MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 22 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 22 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Aveugle, il se rend à la mosquée grâce à une corde.

En Arabie Saoudite, un homme aveugle se rend à la mosquée grâce à une corde reliant sa maison à la mosquée la plus proche. Qu’Allah le facilite dans sa difficulté et le récompense pour sa persévérance! Qu’Allah nous accorde à tous la même volonté.

Cette histoire nous rappelle le Hadith suivant sur l’importance de la prière en commun à la mosquée:

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), un homme aveugle s’est rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Ô Messager d’Allah ! Il n’y a personne pour me conduire à la mosquée.

Il a alors demandé au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de lui accordé la permission de prier dans sa maison ce que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a permit. Lorsqu’il est repartit le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) l’a appelé et a dit: « Est-ce que tu entends l’appel à la prière ? ».
Il a dit: Oui.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Donc tu dois y répondre ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°653).

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


La tolérance, respect de tous les Hommes !

La tolérance, cette vertu sans laquelle n’existe pas de bons rapports entre les êtres humains, est une caractéristique du croyant musulman ignorée des détracteurs de l’islam mais aussi bien souvent oubliée par les croyants eux-mêmes. Enjointe par Allah ta’ala dans le Coran et enseignée par notre prophète Mohamed, paix et salut sur lui, elle est primordiale pour le bon vivre ensemble en société. Dans cet article, nous verrons que veut réellement dire «être tolérant en islam» et comment cela se traduit.

Le croyant musulman est tenu de suivre les prescriptions de son Créateur, et encouragé à prendre pour exemple son Bien-Aimé, paix et salut sur lui. Alors pourquoi la tolérance est un précepte bafoué par les fidèles ? Souvent par ignorance de ce qu’elle représente mais également par confusion entre les notions. Pourtant, les versets coraniques où La Parole d’Allah nous demande d’être tolérant ne manquent pas. La Sira, biographie du Prophète salla Allah ‘alayhi wa salam, nous révèle aussi un modèle concret pour qui veut adopter le bon comportement et se rapprocher du meilleur.

« En effet vous avez dans le Prophète un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » Sourate Al Ahzâb, verset 21.

Définition de la tolérance.

La tolérance par définition est l’expression du respect des manières de penser et d’agir des autres. C’est une attitude à adopter, une indulgence à avoir à l’encontre des personnes différentes de nous. Selon le Larousse c’est aussi une « une ouverture d’esprit et le respect de la liberté de conscience à l’égard de ceux qui professent une religion différente ». Quoi de plus explicite que ces versets tirés de la Parole d’Allah pour démontrer cette définition mondaine :

«Lakoum dinakoum, Wa liya dini».
« A vous votre religion Et à moi ma religion».
Sourate 109 verset 06.

Ils sont la preuve de la différence à faire entre respect et cautionnement des actes d’autrui. La tolérance, en islam, est le fait d’accepter qu’une personne puisse ne pas faire les mêmes choix que soi, qu’elle puisse ne pas croire. Cela n’a rien à voir avec le fait de cautionner, d’approuver et d’encourager quelqu’un dans ce sens.

«Aucune contrainte en religion» en est une autre preuve tirée de la tradition de notre Bien-Aimé.

En islam, cette tolérance est plutôt la manifestation de respect vis à vis de l’être humain en général sans faire de distinction entre les musulmans et les autres. Ce respect se traduit par un bon comportement à adopter vis à vis de toute personne sans exception, empreint de bienveillance, bienfaisance et de bonté.

La raison en est que l’être humain au même titre que sa vie sont sacrés, sauf celui qui est injuste.

« Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Certes, Allah aime les équitables. »
Sourate 60 verset 08.

Allah ta’ala n’est-il pas «Le Seigneur des Hommes, Le Roi des Hommes, et le Dieu des Hommes ? »
Sourate 114.

Pas seulement Le Seigneur des musulmans..

Le Prophète Mohamed salla Allah ‘alayhi wa salam, un exemple de tolérance à suivre.

Nombre de ahadiths, tradition de notre Prophète Mohamed sont une source d’exemples formidables de bonté à l’égard des parents, voisins et autres personnes de notre entourage qui ne seraient pas musulmans. Chrétiens, juifs ou polythéistes vivaient près de notre Bien Aimé, paix et salut sur lui et ses Compagnons, qu’Allah les agrée tous, ou étaient même des membres de leur famille. Leur histoire et leur comportement sont pour nous des exemples à suivre. Ils rendaient visite au malade, leur donner l’aumône, étaient généreux envers eux malgré leur pratique d’une religion différente de la leur.

Un tel comportement tolérant est le fruit de la compréhension que l’on a de nos devoirs en tant que musulman. Être tolérant c’est respecter la vie qu’Allah a mis en chacun, respecter le libre arbitre dont Allah nous a doté, mais cela a aussi pour effet de montrer à notre tour l’exemple. Nous sommes en quelque sorte des représentants de la Parole d’Allah sur Terre. Ne pas être tolérant dans notre quotidien reviendrait à donner une image erronée de la Parole d’Allah, déformer son message aux Hommes, qu’Allah nous en préserve.

Être tolérant c’est donc prendre conscience de l’impact qu’ont nos paroles et nos actes sur autrui. En témoigne ce hadith.

L’imam Boukhari rapporte d’après Anas que le Prophète Mohamed, paix et salut sur lui, se rendit au chevet d’un juifà qui il demanda d’embrasser l’islam, ce qu’il accepta. Le prophète sortit de chez lui en disant : Louanges à Allah qui l’a sauvé du Feu par mon entremise».

Puissions nous tous être de bons intermédiaires et des semeurs d’espoirs sur cette Terre. Amine.

AJIB.FR
***


Mohammed Al Khwarizmi et l’algèbre.

En tant que musulman, Mohammed Al-Khwarizmi avait déjà compris que la transmission est la clef de la pérennisation du savoir.
Né vers 780, il est originaire de Khiva dans la région du Khwarezm qui lui a donné son nom, dans l’actuel Ouzbékistan, puis est mort vers 850 à Bagdad.
Mohammed Al-Khwarizmi cumule plusieurs cordes à son arc, puisqu’il était à la fois mathématicien, géographe, astrologue, astronaute perse et membre de la Maison de la sagesse à Bagdad.
Mohammed ibn Musa Al-Khwarizmi est connu pour être le premier mathématicien persan, et sans doute le plus brillant.
Le premier mérite d’al-Khwarizmi est d’avoir été un formidable passeur de connaissance. En effet, il est l’auteur de nombreux ouvrages de mathématiques dont le plus célèbre porte le nom de « Kitābu ‘l-mukhtaṣar fī ḥisābi ‘l-jabr wa’l-muqābalah », à traduire par Abrégé du calcul par la restauration et la comparaison, qui fut publié sous le règne d’Al-Ma’mūn (813-833).

Cet ouvrage découpé en six chapitres est considéré comme le premier manuel d’algèbre.
Ce pionnier de l’algèbre traite de façon systématique les équations du second degré. En utilisant l’al jabr, littéralement la remise en place, il transforme une soustraction dans un membre en une addition dans l’autre membre, tandis qu’al muqabalah, littéralement le balancement, revient à supprimer dans les deux membres l’addition d’un même terme.
Il ramène ainsi toutes les équations du second degré à six équations qu’il sait résoudre. Dans la plus pure tradition euclidienne, il complète ces méthodes algébriques par des résolutions géométriques. C’est le terme « al jabr », qui, traduit en latin par algebra, a donné notre mot algèbre.

«J’ai rédigé sur le sujet de la restauration et de la comparaison un livre abrégé englobant les plus subtiles et les plus nobles du calcul dont ont besoin les gens dans leurs héritages, dans leurs donations, dans leurs partages, dans leurs jugements, dans leurs commerces et dans toutes les transactions qu’il y a entre eux à propos de l’arpentage des terres, du creusement des canaux, de la géométrie et d’autres choses relatives à ses aspects et à ses arts (…). Lorsque j’ai réfléchi à ce dont ont besoin les gens en calcul, j’ai découvert que tout cela était des nombres et j’ai découvert que tous les nombres sont composés en fait <à partir> de l’un et que l’un est dans tous les nombres (…). J’ai découvert aussi que les nombres dont on a besoin dans le calcul par la restauration et la comparaison sont de trois types : ce sont les racines, les biens et le nombre seul, non rapporté à une racine ni à un bien ». Parmi eux, la racine est toute chose -parmi un, les nombres qui lui sont supérieurs et les fractions qui lui sont inférieures- qui est multipliée par elle-même. Le bien est tout ce qui résulte de la racine multipliée par elle-même. Le nombre seul est tout ce qui est exprimé comme nombre sans rapport à une racine ni à un bien.»
(Extrait de Kitâb al-jabr, pp16-18 traduit par A.Djebbar).

Dans le domaine de l’astronomie il a écrit un ouvrage intitulé Zīj al-Sindhind (Table indienne) qui est une composition de sources indiennes et grecques. Ses tables avaient la spécificité de présenter des techniques de calculs, sans théorie planétaire. Elles eurent d’ailleurs une grande influence dans la constitution des tables astronomiques de l’Occident arabe. Il observe et calcule les positions du soleil, de la lune et des planètes.
Il écrit encore un traité de géographie qui donne les latitudes et les longitudes pour 2402 localités (villes, montagnes, mers, îles, fleuves, …). Ce manuscrit inclut des cartes qui dans l’ensemble sont plus précises que celles de Ptolémée.

Al Khwarizmi laisse une empreinte profonde dans les mathématiques Personne ne peut prononcer le mot algorithme sans penser à lui.

AJIB.FR
***

L’Ambassadeur turc subit un interrogatoire sur le plateau de TV5 Monde.

Ismail Musa, ambassadeur turc en France, a subi un véritable interrogatoire sur la plateau de TV5 monde. Les journalistes ont complètement perturbé l’officiel turc qui visiblement était très mal préparé.

« En quoi ça choque ? Quand certains médias, en Europe, traitent notre président de dictateur, ça ne choque personne… Ces propos, il faut les reprendre dans son contexte, le président était révulsé… Il faut nuancer les propos… On peut, dans son contexte, dire que c’est allé au delà de l’intention. »

Depuis quelques semaines, Recep Erdogan est la cible de nombreuses critiques de gouvernements européens notamment l’Allemagne. Plusieurs meetings en faveur du Président turc ont été interdits à ses ministres en Allemagne et aux Pays-Bas.

Erdogan n’a pas hésité à critiqué l’Allemagne et la Hollande, les accusant de procéder à des mesures fascistes. Le président turc a même évoqué un retour du nazisme. Des propos qui ont choqué la chancelière allemande Angela Merkel.

Les diplomaties occidentales de leur côté accusent la Turquie d’être « un soutien au terrorisme » ou encore d’être tenue par un « parti islamiste l’AKP ».

La situation est devenue extrêmement compliquée depuis l’intervention militaire turque dans le nord de la Syrie et le putsch militaire raté l’été dernier. L’état d’urgence et les purges lancés par Ankara contre les opposants politiques ont été vivement critiquées par l’Europe et les Etats-Unis. De son côté, Erdogan s’est rapproché de la Russie de Vladimir Poutine quitte à faire certaines concessions autour des questions liées à la guerre civile en Syrie et notamment le maintien de Bachar Al Assad, ou encore la chute d’Alep.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Canada : Attentat à Québec : près de 300 000 € distribués aux familles des victimes.

Plus d’un mois après l’attentat à la grande mosquée de Québec, l’association musulmane DawaNet a ramassé plus de 400 000 dollars canadiens de dons (279 000 €), qu’elle a remis, samedi 18 mars, aux familles des victimes.

La campagne de financement lancé sur la plateforme de crowdfunding GoFundMe le 30 janvier avait pour objectif d’atteindre les 30 000 $. « En moins d’une semaine, nous avions amassé plus de 200 000 $ », se félicite Taha Gayyur directeur de Dawanet et responsable de la collecte des dons interrogé par Le Soleil, précisant que 70 % des 5 900 donateurs ne sont pas musulmans.

Taha Gayyur et quatre autres représentants de Dawanet se sont rendus chez chaque famille pour leur donner leur chèque et des cadeaux pour les enfants. « Les familles des défunts et des blessés graves reçoivent 41 000 $ alors que celles des blessés légers ont droit à 10 000 $ », a-t-il précisé. Les familles des victimes ignoraient quel montant elles allaient recevoir, simplement qu’« elles savaient qu’on amassait de l’argent pour elles, (…) mais elles ont appris cette semaine le montant qui leur serait remis ».

« Ça fait du bien de savoir que dans les moments plus difficiles, on aura toujours de l’aide », affirme le fils d’un défunt. Avec l’argent, sa famille souhaite réaliser un projet que leur défunt père n’a pu réaliser de son vivant, à savoir acheter une maison.

Pour d’autres familles, les dons permettront de régler des factures, de se procurer du soutien psychologique et d’aider les enfants qui ont été très affectés par la tragédie. « La plupart de ces familles ont perdu celui qui mettait le pain sur la table, alors ces dons leur seront grandement utiles dans les prochains mois », explique l’imam torontois Daood Butt, qui accompagnait l’équipe de DawaNet. Celle-ci mène une deuxième campagne de financement afin de venir en aide aux 17 enfants qui ont perdu leur père lors de l’attentat du 29 janvier.

saphirnews.com
***


Un correspondant de la télévision turque fait sa demande en mariage devant la Kaaba.

C’était le vœu le plus cher de sa promise qui ne souffrait manifestement aucune discussion, sous peine qu’elle ne consente plus à l’épouser, Yusuf Akion, un correspondant de la Radio-télévision de Turquie en Arabie saoudite, a fait sa demande en mariage dans les règles de l’art, mais selon une tradition occidentale ancrée dans la chrétienté et tombée en désuétude.

Le genou posé à terre et tendant l’anneau de mariage présenté dans son écrin, le fils de l’ancien attaché de presse turc en poste dans le royaume saoudien a fini par satisfaire l’exigence de l’élue de son cœur, au terme de cinq années de tergiversation, dans la somptueuse enceinte sacrée de la Grande Mosquée de la Mecque, devant la Kaaba.

Pour immortaliser ce grand moment, entre deux éclats de rire, sa future épouse avait également émis le souhait que la scène soit filmée. Ses désirs étant des ordres, ce fut chose faite et il s’ensuivit un énorme buzz sur les réseaux sociaux arabes, dont la tonalité fut très critique envers les deux tourtereaux et leur reproduction d’une tradition qui n’a rien d’islamique, qui plus est en Terre sainte et à l’intérieur du Masjid al-Haram, la plus grande mosquée du monde et premier lieu saint de l’islam.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Canada : Québec : éconduit par sa voisine musulmane, il se venge en placardant des tracts islamophobes.

Quand un ressentiment islamophobe naît de la rancœur d’un sentiment amoureux déçu, cela aboutit à l’incroyable vengeance d’un Québécois de confession catholique contre sa voisine, une charmante Française musulmane, qui a eu le malheur de repousser ses avances.

L’histoire, en tout point stupéfiante, a pour cadre la Belle Province, plus précisément Charlesbourg, un des six arrondissements de la ville de Québec, et s’est déroulée cinq jours après l’attentat sanglant qui a endeuillé la Grande Mosquée locale fin janvier, alors même que les cœurs de la communauté musulmane étaient en berne et les esprits épouvantés par la tragédie.

C’est ce moment précis, empreint d’une vive émotion à l’échelle nationale, qu’a choisi le soupirant éconduit, Christian Lavoie, 35 ans, non pas pour soupirer d’amour sous les fenêtres de sa voisine de palier, mais plutôt pour imprimer des tracts islamophobes et les placarder sur sa porte.

Fait notable, sur ces tracts orduriers figuraient des phrases fielleuses extraites du site officiel de Marine Le Pen, la présidente du FN étant décidément une source d’inspiration intarissable pour les individus fanatisés et ayant soif de représailles, à l’instar de l’extrémiste de droite, le Canadien Alexandre Bissonnette, auteur du carnage dans le Centre culturel islamique de Québec.

Avant d’en arriver à cette extrémité, ce père de famille qui a la garde exclusive de sa petite fille de cinq ans, élevé dans une famille catholique très pieuse et pratiquante, comme le prouve la croix accrochée ostensiblement autour de son cou, s’était mis à harceler jour et nuit pendant cinq longs mois, d’octobre 2016 à février 2017, l’objet de sa folle passion, allant jusqu’à tambouriner sur les murs de son appartement avec une hargne décuplée.

Faisant profil bas devant ses juges, ce dangereux harceleur, dont l’amour violent a sombré dans l’implacable haine anti-musulmans, a plaidé coupable jeudi dernier. Se défendant de tout racisme et admettant, bien piteusement, que ses affiches étaient « très maladroites » dans le contexte actuel et que sa seule intention était de « faire suer » sa voisine, il a déclaré en guise de mea culpa : « Ce que j’ai fait, c’était très immature, très irréfléchi de ma part, mais on essaye de faire du sensationnel avec mon cas depuis les attentats à la mosquée ».

Lorsque le juge Garneau, après avoir remarqué sa croix, l’a interrogé sur le principe fondamental de la religion catholique, ce dernier a bredouillé une réponse, ce à quoi le magistrat lui a rétorqué de manière cinglante : « C’est « aimez-vous les uns, les autres ». Vous devriez réviser votre petit catéchisme ! ».

Evitant la peine d’un an de prison ferme qui avait été réclamée à son encontre, Christian Lavoie, dont le casier judiciaire était loin d’être vierge, a purgé 45 jours en détention provisoire. Il devra effectuer 100 heures de travaux communautaires au cours des six prochains mois et verser, au titre du dédommagement moral, 1500 $ à la plaignante, ainsi qu’au Centre culturel islamique de Québec.

Une fois à l’air libre, il sera contraint de mettre des kilomètres de distance entre lui et sa victime musulmane, et ne plus jamais l’approcher, ni la contacter.

L’islamophobie, déjà passablement attisée par les pyromanes de la paix sociale d’une rive à l’autre de l’Atlantique, n’avait certes pas besoin qu’un courtisan très pressant joue les Roméo revanchards et souffle à son tour sur les braises de la haine.

oumma.com
***

France : Attaque d’Orly : Ziyed Ben Belgacem était sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants.

’enquête progresse pour déterminer le profil exact de l’assaillant d’Orly. Ziyed Ben Belgacem était sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants au moment de l’attaque. Une révélation qui éclaire les circonstances de son passage à l’acte « violent » et « destructeur ».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Attaque d’Orly : Ziyed Ben Belgacem était sous… par CNEWS

oumma.com
***


Qu’est-ce qu’un imam « non controversé » ?

Régulièrement, les journalistes s’en prennent aux imams qui n’ont pas la même vision de l’Islam que celle qu’ils souhaitent, en utilisant notamment le qualificatif « imam controversé ». Adil Charkaoui, prédicateur et président du Collectif Québécois Contre l’Islamophobie, nous donne ici une définition très précise d’un imam qui ne déplairait pas aux médias ; un imam « non controversé ».

Qu’est-ce qu’un imam « non controversé »?

C’est un imam qui parle seulement du passé ou de l’avenir lointains.

C’est un imam dont les sermons et les prêches traitent du temps du Prophète (Salla Allahou alayhi wa sallam), de l’au-delà et -entre les deux- du bon comportement.

L’imam « non controversé » aborde le présent selon une perspective qui ne déplaît pas aux détenteurs du pouvoir, aux despotes, au Taghout…

Il incite les fidèles à tolérer l’injustice, à faire preuve de patience face aux agressions, à accepter l’occupation, à pardonner aux oppresseurs…

Un imam « non controversé », c’est ce qu’il ne faut pas être si tu es digne et honnête, si tu ne veux pas être un traître à ta oumma et surtout si tu veux aller au paradis.

Vivement controversé.

Adil Charkaoui.

desdomesetdesminarets.fr
***

Pays-Bas : pour la première fois, un bureau de vote dans une mosquée.

Mercredi dernier, les hollandais se sont mobilisés en masse pour les élections législatives. Une mobilisation qui a sans doute empêché la victoire de l’islamophobe et raciste Geert Wilders. Le chef du Parti de La Liberté qui avait promis en cas de victoire de fermer les mosquées, était annoncé en tête dans les intentions de vote. A noter que pour la première fois, les hollandais ont pu voter dans une mosquée de la petite ville de Biddinghuizen.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Un officier palestinien meurt dans les prisons égyptiennes
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah pour rapatrier deux corps de Palestiniens
.
Le Hamas condamne la position de Washington sur la situation des droits de l’homme en Palestine
.
Shin Bet : le calme en Cisjordanie est trompeur
.
Un jugement définitif interdit l’extradition d’Ahlam Tamimi aux autorités américaines
.
Regain de tensions dans le camp de Balata
.
Naplouse: Akram Rajoub accuse Dahlan de soutenir les insurgés de Balata
.
169 dunums volés par l’occupation à Qalqilya
.
Les agents de l’Autorité Palestinienne arrêtent un journaliste et un ex-détenu
.
Sondage: Deux tiers des sionistes veulent quitter Israël
.
Le prisonnier Fadi Al-Qissi entame une grève de la faim
.
Un budget colossal pour la judaïsation de Jérusalem
.
Report de la discussion sur l’annexion de la colonie Maale Adumim
.
Naplouse: Un policier palestinien tué dans un accrochage armé au camp de Balata
.
Ciblage des terres des citoyens palestiniens à l’est de Rafah
.
19 mères palestiniennes détenues dans les prisons sionistes
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Laisser un commentaire