MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 30 Rajab 1439.

Flash info pour le 30 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Katibin.fr, voici les titres.

Palestine : Gaza : une société et une économie asphyxiées au quotidien.
La sanglante répression des manifestants de Gaza ne doit pas faire oublier le quotidien insoutenable des deux millions de Gazaouis.
Toits colmatés par de la tôle, murs lézardés et branlants entre lesquels on s’entasse car le reste de l’habitation a été détruit. Près de quatre ans après les bombardements de 2014, une partie de la population de cette enclave de l’Etat palestinien continue de vivre dans des décombres ou des logements de fortune. L’électricité et l’eau ne sont nullement « courantes », elles ne parviennent aux deux millions d’habitants que quelques heures par jour. 95 % de l’eau est non potable.
Les pénuries d’électricité et le blocus imposé depuis 2007 par Israël interdisent tout projet industriel. Le chômage touche la moitié de la population et 47% souffrent d’insécurité alimentaire. Autant dire que le défi pour les organisations humanitaires est de taille !
Mettre en place des infrastructures d’assainissement et encourager la résilience économique : l’engagement du Secours Islamique France
Présent à Gaza depuis 2008, le Secours Islamique France (SIF) fait partie des quelques ONG engagées dans la réhabilitation d’habitations aux cotés des organisations onusiennes UNRWA et UNDP. Il intervient également sur les fronts de l’assainissement de l’eau et de la sécurité alimentaire.
Depuis 2017, l’ONG soutient la production d’agriculteurs et de petits éleveurs en s’associant avec l’université d’Al Azhar Gaza. Les premiers se lanceront dans la culture de trois légumes à haute valeur nutritive, peu consommateurs en eau : betterave, brocoli et céleri ; les seconds dans la production de fromage.
Assainir et acheminer une eau potable constitue un autre grand chantier du Secours Islamique France. Les eaux usées contaminent les nappes phréatiques et se déversent sur le rivage, générant entre autres, des maladies de peau. « Le SIF n’a pas les moyens de résoudre tous les problèmes liés à l’eau mais il peut contribuer à diminuer les risques encourus par les habitants de Gaza », estime son chef de mission Adel Kaddum. En 2017, 153 foyers ont été connectés à une station de traitement des eaux usées réhabilitée et autant devraient l’être en 2018.
Le rôle des ONG dans la reconstruction d’infrastructures est d’autant plus crucial, qu’elles sont seules avec l’ONU à être habilitées à importer les matériaux nécessaires.
Pour soutenir les projets du SIF à Gaza, vous pouvez faire un don, sur www.secours-islamique.org .

islam : le Ramadan 2018 : c’est dans 30 jours, innch Allah.
Dans un mois le Ramadan débutera insha Allah, un tournant dans l’année qui représente pour bon nombre d’entre nous un pic pour la foi.
Comment s’y préparer ?
> en jeûnant, les lundis et jeudis de préférence.
> en lisant le Coran quotidiennement.
> en oeuvrant dans des associations.
Cette année, en France, on jeûnera en moyenne 18h par jour. Ainsi concilier travail, vie de famille et obligations religieuses est un véritable défi.
Selon les prévisions astronomiques, les dates des prochains mois de Ramadan seraient :
Ramadan 2018 (1439) : du 16 mai au 14 juin.
Ramadan 2019 (1440) : du 6 mai au 4 juin.
Ramadan 2020 (1441) : du 24 avril au 23 mai.
Le mois de Ramadan est idéal pour prendre de bonnes résolutions, alors pensez-y dès maintenant : que voudriez-vous changer de manière durable dans votre comportement ?

Sur islam et info.fr, voici les titres.

“L’islam va à l’encontre des valeurs démocratiques et n’a pas sa place en Allemagne”, affirme un ex-Ministre allemand.
L’une des figures les plus importantes de la CSU, l’Union chrétienne-sociale, le parti frère bavarois d’Angela Merkel, a déclaré que l’islam n’a pas sa place dans la société allemande et insiste sur le fait que le gouvernement doit rejeter les récentes politiques d’immigration.
“L’islam n’a pas d’ancrage culturel en Allemagne et avec la charia comme système juridique, il n’a rien à voir avec notre héritage judéo-chrétien”, a déclaré à Westdeutsche Allgemeine Zeitung Alexander Dobrindt, chef adjoint du plus grand parti du Bundestag, la CDU / CSU .
“Nos idées de tolérance et de charité, de liberté et d’égalité, ne peuvent être trouvées dans le monde islamique. Ces valeurs sont exactement la raison pour laquelle tant de gens veulent vivre avec nous “, a-t- il ajouté, notant que la migration des pays chrétiens vers les pays musulmans est presque inexistante.
Dobrindt dit que ses idées ne consistent pas à «exclure» les musulmans d’Allemagne, qui sont environ 5 millions, mais plutôt leur système de croyance, qui selon lui, «n’a pas réussi à produire une culture démocratique dans le monde islamique».
“Les musulmans qui veulent s’intégrer dans notre société font partie de notre pays, mais l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne”, a déclaré le politicien, qui a occupé le poste de ministre des transports et de l’infrastructure numérique jusqu’à l’année dernière.
La montée de l’islamophobie en Allemagne s’est illustrée par la victoire des partis d’extrême droite. Les positions anti-turcs et islamophobes sont souvent critiquées par la Turquie qui possède une importante diaspora en Allemagne.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, déclare que Le droit européen doit reconnaître l’islamophobie avant que les musulmans soient envoyés dans “des chambres à gaz”.
Le ministre des Affaires étrangères turques, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que les politiciens populistes en Europe, notamment en Allemagne, utilisaient le discours anti-Turquie et l’islamophobie pour gagner des élections.
Le ministre turc des Affaires étrangères a appelé mercredi les pays européens à inclure l’islamophobie dans leur constitution, sans attendre l’avènement d’une situation semblable à l’Holocauste.
“Nous devons veiller à ce que l’islamophobie soit clairement inscrite dans la constitution [européenne]”, a déclaré Mevlut Cavusoglu lors d’un événement organisé à Ankara, capitale du pays, pour dévoiler le dernier rapport européen sur l’islamophobie (EIR).
“Il n’est pas nécessaire de revivre Auschwitz ou d’attendre que les musulmans soient brûlés dans des chambres à gaz comme le peuple juif”, a-t-il dit, se référant aux camps de concentration nazis.
Cavusoglu a déclaré que le discours de haine, qui est un crime en Europe, est toujours utilisé par les politiciens.
Il a déclaré que les politiciens populistes en Europe, en particulier en Allemagne, utilisaient le discours anti-Turquie et l’islamophobie pour gagner des élections.

Le créateur français Jean-Paul Gaultier star de la “Fashion week” en Arabie Saoudite.
Le créateur français de haute couture et de prêt-à-porter Jean-Paul Gaultier a dirigé la première semaine de la mode arabe en Arabie saoudite jeudi soir, rejoignant d’autres créateurs d’Europe et du monde arabe dans cet événement de cinq jours.
Beaucoup de designs de Gaultier étaient basés sur le streetwear, se concentrant sur la culture populaire, tandis que d’autres, en particulier ses collections de haute couture, étaient à la fois formelles mais inhabituelles.
Les médias saoudiens ont fait savoir que Gaultier a su plaire au public saoudien présent lors des défilés. Les mannequins ont été applaudis tout comme le créateur.
Le secteur du luxe français et européen connaît l’importance des consommateurs saoudiens qui ont l’habitude de dévaliser les magasins à Paris, Londres et Milan.

L’Arabie Saoudite accueillera le siège régional d’Interpol.
Les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) ont voté à l’unanimité en faveur de l’Arabie Saoudite afin que le royaume accueille le siège régional d’Interpol.
Les pays participants ont voté, vendredi, au siège d’Interpol à Lyon, en France, pour accueillir le bureau régional de l’organisation internationale en “reconnaissance du rôle prépondérant que l’Arabie Saoudite prend pour combattre l’extrémisme, le terrorisme et le crime de toutes sortes , régionalement et globalement”.
C’est la capitale saoudienne Riyad qui devrait accueillir les bureaux d’Interpol.

Palestine : L’armée israélienne tue deux Palestiniens alors que les manifestations à Gaza continuent.
Un Palestinien abattu par les forces israéliennes lors d’une manifestation le long de la frontière sud de la bande de Gaza assiégée.
Abdullah Mohammed al-Shuhri, 28 ans, a reçu une balle dans la poitrine à Khuza’a, près de la ville de Khan Younis, jeudi, Ashraf al-Qudra, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, dans un communiqué.
Al-Shuhri est décédé à l’hôpital européen, où il a été transféré pour recevoir un traitement peu de temps après avoir reçu une balle lors d’un sit-in qui fait partie de la Grande marche du retour .
Plus tôt jeudi, Mohammed Abu Hajeela, 31 ans, a été tué dans un raid aérien israélien et a succombé à ses blessures à l’hôpital al-Shifa de Gaza.
Au total, 34 Palestiniens ont été abattus depuis le début des manifestations qui ont commencé le 30 mars, lorsque des dizaines de milliers de personnes se sont rendues dans la zone frontalière avec Israël pour réclamer le droit au retour des réfugiés palestiniens.

France : Violences Policières à Argenteuil, le documentaire choc qui fait froid dans le dos. VIDÉO.
Un collectif d’habitants d’Argenteuil a décidé de témoigner car excédés par les violences policières répétées à l’endroit de personnes ne représentant aucun danger.
Si la France était un état de droit digne de ce nom ce reportage devrait faire la une de tous les médias et susciter une réaction de l’ensemble de la classe politique.
La police n’est que le relai coercitif de ce système … la justice et l’état sont à la source de cette oppression.
En attendant il est du devoir de toute la communauté musulmane de se mobiliser pour dénoncer cette islamophobie systémique permise par l’état et vécue par chacun des nôtres dans notre chaire.
D’autres témoignages suivront bientôt mais n’attendons pas organisons nous pour relever ce défi de l’injustice permanente.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Sur oumma.com, voici les titres.

Bloqué depuis plusieurs semaines dans l’aéroport de Kuala Lumpur, un Syrien appelle à l’aide sur Twitter.
« Je ne sais pas quoi faire, je n’ai personne pour me conseiller, pour me dire où je peux aller. Je connais des Syriens bloqués dans l’aéroport depuis un an ». C’est un ressortissant syrien en détresse, coincé depuis plus d’un mois dans un terminal de transit d’Asia Airlines au sein de l’aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie, qui multiplie les appels à l’aide sur Twitter et a poussé cette semaine un vibrant SOS sur Sky News, confiant son impuissance à se sortir de la terrible souricière où il est tombé.
Epuisé, tout comme le sont ses économies, par une situation devenue cauchemardesque au fil des jours, Hassan Al Kontar, 36 ans, ce directeur de marketing dont la carrière dans les assurances s’épanouissait sous le ciel radieux d’Abu Dhabi, avant que l’horreur de la guerre ne ravage son pays en 2011, ne sait plus vers qui se tourner pour mettre un terme à son calvaire.
« Son propre purgatoire », comme il le décrit sans la moindre complaisance envers lui-même, reconnaissant avoir préféré rester illégalement aux Emirats arabes Unis (son passeport avait expiré au moment même où la Syrie était à feu et à sang), plutôt que de subir les affres d’un conflit sanglant et d’une tragique complexité qui venait juste d’éclater, et allait déchiqueter sa patrie jusqu’à aujourd’hui.
C’est à partir de cet instant précis que sa vie a totalement basculé. L’heureux cadre supérieur, estimé de tous, qu’il était alors est tombé bien bas, en disgrâce, se retrouvant sans emploi et à la rue du jour au lendemain, après s’être heurté au refus irrévocable des autorités d’Abu Dhabi de renouveler son passeport. Un veto administratif lié au déclenchement de la guerre en Syrie.
« Pendant cinq ans, je me suis constamment caché de la police. J’ai été relégué au rang misérable d’un sans-abri, je sais ce que cela signifie d’avoir faim pendant des jours », a-t-il relaté, visiblement marqué par l’épreuve de sa descente aux enfers, en précisant qu’en 2017, il a fini par être expulsé des EAU. Deux choix s’offraient à lui : retourner chez lui, sur une terre dévastée et lourdement endeuillée par un interminable conflit, ou aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte, en Malaisie notamment, l’un des rares pays qui acceptent les Syriens sans visas.
Un cruel dilemme que Hassan Al Kontar admet, en faisant acte de contrition, avoir rapidement tranché. Il a en effet décidé de tenter sa chance sous des cieux malaisiens plus cléments ou, du moins, qui s’annonçaient comme tels. Malheureusement, à l’expiration de son visa trois mois après son arrivée, sa situation personnelle s’est à nouveau extraordinairement complexifiée, jusqu’à redevenir un intrus indésirable sans papiers.
Mais alors vers quel havre de paix partir ? L’Equateur s’est imposé à lui comme la meilleure et plus hospitalière des destinations, s’il n’y avait eu une petite ombre au tableau : sillonner le vaste monde, quand on est un ressortissant syrien sans visa, peut s’avérer être une aventure très hasardeuse…
Hassan Al Kontar l’a appris à ses dépens, puisque Turkish Airlines, la compagnie aérienne qui devait lui permettre, le 28 février dernier, de rallier Kuala Lumpur à Quito, la capitale de l’Equateur, lui a interdit d’embarquer à bord de son appareil, sans autre forme de procès.
Il avait dû puiser dans ses maigres ressources, qui s’amenuisaient petit à petit, la somme substantielle de 1 800 euros pour acheter le billet censé lui ouvrir de nouveaux horizons. Volatilisés à l’air libre les 1 800 euros, tandis que lui, qui rêvait de s’envoler au-dessus des nuages, est resté sur le tarmac de l’aéroport !
Désormais, il n’a pour seul horizon que le terminal de transit d’Asia Airlines, dans l’aéroport international de Kuala Lumpur, où il est pris au piège depuis plusieurs semaines. « Pendant les sept premiers jours, j’ai essayé de me nettoyer d’une manière ou d’une autre en utilisant les toilettes, si petites et si froides que je ne peux pas prendre de douche, je ne peux pas sécher mes vêtements si je les lave. Je n’ai plus d’intimité, de vie privée dans cet aéroport », explique-t-il, en laissant percevoir son profond désarroi.
Un désarroi que les fonctionnaires des Nations Unies, avec lesquels il a pu récemment s’entretenir, n’ont nullement apaisé, ces derniers se disant incapables de résoudre son cas.
Seule fenêtre ouverte sur l’extérieur, Twitter est non seulement un précieux exutoire pour exorciser ses angoisses, cloîtré dans un oppressant no man’s land, mais aussi pour alerter le monde sur sa situation d’enfermement qui s’enlise.
Ses appels au secours ont fini par être entendus de Phil Robertson, le directeur Asie de Human Rights Watch, qui vient d’exhorter la Malaisie « à faire preuve de compassion et à lui fournir une aide humanitaire ». « Le gouvernement malaisien devrait s’assurer que le HCR puisse l’interroger rapidement et efficacement et statuer sur sa demande d’asile », a-t-il déclaré, ajoutant sur un ton pressant : « S’il est reconnu réfugié, il est urgent que la Malaisie lui permette de se réinstaller dans un pays tiers sans entrave ».

Syrie : Salve de missiles dans le ciel de Damas.
C’est fait. Le gang Washington-Paris-Londres vient de bombarder la Syrie. Abdiquant toute pudeur, l’habituel trio expert en coups tordus a expédié ses engins de mort sur un Etat-membre des Nations Unies. A grand renfort de missiles, un Occident déclinant a joué les durs à distance, se gardant bien d’affronter sur le terrain un adversaire qui lui mettrait une bonne fessée. En attaquant l’appareil militaire syrien, cette coalition étriquée conduite par des pantins vaniteux a cru que sa quincaillerie de luxe lui permettrait de s’imposer. Mais c’était oublier que la donne stratégique change à toute vitesse. En matière militaire, il y a loin de la coupe aux lèvres, surtout lorsque l’objectif à atteindre est fantasmatique. Expérimentée sous la présidence de Bill Clinton, la technique des frappes chirurgicales vient de connaître un nouvel avatar, dont il n’est pas sûr qu’il soit le plus réussi.
N’en déplaise à des dirigeants auto-satisfaits, cette opération-éclair a brillé par sa nullité, et sa fourberie politique n’a eu d’égale que son inanité militaire. En réalité, le bilan est proche de zéro. Aucun résultat opérationnel, aucun impact psychologique, aucun intérêt politique. Ce fut tout juste une pluie de pétards mouillés sur Damas, un exercice d’entraînement grandeur nature pour la défense anti-aérienne syrienne, un tir au pigeon où le missile occidental, ce joujou prétentieux, a fini par jouer le rôle du pigeon. Les « beaux missiles » de Trump ont fini en morceaux, pitoyables tas de ferraille destinés au futur musée de l’impérialisme à Damas. Ce résultat est d’autant plus significatif que la DCA syrienne a combattu seule l’agresseur étranger, sans l’aide de ses alliés, même si l’appui technique russe a sans doute joué un rôle décisif.
Même désastre sur le plan de la guerre psychologique. On ne s’imaginait quand même pas, à Washington, Londres et Paris, que le peuple syrien serait tétanisé par cette lâche agression. Elle a plutôt produit l’effet inverse, car la couardise de l’adversaire, en général, consolide le moral des troupes. Les premières images en provenance de Damas furent celles d’une population souriante, brandissant fièrement le drapeau national et le portrait du président Bachar Al-Assad. Les trois pieds nickelés de la géopolitique n’impressionnent pas les Syriens. En détruisant les trois quarts des missiles ennemis, la défense anti-aérienne syrienne a résumé à sa façon la réponse de ce peuple courageux à l’agresseur néo-colonial. La DCA de l’armée arabe syrienne est comme la métaphore d’un peuple qui résiste victorieusement, depuis 2011, à une tentative de destruction multiforme.
Bien entendu, les fauteurs de guerre occidentaux ont fait tourner les rotatives d’une propagande mensongère pour tenter de justifier leur entreprise destructrice. Mais la supercherie a fait long feu. Il s’agissait, dit-on, de punir le régime syrien pour l’emploi de l’arme chimique contre les civils de la Ghouta. Mais où sont les preuves détenues par les trois agresseurs ? On nous répond qu’elles sont accablantes, mais qu’il est impossible de les communiquer, car elles sont « classifiées ». Un enfant de quatre ans comprendrait le stratagème. S’il y a des « preuves », au demeurant, on pourrait les trouver sur place, et c’est pourquoi l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques a accepté l’invitation du gouvernement syrien. Mais le jour même de l’arrivée de ces experts, le trio occidental a bombardé Damas. Inutile de faire un dessin : quand on accuse sans preuves un coupable désigné d’avance, on n’a pas besoin d’enquête.
En réalité, la politique belliciste d’un Occident en mal d’hégémonie pourrit tout ce qu’elle touche. Elle brandit les droits de l’homme, mais c’est pour soutenir les terroristes. Elle chante les louanges du droit international, mais c’est pour mieux l’anéantir. Elle parle de démocratie, mais elle la viole à domicile tout en déniant aux autres nations le droit à l’autodétermination. Quand Macron annonce qu’il va « punir » le président syrien lors d’une conférence conjointe avec le prince héritier d’Arabie saoudite, il se moque du peuple français. La triplette belliciste USA/France/Grande-Bretagne est comme la grenouille qui veut être plus grosse que le bœuf. Elle s’imagine qu’elle est le centre du monde alors qu’elle en est l’appendice. Elle est seulement le club de l’oligarchie occidentale, mais elle se prend pour la « communauté internationale ». Et lorsque le monde assiste médusé à une fanfaronnade où le criminel le dispute au grotesque, elle s’imagine qu’elle a remporté une victoire. Cette salve de missiles sur la Syrie ne changera rien au cours des événements. La Ghouta est libérée, et les autres provinces le seront bientôt. La guerre à distance menée par les ennemis de la Syrie est perdue d’avance.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

À Barr en Alsace, le projet de mosquée est sur les rails.
Bonne nouvelle pour la communauté musulmane de Barr (Bas-Rhin). Après vingt ans d’attente et trois projets avortés, l’Association Franco-Turque de Barr (AFTB) a enfin trouver un lieu qui pourrait accueillir les fidèles de la commune et des villages alentours. Depuis le 9 mars, l’association est propriétaire d’un bien situé au 26 rue Paul Degermann; une propriété de 53 ares comprenant une maison de 200 m² habitables sur trois niveaux ainsi qu’un vaste terrain sur lequel pourrait voir le jour la future mosquée, mais rien dans l’immédiat, assurent les responsables de l’AFTB. Pour l’instant, les fidèles Barrois continuent de fréquenter la mosquée de 80 m² de la rue du Général Vandenberg qui existe depuis 1988.
Pour faire découvrir les lieux, l’association a organisé dimanche 25 mars une journée porte ouverte. La communauté musulmane notamment turque représente entre 1300 et 1500 dans cette ville de 6 830 habitants de l’Alsace centrale.
L’Alsace qui compte deux départements abrite au total une centaine de lieux de culte musulmans.

Asifa (8 ans), kidnappée, violée et assassinée dans un temple hindou, parce que musulmane.
Le Cachemire est sous le choc après l’enlèvement, le viol en réunion et le meurtre d’une fillette musulmane de 8 ans dans un temple hindou. Les faits se sont déroulés en janvier dernier. Son corps mutilé avait été découvert en janvier à Kathua, dans le sud du Jammu-et-Cachemire, une zone à majorité hindoue. Elle avait disparu alors qu’elle était partie en forêt chercher des poneys égarés.
Asifa appartenait à une tribu nomade pauvre que le commanditaire de cet acte odieux voulait voir partir de cette région. Selon l’acte d’accusation, Sanji Ram, un officiel à la retraite a ordonné à son neveu et un policier de kidnapper la fillette avant de la droguer puis garder captive pendant cinq jours dans une cabane puis dans un temple hindou. Durant sa détention, plusieurs hommes l’ont violée à tour de rôle. Elle a ensuite été étranglée, la tête fracassée avec une pierre.
Huit hommes ont été arrêtés pour ce meurtre. Des avocats de l’association du barreau local ont essayé de bloquer le chemin des policiers cette semaine alors qu’ils se rendaient au tribunal pour déposer l’acte d’accusation contre les suspects, tous hindous.
Le viol de Kathua a provoqué de vives réactions dans le monde politique et la société civile en Inde, mais le Premier ministre Narendra Modi, un nationaliste hindou, est resté silencieux sur cette affaire.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

4 bulldozers israéliens pénètrent à l’est de Rafah
.
Quatre bulldozers militaires israéliens ont pénétré d’environ 50 mètres dans la bande de Gaza, à l’est de Rafah, à partir du site militaire de Sufa.
.
Des dizaines de colons extrémistes profanent la mosquée Al-Aqsa
.
23 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie dont un dirigeant du Hamas
.
La délégation de sécurité égyptienne arrive à Ramallah après une courte visite à Gaza
.
Les colons sionistes attaquent le village d’al-Tawana au sud d’Hébron
.
4 blessés à l’est de Khan Younès à la 16ème journée de la Marche du Retour
.
Des peuples arabes brûlent le drapeau israélien pour soutenir Gaza
.
Le navire du Retour s’apprête à naviguer vers Gaza
.
Le Hamas condamne l’agression américaine contre la Syrie
.
Le chef de la délégation de sécurité égyptienne arrive à Gaza
.
Abou Marzouk: La demande de désarmer le Hamas est un service gratuit offert à l’occupation
.
156 blessés dans des affrontements avec l’occupation en Cisjordanie et à Jérusalem
.
Lieberman nomme un ancien fonctionnaire du Mossad comme émissaire dans le monde arabe
.
Un mort et 3 soldats sionistes blessés après le chavirement de leur char
.
Les camps du Liban se révoltent vendredi pour lever le drapeau palestinien
.
Guterich appelle à une enquête indépendante et transparente sur Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire