MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 16 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 16 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Communiqué de l’Union des Organisations Islamiques de France.
L’agonie d’Alep ou le déshonneur de l’Humanité.

En ces jours de réjouissances liées au jour anniversaire de la naissance de notre Prophète bien-aimé (sbs), d’autres vivent l’horreur en attendant une mort certaine.

Les exactions et les atrocités sont continues. Il s’agit d’un génocide de syriens sunnites par une coalition chiite aidée de la Russie.

Bachar Al Assad et ses partenaires ne luttent pas contre le terrorisme, ils le créent, l’enracinent et le développent. Ils tuent des civils. Ce sont des familles, des enfants, des femmes, des vieillards. Une population prise en étau et à laquelle le monde a décidé de tourner le dos.

Ni les déclarations alarmantes de l’ONU, ni les appels des humanitaires ni les millions de témoignages d’Aleppins martyrs n’auront fait infléchir la cruauté et la barbarie du régime syrien et consorts.

Il ne reste que la honte et le déshonneur.

Union des Organisations Islamiques de France,

La Courneuve, le 13 décembre 2016.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Dernier appel d’un médecin à l’intérieur d’Alep : 80000 personnes assiégées dans 2 kilomètres carré.

La progression des forces d’Assad, des bandes armées qui les accompagnent et de leurs alliés russes continue vers l’est d’Alep, où sont piégées près de 80000 personnes dans 4 districts d’une surface inférieure à 2 kilomètres carrés.

L’aviation militaire continue les bombardements, amorçant probablement un terrible massacre.

Des activistes et habitants d’Alep écrivent leurs derniers messages et appellent à stopper les attaques des forces d’Assad et de la Russie. Des dizaines de milliers de personnes encerclées attendent un destin inconnu.

Cette vidéo est un appel du Docteur Salem Abu al-Nasr, la nuit du 12 décembre 2016.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Alep : « Avec le recul, on se demandera Comment a-t-on pu laisser faire cela ? »

Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a été interrogé sur les massacres actuels à Alep (Syrie). Il s’est questionné sur l’avenir et la honte qui pourrait refaire surface devant une Histoire sombre qui s’écrit actuellement au Moyen-Orient.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Bachar al Assad est le « boucher de Damas qui a 300 000 morts sur la conscience ».

Rama Yade, candidate à la présidentielle de 2017, était l’invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio. Elle a notamment évoqué la situation « inhumaine » à Alep. Elle s’oppose à la vision de François Fillon sur Bachar Al-Assad et l’avenir de la Syrie.

« Nous avons joué au pompier pyromane avec cette région depuis l’invasion de l’Irak, et nous le payons aujourd’hui. Nous avons créé un monstre. (…) Bachar Al-Assad est le boucher de Damas qui a 300 000 morts sur la conscience ».

Elle rend cependant hommage à François Hollande. « En août 2013, lorsque les troupes d’Assad ont gazé la population syrienne, il avait tout fait pour que Barack Obama intervienne, et c’est ce dernier qui l’a laissé tomber ».

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


L’or admis dans la liste des actifs négociables autorisés des institutions financières islamiques.

Le nouveau standard de l’or offre une nouvelle classe d’actif aux institutions financières islamiques

Grâce à l’adoption par l’Organisation pour la Comptabilité et l’audit des Institutions Financières Islamiques basée au Bahreïn (AAOIFI) et le Conseil Mondial de l’Or (WGC) d’un nouveau standard, l’or a été admis dans la liste des actifs négociables autorisés des institutions financières islamiques. Ces dernières auront désormais la possibilité d’utiliser l’or comme garantie négociable d’un produit financier islamique, à condition entre autres que les quantités d’or adossées au produit financier soient effectives.

Des plates-formes internationales, y compris des fintechs, ont officiellement annoncé leur intention de lancer des solutions aurifères conformes à la Charia.
En Malaisie, la nouvelle fintech basée à Kuala Lumpur, HelloGold, qui était la première plateforme en or en ligne à être certifiée conforme au droit musulman a confirmé qu’elle allait étendre ses activités au-delà de la Malaisie pour inclure d’autres marchés d’Asie au second semestre 2017.

« Pour beaucoup en Asie, l’or est un investissement refuge particulièrement bon contre le risque de change et les chocs de marché. Au cours des 12 derniers mois, l’or a augmenté de 17% contre le ringgit malaisien, 10% Le baht thaïlandais, 9% contre la rupiah indonésienne, 17% contre le peso philippin et 12% contre le dollar singapourien « , a expliqué Robin Lee, PDG de HelloGold.

La fintech cherche à démocratiser l’accès aux investissements et à l’épargne en or en supprimant les obstacles aux investisseurs individuels – offrant aux clients la possibilité d’acheter, de vendre, et d’épargner. En Irlande, Goldtimer a commencé à travailler sur la mise en place d’une solution conforme à l’éthique musulmane, avec l’intention de la mettre sur le marché au premier trimestre de 2017.

« Depuis plusieurs années, nous travaillons sur une plate-forme permettant d’apporter une solution de lingots d’or conforme au droit musulman pour le marché institutionnel », a déclaré Stephen Flood, PDG de Gold Core, qui a des bureaux au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Irlande. «Nous sommes impatients de lancer notre solution globale de placement en or conforme à la Charia et de l’offrir aux institutions financières islamiques admissibles en 2017 ».

En France, Les sociétés INAIA et SAAFI se sont accordées afin d’offrir au marché français une nouvelle solution d’investissement en or physique. Le plan d’épargne Gold Dinar est géré et distribué en Allemagne par la société INAIA, société allemande spécialisée dans la conception et la production de solutions en finance islamique depuis 2007, et distribué en France par SAAFI et ses partenaires distributeurs.

Récemment, Claudio Borio chef économiste de la Banques des règlements internationaux (BRI), déclarait que les turbulences récentes sur les marchés financiers n’étaient pas des coups de tonnerre isolés, mais bel et bien des signes avant-coureurs d’une tempête qui couve depuis longtemps. Dans ce contexte et si Claudio Borio dit vrai, on peut anticiper une forte appréciation du cours de l’or quand la tempête surviendra.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Clic pour voir la Source de l’article
amérique : « Plus jamais ça ! » : la Silicon Valley entre en résistance contre le projet de fichage des musulmans prôné par Trump.

Quand la Silicon Valley, ce royaume de l’innovation où les talents scientifiques et les business angels sont rois, change de logiciel pour amplifier la clameur contestataire contre Donald Trump, cela donne une levée de boucliers en ligne, sans précédent, pour refuser de se plier au fichage des musulmans sur le sol américain, sous le cri de ralliement : « Plus jamais ça ! ».

Ingénieurs, développeurs, designers, cadres administratifs, ils sont nombreux à s’insurger contre la stratégie de la bouc-émissarisation instrumentalisée sans vergogne par le nouveau président des Etats-Unis, et à refuser d’y obéir en collectant des données qui serviront sa politique discriminatoire.

Emblème de la culture américaine de l’entreprise, l’écosystème unique de la Silicon Valley, où phosphore un vivier intarissable de compétences issues des quatre coins du monde, est entré en résistance sur la cybersphère, à travers la diffusion d’une pétition qui a déjà récolté un beau succès, signée par des techniciens scandalisés de chez Google, Indiegogo, Stripe, Yesware, Cornell, Giphy, ou encore Docker.

« Nous refusons de construire une base de données de personnes en fonction de leurs croyances religieuses, lesquelles sont protégées par la Constitution. Nous refusons de faciliter les expulsions massives de personnes décrétées indésirables par le nouveau gouvernement ». C’est en ces termes, clairs et limpides, que les frondeurs californiens du High Tech ont laissé éclater leur indignation sur le site Neveragian.tech, déterminés à se dresser, coûte que coûte, contre le projet de registre spécifique visant les musulmans en Amérique, jusqu’à démissionner si les circonstances l’exigent.

Pour frapper les esprits, ils ont établi un parallèle de sinistre mémoire avec l’implication d’IBM dans l’holocauste, dénonçant l’horreur absolue des déportations de masse, tout en veillant à rappeler l’internement de plus de 110 000 civils Japonais-américains à partir de 1942, en représailles à l’attaque de Pearl Harbour, et le génocide arménien.

La date de parution de leur charte éthique, qui s’articule autour de sept engagements fermes et non négociables, n’a pas été choisie au hasard : elle a été fixée la veille de la participation de Donald Trump à un grand sommet réunissant, à New York, les fleurons industriels américains de la Haute Technologie.

Quand la fine fleur de l’innovation appelle, depuis la Silicon Valley, à la saine désobéissance à une politique funeste, cela prend la forme d’un serment solennel qui a déjà fédéré, en l’espace de quelques heures seulement, plus d’une centaine de signataires :

· Nous refusons de participer à la création de bases de données d’informations visant à identifier et à ficher une certaine catégorie d’individus pour le compte du gouvernement des États-Unis, fondées sur la race, la religion ou l’origine nationale;

· Nous allons appeler, au sein de nos entreprises respectives, à réduire au maximum la collecte et la conservation des données qui faciliteraient le ciblage ethnique ou religieux ;

· Si nous découvrons une mauvaise utilisation des données que nous considérons comme illégales ou contraires à l’éthique de nos entreprises, nous nous emploierons à les corriger avec l’aide de nos collègues et l’appui de nos dirigeants ;

· Si nous ne parvenons pas à stopper ces pratiques, nous exercerons alors nos droits pour les révéler publiquement et les dénoncer, avec responsabilité, sans mettre en danger les utilisateurs ;

· Si nous avons le pouvoir de le faire, nous emploierons tous les moyens disponibles et nécessaires pour faire cesser ces pratiques ;

· Si nous ne disposons pas de ce pouvoir, et si nos entreprises nous forcent à nous soumettre et à nous livrer à de tels abus, nous n’aurons d’autre choix que de démissionner. Démissionner plutôt que de s’y conformer !

· Nous souhaitons sensibiliser le plus grand nombre, au-delà de nos sociétés et de notre industrie, à l’utilisation responsable et équitable des données et des algorithmes, en posant des questions critiques sur le projet de Donald Trump.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Tunisie : le mariage d’une fillette de 13 ans avec l’homme qui l’a mise enceinte déclenche une houle d’indignation.

Désavouée par le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, après avoir soulevé une houle d’indignation sur les réseaux sociaux tunisiens, la récente décision du tribunal de première instance de Kef qui a autorisé, sans sourciller, à ce que soit scellée une union contre nature entre une fillette de 13 ans et un proche de la famille (vraisemblablement le frère de ses deux beaux-frères) l’ayant mise enceinte, ne sera pas suivie des faits.

Devant le tollé déclenché par ce verdict d’un autre âge, éminemment choquant, rendu le 1er décembre dernier et par la signature, rondement menée, du contrat de mariage qui en a découlé, le 5 décembre, le ministère public a demandé son annulation, contrariant pour la bonne cause, et au grand soulagement de nombreuses associations, dont celle de la protection de l’enfance du gouvernorat de Kef, la fête prévue dimanche.

Scandalisés par les arguments assénés par Chokri Mejri, le porte-parole du tribunal dans la tourmente, selon lesquels la frêle jeune fille de « 13 ans et 11 mois n’a pas été violée. Nous avons considéré qu’elle est apte au mariage. La preuve elle est enceinte », ils sont nombreux en Tunisie à saluer à la fois le courage du procureur de la République qui les a remis en cause, et à appeler à l’abrogation de l’article 227 du code pénal qui absout le violeur de son crime s’il épouse sa victime, voire à réformer l’ensemble du code pénal.

« Quand il s’agit d’une enfant de 13 ans, on ne peut parler d’un rapport sexuel avec consentement. Il s’agit d’un viol ! », s’est emportée à juste titre, au micro de l’AFP, Houba Abboudi, la directrice de la protection de l’enfance du Kef, à l’unisson d’autres organisations tunisiennes, condamnant avec force une « décision de justice qui n’a pas tenu compte de l’intérêt de cette enfant (…) qui va en plus se marier avec son violeur », ce qui constitue « une violation de son intégrité physique et mentale ».

Révulsée, la présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), Monia Ben Jemia, a jugé cette sordide affaire « scandaleuse ». « Des juges considèrent qu’à l’âge de 13 ans, comme elle est pubère, elle est consentante (…). Or à 13 ans, on ne peut donner un consentement libre et éclairé, d’autant plus qu’il n’y a pas d’éducation sexuelle à l’école », a-t-elle réprouvé fermement, en ralliant le camp des partisans de l’abrogation de l’article 227 bis.

