MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 7 Rabi al Awwal 1439.

Flash info du 7 Rabi al Awwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.actualiteislamiquedebelgique.com

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Plusieurs centaines de nouvelles espèces découvertes en Amazonie.
L’homme pense et a toujours pensé à tort connaitre le monde et l’ensemble des espèces qui y vivent.
En effet, en Amazonie, des chercheurs ont identifié pas moins de 381 nouvelles espèces de plantes et animaux
Cette liste d’espèces dont l’homme ignorait visiblement l’existence, inclut 216 plantes, 93 poissons, 32 amphibiens, 19 reptiles, un oiseau ainsi que 20 mammifères.
Selon le rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF), qui a révélé cette découverte, une nouvelle espèce est découverte tous les deux jours en Amazonie.
« Nous sommes en train d’arriver au niveau de ressources que nous avions il y a 20 ans et cela va se refléter dans nos prochains rapports », a regretté Ricardo Mello, coordinateur du programme Amazonie à WWF.
En outre, « toutes les espèces sont situées dans des zones où l’être humain est en train de dégrader l’Amazonie » et cela « menace la survie des espèces avant même qu’elles soient découvertes », a-t-il averti.
Pourquoi s’étonner de telles découvertes lorsque l’on sait que le Coran est très explicite au sujet de la diversité de la création. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit en effet :
« Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants. Et dans votre propre création, et dans ce qu’Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude. »
[Sourate 45 Al-Jāthiyah – Versets 3 et 4].

Que dit l’Islam sur l’adoption (kafala) ?
De plus en plus de couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants ont recours à l’adoption.
Mais en Islam cette notion d’adoption n’est pas acceptable et si certaines personnes veulent élever un enfant le moyen possible est la Kafala (adoption musulmane).
En terme juridique la Kafala se définit par la prise en charge d’un enfant abandonné par une personne sous sa protection, son éducation et son entretien.
« Sur ce monde et sur l’au-delà! Et ils t’interrogent au sujet des orphelins. Dis: «Leur faire du bien est la meilleure action. Si vous vous mêlez à eux, ce sont alors vos frères [en religion]. Allah distingue celui qui sème le désordre de celui qui fait le bien. Et si Allah avait voulu, Il vous aurait accablés. Certes Allah est Puissant et Sage. »
(Coran, 2/220).
Cependant la différence avec l’adoption classique c’est qu’elle ne créé pas de filiation entre la personne recueillant et l’enfant.
Ainsi, une famille musulmane peut décider de recueillir un enfant sous forme d’une tutelle ou à une délégation d’autorité parentale qui cesse à la majorité de l’enfant.
En Islam l’adoption est interdite car la création d’une lien de filiation est proscrit par la Charia.
L’adoption ne peut exister en Islam car elle viole plusieurs principes qui sont les bases de l’étique de la société musulmane.
Parmi elles, le fait que les enfants ne peuvent s’attribuer un père autre que le leur. L’histoire de Zayd bnou Harrithah en est une parfaite illustration.
Zayd bnou Harrithah fut attaqué avec sa mère et vendu comme esclave. Il fut alors acheté et offert à Khadidja, il devint alors son hadim (servant). A son mariage avec le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam), elle le lui offrit. Il devient alors le hadim du Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam). Puis, un jour, la famille de Zayd, à savoir son père et son oncle, surent l’endroit où il se trouvait et virent le chercher à la Mecque en espérant le récupérer contre une rançon.
Arrivés à la Mecque, ils demandèrent le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam). On les orienta vers la mosquée où ils l’abordèrent disant :
» Ô fils de ‘Abdal Mouttalib, fils du Seigneur de son peuple, vous êtes les dépositaires du sanctuaire d’Allah, vous libérez le prisonnier et vous nourrissez le nécessiteux. Nous sommes venus te voir au sujet de notre fils, ton esclave. Accorde-nous cette faveur et sois bienfaisant en acceptant la rançon que nous sommes disposés à te payer. »
Il leur demanda : « De qui voulez vous parler? »
Ils répondirent : « Zayd Ibn Hârithah. »
Il leur dit : « Tout ce que vous voudrez. Appelez-le et donnez lui le choix. S’il vous choisit, il est à vous sans rançon. Mais s’il me choisit, par Allah, je ne suis pas du genre à préférer une rançon contre celui qui me préfère. »
Ils dirent : « Tu as été généreux avec nous. »
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) appela Zayd et lui demanda : « Connais-tu ces gens ? »
Il acquiesça : « Voici mon père et voici mon oncle. »
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) lui dit : « Tu me connais également et tu connais ma compagnie. Tu as le choix entre nous. »
Zayd répondit : « Personne ne m’est plus agréable pour moi. Tu es pour moi un père et un oncle. »
Ceux-ci s’exclamèrent : « Malheureux, préfères-tu la servitude à la liberté et à ton père, ton oncle et les tiens ? »
Il répondit : « Oui, personne ne m’est préférable après ce que j’ai vécu avec cet homme. »
Quand le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) entendit ces paroles, il emmena Zayd dans al-Hijr (un emplacement où les Mecquois se réunissaient pour leurs affaires) et clama : « Soyez témoin que Zayd est mon fils, il hérite de moi et j’hérite de lui. »
Satisfaits du sort de leur enfant, les proches de Zayd prirent congé. Depuis ce jour, Zayd fut appelé Zayd bnou Mouhammad jusqu’à la venue de l’Islam. ‘Abdoullâh bnou ‘Oumar dit à ce sujet : « Nous l’appelions Zayd bnou Mouhammad jusqu’à la révélation du verset: « attribuez-les à leurs pères ».
(Hadith rapporté par al Boukhari).

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, rien de neuf.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Les #GG encore en flagrant délit de promotion d’islamophobie !
Les présentateurs des Grandes Gueules sur RMC, Alain Marschall et Olivier Truchot, n’ont plus rien à prouver quant à leur islamophobie. Dans ce domaine ils sont champions.
Constamment à stigmatiser la communauté musulmane, donnant complaisamment la parole aux pires islamophobes, Alain Marschall et Olivier Truchot sont aujourd’hui l’un des vecteurs les plus puissants de l’islamophobie parmi les grands médias.
Encore une fois ils ont récidivé à travers cette fois un Tweet qui ne laisse aucun doute sur leur propension systématique à monter la population contre l’Islam et les musulmans.
Lors d’un interview de Valls, qui s’est fait remarquer par ses sorties islamophobes en Espagne, les GG ont twitté un message faisant clairement l’amalgame entre antisémistisme, Dieudonné et … #Islam.
Interrogés par de nombreuses personnes sur twitter ceux-ci ont effacé leur tweet scandaleux sans s’excuser.
Mais les twittos n’ont pas oublié de rappeler aux GG que leur islamophobie non assumée ne passerait plus inaperçue malgré leur lâcheté …

Neyssa Shop : Cinq raisons de s’habiller chez Neyssa Shop.
Aujourd’hui nous allons vous parler de Neyssa Shop, la boutique en ligne de vêtements pour femme musulmane. Sur la toile, on retrouve souvent du prêt-à-porter non adéquat pour sortir, et ne correspondant pas forcément aux normes éthiques. Alors si vous êtes croyantes et que vous souhaitez vous habiller de manière pudique, Neyssa boutique est certainement faite pour vous !
Raison 1 : Des vêtements pudiques !
Rentrons de suite dans le vif du sujet. Il y a quelques mois déjà, en flânant sur leur site nous étions agréablement surpris par leurs collections. Et s’il y a bien quelque chose qui nous a marqué au premier abord, et ce qui a retenu toute notre attention, c’est bien le côté pudique des dressings proposés.
Effectivement, en parcourant les différentes catégories, vous pourrez très rapidement observer que la majorité des articles proposés sont «mastour» et cachent les formes, ce qui vous permettra de sortir de chez vous sereinement et décemment. Quelques vêtements proposés sont un peu plus moulants au corps ou légèrement transparents ,comme certains pantalons, certaines vestes ou encore des leggings. Mais pas de panique, vous pourrez tout de même les acheter pour plaire à votre cher époux…
Raison 2 : Du style et de l’élégance !
Autre point non négligeable, et vous le verrez de suite : le style des vêtements. Assurément, ils sont classes et élégants, raffinés et pour la plupart, choisis avec goût. A cet effet, il est important de comprendre que la musulmane peut porter des vêtements « stylés » et classes et être élégante. Le principal est de savoir rester habillée convenablement !
Raison 3 : Un large choix d’articles !
La troisième raison d’essayer (et d’adopter) Neyssa Shop, c’est certainement le large choix des habits mis à disposition. Que cela soit des jilbabs, des abayas, des tuniques, des jupes, des sarwels, des hijabs (eh oui, Neyssa Shop est aussi une boutique de hijab), des gilets, des manteaux, des vestes, des abayas kimono, des robes longues, ou encore des capes et des accessoires, vous aurez le choix ! Et si vous êtes intéressées, il y a même une catégorie « fête », pour trouver ce qu’il faut lors de vos occasions, mais aussi des robes d’allaitement et de sport. En somme, cette boutique de vêtements pour femme musulmane a su se diversifier, pour votre plus grand plaisir !
Raison 4 : Des prix abordables !
Ne nous voilons pas la face, tout le monde ne peut pas s’offrir une abaya à 100€ ou un pantalon à 40€… Même si nous savons que de temps en temps vous réussissez à vous offrir un habit cher, ce n’est pas toute l’année la même histoire… Et c’est bien pour cela qu’en choisissant Neyssa Shop,vous verrez que les prix affichés sont vraiment abordables et intéressants. Par conséquent, vous pourrez en acheter plusieurs, et c’est ça qui est avantageux.
Raison 5 : Des petits plus que vous apprécierez !
La boutique met en avant la relation client, avec des petits plus que vous apprécierez sans doute. Elle vous offre par exemple la possibilité d’effectuer un retour produit si vous n’êtes pas satisfaites, et vous aurez même droit à un remboursement jusqu’à 14 jours suivant votre achat. De plus, la livraison est gratuite en point relais à partir de 69€ d’achat, et les délais de livraison sont rapide s(entre 24h et 48h). Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous devriez tester dès maintenant Neyssa Shop.
La boutique de vêtements pour femme musulmane ! neyssa-shop.com.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Egypte : l’attaque d’une mosquée en pleine prière du vendredi fait plus de 235 morts.
Un triste vendredi pour les musulmans. Plusieurs hommes armés ont fait irruption dans une mosquée du village de Bir al-Abed dans la province du Nord-Sinaï, en Egypte, en pleine prière collective du vendredi 24 novembre. Les terroristes ont déclenché une explosion avant d’ouvrir le feu sur les fidèles qui fuyaient la scène.
Selon les récents décomptes, l’attaque a fait au moins 235 morts et plus de 120 blessés. De nombreux policiers et soldats qui participaient à la prière auraient été tués durant ces attaques.
Le président dictateur Abdel Fattah Al-Sissi a convoqué d’urgence le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur et le chef du renseignement pour une réunion du conseil de sécurité égyptien.
Le président français Emmanuel Macron, qui a reçu son homologue égyptien en octobre, a de suite présenté ses condoléances aux victimes.
« La France condamne avec la plus grande fermeté cette attaque ignoble qui endeuille toute l’Egypte. (…) Dans cette nouvelle épreuve, la France se tient résolument au côté de l’Egypte. Nous continuerons à faire front commun dans la lutte contre le terrorisme et le fanatisme », a fait savoir le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.
Pour l’Observatoire national contre l’islamophobie, « les terroristes ne respectent ni les vies humaines, ni les lieux sacrés », signifie son président dans un communiqué.

France : L’extrême droite avec Génération identitaire interdite de manifester à Paris.
Une manifestation du groupuscule d’extrême droite Génération Identitaire, prévue initialement samedi 25 novembre, a été interdite par la préfecture de police de Paris.
Selon le préfet Michel Delpuech, la manifestation, qui a pour slogan « Face aux islamistes : Défendons L’Europe ! », est « susceptible de rassembler des groupements violents appartenant à la mouvance de l’ultra-droite provenant aussi bien de la région parisienne, que de la province, ainsi que d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie et du Royaume-Uni ».
L’arrêté, pris vendredi 24 novembre, vise à « éviter des affrontements violents et des troubles à l’ordre public qui peuvent en résulter ». Il a ainsi interdit en parallèle « tout rassemblement en réaction à cette manifestation », à savoir ceux organisés par des mouvements antifascistes.
La préfecture évoque des « éléments et groupes de la mouvance contestataire radicale et violente de l’extrême gauche » qui ont « appelé à empêcher cette manifestation » et à participer « en nombre à une contre-manifestation ».

France : Mantes-la-Ville : le maire FN perd (de nouveau) son procès contre la mosquée.
Cyril Nauth, le maire de Mantes-la-Ville a été condamné, vendredi 24 novembre, par la Cour administrative d’appel de Versailles à verser 2 000 euros à l’Association des musulmans de Mantes-sud (AMMS) pour avoir tenté de bloquer la construction de leur mosquée.
L’élu Front national avait usé de son droit de préemption afin de s’opposer à la vente de l’ancien bâtiment de la trésorerie municipale à l’association. Il s’était aussi refusé à accorder un permis de construire. L’association a alors poursuivi le maire et a remporté son bras de fer judiciaire en première instance devant le tribunal administratif.
L’AMMS se réjouit de la nouvelle victoire remporté contre Cyril Nauth. Celui-ci n’entend toutefois pas abandonner l’affaire et a fait appel de la décision. La procédure n’étant pas suspensive, la mosquée a enfin pu ouvrir ses portes.

France : Créteil : l’auteur de l’attaque contre la mosquée remis en liberté.
Mis en examen vendredi 17 novembre pour « dégradation volontaire du bien d’autrui » et « mise en danger de la vie d’autrui », le parquet de Créteil a placé l’individu sous contrôle judiciaire.
Le 29 juin dernier, Babayan T., un homme de 43 ans, a tenté d’attaquer la mosquée de Créteil en utilisant son 4×4. Il avait alors heurté à plusieurs reprises les plots et barrières de protection du lieu de culte, percuté un terre-plein central avant de prendre la fuite. La police l’a interpellé le jour même devant chez lui, près de l’église de Créteil.
L’Arménien avait vu sa garde à vue levée afin d’être interné en hôpital psychiatrique. Le quadragénaire avait expliqué son geste par la volonté de « venger le Bataclan et les Champs-Elysées » mais aussi par la « profanation d’un monument commémorant le génocide arménien, proche de la mosquée ». « Dès le début de la garde à vue, on a compris que le gars était fou et que cela n’avait rien à voir avec du terrorisme contrairement à ce qu’on a essayé de faire croire», affirme une source proche de l’enquête dans les colonnes du Parisien.
Aujourd’hui, l’inidividu a plusieurs obligations à respecter : celle de reste en France, de se soigner, de pointer au commissariat, de ne pas conduire de véhicule et de ne pas approcher la mosquée de Créteil à moins d’un kilomètre. Une expertise psychiatrique est en cours afin de déterminer son degré de responsabilité.
En juillet dernier, les responsables de la mosquée avaient adressé une plainte auprès du procureur de la République de Paris afin d’obtenir la requalification des faits et une reconnaissance du caractère terroriste de l’attaque mais la demande fut rejetée.

Birmanie : l’archevêque de Rangoun ne veut pas que le pape utilise le mot « Rohingya ».
Le pape François va se rendre en Birmanie lundi 27 novembre. Un événement historique car il est le premier des papes à s’aventurer dans cette contrée d’Asie du Sud-Est. La visite est aussi attendue que redoutée de la part des autorités birmanes à cause de la crise des Rohingyas.
Fin août, une vague de répression orchestrée par l’armée à l’encontre des membres de cette minorité a choqué l’opinion internationale. Mgr Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun s’est dit « très heureux et très chanceux » d’accueillir le souverain pontife. « Nous voulons porter un message d’amour et la paix. Il y a différentes religions dans ce pays, différents groupes ethniques. Il doit y avoir une unité et une dignité. Nous devons réussir à trouver la paix dans tous les États, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La paix est essentielle. Le pape montrera que c’est possible », a-t-il déclaré à La Vie.
L’archevêque s’est cependant montré inquiet à l’idée que le pape puisse envenimer le conflit en employant le mot « Rohingya » pour désigner la minorité opprimée par le pouvoir en place. « Il ne devra pas utiliser ce mot, cela choquerait les Birmans, le gouvernement et les militaires. Cela voudrait dire qu’ils sont une ethnie birmane, qu’ils appartiennent à ce pays, ce qui n’est pas le cas », affirme-t-il.
Les Rohingyas n’ont aujourd’hui pas accès à la citoyenneté birmane et sont donc juridiquement apatrides. Mgr Charles Maung Bo a annoncé qu’il conseillera au pape d’utiliser le mot « musulman » à la place.
Il reconnaît des discriminations et des persécutions en Birmanie mais pas de « nettoyage ethnique » comme dénoncé par Emmanuel Macron : « Il y a beaucoup d’atrocités mais pour beaucoup de raisons. Historiquement, les musulmans sont partis du Bangladesh et y sont revenus. Il y a aussi beaucoup d’islamophobie, beaucoup de terrorisme avec Daech notamment. Les Birmans ont peur de l’islamisation du pays. Et il y a eu des insurgés du côté des Rohingyas. Donc tout cela reste compliqué », explique l’archevêque, oubliant que les actions des insurgés sont une des conséquences de l’oppression vécue par la minorité rohingya.
Le dignitaire catholique a réaffirmé son soutien à la porte-parole du gouvernement, Aung San Suu Kyi, dénonçant la dureté des critiques des médias internationaux à son encontre. Selon lui, la réalité constitutionnelle de la Birmanie ne laisse pas libre champs à la ministre d’agir : « Elle n’a pas de pouvoir. Ici, il y a deux gouvernements, le gouvernement civil et celui de l’armée. Les militaires ont 25 % des sièges au Parlement et les trois plus gros ministères. Elle ne peut pas faire grand chose. »

Sur oumma.com, voici les titres.

La Birmanie et le Bangladesh signent un accord sur le retour des réfugiés Rohingyas.
Le Bangladesh et la Birmanie ont conclu un accord sur le retour des réfugiés Rohingyas ayant fui les répressions de l’armée birmane. L’accord a été révélé, alors que ce jeudi la prix Nobel de la Paix et conseillère du président birman accueillait dans la capitale birmane le ministre des Affaires étrangères du Bangladesh. Le texte stipule que le programme des premiers retours volontaires devrait débuter d’ici deux mois. Cet accord intervient, après que, ce mercredi, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a qualifié de “nettoyage ethnique” les répressions dont font l’objet les Rohingyas.
Reportage video a voir sur oumma.com.

France : Pour Jean-Luc Mélenchon, Manuel Valls “pousse à la guerre” contre l’islam.
Loin des ors de la République, Manuel Valls, le Premier ministre déchu de l’ère Hollande qui s’efforce de ne pas sombrer dans les oubliettes sur son strapontin de l’Assemblée nationale, a fait de l’islam son fonds de commerce, plus vindicatif que jamais sous son bouc qui masque mal son opportunisme sans foi ni loi.
C’est dans son Espagne natale que l’ancien locataire de Matignon, dont la féroce croisade anti-voile le fait davantage suer à grosses gouttes que briller d’intelligence, a distillé son venin, lors d’une conférence organisée par le quotidien ibérique El Pais.
Le député de la 1ère circonscription de l’Essonne, sorti vainqueur des urnes sans gloire, et plus grave encore, de manière très litigieuse, a martelé que la France a un « problème » non seulement avec « l’islamisme et l’intégrisme religieux », mais aussi avec « l’islam » tout court, et son corollaire, avec les « musulmans ».
Ces mots dégoulinant de populisme et transpirant l’islamophobie toute « vallsienne » ont heurté les oreilles de Jean-Luc Mélenchon, son ennemi juré. Ce dernier est en effet sorti de la réserve qu’il s’était imposé, après une violente passe d’armes par médias interposés avec l’ex-maire d’Evry dont la victoire contestée aux dernières législatives face à Farida Amrani, candidate de la France insoumise, fait toujours l’objet d’un recours. Une victoire sur laquelle pèse l’épée de Damoclès de l’annulation.
Tout ceci est « écœurant et très politicien », fustige le leader de la France insoumise, ce vendredi 24 novembre, dans les colonnes du Parisien. « Il essaye d’hystériser l’élection partielle dans la 1ère circonscription de l’Essonne au cas où elle serait annulée. Je pense qu’il est entré dans une logique dangereuse pour le pays. Maintenant, il pousse à la guerre contre une religion. C’est une position d’extrême droite », riposte-t-il vertement.
De quoi donner des sueurs froides à Manuel Valls, l’ancien Premier ministre de la Hollandie « éternellement lié à Israël », vociférant et ruisselant de sueur sur la scène publique…

Algérie: choc de la modernité, crise des valeurs et des croyances.
Soufiane Djilali, président du parti politique algérien Jil Jadid (Nouvelle génération) et auteur du livre “La société algérienne: choc de la modernité, crise des valeurs et des croyances“, affirme dans l’entretien accordé à l’Esprit d’actu que l’Algérie traverse une phase de profonde mutation de ses structures sociétales, passant d’une société traditionnelle à une modernité naissante. Une transition qui explique, en partie, la grave crise que connaît ce pays, souffrant, selon lui, d’une véritable pathologie. D’où l’urgence d’un projet politique, viable et pérenne, pour construire une Algérie sur des bases rationnelles.
Rappelons également que Sofiane Djilali donnera une conférence, samedi 25 novembre à 14h, à l’Espace Ageca, 177, rue de Charonne Paris 75011 (metro Alexandre Dumas).
Reportage video a voir sur oumma.com.

Egypte : Le Caire classé « pire capitale pour les femmes », selon une étude internationale.
Il est des premières places peu glorieuses et des troisièmes places peu enviables, ce sont celles auxquelles pointe le Caire, la plus grande mégapole du monde arabe, dans un classement international qui désigne la fascinante cité phare d’Egypte, chargée d’histoire, comme la « pire capitale pour les femmes » sur le plan des mariages forcés et des mutilations génitales, et l’une des trois « plus dangereuses » (après Delhi et Sao Paulo), en matière de harcèlement sexuel de rue.
Bien qu’Al-Sissi, le despote ayant conquis le pouvoir par la force, ait décidé de célébrer le rôle clé joué par les femmes égyptiennes dans le développement du pays, tout au long d’une année 2017 déclarée « Année des femmes égyptiennes », rien n’y fait.
A l’issue de l’étude réalisée par la sérieuse Fondation Thomson Reuteurs, auprès d’experts faisant autorité dans le domaine des droits des femmes, à travers 19 mégapoles dans le monde, le Caire se hisse sur les premières marches d’un podium des plus anxiogènes, qui est loin de refléter « l’amélioration constante des droits des femmes observée au fil des ans » décrite par Naglaa el-Adly, une figure éminente du Conseil national égyptien pour les femmes.
Face à ce noir tableau, Omaima Abou-Bakr, co-fondateur de Women and Memory Forum , une organisation non gouvernementale dont la vocation première est de combattre les idées fausses sur les femmes arabes, tente d’éclairer ce que d’aucuns qualifient de « onzième plaie nationale » à la lumière de la grave crise qui secoue l’Egypte : « L’économie est devenue si mauvaise depuis deux, trois ans, que les problèmes liés à la condition féminine ne sont pas une priorité », a-t-il déclaré.
Selon un rapport publié en 2013 par l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, l’écrasante majorité des femmes égyptiennes (99,3%) a eu à subir, au moins une fois dans sa vie, une forme de harcèlement sexuel, dans la rue ou au travail. Pourtant, ce n’est pas faute de disposer d’une législation qui punit cette violence ordinaire faite aux femmes, indépendamment de leur apparence, qu’elles soient voilées ou non, et même de leur attitude. Il faudrait juste que les lois en vigueur soient appliquées au pays des pharaons, un léger détail qui changerait tout…

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, rien de neuf.

Sur Actualite islamique de Belgique, rien de neuf.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Knesset : les colons « lésés par le boycott » pourront obtenir des dommages et intérêts
.
La Knesset sioniste a ratifié mercredi en lecture préliminaire l’amendement de la loi sur le boycott qui permettra d’exiger des indemnités à ceux qui appellent au boycott économique, culturel ou académique d’Israël ou de ses colonies.
.
Une journée de solidarité avec la Palestine dans la Chambre des communes britannique
.
L’occupation effectue des démolitions dans le village de Susya
.
Les bulldozers israéliens démolissent deux maisons palestiniennes à Lod
.
L’occupation aurait démantelé une cellule de la résistance à Bethléem
.
Mahmoud Abbas reçoit le chef du renseignement russe à Ramallah
.
Abou-Zouhri : le report des élections oblige tout le monde à respecter la concordance nationale
.
Confrontations à l’entrée du camp d’Al-Arub à Hébron
.
Un jeune homme arrêté à un poste de contrôle militaire près de Tulkarem
.
L’occupation prend d’assaut Hébron et des villes voisines
.
Al-Batniji : on refuse la réforme de la sécurité à Gaza sur la base de la couleur unique
.
Mechaal: 4 facteurs clés ont contribué au déclin de la cause palestinienne
.
Colonisation féroce près d’une ancienne citadelle à Salfit
.
94 colons envahissent les cours d’al-Aqsa
.
L’accord du siècle: Un Etat palestinien sans Jérusalem ni le retour des réfugiés
.
Le terminal de Rafah ouvrira 3 jours au début de la semaine prochaine
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein

Laisser un commentaire