MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 4 Safar 1439.

Flash info du 4 Safar 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
**********************************************

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Islam : Découvrez qui est le meilleur d’entre nous !
Pour espérer être le meilleur dans son comportement, le musulman ne doit pas omettre d’avoir une attitude exemplaire envers sa famille avant tout.
D’après ’Aicha (radhia Allâhou ’anha) le Prophète Muhammad ( sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
« Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa famille et je suis le meilleur d’entre vous avec sa famille et lorsque l’un d’entre vous meurt laissez le (*) ».
(*) C’est à dire ne mentionnez pas les défauts qu’il pouvait avoir car ceci fait partie du bon comportement
[Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3895 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi].
Notre Messager (sallAllahou ‘alayhi wa salam) nous invite vivement à soigner nos rapports avec notre famille car ce sont ceux qui le méritent le plus l’excellence de notre caractère.
Ainsi, il est primordiale d’entretenir de bonnes relations avec ses proches, prendre soin de ses parents ou se montrer très bienveillant envers sa femme et ses enfants.
« Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice. » (Coran, 6/160).
« Les biens et les enfants sont l’ornement de la vie de ce monde. Cependant, les bonnes œuvres qui persistent ont auprès de ton Seigneur une meilleure récompense et [suscitent] une belle espérance. » (Coran, 18/46).

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journaldumusulman.fr, rien de neuf.

Sur islametinfo.fr, voici les titres.

Canada : Québec : Une loi controversée contre le voile intégral.
Alors qu’en France, nous venons de fêter le triste anniversaire de la loi du 11 octobre 2010 visant à interdire la dissimulation du visage dans l’espace public, une loi similaire va entrer en vigueur au Québec.
Cette interdiction concerne les hôpitaux et les transports en commun. Contrairement à la France, elle est très vivement contestée parce qu’attentatoire à la liberté religieuse.
Le projet de “loi 62” adoptée mercredi 18 octobre après deux ans de “tergiversations” interdit le voile intégral pour les prestations de services publics, notamment dans les hôpitaux et dans les transports en commun.
En France, l’interdiction vise en plus la circulation dans l’espace public.
Les médias canadiens, contrairement à la presse française fustigent pour une bonne part ce projet de loi. En effet, l’opinion publique a bien compris que cette interdiction est une attaque directe à l’encontre des femmes de confession musulmane.
Il s’agit d’une loi locale puisque celle-ci n’est prévue qu’au Québec, et est jugée contraire à la Charte canadienne des droits et liberté par les politiques de l’Ontario.
Au sommet de l’Etat fédéral, le Premier ministre Justin Trudeau se dit opposé au texte, mais ne semble pas vouloir agir contre. “Ce n’est pas au fédéral de faire une contestation”, car cela appartient selon lui “aux citoyens”. “On va regarder comment ça va se dérouler, en tout respect de l’Assemblée nationale, a dit le Premier ministre. Mais en même temps je vais toujours être là pour défendre les droits et libertés.”
Un ton quelque peu timide mais bien loin des positions prises par le premier ministre français, François Fillon lors de l’interdiction en France.

Irlande : Un costume pour enfant intitulé ‘terroriste” fait scandale.
Alors que la fête d’Halloween approche à grands pas, nombreuses sont les enseignes qui commercialisent tous type de déguisements. Il y ‘en a pour tout les goûts mais il y’en a un qui a particulièrement fait scandale et il y’ a de quoi…
En effet, la semaine dernière, les consommateurs de Corelaine, en Irlande du Nord ont protesté contre la vente d’un costume qui représente un homme coiffé d’une barbe et d’une djellaba musulmane sur laquelle une veste militaire est ajoutée. Cependant, ce costume a été appelé “costume terroriste”.
“On dirait que s’habiller en musulman et porter une barbe signifie que l’on est un terroriste, s’est insurgé un père de famille. Cela envoie le message que tous les musulmans sont des terroristes”
Un produit mis en vente qui laisse penser dans l’inconscience collective que la tenue représentée, portée habituellement par le musulman traditionnelle est une tenue portée par les terroristes. Le souhait de conforter l’idée que “tous les musulmans seraient des terroristes” doit être ancrée dans les mentalités et ce dès le plus jeune âge et c’est ainsi que les islamophobes procèdent.
Une mobilisation qui a porté ses fruits grâce à la colère et la protestation des clients puisque le costume a été retiré de la vente.

Centrafrique : Massacre de musulmans dans un silence absolu.
Depuis de nombreuses années, en Centrafrique, les musulmans se font assassiner dans le silence le plus absolu.
Après la véritable épuration ethno-confessionnelle de Centrafrique, les massacres anti-musulmans continuent.
En effet, depuis quelques mois les centrafricains musulmans redeviennent la cible des anti balaka.
Ces milices chrétiennes, les anti-balaka, étendent leurs exactions en s’en prenant au quelques centaines de musulmans qui ont réussi à survivre après le massacre de leur communauté et l’exode d’une majorité…
C’est un nouveau massacre qui s’est déroulé, dans le village Pombolo. Des civils musulmans ont été la cible de ces milices ayant préparé leur attaque minutieusement.
Le village, ainsi que le site de déplacés abrite plusieurs milliers de civils. Les terroristes ont encerclé le village durant la nuit. Pendant le sommeil des villageois, ces criminels ont attaqué ces civils sans défense.
Plus d’une trentaine de villageois ont été tués, selon des sources au sein de la MINUSCA (force onusienne). La milice chrétienne anti-balaka évoque quant-à-elle plus d’une centaine de morts.
Sans oublier l’affreux massacre subit la semaine dernière par un Imam et ses fidèles dans une Mosquée signé par les anti-balaka.
Nous évoquons régulièrement dans les colonnes de notre rédaction, les massacres que vivent nos confrères en Centrafrique.
Ils sont traqués, chassés, tués, démembrés et brûlés dans indifférence la plus totale lorsqu’ils ne sont pas mangés par ces fous. (Les anti-balaka pratiquent le cannibalisme et ne s’en cachent pas…)
Nous ne cesserons d’évoquer ce véritable génocide, et ce afin d’alerter la communauté inetrnationale et les médias sur l’horreur que subissent les musulmans dans cette zone.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

France : Toulouse : des parents signalés pour avoir nommé leur enfant « Jihad ».
Appeler son enfant « Jihad » peut-il faire l’objet d’un signalement au procureur de la République ? C’est en tout cas ce qui vient d’arriver à des habitants de Léguevin (Haute-Garonne).
L’information relayée par le média local en ligne local ActuToulouse, évoque le cas d’un nouveau-né, dont la date de naissance serait le 2 août 2017 selon la revue municipale de Léguevin. Après la déclaration du prénom à l’État civil, la mairie a précisé avoir effectué un signalement au procureur de la République.
« Le jihad est une notion fondamentale en islam. Elle a été faussement traduite par « guerre sainte » dans notre imaginaire collectif et dans les esprits de certains courants violents… Ce mot signifie l’effort pour accomplir le bien, tel un médecin qui sauve des vies. C’est une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être. Cela n’a donc rien à voir avec l’image véhiculée par les médias et pratiquée par des criminels se réclamant de l’islam », estime Abderrahmane Oumachar, cofondateur du Centre toulousain de la spiritualité musulmane, interrogé par ActuToulouse.
Au regard du climat actuel, Abderrahmane Oumachar questionne le bien-être de l’enfant : « Ce prénom suscite des incompréhensions qui risquent de nuire à l’épanouissement de enfant, à son intégration. »
La décision est désormais entre les mains du procureur de la République de Toulouse.

Sur oumma.com, voici les titres.

Canada : des étudiants protestent contre ceux qui arborent des tenues traditionnelles en guise de déguisement pour Halloween.
Avec le retour flamboyant de l’automne revient, inexorablement, le temps carnavalesque d’Halloween, riche en citrouilles et en costumes « frissons garantis » de monstres, sorcières ou autres fantômes, souvent de plus ou moins bon goût, qui met en joie petits et grands, ainsi que les tiroirs-caisses des magasins…
Au pays de l’érable, une agitation contagieuse règne sur le campus de l’université de Windsor, propre à cette période de fête où chacun joue à se faire peur avec délice, la plupart des étudiants cherchant à se distinguer de leurs autres camarades par le déguisement original ou, plutôt, effrayant à souhait.
Mais au milieu de ce bouillonnement créatif, une crainte est née, a gagné du terrain et s’exprime désormais dans le cadre d’une campagne de protestation contre les accoutrements plus folkloriques qu’anxiogènes, portés lors de festivités qui leur sont parfaitement étrangères. Des accoutrements qui réussissent toutefois à faire peur, tant ils ridiculisent la culture dont ils sont les vêtements traditionnels.
Cette peur, teintée de colère, s’est propagée parmi un groupe d’étudiants canadiens venus d’ailleurs. Aïcha Hassani, l’une des fers de lance de la contestation, se désole en effet qu’il ne soit plus rare que des tenues typiquement marocaines, en l’occurrence le caftan, puissent côtoyer des costumes de Shrek ou de vampires au cours de soirées tapageuses.
« Si vous aimez et respectez les tenues traditionnelles, ne les portez pas pour Halloween », clame-t-elle, d’un ton désespéré. « Ces tenues ne sont pas un déguisement. Imaginez un peu, si j’allais à une soirée portant une tenue de suprématiste blanc, est-ce que vous ne trouveriez pas ça insultant? », a-t-elle poursuivi, en espérant que sa question interpelle le plus grand nombre.
À ses côtés, d’autres étudiants s’insurgent, à l’instar de Destiney Soney. « Nous ne sommes pas un costume, nous sommes des personnes, nous sommes une ethnie, nous sommes une culture », martèle-t-elle. « Nous sommes bien plus qu’une blague que l’on peut faire une fois par an ! », s’emporte-t-elle, après s’être indignée qu’un costume grotesque d’indien ait réduit à un vulgaire cliché plus de 150 tribus d’Amérique du nord.
Ces étudiants en colère ne sont pas les premiers à avoir joué les trouble-fête à l’approche d’Halloween, afin d’éveiller les consciences formatées ou engourdies par cette fête anglo-saxonne quasi sacralisée. Ainsi en 2011, la grogne était montée des rangs de certains étudiants de l’Ohio contre des costumes jugés racistes, sous lesquels étaient dissimulés soit de fieffés abrutis, soit des racistes de la pire espèce.

Palestine : Les joueuses de baseball de Gaza mènent un double combat, face aux préjugés et au blocus israélien.
Même nos fameux oracles des temps modernes auraient été incapables de prédire que l’un des sports les plus emblématiques des Etats-Unis traverserait la mer, à coup de battes inattendues, pour jeter l’ancre sur une terre martyre : Gaza, la plus grande prison à ciel ouvert du monde.
C’est à un ancien footballeur professionnel palestinien, Mahmoud Tafesh, que la population gazouie doit au baseball d’avoir franchi les frontières pour s’implanter dans une région placée sous le joug colonialiste israélien, où les vertes pelouses ont du mal à renaître sous les cendres d’un vaste champ de bataille.
Convaincu du bien-fondé de son idée née en Egypte en 2016, Mahmoud Tafesh a rechaussé les crampons avec une ardeur renouvelée afin de détecter des recrues prometteuses dans un vivier de talents que beaucoup n’auraient pas cherché à explorer, et encore moins à exploiter : les sportives en herbe de Gaza.
Bravant le conservatisme des dirigeants de l’enclave palestinienne, les jugements à l’emporte-pièce de la société environnante, d’autant plus que son initiative banalise la pratique d’un sport si typiquement américain, mais aussi le cauchemardesque blocus israélien, celui-ci, armé d’un mental d’acier, s’est tourné vers la seule et unique école de sport locale pour constituer sa petite équipe de choc.
Revêtues de leur hijab, une vingtaine de jeunes filles très motivées ont été les premières à répondre à son appel. Elles se sont empressées de saisir les rares battes de baseball mises à leur disposition, confectionnées à partir de bouts de bois par leur propre coach, non sans avoir obtenu préalablement le consentement bienveillant de leur famille respective.
« Nous voulons jouer, comme peuvent le faire les hommes. On est destinées à autre chose qu’à la cuisine et au ménage ! », s’est exclamée l’une d’entre elles avec l’exaltation de la jeunesse, alors qu’à l’obstacle redouté des préjugés s’ajoute celui, cruel, de la raréfaction des équipements sportifs consécutive au blocus d’Israël, cette punition collective inhumaine et illégale qui fait du quotidien des Gazaouis une source permanente de souffrances.
Mais qu’à cela ne tienne ! En sportif digne ce nom que les challenges stimulent et poussent à se surpasser, Mahmoud Tafesh s’autorise à voir grand et loin, jusqu’à caresser le doux rêve d’être, un jour prochain, à la tête d’une équipe féminine nationale qu’il conduira au sommet : aux championnats de baseball du continent asiatique organisés par la Fédération d’Asie.
Il aura fallu seulement une petite année pour que son idée, qui pouvait paraître aussi irréalisable que de bâtir des châteaux en Espagne, devienne réalité. Elles étaient vingt, elles sont désormais plus de 100 jeunes fille de Gaza à se piquer au jeu, leur batte de baseball tenue solidement à deux mains, sous la houlette de leur coach qui nourrit pour elles de grandes ambitions.

A 77 ans, ce Burkinabé a stoppé l’avancée du désert avec… des trous et des termites !
Dans les zones rurales du Burkina Faso, la sécheresse provoque depuis plusieurs dizaines d’années l’avancée du désert sur la forêt. Mais un Burkinabé septuagénaire a décidé de tenter le tout pour le tout avec une méthode artisanale. Avec quelques trous et des termites, Yacouba Sawadogo a fait repousser la forêt.

Sur des domes et des minarets.fr, rien de neuf.

###################################

####### Aujourd’hui en Palestine #######

###################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Gaza: des transferts d’argent suspects
.
Les services de la sécurité interne dans la bande de Gaza ont prévenu ce lundi les citoyens des opérations de transfert d’argent « qui visent à acheter des traîtres ».
.
Haaretz: Israël fournit des armes à la Birmanie malgré le nettoyage ethnique
.
Malgré la corruption, l’Allemagne approuve la vente de trois sous-marins Thyssenkrupp à l’occupation
.
Istanbul: Inauguration du congrès « Ensemble pour Jérusalem »
.
Rassem Obeidat: Le projet de Jabal al-Mukabber est une guerre déclarée contre les Jérusalémites
.
Les forces d’occupation démolissent une maison palestinienne pour la deuxième fois à Lod
.
La Jordanie exprime son soutien total à la réconciliation palestinienne
.
Des soldats israéliens volent de l’argent à un palestinien au checkpoint de Beit Furik
.
Des peines de prison ferme et des amendes pour 4 prisonniers
.
Nounou: Le Hamas cherche un réseau d’alliances régionales et internationales pour contrer l’influence sioniste
.
Une jeune fille d’Hébron et un garçon de Jérusalem occupée arrêtés par l’occupation
.
Une militante pro-palestinienne nommée ministre aux Pays-Bas
.
L’occupation envahit Silwan et remet des avis de démolition
.
50 Palestiniens arrêtés principalement d’Al-Issawiya
.
L’occupation prolonge la détention d’un prisonnier blessé pendant 12 jours
.
L’occupation rouvre les portes de fer de Doura
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
 

LES TAGS
 

///////////////////////////////////////////////////

#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams

Laisser un commentaire