MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 28 Rajab 1438.

Flash info du 28 Rajab 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Palestine : Macron fait déjà allégeance au gouvernement israélien.

Il n’a pas encore publié son programme économique et social, mais on sait déjà ce qu’Emmanuel Macron fera – ou ne fera pas – au Proche-Orient. Pas question pour lui d’exercer la moindre pression sur Israël. Il l’a dit, le 23 janvier, lors d’une conférence de presse à Beyrouth. Le candidat à la présidentielle a rejeté l’idée que la France reconnaisse un Etat palestinien « avant qu’un accord n’ait été trouvé entre les deux parties ».

Il n’est pas souhaitable, a-t-il dit, de mettre la pression sur l’État hébreu.

Ce qui peut se traduire aisément par un engagement à laisser faire la colonisation. Et au cas où cela n’aurait pas été assez clair, le candidat à la présidentielle a condamné le mouvement citoyen BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions). La France d’Emmanuel Macron se ferait donc complice du torpillage de la solution à deux États, déjà bien mal en point. Courageux et original !

Évoquant la crise syrienne, Emmanuel Macron a également brillé, qualifiant Bachar Al-Assad de « dirigeant qui a failli ». Ce qui est peu dire. Il a ajouté que « la France n’est pas là pour décerner les bons et les mauvais points ». Pas de mauvais points donc pour le dictateur syrien ! On peut en déduire qu’il ne faut pas davantage décerner des mauvais points à Daech…

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Suite à l’agression d’une musulmane, elle demande que l’assaillant malade du cancer ne soit pas incarcéré.

Ceux qui ne vivent pas selon les valeurs morales du Coran trouvent qu’il est très difficile de pardonner aux autres.
Le pardon est l’un des traits moraux recommandés dans l’Islam et cette femme musulmane de 39 ans le prouve avec honneur.

En effet, alors qu’elle attendait sa fille et son mari dans le centre commercial Bridges de Sunderland en Angleterre, un islamophobe s’est jeté sur elle pour lui arracher son niqab. La violence est telle que la mère de famille a été blessée lors de l’attaque.
La femme voilée avait décidé de porter plainte mais en apprenant que son agresseur souffrait d’un cancer, elle a préféré demandé clémence auprès du juge.

« Je ne savais pas que l’homme avait un cancer, je ne veux pas qu’il aille en prison. J’aimerais que le juge en tienne compte lorsqu’il le condamne » ; s’est-elle appesantie sur son sort, ajoutant :
« Il a fait une mauvaise chose sous l’état de la colère, je ne sais pas pourquoi il a choisi de faire ce qu’il m’a fait, ça m’a fait mal et m’a fait peur, mais je ne cherche pas une quelconque revanche pour ça. Je ne veux pas qu’il souffre, je voudrais qu’il soit libre de vivre le reste de sa vie dans la paix et la tolérance, pas dans la colère et l’amertume. »

La femme musulmane espère juste une repentance de l’agresseur pour que l’homme revienne à la raison avant sa mort.

« Je ne me sens plus en sécurité quand je sors. Parfois, je demande à mon mari de marcher devant moi parce que je suis tellement inquiète que ça se reproduise et je sens que j’ai besoin de lui pour me protéger », a-t-elle avoué. Et pourtant cela ne l’a pas empêché de pardonner à son agresseur.
« Je veux montrer de l’amour et ne pas être rancunière, je veux être le genre de personne qui fait la différence dans ce monde ».

AJIB.FR
***


Grande-Bretagne : L’extrême droite fait croire que des Musulmans ont fêté l’attaque de Paris.

Au lendemain de l’attaque aux Champs-Élysées, un leader d’extrême droite a publié une ancienne vidéo en faisant croire qu’elle venait d’être enregistrée, pour accabler les Musulmans.

Un tweet qui fait le buzz.

Vendredi 21 avril, le leader d’extrême droite britannique Paul Golding a posté une vidéo sur twitter sur laquelle on peut voir un groupe d’hommes fous de joie, certains debout sur une statue. On pouvait lire sous cette vidéo : « Oh regardez, une foule de musulmans « modérés » qui célèbrent l’attaque terroriste de Paris à Londres ».

Une vidéo truquée.

En réalité, la vidéo date du 22 juin 2009. Il s’agit en fait d’un groupe de Pakistanais à Londres qui fêtaient la victoire de leur équipe à un match de cricket. Paul Golding a finalement supprimé le tweet vers 18h45. Précisons que la même vidéo avait déjà été utilisée par l’extrême droite après les attentats du 13 novembre en France.

La manipulation des images est une chose courante, et l’extrême droite est une experte dans ce domaine. Rappelons la photo du rassemblement de femmes en niqab dont l’image avait été modifiée pour faire croire qu’elles étaient devant la CAF.


katibin.fr
***


France : Présidentielle 2017 : la Conférence des évêques délivre un message sans consigne de vote.

Quelques heures après l’annonce des résultats du premier tour de l’élection présidentielle dimanche 23 avril, la Conférence des évêques de France (CEF) s’est exprimé par communiqué, appelant les fidèles catholiques à voter au second tour puis aux législatives plutôt qu’à s’abstenir.

Cependant, la CEF « n’appelle pas à voter pour l’un ou l’autre candidat mais, en rappelant les enjeux de l’élection, elle souhaite donner à chacun des éléments pour son discernement propre ». Mgr Olivier Ribadeau Dumas, porte-parole de l’institution rattachée à l’Eglise catholique, rappelle « certains principes fondateurs comme la recherche du bien commun, la destination universelle des biens, la mise en œuvre de la fraternité, l’attention aux plus fragiles, la dignité de la personne humaine et la subsidiarité ».

Bien qu’elle ne choisisse pas de candidat, la Conférence des évêques mentionne la question de l’aide au réfugiés qu’elle juge essentielle : « Quand certains pays accueillent des millions de réfugiés, comment notre pays pourrait-il reculer devant la perspective d’accueillir et d’intégrer quelques dizaines de milliers de ces victimes ? Notre volonté de solidarité ne peut pas se réduire au cadre restreint de notre pays. »

Contrairement à Marine Le Pen et dans la lignée d’Emmanuel Macron, elle en appelle à une coopération européenne sur cette question. « L’Europe doit s’engager courageusement dans des politiques d’accueil. Elle doit, parallèlement, mettre en œuvre de véritables programmes de soutien dans les pays d’origine des migrations », écrit Mgr Olivier Ribadeau. Le candidat d’En Marche ! est tout de même visé par une recommandation concernant son adhésion au libéralisme. La CEF estime que « l’Etat doit donc gérer positivement la tension entre un libéralisme sans contrôle et la sauvegarde des mécanismes de protection sociale ».

Il conclut son texte avec un appel à l’optimisme car « les difficultés que nous rencontrons ne sont pas un appel au renoncement. Au contraire, elles nous invitent à investir toutes nos capacités pour construire une société plus juste, plus fraternelle dans ses diversités et plus respectueuse de chacun ».

saphirnews.com
***


France : Présidentielle 2017 : la Grande Mosquée de Paris appelle à voter pour Macron.

La Grande Mosquée de Paris a fait son choix pour le second tour de l’élection présidentielle dimanche 7 mai: elle appelle à voter pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, a-t-elle annoncé lundi 24 avril, estimant qu’il « incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la nation ».

« Avant ce deuxième tour qui s’annonce décisif pour le destin de la France et de ses minorités religieuses, il apparaît que tous les Français doivent impérativement rester unis et rassemblés face à la réalité de la menace incarnée par des idées xénophobes dangereuses pour notre cohésion nationale », indique-t-elle dans un communiqué, dans lequel elle rappelle avoir appelé les musulmans à voter dès le premier tour.

« C’est pourquoi la Grande Mosquée de Paris et sa Fédération nationale (FNGMP) appellent les musulmans de France à voter massivement pour le candidat Emmanuel Macron qui, dans le respect des valeurs républicaines et de l’application stricte des principes de la laïcité, incarne la voie de l’espoir et de la confiance dans les forces spirituelles et citoyennes de la nation », signifie l’institution présidée par Dalil Boubakeur.

saphirnews.com
***


France : Présidentielles 2017 : des milliers d’électeurs radiés des listes dans plusieurs villes.

Des milliers d’électeurs ont eu une mauvaise surprise dimanche 23 avril en se rendant dans leur bureau de vote pour le premier tour de la présidentielle. La plupart d’entre eux ont appris sur place qu’ils ne figuraient plus sur les listes électorales, notamment à Strasbourg où la mairie a confirmé que plus de 16 000 personnes ont été radiées. Un problème de changement d’adresse est à l’origine de ce grand cafouillage.

Nombre d’entre eux se sont rendus au centre administratif de Strasbourg, puis au tribunal d’instance (TI) pour tenter de voter avant 20h. Malheureusement, le juge de permanence a, dans la plupart des cas, refusé leur demande, en application du code électoral qui impose aux citoyens de signaler d’eux-mêmes à l’administration leur changement d’adresse.

« Nous avons radié 16 042 personnes des listes électorales, car leur carte d’électeur et les courriers que nous leur avons envoyés nous sont revenus avec la mention ‘n’habite plus à l’adresse indiquée’ », a expliqué à l’AFP Pierre Laplane, le directeur général des services de la ville de Strasbourg. La municipalité avait procédé à une mise à jour des fichiers qui a eu lieu cette année.

Pourtant, selon des témoignages obtenus par Le Monde, des citoyens ayant changé d’adresse il y a plusieurs années mais qui ont pu voter aux dernières élections locales n’ont pas pu le faire cette fois-ci. D’autres villes comme Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Nancy (Lorraine) ou encore La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), des citoyens radiés ont posté leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Quelques jours avant le premier tour, 500 000 électeurs, selon Le Monde étaient inscrit deux fois sur les listes électorales. Ce 23 avril, c’est la situation inverse qui s’est produite.

saphirnews.com
***


France : Présidentielle 2017 : Macron contre Le Pen, le CRIF a choisi son candidat .

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a tranché : c’est Emmanuel Macron que l’instance décide – sans surprise – de soutenir au second tour de l’élection présidentielle contre Marine Le Pen.

C’est « un appel clair à voter pour Emmanuel Macron » que le CRIF a lancé dès le soir du premier tour dimanche 23 avril. « Au-delà de la satisfaction de voir un candidat défendant les valeurs démocratiques et républicaines en tête, le CRIF constate avec inquiétude que les candidats des extrêmes représentent plus de 40% des suffrages exprimés », indique-t-il, appelant à « une mobilisation la plus large qu’il soit pour faire barrage au Front National », parti dont la présidente n’a jamais été invitée au dîner annuel.

Emmanuel Macron a été, à de nombreuses reprises, reçu par le CRIF en tant que ministre de l’Economie puis en tant que candidat. Le leader du mouvement En Marche ! a été reçu dernièrement au dîner annuel de l’institution auquel le président François Hollande et plusieurs candidats à la présidentielle s’y sont rendus. L’ex-ministre a également été l’invité d’une soirée des Amis du CRIF le 22 mars durant lequel il a répété sa franche opposition au mouvement de boycott contre Israël, pays où il s’est rendu en septembre 2015 et pour lequel il n’a jamais caché son amitié.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a également appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron « face à l’extrême droite pétainiste de Marine Le Pen ». Cette dernière a été vivement critiquée pour avoir affirmé en avril que la France n’était pas responsable de la rafle du Vel d’Hiv en juillet 1942.

saphirnews.com
***


france : Perpignan : un journal condamné pour incitation à la haine des Gitans et Maghrébins.

« Dix ans après les émeutes… à quoi servent les Gitans de Perpignan ? » La Une du Petit journal catalan daté du 14 août 2015 lui a valu un procès. Son titre faisait référence aux violences qui avaient éclaté entre communautés maghrébine et gitane après le meurtre d’un jeune d’origine maghrébine en 2005.

Le journal contenait un dossier de trois pages illustrés de photos sur le quartier gitan de Saint-Jacques, situé dans le cœur historique de Perpignan se trouvait dans ce numéro, plein de préjugés sur la communauté gitane ainsi que sur les Maghrébins dans un article paru une semaine plus tard intitulé « Les Martiens veulent lui prendre son café ».

Lors de l’audience en janvier, le Comité d’animation de la Place du Puig, l’Association des commerçants de Cassanyes, située dans le quartier Saint-Jacques, et la Ligue des droits de l’Homme s’étaient constitués parties civiles.

Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné, jeudi 20 avril, à six mois de prison ferme et 20 000 euros d’amende pour incitation à la haine et à la violence l’auteur du dossier du Petit journal catalan, qui s’avère être une plume de l’extrême droite au casier déjà chargé d’une vingtaine de mentions pour diffamation et injures. Le directeur de publication, quant à lui, écope de deux mois de prison et 20 000 euros d’amende. Ils devront également verser entre 1 500 et 2 000 euros de dommages et intérêts à chacune des parties civiles.

« Je suis très fier de notre justice qui a pris une décision dans le bon sens, a indiqué Aziz Sebhaoui auprès de L’Indépendant, président des commerçants de la place Cassanyes. Cet homme a mérité de récolter ce qu’il a semé, la haine et la division ».

saphirnews.com
***


Etats-Unis : une jeune femme voilée, battue et poignardée, à proximité d’un grand Centre culturel islamique.

Elle venait juste de se recueillir, aux premières lueurs de l’aube, dans la mosquée du grand Centre islamique de Milwaukee, la cité phare du Wisconsin, et s’apprêtait à regagner son domicile à pied, lorsqu’un inconnu a brusquement surgi dans son dos afin de lui arracher son voile avec une sauvagerie inouïe.

Traumatisée par ce jeudi 13 avril funeste dont elle portera longtemps les stigmates, visibles et invisibles, cette nouvelle victime expiatoire de l’islamophobie violente qui s’abat sur les femmes voilées avec une effroyable lâcheté, en Amérique et ailleurs, a cru que sa dernière heure était arrivée.

« Il m’a jetée sur le sol avec brutalité, puis il m’a battue comme un animal. Je me suis dit en moi-même que j’allais mourir sous les coups », a-t-elle relaté péniblement à la presse locale, en se souvenant avec effroi de la vaine résistance qu’elle a tenté d’opposer à son agresseur et meurtrier en puissance qui l’a poignardée avant de déserter les lieux, la laissant pour morte dans une mare de sang.

« J’ai essayé de lutter. J’ai crié « ne m’arrachez pas mon hijab » et c’est à ce moment-là que j’ai été rouée de coups et poussée violemment au sol », a précisé la malheureuse jeune femme, en puisant au tréfonds d’elle-même et dans sa foi inébranlable la force et le courage de parler pour dire « Plus jamais ça ! ».

Retrouvée inanimée par des fidèles en état de choc, elle a été transportée d’urgence à l’hôpital le plus proche. Le crime de haine ne fait aucun doute, ni pour les forces de l’ordre qui recherchent toujours activement son auteur, un dangereux islamophobe courant dans la nature, et encore moins pour le porte-parole du Centre islamique de Milwaukee, Munjed Ahmad, qui a fait part de la profonde consternation de la communauté musulmane locale.

« Rien n’a été dérobé à la victime, ni ses papiers, ni son argent. C’est sans conteste un odieux crime de haine caractérisé », a-t-il déclaré en conférence de presse, avec une extrême gravité.

oumma.com
***


Palestine : Grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens : La France doit entendre leur appel.

Le 17 avril, Marwan Barghouthi lançait un mouvement de grève de la faim auquel participent aujourd’hui environ 1 500 prisonniers politiques palestiniens.

Son appel paru dans le New York Times a aussitôt connu une résonance mondiale et mis les autorités israéliennes en position d’accusées devant l’évidence des violations du droit qu’elles ont de longue date érigées en système.

Le mouvement a des objectifs précis et limités : obtenir que les conditions de détention des prisonniers cessent de violer les droits de l’Homme et le droit international, mais il lève, de ce fait même, le voile sur le système de domination et d’apartheid de l’occupation.

La seule réponse israélienne a été la répression : mesures disciplinaires, dispersion des grévistes dans de nouvelles prisons, mise en cellules d’isolement des responsables du mouvement de grève, interdiction d’accès des avocats à leurs clients, suppression généralisée de toutes les visites de familles.

Entre les ministres de Netanyahou, la surenchère est de mise : face à un « archi-terroriste » comme Marwan Barghouthi, Liberman a appelé à suivre l’approche de Margaret Thatcher avec Bobby Sands, tandis que la ministre de la Justice confirmait que les autorités pénitentiaires n’hésiteraient pas à les nourrir de force … Pour Yisrael Katz, sinistre ministre du Likoud, Barghouthi aurait dû tout simplement être exécuté. Nous n’avons malheureusement pas entendu beaucoup de responsables politiques français s’offusquer de ces propos glaçants.

Les partisans de Naftali Bennett ont cru démoraliser les prisonniers en organisant un barbecue géant devant la prison d’Ofer. Il n’ont fait qu’y dévoiler leur ignominie.

L’AFPS salue avec respect ce grand mouvement de résistance organisé dans des conditions extrêmement difficiles et qui rencontre un écho puissant dans toute la Palestine et bien au-delà. Elle appelle les citoyens et les organisations démocratiques à le soutenir avec force.

L’AFPS appelle les autorités françaises à protester publiquement contre la répression de ce mouvement et à soutenir ses revendications. Il n’y aura pas de solution politique sans la libération préalable de ces prisonniers politiques qui sont pour leur peuple le symbole de sa résistance. La France doit s’opposer dans les actes et pas seulement en paroles à la politique criminelle du gouvernement israélien.

oumma.com
***


Syrie: La Russie prête à déployer des troupes au sol pour affronter les forces spéciales américaine.

Alors que les États-Unis, la Jordanie et Israël s’apprêtent à lancer une offensive contre le sud de la Syrie et que les forces spéciales US se trouvent déjà positionnées à Raqqa et à Deir ez-Zor, des informations font état de l’intention de la Russie d’envoyer des contingents terrestres en Syrie”.

Le pays qui détient déjà une base navale à Tartous et une base aérienne à Lattaquié, n’écarte plus la possibilité d’expédier des troupes au sol en Syrie, cible désormais d’une possible invasion terrestre des États-Unis par armée israélienne et jordanienne interposées.

Selon le journal Al Quds al Arabi, Moscou a informé Damas de “sa disponibilité à déployer ses troupes au sol en Syrie” si le gouvernement syrien en fait la demande. Cité par le journal, le ministère russe de la Défense a annoncé être “totalement” prêt à ” expédier des forces spéciales terrestres en Syrie” pour qu’elles participent aux combats face aux terroristes et “réduire ainsi la pression sur l’armée syrienne et ses alliés .

Il va sans dire que cette annonce s’inscrit dans le droit file d’une nouvelle configuration de force qui irait s’installer en Syrie “si les États-Unis, la Jordanie et Israël intervenaient militairement dans le sud du pays”.

Le ministère russe de la Défense a également fait part de sa “parfaite disposition” à “transférer forces, armes et munitions en Syrie” aussitôt après que l’ordre en serait émis par le président Poutine, commandant en chef des forces armées russes.

La présence militaire russe s’est réduite jusqu’ici au niveau des officiers et des conseillers militaires.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Détérioration de l’état de santé du prisonnier gréviste Marwan Barghouti
.
Les prisonniers en grève de la faim depuis 8 jours
.
Abou Arar tient l’occupation responsable du racisme anti-palestiniens de 48
.
Jénine: Cortège de véhicules par solidarité avec les prisonniers
.
Une policière israélienne blessée dans une attaque au couteau à Jérusalem
.
Renouvellement de la détention administrative du journaliste Oussama Shahin
.
Haniyeh appelle à la solidarité avec le prisonnier Fuad Shobaki détenu depuis 1995
.
Le Cheikh Bajes Nakhlah souffre toujours de la détention administrative et de l’isolement
.
L’administration pénitentiaire sioniste interdit aux avocats de visiter les prisonniers grévistes de la faim
.
Le ministère de l’Intérieur à Gaza appelle les autorités égyptiennes à ouvrir le passage de Rafah
.
Deux maisons menacées de démolition à Silwan
.
Trois garçons arrêtés à Hébron
.
Blessés et arrestations dans des affrontements avec l’occupation en Cisjordanie
.
L’occupation saisit un véhicule et notifie des familles de quitter leurs maisons à Tubas
.
Le Hamas appelle à soutenir les prisonniers palestiniens
.
Cisjordanie: Des marches et grèves de solidarité avec les prisonniers
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Laisser un commentaire