MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 11 Shawwal 1438.

Flash info du 11 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : L’immigration et l’islam crispent de plus en plus les Français.

D’après une nouvelle étude, 65% des Français estiment qu’il y a trop d’étrangers en France. Ils sont 60% à trouver que la religion musulmane est incompatible avec les valeurs de la société française.

Sujets phares de la campagne présidentielle, l’immigration et l’islam fracturent les Français. D’après l’enquête annuelle d’Ipsos en partenariat avec la fondation Jean-Jaurès et Le Monde publiée ce lundi, cette fracture s’élargit encore davantage en 2017.

Plus de la moitié des Français estiment ne plus se sentir chez eux.

Comme en 2016, 65% des sondés considèrent qu’«il y a trop d’étrangers en France». Cet avis est partagé par 77% des ouvriers interrogés, 66% des employés, 57% des professions intermédiaires et 46% des cadres. Sans surprise, 95% des partisans du Front national ont ce sentiment. Chez Les Républicains (LR), ils sont en nette augmentation: 83% contre 76% en 2016. 30% des sympathisants de La France Insoumise (LFI) sont de cet avis, 46% chez ceux du Parti socialiste (PS), égaux à ceux de La République en marche (LREM).

Si 54% des sondés reconnaissent que l’intégration en France est difficile pour un immigré, 61% estiment que «d’une manière générale, ils ne font pas d’efforts pour s’intégrer en France». Signe d’une crispation de plus en plus forte, 60% affirment ne plus se sentir «chez soi comme avant».

Autre thématique étudiée par l’institut de sondage, le regard que portent les Français sur la religion musulmane est lui aussi de plus en plus sévère. Quatre Français sur dix (40%) affirment que la pratique de l’islam est compatible avec les valeurs de la société française. Un nombre en baisse depuis les attentats de 2015, où ils étaient 47%. À un niveau presque identique depuis 2014, 74% des sondés affirment que l’islam souhaite «imposer son mode de fonctionnement aux autres». Un avis partagé par 94% des sympathisants FN, et 85% des soutiens LR. Plus surprenant, ce sentiment est également ressenti par 54% des électeurs socialistes et 53% de partisans LFI.

85% des sondés ont le sentiment que l’intégrisme religieux est un «problème de plus en plus préoccupant». Le malaise qu’il soulève est toujours plus prégnant, avec deux points de plus par rapport à 2016. Concernant l’islam radical, 46% des Français interrogés estiment que «même s’il ne s’agit pas de son message principal, l’islam porte malgré tout en lui des germes de violence et d’intolérance». Un chiffre en augmentation de cinq points par rapport à l’année dernière et qui témoigne d’une société française de plus en plus fracturée.

Trois autres chiffres à retenir de cette étude.

– 71% des Français interrogés estiment que les notions de droite et de gauche sont dépassées. C’est le cas de 86% des sympathisants LREM, 76% des électeurs frontistes, 66% des socialistes, 58% des soutiens des Républicains et 50% des LFI.

– Les Français sont moins sévères envers les chômeurs qu’en 2016: 55% des sondés estiment qu’ils pourraient trouver du travail s’ils le voulaient vraiment, contre 57% l’année précédente. Dans cette même idée, le sentiment que la société évolue vers trop d’assistanat est en baisse de 8 points: ils étaient 70% à partager cet avis en 2016 et ne sont plus que 62% en 2017.

– 64% des personnes consultées affirment qu’«en France, c’était mieux avant.» Un chiffre qui indique que les Français idéalisent un peu moins le passé qu’en 2016, où ils étaient 70% dans cette catégorie.

Echantillon: 1000 personnes constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué du 21 au 27 juin 2017, par Internet. Méthode des quotas (sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération).

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


La peste fait son retour aux Etats-Unis.

La peste, qui a décimé plus de 40 % de la population française au XIVe siècle, a fait sa réapparition dans la région de Santa Fe, au Nouveau-Mexique.

Elle avait décimé plus de 40 % de la population française au XIVe siècle. La peste est de retour aux Etats-Unis, où deux nouveaux cas ont été signalés cette semaine, selon le «New York Times».

Le département de la Santé du Nouveau-Mexique a fait savoir que deux femmes, âgées de 52 et 62 ans, avaient contracté la maladie dans cet Etat du sud du pays. Un homme, âgé de 63 ans, avait déjà été contaminé en début d’année. Les trois patients ont été hospitalisés et ont pu rentrer chez eux après quelques jours de soins, selon le «New York Times».

1 600 cas mortels.

La peste ne sévit plus en France mais elle est toujours répandue dans certaines régions du globe. Quelque 20 000 cas ont ainsi été recensés au cours de la dernière décennie, principalement au Congo et à Madagascar, et 1 600 environ ont été mortels. Les Etats-Unis constituent cependant le seul pays riche où cette maladie est encore recensée.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : la députée musulmane voilée a-t-elle enfreint la loi ?

Alors la députée musulmane de Mayotte Ali Ramlati apparaît voilée sur la photo publiée sur le site de l’Assemblée, une polémique a enflé sur les réseaux sociaux. Mais l’élue a-t-elle enfreint la loi ?

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

6MEDIA_ MODULE_DEPUTEE VOILEE_WEB

journaldumusulman.fr
***


France : Vers un label CFCM pour les mosquées de France ?

« Il faut donner les moyens au CFCM de le doter de moyens financiers et humains. » Tels sont les mots d’Ahmet Ogras, désormais président du Conseil français du culte musulman (CFCM), sur Europe 1 mardi 4 juillet.

Le président de l’instance musulmane estime que le CFCM ne doit pas se contenter d’un demi-permanent pour son fonctionnement et que, pour le moment, le CFCM n’a pas les moyens de faire face aux défis qu’il est appelé à relever en France. Comment aller chercher cet argent ? Ahmet Ogras déclare compter sur les fédérations mais aussi sur « les 7 millions de musulmans en France » qu’il estime être en capacité d’aider le CFCM.

Vers un label pour les mosquées ?
Interrogé sur la radicalisation par le journaliste Thomas Sotto, le nouveau président du CFCM déclare être favorable à la création d’un label permettant aux fidèles musulmans de distinguer quel lieu de culte est lié ou non au CFCM. « Aujourd’hui, nous ne sommes pas présent sur le terrain, donc le vide est comblé par d’autres personnes qui ont d’autres intentions », indique-t-il.

Or, dans le même temps, Ahmet Ogras reconnaît qu’un simple label n’est pas suffisant, d’autant que « il n’y a aucun terroriste qui est passé par la case mosquée ou imam attitré ». Contre les mosquées qui propagent des discours de haine, « il faut appliquer la loi » et c’est au ministère de l’Intérieur de le faire, affirme-t-il.

saphirnews.com
***


La communauté musulmane américaine traumatisée par le meurtre atroce de la jeune Nabra Hassanen.

C’était le 18 juin dernier à Fairfax, en Virginie, lorsque Nabra Hassanen, 17 ans, une jeune américaine de confession musulmane qui rentrait chez elle après s’être recueillie à la mosquée, a eu le malheur de croiser la route d’un automobiliste derrière lequel se dissimulait le plus monstrueux des assassins.

En pleine célébration du Ramadan, le destin de la jeune fille, qui croquait la vie à pleines dents, s’est brisé tragiquement aux abords d’une enceinte sacrée de l’islam, après avoir été brutalement enlevée par Darwin Martinez Torres, 22 ans, un immigré clandestin originaire du Salvador, qui a foncé droit sur sa proie.

Son corps sans vie et martyrisé a été retrouvé en fin de journée, soit plusieurs heures après sa disparition, gisant près d’un étang. Auteur d’un crime effroyable, Darwin Martinez Torres, aujourd’hui sous les verrous, a fait subir un véritable calvaire à Nabra Hassanen, laquelle aurait été violée, avant de succomber sous la pluie de coups de batte de baseball assénée avec une rage inouïe.

Horrifiées par ce meurtre atroce et hantées par les hurlements de douleur d’une mère qui a interpellé les autorités de manière déchirante « Pourquoi tuer une enfant ? En quoi ma fille méritait-elle ça ? », plusieurs éminentes personnalités de la communauté musulmane américaine ont immédiatement dénoncé un « crime abominable mû par le racisme anti-musulmans », alors que les forces de l’ordre ne privilégiaient de prime abord aucune piste.

Pour Ibrahim Hooper, le porte-parole de l’influent Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), il ne fait pas l’ombre d’un doute que ce déchaînement de haine qui a culminé dans la fureur meurtrière a été provoqué par l’islamité visible de la malheureuse victime. « Vous ne pouvez pas juste dire : Oh, cela n’a rien à voir avec l’islam, ce n’est pas un crime raciste », a-t-il récemment martelé au micro de CBS, en déplorant grandement les atermoiements de la police.

Abondant pleinement dans son sens, Rabia Chaudry, une avocate engagée dans la défense des droits des musulmans, n’a pas mâché ses mots sur Twitter : «Si vous pensez une seule minute que son apparence n’a rien à voir avoir avec ce meurtre, vous vous mentez à vous-même», a-t-elle fustigé, tout en faisant l’amer constat que le deux poids deux mesures sévit jusque dans la qualification des crimes commis par les musulmans, accusés systématiquement de « terrorisme », alors que l’inverse n’est pas vrai…

« J’ai la désagréable impression que quand un suspect non musulman agresse ou tue des musulmans, on hésite à le classer dans la catégorie des « terroristes ». On lui trouve toujours des problèmes psychologiques ou d’alcool pour éviter de lui coller cette étiquette », a-t-elle renchéri, en appuyant là où le bât blesse.

Près de trois semaines après le drame et les funérailles émouvantes de Nabra Hassanen qui ont rassemblé près de 5 000 personnes à Sterling, en Virginie, une centaine d’Américains, musulmans et non musulmans, se sont réunis dans le jardin public de Haledon, une localité du New Jersey, afin de rendre un hommage posthume poignant à l’adolescente sauvagement assassinée.

Parrainée par l’association des femmes bangladaises américaines et l’association pour l’autonomisation des femmes musulmanes, cette veillée à la bougie à la mémoire de Nabra Hassanen a résonné des récitations de prières en anglais et en arabe, de lectures de poèmes, mais aussi de cris demandant « Justice for Nabra ».

L’inquiétude face à la propagation de l’islamophobie était palpable dans les rangs de cette assemblée profondément recueillie et bouleversée, à l’instar de Tahsina Ahmed, une élue du Conseil local d’arrondissement, qui frémit désormais à l’idée que personne n’est à l’abri de cette spirale infernale de violences. « Je suis musulmane et voilée, et cela aurait très bien pu m’arriver, à moi ou à d’autres membres de ma famille », a-t-elle déclaré, visiblement anxieuse.

Bien que voulant croire désespérément à une Amérique attachée aux droits de l’Homme, où la tolérance triomphera de la haine, la voix de Kaity Assaf, une étudiante, a néanmoins trahi une certaine angoisse quand elle a répété avec insistance, comme pour mieux s’en convaincre : « Un véritable Américain ne fait pas de discrimination basée sur la race, la religion, la couleur de peau ou le handicap ».

De son côté, Karram, son petit frère de 14 ans, est ressorti de cette veillée avec une lueur d’espoir dans les yeux, celle qu’ont fait naître en lui les bougies à la flamme vacillante d’émotion, symbolisant « l’union de toutes les religions, de toutes les différences, de tous les milieux ». « Peu importe nos différences, à l’intérieur, nous sommes tous des humains ! », s’est exclamé le jeune garçon, en ayant une pensée émue pour Nabra, seulement de trois ans son aînée, fauchée en pleine jeunesse par la haine implacable de l’altérité.

oumma.com
***


Beyoncé et Jay-Z ont-ils appelé l’un de leurs jumeaux Rumi en hommage à l’illustre poète persan du Moyen-Age ?

La planète people n’en dormait plus, se perdant en vaines conjectures sur les prénoms donnés à ses jumeaux par le couple le plus puissant et médiatisé de l’industrie musicale, quand la grande nouvelle est enfin tombée…

Beyoncé et Jay-Z peuvent se targuer d’avoir tenu en haleine une presse attirée par tout ce qui brille et fait sensation, ainsi que leurs fans inconditionnels, en ménageant le suspense sur le sexe de leurs nouveau-nés (une petite fille et un petit garçon), mais aussi sur leurs noms de baptême rares, et pour l’un d’entre eux particulièrement insolite.

Selon des sources bien informées, les deux nourrissons, qui feront leurs premiers gazouillis et babillages dans le confort douillet de la somptueuse demeure de Los Angeles acquise récemment par leurs richissimes parents, se prénomment « Rumi et Sir Carter ». Carter étant le nom de famille de Jay-Z.

Après avoir spéculé sur les prénoms de ces bébés de stars déjà stars eux-mêmes, l’heure est désormais au décryptage de leur signification dans les salles de rédaction en effervescence, alors que leurs célèbres géniteurs se sont empressés de déposer leurs deux noms respectifs en tant que marque.

Si le peu commun « Sir Carter », outre son côté très distingué « so british », a la résonance d’un nom de rappeur comme papa, « Rumi Carter » aurait-il été choisi en hommage à l’illustre poète mystique persan qui a profondément influencé le soufisme au 13ème siècle : l’immense théologien, juriconsulte, écrivain et philosophe, Jalal ad-Din Muhammad Rûmî ?

Beyonce et son mari Jay-Z seraient-ils de grands lecteurs insoupçonnés de Rûmï, dont les sublimes odes à l’amour en font l’un des poètes les plus lus de l’autre côté de l’Atlantique ?

A moins que le prénom Rumi ne puise ses origines au Japon, où il signifie « beauté », « courant » ou encore « flot ». De quoi donner encore du grain à moudre à la planète people en surchauffe !

oumma.com
***


France : Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’Islam de France, déclare: ” Il faut revenir à l’étude des textes sacrés de l’islam”.

Au programme de L’esprit d’actu un entretien exclusif avec Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l’Islam de France et ancien ministre de l’Intérieur, de la Défense et de l’Education . Dans cette interview, il rappelle les objectifs de la fondation de l’islam de France, donne sa définition de la laïcité, évoque la mémoire de Jacques Berque dont il se réclame, et revient sur la politique arabe de la France initiée par le général de Gaulle.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Paul Pogba au sujet du terrorisme: “L’Islam, ce n’est pas ça, tout le monde le sait”.

Lors d’un entretien accordé au magazine Esquire quelques jours après les attaques de Manchester, Paul Pogba est revenu sur la vague d’attentats qui a touché l’Angleterre.

«L’Islam, ce n’est pas ça, tout le monde le sait», a déclaré vendredi Paul Pogba, le milieu français de Manchester United, qui rappelle aussi dans cet entretien publié vendredi qu’il ne faut pas «mettre sur le dos de la religion» les attaques terroristes.

«La période est délicate mais il ne faut rien lâcher», a expliqué le milieu de 24 ans à Esquire. «On ne peut pas laisser cela nous monter à la tête, il faut se battre. Des choses tristes surviennent dans la vie mais on ne peut pas cesser de vivre. On ne peut pas tuer un être humain. Tuer un être humain, c’est fou donc je ne veux pas mettre ça sur le dos de la religion».

oumma.com
***


Il y a quatre ans, le coup d’État militaire en Égypte.

Il y a 4 ans jour pour jour, le 3 juillet 2013, le président égyptien Mohammed Morsi était déposé par un coup d’état militaire mené par le tristement célèbre Abdel Fattah al-Sissi, ministre de la défense et chef des armées, après plusieurs jours de manifestations.

Dans la foulée, une terrible répression s’abat sur le pays du Nil : des milliers de militants ou simples sympathisants de la confrérie des Frères Musulmans, d’imâms ou de journalistes sont arrêtés et détenus dans les prisons militaires, tandis que les massacres de manifestants pacifiques s’enchaînent alors que les opposants au coup d’État s’emparent des rues. Après six semaines de sit-ins, Sissi décide d’en finir : la place Rabi’aa, centre névralgique de la contestation, est assaillie par l’armée le 14 août. La mosquée de la place est brûlée, et au soir, plus de 2000 cadavres jonchent les rues environnantes, dans ce qui restera comme le plus grand massacre de l’histoire contemporaine du pays.

Derrière le coup d’État : l’Arabie saoudite et surtout les Émirats Arabes Unis, grands argentiers de la « contre-révolution » qui s’abat deux ans après le Printemps arabe sur les pouvoirs issus des Frères Musulmans, tandis que « pseudo-salafis » autant que « pseudo-soufis » d’al-Azhar, dans un bel unanimisme, ont rivalisé d’ardeur pour justifier et encourager les massacres de manifestants qualifiés de « khawarij », à l’image de Raslan et Alî Gomaa. Quant à l’Occident, malgré de timides protestations au début des événements, il se rangera vite – et la France en tête – du côté du nouveau maître du Caire, confirmant « l’exception démocratique » que constitue « l’islâm politique » – même ultra-édulcoré comme dans ce cas…

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les Factions appelant à l’intervention arabe et islamique pour protéger Jérusalem
.
Les forces nationales et islamiques palestiniennes ont tenu le gouvernement d’occupation sioniste responsable de l’escalade grave et criminelle qui profane sans précédent la sainteté de la ville de Jérusalem occupée.
.
6 jeunes arrêté et un attentat raté à Jérusalem, assure l’armée israélienne
.
Israêl viole la liberté d’expression sur Internet sous prétexte d’incitation
.
Netanyahu a visité le porte-avions américain USS George H. W. Bush au port occupé de Haïfa
.
La résistance palestinienne prend le contrôle d’un drone israélien à Gaza
.
Khreicheh: Suspendre les allocations des libérés est une violation des valeurs de lutte palestinienne
.
12 ans de prison et une amende contre le détenu Omar Abouchi de Salfit
.
Le Premier ministre indien entame une visite à Tel-Aviv
.
Le Hamas salue les efforts des institutions palestiniennes en Europe pour lever le blocus de Gaza
.
Hébron et Jérusalem sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO malgré le refus d’Israël
.
Les gazaouis réclament l’ouverture du passage de Rafah
.
Le Vatican parraine une rencontre de normalisation à l’Université hébraïque
.
Des installations d’armes clandestines au Liban, prétend Liebermann
.
L’Autorité Palestinienne arrête un ex-détenu sur son lieu de travail à Hébron
.
Deux palestiniens soupçonnés d’avoir transporté les auteurs de l’attentat de Jérusalem
.
56 colons prennent d’assaut la mosquée Al Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Laisser un commentaire