MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Dimanche 12 Dhoul Hidjah 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Dimanche 12 Dhoul Hidjah 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Dimanche 12 Dhoul Hidjah 1441.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
.
Coronavirus: 247 citoyens rétablis et aucun cas de décès en Palestine.
Le ministère de la santé à Ramallah a assuré le rétablissement de 247 malades du coronavirus lors de ces dernières 24 heures sans enregistrer aucun nouveau décès.

Al-Aghouar: Les autorités d’occupation confisquent un bulldozer et avertissent de détruire une maison et des constructions agricoles.
Des sources locales ont rapporté que les forces israéliennes ont envahi le village d’al-Walja pour délivrer des ordres d’arrestation de construction d’un nombre de maisons et d’un puits.

Des dizaines de blessés lors d’une offensive israélienne à l’ouest de Jénine.
Hier soir, des dizaines de citoyens, dont quatre enfants, ont été étouffés par l’inhalation de gaz lacrymogènes, alors que les forces israéliennes ont pris d’assaut le village de Zobaba, à l’ouest de Jénine.

L’occupation empêche des milliers de Palestiniens d’accomplir les prières de l’Aïd à la mosquée Ibrahimi.
Aujourd’hui, vendredi, les autorités d’occupation israéliennes ont empêché des milliers de Palestiniens d’accomplir les prières de l’Aïd al-Adha, à la mosquée Ibrahimi dans la ville d’Hébron (au sud de la Cisjordanie occupée).

Khalil Al-Hayya: Nous ferons face aux plans « accord du siècle » et « d’annexion », et nous briserons le blocus de Gaza..
Le chef du mouvement de résistance islamique « Hamas », Khalil al-Hayya, a déclaré aujourd’hui, vendredi, que le peuple palestinien est uni face au prétendu « accord du siècle » et au plan « d’annexion » israélien, soulignant en même temps que son mouvement brisera le siège de Gaza et ne mendiera pour qu’il soit brisé.

7 blessés pendant la répression de la marche Kafr Kaddoum.
Sept jeunes ont été blessés par les balles des forces armées d’occupation, des dizaines de personnes étouffées par des bombes de gaz, aujourd’hui, vendredi, après qu’elles ont réprimé la marche hebdomadaire de Kafr Qaddum, à Qalqilya , en Cisjordanie occupée, pendant le premiers jour de l’Aïd al-Adha.

Hamas félicite les Palestiniens pour l’Aïd Adha et appelle à se solidariser avec les familles des martyrs, des blessés et des prisonniers.
Hamas félicite les Palestiniens de l’Aïd Adha et appelle à se solidariser avec les familles des martyrs, des blessés et des prisonniers

La police israélienne libère Hinadi Halawani après l’avoir kidnappée chez elle.
Mercredi à l’aube, la police d’occupation israélienne a saccagé la maison de l’activiste pro-Aqsa Hinadi al-Halawni à Jérusalem et a confisqué des effets personnels avant de l’enlever.

1960 nouveaux cas de coronavirus chez l’occupation.
L ‘«Autorité sanitaire de l’occupation» a annoncé l’enregistrement de 1960 nouveaux cas de «Coronavirus», au cours des dernières 24 heures.

Arraba confinée après la découverte de 11 cas de Coronavirus.
Le gouverneur de Jénine, le général de division Akram al-Rajoub a annoncé la fermeture de la ville d’Arraba pour une durée de 3 jours, à partir de jeudi matin, à des fins de médecine préventive et de réalisation des tests nécessaires.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres.
.
.
Mines : Plus de 12 substances minérales bientôt produites au profit de l’industrie.

Une feuille de route en cours de mise en œuvre dans le secteur des mines, comprenant notamment la révision de la loi régissant le secteur et l’organisation d’assises nationales des mines afin de fournir à terme l’économie nationale en matières premières actuellement importées, a indiqué le ministre des Mines, Mohamed Arkab. Il a fait savoir que 12 substances minérales seront bientôt produites en Algérie au profit de l’industrie nationale.

Lors d’un entretien accordé à l’APS, M. Arkab a fait savoir qu’une feuille de route est en cours de mise en œuvre dans le secteur des mines comprenant la révision de la loi 14-05 régissant le secteur, le développement de gisements majeurs « structurants », l’élaboration d’une nouvelle carte géologique nationale des mines ainsi que la formation des jeunes, notamment pour l’exploitation aurifère.

Concernant la révision de la loi minière 14-05, le ministre a estimé nécessaire de « la rendre plus attractive », grâce à un cadre réglementaire donnant plus de flexibilité et de réactivité par rapport aux opportunités offertes aux investisseurs locaux et étrangers.

Selon le ministre, un projet de loi est en phase de finalisation pour être présenté au gouvernement afin de permettre au secteur de contribuer à la relance économique et de doter les industries manufacturières en matières premières nécessaires.

De plus, des assises des mines seront organisées entre fin 2020 et début 2021, a fait savoir M. Arkab. Ces assises permettront, a-t-il dit, aux acteurs du secteur de « débattre des questions qui découleront de la large consultation des experts de la stratégie permettant de développer le domaine minier ».Le deuxième axe de la feuille de route est de développer les axes structurants du domaine minier.

« Nous avons ciblé des gites et des gisements dont le développement imminent est nécessaire tels que Ghar Djbilet, les gites et gisements aurifères du Hoggar, le plomb et le zinc de Oued Amizour (wilaya de Béjaïa), le Phosphate de Bled El-Hadba (wilaya de Tebessa) et tout l’Est algérien », a fait observer M. Arkab, soulignant que ces projets structurants permettront de démarrer rapidement l’activité sur des gites et gisement déjà avérés et étudiés.

Le troisième axe stratégique de la feuille de route du secteur minier concerne le développement des données géologiques à travers l’utilisation d’applications technologiques et techniques dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle carte géologique nationale des mines.

« Il s’agit d’avoir des données plus disponibles et élargies pour toucher l’ensemble du domaine minier national afin de nous donner une vision précise ainsi qu’aux investisseurs dans l’exploration et l’exploitation de ces gites et gisements disponibles en Algérie », a-t-il expliqué.

Le quatrième concerne le capital humain à travers l’implication et la formation des jeunes. Cela nécessite, selon le ministre, « des programmes bien élaborés avec le secteur de l’Enseignement supérieur, celui de la Formation professionnelle et avec les experts algériens établis localement ou à l’étranger ».
Plus de 12 substances minérales bientôt produites au profit de l’industrie nationale

D’autre part, M. Arkab a fait savoir que l’Agence nationale des activités minières (ANAM) a préparé des cahiers des charges, et des appels d’offre qui vont permettre rapidement de produire plus de 12 substances minérales en Algérie au profit de l’industrie nationale.

Il existe d’abord cinq (05) projets structurants porteurs de valeur ajoutée pour le pays, affirme le ministre des Mines, indiquant que son département ministériel s’est donné un échéancier avant la fin 2020 jusqu’au début du premier trimestre 2021 pour le lancement de ces grands projets.

« Le projet le plus imminent est le lancement de l’exploitation artisanale au niveau des filons aurifères du Hoggar, de Tamanrasset et d’Illizi. Nous avons élaboré le cahier des charges qui est en cours d’étude et de vérification », a-t-il confié.

Pour le ministre des Mines, l’exploitation aurifère via son volet artisanal doit permettre aux jeunes de s’organiser en coopératives ou de PME, soutenus pour leur formation et pour l’acquisition du matériel nécessaire permettant de récupérer les pierres contenant de l’or.

« Ensuite, nous constituerons un comptoir de l’or au niveau duquel l’ENOR (Entreprise d’Exploitation des mines d’Or) pourra extraire le métal précieux et l’évaluer tout en rémunérant les jeunes pour leur apport », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il s’agira également de préparer un cahier des charges pour l’exploitation industrielle de l’or en attirant un partenaire capable au niveau technologique d’exploiter ces mines.

Le deuxième projet structurant est celui de Ghar Djbilet, dont les études techniques sont quasiment achevées, selon M. Arkab. L’exploitation de ce projet concerne le tiers du gisement de fer, soit 1,6 milliards de tonnes de capacité. « D’ici la fin de cette année nous seront fixés sur le partenaire », a assuré le ministre.

« L’autre projet structurant est celui du gisement de zinc de Oued Amizour. L’étude est quasiment ficelée, nous allons passer à la vérification et à la recherche d’un partenaire pour lancer les premières structures du projet à partir du premier trimestre 2021 », a précisé M. Arkab.

L’autre projet, celui du phosphate à l’Est du pays qui est en cours de coordination avec le ministère de l’Energie et avec Sonatrach, a noté le ministre.

En outre, le ministre des Mines a fait savoir que la création du nouveau département ministériel dédié au secteur des Mines entre dans le cadre de la diversification économique annoncée par le président de la République qui avait donné des orientations stratégiques visant notamment à développer toutes les ressources et richesses naturelles du pays.

« Notre secteur est très important, très riche, les premières données montrent que le pays dispose d’un nombre important de substances minérales pouvant contribuer à créer beaucoup de valeur ajoutée et d’emplois pour l’économie nationale », a estimé M. Arkab.

Bouira : plus de 200 ha de couvert végétal décimés dans un incendie à Tikjda.

Pas moins de 200 hectares de couvert végétal et quelque cinq autres hectares d’arbres fruitiers, ont été ravagés par le feu ces dernières 24 heures dans la wilaya de Bouira, selon un bilan communiqué samedi par la Protection civile.

Un immense incendie s’est déclaré depuis vendredi soir sur les hauteurs de Tikjda (est de Bouira). « Les flammes ont décimé une superficie de 185 hectares de broussailles, et 15 hectares de maquis ainsi que 5 hectares d’arbres fruitiers », a précisé à l’APS le chargé de la communication de la Protection civile, le sous-lieutenant Youcef Abdat.

Selon ce même responsable, « une brigade mobile de la protection civile a été dépêchée depuis vendredi soir sur le lieu de l’incendie. Le feu a finalement été maîtrisé et éteint samedi à 09h du matin », a-t-il expliqué.

D’autres feux ont été enregistrés ce samedi dans certaines localités. Il s’agit notamment d’un incendie de forêt qui s’est déclaré dans la commune montagneuse de Guerrouma (ouest de Bouira). »Plusieurs unités de la protection civile, dont celle de Bouderbala, et de Lakhdaria, ainsi que la colonne mobile, ont été déployées sur place et leur intervention est toujours en cours », a fait savoir le sous-lieutenant Abdat.

Dans la municipalité d’Aomar, les populations du village Beni Khelfoun, ont survécu à un géant incendie qui a failli atteindre leurs habitations n’était l’intervention des pompiers et l’aide des riverains.

A Haizer, à quelque dix kilomètres à l’est de Bouira, les feux ont ravagé une grande partie du couvert végétal à Ighil Guefrane, une zone inaccessible qui surplombe la ville.

« Nos unités travaillent sur plusieurs fronts. Cette année, les incendies se sont multipliés de façon inquiétante », a souligné le chargé de la communication de la protection civile.

La recrudescence des feux de forêts inquiète de plus en plus les populations des villages forestiers notamment durant cette canicule qui sévit depuis plusieurs semaines dans la région.

Un important dispositif de prévention et de lutte contre ce phénomène a été mis en place avec la mobilisation de deux colonnes mobiles.

« Ce dispositif est doté de tous les moyens humains et matériels nécessaires pour qu’il puisse intervenir en ce genre de situation difficile », a indiqué M. Abdat.

Trois médecins et un infirmier emportés par le coronavirus.

Les personnels de la santé continuent de payer un lourd tribut dans leur lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) en Algérie. Trois médecins et un infirmer sont décédés du coronavirus ce week-end. Selon plusieurs sources concordantes, les victimes sont de Batna, Blida, M’sila et Sétif.

Il s’agit du Docteur Tarek Bennadji, médecin généraliste de Batna; Docteur Tamim Rabah, chirurgien et chef de service des urgences de l’hôpital de Meftah à Blida; Docteur Amira Siyah, médecin généraliste de 29 ans, exerçant à l’hôpital de Ain Azel (50 kms Sud de Sétif), elle était depuis plusieurs jours au service de réanimation du CHU Mohamed Abdenour Saadna de Sétif où elle a rendu l’âme dans la nuit de vendredi à samedi. Enfin, l’infirmier El-Bachir Ali Chikouche, âgé de 58 ans et travaillant à l’EPSP de M’Sila.

La Covid-19 a tué, depuis son apparition en Algérie, une cinquantaine de professionnels de la santé et a affecté 3 000 personnes, a fait savoir, le 20 juillet 2020, le président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), Dr Lyes Merabet dans une déclaration au quotidien Le Soir d’Algérie.

Arrêt de la station de dessalement de Fouka : le ministère des Ressources en eau dépose une plainte.

Le ministère des Ressources en eau a déposé une plainte auprès des services de sécurité, pour l’ouverture d’une enquête, afin de déterminer les responsabilités concernant l’arrêt jeudi dernier de la station de dessalement de Fouka, a indiqué le ministère dans un communiqué.

« La station de Fouka enregistre fréquemment des incidents induisant parfois son arrêt total, comme cela a été le cas en 2019. Plus d’une fois, ces arrêts inexpliqués sont intervenus à la veille de rendez-vous importants pour notre peuple », note la même source soulignant que le ministre des Ressources en Eau, Arezki Berraki, « ne peut tolérer ce genre de situations fortement pénalisantes pour les citoyens ».

Survenu à la veille de l’Aid el-Adha, jeudi à 4h30, l’incident avait causé des perturbations dans plusieurs communes des wilayas d’Alger et de Tipaza.

Le problème ayant causé cet incident a été résolu en début d’après-midi et la station a repris sa production optimale, selon le communiqué, assurant que toutes les mesures avaient été prises par SEAAL pour assurer la continuité de l’approvisionnement avec des réservoirs pleins.

Coronavirus en Algérie : 556 nouveaux cas et 13 décès en 24 h.

Les nouvelles contaminations au Coronavirus en Algérie ont atteint 556 cas, poursuivant ainsi la baisse entamée depuis hier, alors que les décès ont atteint le nombre durant les dernières 24 heures.

Avec le nouveau bilan le nombre total des cas confirmés dans le pays passe ainsi à 30959 cas et celui des décès grimpe à 1223 morts a indiqué samedi à Alger le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Djamel Fourar.

.

Covid-19 : une menace permanente sur les réformes engagées par l’Etat.

Les grandes fêtes et les célébrations s’enchaînent, et finalement se ressemblent, elles portent toutes le même gout amer, celui du confinement, et de la crainte d’une contamination. Apres le mois de ramadan , la fête de l’Aïd el Fitr, voici que l’Aid El Adha, rejoint le lot des célébrations sourdes et sans joie, mais le plus dur reste à venir.

Les effets de la propagation du coronavirus, et ses dernières accélérations, ont eu autant d’impact destructeur, que révélateur. Notamment, lorsque le pays se trouve dans une phase ou tous les chantiers, politiques, économiques et sociaux, lancés par le gouvernement, requiert, en même temps, la même importance, et ce en plus du fait que tous les dossiers brûlants de l, heure sont interdépendants, et reposent les uns sur les autres, tel un château de cartes, en proie des vents violents.

Au-delà des jugements, et des évaluations, sur les capacités de l’Etat à gérer la pandémie, qui peut faire l’objet de discorde, et de divergence d’opinions, notamment lorsque les paramètres sont pris uniquement sur l’organisation des grandes occasions, comme ce fut le cas pour les fêtes religieuses, ou sur les constats fait sur les établissements de santé, il y ‘ lieu d’observer une urgence prioritaire , qui est celle trouver des équilibres savants, pour réussir à maintenir le cap sur la concrétisation des réformes engagées pour l’édification d’une consensus autour la gestion, des affaires du pays, et en même temps assurer la survie de l’économie nationale , et le maintien d’un plan sociale de crise.

Autrement dit, la situation dans laquelle se trouve l’Algérie aujourd’hui, est certainement, le résultat d’une gestion chaotique et despotique durant les dernières décennies, dont les séquelles seront difficiles à endiguer.

Mais de toute vraisemblance, c’est ce même argument qui explique la présence des difficultés et des obstacles qui se freinent l’aboutissement à un début de résultat. Le peuple a été trop longtemps exposé au joug d’une gouvernance tyrannique, il a subi toutes les humiliations sociales, ses droits ont été bafoués, sa dignité a été soumise à dure épreuve, on ne pouvait du jour au lendemain, lui demander de sacrifier le peu d’espoir qui lui reste, dans un renouveau hypothétique.

Autant dire que les bases d’une reconversion vers une gestion efficiente accompagnée d’une vision claire sur l’avenir, n’étaient encore prêtes, du fait, que ni le peuple, ni le nouveau gouvernement ne s’attendaient à l’apparition d’une pandémie aussi forte et aussi tenace. C’est dans ce contexte chargé de doute et d’incertitude, que se traduisent la complexité et tous les enjeux, des chantiers lancés par l’Etat, et qui ne pourront aboutir sans la mobilisation de tous.

L’heure est aux concessions et aux compromis. Les conflits, les prises de positions rigides, et les courses aveugles aux pseudos pouvoirs, ont la même incidence assassine, que les agressions, et les attaques sournoises pour diviser l’Algérie. Il y’ a lieu de convenir, que la réussite de la révision de la constitution, l’édification ‘’un plan de relance de l’économie national et le maintien des reformes dans des secteurs aussi que celui de la justice, sont étroitement dépendant de la réhabilitation de la confiance entre le peuple et l’ Etat. Cette dernière ne peut avoir comme socle de réalisation que le terrain, qui représente le quotidien, des citoyens.

C’est de là que sont censés partir tous les déclics pour l’émergence d’une nouvelle Algérie. Lorsque la société est directement et positivement affectée par les décisions des pouvoirs publics, que les passerelles d’une confiance mutuelle peuvent s’ériger. Est-ce à dire que nous sommes dans ce cas de figure, suite aux dernières mesures, prises par le gouvernement, pour soutenir les couches de la société les plus affectées par le Covid -19 ? Est ce le bon traitement à la situation ? On ne peut le savoir qu’après les résultats et l’avancement des chantiers lancés, et les résultats qu’ils inscrivent au sein de a société. Ce qui sur cependant, est incontestablement, l’évolution de la situation politico-sociale, qui a été marqué à jamais, par le passage du peuple, au rang d’acteur politique et qu’aujourd’hui, il est en phase de prendre son destin en main , à travers un référendum déterminant , celui de statuer sur la loi fondamentale du pays.

Ce n’est évidement pas une fin en soi. Cela n’annonce pas la fin de tous les problèmes en Algérie, mais qu’en déplaise aux architectes du chaos, pour qui le son du glas qui a retentit, cela est indéniablement une inscription indélébile de la volonté d’un peuple qui s’est soulevé pacifiquement pour ses droits.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran,algerie,Autorité Palestinienne

Laisser un commentaire