MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pourquoi israel et ces pays alliés sanctionnent-ils ceux qui aides les palestinies ?

01 – Gaza : Penelope Cruz et Javier Bardem, blacklistés par Hollywood – Lire l’article

02 – Israël s’attaque à l’Algérie pour son aide de 25 millions de dollars au profit de Gaza – Lire l’article

03 – Mantes-la-Ville : une conseillère municipale mise en examen pour avoir appelé au boycott de produits israéliens – Lire l’article

04 – H&O Production arrêté pour avoir cité l’identité de soldats franco-israéliens – Lire l’article

***************************************************************************************

Source : http://www.katibin.fr/2014/08/12/gaza-penelope-cruz-javier-bardem-blacklistes-hollywood/

image : http://www.katibin.fr/wp-content/uploads/2014/08/bp-620×330.jpg

Gaza : Penelope Cruz et Javier Bardem, blacklistés par Hollywood

Plusieurs artistes et figures politiques se sont insurgés face au génocide du peuple gazaoui perpétré par l’Etat sioniste. Parmi ces personnalités, Penelope Cruz, son époux Javier Bardem, ainsi que le cinéaste Pedro Almodovar. Leur prise de position en faveur des Palestiniens fin juillet, déplaisant fortement aux studios hollywoodiens, n’est pas restée sans conséquences puisque certains producteurs refusent de travailler avec eux dans leurs prochains films.

Une prise de position en faveur de la cause palestinienne dérangeante

Fin juillet, le couple ainsi que cent autres artistes espagnols, dont le réalisateur Pedro Almodovar, ont signé une lettre ouverte dénonçant l’offensive israélienne, allant même jusqu’à qualifier, à juste titre, de génocide la réalité du terrain. Un terme n’ayant pas plu puisque Hollywood n’a pas tardé à sanctionner leurs dires.

Sous couvert d’anonymat, deux producteurs auraient clairement affirmé qu’ils ne souhaitaient plus avoir affaire au couple et ne les voulaient plus dans leurs studios. C’est le tabloïd Hollywood Reporter qui a relayé ces propos.

Les producteurs ne sont pas les seuls à nier la réalité que les deux acteurs espagnols se sont contentés de constater puisque l’acteur Jon Voight, également connu pour être le père d’Angelina Jolie, n’a pas hésité à les qualifier d’antisémites.


Retour en haut de la page
————————————————————————————–

source : http://journaldumusulman.fr/israel-sattaque-a-lalgerie-pour-son-aide-de-25-millions-de-dollars-au-profit-de-gaza/

image : http://journaldumusulman.fr/wp-content/uploads/2014/08/palestine-gaza-algerie.png

Israël s’attaque à l’Algérie pour son aide de 25 millions de dollars au profit de Gaza

La décision prise par l’Algérie d’accorder une aide financière de 25 millions de dollars aux habitants de Gaza a suscité la haine du coté israélien.

Le porte-parole du gouvernement sioniste, Mark Regev a qualifié cette aide humanitaire fraternelle d’ « acte hostile contre l’état d’Israël ».

Le porte-parole de l’état colonial s’est attaqué violemment à l’Algérie, il a déclaré à la chaîne de télévision israélienne Channel 10 que « le soutien financier de l’Algérie à la bande de Gaza constituait un acte de soutien à une organisation terroriste ».

Dans son intervention télévisée, Mark Regev a également fait référence à la déclaration du ministre des Affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra, assimilant l’offensive israélienne à Gaza à un « terrorisme d’État ». Le porte-parole israélien a également condamné les précédents propos de Ramtane Lamamra qui avait affirmé que «viendra le jour où l’emblème palestinien flottera sur l’ensemble d’El Qods».

Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes, les véritables terroristes sont ceux qui ont cruellement assassiné plus de 1.640 Palestiniens, très majoritairement des civils. Ce bilan catastrophique augmente au fil des bombardements sionistes.


Retour en haut de la page
——————————————————————————-

source : http://www.ajib.fr/2014/08/mantes-la-ville-boycott-israel/
image : http://www.ajib.fr/wp-content/uploads/2014/08/boycott-israel.jpg

Mantes-la-Ville : une conseillère municipale mise en examen pour avoir appelé au boycott de produits israéliens

La conseillère municipale d’opposition (gauche) de Mantes-la-Ville, Bénédicte Bauret, s’est vue convoquée au commissariat suite à son appel au boycott de produits israéliens.

Bénédicte Bauret est avant tout une militante pro-palestinienne convaincue. Connue dans sa ville pour s’opposer très fermement au maire FN de Mantes-la-Ville, qui avait dernièrement empêché la vente d’une salle de prière à une association musulmane locale, elle est aussi présidente de l’association Fratercités qui appelle au boycott des produits en provenance de l’état sioniste.

Créée en octobre 2001, Fratercités entretient d’ailleurs un jumelage avec le camp palestinien de Shu’fat, près de Jérusalem.

Convoquée au commissariat le jeudi 31 juillet dernier, elle s’y rend accompagnée par une soixantaine d’amis et de soutiens en tous genres. Entendue par la police, Mme Bauret y apprend que le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) a porté plainte contre elle, à cause de son appel au boycott.

Le BNVCA a en fait déposé plus d’une centaine de plaintes au total, attaquant systématiquement les personnalités qui appellent à boycotter la production de cet état-voyou. Le président, qui n’est autre que Sammy Ghozlan, explique que de tels appels sont interdits par le Code pénal. Pourtant, nombreux sont les militants à avoir été relaxés par la justice. Il affirme que cette démarche « s’apparente à de la haine contre Israël qui conduit à la haine antijuive ».

D’après l’Union Juive Française pour la Paix, pro-palestinienne, « le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme n’a rien à voir avec son titre. C’est en fait une officine dont l’unique animateur connu Sammy Ghozlan est un militant politique dont les orientations sont totalement opposées à toute forme d’antiracisme. Il n’y a qu’à aller voir son site pour s’en convaincre. »

Selon une avocate, la militante risque 45’000 euros d’amende et trois ans de prison.


Retour en haut de la page
————————————————————————————

source : http://www.ajib.fr/2014/08/ho-production-arrete-pour-avoir-cite-lidentite-de-soldats-franco-israeliens/
image : http://www.abna.ir/cache/image/2014/08/11/f5f3bb7764e32229df5a8c521f3a07d4.jpg

H&O Production arrêté pour avoir cité l’identité de soldats franco-israéliens

Le responsable d’H&O Production, un média virtuel d’information très présent sur les réseaux sociaux, a été interpellé à son domicile en date du 7 août et mis en garde à vue pendant 24 heures.

Il a alors été informé par les autorités du motif de son arrestation : la divulgation de l’identité de soldats français engagés dans l’armée israélienne. Les chefs d’accusation retenus à l’encontre d’H&O Production correspondent aux articles 226-19 et 226-22 du code pénal.

« Le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation ou identité sexuelle de celles-ci, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300’000 euros d’amende.

Est puni des mêmes peines le fait, hors les cas prévus par la loi, de mettre ou de conserver en mémoire informatisée des données à caractère personnel concernant des infractions, des condamnations ou des mesures de sûreté. »

« Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d’une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces données à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300’000 euros d’amende.

La divulgation prévue à l’alinéa précédent est punie de trois ans d’emprisonnement et de 100’000 euros d’amende lorsqu’elle a été commise par imprudence ou négligence.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, la poursuite ne peut être exercée que sur plainte de la victime, de son représentant légal ou de ses ayants droit. » Il serait donc intéressant de savoir d’où émane la plainte.

Toutes les données divulguées sur ces soldats étant publiques, H&O Production compte bien se défendre. Néanmoins, l’ensemble de leur matériel informatique d’une valeur de plus de 5’000 € a été saisi par la brigade criminelle.

Un appel aux dons a été lancé, l’objectif étant de récolter au moins 1’500 € afin d’acheter un nouvel ordinateur. Affaire à suivre

Retour en haut de la page

Laisser un commentaire