceux de ta moitié. Ton couple n’en sera que plus apaisé inchaAllah.

Enfin, n’oublie pas, oukhty, akhy, que tous les couples sont touchés par les tensions mais qu’il faut accueillir cela comme une épreuve à surmonter et un moyen de te rapprocher, avec ta moitié, du Tout Puissant. Le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) rencontrait également des tensions avec ses épouses (qu’Allah les agrée) mais il faisait en sorte de les apaiser. Il prenait sur lui, rassurait ses épouses, les taquinait et les faisait sourire lorsque celles-ci ressentaient de la colère contre lui. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui a dit : « Ô Aisha, je sais quand tu es en colère contre moi et quand tu es contente. – Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle. – Lorsque tu es contente, dit-il, tu jures en disant : « Certes non, par le Seigneur de Mohamed ! » mais lorsque tu es en colère tu dis : « Certes non, par le Seigneur d’Ibrahim ». Elle dit : « C’est vrai, mais par Allah, je n’abandonne que ton nom ».(Al Boukhari et Muslim). Malgré les conflits, les tensions et les désaccords qui peuvent subsister au sein du couple, l’union de deux êtres est un bienfait émanant de notre Seigneur. Il te faut donc considérer ce bienfait dans toute sa splendeur, ma chère sœur, mon cher frère, t’éloigner autant que possible des insufflations et demander protection à Allah. Et lorsque le conflit survient, prends du recul, remets-toi en question, dialogue avec ton conjoint et rapprochez-vous ensemble de Celui qui vous a unis dans le bien.

J’espère que ces quelques paroles sur les conflits conjugaux et le comportement face aux tensions, te permettront de prendre du recul au quotidien et de faire preuve de patience dans ta vie de couple.

Qu’Allah éloigne nos couples de la turpitude, des conflits et des tentations. Qu’Il préserve et augmente l’amour entre conjoints et apaise les tensions.

AJIB.FR
***


Angleterre : Attaqués à l’acide, un musulman et sa cousine veulent savoir pourquoi leur agresseur n’est pas qualifié de terroriste.

Jameel Muhktar et sa cousine Resham Khan ont été attaqués à l’acide à Londres. Jameel, âgé de 37 ans, et Resham, 21 ans, ont été aspergés d’acide au visage, alors qu’ils étaient à bord de leur voiture.

Les deux musulmans étaient arrêtés à un feu rouge, mercredi 21 juin 2017, lorsqu’un homme a frappé à la vitre du véhicule puis les a aspergés d’acide sulfurique.

Jameel Muhktar pensait au départ qu’il s’agissait d’une mauvaise blague avant d’entendre sa cousine gémir de douleur.

« Il a juste jeté ce liquide clair sur nous, ce qui m’a semblé être de l’eau jusqu’à ce que ma cousine commence à crier », a-t-il ajouté.

L’agresseur est revenu une nouvelle fois à la charge pour s’en prendre à Jameel. Les deux victimes ont tenté de se sauver mais ils ont fini par faire un accident, tellement la douleur était horrible. Les deux cousins sont alors sortis de la voiture pour appeler au secours puis ils ont été conduits à l’hôpital. La jeune femme a été aveuglé temporairement, elle souffre actuellement de sévères brûlures à son visage, ses bras et ses jambes. Quant à son cousin, il a été mis dans un coma artificiel à son arrivée à l’hôpital.

Nous avons été visés parce que nous sommes musulmans.

« C’est un vrai crime de haine. Nous avons été visés parce que nous sommes musulmans, cette attaque est due à l’islamophobie », a déclaré Jameel Muhktar dans un entretien diffusé par la chaîne Channel 4 News.

La police britannique a indiqué que l’auteur de l’attaque est un dénommé John Tomlin, âgé de 24 ans.

Selon The Independent, plusieurs messages postés et partagés sur les réseaux sociaux par John Tomlin indiquent sa proximité avec l’extrême-droite anglaise.

journaldumusulman.fr
***


France : Institut Niçois En-Nour : la complicité de deux imams avec Estrosi dénoncée.

Dans un long texte publié sur son site, l’Institut Niçois En-Nour à nouveau menacé de fermeture dénonce la complicité de deux imams niçois avec le maire Christian Estrosi depuis le début de ce bras de fer. En-Nour explique qu’il a « passé ces trahisons sous silence jusqu’à présent pour ne pas alimenter les divisions et la fitna », et d’inviter « tous les membres de la communauté musulmane niçoise à leur demander des comptes ». Malheureusement, certains « responsables » musulmans préfèrent collaborer avec les fachos islamophobes que de soutenir leurs cor-religionnaires. Total soutien aux fidèles et responsables de l’Institut En-nour ! Il est temps d’éjecter ces collabos hors de leurs postes.

Voici le texte complet..

Lors du conseil municipal du vendredi 23 juin 2017, le maire de Nice Christian Estrosi à nouveau signifie que ses décisions relatives aux questions du culte se faisaient en accord avec l’imam Bekri et l’imam Aissaoui. En déclarant notamment que parce ce que ce sont les représentants de « 90% des musulmans ».

Nous ne pouvons plus accepter que ces deux représentants acceptent de se faire instrumentaliser pour détruire notre mosquée, votre mosquée, la mosquée de tous les musulmans. Les musulmans de Nice ont le droit de savoir ce qui se passe dans leur dos.

Car déjà il y a un an, lors de la procédure qui nous a opposé au maire de Nice, Monsieur Estrosi pour dire que notre mosquée devait fermer, à donné aux juges du Tribunal Administratif et du Conseil d’État, deux attestations qui ont faillis empêcher la mosquée d’ouvrir.