L’émoi est tel en Tunisie, dans et en dehors de la cybersphère, qu’une pétition exigeant la suppression de l’article de loi moyenâgeux fait actuellement florès sur le Net, tandis qu’une manifestation de grande ampleur, initiée par de nombreuses associations, devait aujourd’hui, à 13 heures, relayer cette demande populaire sous les fenêtres de l’Assemblée des représentants du peuple à Tunis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Qui a laissé Daech état islamique, regrouper 5000 djihadistes près de Palmyre… en passant inaperçus ?

Après avoir regroupé leurs forces, plus de 5000 djihadistes, dont certains en provenance de Mossoul, sont entrés dans Palmyre en utilisant des voitures piégées et des kamikazes. Le directeur de l’Institut des études stratégiques de Damas dévoile à Sputnik à qui sont les satellites et le matériel militaire qui leur ont permis d’entrer dans la ville.Plus de 5 000 djihadistes, avançant dans trois directions, du nord, de l’est et du sud, sont entrés dans Palmyre, une cité reprise à Daech en mars 2016. La manœuvre des djihadistes est devenue possible notamment parce que les frappes de la coalition sur Raqqa ont été suspendues cette semaine.
À l’heure actuelle, l’armée arabe syrienne se trouve près de la ville, les forces gouvernementales ayant également réussi à évacuer la plupart des civils de Palmyre et se regrouper. Les troupes syriennes mènent en ce moment des combats défensifs et dans les heures qui viennent l’armée va passer à la contre-attaque, raconte à Sputnik le Dr Taleb Ibrahim, directeur adjoint de l’Institut des études stratégiques de Damas.Même si la plupart des civils ont été évacués par l’armée gouvernementale, il reste selon ses estimations entre 300 et 500 personnes sur place.
D’où viennent ces 5 000 djihadistes?
Les terroristes se sont réunis près de Palmyre en provenance de lieux différents, y compris de Mossoul, une ville qui n’a d’ailleurs pas encore été reprise par la coalition menée par les États-Unis alors même qu’ils projetaient d’y lever le drapeau du vainqueur le 8 novembre, jour de l’élection américaine, et l’envisagent maintenant pour le 20 janvier, jour de l’investiture de Donald Trump. Du coup, détail intéressant pour les terroristes s’abritant dans Palmyre, la coalition a ouvert un corridor grâce auquel ils se sont retrouvés… justement dans Palmyre.
Quant à l’attaque, elle a été soudaine selon le spécialiste. Près de 5 000 combattants de Daech sont entrés dans la ville et l’armée arabe syrienne s’est montrée incapable de repousser l’attaque tout de suite, toutes ses forces étant centrées sur Alep.Mais le facteur principal de la défaite a été, selon Taleb Ibrahim, la stratégie de Daech: les djihadistes l’appellent « l’attaque des frelons ». Au début, ils forment des petits groupes pour ensuite entamer des séries d’attaques jusqu’à ce qu’ils prennent le contrôle de l’armée.
Mais alors que Daech est confronté à au moins deux grandes offensives dans Mossoul, au nord de l’Irak et à Raqqa, la « capitale » des terroristes en Syrie, d’où viennent ces 5 000 combattants?

Je crois que Daech coopère avec le renseignement. Il y a quelques jours seulement, ils n’auraient pas pu organiser une telle offensive. Tout le monde sait que les Forces démocratiques syriennes s’apprêtaient à attaquer Raqqa. Alors, ils ont organisé une rencontre avec les représentants des États-Unis pour discuter d’un plan d’action. Et soudain, tout a été annulé et Daech a reçu le feu vert pour prendre Palmyre.

Et d’ajouter:

« Je pense que l’attaque contre Raqqa a été annulée suite à l’ordre de quelqu’un au sein des services de renseignement américain ou du Moyen-Orient». « Entre 4 et 5 000 personnes ainsi que des centaines de chars et de matériel militaire ont été impliqués dans l’offensive. Mais c’était impossible à faire, car des avions, des satellites et d’autres outils d’observation de la coalition se trouvaient à Raqqa. Comment les combattants de Daech ont-ils réussi à passer inaperçus? Je suis sûr que Daech coopère avec la CIA et d’autres agences de renseignement au Moyen-Orient », conclut le directeur adjoint de l’Institut des études stratégiques de Damas.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le planeur top secret U-71, le pire cauchemar de l’OTAN .

Connu sous le nom U-71, cet avion top secret s’inscrit dans le cadre du Projet 4202 du programme de missiles russes. On ne dispose que de très peu d’informations sur lui. On suppose qu’il peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 11000 kilomètres/heure. Ce planeur est aussi dit hyper-manœuvrable et capable d’entrer dans l’espace proche.

Bien que les tests du nouvel aéronef soient toujours en cours, on pense déjà qu’avec ce nouveau type d’arme, la Russie aura un avantage décisif sur les États-Unis en 2025.

Selon Dmitri Rogozine, le vice-Premier ministre : « À la fin du siècle dernier, la course aux armements a donné l’occasion à notre pays de distancer les membres de l’OTAN dans le développement de l’industrie de défense, et de créer des armes de quatrième génération. La cinquième génération, soyons objectif, pour un certain nombre de raisons compréhensibles, en rapport avec l’effondrement de l’Union Soviétique, est restée coincée au niveau des bureaux d’études. La tâche en cours de notre industrie de défense est d’améliorer les armes de cinquième génération et de faire un pas dans le futur. Il nous faut travailler sur la sixième et la septième génération. Nous avons déjà des développements de ce genre, et je dois dire qu’ils ont beaucoup de succès. Ce sont des armes radicalement nouvelles, parfois imprévisibles [difficile à imaginer ? NdT]. »

M.Rogozin parlait très probablement de l’avion hypersonique capable d’amener une ogive nucléaire, le U-71.

Des informations sur ce projet ont été divulguées seulement en février 2015. Les responsables du Pentagone ont admis que la nouvelle arme russe pourrait invalider le projet de système de défense antimissile autour de la Russie. Pour aggraver les choses, la nouvelle arme pourrait laisser les USA absolument sans défense.

L’U-71, un avion hypersonique, est équipé d’un système de guerre électronique. Il sera en mesure de traverser le ciel des USA en quelques minutes, et de désactiver toutes les stations de détection électroniques sur son passage.

D’après l’OTAN, entre 2020 et 2025, jusqu’à 24 avions hypersoniques seront probablement déployés dans l’un des régiments de la 13e Division de Missiles des troupes russes Espace et Missiles, dans la région d’Orenbourg. En partant de cette région, le U-71 pourra atteindre Washington en 45 à 50 minutes, New York en 40 minutes et Londres en 20 minutes. Il sera impossible de le détecter ou de l’intercepter.

Si les forces de missiles stratégiques russes mettent en service des missiles dotés d’ogives hypersoniques d’ici à 2025, ce serait une sérieuse garantie pour la Russie. Les vecteurs hypersoniques russes joueront le rôle de nouvelle carte d’atout dans les négociations avec Washington. Comme le montre l’expérience, on ne peut amener les Étasuniens à négocier qu’en construisant des armes qui effraient le Pentagone.

Il n’est pas secret que la Russie développe aussi des missiles de croisière hypersoniques, capables d’atteindre leurs objectifs [en volant] à basse altitude. Ils seront pratiquement impossibles à atteindre par les systèmes de défense antimissile futurs, car ces missiles sont en fait des cibles aérodynamiques. L’interception n’est possible que dans les limites de 700 à 800 mètres par seconde [2880 km/h]. En outre, l’antimissile devrait être capable de manœuvres difficiles. Pour le moment, l’OTAN n’a pas ce genre de missiles.

Il est à noter que les USA et la Chine développent aussi leur propre avion hypersonique, similaires au U-71 russe. Le développement chinois est connu sous le nom Wu-14. Il s’agit également d’un avion planeur que la Chine n’a testé qu’une seule fois, en 2012. Comme le planeur russe, l’aéronef chinois a pu manœuvrer à la vitesse supersonique de 11000 kilomètres/heure. On ignore toutefois quelles armes portent les avions chinois.

Les réalisations des ingénieurs étasuniens sont bien plus limitées. Il y a plusieurs années, le contrôle du drone hypersonique Falcon HTV-2 a été perdu à la dixième minute de vol, et il s’est écrasé.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Belgique : Les Belges surestiment grandement le nombre de musulmans en Belgique.

Selon une enquête intitulée « Perils of perception », les Belges estiment que 23 % de la population est musulmane. Une estimation erronée.

Plusieurs pays européens surestiment considérablement la population musulmane dans leur pays par rapport à la réalité, ressort-il d’une enquête réalisée par Ipsos (« Perils of perception ») et relayée par nos confrères du Guardian. Et la Belgique en fait partie, avec la France, l’Allemagne ou encore la Grande-Bretagne.

En effet, pratiquement tous les pays interrogés (40 au total) surestiment leur population musulmane, et la plupart a absolument tort. Si la France occupe la première marche du podium (nos voisins pensent que 31 % des Français sont musulmans, alors que cette branche de la population se situe autour des 7,5 %), notre pays n’est pas loin des estimations françaises.

Ainsi, les Belges pensent que 23 % de la population est musulmane (pratiquement une personne sur quatre). En réalité, le pourcentage exact est de… 7 %. Soit environ une personne sur 14. Sur l’avenir, cette tendance ne diminue pas. Les Belges pensent qu’ils atteindront 32 % de la population en 2020, alors que les prévisions réelles s’élèvent à 7,5 %.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Belgique : L’Union des mosquées de la Région de Bruxelles et la Plateforme des Musulmans de Belgique dénoncent les contrôles abusifs.

L’Union des mosquées de la Région de Bruxelles et la Plateforme des Musulmans de Belgique dénoncent les contrôles abusifs des mosquées, selon une lettre publiée par la RTBF et adressée au ministre-président de la Région bruxelloise, aux députés régionaux et aux Collèges de police. En réaction, Rudi Vervoort, ministre-président du gouvernement bruxellois en charge des Cultes, s’est dit disposé à les rencontrer et à se faire leur intermédiaire auprès du ministre de l’Intérieur Jan Jambon et des bourgmestres pour relayer leurs craintes.

L’UMRB et le PMB s’inquiètent de la multiplication des descentes de police.

À savoir un à deux contrôle par semaine depuis les attentats.

Ces associations relèvent notamment dans leur courrier que « ces contrôles visent les aspects de droit social, de droit fiscal, ou encore de droit administratif des lieux de culte, alors même que la lutte contre le terrorisme doit être appréhendée sous l’angle du droit pénal général, et doit donc suivre la procédure prévue par le Code d’instruction criminelle, laquelle impose une supervision de l’enquête par le Pouvoir judiciaire ».

La brutalité de ces interventions ne font, selon ces associations, que renforcer les sentiments de haine et de rejet qui touchent la communauté. L’UMRB et le PMB critiquent les décisions de fermeture prises dans ce contexte.

Selon elles, ces mesures ne favorisent nullement le vivre-ensemble et la paix entre les communautés. Elles appellent les autorités publiques à ne pas se tromper de cible et à se recentrer sur la lutte contre le terrorisme.

Après les attentats de Paris et ceux de Bruxelles, l’Union et la Plateforme avaient publié des communiqués condamnant les attaques et exprimé leur soutien aux victimes. L’Union des mosquées de Bruxelles regroupe une trentaine de mosquées arabophones.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Ramallah: Des tirs d’arme a feu sur un véhicule israélien
.
La justice israélienne inflige une peine de 9 ans de prison à un enfant palestinien
.
Deux soldats israéliens blessés dans une attaque au couteau à Jérusalem
.
L’occupation interdit une ONG internationale
.
La France reporte son initiative pour la Paix
.
Le FPLP appelle Abbas à arrêter ses réunions avec les criminels de guerre sionistes
.
L’occupation arrête un groupe de chanteurs à une barrière
.
Détérioration de l’état de santé d’Abu Fara et Shadid
.
La ministre suédoise annule sa visite en Israël
.
L’occupation prive un détenu de 57 ans de visites familiales depuis 15 ans
.
Al-Qassam: 29 ans après, nous avons créé une vraie armée pour la patrie
.
Deux maisons menacées de démolition à l’ouest d’Hébron
.
Plus de 900 000 palestiniens arrêtés depuis l’occupation de la Palestine en 1948
.
Abbas reçoit une délégation israélienne à Ramallah
.
L’UE condamne la démolition des intallations palestiniennes
.
Le Hamas condamne les massacres et le génocide à Alep
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire