MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Qui sont les allié d'israel contre gaza ?

L’Amérique du nord, l’égypte, l’Arabie Saoudite, la Belgique, la France et tous ceux qu’on ne connait pas mais qui agisse dans le secret pour les sionistes.

01 – Belgique: brandir un drapeau Palestinien = 1 an de prison avec sursis! (vidéo) – Lire l’article

02 – H&O Production arrêté pour avoir cité l’identité de soldats franco-israéliens – Lire l’article

03 – Gaza : Les Etats-Unis financent Israël et l’approvisionne en armes – Lire l’article

04 – Le roi d’Arabie saoudite assimilé à une pin-up en raison de ses positions sur Gaza – Lire l’article

05 – Pénélope Cruz et Javier Bardem accusés d’antisémitisme par Hollywood pour avoir soutenu Gaza – Lire l’article

———————————————————————
source : http://oumma.com/202915/belgique-brandir-un-drapeau-palestinien-1-an-de-priso
image : http://oumma.com/sites/default/files/imagecache/400xY/daftpo.jpg
video : http://youtu.be/F7b0n1CPS3E

oumma.com titre : Belgique: brandir un drapeau Palestinien = 1 an de prison avec sursis! (vidéo)

Brandir un drapeau palestinien en Belgique peut vous valoir une condamnation à 1 an de prison avec sursis, écoutez plutot :



Retour en haut de la page
————————————————————————–
source : http://www.ajib.fr/2014/08/ho-production-arrete-pour-avoir-cite-lidentite-de-soldats-franco-israeliens/

ajib.fr titre : H&O Production arrêté pour avoir cité l’identité de soldats franco-israéliens

Le responsable d’H&O Production, un média virtuel d’information très présent sur les réseaux sociaux, a été interpellé à son domicile en date du 7 août et mis en garde à vue pendant 24 heures.

Il a alors été informé par les autorités du motif de son arrestation : la divulgation de l’identité de soldats français engagés dans l’armée israélienne. Les chefs d’accusation retenus à l’encontre d’H&O Production correspondent aux articles 226-19 et 226-22 du code pénal.

« Le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation ou identité sexuelle de celles-ci, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300’000 euros d’amende.

Est puni des mêmes peines le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée des données à caractère personnel concernant des infractions, des condamnations ou des mesures de sûreté. »

« Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300’000 euros d’amende.

La divulgation prévue à l’alinéa précédent est punie de trois ans d’emprisonnement et de 100’000 euros d’amende lorsqu’elle a été commise par imprudence ou négligence.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, la poursuite ne peut être exercée que sur plainte de la victime, de son représentant légal ou de ses ayants droit. » Il serait donc intéressant de savoir d’où émane la plainte.

Toutes les données divulguées sur ces soldats étant publiques, H&O Production compte bien se défendre. Néanmoins, l’ensemble de leur matériel informatique d’une valeur de plus de 5’000 € a été saisi par la brigade criminelle.

Un appel aux dons a été lancé, l’objectif étant de récolter au moins 1’500 € afin d’acheter un nouvel ordinateur. Affaire à suivre

Retour en haut de la page
—————————————————————————–
Source : http://www.ajib.fr/2014/08/etats-unis-israel-2/

Gaza : Les Etats-Unis financent Israël et l’approvisionne en armes

Le massacre à Gaza se poursuit et les morts se comptent désormais en milliers. Sur le plan diplomatique, seuls quelques pays d’Amérique Latine osent condamner les crimes de l’armée israélienne et agir en conséquence. Mercredi, la Bolivie a annoncé avoir placé Israël sur sa liste des « Etats terroristes », le pays a par ailleurs rompu un accord qui permettait aux citoyens israéliens d’entrer en Bolivie sans visa. D’un autre côté, les pays arabes qui ont des moyens de pression énormes restent muets, quant aux pays occidentaux comme la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne, les Etats-Unis… ils se sont alignés.

L’asservissement et la soumission à l’état sioniste ne s’arrêtent pas là. Outre le soutien diplomatique, certains pays comme les Etats-Unis aident directement Israël tant sur le plan financier que sur le plan militaire.
Israël est le premier pays aidé financièrement par les Etats-Unis

Israël est le premier pays bénéficiaire de l’aide financière des Etats-Unis pourtant le pays ne fait pas vraiment partie des pays les plus pauvres au monde. Au classement mondial du réputé Forum Économique mondial de Davos, en 2013 Israël se trouvait en 26 ème position soit 5 rangs derrière la France. Malgré une dette importante, l’économie israélienne est plutôt dynamique avec une croissance du PIB de près de 3,1 % pour l’année 2012, l’économie mondiale était pourtant impactée par la crise.

Israël ne fait donc pas partie de ces pays qui ont besoin d’une aide extérieure, pourtant pour l’année 2015 les Etats-Unis prévoient d’aider financièrement Israël à hauteur de 3,1 milliards de dollars soit un peu moins du PIB annuel d’un état comme le Togo. Cette aide financière n’est pas nouvelle, c’est plutôt une tradition. Depuis 1987, Israël reçoit en moyenne chaque année 1,8 milliard de dollars des Etats-Unis. Une manne financière qui n’est pas destinée à lutter contre la pauvreté via des projets économiques, mais plutôt à des investissements dans des programmes militaires, il faut dire que les Etats-Unis supervisent la recherche et développement en armes d’Israël.

En seconde troisième position des pays les plus aidés par les Etats-Unis, on retrouve l’Egypte dont le président Mohammad Mursi a récemment été renversé par l’armée pro-Moubarak, une manière d’acheter le positionnement du pays face à la politique extérieure des Etats-Unis mais aussi face à son allié Israël avec qui l’Egypte est frontalier.

Israël s’approvisionne en armes auprès des Etats-Unis

Les Etats-Unis ne sont pas exempts de critiques, loin de là et tout comme Israël, le pays a du sang sur les mains. D’une part car le pays finance directement des programmes militaires israéliens et d’autre part il approvisionne Israël en armes. Les Etats-Unis sont le premier fournisseur d’armes d’Israël.

Durant le massacre de la population de Gaza, face à l’épuisement de ses stocks Tsahal a demandé aux Etats-Unis un réapprovisionnement en munition de type grenade et mortier notamment. Une demande satisfaite rapidement puisque les Etats-Unis ont permis à Israël de puiser dans un de ses entrepôt situé sur son sol. Une transaction estimée à 746 millions d’euros. Un porte-parole du Pentagone indique « Les États-Unis se sont engagés à garantir la sécurité d’Israël, et il est crucial pour les intérêts nationaux américains d’aider Israël à développer et à maintenir une capacité d’autodéfense forte et réactive. Cette vente d’armement est cohérente avec ces objectifs. »

La guerre a Gaza a causé pour l’instant plus de 1400 morts du côté Palestinien dont la très grande majorité sont des civils. Une trêve de 72 heures semble se dessinée.

Retour en haut de la page
———————————————————————————-

source : http://oumma.com/202958/roi-d-arabie-saoudite-assimile-a-une-pin-up-raison-de

image : http://oumma.com/sites/default/files/imagecache/400xY/abdallah.jpg

image : http://oumma.com/sites/default/files/imagecache/largeur_totale/leroisaoudien46_8477670781868839356_n_0.jpg

oumma.com titre : Le roi d’Arabie saoudite assimilé à une pin-up en raison de ses positions sur Gaza

Depuis qu’il est établi que le roi d’Arabie Saoudite Abdallah ben Abdelaziz a approuvé l’agression de Gaza par Israël, le monarque saoudien est devenu la cible et la risée des réseaux sociaux. Le dirigeant saoudien qui a par ailleurs reçu récemment en grandes pompes l’autre complice des massacres de Gaza, le dictateur égyptien Al Sissi, a également ordonné au grand mufti de son pays d’émettre une fatwa interdisant les manifestations de solidarité avec Gaza. Pour de nombreux adeptes des réseaux sociaux, la coupe est pleine. Le roi fait l’objet de nombreux fake, dont celui-ci dessous qui l’ assimile à une pin-up, dans une nouvelle version de la célèbre pause de Marylin Monroe.

Retour en haut de la page

———————————————————————————-
source : http://oumma.com/202863/penelope-cruz-javier-bardem-accuses-d-antisemitisme-h
image : http://oumma.com/sites/default/files/imagecache/400xY/cruz_et_bardem.jpg

oumma.com titre : Pénélope Cruz et Javier Bardem accusés d’antisémitisme par Hollywood pour avoir soutenu Gaza

Hollywood, l’usine à rêves en trompe-l’œil ou machine dantesque à cauchemars, est un univers impitoyable grouillant de requins pro-israéliens qui n’aiment rien moins que des stars, de surcroît oscarisées, s’autorisent à avoir une conscience et une once de courage en dénonçant le génocide perpétré à Gaza par Israël.

Quand les bombes pleuvent sur la capitale mythique du septième art, elles sont puantes et sont décochées telles des flèches empoisonnées pour frapper en plein cœur, en l’occurrence deux acteurs espagnols très bankable, qui ont endossé un rôle contestataire pas très politiquement correct et fort peu oscarisable…

Dans la ligne de mire de Ryan Kavanaugh, l’omnipotent directeur général de Relativity Media, Pénélope Cruz et Javier Bardem, couple à la ville, comme à l’écran, essuient une salve de critiques assassines pour avoir osé signer un manifeste, avec d’autres grands noms espagnols, condamnant l’escalade terrifiante de la soif de vengeance des criminels de guerre israéliens.

Marqués au fer rouge de l’antisémitisme, la fameuse accusation fabriquée de toutes pièces qui produit toujours son petit effet dévastateur, même si son leurre grossier n’opère plus aussi facilement qu’auparavant, les deux vedettes espagnoles ont mis les nerfs à vif de leur employeur, Ryan Kavanaugh : « Ils me font bouillir le sang », s’est emporté ce dernier dans le magazine Variety.

Se disant peu surpris que la mobilisation pro-palestinienne émane d’Espagne, Ryan Kavanaugh a redoublé de férocité : « Tous ces Juifs qui pensent qu’un autre Holocauste ne pourrait pas arriver devraient aller visiter l’Espagne et de nombreuses parties de l’Europe », a-t-il lancé furibond.

Manifester de la compassion envers les Gazaouis persécutés et massacrés n’est pas glamour à Hollywood, et loin de susciter l’ovation générale, c’est plutôt un lynchage médiatique que cet élan d’humanité et de lucidité provoque. Si les portes des prestigieux studios risquent fort de se refermer devant ceux qui ont pris parti pour le camp des opprimés, la grande famille des acteurs se montre également sans pitié, à l’image de Jon Voight, le père d’Angelina Jolie, qui a fustigé Pénélope Cruz et Javier Bardem : »Je suis écoeuré que des gens comme Penelope Cruz et Javier Bardem attisent l’antisémitisme partout dans le monde et soient inconscients des dégâts qu’ils ont causés », avant de renchérir dans Variety : « Ils ignorent de toute évidence l’histoire de la création d’Israël. »

Il ne manquait plus que la chaîne de télévision Fox News, conservatrice et islamophobe en diable, s’en mêle en traitant Pénélope Cruz de « folle de la semaine », pour finir de clouer au pilori les deux stars espagnoles, lesquelles, sous ce tsunami de réactions outrées, ont été contraintes, elles aussi et après Séléna Gomez et Rihanna entre autres, de se fendre d’un communiqué nuançant leurs propos.

Selon le quotidien espagnol El Pais, Pénélope Cruz a écrit une lettre au quotidien américain USA Today, dans laquelle elle admet qu’elle n’est « pas un expert de la situation » et qu’elle n’était « consciente de sa complexité », en précisant : « Mon seul souhait c’est que la paix voit le jour en Israël et à Gaza ». De son côté, son mari Javier Bardem a tenté d’apaiser la colère noire d’Hollywood en ces termes : nous « détestons l’antisémitisme autant que nous détestons les conséquences horribles et douloureuses de la guerre », a rapporté le quotidien espagnol.

Si l’industrie à fabriquer des super-productions pharaoniques est gouvernée par les passions et l’argent roi, il ne fait plus l’ombre d’un doute qu’elle est aussi régentée par des magnats liés à Israël, farouchement et indéfectiblement.

Retour en haut de la page

Laisser un commentaire