MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
février 2018 – MouslimRadio

Flash info pour le 13 Joumada At-Thani 1439.

Flash info pour le 13 Joumada At-Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Les entreprises marocaines invitées à investir en France.
Depuis quelques années, l’économie marocaine se distingue par sa notoriété à l’international, plusieurs entreprises du Royaume sont parties à la conquête du monde et ont réussi à s’imposer dans bien des domaines.
Habitué à voir des entreprises étrangères s’implanter dans le pays, le Maroc a su tirer son épingle du jeu en allant à son tour investir et créer des emplois à l’étranger.
Ainsi on compte plus de 300 entreprises marocaines implantées rien qu’en France, premier investisseur qui occupe la tête du classement des entreprises étrangères installées au Royaume.
Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, les relations économiques entre les deux pays sont au beau fixe. En effet, la France souhaite encourager l’installation d’entreprises marocaines sur son sol et sortir du schéma traditionnel d’une France qui se contente d’investir en Afrique, une dynamique due, d’après les spécialistes à l’effet Macron.
Le 12 décembre 2017, l’ambassade de France au Maroc a organisé, en partenariat avec l’opérateur public Business France dont le rôle est d’aider les entreprises étrangères à s’installer en France, une rencontre destinée à booster les investissements marocains en France.
L’Hexagone est devenu en l’espace de quelques années, une terre d’accueil pour les investisseurs marocains et notamment dans le secteur high-tech. Les difficultés d’ordre administratif ont été simplifiées par l’entremise de Business France.
Ainsi les dirigeants, startupers, salariés et membres de leur famille disposent de titres de séjour renouvelables, d’une durée allant jusqu’à 4 ans, une exonération fiscale de la rémunération pouvant atteindre 50% et un régime spécifique de sécurité sociale.
Consciente du potentiel d’emploi pour son marché intérieur, la France n’a décidément rien laissé au harsard.
Parmis les sociétés phares marocaines installées dans l’Hexagone, nous trouvons Intelcia qui a acquis pour 15 millions d’euros The Marketin Group, le secteur de nearshoring/BPO, HPS et la monétique entre autres.
Sur les 700 sociétés originaires du Maghreb implantées en France, 300 sont marocaines.

Corniche, plages, espaces verts, l’Arabie Saoudite vers un futur plus moderne..
L’Arabie Saoudite prend le large et amorce un virage à 180 degrés comme l’ont fait avant elle les pays voisins. Depuis l’arrivée du roi Salmane au pouvoir, son fils, Mohamed ben Salmane, vice-prince héritier, chargé de poste clé au sein du gouvernement saoudien, a opéré dans la foulée de son père plusieurs changements dans le pays jusque-là paisible.
Il a notamment prévu de booster l’économie saoudienne à l’horizon 2030 avec pour objectif final de réduire la dépendance du pays au pétrole qui assure encore actuellement 90% de ses revenus.
Un bouleversement qui ne passe pas inaperçu et dont les médias internationaux se délectent tout en commentant chaque prise de décision du prince héritier avec moult détails.
Appelé « Vision saoudienne à l’horizon 2030 », le plan du vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, est fondé sur la vente en Bourse d’une partie du géant pétrolier Aramco.
Le produit de la vente servira à créer un fond souverain estimé à 2 000 milliards de dollars (1 777 milliards d’euros). Les dividendes seront une alternative aux recettes pétrolières, en chute libre en raison de l’effondrement des cours du brut depuis 2014.
L’objectif de ce projet pharaonique est d’inciter les ménages à dépenser leur argent dans les loisirs mais aussi à réviser le système scolaire et développer l’industrie militaire entre autres.
Les travaux vont bon train à Djeddah, ville portuaire et moderne appelée aussi la « porte de la Mecque ». Le front de mer a été totalement rénové et inauguré en décembre dernier par le Prince Khaled Al Faisal. Une corniche a même été aménagée au grand bonheur des habitants et des touristes.
Il faut dire que le prince héritier a vu grand avec un investissement de 218 millions de dollars pour 700 000 mètres carrés accueillant une capacité de 120.000 personnes, le front de mer rivalise de modernité et de beauté avec les luxueuses villes balnéaires occidentales.
On y trouve des espaces verts et des places où les badauds peuvent admirer les nombreuses sculptures et fontaines aménagées, mais aussi une aire de jeux, des expositions d’œuvres d’artistes saoudiens, un espace d’attractions aquatiques, ainsi que trois plages.
Pour faciliter l’accès de la corniche, une passerelle de 650 mètres relie le centre-ville au bord de mer, une promenade pédestre qui ne manquera pas de charmer petits et grands.
Mais loin de s’arrêter en si bon chemin, Riyad continue sur sa lancée et alloue un fond de 4.8 milliards de dollars supplémentaires destiné à un second plan d’aménagement, annonce le fond d’investissement public.
Il est question de créer 5 millions de mètres carrés de plages, 12 000 habitations, des magasins, et un port de plaisance. Les travaux débuteront en 2019 pour s’achever en 2029.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Lindsay Lohan porte un hijab au défilé de mode de Londres.
L’actrice Lindsay Lohan, qui a récemment vécu à Dubaï, est apparue pendant le week-end avec un hijab noir lors d’un défilé de mode à Londres consacré à la couture musulmane.
La jeune femme de 31 ans était invitée lors de la deuxième édition de la London Modest Fashion Week dédiée au secteur de la mode “modeste” comprenant un marché de 200 milliards de dollars.
Hawa Cosmetics, un fournisseur du salon qui fournit des cosmétiques halal, végétaliens et végétariens, a posté une photo Instagram de Lohan souriant portant un pantalon noir, une veste à fermeture éclair noire et un hijab sur les cheveux et le cou.
Lohan, originaire de Cold Spring Harbor et de Merrick, a parfois porté publiquement un hijab, créant parfois des spéculations, toujours ébranlées, qu’elle envisage peut-être de se convertir à l’islam.
Bien que le problème n’ait pas été soulevé pendant le week-end, une rumeur a été lancée en janvier 2017 après que la star de “Mean Girls” et militante pour les réfugiés syriens ait supprimé ses posts Instagram, laissant en tête une phrase arabe “Alaikum salam” – habituellement rendu “assalamu alaikum” ou “as-salaam alaikum” et signifiant “paix à vous.” Son représentant a été par la suite obligé d’étouffer des rumeurs, disant à GossipCop.com, “elle n’est pas convertie [à Islam].”
En avril 2016, quand Lohan a été photographié à New York avec une copie du Coran, un représentant a dit que l’actrice avait un «vif intérêt pour la culture arabe». En octobre, dans une interview en anglais avec la télévision turque, elle a exprimé le souci d’avoir été vilipendée aux États-Unis pour avoir le Coran, en disant: «Si [l’islam] est quelque chose que je veux apprendre, c’est. . . ma volonté. “Elle a également dit qu’elle était honorée quand une femme réfugiée lui avait donné un hijab, ce même hijab avec lequel la star a été photographiée.

Sri Lanka : une mosquée, des magasins et plusieurs musulmans blessés par des bouddhistes islamophobes.
Au moins cinq musulmans ont été blessés et plusieurs magasins et une mosquée ont été endommagés lors d’affrontements entre des bouddhistes majoritaires et des musulmans minoritaires dans l’est du Sri Lanka , a annoncé mardi la police.
Depuis l’année dernière, les tensions entre les deux communautés se sont intensifiées, certains groupes bouddhistes extrémistes accusant les musulmans de forcer les gens à se convertir à l’islam et de vandaliser les sites archéologiques bouddhistes.
La police a été déployée dans la ville d’Ampara, dans l’est du pays, pour contrôler les troubles après qu’une mosquée a été attaqué ainsi que quatre magasins et plusieurs véhicules lundi soir, a annoncé le porte-parole Ruwan Gunasekara.
Gunasekara a déclaré qu’aucune arrestation n’avait été faite jusqu’à présent.

Arabie Saoudite : les principaux dirigeants militaires limogés par décret royal.
Le roi Salman d’Arabie saoudite a limogé ses hauts commandants militaires et a remanié son cabinet dans un remaniement des principaux ministères de la sécurité et du gouvernement.
Les principaux chefs limogés par décret royal sont le chef d’état-major de l’armée saoudienne et les chefs des forces de défense terrestre et aérienne.
Le premier lieutenant-général Fayyad bin Hamed al-Ruwayli a été nommé nouveau chef d’état-major, tandis que Tamadur bint Youssef al-Ramah a été nommé ministre adjoint du travail dans un poste très important pour une femme dans le royaume.
Le prince Turki bin Talal – le frère d’Alwaleed bin Talal – un homme d’affaires milliardaire qui a été détenu pendant des mois par le gouvernement sur des allégations de corruption – a également été nommé à un poste de gouverneur adjoint.

L’épidémie de choléra au Yémen devrait s’intensifier (OMS).
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que l’ épidémie de choléra au Yémen pourrait s’intensifier au cours des prochains mois.
Bien que la propagation de la maladie ait été contenue depuis son apparition en 2016, les précipitations prévues dans les mois à venir pourraient entraîner une augmentation des cas de choléra , selon l’agence des Nations Unies.
“Le vrai problème est que nous entrons dans une autre phase de la saison des pluies”, a déclaré Peter Salama, directeur adjoint de l’OMS pour la préparation et la réponse aux urgences.
“Habituellement, les cas de choléra augmentent proportionnellement à ces saisons des pluies, nous nous attendons donc à une poussée en avril et à une autre augmentation potentielle en août.”
La maladie se propage à travers l’eau et la nourriture qui a été consommée par une personne contaminée et qui est ensuite transmise et partagée avec d’autres personnes.
Le nombre de cas de choléra a dépassé la barre du million à la fin du mois de décembre de l’année dernière et a tué plus de 2 200 personnes.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Ce que la Love Army a réalisé pour les Rohingyas au Bangladesh. vidéo.
Des nouvelles de la Love Army pour les Rohingyas. Trois mois après le lancement de l’opération, Jérôme Jarre fait part de ce qui a été réalisé jusqu’à présent à Cox’s Bazar, dans le plus grand camp de Rohingyas au Bangladesh, grâce aux 2 millions d’euros collectés dans une vidéo mise en ligne lundi 26 février.
Celle-ci, qui rappelle en préambule la répression dont sont victimes les Rohingyas, a déjà été vue plus de 570 000 fois.
En as de la communication, Jérôme Jarre a choisi la Youtubeuse aux plus de 4 millions d’abonnés Nathalie Odzierejko, alias Natoo, pour porter sa parole. Aux côtés d’un humanitaire rencontré en Somalie, il s’est appuyé sur deux acteurs humanitaires locaux, Obat Helpers et Friendship. Avec l’argent, un centre hospitalier et une clinique accueillant respectivement 200 et 150 patient par jour pour des soins gratuits ont été mis sur pied, de même qu’une trentaine d’écoles et de centres éducatifs, indique-t-on. Quelque 200 maisons « robustes » pour faire face à la mousson ont aussi d’ores et déjà été construites (700 prévues) ainsi qu’une centaine de puits, sans compter la réparation d’une autre centaine de puits.
Aussi, grâce aux dons, plus de 600 Rohingyas ont été « formés et embauchés » dans le cadre de la mission Love Army pour la construction des maisons et des structures à travers le camp. Le montant des salaires n’a pas été précisé mais il leur permet de retrouver une certaine indépendance et d’éviter qu’ils soient « esclaves d’un système humanitaire », assure-t-on. Les femmes peuvent également gagner de l’argent en produisant des fours en terre cuite. Le bilan de l’initiative se veut donc positif. La cagnotte demeure ouverte : elle affiche, en date du mardi 27 février, près de 2,2 millions de dollars au compteur.
reportage a voir sur saphirnews.com.

Sur oumma.com, voici les titres.

Une clinicienne musulmane brise les tabous autour de la sexualité en islam.
Rencontre avec Nadia El Bouga, sage-femme et sexologue clinicienne, auteure du livre paru aux éditions Grasset, “La sexualité dévoilée” écrit en collaboration avec Victoria Gairin.
reportage a voir sur oumma.com.

Noor et Alaa, petites soeurs piégées dans l’enfer de la Ghouta.
La plus grande a 10 ans. Noor veille sur sa cadette de deux ans, Alaa. Elles sont prises au piège du conflit syrien, dans la Ghouta orientale. Les fillettes ont un message à faire passer :
“Bonjour tout le monde, nous sommes des enfants de la Ghouta assiégée, on veut que le monde nous entende. On est assiégé depuis sept ans. On a été privé de jeu, de nourriture, de médicaments, d’eau. On ne peut pas aller à l’école à cause des bombardements aériens contre notre école. Il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas de médicaments, pas de nourriture dans la Goutha orientale.”
La vie des fillettes se passe souvent sous terre. Elles racontent leur quotidien sur Twitter, filmées par leur mère, professeure d’anglais.Leur vie au jour le jour, jusqu’à ce bombardement, dans lequel Alaa est blessée.Selon Médecins Sans Frontières, plus de 600 personnes ont été tuées en une semaine.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Grève des enseignants : Les orientations de Bouteflika.
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit a révélé, hier, que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a donné des orientations sur le renforcement du dialogue et de la concertation avec l’ensemble des partenaires sociaux. S’exprimant sur sa page facebook, Benghabrit a réitéré l’engagement de son département de laisser les portes du dialogue ouvertes pour tous les enseignants désireux de déposer un recours auprès des directions de l’éducation, et que toutes les mesures appropriées seront prises dans les plus brefs délais pour la réintégration des enseignants licenciés.

BRAHIM GHALI : « Le Maroc est un mauvais élève « .
Le président sahraoui Brahim Ghali a adressé, hier à l’occasion de la célébration de la 42 è anniversaire de l’instauration de la RASD, un message aux autorités marocaines les invitant à passer dans les plus brefs délais à la table des négociations pour mettre fin à ce conflit qui dure. Cet appel a, curieusement précède la décision de la cour de justice européenne d’invalider l’accord de pêche UEMaroc pour les motifs on ne peut plus évidents que » « La Cour juge donc que, compte tenu du fait que le territoire du Sahara occidental ne fait pas partie du territoire du Royaume du Maroc, les eaux adjacentes du territoire du Sahara occidental ne relèvent pas de la zone de pêche marocaine visée par l’accord de pêche », précise la Cour dans son communiqué. Le président sahraoui a également fait savoir que » de toutes manières, le Maroc finira bien un jour par admettre la souveraineté du Sahara occidental notamment depuis que l’opinion internationale et la détermination du peuple sahraoui à ne point reculer sur la question, font que » la victoire du peuple est une question de temps « .

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Tariq Ramadan a-t-il vraiment un passeport égyptien ?
« Le parquet a requis une mise en examen ainsi qu’un placement en détention. Le parquet craint sans doute que Tariq Ramadan, qui a un passeport suisse et un passeport égyptien, échappe aux autorités françaises. » Cette affirmation date de début février. Diffusée par France 2, puis reprise par le JDD qui cite une source proche du dossier : « Tariq Ramadan a deux passeports, un suisse et un égyptien », explique cette source.
Si Tariq Ramadan dispose d’un passeport égyptien, le placement en détention peut donc s’expliquer par un éventuel risque de fuite dans le pays du Proche-Orient. Dans les couloirs des autorités consulaires égyptiennes en Suisse, on indique que Tariq Ramadan « n’est jamais venu ici » pour établir un quelconque passeport.
« Tariq Ramadan n’est pas égyptien » .
Dans l’entourage du professeur également, on dément catégoriquement. Selon Hani Ramadan, frère de l’islamologue, que LeMuslimPost a eu au téléphone ce mercredi, Tariq Ramadan n’a pas de passeport égyptien. Et pour cause : « Il n’est pas égyptien », assure le directeur du Centre islamique de Genève. Aymen Ramadan, frère aîné et neurologue reconnu par ses pairs, également joint au téléphone, se souvient d’ailleurs que, en 1995, lors de l’enterrement de leur père Saïd, « les autorités égyptiennes n’ont pas accepté que mes frère Bilal et Tariq accompagnent notre père à sa dernière demeure. »
En 1966, Saïd Ramadan, condamné par contumace, avait d’ailleurs perdu sa nationalité égyptienne. En 2013, dans un billet consacré à l’Egypte, son fils Tariq affirmait être « banni depuis 18 ans » du pays d’origine de sa famille après avoir critiqué les autorités au pouvoir. Dans son livre « Mon intime conviction », Tariq Ramadan confirmait d’ailleurs n’avoir qu’un passeport helvétique : « Je suis suisse de nationalité, égyptien de mémoire, musulman de religion, européen de culture, universaliste de principe, marocain et mauricien d’adoption », écrivait-il.

Racisme : la députée Laëtitia Avia, menacée de mort, porte plainte.
La lettre, reçue à l’Assemblée nationale, est évidemment anonyme. Dans ce courrier, la députée de La République en Marche Laëtitia Avia y est insultée. « Ce n’est pas une grosse truie noire venue d’Afrique qui va se permettre de se mêler de la vie des Français », écrit l’auteur de cette missive, qui continue : « Vous feriez mieux de vous mettre au travail chez le peuple retardé d’Afrique qui ne pense qu’à soutirer de l’argent à la France. L’Afrique avait des atouts mis en valeur par les colons que l’on a chassés pour retourner dans le néant de leur fainéantise. L’Africain est à mi-chemin entre le singe et l’homme… Compte tes jours, on va s’occuper de toi. »
Cette dernière phrase a poussé l’élue de Seine-Saint-Denis à porter plainte. Sur LCI, Laëtitia Avia affirme être « sous le choc », « chamboulée » et n’avoir jamais reçu « une lettre aussi violente. » Sur Twitter, la députée parle « d’un racisme inouï » et indique qu’il faut évidemment « ne rien laisser passer. » La publication de cette lettre sur les réseaux sociaux a d’ailleurs un objectif, explique l’élue : « J’ai voulu qu’on sache qu’en 2018, on peut encore tenir des propos comme cela, une lettre d’un racisme inouï. J’ai aussi voulu qu’on sache qu’on ne peut pas le tolérer, et c’est la raison pour laquelle j’ai déposé plainte le plus rapidement possible. »
« Des milliers de personnes en France sont victimes du racisme, trop souvent dans le silence et l’anonymat »
Ce n’est pourtant pas la première fois que la jeune avocate est victime de propos racistes. Mais « jamais ils n’avaient jamais été aussi construits, aussi forts, aussi violents, assure-t-elle. Auparavant les insultes étaient liées à mes prises de position ou à mon action. Là, ce n’est pas du tout le cas, c’est 100 % personnel. » Aujourd’hui, Laëtitia Avia refuse la banalisation du racisme : « Je pense qu’on se protège, qu’on se construit une carapace avec le temps. Moi, je ne l’ai pas encore, et je ne suis pas sûre d’avoir envie de l’avoir un jour… »
La députée LREM a reçu de nombreux soutiens de personnalités de différents bords politiques. Parmi elles, l’ancien député socialiste Alexis Bachelay, qui a notamment indiqué que Laëtitia Avia avait « raison de ne rien laisser passer. » Mais il rappelle que « des milliers de personnes en France sont également victimes du racisme, trop souvent dans le silence et l’anonymat. Le combat continue. »

Rohingyas : la «Love Army» raconte ses premiers mois au Bangladesh.
En novembre dernier, la « Love Army », un collectif de plusieurs personnalités créé à l’initiative du YouTubeur Jérôme Jarre, est parti au Bangladesh.
L’objectif : aider les milliers de Rohingyas, persécutés en Birmanie et vivant aujourd’hui dans un immense camp de réfugiés à Cox’s Bazar, à la frontière birmane.
Leur campagne d’appel aux dons, menée entre autres par le comédien Omar Sy sur les réseaux sociaux, a permis de rendre le projet viral. Ils ont réussi a lever près de 2 millions d’euros grâce à une cagnotte en ligne, toujours active. Le collectif avait alors assuré que tout l’argent récolté serait directement dépensé sur place et investi dans de l’aide humanitaire.
Dans une vidéo, Natoo, une youtubeuse française sur place, présente donc les actions de la « Love Army » et leur travail sur le terrain depuis plusieurs mois. Une façon de rassurer les donateurs sur leur sérieux mais aussi de continuer à sensibiliser sur le sort de cette minorité musulmane.
En novembre dernier, la « Love Army », un collectif de plusieurs personnalités créé à l’initiative du YouTubeur Jérôme Jarre, est parti au Bangladesh.
L’objectif : aider les milliers de Rohingyas, persécutés en Birmanie et vivant aujourd’hui dans un immense camp de réfugiés à Cox’s Bazar, à la frontière birmane.
Leur campagne d’appel aux dons, menée entre autres par le comédien Omar Sy sur les réseaux sociaux, a permis de rendre le projet viral. Ils ont réussi a lever près de 2 millions d’euros grâce à une cagnotte en ligne, toujours active. Le collectif avait alors assuré que tout l’argent récolté serait directement dépensé sur place et investi dans de l’aide humanitaire.
Dans une vidéo, Natoo, une youtubeuse française sur place, présente donc les actions de la « Love Army » et leur travail sur le terrain depuis plusieurs mois. Une façon de rassurer les donateurs sur leur sérieux mais aussi de continuer à sensibiliser sur le sort de cette minorité musulmane.
« Le noyau d’exécution de cette mission, c’est Jérôme et son bras droit Saïd qui a 20 ans d’expérience dans l’humanitaire », explique Natoo. « On s’associe toujours à des acteurs locaux qui eux comprennent exactement ce qui est nécessaire», renchérit Jérôme Jarre.
Un centre hospitalier, une clinique, 33 centres éducatifs.
L’humanitaire somalien et les personnalités françaises de la Love Army disent également avoir beaucoup discuté avec les Rohingyas pour connaître leurs besoins mais aussi leurs histoires.
Ils se sont également associé avec des associations humanitaires locales au Bangladesh comme Obat Hellers et Friendship afin de mieux répondre aux demandes des Rohingyas.
Parmi les projets mis en place figurent un grand centre hospitalier « composé de cinq docteurs, vingt aides-soignantes qui s’occupent de 200 patients par jour. » « Les soins et les médicaments y sont gratuits », est-il précisé. Une clinique, « construite et gérée avec Friendship », vient aussi en aide à 150 patients par jour.
La YouTubeuse évoque également les projets entrepris en faveur des enfants, qui selon elle seraient estimés à 600 000 sur le million de réfugiés qui vivent dans le camp.
Trente-trois centres d’éducation ont vu le jour, accueillant une centaine d’enfants par jour pour chacun d’eux. Ceux-ci peuvent également profiter d’une aire de jeu, « l’endroit le plus gai que j’ai pu voir dans le camp », témoigne Natoo.
Eviter aux Rohingyas de devenir « esclaves d’un système humanitaire »
Des maisons beaucoup plus solides, plus grandes et plus aérées que les cabanes recouvertes de bâches ont aussi été financées par la Love Army.
« Actuellement, 200 maisons de ce type ont été construites, l’objectif est d’en terminer 700 avant la fin du mois », se félicite la jeune femme, qui précise que 630 dollars suffisent pour construire une maison et que l’argent récolté sert aussi à construire des puits.
Mais pour la Love Army, le plus important est d’éviter aux Rohingyas de devenir « esclaves d’un système humanitaire » et de ne pas leur « enlever leur dignité ». Ainsi les femmes produisent des fours en terre cuite et gagneraient à peu près 120 dollars par mois grâce à cette activité selon Jérôme Jarre.
De manière générale, les volontaires rohingyas sont rémunérés, indique aussi la YouTubeuse (fait rare dans le reste du camp), sans préciser leur salaire. « Au total, 600 Rohingyas ont été formés et embauchés sur cette mission Love Army. »
Cependant, le camp de réfugiés est si grand que Jérôme Jarre concède qu’il est difficile d’aider tout le monde : « On sait très bien qu’on ne peut pas s’occuper du camp en entier, mais en faisant un bon travail dans les parties où l’on travaille et en créant un modèle qui marche, on peut inspirer d’autres organisations », espère t-il.

Rohingyas : en Birmanie, l’armée efface les preuves de nettoyage ethnique.
« On a très peur que la situation se détériore. On sait qu’il y a à peu près 100 000 Rohingyas qui sont dans ces camps qui sont à risque d’inondation ou de glissement de terrain », explique Lucie Eches de l’ONG Save the Children. Alors que la mousson va bientôt pointer le bout de son nez, les exilés rohingyas parqués dans des camps sont de plus en plus inquiets. Notamment parce qu’ils sont logés sur des terrains boueux dans des abris faits de bambous et de plastique. « On pense que beaucoup ne résisteront pas à du vent ou à des fortes pluies », s’inquiète Save the Children.
Plus de 300 000 enfants apeurés.
Il y a plusieurs semaines, les autorités birmanes ont annoncé, en concertation avec le Bangladesh, que les exilés rohingyas pourraient bientôt revenir dans leur Etat de l’Arakan. Tout en nuançant en affirmant qu’il faudrait vérifier l’identité de chaque exilé, alors même que les Rohingyas n’ont pas de droits civils en Birmanie.
Alors, dans les camps non loin de la frontière, les réfugiés tentent de survivre tant bien que mal. Ils seraient plus de 700 000, dont la moitié sont des enfants qui, selon l’ONG Save the Children, « n’ont pas d’espace pour jouer librement, pas d’accès à l’éducation et surtout ne se sentent pas en sécurité. » Les exilés ont en effet fait part à l’organisation humanitaire « de leur peur d’être kidnappés, de leur peur d’aller chercher de l’eau, d’aller aux toilettes, de leur envie d’aller à l’école et de retrouver surtout une vie normale. »
Des villages qui continuent à être rasés.
Alors, si le processus de rapatriement devait bien débuter le 23 janvier, les Rohingyas refusent de remettre les pieds chez eux, tant qu’ils n’ont pas reçu de garanties de la part du gouvernement concernant leur sécurité. Pire, précisent les organisations humanitaires : des réfugiés continuent d’arriver du Myanmar, où les violences continuent : « On n’est plus face aux incendies systématiques de leurs habitations, viols, exécutions comme on l’a vu dans les mois précédents, indique-t-on du côté d’Amnesty International. Aujourd’hui on est plutôt sur des enlèvements de filles, de femmes, sur l’intimidation. Il y a privation de nourriture qui les pousse à fuir aujourd’hui. Et sur le chemin, quand ils essaient de traverser le Myanmar pour arriver au Bangladesh, ils sont victimes de vols systématiques de tous les biens qu’ils peuvent essayer d’emmener avec eux. »
A quel jeu jouent les autorités birmanes ? Après avoir assuré, sous la pression internationale, que les Rohingyas étaient les bienvenus chez eux, des villages sont détruits par dizaines. Pour reconstruire la région, explique le gouvernement. Or, des villages qui n’avaient pas été rasés sont eux aussi détruits. « Les autorités sont en train d’effacer leur passé, les signes de leur présence dans le nord d’Arakan », estime l’ONG Arakan Project. L’occasion également de supprimer les preuves d’un nettoyage ethnique avant d’accepter que des observateurs de l’ONU soient autorisés à venir constater les dégâts ?

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Plus de 1000 Palestiniens de Gaza sont morts à cause du blocus israélien.
Le collectif d’organisations de solidarité de la bande de Gaza affirme que plus de 1 000 Palestiniens ont trouvé la mort à cause du blocus israélien de l’enclave côtière.

Le coordonnateur des organisations, Ahmad al-Kurd, a aussi dit que cinq bébés prématurés nés ces jours-ci sont morts à cause du manque de traitement médical.

« Des mille et quelque victimes du blocus, 450 sont morts du fait de l’effondrement de la situation sanitaire de Gaza, qui se traduit par le manque de fournitures médicales et la crise des transferts médicaux pour des traitements à l’extérieur »

Les Gazaouis sont toujours dans une situation désespérée à cause du blocus et de ses coupures d’eau et d’électricité, comme du manque de médicaments et de l’impossibilité pour les médecins de pratiquer des actes chirurgicaux.

Kurd a dit que le recours à de l’énergie alternative par les habitants de la bande de Gaza a causé la mort de 100 personnes depuis 2006.

« L’utilisation de bougies, de bois, de chauffage ou de générateurs a causé des incendies dans des maisons qui ont pris la vie d’enfants aussi bien que celles d’adultes » a-t-il dit.

De plus, le nombre de travailleurs tués dans les domaines de l’agriculture, de la pêche et des tunnels d’approvisionnement se monte à 350.

« Un crime odieux»

Un pêcheur a été tué dimanche par un tir de la marine israélienne sur son bateau. Deux autres pêcheurs ont été blessés.

Le porte-parole du syndicat des pêcheurs de Palestine a dit que le bateau avait été visé alors qu’il rentrait au port de Gaza.

« Le pêcheur qui a été tué, Ismaël Abou Ali, avait 18 ans » a dit Nizar Ayyash, ajoutant que les deux autres ont été placés en garde à vue par les Israéliens.
Le pêcheur Ismaël Abou Riyaleh tué par l’occupation pendant son travail en mer à Gaza.

Selon le Centre Palestinien des Droits de l’Homme (PCHR), toutes les attaques israéliennes contre des pêcheurs palestiniens se sont passées dans la zone des six miles marins.

Le porte-parole du Hamas, Abdoulatif al-Qanoo’ a dit : « Le meurtre d’un pêcheur palestinien par les forces de la marine israélienne est un crime odieux dont l’occupation israélienne porte la responsabilité ».

L’armée israélienne a déclaré que le bateau avait franchi la limite de la zone de pêche.

« La force navale a suivi les instructions d’arrestation des trois suspects à bord, avec sommation et tirs en l’air et sur le bateau » dit la déclaration. « En conséquence, un des pêcheurs a été gravement blessé et il est mort, par la suite, à l’hôpital ».

Selon les accords d’Oslo, les Palestiniens sont autorisés à pêcher jusqu’à 20 miles marins à partir de la côte, mais depuis des années Israël a réduit la zone à six miles marins.

On estime à 4 000 le nombre de pêcheurs de Gaza qui fournissent 50 000 personnes.

Zone de désastre

Kurd a décrit la bande de Gaza, où vivent deux millions de Palestiniens, comme la plus grande prison du monde.

« Gaza est une zone de désastre sur tous les plans – santé, environnement, social, énergie » a-t-il dit.

Des solutions doivent être trouvées à la crise de l’énergie électrique qui sévit de 18 à 20 heures par jour, a-t-il ajouté.

Le gouvernement palestinien « doit répondre aux besoins de la bande de Gaza en termes de fournitures médicales, d’aide sociale ; il doit payer les salaires des employés du gouvernement et exercer une pression pour ouvrir les postes frontaliers » a dit Kurd.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’église du Saint-Sépulcre rouvre ses portes après la suspension de l’impôt
.
Les chefs des églises de Jérusalem, ont décidé de rouvrir les portes de l’église du Saint-Sépulcre dans la vieille ville de Jérusalem, mercredi prochain après plusieurs heures de délibérations. ​
.
L’Occupation arrête un chef de tribu de 92 ans
.
Naplouse : Des centaines de colons prennent d’assaut la tombe de Youssef, des affrontements éclatent
.
L’UE nie l’existence d’une décision collective de reconnaître l’État de Palestine
.
Le Hamas et la délégation égyptienne poursuivent leurs rencontres pour le succès de la réconciliation
.
L’occupation empêche les élèves de rejoindre leur école à Naplouse
.
Les étudiants du bloc islamique traqués dans les universités de Cisjordanie
.
Deux positions de l’occupation visées par des tirs en Cisjordanie
.
Des coups de feu visent un site militaire israélien à Hébron
.
17 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie occupée
.
Un pas vers l’annexion de la Cisjordanie par l’occupant : projet approuvé
.
La détention de Salah Hamouri est renouvelée
.
L’occupation arrête l’ancien gouverneur d’Hébron après avoir été convoqué pour une entrevue
.
En référence à la décision de Trump sur Jérusalem, l’UE avertit de tout faux pas dans le processus de paix
.
L’UE critique la décision de l’occupation d’imposer des impôts sur les églises de Jérusalem
.
Des blessés dans des confrontations avec l’occupation à Hébron et à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek

Flash info pour le 12 Joumada At-Thani 1439.

Flash info pour le 12 Joumada At-Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

L’Algérie troisième aux championnats mondiaux de la mémoire en Chine.
Les 26ème championnats mondiaux de la mémoire ont eu lieu en Décembre 2017 à Shenzhen en Chine. Dans une longue vidéo Steve Abdelkrim, le formateur reconnu de Trans-formations et également président de l’association LIFE nous fait visiter ce rendez-vous incontournable des champions mondiaux de la mémorisation. Évidemment, plein de surprises au rendez-vous avec un mélange de jeunes enfants de 7 ans à peine faisant face à des anciens du championnat avec plusieurs dizaines d’années d’expérience et dans des challenges complètement fous (des suites de plus de cinq mille 0 et 1 alternés mémorisées en 30 min, un livre de plus de 200 pages lu en moins de 2h, etc.).
Cette année pour la première fois, c’est une femme, ou plutôt une jeune adolescente, qui a remporté le titre de champion toutes catégories. Elle et sa sœur ont même battu le record mondial de mémorisation de suites binaires avec des séries de plus de 5000 chiffres à la suite mémorisés en 30 minutes. Gloire à Allah qui a créé le cerveau humain qui nous surprend chaque jour. Ces deux jeunes sœurs viennent de Mongolie.
Nous avons parcouru la liste des champions mondiaux de la discipline, pour trouver des nationalités familières. A la première place, les Chinois, omniprésents dans le classement. La Mongolie est deuxième du classement des pays. Puis nous trouvons, un Algérien, Rassine Yahia Nasreddine, premier non-asiatique à la 22ème place. Puis beaucoup d’asiatiques, pratiquement tous chinois, un anglais, et encore un algérien à la 162ème place. Puis encore des chinois, un canadien, et deux algériens à la 194ème et 201ème place. Nous avons donc regardé ensuite le classement des pays, qui confirme que l’Algérie est 3ème du classement international, après la Chine et la Mongolie !
C’est une révolution dans la discipline qui était historiquement dominée par des anglais, allemands et américains. Et un succès remarquable quand on sait que la première inscription à un tel challenge pour les algériens remonte a priori à 2013 (pour un concours régional). Depuis 2015 les algériens sont premiers du classement du monde arabe et rentrent pour la première fois sur le podium de tête du classement international.
Comment en sont-ils arrivés là ? Nous n’avons pas toute l’histoire mais a priori simplement par les efforts d’un génie, Rassine Yahia Nasreddine, né en 1991, qui a décidé de se lancer dans cette discipline et d’encourager d’autres algériens à le faire. Nous lui souhaitons, ainsi qu’aux autres pays musulmans, beaucoup de succès dans les prochaines années et encourageons nos frères et sœurs à se former aussi sur ces techniques exceptionnelles qui permettent au cerveau humain de dépasser toutes ses limites.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

France : Pour les juges, Tariq Ramadan est en prison pour prévenir tout risque… de viol.
Comment les magistrats de la cour d’appel de Paris ont motivé leur décision de maintenir en détention Tariq Ramadan ? Les juges ont estimé que l’intellectuel suisse risque… de « renouveler les faits de viols s’il était remis en liberté ».
Outre les éléments à charge rassemblés par les enquêteurs, les juges se sont basés, d’une part, sur l’expertise médicale ordonnée par leurs soins, et, d’autre part, le témoignage de trois femmes (en plus des deux plaignantes) pour refuser la liberté provisoire à Tariq Ramadan car toutes ont fait part d’un « comportement sexuel brutal » de sa part.
Ils ont donc conclu, dans leur décision citée par RTL, qu’il était « à craindre que l’islamologue renouvelle les faits de viol s’il était remis en liberté, même placé sous contrôle judiciaire ou muni d’un bracelet électronique ».
Les avocats de Tariq Ramadan avaient proposé que leur client remette son passeport suisse à la justice, verse une caution de 50 000 euros et soit contraint de pointer chaque jour au commissariat. Les juges ont aussi estimé que ces garantis ne sont pas non plus suffisants.
La détention provisoire ne présume en rien de sa culpabilité pour les juges mais serait « l’unique moyen d’empêcher toute pression sur les témoins ou les victimes », indiquant que « les deux partis civiles ont indiqué avoir état de menaces de la part de Tariq Ramadan ».
Le comité de soutien de l’islamologue ont lancé une cagnotte pour assurer sa défense. Près de 107 000 € ont été collectés, qui permettront de « créer un fonds de défense juridique au nom du professeur, qui lui donnera droit à une procédure régulière et un procès équitable ».

Voile, islam, islamophobie… Bernard de la Villardière clashé sur l’émission Touche pas à mon poste.
Le débat entre Bernard de la Villardière et les chroniqueurs de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP) s’annonçait des plus houleux. Le travail et des prises de positions du présentateur d’Enquête exclusive sur M6 n’a eu,en effet, de cesse d’être critiqué ces dernières années sur le plateau de TPMP. Dernièrement, Bernard de la Villardière a même reproché publiquement à Cyril Hanouna d’avoir invité une jeune fille voilée face caméra, à ses côtés.
Invité de l’émission lundi 26 février, il s’est pris les foudres de plusieurs chroniqueurs, en particulier de Gilles Verdez et de Rokhaya Diallo, qui ont fait valoir qu’il stigmatise les musulmans « en permanence ».
Pour Bernard de la Villardière, « c’est une accusation gratuite », déclarant au passage avoir « plein d’amis musulmans » et qu’il pense être « un des journalistes (français) qui a été le plus au chevet des musulmans dans les camps (…) en Syrie, en Irak » ou encore en Birmanie pour les Rohingyas « car les premières victimes de l’islamisme, du terrorisme musulman, sont les musulmans eux-mêmes ». Ce qu’il entend par islamisme ? « Il y a, à l’intérieur de l’islam une doctrine néfaste qui est le salafisme, les Frères musulmans ou le wahhabisme », estime-t-il.
« Vous ne cessez de citer des musulmans qui sont étrangers. Nous, on vous parle des musulmans de France qui ont un gros problème avec la manière dont vous les dépeignez. Je veux être très honnête avec vous, et je suis désolée pour votre maman, mais je n’aime pas du tout ce que vous faites. Je trouve que vous abordez des sujets avec une fausse neutralité qui pour moi masque une idéologie que vous déversez dans des pseudos-reportages qui à mon avis sont des tribunes », fait part Rokhaya Diallo.
Mais rien n’y fait, le journaliste n’a pas cessé de faire des parallèles avec des situations étrangères aux musulmans de France. Quant au voile, « ce n’est pas un foulard comme les autres. C’est un hijab qui recouvre non seulement les cheveux, mais aussi le cou et les oreilles. Pour moi, c’est une doctrine que je dénonce et j’ai le droit de considérer qu’une femme qui porte le hijab, c’est une régression ». Ceci sans prêter aucun égard à la liberté de choix des femmes.
« Quand on me traite d’islamophobe, on peut aussi armer les assassins », a-t-il fini par exprimer, en référence à l’attentat qui a visé Charlie Hebdo en 2015. Des propos « scandaleux » pour Rokhaya Diallo et Gilles Verdez. Et pour cause, l’accusation lancée par Bernard de la Villardière est lourde puisqu’elle vise à faire taire violemment ses détracteurs face à des critiques qui lui sont adressées.

Sur oumma.com, voici les titres.

Débat sur l’affaire Tariq Ramadan: procès politique ou justice équitable?
Pour en parler, Oumma a organisé un débat sur l’affaire qui défraie actuellement la chronique, opposant Michèle Sibony, membre de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), à l’avocat Hosni Maati.
reportage a voir sur oumma.com.

Palestine : Salah Hamouri maintenu en détention : Interpellons Emmanuel Macron.
Depuis 6 mois, Salah Hamouri, avocat Franco-Palestinien, défenseur des droits de l’Homme, est en détention administrative en Israël. Détenu sans procès ni charges retenues contre lui, il s’est vu reconduire hier, lundi 26 février, sa détention de 4 mois par le ministre de la Défense, l’extrémiste de droite Avigdor Lieberman.
Les médias n’en parlent pas. La diplomatie française est tétanisée.
Face à ce black-out médiatique et cette inertie politique, nous relayons l’appel à la mobilisation lancé par le Comité de soutien à Salah Hamouri. Un appel vibrant qui exhorte à se tourner urgemment vers le président de la République française.
INTERPELLONS LE PRÉSIDENT MACRON avec le hashtag : #LiberezSalah !
Facebook : Emmanuel Macron.
Twitter : @EmmanuelMacron.
Instagram : @EmmanuelMacron.

Netflix produit la première série originale en langue arabe.
L’annonce a fait sensation dans l’univers des séries et c’est à Netflix qu’on la doit : « Jinn », la toute première production originale en langue arabe sera diffusée, l’année prochaine, sur la tentaculaire plateforme de vidéos à la demande, à l’offre foisonnante et aux plus de 117 millions d’abonnés dans le monde.
C’est à Mir-Jean Bou Chaaya, le réalisateur libanais primé au Festival de Marrakech en 2015, qu’échoit l’insigne honneur de passer derrière la caméra pour filmer les histoires de plusieurs adolescents, dont le quotidien sera perturbé par l’apparition d’une créature surnaturelle : un « Jinn ».
Dépeinte par Netflix comme un « drame super-naturel contemporain », la série qui devrait captiver un jeune public tout au long de ses six épisodes riches en rebondissements, a immédiatement séduit, sur le papier, Mir-Jean Bou Chaaya.
« C’est une excellente occasion de présenter la jeunesse arabe d’une manière unique. Le niveau d’authenticité que Netflix essaie d’atteindre avec ce spectacle est certainement ce qui m’a le plus attiré dans ce projet », a déclaré avec enthousiasme celui qui est chargé de porter à l’écran cette fiction télévisuelle inédite, née de la volonté de Netflix de ne pas faire de la culture arabe le parent pauvre de ses propres productions.

Les Algériens commencent à sentir les effets de l’interdiction d’importer 851 produits depuis le 1er janvier.
Depuis le 1er janvier dernier, 851 produits, dont certains biens alimentaires, sont suspendus à l’importation en Algérie. La mesure prise par le gouvernement pour réduire le déficit commercial du pays inquiète les importateurs.
“L’impact direct de cette décision, qui a été prise sans concertation avec les personnes concernées, pourrait conduire à ce que les produits ne soient plus disponibles sur le marché“, met en garde Ali Hamani, président de l’Association des producteurs algériens de boissons (APAB).
Pour l’instant, dans les hypermarchés de la capitale, on semble loin de la pénurie. Mais entre les rayons bien garnis, les consommateurs semblent un peu inquiets.
“Je ne trouve plus les produits que j’achetais avant. Nous avons remarqué que les prix des produits locaux ont augmenté. Je pense que la raison est l’absence de concurrence“, estime un homme.
“Les prix des produits importés ont beaucoup augmenté, comme Milka et d’autres produits. Mais, je n’ai pas de choix, je dois les acheter“, regrette une femme.
Le directeur d’un hypermarché d’Alger fait partie des personnes enthousiastes : “Cette restriction sur les importations c’est un mal pour un bien. Cela va encourager les entreprises locales et nationales à doubler leurs efforts et à devenir plus productives”, assure Walid Allouni.
Sur l’ensemble des principaux produits alimentaires, seules les importations des viandes et des légumes secs ont baissé en janvier.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Festivités du 42 ème anniversaire de la création de la RASD : La victoire finale est inéluctable.
A la veille du lancement officiel des festivités de célébration du 42 è anniversaire de la création de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), une conférence internationale de la résistance pacifique s’est tenue dimanche en soirée en présence d’un panel de personnalités de la société civile espagnole, d’Afrique du sud, et de Palestine, ayant pour thème, » la résistance pacifique » .

Réunion de la commission mixte (HIISE, ministère de l’Intérieur) : Cap sur la nécessité de poursuivre la coordination.
La Commission mixte regroupant le ministère de l’Intérieur et la Haute instance de surveillance des élections (HIISE) a mis l’accent, lors d’une réunion tenue au siège de l’Instance, sur la nécessité de poursuivre la coordination en vue d’améliorer le processus électoral et garantir la probité de l’opération électorale. Lors d’une réunion d’évaluation des résultats de l’action de la Commission installée le mois de juillet 2017 pour la concertation, selon un communiqué rendu public, l’accent a été mis sur la nécessité de poursuivre la coordination entre les deux parties en vue d’améliorer et de développer le processus électoral et de garantir la transparence et la probité de l’opération électorale.

Un journaliste marocain raconte son instrumentalisation pour la propagande marocaine : Bas les masques.
Le journaliste marocain, directeur de publication de l’hebdomadaire « Sahara », Mohamed Réda Toundji a dévoilé comment il a été recruté et instrumentalisé par les services de renseignement militaire marocains (direction générale des études et de la documentation) pour la propagande de la position du Royaume vis-à-vis du conflit au Sahara Occidental et l’occultation de la question sahraouie.

Tenue d’un référendum symbolique pour souligner l’attachement des Sahraouis à l’autodétermination : Le peuple, comme un seul homme, a dit Oui.
Un referendum symbolique a été organisé hier dans les camps des réfugiés sahraouis de Smara. Cette initiative prise par les hautes autorités sahraouies a pour but de lancer un message à la communauté internationale pour réaffirmer l’attachement du peuple sahraoui à son autodétermination après de longues années de résistance ; de lutte et de souffrance.

Visite d’Etat du président turc en Algérie : L’émergence d’un solide partenariat.
La visite officielle de deux jours qu’entreprend en Algérie depuis hier le président turc, Recep Tayyip Erdogan, revêt une importance capitale au regard de l’excellence des relations fraternelles qui ont toujours unis les deux pays. Selon le communiqué de la présidence de la République, cette dernière répond à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui indique également que les entretiens qui se dérouleront entre les deux chefs d’Etat ainsi que les travaux entre les délégations des deux pays « permettront à l’Algérie et à la Turquie de partager leurs analyses de la situation régionale et internationale, notamment au Moyen- Orient, au Maghreb et au Sahel ». Par ailleurs, discussions qui « auront lieu entre les membres des deux délégations ainsi que le Forum d’Affaires, qui regroupera un grand nombre d’entreprises algériennes et turques, ne manqueront pas de donner un élan accru aux échanges et aux partenariats entre les économies algérienne et turque », a conclu le communiqué de la Présidence.

Salon international de l’après-vente automobile : Près de 280 exposants, dont 70% étrangers.
Comme à l’accoutumé, le salon international de l’après vente automobile et des services pour la mobilité organisée au Palais des expositions de la SAFEX à Alger, aura lieu la 12ème édition du salon Équipe Auto Alegria. L’événement a enregistré une participation record des sous-traitants algériens, avec prés de 15 du nombre total des exposants algériens.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Handicap : « La communauté devrait se mobiliser davantage ».
En fin d’année dernière, Karim Benayeche lance l’association Au Rythme de l’Espoir. Objectif : rendre les mosquées accessibles aux personnes handicapées. Dans l’est de la France, du côté de Mulhouse, Karim a créé son organisation avec un objectif : rompre l’isolement de personnes ne pouvant pas se déplacer le vendredi pour la prière.
L’idée, Karim la tient de sa rencontre avec « une dame âgée qui, dans le passé, emmenait ses amies à la mosquée avec son véhicule. » Mais suite à une lourde opération, la fidèle n’a plus la possibilité de se déplacer seule. « Elle a eu besoin de notre accompagnement pour aller à la mosquée », se souvient Karim Benayeche.
« Sortir de l’isolement ».
Karim constate rapidement qu’il y a un véritable manque dans l’appréhension du handicap par la communauté musulmane. « J’ai réalisé qu’il y avait un véritable manque d’investissement dans le secteur du handicap dans notre communauté et que ces personnes sont mises à l’écart, explique le jeune homme. J’ai donc souhaité retisser des liens avec ces personnes en mettant en place cette association qui leur permettra de sortir de l’isolement. »
Une belle occasion pour Karim Benayeche et ses amis de faire preuve de solidarité. Et qui pose une véritable question : les mosquées sont-elles adaptées aux besoins des handicapés ? Si Karim admet avoir de la chance de se rendre dans la mosquée El Houda d’Illzach qui est « adaptée aux personnes à mobilité réduite grâce à une rampe d’accès et un ascenseur », les lieux de culte sont plus globalement très en retard. « Nous n’avons pas encore pris conscience de nos frères et sœurs dans le monde du handicap, même si certaines mosquées commencent à penser aux installations nécessaires, poursuit Karim. La communauté devrait se mobiliser davantage dans le secteur du handicap qui est un secteur oublié. »
« Ce n’est pas parce que quelqu’un paraît différent de nous qu’il doit être exclu ».
Au-delà du manque d’infrastructures adaptées, le constat de Karim concerne également la relation aux personnes handicapées. « Je me suis rendu compte que ces personnes sont complètement oubliées par la communauté et peu de choses leur sont dédiées, malheureusement, poursuit le responsable associatif. Ce n’est pas parce que quelqu’un paraît différent de nous qu’il doit être exclu. Au contraire, notre religion appelle à l’aide et à l’union sous toutes ses formes. »
Il faut désormais agir. Et Karim Benayeche de lancer un appel : « Beaucoup d’infrastructures ne sont pas adaptées pour ces personnes et c’est une chose qui n’est pas acceptable. Les fidèles nous encouragent à mener à bien nos actions et de proposer d’autres activités. » De quoi donner des idées à d’autres musulmans partout en France.

Facebook ferme enfin la page du « nouvel Hitler birman ».
Accusé de nombreux meurtres de musulmans en Birmanie, le moine bouddhiste Ashin Wirathu avait vu les autorités de son pays fermer son mouvement, le Ma Ba Tha. Désormais, c’est son compte Facebook qui a été supprimé. Celui qui se surnomme lui-même le « Ben Laden de Birmanie » ne pourra plus, pour le moment, propager ses idées haineuses sur les réseaux sociaux.
Considéré comme l’un des initiateurs de la montée de l’islamophobie en Birmanie, ce qui a notamment eu pour conséquence une épuration ethnique envers la population musulmane rohingya, Ashin Wirathu se savait dans le collimateur de l’entreprise américain. Un porte-parole de Facebook avait, en effet, indiqué : « Si une personne partage régulièrement du contenu faisant la promotion de la haine, nous pouvons prendre une série de mesures telles que la suspension temporaire de sa capacité à poster et, finalement, la suppression de son compte. »
Il aura fallu une pression internationale pour que Facebook comprenne l’ampleur du phénomène : l’entreprise a affirmé avoir supprimé le compte du moine bouddhiste extrémiste car il contrevenait aux « normes communautaires » qui « interdisent les organisations et les personnes qui promeuvent la haine et la violence. »
Ashin Wirathu estimait que « les musulmans djihadistes veulent envahir le pays, nous devons donc le protéger. » Le mouvement du moine s’était donné pour mission de « protéger la religion bouddhiste », estimant que le gouvernement avait failli dans sa mission de protéger les droits des citoyens bouddhistes.

France : A La Seyne-sur-Mer, le panneau de la rue Yasser Arafat vandalisé par la Ligue de Défense Juive.
Après trois ans de combat judiciaire, la ville de La Seyne-sur-Mer, dans le Var, a enfin pu donner le nom de « Yasser Arafat » à une rue.
Une idée du maire, Marc Vuillemot (PS), qui voulait honorer la mémoire du leader palestinien, prix Nobel de la paix en 1994.
Mais ce panneau n’était pas du goût d’un élu UDI, bien qu’il soit installé depuis plusieurs années déjà, à l’artère d’un quartier populaire de la Seyne-sur-Mer. Jean-Pierre Colin, un des conseillers municipaux de la ville, a donc déposé un recours pour faire annuler la délibération du conseil autorisant cette dénomination.
Le motif ? L’homme politique a estimé que ce panneau invoquait « un préjudice d’image » pour la ville, « une agression » et « un risque de trouble à l’ordre public ». Pour lui, la personnalité et le parcours de l’ancien dirigeant de l’OLP posaient problème, le qualifiant de « nationaliste palestinien, terroriste et antisémite notoire ».
« Dans le même quartier, il y a aussi une rue Yitzhak-Rabin. Que je sache, les deux hommes ont reçu le prix Nobel de la paix ensemble ! », avait alors réagi le maire de la ville.
Le 12 février dernier, la justice a fini par trancher. Le tribunal administratif de Toulon a donné raison à la ville, première et unique commune de France à baptiser une rue du nom de Yasser Arafat.
Il a estimé qu’il n’y avait aucun risque d’atteinte l’image de la ville, ni de trouble à la sécurité n’existant réellement. Le jugement précise aussi que 2 000 euros devront être versés à la commune, en dédommagement des frais exposés par cette procédure.
Mais une semaine seulement après cette victoire du maire, des militants sionistes de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ont voulu donner raison à l’élu UDI, en recouvrant de peinture noire le panneau. Les militants s’en sont même vantés sur les réseaux sociaux estimant que celui-ci faisait « l’apologie du terrorisme ».

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Israël est inquiet du déclenchement d’une 3ème Intifada
.
Un rapport publié par la chaîne de télévision hébreu « Channel 12 » a annoncé mardi qu’il y a des craintes prévalent, le système de sécurité « israélienne » d’une nouvelle flambée du soulèvement palestinien dans la période à venir.
.
Ancien chef des renseignements israéliens: Netanyahou susceptible de faire la guerre
.
Les forces de l’Autorité Palestinienne arrêtent des citoyens et la grève continue dans leurs prisons
.
Shafiq: Le Congrès populaire des palestiniens à l’étranger soutient l’activisme anti-israélien
.
L’occupation arrête deux jeunes à Jénine et lance des raids à Hébron
.
Un prisonnier frappe un officier israélien à Nafha
.
Des colons rasent des terres agricoles au sud de Naplouse
.
Des affrontements avec les forces d’occupation au nord de Qalqilya
.
La Ligue arabe appelle les chrétiens à faire pression pour cesser l’agression contre les églises de Jérusalem
.
Affrontements à Salfit après la prise d’assaut d’al-Jahir
.
13 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie occupée
.
Sinwar rencontre la délégation de sécurité égyptienne à Gaza
.
Le jugement de Cheikh Raed Salah reporté au 6 mars prochain
.
Le Saint-Sépulcre toujours fermé à Jérusalem occupée
.
Le Liban condamne l’imposition de taxes sur les églises de Jérusalem
.
Mhanna arrive à Gaza pour parler du passage de Rafah
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek