MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Zaha Hadid, bâtisseuse hors normes, Ce que l’architecte décédée le jeudi 31 mars 2016, laisse derrière elle

Zaha Hadid, bâtisseuse hors normes, Ce que l’architecte décédée le jeudi 31 mars 2016, laisse derrière elle.

Zaha Hadid a été la première femme mais aussi la première musulmane à obtenir le prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel en architecture. Ses créations hors normes ont marqué ses pairs à travers le monde, lui valant une reconnaissance mondiale. Tour en images de quelques-unes de ses créations.

L’architecte britannique d’origine irakienne est décédée jeudi 31 mars d’une crise cardiaque dans un hôpital de Miami, aux Etats-Unis. Née à Bagdad en 1950, elle s’est formée à l’Architectural Association de Londres, dont elle sort diplômée en 1977. L’architecte de confession musulmane, qui a reçu une éducation par des nonnes catholiques à Bagdad, a pour mentor le théoricien néerlandais Rem Koolhaas, adepte des constructions gigantesques et démesurées et pour qui elle collabore avant de créer sa propre agence en 1979.

Zaha Hadid commence à bâtir sa renommée avec la caserne de pompiers du site de fabricant de meubles Vitra en 1994, à Weil am Rhein, en Allemagne. L’architecture, les angles des murs et la lumière donnaient l’impression d’être sur un bateau en flottaison. Un édifice audacieux mais qui donnait le mal de mer aux pompiers… Il sert aujourd’hui d’emplacement de bureaux.

Dans les années 2000, elle multiplie les ouvrages d’envergure. En 2003, elle est la première femme à créer un musée d’art aux Etats-Unis avec le centre Lois et Richard Rosenthal, à Cincinnati. Zaha Hadid conçoit aussi le centre culturel Heydar-Aliyev, doté d’un parc d’une superficie de 9 hectares à Bakou, en Azerbaïdjan.

En 2004, elle est la première femme mais aussi la première musulmane à obtenir le prix Pritzker, l’équivalent du prix Nobel en architecture. En 2016, elle reçoit la Royal Gold Medal du Riba, l’ordre britannique des architectes. Ses constructions gigantesques ont essaimé le monde, que ce soit à Pékin, à Séoul, à Naples, à Barcelone ou à Rabat. Paris lui a résisté, la capitale goûtant très peu à sa vision de l’architecture. La France lui doit cependant la construction du siège de la société CGM-CMA à Marseille, une tour de 145 mètres au bord de la Méditerranée. A Montpellier, Pierres Vives, inauguré en 2012, a suscité une vive polémique pour l’énorme coût d’un bâtiment (125 millions d’euros) invisible par les habitants, sauf à le survoler par hélicoptère…

Surnommée la « Lady Gaga de l’architecture », Zaha Hadid a marqué de son empreinte le monde de l’architecture. La Coupe du monde 2022 au Qatar sera l’occasion d’apprécier le design du stade Al-Wakrah, conçu par Zaha Hadid et qui sera un des cinq stades attendus pour le Mondial.

SOURCE : Lundi 4 Avril 2016 : http://www.saphirnews.com/Zaha-Hadid-batisseuse-hors-normes-ce-que-l-architecte-laisse-derriere-elle_a22204.html

New York, Munazza Alam devient l’une des meilleures étudiantes scientifiques, et obtient le prix Rosalyn Yalow 2016

New York, Munazza Alam devient l’une des meilleures étudiantes scientifiques, et obtient le prix Rosalyn Yalow 2016

Chaque année en hommage à Rosalyn Yalow, physicienne américaine et lauréate en 1977 du Prix Nobel, se tient la remise du prix scientifique décerné aux étudiants talentueux.

Un talent salué.

Pour le prix Rosalyn Yalow 2016, l’étudiante Munazza Alam de la prestigieuse Université Hunter a été mise à l’honneur. Elle a été félicitée au cours de la cérémonie pour ses recherches en astrophysique. Son étude a consisté à faire la lumière sur les naines brunes, un objet insuffisamment massif pour être considéré comme une étoile mais plus massif qu’une planète géante. En somme, le but est d’avoir une meilleure connaissance de l’univers.

Sa recherche s’est poursuivie dans le Musée Américain d’Histoire Naturelle, l’une des institutions scientifiques et culturelles prééminentes du monde. Dans la publication consacrée à Munazza Alam, l’Université d’Hunter indique qu’elle fera un doctorat en astrophysique à Harvard.

SOURCE : 10 juin 2016 : http://www.katibin.fr/2016/06/10/new-york-munazza-alam-devient-lune-des-meilleures-etudiantes-scientifiques/