MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 13 Ramadan 1439.

Flash info pour le 13 Ramadan 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Musulman et Consommateur, une équation délicate ?
La Toile est une parfaite illustration de cette société dans laquelle nous évoluons depuis l’époque des Trente Glorieuses. La puissante croissance économique que l’Europe a connu depuis la fin de la seconde guerre mondiale, bien qu’entachée de crises et de crashs, a confronté le citoyen lambda à un nouveau pouvoir d’achat qu’il n’avait souvent connu qu’avec parcimonie selon sa classe sociale.
« Pouvoir d’achat », une expression qui fait rêver. Parce qu’elle implique qu’acheter, c’est le pouvoir !
Le pauvre, c’est celui qui n’a rien. Il ne brille pas, il est médiocre, un peu laid selon certains, un peu chauve selon d’autres, un peu maigre même, on aimerait presque le couvrir d’un joli drap afin qu’il disparaisse du paysage où il détone. L’acheteur, celui qui peut de sa toute-puissance acquérir et posséder, c’est celui qui fait vendre des magazines « people » par milliers, cristallisant toutes les passions et les envies des petites gens.
Et les musulmans dans tout cela ? Au milieu d’un cauchemar industriel dans lequel des humains semblables à des baleines chaussées de Louboutin s’empiffrent devant des écrans plasma, le croyant devrait-il déclarer l’armistice ?
Le musulman est-il un consommateur comme les autres ?
Pourtant, nous entrons trop souvent dans cette logique de consommation et nos modes de vie le prouvent : vêtements de marque jusqu’au hijab signé Dior, des jilbabs de toutes les couleurs et de toutes les coupes, des piles de chaussures déclinées dans tous les modèles, des sacs de toutes les couleurs, du maquillage par trousses remplies à craquer, des parfums, des bijoux et même de l’électroménager en tout genre.
En passant par ses œufs de poules élevées en batterie jusqu’à son steak de viande estampillé « Halal » par Carrefour, le consommateur (et la consommatrice) musulman(e) se sent rassuré(e) : enfin quelques hassanât accessibles au porte-monnaie !
Mon frère, peut-être est-il temps de te demander pourquoi l’accumulation de biens te rassure, te réconforte autant ? Ma sœur, pourquoi le souci de paraître te préoccupe tellement ? Et si nous nous demandions ce qui nous était réellement utile, afin de dépenser le reste dans le sentier d’Allah ? Nous serons certes interrogés sur nos choix et nos actes :
« Lorsque ton Seigneur, pour éprouver l’homme, l’honore et le comble de bienfaits, celui-ci dit : « Mon Seigneur m’a honoré ! » Mais lorsqu’Il l’éprouve en lui mesurant Ses faveurs, l’homme s’écrie : « Mon Seigneur m’a humilié ! » Eh bien non ! C’est plutôt vous qui n’êtes pas généreux avec l’orphelin ; c’est plutôt vous qui n’encouragez pas à nourrir l’homme dans le besoin ; c’est plutôt vous qui spoliez les héritiers de leurs biens et qui vouez à la richesse un amour sans fin ! Prenez garde ! Lorsque la Terre sera réduite en poussière » Sourate 89 « l’Aube » (Al-Fajr).
Pourtant, Ar-Razzaq (le Pourvoyeur) nous informe que notre finalité sera la tombe, où nul bien ni richesse ne pourra nous suivre, pas même ce charmant vernis à ongles Chanel qu’on a en 26 coloris différents :
« La passion des richesses ne cessera de vous dominer que le jour où vous serez, dans vos tombes, enterrés. Prenez garde ! La Vérité vous sera un jour dévoilée ! Encore une fois, prenez garde ! La Vérité vous sera un jour dévoilée ! » Sourate 102 « la Course aux Richesses » (At- Takâthur).
Ma sœur, mon frère, rappelles-toi que le meilleur des hommes, le Prophète Muhammad (sur lui la paix et la bénédiction de Dieu) était un exemple d’ascétisme et de simplicité. De ce fait, ne te sens pas gêné(e) de ton peu de biens, de ton alimentation modeste ou de ce voyage en Malaisie que tu ne feras peut-être jamais, devant ces fervent(e)s consommateurs et consommatrices.
Ce que tu ne gaspilles pas, tu peux le donner à d’autres qui manquent de tout pour survivre et l’actualité ne manque pas d’exemples.

islam : Le concours international de mémorisation du Coran a réuni plus de 60.000 personnes.
Chaque année ont lieu dans le monde entier des compétitions pour la mémorisation du et la récitation du Saint Coran. D’Afrique, d’Europe, et jusqu’aux confins de l’Asie, les musulmans rivalisent dans la lecture du Coran.
La Tanzanie organise tous les ans un concours où les meilleurs lecteurs de Coran viennent du monde entier dans l’espoir de remporter le prix de la plus belle récitation du Saint Livre.
Cette année encore a eu lieu la nouvelle édition du Concours international de mémorisation et de récitation du Saint Coran. La compétition s’est déroulée du 16 au 22 du mois de Ramadan en cours 1439H.
Le Haut conseil des affaires islamiques de Tanzanie avec le concours de l’Association caritative d’enseignement coranique a organisé le concours qui a réuni des milliers de personnes.
Pour la cérémonie de clôture, ils étaient plus de 60.000 à s’être déplacés pour l’occasion. En 2016, le concours de récitation du Coran s’est déroulé dans le stade de football de la capitale tanzanienne (voir photo).
La Tanzanie compte près de 40% de musulmans, l’Islam y tient un rôle important, mais la grande majorité des musulmans se trouve sur les îles, comme Zanzibar qui compte près 99% de musulmans. La Tanzanie reconnaît les grandes fêtes musulmanes.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

France : Le port du voile en France, un sujet qui fâche.
Après le passage télévisuel d’une jeune femme voilée représentante de l’UNEF, de vifs débats ont eu lieu dans les médias sur le port du voile. Des sondages ont donc suivis cela, les résultats sont criants, consternants.
7 français sur 10 s’opposent au port du voile à l’université.
Un sondage ifop commandé par CNEWS et Sud Radio sur le thème les français et le port du voile laisse constater des résultats aussi inquiétants que déconcertants.
Le sondage faisait écho à l’actualité : « Récemment apparue voilée lors d’interviews télévisées, la présidente de la section de l’UNEF de Paris la Sorbonne, Maryam Pougetoux, a suscité une vive polémique dans les médias et parmi les intellectuels. Comment les Français se positionnent-ils sur cette question et plus généralement sur celle du port du voile à l’Université ? »
Dans le détails, voilà ce que ça donne :
« Une large majorité de Français (71%) se déclare opposée au port du voile ou du foulard islamique à l’université, même si cette proportion connaît un léger recul par rapport aux dernières mesures (-4 points par rapport à décembre 2017, -7 par rapport à août 2013). A l’inverse, seuls 29% des personnes interrogées se déclarent favorables (7%) ou indifférentes (22%) au port du voile dans l’enceinte de l’université. Mais cette moyenne dissimule de fortes disparités selon la proximité politique : alors que les sympathisants de La France Insoumise sont 48% à y être favorables (22%) ou indifférents (26%), ceux de La République en Marche, des Républicains et du Front National sont respectivement 24% (dont 3% de favorables), 13% (dont 2% de favorables) et 11% (dont 6% de favorables) à partager cet avis.
Concernant l’apparition publique de la représentante de l’UNEF avec un voile, plus de trois Français sur quatre (77%) estiment que « les critiques à l’égard de Maryam Pougetoux sont justifiées car un représentant politique ou syndical n’a pas à afficher publiquement ses convictions religieuses ». Certes majoritaire chez les sympathisants de tous bords, cette opinion devient quasi unanime chez les proches de LREM (85%), de LR (85%) et du FN (89%). ».
Source : Ifop.
L’islam cristallise les tensions plus que jamais, des questions politico sociales hautement plus importantes ne sont jamais relayées dans les médias mainstream. Une société toujours plus divisée, dans le but est de faire le buzz au détriment du lien social.
On prône le vivre ensemble, alors qu’en réalité…

Rohingyas : de victimes à bourreaux ?
Ce mercredi, l’ONG Amnesty International a publié un rapport qui dénonce des crimes commis par les rebelles Rohingyas à l’encontre d’une minorité hindoue de l’état d’Arakan.
Ce qui est dénoncé.
A l’issue de son enquête réalisée sur place et après avoir recueilli de nombreux témoignages de villageois concordants, l’ONG a statué sur une centaine de morts dans le village de Kha Maung Seik. Cela se serait produit dans le cadre d’enlèvements par l’autoproclamée Armée du Salut des Rohingyas de l’Arakan qui aurait essayé de forcer ses victimes à se convertir à l’islam. Si le but énoncé par Amnesty International est de faire preuve d’équité et de dénoncer toute atteinte aux droits humains, l’information a été relayée par plusieurs médias, dont un s’est permis de remettre en cause le statut de victimes des Rohingyas au profit de celui de bourreaux. Alors que l’ONG vise clairement les rebelles, ce média parle des rohingyas en générale et s’est empressé de remettre en question les appels aux dons lancés par les célébrités au profit des réfugiés au Bangladesh. Si nous devons bien-sûr être juste et déplorer toute action criminelle, d’où qu’elle vienne, on ne peut en aucun cas nier la réalité qui est celle des rohingyas.
Ce qu’il ne faut pas oublier.
Les rebelles rohingyas se limitent à environ cent personnes et ne représentent en aucun cas les centaines de milliers de rohingyas de Birmanie. Notre religion ne nous permet pas de faire preuve d’injustice en ignorant ces nouveaux éléments. Cependant il ne faudrait pas que cela serve à désolidariser la communauté internationale, qui ne se mobilise déjà pas assez pour la cause. Car il n’en reste pas moins que plus de 700 000 personnes ont du prendre la fuite suite au exactions de l’armée birmane, dans l’indifférence et l’inaction de la dirigeante birmane. Il ne faut pas oublier que ce sont des milliers de personnes qui ont été tuées, violées, torturées. Suite à leur fuite, des familles se trouvent aujourd’hui disloquées et éparpillées dans différents pays. Et par ailleurs, alors que cela va bientôt faire 9 mois que l’exode massif a eu lieu, les ONG présentent au Bangladesh s’attendent à une vague d’accouchements issus des viols par l’armée birmane, avec toutes les conséquences que cela implique.
Nous déplorons et nous nous insurgeons contre ce qui est dénoncé par Amnesty International. Mais un crime n’en effaçant pas un autre, les rohingyas sont et resteront des victimes et cette enquête nous montre simplement qu’ils ne sont pas les seuls.

France : Le procès de la buraliste d’Albi.
Le procès de la buraliste qui refusait l’entrée aux femmes voilées dans son établissement va se tenir aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de la ville à 14h. Quatre plaintes ont été posées pour « discrimination religieuse ». Elle encourt une peine allant jusqu’à cinq ans de prison et 75 000€ d’amende pour refus de fourniture d’un service en raison de l’appartenance religieuse.
Retour sur les faits .
Cette buraliste avait défrayé la chronique en refusant tout service aux clientes voilées. Elle avait placardé une affiche surréaliste sur la façade du point relai où l’on pouvait voir la photo de trois femmes:
l’une coiffée d’un turban bleu,
l’autre d’un bonnet et bandana noir,
la troisième tête nue.
Pour les deux premières le retrait de colis était tout simplement refusé pour « raison de sécurité ». La buraliste utilisait, de manière abusive, l’article de loi n°2010-1192 de 2011 interdisant la dissimulation du VISAGE dans l’espace public pour justifier son comportement discriminatoire.
Nous espérons que justice soit faite et que ce cas serve d’exemple aux hors-la-loi qui se croient tout permis jusqu’à humilier publiquement des femmes qui n’ont absolument rien à se reprocher et qui en portant le voile sont dans leur bon droit.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Égypte : YouTube suspendu un mois en Égypte six ans après la sortie d’un film anti-islam.
La longue procédure administrative opposant l’Égypte et YouTube se termine enfin. Six ans après la sortie du film clairement islamophobe intitulé « Innoncence of Muslims », la plateforme sera suspendue en Égypte pour un mois sur décision de la Cour administrative suprême samedi 26 mai.
À l’approche du 11e anniversaire du 11-Septembre, Nakoula Basseley Nakoula, un Egyptien copte vivant aux Etats-Unis sous le pseudonyme Sam Bacile, avait réalisé une vidéo de 14 minutes, ensuite publiée sur YouTube, dans laquelle il dépeint de manière outrageuse le Prophète Muhammad et ses disciples. Suscitant de vives réactions au sein des communautés musulmanes, la vidéo a engendré une vague de violence ayant notamment conduit à la mort de l’ambassadeur américain en Libye.
L’Égypte, où le réalisateur du film a été condamné à mort par contumace, avait alors intenté un procès contre YouTube en 2013. Cette fois, plus aucun recours n’est possible pour YouTube. Dans les prochains jours, la plateforme de vidéo en ligne sera suspendu dans le pays des Pharaons pour une durée d’un mois.
Six ans après la sortie du film, le jugement semble plus symbolique que punitif. En effet, l’eau a coulé sous les ponts et la colère est passée. Par ailleurs, YouTube a depuis adopté des règles plus restrictives concernant la diffusion de vidéos haineuses et discriminatoires.

France : « Dieu merci, je l’ai sauvé » : comment un sans-papier est devenu un héros national. vidéo.
Un acte courageux qui fait bien des admiratifs. Un enfant de quatre ans, suspendu dans le vide au quatrième étage d’un immeuble parisien, a été sauvé in extremis, au soir du samedi 26 mai, par un homme.
D’une extrême agilité, il a su monter en moins d’une minute les quatre étages en passant de balcon en balcon jusqu’à parvenir à hauteur de l’enfant pour le faire passer de l’autre côté de la balustrade. La vidéo de ce sauvetage a vite fait de faire le tour du Web, suscitant un tsunami de réactions pour féliciter l’homme qui s’est avéré être un sans-papier malien âgé de 22 ans, arrivé en septembre 2017 en France.
« Un grand bravo à Mamoudou Gassama pour son acte de bravoure qui a permis de sauver hier soir la vie d’un enfant. J’ai eu plaisir à m’entretenir avec lui aujourd’hui par téléphone, afin de le remercier chaleureusement », a fait savoir la maire de Paris Anne Hidalgo via Twitter, ajoutant que « la Ville de Paris aura évidemment à coeur de le soutenir dans ses démarches pour s’établir en France ».
Une fois son identité dévoilée, des demandes de régularisation de la situation du jeune homme ont en effet vite émergé, à l’image de Lassana Bathily, héros de l’Hypercasher.
« Je suis sorti, j’ai couru pour regarder les solutions pour le sauver. J’ai réussi à attraper le balcon, je suis monté comme ça et Dieu merci, je l’ai sauvé », a-t-il simplement raconté à BFM TV. Mamadou Gassama devrait être reçu lundi matin par Emmanuel Macron à l’Elysée.*
Le père a été placé en garde à vue pour « soustraction à une obligation parentale », accusé d’avoir laissé seul son enfant dans l’appartement pour aller faire des courses. Il sera présenté lundi matin au parquet de Paris en vue d’une convocation prochaine devant le tribunal correctionnel. L’enfant a, quant à lui, été placé dans une structure d’accueil, sa mère étant absente de Paris au moment des faits.
*Mise à jour : Le chef de l’Etat a annoncé que la processus de régularisation de Mamoudou Gassama allait être lancé dès aujourd’hui. Mieux, le jeune homme devrait pouvoir être naturalisé français et devrait intégrer les sapeurs-pompiers de Paris.

Mauritanie : un troisième mandat pour le président divise les religieux .
Depuis quelques jours, les religieux en Mauritanie se divisent sur l’idée d’un troisième mandat pour le président en place Mohamed Ould Abdel Aziz en 2019.
Des religieux (oulémas) du pays recommandent un troisième mandat en évoquant les réalisations du président pour justifier leur position. Cheikh Ould Saleh, secrétaire général de l’Association des oulémas de Mauritanie, estime que « le président a fait du bien pour le pays. Il a relevé les défis de la stabilité et de la sécurité, dans une région exposée à tous les dangers. C’est pourquoi nous lui avons demandé de poursuivre l’œuvre qu’il a commencée. Il nous a écoutés sans rien dire ».
Quelques jours plus tôt, c’est le président de cette association qui, en marge d’une rencontre avec le président, a déclaré son soutien public à un nouveau mandat. Une prise de position qui a froissé les opposants au parti en pouvoir.
Dans le camp du contre, des religieux, souvent plus jeunes, font appel à la constitution de Mauritanie limitant la présidence à deux mandants successifs de cinq ans, et au serment prêté par le président de se conformer à ses termes. Selon l’imam Mahfoudh Ould Brahim Vall, cité par RFI, « beaucoup de hauts fonctionnaires comme les magistrats prêtent serment avant d’entamer l’exercice de leur fonction. Ils sont soumis moralement à cette obligation. Cela devient plus fort lorsqu’il s’agit du président de la République. S’il renie ses engagements devant Dieu et le peuple, le serment n’aura plus de sens pour le reste des Mauritaniens ».

Pakistan : une mosquée historique des Ahmadis attaquée et détruite en plein Ramadan .
Les persécutions contre les Ahmadis sont monnaie courante au Pakistan. A Islamabad, une mosquée centenaire a été détruite, jeudi 24 mai au soir, une semaine après le début du jeûne du Ramadan, par une foule dirigée par des religieux ultraconservateurs. Le dôme et les minarets de cette mosquée appartenant à la communauté ahmadie n’ont pas résisté à la détermination des assaillants.
L’attaque a été dirigée contre la mosquée Mubarak de Sialkot, près de la frontière indienne, par des religieux extrémistes nourris par une haine de l’ahmadisme qu’ils considèrent comme une hérésie. « En tant que musulmans, il était de votre responsabilité de terminer ce travail », s’est ainsi adressé l’un d’eux à une foule chauffée à blanc. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux témoignent de la violence de l’attaque.
Saleemuddin, le porte-parole de la minorité ahmadie, parle d’une centaine de personnes qui ont pris d’assaut le lieu de culte, provoquant alors la destruction de plusieurs parties de l’édifice religieux. Il soupçonne également une collusion entre les assaillants et les autorités dont des représentants étaient sur place au moment de l’attaque. Une affirmation tout de suite démentie par la police, elle aussi accusée de n’avoir rien fait.
Asad Sarfraz, responsable de la police locale, a justifié la présence de responsables municipaux dans la mosquée par le retrait des « rénovations illégales » entreprises au sein de la mosquée. En réponse, Saleemuddin a présenté auprès de Reuters une preuve de l’autorisation obtenue pour les rénovations en question.
Bien que la communauté ahmadie revendique une identité musulmane, elle souffre d’une forte marginalisation au Pakistan, où ils sont déclarés par la Constitution comme « non-musulmans » en considérant le fondateur de l’ahmadisme Mirza Ghulam Ahmad comme un prophète et un messie. Le gouvernement pakistanais n’a pas réagi à ce jour à cette agression.

Sur oumma.com, voici les titres.

Danemark : la ministre de l’Immigration crée la polémique en plein Ramadan.
Alors que s’est ouverte la parenthèse ramadanienne à forte valeur spirituelle, il se trouve toujours quelqu’un, quelque part sur ce Vieux Continent agité par ses vieux démons, pour ne pas respecter la sacralité de ce mois béni et s’employer à briser la trêve des polémiques passionnelles, à des fins bassement politiciennes.
Au pays des fjords, c’est l’abstinence de l’intelligence qu’observe Inger Stojberg, la ministre danoise de l’Immigration et de l’Intégration, avec une rare constance, plus lamentable qu’admirable…
Faisant montre d’une fausse bienveillance qui n’a leurré personne, cette farouche opposante à l’accueil des réfugiés sur le territoire national, coutumière de saillies verbales abjectes, n’a rien trouvé de plus délétère à faire que de déclencher une controverse sur l’incompatibilité entre le jeûne et une activité professionnelle.
« Je respecte que l’on souhaite pratiquer sa religion et les traditions qui l’accompagnent, mais je pense que c’est une affaire privée et qu’il est nécessaire d’avoir un débat pour savoir comment faire en sorte que cela ne devienne justement pas une affaire publique », a-t-elle déclaré en espérant mettre le feu aux poudres.
« Il peut très concrètement être dangereux pour nous tous que le conducteur d’un bus ne mange ni ne boive de la journée », a poursuivi cette pyromane de la paix sociale qui ignore que le Ramadan impose aussi de pratiquer le jeûne de la parole, surtout quand elle est pleine de fiel, ce qui, dans son cas, s’avérerait particulièrement salutaire…
Egale à elle-même, Inger Stojber a encore une fois perdu une belle occasion de se taire, à la consternation de la population danoise qu’elle s’évertue à diviser, mais aussi de la presse du royaume qui n’a pas manqué de rappeler la photo provocatrice qu’elle avait postée sur sa page Facebook en 2017, sur laquelle figurait un gâteau dont les bougies célébraient ses 50 mesures restrictives contre l’immigration.
Déplorant que son but pernicieux ait été atteint, le quotidien Information a fustigé la ministre de l’Immigration, cette « championne du monde dans l’art de faire sa publicité avec des raccourcis sur la minorité musulmane », dont le Danemark ne tire aucune gloire.

Un bébé migrant prénommé “Miracle” est né en mer.
C’est un petit bébé, né samedi sur l’Aquarius, un bateau de sauvetage de migrants, en pleine mer entre la Libye et l’Italie. Sa mère fait partie d’un groupe de 70 personnes qui dérivait sur des boudins gonflables au large de la Sicile depuis jeudi. Elle a raconté avoir été emprisonnée, frappée et volée en Libye. Son bébé s’appelle Miracle, et c’est le sixième enfant né à bord de ce bateau géré par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières.
reportage a voir sur oumma.com.

France : Fleury-Mérogis : Des détenus bloquent la cour de promenade en signe de solidarité avec Gaza.
Le site StreetPress a évoqué l’action des détenus de Fleury-Mérogis qui ont bloqué dimanche 20 mai la cour de promenade en solidarité avec Gaza. StreetPress a publié également deux photos de cette action.
Communiqué du Collectif de détenus de Fleury-Mérogis :
Nous, détenus du bâtiment D1 de la maison d’arrêt de Fleury Merogis, avons décidé de bloquer la cours de promenade en soutien au peuple palestinien qui manifeste depuis plusieurs jours pour tenter de braver le blocus imposé par Israël et contre l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem, à l’occasion des 70 ans de la Nakba et pour faire valoir le droit au retour des palestiniens.
Même si nous sommes privés de liberté, nous tenons à manifester contre les massacres dans la bande de Gaza de la part du gouvernement israélien, en solidarité avec les 61 palestiniens tués par les forces militaires coloniales ( dont 8 enfants et 1 bébé ), et les 2.400 blessés.
Tout comme les palestiniens, qui font de la Palestine un symbole de dignité et de lutte de longue haleine, notre manifestation est une manifestation pacifique, sans violence et sans haine. Nous bloquerons la promenade dans le calme jusqu’à à l’arrivée des Éris. Parce que Fleury est la plus grande prison d’Europe, nous voulons exprimer notre solidarité avec Gaza, qui est la plus grande prison du monde !
« Nous sommes tous des enfants de Gaza.
Source: StreetPress .

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Marchés des fruits et légumes : La loi de la jungle.

Promulgation de la loi de finances complémentaire 2018 : La confusion s’installe.

Produits subventionnés : Les aides ciblées indispensables.

Ils ont usé de violence pour tenter d’accéder à la salle de réunion de 15 pays africains de l’UA, dont la RASD : Des diplomates marocains déclarés persona non gratta.

Hausse des prix des fruits et légumes : La FAC accuse le consommateur.

Sardines rejetées en mer par des pêcheurs à Mostaganem : Scandales en cascade.

Essoufflement du mouvement des médecins résidents : Reprise des gardes à partir du 3 juin.

Les boulangers annoncent le dépôt d’un préavis de grève générale juste après l’aïd : Menaces sur le pain !.
L e Président de l’Union nationale des boulangers algériens, Youcef Kalafat, a menacé, hier, d’entamer une grève générale illimitée après l’Aïd, jusqu’à ce que les autorités concernées répondent favorablement à leurs revendications. » Il n’y a pas de grève de deux ou trois jours c’est une grève illimitée.

Conférence internationale du processus de Bologne à Paris : Hadjar présente l’expérience algérienne.

Les salariés boucs émissaires des impôts : Les Algériens sur-taxés

Sur le muslim post.com, voici les titres.

France : Pourquoi Emmanuel Macron va déserter l’iftar du CFCM.
En mars, Emmanuel Macron assurait que l’antisémitisme était « le déshonneur de la France » lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Trois mois plus tard et un an après avoir accepté l’invitation du CFCM, Le président français était forcément très attendu pour rompre le jeûne aux côtés des membres du Conseil français du culte musulman. D’autant qu’Emmanuel Macron avait promis une série d’annonces quant à la réorganisation du culte musulman dès le « premier semestre 2018. »
Edouard Philippe présent, Emmanuel Macron vers un désistement.
L’invitation a donc été lancée, au président mais aussi à son Premier ministre, pour un iftar le 12 juin prochain dans un lieu encore à définir. Si Edouard Philippe a d’ores et déjà accepté l’invitation, Emmanuel Macron semble se diriger vers un refus. « Nous n’avons pas eu de réponse officielle », nous indique laconiquement le président du CFCM Ahmet Ogras qui espère toujours la venue d’Emmanuel Macron et se refuse à tout commentaire supplémentaire. En interne, dans l’entourage du président, on ferait actuellement tout pour éviter d’envoyer Emmanuel Macron au front.
« Aujourd’hui, Emmanuel Macron n’a sur la table aucune proposition tangible. Le tempo a été donné lors de son interview dans le JDD en février, dans laquelle il affirme qu’il exposera un CFCM remanié avant l’été. Or, l’été arrive allègrement et toujours rien à l’horizon », regrette un proche de l’organisation musulmane selon qui Emmanuel Macron « se voit mal débarquer sans aucune annonce. Mais c’est une grave erreur politique car, aujourd’hui, ça chauffe au niveau de la communauté, en particulier après la publication du Manifeste des 300 ou de la situation en Palestine. Il y a un malaise profond. »
« Le gouvernement tente de faire une OPA sur l’Islam ».
Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire de l’islamophobie et membre du CFCM, est plus catégorique que son président et a déjà « pris note » de l’absence du président français. « Il a un agenda chargé, il peut toujours passer en fin de soirée partager un thé et discuter », explique-t-il. Abdallah Zekri affirme recevoir beaucoup d’appels de fidèles s’étonnant qu’Emmanuel Macron ait participé au dîner du CRIF mais refuse l’invitation pour l’iftar du CFCM. Le membre de l’organisation musulmane se dit « pragmatique », mais se souvient de la venue du président de la République l’an dernier à la même époque. « Cela s’était bien passé, Emmanuel Macron avait pris du temps, les échanges étaient conviviaux. Nous avions appelé à voter pour lui et il avait affirmé que le CFCM était incontournable. » Visiblement, le président français a changé d’avis.
Et la non-venue d’Emmanuel Macron serait vue, au sein de l’instance musulmane, comme une trahison au moment où l’on évoque la création par le gouvernement d’un Consistoire central musulman et d’un Grand imamat. Que ce soient les membres du CFCM, de la Grande mosquée de Paris ou des autres fédérations, on attend des explications quant à ces mesures potentielles. « Le gouvernement tente de faire une OPA sur l’Islam, sans le CFCM », déplore-t-on dans la garde rapproche du président du Conseil français du culte musulman, quand Dalil Boubakeur, étonné de ne plus être invité lors des cérémonies officielles par le président de la République, s’emporte : « Je ne savais pas que nous étions de retour en monarchie ! » Ambiance.

Sport : Ligue des Champions : Mohamed Salah est « un cadeau d’Allah ».
Ce samedi soir, la Ligue des Champions entre dans sa dernière ligne droite. Et forcément, habitués à voir Ronaldo, Benzema et les Madrilènes dans cet exercice, les fans de ballon rond auront un œil sur la révélation de la saison : Mohamed Salah. Au-delà du simple football, Mo Salah a réussi quelque chose de fort lors de cette année écoulée à Liverpool : réunir tous les supporters autour de lui. « Au sommet de son art, Mohamed Salah unit les communautés, assurait la BBC après la demi-finale de la Ligue des Champions. Il est un modèle pour notre époque. »
D’aucuns tentent de minimiser le rôle social du joueur égyptien. Cité par Les Inrocks, Emmanuel Touron, président de l’association des supporter français des Reds, estime que « le côté religieux est très secondaire. S’il venait de Mars, on le célébrerait de la même manière. S’il était italien, il y aurait des chansons sur les pizzas… à Liverpool on s’en fout d’où vous venez, le stade est avec vous. » Pas faux. Mais Salah a cependant réussi à convertir les fans de Liverpool. Non pas à l’Islam mais à l’islamophilie. Là où le racisme gangrène les stades, celui de Liverpool semble au contraire jouer sur le vivre-ensemble.
Et les musulmans l’ont bien compris : ils voient en Salah un porte-parole idéal. Si bien que la municipalité de La Mecque a même proposé de lui offrir un bout de terrain, dans un des endroits les plus chers au monde. « Il y a plusieurs façon de lui offrir un cadeau symbolique. Ça dépendra de son choix, et de celui du système saoudien. S’il ne s’oppose pas à l’idée, on lui offrira avec plaisir. Autrement, on bâtira une mosquée qui portera son nom. Il le mérite amplement », a indiqué Fahd Al-Rowky, vice-président de la municipalité.
Ce samedi soir, Mohamed Salah pourrait bien entrer dans la légende en faisant soulever par ses coéquipiers la coupe aux grandes oreilles, que Liverpool n’a plus remportée depuis 2005. Reste une inconnue : la préparation du joueur n’a-t-elle pas été perturbée par ces premiers jours du mois de ramadan ? Auteur d’onze buts déjà en treize matches de Ligue des Champions, l’Egyptien rêve de marquer l’histoire. Ses supporters aussi. L’un d’entre eux l’assure : Salah « est un cadeau d’Allah. » Nul doute que cet amour des fans des Reds devrait porter le joueur ce samedi soir sur la pelouse de Kiev.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des ONG demandent la libération immédiate d’un prisonnier très malade
.
Le Centre pour la défense des libertés civiles et des droits et la Fondation de Jérusalem ont exprimé leur profonde préoccupation face à la situation sanitaire difficile et grave du prisonnier Moataz Abidu, 38 ans, qui a subi une fracture pelvienne, une jambe droite et un pied gauche paralysé. Après avoir été abattu par les forces d’occupation israéliennes lors de sa précédente détention le 11-11-2011 de son domicile dans la ville d’Hébron.
.
82 colons et policiers israéliens prennent d’assaut la mosquée Al-Aqsa
.
Mechaal appelle Abbas pour s’enquérir sur sa santé
.
« Médecins palestiniens en Europe » lancent une campagne de secours pour Gaza
.
Corée du Nord: De terribles massacres ont eu lieu à Gaza
.
Le roi du Maroc envoie un hôpital de campagne à Gaza
.
Les colons israéliens terrorisent les Palestiniens et vandalisent des biens à Naplouse
.
Confrontations à Salfit après une incursion israélienne
.
Des affrontements avec l’armée israélienne dans le camp de réfugiés d’Amari
.
L’occupant construit une barrière maritime pour empêcher les incursions de la résistance à Gaza
.
Les services de L’Autorité Palestinienne arrêtent un prisonnier libéré après l’avoir agressé lui et sa femme à Ramallah
.
L’arrestation d’un jeune palestinien près du tribunal de Salem à l’ouest de Jénine
.
La police d’occupation tire sur une femme à Jérusalem
.
L’Egypte permet au convoi « Miles of smiles » d’apporter de l’aide à Gaza
.
L’occupation bombarde un site des brigades Al Qassam au sud de la bande de Gaza
.
Badran: L’esprit de la résistance s’applique en Cisjordanie malgré la répression de la sécurité
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire