MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 20 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Jolie poème d’un enfant à sa maman disparue.

J’ai oublié de te dire je t’aime,
J’ai oublié de te dire merci,
De m’enquérir de tes peines,
Tes regrets, tes soucis,

J’ai oublié si souvent de faire miennes,
Tes modestes demandes ou envies,
Appeler tes cousines lointaines,
Visiter tes proches amies.

J’ai oublié d’éteindre mon téléphone,
Et rester quelques heures assis,
Parcourir ton passé, tes albums,
On aurait pleuré, on aurait ri,

Tu aura quitté bien trop jeune,
Ta famille, ton pays,
Et sacrifié toute ta personne,
Pour mon avenir, pour ma vie.

J’ai oublié à quel point Dieu me somme,
De t’honorer pendant ta vie,
Et les années trop vite s’égrennent,
Aujourd’hui tu es partie…

Sans honneurs, sans chrysanthème,
Et une porte du Paradis,
Ton départ à jamais condamne,
Avec toi ses clés enfouies….

Tu étais mère et aucune âme,
Aucun honneur, aucun prix,
Ne soignera mon amertume,
Mes regrets, mes oublis,

Que de projets, que d’ambitions,
Me paraissent aujourd’hui fortuits,
Trop de temps passé trop loin
De tes sourires que je languis,

J’ai étudié, j’ai voyagé,
J’ai enfanté, j’ai construit,
Et beaucoup de ces faveurs,
Je les dois à ces nuits
Que tu passais en prière,
A invoquer pour ton petit.

Car à tes yeux finalement,
Je n’ai jamais vraiment grandi,
Avec douceur sans te lasser,
Tu m’as couvé toute ma vie,
Tes tendres câlins, tes baisers,
Ta patience sans ennui.

Quand vint mon tour, impudent,
J’aurai trop souvent fait fi,
De ces baisers sur ton front,
De ces deux mots « maman chérie »,
Je ne peux guère me rattraper.

Mais par cette modeste poésie,
J’espère au moins interpeller,
Mes frères, mes soeurs, étourdis.

Chérissez votre maman,
Dites « je t’aime », dites « merci ».
Elle ne demande que votre temps,
Pour vous donner le Paradis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Santé : Médecine prophétique : traiter les maux intestinaux et les plaies.

Dans l’optique de notre série de rappels sur la médecine prophétique, nous avons expliqué l’importance de traiter la douleur par le Saint Coran et les invocations rapportées par notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam). Nous nous intéressons aujourd’hui au traitement des maladies intestinales et des plaies par les médecines prophétique et populaire.

Traiter la diarrhée par les médecines prophétique et populaire.

La diarrhée est une maladie qui touche particulièrement les nouveaux-nés. Le premier des remèdes est de prolonger au maximum l’allaitement maternel qui est plein de bienfaits et qui s’avère être une protection contre la diarrhée.

Au delà de l’allaitement maternel, la diarrhée peut être traitée par la médecine prophétique avec le miel. Le saviez-vous ? Il est rapporté dans les Sahihaine d’après Abu Sa’id Al Khudri (qu’Allah l’agrée) qu’un homme est venu voir le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et lui dit que son frère avait mal au ventre, qu’il souffrait de diarrhée. Le prophète (‘alayhi salat wa salam) lui dit alors : « Donne lui du miel ». Il partit puis revint dire : « Je lui en ai donné, mais il n’a fait qu’aggraver sa diarrhée ». Il répéta cette scène à trois reprises et à chaque fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondait : « Donne lui du miel ». A la quatrième fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondit : « Ce qu’Allah a dit est vrai, c’est le ventre de ton frère qui ment ». On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

SobhanAllah, le traitement prophétique de la diarrhée se fait par le biais du miel. Si les résultats ne sont pas constatés dès la première prise, il faut persister dans la prise du miel jusqu’à ce que la guérison apparaisse. Dans la médecine populaire, cette maladie peut être traitée par l’eau de riz bouilli, la tisane de feuilles de vigne ou encore la tisane de menthe avec du miel et de l’huile de nigelle. Les traitements ne manquent pas face à cette maladie, qu’il s’agisse de la médecine prophétique ou traditionnelle al hamdouliLlah.

Traiter la constipation par les médecines prophétique et populaire.

Autre mal, même organe : les intestins. La constipation peut s’avérer très douloureuse pour celui qui en souffre, qu’il s’agisse d’enfants en bas âge ou d’adultes. Les causes de la maladie sont diverses et peuvent notamment être dues à l’alimentation, au manque de fibres.

Le traitement prophétique contre la constipation nous a été rapporté par Asma bint ‘Umays (qu’Allah l’agrée) à qui le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Avec quoi soignais-tu la constipation ? » – Avec des noix, répondit-elle. Le Prophète dit : « Ils sont très purgatifs ». Elle ajouta : et je me purge également avec le séné. Et le Prophète (‘alayhi salat wa salam) répondit : « Si un remède pouvait guérir la mort, ça aurait été le séné » (At Tirmidhy). Dans un autre hadith, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) conseille le séné et le cumin : « Je vous recommande le séné et le cumin. Ils comportement un remède pour toutes les maladies, sauf la mort » (Ibn Maja). Ainsi, le séné, les noix ou encore le cumin sont des remèdes contre cette maladie intestinale qu’est la constipation.

Au delà de ce traitement prophétique, la médecine populaire ou les remèdes de grand-mère comme on les appelle communément, prônent l’utilisation de l’huile d’olive. Il convient de prendre une tasse d’huile d’olive à jeun pour la personne touchée par la constipation. Le lait accompagné de miel est également conseillé dans ce cas, de même que la prise de fruit et légumes riches en fibres comme la pastèque, les raisins ou encore les mangues.

Traiter les plaies par les médecines prophétique et populaire.

Les plaies ont également leur traitement dans la tradition prophétique et la médecine populaire. Bien que la désinfection soit bien connue et pratiquée dans la médecine moderne, il est intéressant de se pencher sur la manière dont les plaies sont traitées dans les médecines prophétique et populaire.

Il est raconté dans les Sahihaine d’après Abu Hazim qui a entendu Sahl ibn Sa’d demander avec quoi le Prophète (‘alayhi salat wa salam) soigna sa plaie le jour de la bataille d’Uhud. « Fatima (qu’Allah l’agrée) lui lavait le sang de sa blessure tandis que Ali Ibn Talib lui versait de l’eau. Lorsque Fatima vit que l’eau ne faisait qu’augmenter le flot de sang, elle prit une natte, la brûla et lorsque celle-ci fut calcinée, elle l’appliqua sur la blessure et alors le sang s’arrêta de couler« . La cendre venue de la natte a pour objectif d’arrêter le sang et non de soigner la plaie en elle-même ou la cicatriser.

Dans la médecine populaire, les plaies peuvent être soignées et cicatrisées par le miel naturel appliqué sur la plaie une fois qu’elle ait été nettoyée. Le fait de laver la plaie avec de l’eau tiède mélangée à l’ail moulue fait également partie des remèdes populaires. Les petites plaies quant à elles peuvent être traitées avec de la graisse de baumier. Laver la plaie peut se faire avec des infusions de feuilles de framboisier ou encore des infusions de camomille. Tout cela et bien d’autres remèdes entrent dans la lignée des traitements populaires.

Quelle que soit la maladie qui nous touche, il est possible d’y répondre, d’apaiser la douleur et de guérir le mal par des traitements prophétiques ou traditionnels. Au delà de la médecine moderne dont les traitements sont bien connus, il nous faut prendre en considération le fait que d’autres remèdes, plus naturels et tout aussi efficaces (voire plus efficaces) existent et doivent être utilisés. Allah a créé avec chaque maladie son remède, à nous d’en user inchaAllah et d’en tirer tous les bénéfices possibles. Gardons à l’esprit chers frères et soeurs qu’utiliser la médecine prophétique nous permet également de perpétuer une Sunna, une action dont la récompense revêt une immense valeur.

Qu’Allah nous permette de guérir des maux qui nous atteignent. Qu’Il fasse que notre guide soit la Sunna et tout ce qu’elle enseigne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Mohamed Ali, surveillé étroitement par le FBI, selon des documents secrets déclassés récemment.

« A person of interest », pour reprendre la formule consacrée des autorités américaines, à ce point digne d’intérêt que le FBI, alors placé sous la férule du raciste décomplexé J. Edgar Hoover, le surveillait très étroitement, Mohamed Ali, l’inoubliable gladiateur des rings, n’est plus mais des documents secrets déclassés en août dernier, deux mois après son décès, et rendus publics récemment font ressurgir un pan de son illustre passé.

C’est à la faveur d’une action en justice intentée par la Judicial Watch (Surveillance Judiciaire), une organisation dédiée à la surveillance des activités du gouvernement américain, que l’espionnite aiguë dont fit preuve le FBI à l’égard du boxeur de légende, converti à l’islam, a été révélée au grand jour, au fil des 142 pages de rapports circonstanciés qui relataient ses moindres faits et gestes.

Pour l’homme de fer du FBI, J.Edgar Hoover, qui livra également une croisade sans merci contre Martin Luther King, usant et abusant de la calomnie à seule fin de discréditer le célèbre pasteur dont le « rêve » d’égalité entre Noirs et Blancs est entré dans l’histoire, le multiple champion du monde des poids lourds méritait une attention vigilante, de tous les instants, pour avoir rejoint les rangs, en 1964, de la Nation of Islam, chapeautée par Elijah Muhammad.

Figurant sous son nom de naissance, Cassius Clay, dans les comptes rendus détaillés des agents du renseignement aux aguets, chargés de le filer et de l’épier quotidiennement, cherchant la petite bête jusque dans ses moindres contraventions, y compris dans sa procédure de divorce avec sa femme Sonja, Mohamed Ali était suspecté d’être un élément séditieux par un FBI en proie à une paranoïa contagieuse sous l’ère Hoover.

Ainsi, une note de service, divulguée dernièrement, stipulait clairement : « Le bureau du FBI de Miami est prié de suivre l’action de divorce entre Cassius Clay et Sonja, en s’attachant à vérifier l’implication de la Nation of Islam en la matière ».

Se retrouvant dans l’œil de Moscou, chez l’oncle Sam, Mohamed Ali, alors au faîte de sa gloire, pouvait se targuer de mettre le FBI sur les dents et de rendre nerveux son directeur tout-puissant, à l’idée que sa célébrité rejaillisse sur la Nation of Islam et que sa fortune personnelle tombe dans son escarcelle.

On n’ose imaginer les sueurs froides de Hoover en apprenant que l’une de ses cibles prioritaires préférait la condamnation à cinq ans de prison plutôt que de s’avilir en menant une guerre injuste et incompatible avec les préceptes de l’islam contre ses frères du Vietnam qu’il appelait les « Asiatiques noirs »…

L’icône mondiale de confession musulmane, passée depuis à la postérité, a définitivement raccroché ses gants en juin 2016, quittant la scène de la vie, ce ring où tous les coups sont permis, pour rejoindre sa dernière demeure.

A voir ou à revoir les images des funérailles de Mohamed Ali à Louisville, dans le Kentucky, sa ville natale, en présence d’éminentes personnalités, parmi lesquelles figurait le président turc Recep Tayip Erdogan. Ses obsèques ont débuté par une prière mortuaire musulmane ouverte à tous, un « message de paix », ont précisé les organisateurs qui ont exaucé là le souhait du défunt.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : LE GOUVERNEMENT RUSSE NOUS MENT : témoignage du dernier journaliste étranger présent dans le territoire d’Alep-Est.

Bilal Abdul Karim, le dernier journaliste présent sur le territoire d’Alep-Est en Syrie, poste une vidéo sur Facebook où il témoigne la vraie situation à Alep-Est.

En effet, l’armée et le gouvernement Russe affirme que tous les civils ont pu quitter le territoire d’Alep-Est afin de rassurer et justifier les bombardements produit à Alep, mais ceci n’est qu’un grand mensonge. Car effectivement Bilal Abdul Karim promet d’avoir au moins vue 50 000 civils y compris des femmes, enfants et personnes âgées bloqués et coincés dans ce territoire.

Bilal Abdul Karim appelle au secours au monde et demande de partagé cette information le maximum possible pour que les autres états et pays n’ignorent pas ces bombardements sois disant « visant seulement Daesh et l’Etat Islamique ».

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
L’occupation a démoli plus de 1000 établissements palestiniens cette année
.
Les tunisiens appellent les brigades al-Qassam à venger le martyr
.
Al-Qassam promet de venger l’un des leaders du projet des drones
.
Mechaal: nous sommes affectés par les atrocités commises sur Alep
.
Détérioration continue de l’état de santé des deux prisonniers Shadid et Abou Fara
.
3 Palestiniens enlevés par la sécurité de l’Autorité Palestinienne
.
4 Palestiniens arrêtés à Jérusalem et Bethléem
.
Des centaines de colons envahissent la colonie d’Amouna pour empêcher son évacuation
.
Plusieurs blessés dans des attaques de colons à Jérusalem
.
L’occupation prend d’assaut la zone orientale de Naplouse et Kherbat Tana
.
Baraka: nous nous engageons dans la voie de la résistance jusqu’à la libération et le retour
.
Mort d’un jeune palestinien lors des confrontations avec l’occupation au nord de Ramallah
.
Sabri: le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem est une déclaration de guerre
.
Une délégation du Hamas rencontre un responsable de l’armée libanaise pour discuter de la situation des camps
.
L’occupation érige un barrage sur l’entrée du village de Beit Dajan à l’est de Naplouse
.
Les prisonniers de Hawara se plaignent du froid et appelle à arrêter leur souffrance
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire