MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Samedi 22 Rajab 1442, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Samedi 22 Rajab 1442, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Samedi 22 Rajab 1442.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Le ministère palestinien de la Santé: 19 décès par le coronavirus et 1826 nouveaux cas.
Le ministère palestinien de la Santé à Ramallah a annoncé vendredi que 19 décès, 1826 nouveaux cas de coronavirus et 1270 guérisons avaient été enregistrés après avoir effectué 9357 examens au cours des dernières 24 heures.

Un rapport de l’ONU: l’occupation a démoli et confisqué 35 bâtiments palestiniens en deux semaines.
Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires dans le territoire palestinien occupé (OCHA) a déclaré que les autorités d’occupation ont démoli et confisqué 35 bâtiments palestiniens en Cisjordanie occupée au cours des deux dernières semaines, affirmant qu’ils n’avaient pas de permis de construire.

L’occupation renouvelle la détention administrative du leader Abdul Khaleq Al-Natsheh.
Aujourd’hui, jeudi, le tribunal militaire d’occupation a renouvelé la détention administrative du chef captif, Abd al-Khaliq al-Natsheh, originaire d’Hébron pour la deuxième fois, pendant 6 mois.

En février, l’occupation a arrêté 134 citoyens et mené 20 démolitions à Jérusalem.
Les données publiées par le groupe «Européens pour Jérusalem» montrent que les autorités d’occupation «israéliennes» ont commis plus de 467 violations à Jérusalem occupée en février 2021.

Deux pêcheurs blessés par des balles de la marine d’occupation au large de Gaza.
Aujourd’hui, vendredi, deux pêcheurs ont été blessés par des balles de la marine israélienne, au nord de la bande de Gaza.

L’occupation arrête l’activiste Nihad Zughayer.
Ce vendredi matin, les forces d’occupation israéliennes ont arrêté le prisonnier libéré Haji Nihad Zughair, alors qu’il se trouvait dans la vieille ville de Jérusalem occupée.

Mort du leader et ancien captif, le professeur Akram Al-Kharroubi.
Hier soir, jeudi, le chef du Hamas, le professeur Akram Al-Kharroubi «Abu Firas» (67 ans) est décédé à Ramallah des suites d’un cancer.

Le Hamas appelle les pays arabes à ne pas accueillir les dirigeants de l’occupation israélienne.
Le mouvement de la résistance islamique, Hamas, a appelé les pays arabes à boycotter l’occupant israélien et ne pas accueillir ses dirigeants criminels et arrêter toutes les formes de normalisation.

L’occupation libère le député Muhammad Al-Tal après 6 mois de détention.
Aujourd’hui, jeudi, les forces d’occupation israéliennes ont libéré le député Muhammad Ismail Al-Tal d’Hébron après une détention administrative qui a duré 6 mois.

L’administration pénitentiaire d’Ofer poursuit ses violations des droits des prisonniers.
Le club des prisonniers a déclaré que l’administration de la prison «Ofer» avait tardé à répondre aux demandes des prisonniers, notamment pour mettre fin aux fouilles systématiques et à la répression à leur encontre, et pour leur assurer les besoins quotidiens de base.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
.
L’ex-épouse de Bouteflika perd ses privilèges en France.

Jusque-là inconnue du public, le magazine Jeune Afrique vient de faire des révélations sur Amel Triki, l’ex-épouse de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika qui vit en France.

Dans son édition du mardi 2 mars 2021, Jeune Afrique a publié un article dans le quel il rapporte que certaines personnalités de l’ancien régime dont l’ex-épouse de Bouteflika et l’ancien ministre des affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, auraient perdu leurs privilèges en France, suite à une décision prise en octobre 2020 par l’ambassadeur d’Algérie à Paris, Antar Daoud.

Bouteflika aurait épousé Amel Triki, fille du diplomate Yahia Triki, en août 1990. « Rappelée à l’automne 2019 au lendemain de la fin officielle de ses fonctions, elle (Amel Triki, ndlr) n’avait pas souhaité quitter Paris, où elle s’était installée en 2001, après avoir été nommée secrétaire aux Affaires étrangères, avec des émoluments mensuels supérieurs à 5400 euros », a précisé Jeune Afrique.

Et d’ajouter : « Immunité, plaque diplomatique et loyer modéré. Sur demande de l’ambassadeur Antar Daoud, Amel Triki a dû restituer la carte diplomatique qui lui avait été délivrée selon l’usage par le Quai d’Orsay. Ce titre de séjour spécial lui ouvrait droit à une immunité, mais aussi à d’autres privilèges, conformément à la Convention de Vienne de 1961″.

Selon le magazine, l’ex-épouse d’Abdelaziz Bouteflika avait droit à un abattement à hauteur de 60% de sa quittance de loyer et qu’elle disposait d’un bureau à l’ambassade restant inoccupé. D’où la question des « emplois fictifs ».

A ce propos, Mohamed Bedjaoui est l’autre personnalité citée par la même source. Ancien ambassadeur d’Algérie à Paris et ancien ministre des Affaires étrangères (2005-2007), celui-ci, selon Jeune Afrique, occupait le poste de conseiller diplomatique à Paris, touchant un salaire 9000 euros par mois sans jamais exercer d’activité diplomatique.

« L’ambassadeur Antar Daoud a également décidé de procéder au retrait de ses cartes diplomatique et d’immatriculation », a révélé l’hebdomadaire, précisant que « Mohamed Bedjaoui n’exerçait aucune activité diplomatique en échange de ce poste, qui lui avait été accordé lorsque Bouteflika était au pouvoir ».

Coronavirus en Algérie : 187 nouveaux cas, 152 guérisons et 05 décès.

Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar, a annoncé, vendredi à Alger, 187 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 152 guérisons et 05 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie.

Lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19, Dr Fourar a précisé que le total des cas confirmés en Algérie s’élève à 113.948 cas, celui des décès a atteint 3.007 cas, tandis que le nombre des patients guéris est passé à 78.824.

Par ailleurs, 19 patients se trouvent actuellement en soins intensifs, a-t-il fait savoir, en ajoutant que 19 wilayas ont recensé durant les dernières 24 heures moins de 9 cas, 22 wilayas n’ont enregistré aucun cas, alors que 7 autres ont enregistré 10 cas et plus.

Le porte-parole du Comité scientifique a souligné que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect des règles d’hygiène et de distanciation physique, rappelant l’obligation du respect du confinement et du port du masque.

Algérie : l’ONU demande la fin des arrestations et détentions arbitraires de manifestants.

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies a réclamé vendredi aux autorités algériennes de mettre immédiatement fin aux violences contre des manifestants pacifiques et d’arrêter les détentions arbitraires, rapporte l’AFP.

« Nous sommes très préoccupés par la détérioration de la situation des droits de l’homme en Algérie et par la répression continue et croissante contre les membres du mouvement pro-démocratique du Hirak », a déclaré Rupert Colville, un porte-parole du Haut-Commissariat lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève, cité par la même source.

M. Colville a fait état de « rapports crédibles » selon lesquels près d’un millier de personnes ont été poursuivies pour avoir participé au Hirak ou pour avoir publié des messages critiques à l’égard du gouvernement sur les réseaux sociaux mais aussi qu’ »au moins 32 individus sont actuellement détenus pour l’exercice légitime de leurs droits fondamentaux, et certains d’entre eux sont passibles de longues peines, tandis que d’autres sont toujours en détention provisoire ».

Le Haut-Commissariat a aussi reçu « des allégations de torture et de mauvais traitements en détention, y compris de violences sexuelles ». Par conséquent, il appelle à cesser tout recours à la violence contre des manifestants pacifiques et « à mettre un terme aux arrestations et détentions arbitraires ».

Il demande à l’Algérie à commencer par « la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées ou détenues arbitrairement pour leur soutien présumé au Hirak, et à abandonner toutes les charges retenues contre elles ».

L’agence onusienne demande aussi des enquêtes « rapides, impartiales et rigoureuses » sur les allégations de torture et de mauvais traitements en détention et elle enjoint les autorités algériennes à abroger les textes qui sont utilisés pour poursuivre des personnes qui ne font qu’exprimer leur opinion et exercent leur droit de réunion pacifique.

L’ONU fait état de centaines de personnes arrêtées depuis la reprise des manifestations en février dernier, et d’au moins 2500 personnes arrêtées ou détenues entre 2019 et 2020 pour avoir participé aux manifestations pacifiques du Hirak.

Le Haut-commissariat des droits de l’Homme de l’ONU indiqué également que les procédures pénales engagées en 2019 et 2020 contre des militants, des défenseurs des droits de l’homme, des étudiants, des journalistes, des blogueurs et des citoyens ordinaires qui ont exprimé leur opposition se sont poursuivies pendant les deux premiers mois de 2021, constate encore l’institution onusienne.

Pour rappel, 59 détenus du Hirak ont été libérés récemment dans le cadre de la grâce présidentielle décrétée par le président Tebboune. Certains détenus libérés provisoirement risquent de retourner en prison, alors que les autorités ont continué d’arrêter des militants et des activistes du Hirak.

A noter que l’Algérie n’a pas encore réagi à la demande du Haut-commissariat de l’ONU qui réclame la libération des détenus du Hirak et de cesser les violences, les arrestations et détentions arbitraires des manifestants.

.Hirak : Manifestations à Alger et dans plusieurs wilayas.

Des milliers de personnes ont manifesté, ce vendredi 5 mars 2021, à Alger et dans d’autres wilayas du pays, dans le cadre de la reprise du mouvement populaire « le Hirak », interrompu depuis mars dernier en raison de la propagation du coronavirus Covid-19 en Algérie.

Les manifestants scandent des slogans emblématiques du Hirak, en réclamant un changement radical de régime et une rupture totale avec l’ancien système.

A Alger, les manifestations ont commencé peu après 14 heures, avec des centaines de manifestants qui ont envahi les rues d’Alger, à Bab El Oued, où les manifestants se sont donné rendez-vous pour le coup d’envoi du 107e vendredi du Hirak.

Algérie : Une famille de 5 personnes a besoin d’un salaire minimum de 81 000 Da par mois.

Une famille algérienne composée de 5 personnes (les parents+3 enfants) a besoin d’un salaire minimum mensuel de 81 000 dinars pour assurer ses besoins essentiels.

C’est ce qu’indique une étude réalisée par le syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (Snapap) et la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA).

L’étude publiée mardi 2 mars 2021 détaille toutes les dépenses, mais en ne prenant en compte que les seuls besoins essentiels pour une famille de 5 personnes.

Elle précise qu’un salaire minimum de 81 751,14 DA est indispensable pour assurer les besoins essentiels de la famille de 5 membres contre 73 027 Da/mois en 2017, soit une augmentation de 8750 DA (+12%).

Dans le détail, sachant qu’il ne s’agit que de la moyenne, une famille de 5 personnes doit dépenser 22 630 dinars/mois pour les dépenses en matière d’alimentation (viande rouge, viande blanche, légumes frais, produits de base tels que l’huile, la farine, le sucre…).

Cette même famille doit également dépenser en matière de santé 5 271,15 DA/mois, et 31 100 DA/mois pour ce qui est du logement, de l’entretien et des charges quotidiennes. Pour la scolarité des enfants, elle doit débourser 1 250 DA mensuellement.

« Plus de 70% des emplois dans notre pays sont dans les secteurs privés. Mais, 50% des emplois sont informels, et plus de 6 millions de personnes actives dans les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, de la transformation ne sont pas déclarées et n’ont pas de couverture sociale », relève l’étude.

La même source rappelle : « Les derniers mois, le gouvernement a pris des mesures fiscales pour soutenir les entreprises. Il a également octroyé des aides exceptionnelles aux »petits métiers », à hauteur de 30 000 Da pour une période de trois mois, et une allocation de 10 000 Da pour les familles nécessiteuses, mais ces aides ont touchés que 5% des familles ».

La même étude note que la crise du Covid-19 a eu un effet dévastateur sur tous les secteurs sociaux et économiques : dépréciation du dinar, inflation, entreprises à l’arrêt… « L’économie algérienne subit de plein fouet les conséquences de l’épidémie liée au coronavirus, qui vient s’ajouter à la crise pétrolière ».

Selon la même source, la pandémie du Covid-19, qui a provoqué l’arrêt des activités économiques, a fait que un grand nombre de pères de famille n’ont aucune rentrée d’argent.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,

Laisser un commentaire