L’Association des Musulmans de Nice Ouest (dépendant de l’UMAM) et la mosquée As-Salam des Moulins (dépendant du CRCM) ont données Mr Estrosi des attestations qui disaient qu’il n’y avait aucun besoin d’ouvrir une nouvelle mosquée, puisque dans les deux mosquées, il y avait largement la place.

Commençons par l’AMNO qui affirme « disposer d’une salle de prière de 1000m2 qui n’est pleine qu’à 50% » et sous-entend donc que les fidèles d’En-nour pourraient être accueillis là-bas.

1000 m² ? C’est faux. Cette salle de prière qui n’est qu’un préfabriqué ne fait que 350 m². Pleine à 50% ? C’est faux aussi.

Mais peu importe, à partir du moment où ils font plaisir à Mr Estrosi, certains oublient que la vérité est essentielle.

Vient ensuite les mensonges de la mosquée As-Salam, qui écrit pouvoir recevoir « l’ensemble des fidèles des quartiers ouest de Nice ». Nous aimerions savoir comment ils pourraient tous entrer dans une salle de 60m2 aux pieds d’une tour du quartier des Moulins. Actuellement nous sommes déjà plus de 800 tous les vendredis à En-nour.

Il est inacceptable que des responsables religieux fournissent des attestations mensongères pour empêcher une mosquée d’ouvrir, à un maire qui n’a cessé de multiplier les procédures pour faire fermer la mosquée En-nour et la mosquée Imen de la rue Pegurier. Lors d’un tract électoral, le maire de Nice se félicitait d’avoir fait fermer 15 salles de prières sur Nice.

Nous avions passé ces trahisons sous silence jusqu’à présent pour ne pas alimenter les divisions et la fitna. Mais là c’est trop, nous avons appris que des collectes ont commencées. Le CRCM et l’UMAM souhaitent financer le projet de mosquée à Nice Ouest sur le terrain que Mr Estrosi a promis de leur louer s’il parvient à faire fermer l’Institut En-Nour et détruire sa mosquée.

Il semble très clair maintenant que ces deux organisations se sont donc entendues avec le maire de Nice pour faire croire qu’ils vont construire une nouvelle mosquée à Nice Ouest sur le dos de l’institut En-Nour, qu’ils tentent à tout prix et depuis des années de détruire. La promesse d’Estrosi d’une nouvelle mosquée à l’Oued, ne se fera jamais. Il faut qu’ils trouvent 10 000 000 €. L’UMAM n’arrive déjà pas à trouver 50 000 € pour arranger leur mosquée de la Madeleine et veulent trouver 10 000 000 € pour l’an prochain !

La mosquée En-nour fermée, jamais de nouvelle mosquée à Nice, ce qui, par conséquent, obligerait les musulmans Niçois à revenir prier dans des caves tant qu’Estrosi restera maire de Nice.

Trop c’est trop. En tant que musulmans niçois, chacun d’entre vous a le droit de savoir que ceux qui se prétendent représentants de la communauté musulmane des Alpes-Maritimes ne font que baisser la tête, trahir et provoquer la fitna.

Comment peut-on accepter que ceux qui prétendent représenter l’Islam sur Nice et le département tels que Mr Othmane Aïssaoui et Mr Boubekeur Bekri, ce qui est encore plus grave pour Mr Bekri car il a une reconnaissance officielle en tant que CRCM, comment ces deux personnages peuvent ils par leur participation appuyer Mr Estrosi dans son bon vouloir d’expulsion et de destruction de l’Institut En-Nour ?

Nous invitons tous les membres de la communauté musulmane niçoise à leur demander des comptes…

En-nour est votre mosquée, ne vous laissez pas expulser. Alors même que l’ancien préfet à permis l’ouverture. Alors même que le tribunal administratif de Nice à ordonné l’ouverture.
Alors même que le Conseil d’État à ordonné l’ouverture. Estrosi oublie que nous sommes en France et qu’en France il y à des droits et que nous n’avons pas peur de nous battre pour la justice et le droit.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation veut adopter une loi pour accélérer le rythme de la colonisation
.
Le Comité ministériel israélien des affaires législatives prévoit de discuter d’un nouveau projet de loi demandant au gouvernement d’accélérer le rythme de la construction de colonies sur le territoire de Jérusalem et de la Cisjordanie occupée.
.
L’occupation empêche 69 palestiniens de voyager
.
Peine de prison réimposée à un Palestinien libéré en 2011
.
Les prisonniers du Hamas interdits de visites familiales
.
L’occupation confisque 47 dunums pour l’expansion de l’Université d’Ariel
.
Danon condamne le « Forum des Nations Unies sur les 50 ans d’occupation »
.
Des dizaines de fidèles accomplissent la prière du vendredi à al-Aqsa
.
L’occupation arrête un Palestinien aux frontières de Gaza
.
En réponse à la démolition: un monument commémoratif pour le martyr Nazzal à Ramallah
.
Arrestation du fils de cheikh Abou Hija lors d’une perquisition de son domicile à Jénine
.
L’Occupation envahit des terres au nord de Jénine
.
Abou Marzouk: « L’accord du siècle » ne passera pas
.
L’occupation arrête un palestinien au sud de Jénine
.
Un Palestinien blessé lors de la répression des marches hebdomadaire de Kafr Qadoum.
.
Mort d’un malade à Gaza après le retard de son transfert
.
Mladinov visite Haniyeh dans la bande de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein