MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 13 Safar 1439.

Flash info du 13 Safar 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
**********************************************

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.actualiteislamiquedebelgique.com

Sur Ajib.fr, voici les titres.

En Islam, une femme peut-elle être imam ?
Voici une question qui a souvent agité la stratosphère musulmane contemporaine: une femme peut-elle être imam ?
Tout d’abord, il s’agit de faire la distinction entre imam au sens propre du terme «celui qui dirige la prière faite en groupe (jamâ’ah)» et un ‘alim qui désigne celui qui est versé dans la connaissance des sources musulmanes.
En ce sens, la femme de notre Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam), Aïsha (qu’Allah l’agrée), était une ‘alima de renom dotée d’une grande mémoire et d’importantes connaissances religieuses.
Malgré son statut privilégié elle n’épousa jamais le rôle d’imam ni en compagnie d’hommes ni lors de prières communes féminines.
Sans faire prévaloir une sorte d’infériorité de la femme, à l’unanimité la femme ne peut pas diriger une prière en groupe (jamâ’ah) si dans ce groupe se trouvent des hommes, fussent-ils son mari ou ses fils.
De même, lorsque les musulmans se rendent à la mosquée il est préférable que le seul guide de la prière soit un seul imam pour les deux groupes sexuels afin d’éviter une dangereuse division.
Enfin, lors de prières effectuées dans une demeure purement féminine il est de mise que chaque femme fasse sa prière séparément des autres.
D’après Ibn Mâjah d’après Jâbir Ibn `Abd Allâh, le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Une femme ne doit pas diriger la prière d’un homme ; un bédouin ne doit pas diriger la prière d’un Émigré ; un débauché ne doit pas diriger la prière d’un croyant. »
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit également : « Prenez garde aux innovations, car toute innovation est un égarement. » (Hadith authentique rapporté par Ahmad dans son Musnad).
ll est important que les femmes musulmanes ne manifestent pas de demandes outrancières au risque de mettre en péril la cohésion de notre communauté.
Il faut également qu’elles se méfient avec intelligence des complots féministes qui visent à diviser les musulmans.
Pour illustrer ces éventuels dégâts, on peut prendre en exemple de la danoise Sherin Khankan qui est à la tête de la toute première mosquée scandinave entièrement dirigée par des femmes. En effet, ses principaux objectifs sont: la féminisation du culte et lutte contre la polygamie, sont les nouvelles règles pour institutionnaliser un «féminisme islamique»…

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journaldumusulman.fr, rien de neuf.

Sur islametinfo.fr, rien de neuf.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Daesh n’a officiellement pas menacé Cristiano Ronaldo, Neymar, Asensio, Deschamps et Messi.
L’Etat islamique a subi ces derniers mois de sérieux revers sur le plan militaire, avec notamment la perte du contrôle de la ville de Raqqa, en Syrie. Cependant, les partisans du groupe terroriste veulent contre-attaquer sur le terrain de la communication.
Depuis quelques semaines, la Coupe du monde de football 2018 est dans leur ligne de mire. L’agence américaine Site Intelligence Group, spécialisée dans la veille de contenus propagés dans les réseaux terroristes, a mis en lumière des photo-montages de personnalités du monde du football. Le quadruple Ballon d’Or Cristiano Ronaldo en fait partie tout comme son rival Lionel Messi, le néo-parisien Neymar et Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France. « Nous allons continuer à vous terroriser et à ruiner vos vies », peut-on lire dans ces visuels de propagande.
Ces messages pro-Daesh ne sont cependant pas produits officiellement par l’organisation terroriste. Dans les colonnes de L’Express, Romain Caillet, chercheur spécialisé dans l’étude des mouvances jihadistes, explique que, « à travers ces photos, les soutiens de l’État islamique (EI) annoncent leur souhait de voir des attentats contre le Mondial de foot 2018 en Russie auquel participera notamment Messi. Il me paraît évident que l’EI prendra ensuite le relais et appellera lui-même à s’attaquer à cette compétition ».
Déjà en 2016, Mohamed Abrini, « l’homme au chapeau », suspecté d’avoir aidé à préparer les attentats de Paris et de Bruxelles, aurait confié aux juges que l’Etat islamique comptait sévir pendant l’Euro 2016 organisé en France. « Ce choix de cible n’est pas étonnant. Ce sont des événements qui rassemblent beaucoup de monde et qui sont hyper médiatisés. En s’y attaquant, l’EI sait qu’il peut propager un sentiment de peur dans la population et provoquer un écho retentissant », explique Romain Caillet.
La rapidité et l’intensité avec laquelle les photo-montages ont été partagés sur la toile et relayé par une partie significative de la presse montre que la stratégie de la peur fonctionne. Les montages se multiplient et concernent désormais même des joueurs à la notoriété relativement moindre tels que le jeune prodige Marco Asensio évoluant au Real Madrid. Il y a fort à parier qu’ils soient légion d’ici le début de la Coupe du Monde en Russie, en juin 2018.

Sur oumma.com, voici les titres.

Quelle peut-être l’issue d’une plainte pour viol?
Quelles sont les sanctions prévues par la loi en matière de viol et de harcèlement sexuel? Quelle peut-être l’issue d’une plainte pour viol? L’Esprit d’actu reçoit Hosni Maati, avocat qui répond à toutes ces questions et revient également sur l’affaire Ramadan. Reportage a voir sur oumma.com.

Palestine : Déclaration Balfour, la violence du texte.
La lecture occasionnelle du Figaro permet parfois de dénicher quelques perles ! Je cite : “La Déclaration Balfour est l’un des documents diplomatiques les plus importants de l’histoire du Moyen-Orient au XXe siècle : la promesse d’un foyer national juif en Palestine ; le sionisme politique obtient une garantie juridique internationale” (Véronique Laroche-Signorile, 31/10). Voilà qui est fort, très fort même. Faire passer la Déclaration Balfour pour une “garantie juridique internationale” relève carrément de l’exploit conceptuel.
Signée le 2 novembre 1917, cette déclaration était une lettre du ministre des affaires étrangères britannique, Lord Balfour, au dirigeant sioniste Lord Rothschild. Que dit-elle ? “Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont jouissent les Juifs dans tout autre pays.”
Pour Londres, ce texte poursuivait un double objectif. La Première Guerre mondiale battait son plein, et il s’agissait de rallier à l’Entente l’opinion juive mondiale. En déposant ce présent aux pieds du mouvement sioniste, on comptait obtenir le soutien enthousiaste des juifs américains. Mais ce n’est pas tout. Parrainé par l’Empire britannique, le foyer national juif devait en devenir le bastion avancé au cœur du Moyen-Orient. La Déclaration Balfour, en réalité, est un acte unilatéral qui relève de la politique impériale britannique.
C’est pourquoi ce texte n’offrait aucune “garantie juridique internationale” à qui que ce soit. Mal nommer les choses interdit de les comprendre, et en fait ce fut exactement l’inverse. Nouant l’alliance entre l’Empire et un mouvement nationaliste européen pétri d’ambition coloniale, la lettre de Balfour est précisément la négation de toute garantie légale internationale. Elle acte la dépossession des propriétaires légitimes d’une terre qui est offerte à la prédation sioniste en violation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. La Déclaration Balfour, c’est le viol colonial de la Palestine arabe, et rien d’autre.
Comme le dit l’écrivain sioniste Arthur Koestler, “une nation a offert à une autre nation le territoire d’une troisième”. Le foyer national juif s’est épanoui grâce à cette forfaiture, la violence de la conquête sioniste se trouvant sanctifiée au nom d’une “œuvre civilisatrice” dont l’occupant britannique (1922-1947) osa se prévaloir sans vergogne. Ce qui est au cœur de la Déclaration Balfour, c’est le colonialisme européen dans son affligeante banalité. Elle distingue en effet deux populations qui ne sont pas logées à la même enseigne. La première se voit reconnaître des droits politiques, tandis que la seconde (90% des habitants) est balayée d’un trait de plume. La première est un sujet, la seconde un simple objet.
Certes on reconnaît aux “collectivités non juives” des “droits civils et religieux”. Mais cette reconnaissance se fait en creux, par défaut. Pour les définir, on emploie la négation. Ce sont des “populations non juives”, et non des populations arabes. Le texte les prive de toute existence positive, il les traite comme des surnuméraires qu’on exclut du bénéfice de l’autodétermination. Car les “droit civils et religieux” ne sont pas des “droits politiques”, mais des droits relatifs au statut personnel et à l’exercice du culte. Que les Arabes conservent leurs coutumes, du moment qu’ils n’entravent pas la marche du peuple juif vers la souveraineté !
Contre les Palestiniens, la Déclaration Balfour a exercé une violence symbolique de longue portée. Elle scella l’alliance entre un mouvement nationaliste qui voulait “une Palestine aussi juive que l’Angleterre est anglaise” (Haïm Weizmann) et un Empire hégémonique qui entendait le rester. L’Empire a fondu, mais le sionisme s’est imposé par la force. En les privant de droits politiques, Balfour a transformé les autochtones en résidents de seconde zone, il en a fait des étrangers dans leur propre pays. La violence du texte colonial n’a cessé d’exercer ses méfaits depuis un siècle, culminant en une tentative d’oblitération que seule la résistance du peuple palestinien a pu mettre en échec.

Attaque “terroriste” à la voiture-bélier à New York.
Au moins huit personnes ont perdu la vie et une douzaine d’autres ont été blessées à New York*, dans le sud de Manhattan, *fauchées sur une piste cyclable par un homme au volant d’un pick-up*. L’attaque s’est produite près de West Side Highway, sur la grande artère de Houston Street. Reportage a voir sur oumma.com.

Les avocats de Tariq Ramadan dénoncent le “déferlement médiatique” contre leur client.
Alors que la machine médiatique, mise en branle depuis plus d’une semaine, s’est brusquement emballée, au risque de bafouer le principe inaliénable de la présomption d’innocence, les avocats de Tariq Ramadan, Me Yassine Bouzrou (photo ci-dessus) et Me Julie Granier, viennent de dénoncer « le déferlement médiatique » qui s’abat sur leur client, via un communiqué transmis ce mercredi à l’AFP.
« Le temps médiatique n’est pas celui de la justice et en aucune façon, le premier ne doit ni ne peut s’imposer au second. Nous lui avons donc expressément demandé [à Tariq Ramadan] de ne pas s’exprimer en retour », ont-ils précisé, à l’heure où certains journaux et médias, se substituant allègrement à la machine judiciaire, n’ont pas déjà dressé l’échafaud, mais presque…

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

Ctésiphon, cité antique dont le seul vestige encore visible est cette grande arche.
Il fut un temps où Ctésiphon, al-Mada’in pour les Arabes, régnait en maître sur une bonne partie du monde : capitale du puissant empire perse sassanide, sa prospérité était symbolisée par une gigantesque arche, la plus grande voûte de briques jamais construite par l’Homme. Haute de 37 mètres et large de 50, cette merveille architecturale richement décorée menait directement à la salle du trône, elle aussi impressionnante par sa démesure, d’où l’auto-proclamé « Roi des Rois » (padishah) gouvernait ses terres qui semblaient sans limites.
Puis vinrent la Révélation, dans le désert d’Arabie voisin, les campagnes de Khalid ibn al-Walid, la grandiose bataille d’al-Qadisiyya. En moins d’une décennie, le glorieux Empire perse s’effondra sous les coups de boutoir des porte-étendards de cette nouvelle Foi qui ne visait ni plus ni moins que de s’étendre à l’humanité toute entière. Ainsi que l’avait prédit le Prophète ﷺ‬ exactement dix ans plus tôt lors de la bataille du Fossé, les richesses d’al-Mada’in tombèrent entre les mains des musulmans en 637 – et plus jamais il n’y eut de « Kisra ». La légende veut que le conquérant de l’Iraq et grand sahâba Sa’d ibn Abî Waqqas (RA), après avoir pris la ville, ait récité les versets suivants en voyant la fameuse et majestueuse Arche :
« Que de jardins et de sources ils laissèrent [derrière eux], Que de champs et de superbes résidences, Que de délices au sein desquels ils se réjouissaient. Il en fut ainsi et Nous fîmes qu’un autre peuple en hérita. Ni le ciel ni la terre ne les pleurèrent et ils n’eurent aucun délai. » (Sourate ad-Dukhân, 25/29)
D’abord transformée en mosquée, elle fut vite abandonnée et oubliée par l’Histoire, à l’image de l’empire qui l’avait bâtie. Et tel un symbole de cette loi coranique et universelle, l’Arche de Kisra est de nos jours le dernier vestige encore visible de la grande métropole antique de Ctésiphon, quelque part au milieu du désert au Sud-Est de Bagdad…

À Bourges, la Grande Pelouse devient « Centre Culturel Les Jardins des Vertueux ».
Bientôt une quatrième mosquée à Bourges intégrée au sein d’un centre culturel. Il y a un peu moins de trois ans, l’Association Esprit Libre a racheté l’ancien et mythique restaurant des années 60, « la Grande Pelouse » situé dans le quartier de l’aéroport au sud de la ville, préfecture du département du Cher, afin d’en faire un « centre culturel musulman » ouvert à tous. Le bâtiment nécessite d’importants travaux qui ont déjà commencé en février 2016.
« Le projet du Centre Culturel ‘les jardins vertueux’ est aujourd’hui une nécessité, une urgence. Depuis longtemps, les citoyens de confession musulmane de Bourges sud espèrent la concrétisation d’un projet de centre culturel en plein sud de la ville. Ils aspirent à un lieu d’échange, de rencontre et de spiritualité, décent, leur permettant de s’épanouir dans leurs convictions. », peut-t-on lire sur le site de l’association musulmane.
Actuellement, il y a quelques trois mosquées à Bourges : Es-Sounna, El-Fath et une mosquée de la communauté turque, qui elle aussi, a récemment acquis un nouveau bâtiment pour remplacer l’ancienne mosquée sise avenue du Général de Gaulle.

Sur Actualite islamique de Belgique, rien de neuf.

###################################

####### Aujourd’hui en Palestine #######

###################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

28 journalistes incarcérés dans les geôles de l’occupation
.
Le Club du prisonnier palestinien a annoncé mercredi que le nombre de journalistes prisonniers détenus dans les prisons de l’occupation a augmenté à 28, après l’arrestation du photographe Amin Siam et la journaliste Boushra Tawil.
.
Mladenov: La gérance des passages de Gaza par le gouvernement facilitera la levée des restrictions israéliennes
.
Création d’une nouvelle unité de police à Al-Aqsa après l’échec des portriques
.
L’occupation opprime une marche à Bethléem condamnant la Déclaration Balfour
.
L’occupation démolit les installations palestiniennes dans le Néguev
.
63 colons prennent d’assaut la mosquée d’al-Aqsa
.
Un marathon à Jénine en lutte contre le cancer du sein
.
L’occupation arrête deux enfants à Bethléem
.
Blessés et arrestations en Cisjordanie occupée
.
Le prisonnier gréviste Bilal Diab transféré à l’isolement à Ohlikdar
.
Rajoub: Londres doit reconnaitre un Etat palestinien en guise de compensation
.
Les « regrets » d’un descendant de l’auteur de la Déclaration Balfour
.
Le gouvernement d’unité palestinienne prend le contrôle sur les points de passage de Gaza
.
Le Hezbollah dénonce l’agression israélienne sur Gaza
.
Haniyeh: La réponse au bombardement criminel est d’arrêter la coordination sécuritaire
.
Israël veut condamner à la peine de mort les résistants palestiniens
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
 

LES TAGS
 

///////////////////////////////////////////////////

#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams

Laisser un commentaire