MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
avril 2018 – MouslimRadio

Flash info pour le 15 Sha’ban 1439.

Flash info pour le 15 Sha’ban 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Le nombre de nos articulations révélé par le Prophète (saws) avant l’anatomie moderne.
Parmis les nombreux miracles d’Allah, le nombre des articulations du corps humain. Elles sont au nombre de 360 et sont la réunion de deux ou plusieurs os ou un os et un cartilage ou deux cartilages.
Elles se présentent comme suit :
Les articulations du crâne 86.
Les articulations du larynx 6.
Les articulations de la cage thoracique 66.
Les articulations de la colonne vertébrale et du pelvis 76.
Les articulations des membres supérieurs 32×2 = 64.
Les articulations des membres inférieurs 31×2 = 62.
Soit un total de 360 articulations.
Le prophète Mohammed (Salla Allah alayhi wa salam) a parlé de cette vérité anatomique il y a déjà plus de 1400 ans.
Selon l’imam Moslim, `Abd Allah ibn Farroukh rapporte avoir entendu `Â’icha dire :
« Le Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam) dit : “Chaque être humain de ces enfants d’Adam est constitué de trois cent soixante articulations. Quiconque proclame la grandeur d’Allah, Sa louange, Son unicité, et Sa gloire, ou implore le pardon d’Allah, ou écarte une pierre, une épine ou un os de la voie publique, ou ordonne un bien et interdit un blâmable, autant de fois que ces articulations, marchera ce jour étant éloigné de l’Enfer.” »
Selon l’imam Ahmad, `Abd Allah ibn Borayda dit :
« J’ai entendu le Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam) dire : “Il y a dans le corps humain, trois cent soixante articulations. Et l’être humain se doit de faire une aumône pour chacun de ces articulations”. Les gens dirent : “Ô Messager d’Allah ! Qui pourrait supporter cela ?” Et le Messager de dire : “(Celui qui s’évertue à) enfouir l’expectoration qui se trouve dans la mosquée ou dégager les choses nuisible de la voie et à défaut de tout cela, les deux unités de prière surérogatoire de la Doha (la matinée) te suffirait”. »
Une affirmation extraordinaire alors qu’il était impossible de déterminer ces articulations avec tant de précision vue qu’elles sont dans leur grande majorité indécelables par la simple observation. Leur découverte n’a été révélée avec précision qu’après l’évolution de l’anatomie et de l’histologie.
La prière d’Ad-Doha, pour remercier Allah de tous Ses bienfaits, se pratique en nombre pair et doit clôturer la sâlat après chaque deux raka’ts.
Selon Abou Dharr, le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :
« Chacun de vous, à son réveil le matin, est redevable d’une aumône pour chacun de ses organes qu’il trouve en bonne santé. Chaque fois qu’on dit “Soubhànallàh” (gloire et pureté à Allâh) c’est une aumône. Chaque fois qu’on dit “Alhamdou lillàh” (la louange est à Allâh), c’est une aumône. Chaque fois qu’on dit “la ilah illallâh” (il n’y a de dieu qu’Allâh),
C’est une aumône. Chaque fois qu’on dit “Allâhou akbar” (Allâh est plus grand), c’est une aumône. Chaque fois qu’on exhorte à une bonne action, c’est une aumône. Chaque fois qu’on détourne d’une mauvaise action, c’est une aumône. De même que deux unités de prière faites au Doha suffisent à s’acquitter de toutes ces aumônes . » (Mouslim).

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Ouganda : une centaine d’enfants et de femmes libérés d’une mosquée .
Un raid mené par la police ougandaise dans la mosquée Usafi à Kisenyi, près de la capitale Kampala, dans la soirée du vendredi 27 avril a mené à la libération de 94 enfants et 18 femmes retenus dans l’enceinte du lieu de culte.
Les circonstances et les motifs de leur séquestration ne sont pas encore connus, mais le général Jeje Odongo, ministre des Affaires étrangères, a affirmé qu’une enquête sera ouverte pour découvrir comment ces otages étaient arrivés dans la mosquée, aujourd’hui fermée.
Selon le directeur de la police antiterroriste locale, Abas Byakagaba, les agents suivaient un suspect clé du meurtre de Susan Magara, une Ougandaise kidnappée puis abattue au mois de février. Le suspect aurait décidé de fuir jusqu’à la mosquée lorsqu’il avait pris conscience de la présence d’agents qui le suivaient. A l’issue du raid, 36 suspects ont été arrêtés et deux autres tués.
Selon la police locale, la mosquée aurait été utilisée pour faciliter l’enlèvement de ces femmes et enfants. Pour Abas Byakagaba, « les forces de sécurité déplorent le fait qu’un lieu de culte puisse être utilisé sous le couvert de la sacralité et de la liberté de culte pour planifier et exécuter des crimes ».

Inde : fichés sur Facebook, une centaine de couples hindous-musulmans menacés .
Un message alarmant a terrifié depuis plusieurs jours les couples mixtes en Inde. Un appel a été lancé en cette fin du mois d’avril via Facebook pour « trouver » et « traquer » les hommes mentionnés dans la liste d’une centaine de couples mixtes. Tous sont formés d’hommes musulmans et de femmes hindoues sous la mention « love jihad ».
« Ceci est une liste des filles qui sont victimes du love jihad. Nous exhortons tous les lions hindous à trouver et à traquer tous les hommes mentionnés ici », était-il écrit, en amont de la liste comportant une centaine de couples. Les noms ont été recueillis par des « volontaires » extrémistes hindous qui ont effectué de minutieuses recherches pour retrouver les femmes, en retraçant notamment des photos et posts publiés sur les réseaux sociaux pour déterminer leurs liens avec les hommes musulmans.
Une fois élaborée, la liste a ensuite été publiée par Satish Mylavarapu, directeur du marketing à Bangalore mais également un militant extrémiste hindou, en dénonçant « des musulmans qui s’emparent de notre sang et de nos utérus – des utérus qui devraient donner naissance à des enfants hindous ». Selon lui, ces couples sont des produits d’un « amour malsain » qui est « une forme de terrorisme ».
Cela fait déjà près d’une décennie que les ultra-nationalistes hindous véhiculent la théorie selon laquelle les hommes musulmans tentent délibérément de séduire les femmes hindoues afin de les convertir à l’islam. Le concept du « love jihad » s’est largement propagé depuis l’arrivée au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi, dans un contexte où la haine de l’islam s’est renforcé.

Arabie Saoudite : La Mecque offre un terrain à Mohamed Salah .
Un sacré cadeau a été offert à Mohamed Salah, par la municipalité de La Mecque. Le buteur fétiche de Liverpool pourrait se voir attribuer un terrain dans la ville sainte en guise de récompense après l’obtention du titre de meilleur joueur de la Premier League, en Angleterre.
C’est le vice-président de la municipalité de La Mecque qui a révélé, la semaine dernière à Sabq, que la localité et les autorités prévoient de lui attribuer un terrain pour saluer les performances du joueur, qui est le premier Égyptien à obtenir le titre du meilleur joueur de la Premier League.
C’est également une façon pour les autorités saoudiennes de remercier l’attaquant, en tant que personnalité exemplaire et ambassadeur de l’islam en Grande-Bretagne et dans le monde.
« Il y a plusieurs façons d’offrir des terres. Les modalités seront déterminées entre le capitaine Mohamed Salah et le régime saoudien », a déclaré Fahd Al-Rowky. « Si le royaume autorise que Mohamed Salah soit propriétaire des terres, il lui sera attribué une parcelle. L’autre option est qu’une mosquée portant son nom soit construite sur le territoire de La Mecque », a-t-il ajouté.
Ce prestigieux cadeau n’empêchera pas Mohamed Salah, aussi surnommé « Abou Makka », le père de La Mecque du fait que sa fille est appelée Makka, d’affronter l’Arabie Saoudite avec l’équipe nationale égyptienne pendant la Coupe du monde en Russie.

Birmingham : des piétons renversés devant une mosquée, la piste terroriste écartée .
Dans l’après-midi du vendredi 27 avril, deux jeunes hommes âgés de 17 et de 19 ans ont été percutés par une voiture devant la mosquée Shah Jalal de Birmingham.
Si, au départ, la police n’avait « retenu ou exclu la possibilité que cela puisse être lié au terrorisme », la piste terroriste a été finalement écartée samedi tout en retenant la possibilité d’une « attaque préméditée ».
Les victimes de cette attaque restent à l’hôpital, mais leurs pronostics vitaux ne sont plus engagés. Les blessures à la tête et au dos de l’un, et à la tête et à la jambe de l’autre, ne risqueront plus de causer des dommages irréversibles.
Dimanche 29 avril, deux suspects âgés d’une vingtaine d’années ont été appréhendés par la police et placés en garde à vue. Malgré ces arrestations, la police lance encore un appel à toute personne ayant des informations ou des images vidéos de cette attaque de se manifester pour aider à l’avancement de l’enquête.

Sur oumma.com, voici les titres.

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne.
Célèbre Moudjahida, Djouher Akrour s’est éteinte en mars 2018, à 79 ans, mais la flamme de sa mémoire brillera longtemps. Elle fut l’une des icônes de la lutte des femmes algériennes pour l’Indépendance.
Arrêtée en 1957, elle devint la plus jeune condamnée à mort de la révolution. Djouher Akrour était entrée dans l’histoire de l’Algérie, à seulement 18 ans. Tout au long de sa vie, elle fit preuve d’une combativité et d’une abnégation exemplaires. Après avoir survécu à l’enfer carcéral et à la torture, elle se dévoua corps et âme à la reconstruction de son pays.
En 1985, elle fut l’un des membres fondateurs de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme. Restée fidèle au serment prêté à ses compagnons de lutte, Djouher Akrour apporta sa pierre à l’édifice algérien, avec la même énergie qu’elle déploya pour lui faire recouvrer sa souveraineté.
Jusqu’au soir de son existence, le cœur de cette femme d’exception battait pour l’Algérie.
Reportage a voir sur oumma.com.

France : Kamel Mouellef répond au manifeste “contre l’antisémitisme” : “Ras-le-bol ! Les arabo-musulmans sont sémites !”
Je tiens à répondre aux 300 signataires du manifeste « contre le nouvel antisémitisme » au fort retentissement médiatique, ce qui était, à n’en pas douter, le but recherché par ses instigateurs.
Je n’irai pas par quatre chemins : Ras-le-bol que vous utilisiez le mot « antisémite » pour livrer les musulmans de France à la vindicte, alors même que nous, citoyens français d’origine arabo-musulmane, à l’instar des Araméens, des Chaldéens et Ethiopiens, sommes précisément sémites ! Quand est-ce que cette supercherie dialectique désastreuse va enfin cesser !
Dans cette droite ligne, pourquoi toujours préciser que les terroristes sont musulmans, alors que quand vous évoquez Hitler, l’exterminateur de six millions de Juifs, vous ne le présentez jamais comme Européen ou Chrétien ? Il en va de même pour les anciens groupuscules terroristes, tels que la Bande à Baader, les Brigades Rouges, ou encore l’ETA et l’IRA, pour ne citer que ceux-là…
Pourquoi, en ces temps si troublés, ne pas préférer à l’exacerbation de la haine un travail de mémoire fédérateur, en révélant notamment le rôle joué, au péril de sa vie, par l’Imam de la Grande Mosquée de Paris, Abdelkader Mesli, dans la protection et le sauvetage des Juifs face à la barbarie nazie, et sa déportation dans l’enfer des camps de concentration ?
Pourquoi ne pas saluer l’acte de résistance de l’Imam de Lyon, Bel Hadj El Maafi, qui fournit de faux certificats musulmans à des enfants juifs de Saint Fons et Vénissieux pendant la seconde guerre mondiale (ce qui a été confirmé par le grand Rabbin de Lyon), leur permettant ainsi d’échapper à une mort certaine ? Pourquoi ne pas louer le courage de Chérif Mécheri, ce sous-préfet arabo-musulman et bras droit de Jean Moulin totalement inconnu des Français, qui désobéit au gouvernement collaborationniste de Vichy en refusant d’établir une liste de Juifs résidant dans son département ?
Pourquoi passer sous silence la colonisation forcenée de la Palestine et l’horreur de l’épuration ethnique dont sont victimes les Palestiniens, et considérer qu’il est de bon ton de s’émouvoir, comme le président Macron, du sort des Syriens ? Un sort certes effroyable qui mérite notre plus grande compassion, mais subi depuis seulement 7 ans, comparativement à celui, atroce, infligé à la population palestinienne depuis 70 longues années, soit la plus longue occupation illégale d’un territoire dans l’histoire contemporaine. La France, qui a été occupée cinq ans par les nazis, a décidément la mémoire bien courte et l’indignation très sélective…
Autant de pourquoi qui restent sans réponse, ce qui est tristement révélateur du climat ambiant…
La plus belle réponse que je peux adresser aux 300 signataires du délétère « manifeste contre le nouvel antisémitisme », c’est de me souvenir avec émotion des nobles valeurs musulmanes que m’ont transmises mes grands-parents et parents quand j’étais enfant, grâce auxquelles, toute ma vie durant, j’ai respecté une règle de conduite dont je suis fier, à l’image de tout bon musulman attaché à l’humanisme des enseignements coraniques.
C’est aussi de me replonger dans mon histoire personnelle, riche en anecdotes marquantes qui témoignent des rapprochements et liens d’amitié entre juifs et musulmans que les signataires du « manifeste contre le nouvel antisémitisme » ne mettront jamais en lumière.
En voici quelques-unes, parmi les plus mémorables :
Mon père se prénomme Aissa (Jésus) et mon arrière-grand-père s’appelait Moussa (Moïse). Mon père arriva en France en 1936 et, comme il avait bénéficié des bienfaits de la colonisation, il ne savait ni lire ni écrire lorsqu’il traversa la Méditerranée… Sa rencontre avec M. Touboul, un Juif d’Algérie, fut véritablement sa planche de salut.
Celui-ci fut d’une aide précieuse pour rédiger des courriers et remplir des documents administratifs et, au fil des années, une solide amitié s’est nouée entre les deux hommes venus d’Algérie, l’un musulman, l’autre juif. La meilleure preuve en est que, lors de son arrestation par la Gestapo en 1943, M. Touboul se fit passer pour mon père, lui empruntant son identité pour se tirer d’affaire. Libéré, il alla trouver mon père pour tout lui raconter et ils restèrent amis jusqu’à la fin de leur vie, soudés par un destin commun.
En 1961, M. Tordjman, rapatrié et Juif d’Algérie, débarqua à Lyon, dans le 9 ème arrondissement, où il fut l’objet d’un déchaînement de haine à caractère antisémite. Devant cet acharnement insupportable, mon père a volé à son secours, le prenant sous son aile. A partir de là, M. Tordjman n’a plus jamais eu à souffrir de ce racisme.
En 2011, j’ai accompagné M. Arfi à Alger, car il souhaitait se rendre au cimetière juif afin d’honorer la promesse qu’il avait faite sur la tombe de ses parents, en 1960. A la descente de l’avion et après vérification de nos passeports, quelle ne fut pas ma surprise d’entendre les autorités algériennes lui dire « Bienvenue chez vous », et à moi seulement « Bienvenue ». Alors que je précisais aux douaniers que j’étais d’origine algérienne, l’un d’eux m’a aussitôt répondu : « Vous êtes né à Lyon, et lui à Sétif, d’où le ‘bienvenue chez vous’ ».
Et comment ne pas relater le recrutement du candidat Mohammed par M. Sitbon, un juif de Tunisie que je connais depuis longtemps, en dépit des consignes de son directeur qui lui avait ordonné de classer le curriculum vitae de ce maghrébin, autrement dit : direction la poubelle ! M. Sitbon n’a eu qu’à se féliciter de son choix, et depuis, tous les deux sont les meilleurs amis du monde.
Avant de conclure, je tiens à exprimer, sur Oumma, ma pensée émue pour Mireille Knoll et à présenter mes sincères condoléances à son fils, dont je salue la dignité et l’esprit rassembleur lors de la Marche blanche en mémoire de sa mère, face au CRIF et à tous les artisans de la division nationale.
Enfin, j’aimerais m’adresser aux 300 personnalités du parisianisme qui ont signé sans sourciller le manifeste « contre le nouvel antisémitisme », en citant une phrase éloquente que mon père (paix à son âme) me répétait souvent, un peu à la manière d’Audiard : « Vis avec tout le monde, sauf avec les cons ! ».

Les investisseurs Européens reviennent en Tunisie.
C’est une tendance qui se renforce de mois en mois : les Européens investissent de nouveau en Tunisie. La France y est le premier investisseur étranger. Grâce à des exonérations fiscales et un coût de la main d’œuvre bien plus faible qu’en Europe, les projets ne manquent pas sur place.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, voici les titres.

Quand Médine était La Mecque de l’écologie.
L’association étudiante Qalam Sorbonne, dont l’objectif est « de faire découvrir la culture arabo-musulmane au milieu étudiant parisien », organisait le 19 avril dernier une rencontre autour du thème « Médine, écologie et société ». Une intervention remarquée des membres de l’Institut Sira a été l’occasion de découvrir les détails de la politique éco-solidaire menée par le Prophète de l’islam (PBDSL) à Médine, autour de la présentation de plusieurs cartes. Mizane.info était présent et vous propose un compte-rendu de la conférence.
Il y a deux clauses qui parlent d’environnement dans le Pacte (ou la Constitution) de Médine. Elles stipulent que dans une zone établie sur une superficie de 35 km sur 44, il était interdit de chasser des espèces sauvages et de couper des arbres. Ces deux clauses ont été à l’origine de la revivification de l’environnement dans la ville de Médine notoirement connue pour avoir été l’une des villes les plus sales d’Arabie, avant la venue du Prophète (PBDSL). Ces deux clauses, indiquées par écrit sur les zones concernées, ont permis la constitution d’une réserve naturelle dans une zone peuplée, ce qui mérite d’être souligné dans la mesure où c’est une chose qui n’a encore jamais été accompli dans l’histoire moderne, la plupart des réserves étant bâties dans des zones inhabitées ou à la faible densité de population. Le Prophète va donc mettre en place un plan qui fera de Médine l’une des villes arabes les propres en l’espace de dix ans.
Une réforme éco-solidaire basée sur l’éducation et la législation.
La saleté provoquait des maladies dans cette ville très humide bordées de bassins d’eaux et de zones abandonnées, véritables réservoirs de saletés. Un contexte qui a entraîné une surpopulation de moustiques et la diffusion de maladies contagieuses, avec des conséquences négatives sur le plan démographique en raison d’un taux de mortalité infantile important. La superficie de la zone de protection concernée fut équivalente, à titre de comparaison, à celle de Paris et de la petite couronne, ce qui dépassait de très loin la taille de Médine à cette époque-là. Le projet de revivification environnemental du Prophète visait tout le pays médinois et allait profiter à l’ensemble des populations toutes confessions confondues. Une vision globale de réforme portée par des projets ambitieux. Pour réussir à faire appliquer et respecter ces normes de protection environnementales sur une zone aussi large, notamment l’interdiction de chasser qui était difficile pour une population qui ne disposait pas d’accès immédiat à la nourriture et qui importait sa consommation, l’éducation a été un levier important.
L’autosuffisance alimentaire des Médinois en question.
Cette politique s’est constituée notamment autour de l’enjeu suivant : comment garantir une autosuffisance alimentaire à la population médinoise ? Les Médinois produisaient moins que ce qu’ils consommaient, ce qui les obligeaient à importer des denrées alimentaires. L’accueil de milliers d’exilés mecquois (mu’ajirouns) accentua ce problème. Ce challenge a été au cœur des préoccupations du Prophète et de son projet de préservation environnemental. Il l’accomplira en créant des zones d’élevages de bêtes avec des enclos, zones professionnalisées et centralisées ce qui augmentera la proportion de bêtes disponibles. L’Etat médinois recevait, par ailleurs, la zakat (aumône légale, ndlr) parfois sous formes de bétail.
Le Prophète déplaça donc, par la suite, à 50 km la zone d’élevage, puis en créa de nouvelles par la suite, ceci afin de garantir la sécurité alimentaire de la population médinoise toutes confessions confondues (musulmans, juifs et polythéistes). Les zones d’élevages des bêtes étaient constituées sur des terres et des plateaux surélevés, choisis pour la qualité de leur herbe et de leur oxygène. Elles représentaient un cheptel de plus de 40 000 bêtes. Le Prophète lui-même disposait d’un troupeau d’une centaine de moutons qu’il consommait très rarement, offrant le plus souvent en aumône (sadaqa) le surplus qu’il possédait. L’autre volet de cette politique alimentaire était l’agriculture. L’un des instruments de cette politique agricole consista à établir une nouvelle règle : toute personne faisant vivre un terrain en deviendrait le propriétaire. L’augmentation de la population médinoise avec l’arrivée des réfugiés mecquois souleva la question de l’alimentation et de l’activité sociale.
L’introduction des céréales à Médine.
Le Pacte de Médine avait garanti la propriété privée des Médinois sur leurs terres. Le Prophète a donc décidé de revivifier des terrains abandonnés et de les découper en parcelles qui furent attribués à des mu’ajirouns. Ces derniers avaient trois ans pour faire vivre et travailler cette terre s’ils souhaitaient la posséder. S’ils y parvenaient, ils obtenaient une nouvelle parcelle et ainsi de suite. Pour mettre en application ce plan, le Prophète va répartir ses compagnons mecquois sur toute la ville. Ce plan fera partie du projet de fraternisation et d’inclusion économique des mu’ajirouns et des a’l as-suffa (groupe de fidèles très pauvres et fréquentant assidûment la mosquée, ndlr).
Toute la philosophie coranique de la responsabilité vicariale (khalifat) de l’Homme se retrouve dans cette politique éco-solidaire du Prophète (PBDSL) à Médine.
De célèbres compagnons comme Omar ibn al-Khattab (qui deviendra le second calife de l’islam après la mort du Prophète, ndlr) ou Talha ibn Zubayr travaillèrent, en binôme avec des Ansars (musulmans de Médine, ndlr), quelques-unes de ces terres. Talha importera des techniques agricoles à Médine et sera à l’origine des premières plantations massives de céréales. Avant cela, les céréales étaient importées de zones situées à une centaine de kilomètres. Cette diversification agricole va contribuer à enrichir le régime alimentaire des Médinois, jusque-là essentiellement constitué à base de dattes pour la plupart d’entre eux.
Le rachat public des puits au cœur de l’intérêt général.
Un autre volet de cette politique prophétique éco-solidaire consistera à rendre publics et accessibles des puits privés, par leur rachat et leur transformation en awqaf (donations de particuliers devenus biens publics définitifs, ndlr). Le Prophète fera racheter 7 puits, ce qui permit un accès gratuit à l’eau pour la consommation, l’irrigation et le développement agricole. Des règles relatives à la maslaha (intérêt général, ndlr) seront légiférées à Médine. Une d’elles interdira toute construction à une dizaine de mètres d’un puit pour garantir un accès public à l’eau. Othman ibn ‘Affan (troisième calife, ndlr) rachètera également un puit extrêmement coûteux, grâce à sa fortune, ainsi que les terrains alentours, et les cèdera aux Médinois. Ce puit existe toujours. Toute la philosophie coranique de la responsabilité vicariale (khalifat) de l’Homme se retrouve dans cette politique éco-solidaire du Prophète (PBDSL) à Médine. La construction d’un cimetière public pluriconfessionnel (al baqia) participera de même à cette philosophie prophétique en favorisant une certaine forme de communion sociale et en garantissant les conditions sanitaires d’ensevelissement des morts, politique à même de prévenir des maladies contagieuses. Une diminution très importante des maladies sera constatée. La réussite de la protection des espèces sauvages sera visible des années plus tard. Des textes issus de la tradition évoque la présence de gazelles sauvages à Médine même. Notons, enfin, que la politique de développement économique de Médine qui entraînera par la suite un doublement de la taille et de la superficie de la ville ne se traduira pas par un délabrement des conditions environnementales nées des mesures mises en place par la réforme du Prophète (PBDSL).

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Les familles de terroristes qui se rendent reprennent une vie normale au sein de la société : L’ANP montre la voie….

15 harragas noyés et 19 autres sauvés : Drame au large de Cap Falcon.
Au total quinze candidats à l’émigration clandestine ont trouvé la mort par noyade suite au naufrage de leur embarcation hier au large de Cap Falcon, dans la commune d’Aïn El Turck, a-t-on appris des services de la protection civile de la wilaya d’Oran qui signalent que 19 autres personnes ont pu être sauvées lors de cette traversée.

21 milliards de dinars de pertes à cause des surfacturations, des importations fictives et des fraudes fiscales : L’Etat saigné à blanc !
Les services de la douane ont établi un bilan sur la surfacturation des produits importés d’une valeur de 21 milliards de DA. Le gonflement des factures de la part d’importateurs véreux reste le principal délit qui fait subir des pertes au Trésor public.

Seddik Chihab à propos de la grève des médecins résidents : » Sous-tendue par des objectifs politiques « .

Louh répond à la question d’une sénatrice qui accuse une juge de corruption : » L’indépendance de la justice est garantie « .

Liste des » syndicats représentatifs » : L’Etat tranche dans le vif !
Dans un communiqué de presse transmis à notre rédaction, le ministère du travail publie la liste des organisations syndicales qui lui ont communiqué leurs » éléments de représentativité » avant le 31 mars, dernier délai accordé aux syndicats pour se conformer à cette formalité.

Les médecins résidents déclinent l’invitation de la tutelle : Les hôpitaux risquent la paralysie totale.

Les boulangers exigent une révision à la hausse de leur marge bénéficiaire : Le dossier du pain relancé.
La fédération nationale des boulangers s’apprête à relancer les négociations avec le ministère du commerce sur la question des marges. Un dossier qui a été au point mort depuis quelques temps.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Juif : Netanyahu assure que l’Iran a menti sur son programme nucléaire.
Benyamin Netanyahu a « une preuve nouvelle et concluante » que « l’Iran a menti » sur son programme nucléaire. L’allocution du Premier ministre israélien était très attendue lors du JT de 20 heures. Après la signature de l’accord de 2015, l’Iran, a indiqué le Premier ministre, a « intensifié ses efforts pour cacher des dossiers nucléaires. »
Ce matin, Netanyahu avait prévenu qu’il livrerait des informations des services de renseignement israéliens. Selon le politique de l’Etat hébreu, les services israéliens détiennent un dossier de 55 000 pages. Israël accuse notamment l’Iran d’avoir « déplacé ses dossiers nucléaires » en 2017.
Et Netanyahu voit en les Etats-Unis un allié de poids : Trump, explique-t-il, « fera la bonne chose » en décidant peut-être de mettre fin à l’accord nucléaire. « La bonne chose pour les Etats-Unis, la bonne chose pour Israël, la bonne chose pour la paix dans le monde. »
Benyamin Netanyahu a été offensif lors de son intervention, quitte à tenter de forcer la main aux Européens. Le Premier ministre montre ainsi qu’il ne faut pas avoir confiance en l’Iran. « L’Iran a menti, et sacrément ! », a asséné Netanyahu. Un signal fort envoyé au monde et à l’Iran, à douze jours de la décision finale concernant l’accord nucléaire iranien.

France : Génération identitaire : pas de poursuite pour leurs opérations antimigrants.
Le 21 avril dernier, le groupuscule d’extrême droite Génération identitaire issu du mouvement « Defend Europe » a bloqué le col de l’Echelle, régulièrement emprunté par des migrants qui désirent passer de l’Italie en France.
Depuis, ils affirment sillonner la région afin de « veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse rentrer en France ».
Via un communiqué sur leur page Facebook, ils ont également assuré avoir raccompagné au poste-frontière quatre clandestins, « sous la supervision d’un officier de police judiciaire ».
Suite à la revendication de ces faits survenus dans la nuit du 26 au 27 avril, le procureur de la République à Gap a ouvert une enquête préliminaire « aux fins de vérifier si des infractions avaient été commises au col de Montgenèvre par des membres du groupe identitaire ».
« Aucune plainte » et « aucune infraction pénale ».
Les investigations menées par la gendarmerie de Briançon et la direction interdépartementale de la police aux frontières de Montgenèvre ont notamment comporté « l’audition de migrants ».
Mais elles n’ont permis de recueillir « aucune plainte », « ni de constater aucune infraction pénale susceptible d’être reprochée à l’encontre de quiconque », a écrit le procureur Raphaël Balland dans un communiqué. En l’état, cette enquête serait donc « classée sans suite ». « Defend Europe » assure de son côté avoir agi en respectant scrupuleusement la loi.
Certaines voix à gauche se sont pourtant élevées contre les actions antimigrants du groupe. Le mouvement Génération.s, fondé par Benoît Hamon, dénonçait il y a quelques jours « la complaisance de l’État français envers ‘Génération Identitaire’ et leurs incessantes atteintes aux droits fondamentaux ». Le mouvement a même demandé la dissolution de Génération identitaire.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Israël: Les ordres de tirer sur les manifestants palestiniens sont secrets
.
Le journal israélien Haaretz a rapporté lundi que l’armée israélienne avait refusé de révéler la réalité des ordres d’ouvrir le feu sur les manifestants palestiniens le long de la frontière de la bande de Gaza,
.
Haniyeh: Abbas veut obtenir une légitimité « invalide » à travers le CNP
.
Le chauffeur du consulat français maintenu en détention provisoire
.
3 Palestiniens arrêtés dans la colonie de Modi’in
.
Les forces israéliennes bloquent les travaux pour ouvrir la route à Dura
.
Les autorités arrêtent deux citoyens dont un ex-prisonnier
.
Des dizaines de colons israéliens envahissent la mosquée Al-Aqsa
.
Israël révoque la résidence de 4 responsables de Jérusalem
.
Les familles de Gaza visitent leurs proches dans les prisons israéliennes
.
Israël déclare avoir assassiné 3 Palestiniens au sud de la bande de Gaza
.
La Cisjordanie : Arrestations et blessés
.
Une Commission marocaine condamne les crimes du Mossad et soutient la marche du Retour
.
Le Hamas condamne la résolution du Bundestag reconnaissant Israël comme État juif
.
Le Front populaire décide de participer au Conseil National
.
L’occupation arrête deux palestiniens à l’est de Qalqilia
.
L’occupation prend d’assaut le cimetière de la  » miséricorde  » à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Flash info pour le 14 Sha’ban 1439.

Flash info pour le 14 Sha’ban 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

“Sarrazins”, premier magazine papier consacré à l’histoire de l’Islam.
Nous avons interviewé Renauld KLINGLER, fondateur et rédacteur en chef de l’excellent webzine “Sarrazins” dédié à l’histoire de la civilisation musulmane. Dans quelques semaines, une version papier du magazine sera lancée avec 160 pages, une quinzaine de dossiers, le tout accompagné de photos, cartes et tableaux. La revue sera édité tous les trois mois (4 numéros par an). Un projet talentueux que nous encourageons de soutenir massivement.
D&M : Renaud, vous êtes le fondateur et rédacteur en chef du site “Sarrazins”. Tout d’abord, pouvez-vous présenter votre parcours à nos lecteurs et nous présenter brièvement l’historique et l’objectif de ce site ?
Renaud KLINGLER : Musulman depuis bientôt 7 ans, alsacien d’origine et vivant en région toulousaine, je suis actuellement une licence d’histoire à l’université après avoir complété une formation en commerce et tenté un essai en sociologie. Passionné d’histoire depuis tout jeune, j’ai ressenti en embrassant l’Islam un besoin grandissant de faire valoir l’histoire du monde musulman aux premiers concernés. Des initiatives parfois intéressantes avaient déjà été menées, mais je trouvais qu’il manquait de plates formes permettant à la diffusion de cette si riche histoire.
J’ai donc, au même moment où je reprenais mes études d’histoire, décidé de tenter l’aventure en créant Sarrazins sous forme de site internet augmenté par des pages et comptes sur les réseaux sociaux. L’idée était simple : rendre l’histoire de l’Islam intéressante et abordable, et surtout de rendre compte de ce qu’elle a été afin d’en tirer des leçons utiles. Je me suis donc essayé à retranscrire et vulgariser ce qui fit les 14 siècles d’Islam jusqu’ici.
Le succès a été vite au rendez-vous. Je me suis même étonné de voir que l’histoire de l’Islam intéressait à ce point. L’accueil dans la “muslimosphère” a aussi été très chaleureux, des maisons d’édition aux sites d’informations, j’ai souvent eu l’occasion de voir mes articles partagés ici et là. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour les en remercier !
D&M : Vous venez de lancer le projet d’un magazine papier consacré à l’histoire islamique. Pourquoi une version papier alors qu’aujourd’hui, on lit de plus en plus sur son smartphone ou sa tablette ?
Renaud KLINGLER : Dès le début, j’avais pour souhait de pouvoir un jour faire de Sarrazins une revue papier. Le papier a ce charme que le digital n’a pas, c’est un format qui laisse sa trace dans le temps, c’est quelque chose de palpable et qui apporte une vraie plus value au contenu. Après, s’il est vrai que la presse papier a longtemps été en chute libre, on sent tout de même depuis quelques années un certain regain. Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder la quantité de nouveaux titres qui apparaissent dans les kiosques. De moins en moins généralistes, les revues qui émergent ont cependant ça en commun qu’elles ont dû se sur-spécialiser pour se trouver un public fidèle et durer dans le temps.
Sarrazins est un magazine que j’ose imaginer assez spécialisé et au public défini pour pouvoir exister sous ce format.
D&M : Quels sont les sujets et les thématiques qui seront abordés dans ce magazine ?
Renaud KLINGLER : À l’instar de ce qui est fait sur internet, il ne sera question que d’histoire, de culture et de tout ce qui fait ou a fait la civilisation musulmane. Bien évidemment, les articles seront bien plus conséquents et fournis que sur le format Web. Aussi, dans une logique continuité, l’idée est d’éviter ce qui cause polémiques et clivages inutiles. J’ai comme tout le monde mes repères et fondements idéologiques, mais j’essaie au mieux de placer les faits historiques au-dessus de mes vues et préférences.
Pour se faire une idée des sujets traités, vous retrouverez par exemple dans le 1er numéro une biographie d’Ibn Taymiyya, l’histoire des Morisques sous l’inquisition espagnole (écrit par Issa Barbarossa), les grandes dates de l’Empire ottoman comme le récit des voyages d’Ibn Battuta (en plus de 25 pages)… Dans de prochains numéros, sont déjà en chantier des articles sur Salahuddin, l’évolution du hanbalisme, les Barbaresques comme sur les femmes savantes de l’islam. À suivre !
D&M : Vous avez lancé un appel aux souscriptions pour soutenir le projet et permettre sa pérennisation. En plus des abonnements des particuliers, avez-vous d’autres pistes pour permettre le financement du projet ?
Renaud KLINGLER : J’envisage sous peu de contacter des libraires pour des souscriptions en nombre, afin que ceux-ci puissent aussi vendre au détail les numéros de Sarrazins. Autrement, il n’est pas encore envisagé d’autres formes de financement. J’avais bien songé au crowdfunding, mais j’ai vite préféré offrir en échange d’un “don” un abonnement en bonne et due forme. Ce sont donc en grande partie les souscriptions qui feront l’avenir de ce projet.
Aussi, afin de proposer une revue à la lecture la plus agréable qu’il soit, je n’envisage pas pour le moment de passer par des annonceurs. Il ne devrait donc pas y avoir de pages de pub dans la revue. Mais évidemment, cela dépendra aussi de la réussite économique du projet ; je pourrais donc à terme changer d’avis.
Pour souscrire un abonnement : 49 euros par an .
Site : https://www.sarrazins.fr .

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Ould Abbès réunit des organisations estudiantines : La » Coordination Djil Bouteflika » en marche.
Le secrétaire général, du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbés a annoncé, hier, officiellement la naissance de la » Coordination Djil Bouteflika » qui a pour le but de soutenir le Président de la République, Abdelaiz Bouteflika. .

Face aux menaces de cessation de toute activité de garde : Le ministère brandit l’arme de la réquisition.

Logements pour la communauté algérienne à l’étranger : Plus de 16 000 souscripteurs.
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a fait savoir vendredi après-midi à Paris, qu’il y a eu plus de 16 000 souscripteurs à travers les 24 wilayas de la première opération. Les 2 247 logements, destinés aux membres de la communauté algérienne résidant à l’étranger.

Faute de financements publics : Le BTP patine.
Quand le bâtiment va, dit-on, tout va. Depuis quelques années, notamment à cause de la chute vertigineuse des prix du baril de pétrole, cette assertion s’est encore une fois vérifiée mais à l’envers. Rien ne va plus dans le secteur des BTP.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a pris la résolution de renouveler le mandat de la Minurso : » Négociez sans préconditions « , le mot d’ordre des six mois à venir.
Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi une résolution appelant les parties au conflit au Sahara occidental à des « négociations sans préconditions » et prolongeant de six mois seulement le mandat de sa mission d’observation du cessez-le-feu entre Maroc et Front Polisario. La résolution a été approuvée par douze voix.

L’entité sioniste ne renonce pas à ses crimes : Quatre autres palestiniens tués.
Les crimes contre des civils innocents se poursuivent à Ghaza fief de la contestation Palestinienne. En effet, trois palestiniens ont été tués par des tirs de soldats de l’entité sioniste à Ghaza lors du cinquième vendredi consécutif de protestations dans l’enclave palestinienne, ont rapporté les autorités locales.

Rapport » Project Safte » sur le trafic d’armes et le terrorisme au Sahel : Le Front Polisario lavé de toute implication.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Palestine : En Direct de Gaza : 3 morts et 800 blessés dans la bande de Gaza-bilan provisoire- : Ce vendredi 27 avril 2018 : Le vendredi de « La jeunesse révoltée ».
L’armée israélienne a tué ce vendredi 27 avril 2018 trois palestiniens partout dans la bande de Gaza. -bilan provisoire-
Ces palestiniens se manifestaient pacifiquement près des zones tampons de sécurité imposées par les forces de l’occupation israélienne sur les frontières de la bande de Gaza.
Plus de 30.000 palestiniens de Gaza se sont ressemblés en masse ce vendredi 27 avril 2018 pour la cinquième semaine de la « Grande Marche du retour » sur les frontières-le vendredi de la jeunesse révoltée -, dans une initiative non-violente afin de montrer l’attachement des Palestiniens à leur terre, que le droit au retour est sacré pour tout le peuple palestinien, et pour exiger la levée du blocus israélien inhumain et mortel sur la bande de Gaza.
Les soldats israéliens qui se trouvaient sur les frontières ont ouvert le feu en tuant trois personnes et en blessant huit cents.
Les dirigeants israéliens ne supportent pas ces manifestations pacifiques qui se développent dans la bande de Gaza semaine après semaine.
Les crimes israéliens contre le peuple palestinien se poursuivent !
Les manifestants et malgré la brutalité des forces de l’occupation israélienne, et malgré les balles réelles et le gaz lacrymogène de l’occupant , sont plus que jamais déterminés à poursuivre ce type d’actions. Ils développent des stratégies non-violentes face à cette occupation aveugle.
Ils défient les soldats israéliens par leurs drapeaux palestiniens dans les mains et leurs actions pacifiques.
La résistance populaire pacifique se développe dans la bande de Gaza.
Ces actions pacifiques montrent que la non -violence pourrait être efficace y compris dans la bande de Gaza pour lutter et résister contre les mesures atroces de l’occupation israélienne.
Le vendredi prochain 4 mai 2018 , sera le vendredi « des travailleurs palestiniens qui résistent contre le blocus».

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des bulldozers israéliens pénètrent à l’est de Khan Younis
.
Des bulldozers israéliens ont pénétré dimanche matin, ​dans le village de Khuza’a, à l’est de Khan Yunis, dans le sud de la bande de Gaza.
.
L’occupation empêche 27 Palestiniens de voyager la semaine dernière
.
Les Palestiniens d’Europe: La tenue du congrès du CNP est illégale
.
Des colons coupent des oliviers au sud de Naplouse
.
Washington financera l’Autorité Palestinienne pour appliquer l’Accord du siècle
.
Cisjordanie :Les forces nationales appellent à considérer vendredi un jour d’escalade avec l’occupation
.
Vallée du Jourdain: L’occupation déracine des arbres et rase des terres à Bardala
.
Hamas endeuillé par la mort du leader Wael Abou Helal
.
Tafesh: Les manifestations de Gaza ont fait de la cause palestinienne une priorité pour le monde
.
Des bulldozers israéliens pénètrent à l’est de Khan Younes
.
Les forces d’occupation israéliennes kidnappent 16 Palestiniens dans des campagnes en Cisjordanie
.
Hamas: les renseignements de l’Autorité Palestinienne se trouvent derrière ceux qui déjouent de la sécurité de Gaza et du Sinaï
.
Un jeune palestinien grièvement blessé à Qalqilya
.
Trump annonce son intention de visiter Jérusalem pour assister au transfert de son ambassade
.
Le président du Paraguay prêt à transférer l’ambassade de son pays à Jérusalem occupée (Médias israéliens)
.
Nouveau bilan des Marches du Retour : 46 morts après la mort d’un enfant
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice