MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 23 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 23 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Belgique : le coup de gueule du cinéaste Mourad Boucif contre la loi autorisant l’expulsion de personnes étrangères en séjour légal.

Inquiet et scandalisé à la fois, le cinéaste belge Mourad Boucif, dont l’œuvre filmique tout entière est dédiée à la mémoire des grands oubliés du cataclysme que fut la Seconde Guerre mondiale – les valeureux soldats Africains et Asiatiques issus des colonies françaises, morts au champ d’honneur en luttant contre la barbarie nazie – clame aujourd’hui son indignation devant l’arbitraire de la loi passée comme une lettre à la poste chez lui, en Belgique, le 9 février dernier, autorisant désormais l’expulsion de personnes étrangères en séjour légal.

Une fois n’est pas coutume, le réalisateur engagé des « Hommes d’Argile » et de « La couleur du sacrifice », deux fresques magistrales sur la condition humaine, n’est pas passé derrière la caméra pour extérioriser sa colère, mais a pris sa plume pour pousser un coup de gueule contre les deux artisans de cette nouvelle législation éminemment discriminatoire et répressive, qui porte en elle les germes de la division et de la haine : le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, et le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la migration, Théo Franken.

Voici donc la lettre ouverte, en date du 17 février, signée Mourad Boucif, un citoyen belge né en Algérie, de parents marocains, profondément choqué et blessé, dans laquelle il dénonce avec force une dérive alarmante. Et qui mieux que lui pouvait rafraîchir la mémoire chancelante de deux ministres portant les couleurs nationalistes, celles du parti N-VA (la nouvelle Alliance flamande) ?

« Messieurs, je suis sidéré d’apprendre à travers la presse le projet de loi que vous avez fait passer au Parlement.

Sachez, Messieurs, que mon père comme des milliers d’immigrés est venu reconstruire nos plus grandes villes en Europe et en Belgique, dont Anvers qui vous est si chère.

Sachez, Messieurs, que plusieurs de mes aïeux ont dû « cracher leurs poumons », rongés par la silicose, parce qu’ils devaient descendre dans toutes les mines de notre pays.

Sachez, Messieurs, que mes aïeux ont été arrachés à leurs campagnes et montagnes les plus reculées, parce qu’il fallait des hommes forts ou plutôt des adolescents qui, pour la plupart enrôlés de force, ont dû affronter des températures passant de plus 40° à – 18°. Ces jeunes gamins issus des colonies françaises se sont retrouvés sur différents fronts qui ne les concernaient pas. Sans oublier tous ceux provenant des autres colonies.

Nombre d’entre eux ont laissé leur vie dans une guerre que de nombreux Belges et Européens refusaient de faire et qui n’aurait pu être gagnée sans l’apport de ces hommes venus d’ailleurs.

Sachez ensuite que lors de la libération, on ne pouvait concevoir que des hommes venus d’Afrique, d’Asie, des îles du Pacifique puissent venir nous sauver. Mes aïeux ont ainsi été contraints de remettre leur uniforme, leur manteau encore taché de sang à des hommes n’ayant pas combattu, voire à certains ayant été des collaborateurs de l’occupant nazi.

Sachez, Messieurs, que nos frères congolais attendent jusqu’à aujourd’hui une reconnaissance des crimes coloniaux commis au nom de la Belgique tandis que le sang de leurs ancêtres ruisselle encore dans les entrailles, voire dans les viscères des fondations de nos bâtisses institutionnelles belges.

Aujourd’hui, à lire votre loi, j’en déduis que dorénavant tous les descendants de ces hommes et de ces femmes qui ont marqué notre histoire et fait la Belgique seront indéniablement suspects.

À lire votre loi, je constate que vous avez poussé le cynisme jusqu’à autoriser des fonctionnaires de l’Office des Etrangers à expulser sans aucun jugement, sans aucune condamnation décidée par un Tribunal, suite à de simples troubles à l’ordre public.

Au nom de quoi un fonctionnaire pourrait-il disposer d’un tel pouvoir décisionnel aux conséquences aussi importantes dans la vie des gens ?

Doit-on rappeler qu’aux yeux de l’Office des Etrangers ont été considérés comme troubles à l’ordre public : le travail au noir, la participation à des manifestations, l’ivresse sur la voie publique, le tapage nocturne…

Nous sommes très loin des justifications officielles avancées derrière cette loi, telles que contrer le grand banditisme et le terrorisme.

Sachez, Messieurs, qu’une grande partie de ces personnes que vous visez par cette loi ne connaissent pas ces pays que vous souhaitez leur imposer comme « patrie ».

Nombre d’entre eux sont nés ici et apportent leur modeste contribution à cette Belgique qui aujourd’hui leur tourne le dos, voire les renie…

Ce projet de loi est axé sur la discrimination, le racisme, le rejet de l’Autre…

J’ai ainsi le pressentiment que je serai concerné par la prochaine étape: celle qui concernera les « citoyens belges d’ascendance étrangère ». En tant qu’artiste répondant aux « critères de sélection », en tant qu’intellectuel qui critique, qui refuse ces lois, je serai vite expulsé pour un quelconque « trouble à l’ordre public ».

Il est donc probable que ce soit l’une des dernières fois que j’écris depuis le sol belge.

À présent l’on peut commettre les pires crimes financiers sur le territoire et l’on ne sera jamais expulsé… Mais s’il y a un « crime » qui semble être le plus condamnable à vos yeux, c’est celui de faire partie de ces personnes qui contribuent à faire tourner l’économie et qui enrichissent notre patrimoine culturel, ce qui fait la spécificité, la beauté et la force de notre Belgique qui nous est tous si chère.

En ces temps difficiles où la rencontre interculturelle, la cohésion sociale sont perturbées, voire menacées, il serait plus honorable de s’attaquer à ces propos haineux et à ces dérives racistes entretenues par certains élus, intellectuels, journalistes…

Il serait plus juste d’afficher davantage de fermeté vis-à-vis de ces actes xénophobes inacceptables commis par des responsables de nos institutions et de la société civile.

J’aurais ainsi souhaité vous retrouver dans la rue lorsque Naithy, un adolescent de 16 ans, s’est fait violemment poignarder par un chauffeur de bus raciste et contre lequel la victime n’a pu porter plainte qu’après trois tentatives et sous la pression d’une incroyable mobilisation de plus de 200 personnes devant un Commissariat de Bruxelles.

Ces actes ignobles sont malheureusement très nombreux et si ces derniers sont en hausse, c’est parce que leurs auteurs savent qu’ils pourront les commettre le plus souvent en toute impunité.

Sachez, Messieurs, que je suis profondément blessé par toutes ces lois qui nous privent de plus en plus de nos libertés, ces lois qui encouragent la division, ces lois qui discriminent et qui attisent la haine. Vous stigmatisez de nombreux habitants et vous les réduisez à des sous-catégories dont les droits ne sont plus du tout garantis.

Je dois vous avouer que je me sens aujourd’hui réellement menacé et je crains tôt ou tard d’être expulsé… »

Mourad Boucif.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : A l’heure du Macronisme, du Lepénisme et du Fillonisme….

Et si l’image qui illustre le mieux notre civilisation n’était que ce contraste visuel entre Nous, automobilistes occidentaux bien assis dans notre voiture haut de gamme, et ces syriens ou ces Roms tentant délibérément d’attirer notre attention ou de laver notre pare-brise pour quelques malheureuses pièces?
Toutes ces Lumières philosophiques et technologiques, tout ce progrès pour en arriver là? Le must du must? Cette barrière de verre, l’un dans son habitacle confortable et l’autre supportant les morsures du froid.

L’automobiliste agacé ne dédaignant même pas jeter un regard en direction de ce loqueteux, ce crasseux, le teint basané, qui rappelle toute la misère du monde; et de répéter du haut de son piédestal intérieur cuir: « ils n’ont qu’à aller ailleurs ! » ou « ils ne peuvent pas travailler comme tout le monde ! » ou « il aurait dû soutenir Bashar El-Assad, il a trahi son pays » en lui jetant quelques jets de lave-glace à la manière d’un lion qui marque son territoire, pour lui dire recule pouilleux. Et lui, le pauvre Rom ou le pauvre syrien, (non, j’entends déjà de la part des cyniques : « ils méritent ce qu’ils méritent ») qui rêvait du pays des droits de l’Homme, d’un peu de compassion. Oh ! Il y a la fondation de l’Abbé Pierre, la Croix Rouge, le Secours Catholique, le Secours islamique, etc.

Mais ce que l’immigré économique ou l’exilé politique oublie, c’est que cet Eldorado où beaucoup croient que l’on se fait de l’argent facile à la pelle juste en se baissant dans la rue, à l’image de ces traders et financiers dans le film Inside Job avec Matt Damon ou Le loup de Wall Street avec Di Caprio, c’est que les inégalités sont de plus en plus criantes, et qu’on est dans le culte du fric, même s’il est acquis de façon malhonnête. Le loup de Wall Street ou les escrocs sont vus comme des héros ! L’inversion des valeurs annonçait Nietzsche.

Et cela va des politiciens qui dévoilent dans un séquençage ou un timing surprenant, pour ne pas dire théorie du complot selon d’autres, soit les faiblesses charnelles de leurs adversaires (affaire DSK) soit l’arrogance et la mégalomanie de raïs prétentieux (Khadafi), soit les emplois fictifs (affaire Fillon, affaire Marine Le Pen), jusqu’au plus petit trafiquant, et que le modèle mafieux s’est érigé en système. En effet, du blanchiment d’argent à travers les chichas, les snacks et les boîtes de nuits des petits dealers reconvertis en commerçants payant le RSI et les douanes, au grand mécontentement des hérauts du Grand Remplacement, jusqu’aux grands patrons qui détournent des millions pour frauder le FISC via des cabinets d’avocats payés rubis sur ongle pour jongler avec les failles du système, pendant que d’autres promettent plus de place en prison et plus de Police (Macron). Quel programme !

Non, revenons à notre Rom qui esquisse un sourire et marque un cœur de sa raclette sur le pare-brise teinté du gros 4×4. Ou encore le petit syrien avec son carton écrit en arabe et sa mère portant le foulard. Encore une ! Décidemment ils sont de partout ces musulmans ! Qu’est-ce qu’il est long ce feu rouge! Une éternité. Voilà le Rom ou le syrien qui passe comme un fantôme. Personne ne fait attention à lui. Il n’existe pas. Oui, comme quand la caisse se met à sonner dans l’hypermarché et que la caissière nous regarde embarrassée. Zut ma carte bleue ne marche plus! Et nos cœurs sont-ils en plastiques avec un petit logo VISA ou Gold ou American Express? Wouah la classe! Bof, ils nous ont insensibilisé nos cœurs, tu crois quoi?

Consomme et tais-toi ! Après la loi El-Khomry ou Macron viendra l’aire des gosses multinationales, et les salariés seront les nouveaux Germinal : Zut ! On y est déjà, les PME écrasées par le RSI et les charges, pas étonnant qu’ils fassent tous du black.
Quoi? Je suis un faible parce que j’éprouve de la compassion pour ces syriens et ces Roms? Peut-être bien. Attention je vais finir au Goulag via une fiche S…. Le roman 1984 cartonne aux USA depuis l’élection de Trump. Pas étonnant.
Zut encore ce Rom, mais qu’est-ce qu’il veut à la fin? Notre mauvaise conscience? On en a une? Moi, en tous les cas, je suis mal à l’aise. Suis-je le seul? Et si c’était moi ce pauvre gars qui a subi des bombardements, qui a tout perdu au nom de la lutte contre le terrorisme, pris en étau par Daesh, pas les russes, par Bachar el Assad et par les alliés occidentaux? Ouh ! ça en fait du monde !
Mais pourquoi pauvre gars d’ailleurs? Le soir ils retournent parmi les siens et ils rigolent à la belle étoile à chanter du Kenji Girac ou du Assala Nasri ? Libres, pauvres, fiers, dignes, sachant qui ils sont et pourquoi ils se battent : pour leur dignité. Nous on est « Des gens sans dents » comme disait l’autre président normal : peut-être a-t-il raison ? Surtout après toutes ces affaires et toutes ces révélations de fraude… Souvenons-nous que la troisième République est tombée suite aux collusions et aux affaires de corruption entre le politique et les milieux mafieux. Non je m’égare.
Et l’automobiliste? Il rentre chez lui, lit son courrier, ses factures, ses PV en râlant, regarde du TF1, on lui chante les louanges de l’ultralibéralisme et du modèle allemand avec des pauvres qui travaillent pour 400 Euros. En Italie, en Espagne et en Grèce ce n’est pas mieux. Il aime son matériel TV de qualité HD, son ordinateur dernier cri et sa console de jeux vidéo. Pour peu que sa copine ou sa femme ressemble à Kim Kardashian, l’extase ! Le pied! Il mange ce qu’il veut, suffit de mettre au micro-onde son plat surgelé, et regarde ce qu’il veut comme film pour s’évader, et les amis virtuels sur Facebook Tweeter Sbnapchat n’en parlons même pas. Hum, le summum de la civilisation!

Pendant ce temps ils nous parlent de la guerre, Daesh, le terrorisme, la mondialisation, l’Europe? Tant que le prix du pétrole ne monte pas à la pompe. De toute façon Marine Le Pen Philippot Camus Zemmour, sont là pour nous rassurer : Au nom du peuple pour une France apaisée contre le Grand Remplacement.

Macron ou Fillon, je me marre aussi. L’un, ancien trader de Rothschild ni gauche ni droite, l’autre en bon catho transparent et ancien ministre de Sarko (ce dernier pas si transparent que ça). Ils sont tous pareils ? Des corrompus ? Pas tous. Mais qu’est-ce qu’on peut y faire? Les banques et les multinationales? Il faut les aider les pauvres, ce sont elles qui soutiennent l’économie, jusqu’à la décision au Conseil Régional de ma ville pour la construction du tramway. Et les PME du centre-ville peuvent bien mourir. Vive Bolloré, Bouygues, LVMH, Dassault, Auchan, etcétéra ! Vive le retour des privilèges ! Louis XVI est tombé pour rien? Le monothéisme du marché a supplanté la monarchie catholique… La République ? La démocratie ? Heureusement que les sondages ne sont pas parole d’Evangile et les journalistes les nouveaux évêques. Quoique.

Et pendant ce temps le monde peut bien crever? Ah! Mon bain moussant. Et au diable Rousseau avec son éloge de la pitié? Certains diront que c’était un sentimental, un faible. Et bien moi aussi je suis de ceux là, qui ne peux m’empêcher de donner une pièce et de pleurer intérieurement des conséquences du drame syrien et de la misère roumaine.

Quoique l’Europe de l’Est attire la délocalisation d’entreprises (dernièrement Whirlpool, même si celle-là a fait des bénéfices monstrueux à Amiens et a laissé sur la paille des milliers de français).

Clic pour voir la Source de l’article

***


Femme de Mugabe: même mort, mon mari serait réélu président.

La femme du leader zimbabwéen Robert Mugabe, qui à 92 ans dirige le pays depuis 1980, estime que les Zimbabwéens seraient prêts à voter pour la dépouille sans vie de son mari.

La femme du président zimbabwéen Robert Mugabe, Grace Mugabe, a déclaré que son mari était si populaire que le peuple zimbabwéen voterait pour lui même après sa mort. Elle a fait cette déclaration lors d’un congrès du parti au pouvoir, l’Union nationale africaine du Zimbabwe — Front patriotique.

Le parti au pouvoir a soumis la candidature de Robert Mugabe, 92 ans, à la présidentielle zimbabwéenne qui se tiendra l’année prochaine. Selon les derniers amendements constitutionnels, le mandat du président est limité à deux quinquennats depuis 2013. Si Mugabe est élu président en 2018, ce sera son dernier mandat.

La femme du président a également souligné que les partisans de Mugabe qui l’accompagnaient pendant la guerre du Bush de Rhodésie du Sud (ancien nom du Zimbabwe) étaient également trop vieux pour occuper ce poste.

En septembre dernier, des rumeurs selon lesquelles Robert Mugabe serait mort ont circulé dans la presse et sur Internet. Elles sont apparues après que le président zimbabwéen a quitté un sommet africain et s’est rendu aux Émirats arabes unis afin de subir un examen médical.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
L’Ocupation s’emprare des terres à Jérusalem pour la création d’un parc
.
Colonisation: construction de logements en faveur d’un nouveau collège à l’ouest de Salfit
.
Le gouvernement israélien participe au processus de fraude pour le vol des terres palestiniennes
.
2 000 permis des commerçants de Gaza annulés depuis 2016
.
Le nouvel ambassadeur des États-Unis offre un don pour la colonisation en Cisjordanie
.
9 Palestiniens arrêtés dans des raids israéliens en Cisjordanie
.
3 443 réfugiés palestiniens tués en Syrie depuis le début de la révolution
.
Jénine: Punitions collectives israéliennes sur le village de Zabouba
.
Vallée du Jourdain: les colons harcèlent les habitants
.
Un palestinien arrêté à l’est de Gaza
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah et permet aux passagers d’entrer à Gaza
.
L’autorité de Pétrole accusée de procrastination dans l’introduction du carburant
.
La Fédération parlementaire arabe: L’occupation défie les lois internationales
.
Série d’événements populaires en soutien à Al-Qiq
.
43 palestiniens interdits de voyager la semaine dernière
.
Démolition d’une maison jérusalémite à Silwan
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire