MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 19 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 19 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Médecine prophétique : traiter les maux intestinaux et les plaies.

Dans l’optique de notre série de rappels sur la médecine prophétique, nous avons expliqué l’importance de traiter la douleur par le Saint Coran et les invocations rapportées par notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam). Nous nous intéressons aujourd’hui au traitement des maladies intestinales et des plaies par les médecines prophétique et populaire.

Traiter la diarrhée par les médecines prophétique et populaire.

La diarrhée est une maladie qui touche particulièrement les nouveaux-nés. Le premier des remèdes est de prolonger au maximum l’allaitement maternel qui est plein de bienfaits et qui s’avère être une protection contre la diarrhée.

Au delà de l’allaitement maternel, la diarrhée peut être traitée par la médecine prophétique avec le miel. Le saviez-vous ? Il est rapporté dans les Sahihaine d’après Abu Sa’id Al Khudri (qu’Allah l’agrée) qu’un homme est venu voir le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et lui dit que son frère avait mal au ventre, qu’il souffrait de diarrhée. Le prophète (‘alayhi salat wa salam) lui dit alors : « Donne lui du miel ». Il partit puis revint dire : « Je lui en ai donné, mais il n’a fait qu’aggraver sa diarrhée ». Il répéta cette scène à trois reprises et à chaque fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondait : « Donne lui du miel ». A la quatrième fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondit : « Ce qu’Allah a dit est vrai, c’est le ventre de ton frère qui ment ». On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

SobhanAllah, le traitement prophétique de la diarrhée se fait par le biais du miel. Si les résultats ne sont pas constatés dès la première prise, il faut persister dans la prise du miel jusqu’à ce que la guérison apparaisse. Dans la médecine populaire, cette maladie peut être traitée par l’eau de riz bouilli, la tisane de feuilles de vigne ou encore la tisane de menthe avec du miel et de l’huile de nigelle. Les traitements ne manquent pas face à cette maladie, qu’il s’agisse de la médecine prophétique ou traditionnelle al hamdouliLlah.

Traiter la constipation par les médecines prophétique et populaire.

Autre mal, même organe : les intestins. La constipation peut s’avérer très douloureuse pour celui qui en souffre, qu’il s’agisse d’enfants en bas âge ou d’adultes. Les causes de la maladie sont diverses et peuvent notamment être dues à l’alimentation, au manque de fibres.

Le traitement prophétique contre la constipation nous a été rapporté par Asma bint ‘Umays (qu’Allah l’agrée) à qui le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Avec quoi soignais-tu la constipation ? » – Avec des noix, répondit-elle. Le Prophète dit : « Ils sont très purgatifs ». Elle ajouta : et je me purge également avec le séné. Et le Prophète (‘alayhi salat wa salam) répondit : « Si un remède pouvait guérir la mort, ça aurait été le séné » (At Tirmidhy). Dans un autre hadith, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) conseille le séné et le cumin : « Je vous recommande le séné et le cumin. Ils comportement un remède pour toutes les maladies, sauf la mort » (Ibn Maja). Ainsi, le séné, les noix ou encore le cumin sont des remèdes contre cette maladie intestinale qu’est la constipation.

Au delà de ce traitement prophétique, la médecine populaire ou les remèdes de grand-mère comme on les appelle communément, prônent l’utilisation de l’huile d’olive. Il convient de prendre une tasse d’huile d’olive à jeun pour la personne touchée par la constipation. Le lait accompagné de miel est également conseillé dans ce cas, de même que la prise de fruit et légumes riches en fibres comme la pastèque, les raisins ou encore les mangues.

Traiter les plaies par les médecines prophétique et populaire.

Les plaies ont également leur traitement dans la tradition prophétique et la médecine populaire. Bien que la désinfection soit bien connue et pratiquée dans la médecine moderne, il est intéressant de se pencher sur la manière dont les plaies sont traitées dans les médecines prophétique et populaire.

Il est raconté dans les Sahihaine d’après Abu Hazim qui a entendu Sahl ibn Sa’d demander avec quoi le Prophète (‘alayhi salat wa salam) soigna sa plaie le jour de la bataille d’Uhud. « Fatima (qu’Allah l’agrée) lui lavait le sang de sa blessure tandis que Ali Ibn Talib lui versait de l’eau. Lorsque Fatima vit que l’eau ne faisait qu’augmenter le flot de sang, elle prit une natte, la brûla et lorsque celle-ci fut calcinée, elle l’appliqua sur la blessure et alors le sang s’arrêta de couler« . La cendre venue de la natte a pour objectif d’arrêter le sang et non de soigner la plaie en elle-même ou la cicatriser.

Dans la médecine populaire, les plaies peuvent être soignées et cicatrisées par le miel naturel appliqué sur la plaie une fois qu’elle ait été nettoyée. Le fait de laver la plaie avec de l’eau tiède mélangée à l’ail moulue fait également partie des remèdes populaires. Les petites plaies quant à elles peuvent être traitées avec de la graisse de baumier. Laver la plaie peut se faire avec des infusions de feuilles de framboisier ou encore des infusions de camomille. Tout cela et bien d’autres remèdes entrent dans la lignée des traitements populaires.

Quelle que soit la maladie qui nous touche, il est possible d’y répondre, d’apaiser la douleur et de guérir le mal par des traitements prophétiques ou traditionnels. Au delà de la médecine moderne dont les traitements sont bien connus, il nous faut prendre en considération le fait que d’autres remèdes, plus naturels et tout aussi efficaces (voire plus efficaces) existent et doivent être utilisés. Allah a créé avec chaque maladie son remède, à nous d’en user inchaAllah et d’en tirer tous les bénéfices possibles. Gardons à l’esprit chers frères et soeurs qu’utiliser la médecine prophétique nous permet également de perpétuer une Sunna, une action dont la récompense revêt une immense valeur.

Qu’Allah nous permette de guérir des maux qui nous atteignent. Qu’Il fasse que notre guide soit la Sunna et tout ce qu’elle enseigne.


AJIB.FR
***


La protection des animaux en Islam.

La miséricorde en Islam, s’étend à toutes les créatures, y compris les animaux. « Et Il a créé, pour vous, les bestiaux dont vous faites des vêtements chauds, dont vous retirez divers profits et dont vous mangez, aussi. Ils vous paraissent beaux quand vous les ramenez, le soir, de même que le matin, lorsque vous les menez au pâturage. Et ils portent vos fardeaux vers un pays que vous n’atteindriez [autrement] qu’avec peine. Vraiment, votre Seigneur est Compatissant et Miséricordieux. Et (Il a créé) les chevaux, les mulets et les ânes pour que vous les montiez, et aussi pour l’apparat. Et Il a créé (d’autres) choses que vous ne connaissez pas. » (Sourate 16 An-nahl Les Abeilles, Verset 5-8).

L’Islam exige que les animaux soient traités avec bonté, en les considérant comme égaux aux être humains. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit dans le Qur’an: « Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. » (Sourate 6 Al An’âm Les Bestiaux, Verset 38). Ainsi, l’homme doit lui épargner les lourds fardeaux qui rendraient sa peine trop difficile.

L’Islam interdit aussi formellement toute forme de cruauté envers les animaux. Passant à côté d’un chameau qui s’était affaissé sous le poids de sa charge, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit : « Craignez Allah vis-à-vis de ces bestiaux qui ne parlent pas, utilisez-les comme montures en prenant soin d’eux et mangez-les également en prenant soin d’eux. » [Ibn Khuzaïma (4/143), hadith n°2545].

De notre comportement à l’égard des animaux dépend notre accession au paradis ou à l’enfer. La bienfaisance envers les animaux est une règle primordiale pour le musulman qui souhaite entrer au Paradis. Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Un homme, qui cheminait sur une route et souffrait d’une soif ardente, trouva un puits. Il descendit dans ce puits et y but. Quand il remonta, il vit un chien tout haletant de soif qui mâchait la terre (humide). Cet animal, se dit l’homme, souffre de soif autant que j’en souffrais moi-même. Alors, descendant dans le puits, il remplit sa bottine d’eau et en abreuva le chien. Allah le récompensa pour son acte et lui pardonna ses fautes. –Ô Envoyé d’Allah, s’écrièrent les assistants, aurons-nous une récompense pour ce que nous ferons pour les animaux ? Il y a une récompense, répondit-il, pour le bien fait à tout être doué d’un cœur sensible. » [Hadith de Al-Boukhary d’après Abou Hourayra].

Au contraire, si l’homme se comporte de manière exécrable avec l’animal, un lourd châtiment l’attendra auprès d’Allah (soubhanou wa ta’ala). Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Une femme avait martyrisé une chatte en l’enfermant et la laissant mourir (de faim). À cause de cela, cette femme alla en Enfer, parce qu’elle ne l’avait ni nourrie, ni fait boire quand elle était enfermée et qu’elle ne l’avait pas laissée (non plus) manger des insectes de la terre. » [Al-Boukhary].

De plus, l’Islam impose de respecter le droits des animaux et leurs besoins physiologiques, comme pour toute autre communauté. Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) passant près d’un chameau très émacié, dit : « Craignez Dieu à propos de ces animaux qui ne peuvent s’exprimer. Si vous les montez, faites-le de façon convenable [en les mettant en forme pour qu’ils puissent le faire aisément] et si vous les mangez, faites-le de façon convenable [en les nourrissant convenablement pour leur assurer une bonne santé]. » [Abou Daoud].
Un animal ne doit jamais être battu ou torturé. Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est passé près d’un animal qu’on avait marqué au fer sur le front. Il dit : « Ne savez-vous pas que j’ai maudit celui qui marque son animal sur sa face ou qui le frappe sur sa face? ». [Abou Daoud, Sahih Mouslim].
Ainsi, l’Islam insiste sur la manière de sacrifier des bêtes pour qu’ils souffrent le moins possible.

D’autre part, l’homme a la responsabilité de la préservation de l’espèce animale. Les animaux jouent un rôle majeur dans la pérennisation de l’espèce humaine. « Vous avez certes dans les bestiaux, un sujet de méditation. Nous vous donnons à boire de ce qu’ils ont dans le ventre, et vous y trouvez également maintes utilités; et vous vous en nourrissez – Sur eux ainsi que sur des vaisseaux vous êtes transportés. » (Sourate 23 Al Mu’minum Les croyants Versets 21 et 22).
L’histoire de Noé (Nouh) (‘alayhi salam) au moment du déluge confirme cette position de l’Islam sur la protection des animaux. Allah lui ordonna de prendre avec lui une paire de chaque espèce. « Nous dîmes : Charge (dans l’arche) un couple de chaque espèce… » (Sourate 11 Hud Verset 40).

L’homme doit maintenir l’équilibre de l’utilisation des animaux et des plantes avec son rôle majeur de “gardien de la Terre”.


AJIB.FR
***


Baisser son regard et les bienfaits qui en découlent.

Le regard, un bienfait qu’Allah a accordé à certains de Ses serviteurs tandis que d’autres en ont été privés, qu’Allah les assiste. Or, ce bienfait constitue également une épreuve puisqu’il faut contrôler son regard et le préserver autant que possible. En effet, au-delà du privilège de pouvoir poser un regard sur la Création d’Allah, ce même regard peut s’avérer être une preuve contre nous au Jour du Jugement.

Baisser son regard pour préserver sa chasteté.

Le fait de baisser le regard représente pour chaque musulman une obligation. Cette obligation a fait l’objet d’une révélation divine puisqu’Allah a dit : {Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté.} (Sourate 24 : Verset 30). Cet ordre a également été donné aux musulmanes en ces termes : {Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté} (Sourate 24 : Verset 31). L’obligation de baisser le regard a été jointe à la préservation de la chasteté. Cela démontre l’influence du regard dans la préservation de la chasteté des croyants et des croyantes. Baisser son regard constitue donc un commandement d’Allah qu’il nous faut appliquer pour notre bien dans les vies éphémère et éternelle.

Comme chaque ordre émanant de notre Créateur, le fait de baisser le regard contient des sagesses et des bienfaits que l’on ne peut saisir. Allah a révélé : {C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font}. (Sourate 24 : Verset 30). Baisser le regard est « plus pur » pour nous car cela nous éloigne en effet du péché et du blâmable. Les tentations sont bien nombreuses, particulièrement dans les pays non musulmans. Il revient donc à nous, en tant que croyants, de nous soumettre à l’ordre d’Allah et à Son Commandement. C’est ainsi qu’Ibn al Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a écrit : » le fait de baisser le regard […] c’est respecter le commandement d’Allah qui est le but ultime du bonheur du serviteur dans sa vie et sa destination future« .

Baisser le regard participe donc pleinement à la préservation de la chasteté. De même, cela est plus pur pour nous et nous permet d’atteindre le bonheur. En effet, en obéissant à Allah, nous accédons de ce fait à la plénitude puisque la soumission à notre Créateur nous mène à fortifier notre lien avec Lui ainsi que notre Amour pour Lui.

Baisser son regard : des bienfaits qui en découlent.

Que de bienfaits découlent du fait de baisser le regard. Parmi ces derniers, nous pouvons citer le fait que cela nous éloigne de Shaytane et de ses insufflations. En effet, les tentations sont nombreuses et l’ennemi des croyants se démène afin de leur embellir le péché dans le but de causer leur perte. Or, le fait de baisser son regard permet de vaincre Shaytane et ses insufflations. C’est en ce sens qu’Ibn al Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a affirmé que baisser le regard « empêche le Démon de pénétrer dans le cœur car il entre par le regard dans le cœur plus vite que l’air dans un espace vide ». Nous éloigner du Shaytane, n’est-ce pas ce à quoi Allah nous a enjoints ? {Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes !} (Sourate 18 : Verset 50).

Au delà de cela, le fait de baisser son regard permet de préserver notre cœur de la turpitude et de la perversion. En effet, Ibn al Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a expliqué : « Il y a un lien entre l’œil et le cœur impliquant que la préoccupation de l’un entraîne l’autre qui est sain si l’autre est sain ou corrompu si l’autre est corrompu. Si le cœur est corrompu, le regard sera corrompu et si le regard est corrompu, le cœur sera corrompu ». Quel cœur avons-nous ou plutôt quel cœur souhaitons-nous avoir en tant que serviteur d’Allah ? Evidemment, un cœur sain et dénué de toute turpitude ! Un des moyens pour y parvenir est donc de baisser notre regard. En préservant notre regard de l’illicite, nous protégeons notre cœur de la corruption car un regard sain va de pair avec un cœur sain.

Enfin, baisser le regard contribue non seulement à éloigner notre cœur de la turpitude mais également à lui procurer équilibre, force et lumière. C’est en ce sens qu’Ibn al Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a écrit que baisser le regard « fortifie le cœur et le réjouit tandis que le libre regard l’affaiblit et l’attriste, [lui] procure une lumière tandis que le libre regard lui procure obscurité [et lui] procure fermeté, courage et force ». Combien d’entre nous souhaiteraient de telles qualités et de telles vertus pour leur cœur ? Nous savons à présent qu’il est possible de bénéficier de ces mérites par le biais de la préservation du regard. Baisser son regard constitue donc un moyen d’atteindre le bonheur et l’apaisement du cœur, de même qu’il permet de s’éloigner de Shaytane le lapidé. Avec tous ces bienfaits exposés et bien d’autres encore, nous devrions nous appliquer à baisser notre regard, notamment à l’approche de l’été qui, en France, est synonyme de nudité.

Gardons également à l’esprit que nous devrons répondre de nos actes lorsque nous serons rappelés devant notre Créateur. Cela inclut donc ce sur quoi notre regard s’est volontairement posé. {Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu’ils avaient accompli}. (Sourate 36 : Verset 65). La nature d’Allah est si belle et si parfaite : contemplons-la, cela est bien plus sain, d’autant plus que cela nous permettra de méditer sur la création de notre Seigneur.

Qu’Allah nous éloigne des tentations et nous aide à baisser notre regard. Qu’Il nous accorde Son Pardon et qu’Il nous comble de toutes parts.

AJIB.FR
***


Belgique : vers une interdiction des financements étrangers pour les mosquées ?

Le Mouvement Réformateur (MR), membre de la coalition au pouvoir en Belgique, souhaite interdire le financement étranger des cultes. Le groupe a transmis sa proposition à la commission d’enquête parlementaire sur les attentats terroristes. Les députés belges ont auditionné, mercredi 15 mars, Jamal Saleh Momenah, directeur du Centre Islamique et culturel de Belgique (CICB). Il est notamment responsable de la Grande Mosquée du Cinquantenaire, très en vue à Bruxelles. Le CICB reçoit ses financements de la Ligue islamique mondiale, elle-même financée par l’Arabie Saoudite.

Pour Denis Ducarme, à la tête du MR, « on ne mettra pas un terme aux tendances radicales que l’on observe sans prendre les dispositions nécessaires en termes de financement. On ne pourra pas construire un islam de Belgique tant qu’il y aura un financement étranger et donc des influences étrangères ».

Fin 2015, une note de la Sûreté de l’Etat affirme que « les cours et prêches donnés par la Grande Mosquée promeuvent intrinsèquement le rejet de tous ceux qui ne sont pas salafistes et peut donc mener à un degré supérieur de radicalisation, voire à une radicalisation violente ». Les services de renseignement n’ont toutefois pas pu établir de lien formel entre cette mosquée et les attentats de Paris et Bruxelles.

saphirnews.com
***


Hajj 2017 : le retour des pèlerins d’Iran acté.

Entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, les nerfs sont moins tendus. « Le ministère saoudien du Hajj et l’organisation iranienne du Hajj ont établi toutes les procédures pour assurer la participation des pèlerins iraniens au Hajj de (l’année de l’hégire) 1438 », a fait savoir, vendredi 17 mars, l’agence de presse officielle saoudienne.

Les fidèles iraniens seront ainsi autorisés à prendre part au prochain pèlerinage prévu fin août.

En 2015, une bousculade dramatique avait coûté la vie à plus de 460 Iraniens. A la suite de cet incident, les relations diplomatiques entre les deux pays se sont crispées, allant même jusqu’aux injures publiques.

L’exécution dans le royaume d’un dignitaire religieux chiite a aussi causé le saccage de l’ambassade saoudienne à Téhéran et la rupture complète des échanges diplomatiques, économiques et commerciaux. Les vols entre les deux pays ont été suspendus et la délivrance de visas compliquées. Résultat, en 2016, les Iraniens n’ont pas pu participer au Hajj, alors qu’ils étaient 60 000 l’année précédente.

En février, à l’invitation de l’Etat saoudien, une délégation iranienne s’est rendue à Jeddah, dans l’ouest de l’Arabie Saoudite pour discuter des conditions d’un retour des pèlerins iraniens. Leur présence est désormais acté.

saphirnews.com
***


France : Paris : deux personnes égorgées, la piste d’un drame familial privilégiée .

Un homme a égorgé avec un couteau deux personnes qui sont, selon les premiers éléments de l’affaire, son père et son frère. L’épouvantable scène s’est déroulée dans la cour d’un immeuble du 11e arrondissement de Paris, rue de Montreuil.

Selon RTL, le Samu s’est rendu sur place mais les deux hommes sont morts des suites de leurs blessures. L’assassin aurait été interpellé « prostré dans le parking de l’immeuble ». Les motivations de l’assaillant restent inconnues.

Plusieurs médias ont cité des témoins affirmant que l’homme aurait crié « Allah Akbar » au moment des faits mais, si un tel cri est confirmé, l’acte n’est pas pour autant forcément lié à « l’islam radical ». La piste privilégiée de la police est, à ce stade, le double homicide intrafamilial. La police judiciaire de Paris va se saisir de l’enquête.

saphirnews.com
***


France : Benoît Hamon propose un numéro vert pour les atteintes à la laïcité .

Accusé dans son propre camp d’être trop complaisant s’agissant des questions de laïcité, Benoît Hamon souhaite offrir des gages en matière de laïcité.

Interrogé sur la question du port du voile, le candidat à l’élection présidentielle a annoncé sur RTL vendredi 17 mars, qu’il « propose de créer un numéro vert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, pour toute forme d’atteinte à la laïcité, là où on juge que notre vie est perturbée, percutée par des comportements d’un certain nombre de personnes qui veulent nous imposer un dogme ». L’élu PS souligne que ce numéro gratuit devrait permettre de « trouver une protection de l’Etat ».

Benoît Hamon précise qu’il n’est pas pour une interdiction du foulard partout : « Moi, je ne serai pas de ceux qui, derrière le discours que l’on tient derrière le foulard, finalement, ont comme objectif, ou ils doivent l’assumer, d’interdire le foulard dans l’espace public. Mais alors qu’ils aillent au bout (…) A ce moment, on interdit tout signe religieux dans l’espace public et on remet en cause de facto la loi de 1905 qui le permet. » Ce que Marine Le Pen propose tout bonnement dans son programme.

saphirnews.com
***


Syrie : une frappe américaine détruit une mosquée, 46 morts.

Le bilan humain est lourd. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), au moins 46 personnes ont été tuées jeudi 16 mars dans une mosquée du village d’Al-Jineh, dans la province d’Alep, démolie des suites d’une frappe aérienne.

Des membres de l’ONG Syria Charity, contactée par la rédaction, ont évoqué un carnage qui s’est produit après la prière du soir (icha). Une caméra de la chaîne syrienne Alep TV a filmé les secours, appelés sur place pour tenter de retrouver des fidèles sous les décombres.

Les militaires américains ont reconnu avoir effectué une frappe dans le nord de la Syrie, tout en niant avoir délibérément visé le lieu de culte.

Selon le Commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom) cité par l’AFP, « les forces américaines (ont) effectué une frappe aérienne sur un rassemblement d’Al-Qaïda en Syrie, le 16 mars, dans la province d’Idlib, tuant plusieurs terroristes », avant de reconnaître que la location précise de cette frappe est la même que celle qui a touché la mosquée.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Choc : Pour le prince héritier adjoint saoudien, Donald Trump est un « véritable ami des musulmans »…

Le violent blizzard qui a balayé la côte est des Etats-Unis, la recouvrant d’un blanc manteau et paralysant une grande partie de ses transports, n’a nullement refroidi le désir du prince héritier adjoint de l’Arabie saoudite, l’influent Mohammed bin Salman, de franchir le perron de la Maison Blanche pour saluer chaleureusement son nouveau locataire.

C’est dire si les relations américano-saoudiennes sont au beau fixe pour réussir à braver la pire tempête de neige de l’hiver qui soufflait, mardi, aux portes de Washington !

Le courant passe si bien entre le vice-Premier ministre saoudien et le 45ème président de la première puissance mondiale, ce sinistre artisan du décret anti-immigration et de l’islamophobie institutionnalisée, que le premier considère le second comme un « véritable ami des musulmans »…

Il faut être atteint d’un haut degré de cécité politique pour voir dans le plus vil populiste que l’Amérique ait jamais connu, un ami des musulmans qu’il s’acharne à refouler aux frontières sans état d’âme, après les avoir voués aux gémonies à longueur de meetings enfiévrés.

Mais dans le concert assourdissant de l’hypocrisie internationale et quand, de surcroît, des projets économiques potentiels d’une valeur de 200 milliards de dollars sont en jeu, on peut tout entendre de part et d’autre, en l’occurrence de la monarchie saoudienne, même un chant de louanges sonnant faux et heurtant terriblement les oreilles…

Hissé sur un piédestal et couvert de fleurs par son hôte de marque saoudien qui a qualifié leur rencontre de « tournant historique », Donald Trump a fanfaronné devant les médias qui immortalisaient l’instant dans le Bureau ovale, allant même jusqu’à plaisanter avec Mohammed bin Salman, tout sourire, entre deux crépitements de flashes, sur ces journalistes/photographes qu’il adore détester.

oumma.com
***


Pour la première fois, une agence de l’ONU qualifie Israël de « régime d’apartheid ».

Pour la première fois, une agence des Nations-Unies accuse Israël d’imposer au peuple palestinien un « régime d’apartheid » fondé sur la discrimination raciale.

Le rapport, publié par la Commission économique et sociale des Nations-Unies pour l’Asie Occidentale (ESCWA) est le premier du genre à conclure « clairement et franchement qu’Israël est un Etat raciste qui a mis en place un système d’apartheid pour persécuter le peuple palestinien », selon le secrétaire général de cet organisme, Rima Khalaf, cité par l’agence Reuters.

Le document, rendu public à Beyrouth (Liban) où siège cette commission des Nations-Unies, souligne qu’une « stratégie de fragmentation du peuple palestinien » constitue le moyen numéro 1 utilisé par Israël pour imposer son apartheid.

De fait, poursuivent les auteurs, les Palestiniens sont aujourd’hui divisés en quatre entités subissant une oppression et une législation distinctes.

Les quatre groupes constitutifs du peuple palestinien sont les Palestiniens citoyens d’Israël, ceux de Jérusalem-Est ; ceux de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, et enfin réfugiés et exilés hors de Palestine.

Ont participé à la rédaction du document le Dr Richard Falk, ancien enquêteur des Nations-Unies pour les droits de l’homme dans les territoires palestiniens, ainsi que l’universitaire étatsunienne Virginia Tilley.

Sans surprise, à New York, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU a « courageusement » dit qu’il n’avait pas lu le rapport, tandis qu’à Jérusalem, le ministère des Affaires étrangères ressortait son couplet habituel sur « l’antisémitisme » de toute voix critiquant la politique israélienne.

oumma.com
***

Syrie: des avions israéliens attaqués par des missiles sol-air russe.

Quelques missiles sol-air ont été tirés depuis le territoire syrien visant des chasseurs israéliens.

Des avions israéliens ont été attaqués par des missiles sol-air après avoir effectué des frappes sur plusieurs cibles se trouvant sur le territoire syrien, a annoncé le service de presse de l’armée israélienne dans un communiqué.

« Dans la nuit du 17 mars, les chasseurs israéliens ont frappé plusieurs cibles en Syrie. Après avoir accompli leur mission, ils ont été attaqués par des missiles sol-air tirés depuis la Syrie. Les forces de la DCA ont intercepté un de ces missiles », indique le communiqué.

« À aucune étape la sécurité des citoyens et des avions israéliens n’a été menacée », ajoute le communiqué.

Les médias locaux faisaient état, dans la nuit du 17 mars, de sons de sirènes d’alerte aérienne et d’explosions qui étaient entendus près des frontières est d’Israël, notamment dans la plaine du fleuve Jourdan.

« Je peux vous dire que les sirènes ont été provoquées par cet incident », a précisé à l’agence Sputnik une porte-parole de l’armée israélienne.

Le mois dernier, les médias ont annoncé que des chasseurs israéliens avaient fait une frappe visant l’armée gouvernementale syrienne à l’ouest de Damas, près de la frontière avec le Liban.

Par ailleurs, Israël a également bombardé un aéroport militaire situé à proximité de Damas. Un officiel syrien a dit affirmé à Sputnik que c’était fait « pour encourager et soutenir les djihadistes ». Damas a promis de riposter.

La guerre civile en Syrie dure depuis six ans, l’armée syrienne combattant plusieurs groupes djihadistes dont le Front al-Nosra et Daech.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Un ex-prisonnier palestinien enlevé par les forces israéliennes d’Hébron
.
Les forces israéliennes prennent d’assaut Ramallah et al-Bireh
.
Trois colons blessés après avoir pénétré dans le camp de Qalandiya
.
Les Palestiniens protestent contre le marathon de Jérusalem
.
Le député Ghattas accepte de purger 2 ans de prison et quitter la Knesset
.
Libération du journaliste Adib al-Atrash d’Hébron
.
Liebermann décide d’interdire le Fonds National Palestinien
.
L’ambassadeur des Etats-Unis donne à Abbas une liste de 9 demandes pour la reprise des négociations
.
Des colons agressent un chauffeur palestinien au sud de Jérusalem
.
Gaza: les frappes aériennes d’Israël ont endommagé trois lignes électriques
.
Netanyahu devrait rencontrer l’émissaire de Trump jeudi
.
Israël a établi un régime d’apartheid contre les Palestiniens
.
Les colons attaquent une école au sud de Naplouse
.
35 colons, dirigés par le radical Feiglin, profanent Al-Aqsa
.
Appel à une réaction ferme contre la demande d’extradition des Etats-Unis contre Tamimi
.
Avocat jordanien : Une décision du tribunal refusant de remettre al-Tamimi à l’état américain
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Laisser un commentaire